Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

La découverte et l’annonce de la grossesse : mon ressenti


Publié le 10 septembre 2015 par Étoile

Petit bout est arrivé très rapidement dans notre vie. Qui sait, la préparation de compète que j’avais faite avant les essais a peut-être joué sur son arrivée rapide ?

Futurs papa et maman

Crédits photo (creative commons) : Jason Corey

La découverte et l’annonce au futur papa

Ainsi, j’ai découvert mon petit + très rapidement. J’avais des cycles relativement réguliers. J’ai donc fait un premier test lors de mon premier jour de retard : je sentais bien que quelque chose se tramait.

Je fais partie de ces femmes qui pressentent leur grossesse. J’ai eu une énorme intuition plus ou moins le jour de la conception. Et surtout, mon ventre travaillait pas mal… J’ai eu des tiraillements continus, mais non douloureux, pendant presque deux semaines !

Le premier test a été négatif. Trois jours plus tard, toujours rien. Nouveau test… et puis le petit + est arrivé.

Je me suis sentie très sereine, et en même temps, dans un état second. Ça faisait quelque temps que je le voulais, ce petit bout. Eh oui, si tu n’as pas suivi le début, nous avons attendu notre mariage avant les essais (moi et mes principes)…

Avec le recul, j’étais déjà dans un état vraiment « étrange » avant de découvrir ma grossesse. Comme si j’étais ailleurs. Je savais au fond de moi qu’il était là, mais j’attendais une preuve formelle, car l’intuition peut parfois se tromper. Par exemple, le fait de vouloir très très fort un enfant peut amener notre corps à simuler certains symptômes de la grossesse !

Quoi qu’il en soit, je n’ai pas su annoncer cette nouvelle à mon mari. J’étais évidemment très heureuse, mais je savais que c’était peut-être un peu trop tôt pour lui. Nous étions tellement persuadés que ça prendrait plusieurs mois… Je lui ai donc demandé d’aller jeter un œil au test dans la salle de bain.

Sur le coup, il a été complètement sonné, et n’a pas voulu réagir. Il a mis plusieurs jours pour réaliser et être vraiment heureux. Je crois qu’il m’a « reproché » que ce soit arrivé aussi vite.

Bon, je te rassure, plus les mois passent, et plus mon mari est heureux de l’arrivée de ce bébé.

Il a eu tout simplement du mal à appréhender cette grande nouvelle, car il s’est projeté immédiatement dans notre vie future avec un bébé, dès l’annonce. Il a tout de suite été conscient des changements que ça allait impliquer. Même si je n’ai pas eu droit à une réaction chaleureuse (je le pressentais, de toute façon), j’ai trouvé sa réaction très mature (il faut le faire pour anticiper à ce point et déjà penser à l’arrivée du bébé !).

Donc surtout, pas de stress si ton cher et tendre a une réaction bizarre à l’annonce ! Si tu sais qu’il a le même caractère que mon mari, il ne faut pas te vexer.

Et la famille, les amis ?

Nous l’avons vite annoncé à mes parents, mes beaux-parents et nos frères et sœurs. Entre 1 mois et 1 mois et demi de grossesse. Impossible de garder le secret pour nous ! Ma mère l’a vu immédiatement, en fait : n’étant pas immunisée contre la toxoplasmose, le premier repas en famille a été fatal pour notre discrétion !

Les réactions ont été très différentes pour chacun.

Mes parents étaient très heureux, mais avec beaucoup de retenue. Ma maman, j’ai senti qu’elle était très fière, heureuse et sereine. Quant à mon papa, il a eu du mal à réaliser. En plus, j’ai un papa très pudique ! Je crois qu’il a vraiment percuté lorsqu’il m’a vue à 5 mois de grossesse, avec mon gros ventre !

Nos frères et sœurs ont été les plus démonstratifs. Surtout mon petit frère, qui adore les bébés et qui n’attendait que ça depuis des mois ! Sa réaction est celle qui m’a le plus émue. Il adore que je lui parle du bébé, et c’est un super soutien pendant ma grossesse.

Bien évidemment, mes beaux-parents ont aussi été très heureux, mais ils n’ont pas pu s’empêcher de penser aux couples qui ne pouvaient pas avoir d’enfant dans leur famille. Il y a certains parcours qui marquent …

Pour les amis, nous avons préféré attendre la première échographie.

Bon, j’avoue… je l’ai annoncé à 2 mois et quelques à une amie très proche, qui avait déjà un petit bout. Ça m’a fait énormément de bien d’en discuter avec elle, qui avait déjà été enceinte (surtout que nous avons eu quelques frayeurs et désagréments au début de la grossesse, mais je t’en parlerai plus tard !).

Tous nos amis très proches, connaissant bien notre couple, ont vraiment été très heureux, et continuent de prendre régulièrement de mes nouvelles pendant ma grossesse. Je suis très émue quand je reçois un petit sms me demandant si je supporte bien la chaleur, etc.

Difficile de dissimuler la grossesse au travail !

C’est très compliqué, surtout lorsque l’on est une jeune mariée ! Mes responsables se sont vite posé des questions sur une éventuelle grossesse à cause de la fatigue, des moments d’absence, et surtout suite à une semaine d’arrêt maladie, moi qui ne suis jamais malade !

Par conséquent, j’ai annoncé ma grossesse à mes supérieurs avant l’échographie des 3 mois.

Ça a été un très mauvais souvenir pour moi. Pas à cause de mes supérieurs, qui ont été très heureux pour moi, mais je crois que j’aurais voulu l’annoncer plus tard… Et puis, je sentais bien qu’ils s’en doutaient, et c’était assez déstabilisant. Déjà que je n’étais pas très bien physiquement…

Mais sachant qu’il y avait de gros projets en cours, ça me paraissait plus honnête de l’annoncer rapidement, afin de leur permettre d’anticiper la réorganisation du service lors de mon congé maternité. J’adore mon travail, et je voulais juste que tout se passe au mieux.

Physiquement, il faut être réaliste, c’est aussi plus compliqué d’assumer un poste avec des responsabilités enceinte. Ceci dit, de par mon tempérament, je n’ai jamais vraiment réussi à diminuer mes heures, même après l’annonce de ma grossesse.

Bref, ça me paraissait inconcevable de ne pas l’annoncer rapidement à nos familles proches, mais je ne voulais pas l’annoncer trop rapidement aux amis et au travail… On ne sait jamais ! Néanmoins, petit bébé m’a rendue tellement malade au début que je pouvais déjà me douter qu’il voulait s’accrocher !

Et toi, quelles ont été les réactions de ton entourage à l’annonce de ta grossesse ? Tu voulais attendre la première échographie ? Tu as réussi à tenir jusque là ? Raconte !

Toi aussi, ça te plairait de nous raconter ta grossesse mois après mois ? Toutes les infos pour devenir chroniqueuse grossesse, c’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit pour obtenir sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté cet été pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

6   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Fleur (voir son site)

Je pense que le jour où je serais enceinte, j’aimerais qu’un temps on garde ça pour nous comme une joli secret. Pour que ce moment ne soit qu’à nous du moins pendant un petit moment. Je connais ma belle famille et dés que ma belle mère sera au courant, la moitié de la planète le sera aussi (n’exagère à peine) !
Après je dis ça maintenant, on en rediscutera le moment venu.

le 10/09/2015 à 11h17 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je comprends tout à fait ! Nous, on l’a gardé pour nous que deux-trois semaines finalement. C’est un bonheur tellement intime que c’était très agréable de ne rien dire à personne et de « savourer ». En fait, ma mère a tellement repéré les choses rapidement… Pour ma part, j’ai de la chance d’avoir une belle-mère discrète, mais je peux tout à fait comprendre ta position. Au début, on a pas forcément envie que la terre entière soit au courant 🙂

le 10/09/2015 à 17h55 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

On va dire que mon côté angoissé n’aide pas. Je sais que rien n’est jamais sur. Par exemple, je devis changer de travail, j’en ai parlé à tout le monde et finalement ça ne s’est pas fait. Du coup tu te retrouves à devoir annoncé une mauvaise nouvelle. Pour une grossesse je préfère attendre de savoir que tout va bien, on ne sait jamais … Mon côté angoissé comme je te dis 🙂

le 11/09/2015 à 09h40 | Répondre

Madame D

Comme toi je l’ai annoncé très tot a mon employeur. J’etais en CDD et je savais qu’il cherchait a me recaser dans un service. Et je ne voulais pas le mettre en porte a faux. Surtout qu’il est aussi le chef de mon mari !

Pour une seconde grossesse j’avoue que j’aimerais garder le secret plus longtemps ! On verra … je me connais … c’est mal barré vu que je crie sur les toits que je vais mettre le deuxieme en route cet hiver …

le 11/09/2015 à 13h49 | Répondre

Freesia

mouahahahah. Hum Hum.;

le 05/01/2017 à 16h12 | Répondre

Chaperon Rouge

Le mien étendait le linge quand je lui ai tendu une tétine, ill a mis du temps à percuter aussi… la surprise n’était pas là, la FIV avait prévu la prise de sang, mais il était heureux que ce soit positif 🙂

Mon employeur l’a su très vite: tout le monde au travail (on est une équipe d’une 10aine) était au courant de nos « soucis médicaux », donc chacun attendait le resultat avec la même impatience. Tout le monde était ravi, très positif sur le développement de la grossesse, et mon patron m’a de suite demandé si une grossesse PMA demandait plus de congé qu’un congé mat’ normal… non non! je n’ai pas de jumeaux, tout va bien! 🙂 Très vite, ill m’a privée de salons pour m’éviter d’être debout trop longtemps. bref, tout le monde a été très très adorable 🙂

le 13/09/2015 à 19h11 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?