Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Tous les articles

Le diagnostic prénatal : ma choriocentèse…

Mon bébé est un garçon, il y a donc une chance sur deux qu’il soit hémophile. Pour le savoir, il faut faire une choriocentèse (ou biopsie du trophoblaste), c’est à dire un prélèvement des cellules du futur placenta afin d’obtenir l’ADN du bébé et réaliser un caryotype.

Les 10 signes qui montrent que ton enfant est trop malade

C’est en pleine nuit, après avoir mouché six fois le petit nez encombré de mon loulou que j’ai eu cette idée d’article. Je suis tellement résignée que je me dis qu’il faut mieux en rire qu’en pleurer… Alors voici les dix signes qui montrent que ton enfant enchaîne un peu trop les otites, bronchiolites, gastro-entérites… tout ce qui se fini en -ite en fait.

Une histoire de dodo

Tout avait pourtant plutôt bien commencé. Une fois passée la première nuit, un peu difficile à la maternité et à la maison, l’emmaillotage a sauvé nos nuits. On ne s’est pas trop vanté de peur de nous porter la poisse (cela n’a pas vraiment fonctionné), mais notre fille faisait ses nuits.

Gérer l’attente…

Nous avons lancé le projet d’avoir un deuxième enfant depuis trois mois. Trois petits mois. C’est rien. Riquiqui. Une paille. J’en suis moi-même convaincue. Mais c’est déjà de l’attente. Et attendre quelque chose dont on ne sait pas si un jour il arrivera, c’est angoissant. C’est vertigineux. C’est aussi pénible parfois. Ne rien maîtriser, ne rien anticiper, ne rien pouvoir y faire de plus. Ce n’est rien. Mais pour moi c’est déjà quelque chose.

On change de mode de garde : l’hybride

Notre Barbouille ira trois jours en assistante maternelle et un jour et demi plus les vacances scolaires en crèche ! J’ai hâte de te faire un retour sur ce système hybride qui me révulsait il y a quelques années (comment mon enfant va s’adapter ?) mais qui maintenant me paraît être une super solution !

La période de pré-conception de petit Koala

Nous avons fait les choses dans un ordre classique. On a fini nos études, on s’est fiancé, marié, on a acheté un appartement, et une fois à ce stade est revenu la question de l’enfant, avec ses inquiétudes des 2 côtés. Avant tout, j’avais peur que Lhomme et moi n’arrivions pas à concevoir. Je pense que c’est une inquiétude naturelle, mais chez moi, elle était motivée par plusieurs choses.

Nos achats pour préparer la venue du Lutin

Ce qui est certain c’est que les affaires dont tu auras besoin dépendent essentiellement de ton mode de vie et de tes convictions, mais surtout de ton bébé. Voici la liste (finalement pas minimaliste du tout) de ce que nous avions réuni pour l’arrivée du Lutin, quels sont les tops et quels sont les flops.

L’organisation des repas

Voici l’organisation que nous avons mise en place pour les repas. Celle-ci n’est pas parfaite, elle peut même paraître un peu rigide, mais cela nous évite les « Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? »  et les « Oups, qui a mangé tout le fromage que je gardais pour mon plat ? » et, rien que pour ça, on la maintient ! Je ne pense pas avoir trouvé l’organisation idéale, mais elle fonctionne plutôt bien à la maison et peut-être que cela pourra t’intéresser !

Nos conseils pour accompagner une proche en PMA : les mots qui peuvent blesser

Avec les autres chroniqueuses de Dans Ma Tribu et de Mademoiselle Dentelle, qui ont été ou sont encore concernées par le sujet, nous avons donc décidé de t’apporter nos conseils et notre éclairage pour t’aider à mieux comprendre les enjeux et la souffrance de tels parcours, et te guider afin de te donner quelques clefs. Quels sont les mots qui fâchent, les mots qui blessent? Ceux qui réconfortent ou qui soulagent? C’est par ici!