Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

À la recherche d’une nounou. Épisode 1 : se préparer !


Publié le 5 juin 2019 par Flash

2019 a commencé avec mon congé maternité… le grand compte à rebours avant la rencontre avec Minipuchette, et une liste de choses à faire et de sujets à traiter avant qu’elle ne pointe le bout de son nez.

Parmi ces sujets, sur ma liste il y avait marqué « Nounou »… et même si nous avons déposé un dossier pour la crèche en bas de chez nous, soyons réalistes nous avons peu de chances et de toute façon, il nous faut une solution de garde pour le mois de juin et la prochaine commission est en septembre : nous avons besoin d’une assistante maternelle !

Crédits Photos : Pixabay

A l’aide !

Je ne savais pas trop par où prendre le sujet… J’ai donc demandé aux copines tribulettes de m’aider à écrire le questionnaire pour interviewer nos potentielles assistantes maternelles.

Voici quelques articles que je te conseille si toi aussi tu es dans cette quête !

  • le questionnaire d’Albertine est ici, et l’article associé est 
  • la quête du mode de garde de La Lueur décrite par le Chaperon Rouge est à lire ici

Voici ce que m’ont dit tes chroniqueuses préférées, et surtout bien plus expérimentées que moi :

  • Définir tes priorités :
    • Est-ce un problème si l’assistante maternelle fume ? si elle a des animaux ?
    • Combien d’enfants sont gardés ? quels sont leurs âges ?
    • Conditions de sommeil : pièce à part ? type de lit ? respect du rythme de sommeil ?
    • Valeurs / Idées d’éducation ?
    • Sorties / Activités ?
    • Journée type ?
    • Méthode : compte rendu écrit de la journée ? oral ?
    • Jeux à disposition ?
    • Salaire VS moyenne ? VS seuil de la CAF ?
    • Télé ?
    • Fourniture des repas ? Position vis à vis la fourniture de lait maternel et connaissance des bonnes conditions de conservation ?
    • Quels produits à fournir, quels type de produits pour l’hygiène (je suis chimiste de formation, et complètement contre les lingettes imprégnées…) ?
    • Motricité libre ou transat ?
    • Couches lavables ?
    • Interactions (avec l’assmat, avec sa famille) / Type de relations (assmat très maternante, plutôt pas du tout ?)
  • Faire le point clair sur ta demande : heures / jours / semaines

Nos envies / besoins

Avant de commencer à rencontrer nos Mary Poppins, nous avons donc eu une discussion sérieuse avec le Doud : qu’est-ce qui est vraiment important pour nous, pour toi, pour moi ? Qu’est ce qu’on veut / veut pas pour notre petite merveille ?

Crédits Photo : Pixabay

Voici donc le cahier des charges :

  • Dispo à partir de la mi-mai
  • Dispo pour un contrat de 5 jours, 9h par jour de 8:45 à 17:45 – voir 18:30 en cas de réunion du Doud car c’est lui qui gère le soir.
  • Pas trop loin car c’est moi qui vais déposer Mini le matin et je suis à vélo pour aller au boulot, et non pas en voiture. Pas question de traverser la ville
  • Une pièce à part pour faire dormir les enfants, pas question pour moi qu’un tout petit se retrouve à ne pas pouvoir dormir parce que des grands sont en train de jouer
  • Des sorties. Je suis du genre à ne pas tenir en place, et on ne pourrait pas me forcer à rester enfermée du matin au soir (oui oui, je suis bien au courant que ce n’est pas moi qui vais aller chez la nounou…), et imaginer que notre Mini soit enfermée entre 4 murs à longueur de semaine, ça me pique un peu
  • Accepte qu’on fournisse les repas et du lait maternel
  • Pas de télé en présence des enfants. Je ne te juge pas si tu aimes la télé, si tes enfants la regardent et même uniquement pour des programmes adaptés à leurs âges, chacun fait comme il veut / peut. Pour notre part, nous vivons depuis des années sans télé et j’aimerais dans l’idéal qu’on limite l’exposition aux écrans dans la vie de Mini avant ses 3 ans. Nous avons dans notre famille deux enfants très accros aux écrans, je trouve ça dommage et j’aimerais que cet apprentissage là se fasse sous contrôle.
  • Pas de fumeurs. Le Doud pleure dès qu’une clope est allumée dans la pièce. Si Mini hérite de ses muqueuses sensibles, j’aimerais autant que l’assistante maternelle et ses proches ne soient pas fumeurs, sinon c’est un coup à gérer les nez en sang (oui oui, il est sensible à ce point) et les yeux qui pleurent pendant des jours.

Trouver des Assmat

Dans notre ville, le Relais d’Assistantes Maternelles tient une liste à jour avec leurs numéros de téléphones et adresses (ce qui m’a aidé à voir si le point 1 « pas trop loin » était respecté avant d’appeler). Cette liste a constitué une bonne base de travail.

J’ai aussi posé une annonce sur le site Nounou Top qui m’avait été conseillé par une amie. De quoi visualiser les annonces des nounous du coin, et d’être contactée rapidement.

J’ai appris sur ce site la différence sémantique entre nounou et assistante maternelle d’ailleurs : une nounou garde à notre domicile, une assmat garde à son domicile. On cherche donc une assmat !

Le point « dispo en mai » s’est avéré plus problématique que je ne l’avait anticipé : la plupart des assmat vont prendre un nouvel enfant en septembre, lorsqu’un grand va aller à l’école et donc laisser sa place…

Le point « pas trop loin » s’est avéré moins problématique que prévu, il y a beaucoup de assmat dispo dans notre quartier ! OUF !

Nous avions donc 4 assistantes maternelles à rencontrer :

  • L., qui vit à 100m de chez nous – trouvé sur la liste du RAM
  • O., qui vit sur le même palier que L. – trouvé sur la liste du RAM
  • A., qui vit à 150m de chez nous – trouvé sur la liste du RAM
  • D, qui vit à 1,2 km – trouvé sur Nounou Top, et qui a un site internet top et qui a l’air de faire vraiment plein d’activités avec les enfants !

J’ai donc bricolé un questionnaire basé sur notre liste de priorités, pris des rendez-vous ! et hop, ya plus qu’à ! Ce que je n’avais pas anticipé… l’aspect émotionnel d’imaginer confier ma toute petite à une inconnue, et c’est là où un point supplémentaire s’est invité sur ma liste : le FEELING !

Je te raconte ça très vite !

Et toi, tu avais d’autres priorités ? Comment as tu choisi ton assistante maternelle ?

Commentaires

21   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

Je me permets de rebondir sur le feeling. Nous avons des horaires tordus (bb dort mini une nuit par mois chez son assmat par ex), donc j’ai commencé par annoncer la couleur aux assmats par téléphone. 2 seulement ont accepté de nous recevoir sachant tout ça. Lors du rendez-vous, j’avais imprimé un planning type basé sur l’année précédant mon congé mat. On leur a laissé en leur demandant de bien y réfléchir car nos horaires empièteraient forcément sur leur vie privée. Il ne s’agissait pas de nous dire au bout de 3 mois que finalement ce n’est pas possible, notre famille est beaucoup trop éloignée pour palier.
Avec la première, le feeling est très bien passé. La seconde nous paraissait froide, lisse.
Tu t’en doutes, la première nous a finalement dit qu’elle ne le sentait pas. Nous avons donc choisi la seconde par défaut. De toute manière, nous n’avions pas le choix.
Or, bb y va depuis ses 4,5 mois et a maintenant 2 ans et cette assmat est parfaite. En réalité, elle est réservée avec les parents mais pas du tout avec les enfants. En plus, elle ne bronche jamais sur nos changements de planning, ayant elle-même bossé dans un secteur du même genre avant d’être assmat.
Du coup, feeling, oui et non. Je dirai qu’il ne faut pas choisir celle qui ne t’inspire pas confiance. Mais de là à exiger d’avoir un bon feeling, je ne suis pas d’accord.
En plus, je pense que la clef de la réussite de la collaboration assmat/parents, c’est que les parents comprennent et acceptent qu’elle va jouer un rôle prépondérant dans l’education de leur p’tit bout, et l’impliquent donc en tant que telle dans certaines décisions. Il ne faut surtout pas hésiter à parler, même de ses craintes. Elles sont de bon conseil et suivent des formations régulières.

le 05/06/2019 à 09h53 | Répondre

Flash

Merci Virg pour ton avis éclairé. Tu comprendras mon sujet sur le feeling dans l’article suivant concernant les entretiens et le choix : on avait l’assmat parfaite sur le papier, et je l’ai pas senti du tout. Je me suis peut etre trompée, on se le saura jamais… mais c’est devenu un vrai point bloquant à un moment. Je ne dis pas que ça DOIT être un critère; ce que je dis c’est que MALGRE MOI, c’est devenu un critère important.
Mais je te rejoins tout à faire sur le fait que c’est une collaboration, je crois même que c’est de la co-éducation, et que du coup c’est important que la relation soit pleine de confiance et de respect mutuel.
Bref, j’espère que mon aspect « feeling » est plus clair dit comme ça. Bonne journée à toi 🙂

le 05/06/2019 à 13h10 | Répondre

Virg

oui, je comprends mieux, disons que lorsque l’on parle de feeling, on implique une notion de sympathie. Or, ça ne rentre pas en ligne de compte. Je comprends en revanche l’aspect « cette nana ne me met pas en confiance », surtout quand il s’agit d’enfant !
La nôtre nous paraissait trop lisse, froide, pas du tout le genre de personne que nous fréquentons à titre perso. Dans la réalité, elle s’est montrée ouverte à toutes mes fantaisies, elle était même prête à tester les couches lavables. Elle sort les enfants dès que c’est possible, les fait participer à un max d’activités du RAM, etc. Vraiment, notre première impression était fausse.
En revanche, elle ne m’a jamais donné la sensation de « je ne lui fais pas confiance ».
J’entends souvent parler de disputes ou de désaccord avec la nounou, cela ne nous est jamais arrivé. Peut-être parce que nous faisons tout pour l’arranger car elle fait tout pour nous arranger aussi, c’est un deal.

le 06/06/2019 à 14h04 | Répondre

Flash

Yep, c’est ce que j’ai dit à notre ass mat… l’important c’est que tout aille bien pour vous et pour nous (lorsqu’on faisait le contrat) parce qu’à la fin, c’est comme ça que ça sera le plus facile pour Mini. et je lui ai dit de pas hésiter à dire si qqch la génait, ou quoi… Pour moi, dans beaucoup de domaines, la communication c’est la base. tant que c’est fait avec respect et comprehension (autant que possible…), ça fait toujours avancer le shmilblik !

le 06/06/2019 à 14h12 | Répondre

Emilie

Priorité 1 près de chez nous. Plan à la main j’ai commencé à appeler les ass mat’ du quartier.
7ème coup de fil une place dispo. Nous prenons rdv pour le soir-même. Le feeling est passé direct nous n’avons pas cherché plus loin ce serait elle.
Bien sûr en 2 ans 1/2 de garde il y a eu quelques accrocs mais cela me paraît normal. Malgré tout nous n’avons jamais regretté ce choix du coeur.

le 05/06/2019 à 14h46 | Répondre

Flash

C’est ce qui me fait peur « les accros »… Mais tu as raison, je pense que c’est inévitable. Pour éviter ça, en grosse flippée et supra-organisée que je suis (comprendre control freak) j’essaie de tout anticiper… mais oui, ça arrivera… et ça sera comme tout le reste, on apprendra…

le 06/06/2019 à 13h55 | Répondre

titine24

Intéressant comme sujet… Moi je suis de « l’autre côté » car je suis assistante maternelle.
Et je me mets à la place des parents qui cherchent et surtout qui doit laisser leurs enfants à une « inconnue », cela ne doit pas être facile..
Alors je fais au mieux pour que cela se passe aussi bien pour l’enfant que pour les parents.

Je suis maman de 2 enfants et je garde 2 loulous. De mon côté, j’appréhendais avec mes enfants mais ils ont vite compris (malgré leurs jeunes âges) que maman restait leur maman mais qu’il fallait partager maman avec 2 enfants. Et à ce jour, tout se passe très bien.

Hâte de lire la suite en tout cas

le 05/06/2019 à 15h05 | Répondre

Flash

Je n’ai jamais pensé à ça… mais effectivement, ça doit être aussi tout un équilibre à trouver. De ma fenêtre de parent qui emploie une ass mat, l’ass mat est à intégrer dans l’équilibre de notre vie avec respect (les horaires, la comm, …) mais c’est vrai qu’on s’intègre aussi dans la v^tre de vie : nous, nos enfants (surtout !), nos caractères, nos envies, nos contraintes… on s’en rend probablement pas assez compte ! La suite arrive bientôt : reviens me donner ton oeil d’assmat sur nos entretiens 🙂

le 06/06/2019 à 14h15 | Répondre

Schouft

Bonjour je suis nounou depuis longtemps sur petit quevilly effectivement parfois c’est galère pr trouver une nounou les tarif forfait horaire je comprends mais la faute a qui mon travail est très peu reconnu

le 05/06/2019 à 17h14 | Répondre

Flash

C’est sur que le métier n’est pas assez reconnu (on vous confie nos merveilles, ce qu’on a de plus précieux et pourtant c’est considéré comme un métier « facile », « accessible »… je mets plein de guillemets mais j’espère que l’idée transparaît malgré le fait que je n’arrive pas à mettre le doigt sur le mot just…) Apres, ce que j’ai noté, c’est que côté horaires/tarifs… dans notre quartier, les choses sont très similaires d’une ass mat à une autre. La choix s’est fait sur nos autres critères. Pour autant, je le mentionne car il y a des seuils pour pouvoir bénéficier du CMG.

le 06/06/2019 à 14h01 | Répondre

Stephcray

Nous étions à la recherche d’une nourrice pour notre bébé… j’ai tout d’abord commencé également à regarder les listes en fonction des plus proche, des âges ,maison,ce genre de chose mais je me suis vite rendu compte qu’il fallait pas être difficile… j’ai dû en contacter plus de 120 pour avoir seulement 4 entretiens à cause d’horaires soit disant atypique..9h/19h15 et le mercredi.. sincèrement j’ai été écœurer par plusieurs personnes que j’aieu au téléphone entre celles qui veulent un enfant qui marche d’autres qui ne veulent pas finir après 18h et les trois quarts ne pas bosser le mercredi.. j’ai quand même trouvé une assistante maternelle nous n’avons pas commencé encore elle n’a pas tout tous les points de ma liste mais elle a l’air bien avec les enfants et les bébés que nous avons vu chez elle avait l’air content d’y aller c’est le principal.

le 05/06/2019 à 21h03 | Répondre

Flash

120 coups de fil… oh, la galère !!! ce que j’ai cru comprendre pour « elles veulent un enfant qui marche » c’est que suivant le type d’agrément elles peuvent avoir un bébé (moins de 18 mois, qui ne marche pas) ou un enfant (plus de 18 mois, qui marche). Donc si elles ont une place + de 18 mois, il faut que l’enfant marche sinon on est pas dans l’agrément. Après la question que je me pose c’est : et si l’enfant ne marche pas à 18 mois ???

le 06/06/2019 à 14h06 | Répondre

Lavorel

Salut les parents
Je suis assistante maternelle et cela me fait mal de lire vos critiques rapport aux AM qui veulent finir tôt ou ne pas bosser le mercredi
Sachez que nounou garde 2, 3 voire 4 bambins pour un salaire de misère 3,80 à 4,50€ net heure
Les horaires des parents peuvent bien être 9h 19h ce qui paraît cool mais vous oubliez que le 1er bébé arrive chez nounou à 7h30 et pars à 17h30 par exemple
Amplitude horaire de nounou
7h30 /19h et sans pause pcq la sieste c’est pas toujours tous en même temps….
Vous travaillez 12h vous qui critiquez ?
Vous travaillez pour 4 50€/heure?
De plus êtes vous conscient chers parents de la responsabilité que nous avons ?
Peut on se permettre, nous les AM, de vous dire le soir venu
« oups j’ai perdu votre bébé ou il est passé par la fenêtre ????
Vous dans votre job vous l’avez ce droit à l’erreur mais pas nous
Vigilance patience endurance…
ARRÊTEZ DE NOUS JETEZ LA PIERRE SUR NOS HORAIRES ET DEMANDER À VOTRE FUTURE AM À QUELLE HEURE ELLE ATTAQUE LE MATIN VOUS COMPRENDREZ MIEUX CZS EXIGENCES QUI N’EN SONT PAS

le 06/06/2019 à 07h11 | Répondre

Flash

Bonjour !
je te rejoins sur la responsabilité et le manque de reconnaissance. et je disais plus haut : « C’est sur que le métier n’est pas assez reconnu (on vous confie nos merveilles, ce qu’on a de plus précieux et pourtant c’est considéré comme un métier « facile », « accessible »… je mets plein de guillemets mais j’espère que l’idée transparaît malgré le fait que je n’arrive pas à mettre le doigt sur le mot juste… »
Après je comprends que ça soit difficile / frustrant pour un parent de passer 120 appels téléphoniques pour trouver un assmat qui puisse s’adapter à ses horaires (car nous aussi pouvons avoir des horaires à rallonge, et sans pause). Ca ne veut pas dire qu’on s’attend à ce que toutes les assmat nous disent « OUI » à nos horaires compliqués, à nos contraintes car vous en avez aussi… ça veut simplement dire que concilier les contraintes des uns et des autres n’est pas chose aisée.
Je pense que le choix d’une assmat cristallise beaucoup de tension : tant chez l’assmat qui doit s’adapter à une nouvelle famille, parfois très exigeante (on a le droit de dire casse couille même) qui a des contraintes fortes; et chez les parents qui doivent accepter de faire confiance, d’accepter d’autres manières de faire avec l’enfant, et accepter que certes l’ass mat est employée mais qu’elle a aussi sa famille, ses contraintes, ses croyances…
Bref, je ne pense pas que nos commentaires de parents visaient à dénigrer ou à blesser mais simplement à traduire une difficulté, qui n’est pas liée à l’ass mat mais liée principalement à nos modes de vie d’aujourd’hui : on confie nos enfants tout petits, et le monde du travail à des exigences insensées parfois… et tout le monde les subit.
Bref… j’espère que c’est un peu plus clair…

le 07/06/2019 à 09h51 | Répondre

Flash

Et je rejoins Isabelle dans son commentaire plus bas. essayons d’expliquer nos contraintes.
Si une ass mat me dit : je ne peux pas recevoir le mercredi car je m’occupe également des mes enfants; je ne peux pas travailler jusqu’à 19h30 parce que je garde un enfant dont les parents me le dépose à 5h30; je ne peux pas garder votre bébé par mon agréement est pour les plus grands… je comprendrais et accepterais bien plus facilement que si c’est la 100e fois qu’on me dit « non c’est pas possible », « non c’est trop tard », « non l’enfant ne marche pas ».
Encore une fois (mais ça doit etre mon côté bisounours), pour moi, la base de la relation parent assmat c’est la communication et le respect mutuel.

le 07/06/2019 à 09h57 | Répondre

Virg

Lol le commentaire en majuscule me fait un peu rire, comme le résume très bien flash, la communication est la clef. Or, certaines assmat ne savent pas communiquer. Je n’en ai pas parlé dans mon comm puisque je ne veux pas généraliser mais l’une d’elle m’a expliqué au téléphone qu’elle refusait de prendre des enfants avant 8h parce que ce n’est pas bon pour son développement. Est-ce à dire que je suis une mauvaise mère ? Les autres ont refusé en m’expliquant l’une étant en fin de carrière ne voulait plus faire de gros horaires, l’autre qu’elle ne préférait pas, etc. Ça, je l’ai très très bien compris. Dire qu’on ne prend qu’un enfant qui marche n’est pas entendable, il vaut mieux expliquer le système de l’agrément aux parents, tout simplement.
Surtout quand on est nouvellement parent, on découvre la CAF, les 100 000 systèmes de garde existants… tout en découvrant bébé. C’est complexe pour nous.

En ce qui concerne le métier, je considère que, sans vous Mesdames, aucune femme ne pourrait travailler en France; vous êtes les garantes de l’indépendance financière et professionnelles des femmes françaises. Donc chapeau bas 😉

Ps : pour les horaires, je sais qu’ils sont très étendus mais figurez-vous que vous n’êtes pas la seule profession dans ce cas.

le 07/06/2019 à 12h33 | Répondre

Isa

Bonjour,
Je suis surprise par ce que je viens de lire…
Assistante maternelle est un travail comme n’importe quelle personne part au travail chaque matin .
Elle a le droit de travailler à son domicile 13h par jour ce qui est déjà beaucoup. Donc effectivement si elle commence à 6h le matin à 19h le dernier enfant doit être parti et non pas le parent arrive à 19h…
Il y a aussi des règles à respecter pour une assistante maternelle. Elle reçoit un agrément pour garder des enfants à son domicile et si sur l’agrément par exemple pour 3 enfants (2 de 0 à 6 ans et 1 de 18 mois à 6 ans) elle a déjà deux bébés elle devra prendre un enfant de 18 mois et plus.. .Cest pourquoi le premier contact qui est souvent téléphonique est très important. Personnellement je prends le temps d’expliquer pourquoi je ne peux pas accepter l’enfant. C’est un métier très enrichissant avec malheureusement peu de reconnaissance mais pour rien au monde je changerais de métier !
C’est à nous Assistantes Maternelles de faire changer les choses et depuis quelques temps on avance.
Merci pour tous vos commentaires, cela nous permet de connaître un peu mieux votre recherche et votre état d’esprit après « 120 » coups de téléphone.
Bonne recherche à tous les parents et bon courage pour les assistantes maternelles.

le 06/06/2019 à 09h39 | Répondre

Berginie

Mon grand qui a 7 ans, a passé 3 ans chez une assmat géniale. Malheureusement elle n’a pas de place en septembre pour mon bébé. Mais elle m’en a conseillé une autre, qui s’est avérée être l’assmat de plusieurs enfants que je connais très bien. Du coup je l’ai rencontrée, mais avec la certitude que ça ne pouvait que coller ! J’en avais entendu tellement de bien, de plusieurs parents… Et ça s’est effectivement super bien passé. Numerobis ira donc chez elle dès septembre.
Donc le bouche à oreille est aussi très important, surtout si on a un ainé déjà scolarisé, il ne faut pas hésiter à discuter avec les parents !

le 06/06/2019 à 10h43 | Répondre

elisa

Le feeling est le point le plus important, je trouve! Y a des nounous que j’ai rencontré qui était très bien, j’en suis persuadée mais j’avais pas spécialement le feeling. Celle que je viens de trouver pour mon petit dernier, le contact est super bien passé au téléphone, et lors de notre 1ère rencontre, ça s’est confirmé. Et un point super important aussi, c’est que, lorsque je suis venue avec mon bb, elle s’est intéressée à lui direct en lui disant bonjour, en lui parlant…et il lui a fait direct le sourire (d’autres nounous que j’avais vu pour mes ainés ne l’avaient pas toutes fait). Et enfin, autre point, elle sort beaucoup avec les petits et ça j’adore! Après chaque parent a des priorités que d’autres ne relèveraient même pas. Mon fils sera plus chez elle qu’à la maison, autant qu’il s’y sente bien.

le 06/06/2019 à 13h31 | Répondre

Flash

Je te rejoins complètement : ils y passent beaucoup de temps, la priorité numéro 1 est qu’ils sy sentent bien.
Lorsqu’on a fait les entretiens, Mini n’était pas née. Mais je sais que lorsqu’on a été lui emmené le contrat, Mini était née mais je ne l’avais pas emmené avec moi : Notre ass mat a tout de suite demandé comment elle allait, si elle grandissait bien, si on avait des photos… le contrat elle s’en fichait, elle voulait en savoir plus sur Mini. ça m’a beaucoup touché

le 06/06/2019 à 14h08 | Répondre

Maud - a Step to a Gentle Life (voir son site)

Pour nous aussi le feeling est très important. En général, j’ai une très bonne impression alors je m’y fie. Et si c’est difficile pour une maman de laisser en garde son 1er, ça l’est tout autant pour moi avec ma 2e ! Néanmoins on sait plus quelles sont les bonnes questions à poser lors des rdv. Et elle a déjà 15 mois ! Je travaille à mon domicile alors je prends (trop) mon temps !!

le 07/06/2019 à 10h35 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?