Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Camomille

J'ai 31 ans et suis maman d'un "grand" garçon (4 ans 1/2) et d'une petite fille (2 ans 1/2) et d'un petit garçon (8 mois). Grande lectrice, amatrice de cinéma adorant voyager, j'ai mis beaucoup de choses entre parenthèses pour me consacrer à mes petits monstres !

Ses contributions

Ma liste de naissance idéale

Je ne sais pas si tu es comme moi, mais quand je me suis lancée dans la grande aventure de la parentalité, c’est un peu comme si un nouveau monde s’ouvrait à moi. Et, très rapidement, je me suis retrouvée larguée. Plus j’avançais dans ma grossesse, plus les gens me demandaient : « Et pour la naissance, il y a une liste ? Qu’est-ce que tu voudrais ? » Euh… je ne sais pas… de quoi vais-je avoir besoin ? Donc me revoilà après trois marmots et je te propose cette petite liste qui pourrait te dépanner / te donner des idées. Il est évident que ce qui me correspond peut ne pas te correspondre, à chacune son ressenti. En attendant, voilà ce que je demanderais pour moi si j’étais enceinte pour la première fois.

Pourquoi je fais vacciner mes enfants – Partie 2

La dernière fois je t’ai parlé de tout et de rien, mais pas vraiment de vaccins. Si tu as l’esprit cartésien, tu t’es sûrement dit « c’est que du blabla, il n’y a rien de concret dans ce truc » alors me revoilà pour te donner du concret.

Avant de commencer, de quoi parle-t-on ? Des onze vaccins qui seront obligatoires à partir de 1er janvier 2018 à savoir ceux qui combattent la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l’hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque et le méningocoque C.

Pourquoi je fais vacciner mes enfants – Partie 1

A l’heure où la polémique enfle et gronde, j’ai envie de partager mon avis de maman de trois enfants, femme scientifique et fille de médecin. Je sais que c’est un sujet très sensible et je ne m’attends pas à ce que tout le monde soit d’accord avec moi.

Mais si tu fais partie de celles (ceux ?) qui crient au scandale lorsque notre gouvernement prévoit de rendre obligatoires 8 vaccins supplémentaires, s’il te plaît, essaye de lire ces quelques lignes sans préjugés. Et bien que cette décision s’inscrive dans un contexte politique, je ne soutiens en aucun cas tel ou tel parti dans mon billet. Juste la santé publique.

Le point allaitement de Camomille : allaiter, tout simplement

Cet article, ça commence à faire quelques temps que j’ai envie de l’écrire. Pour donner un message d’espoir à celles qui n’ont pas réussi à allaiter ou n’ont pas vécu un allaitement serein… et qui en gardent une amertume : Ne baisse pas les bras si un autre bébé arrive !

Ne pas connaître le sexe de bébé : une erreur ?

Il y a déjà quelques temps, je te disais que j’avais fait le choix de ne pas connaître le sexe de bébé. Enfin, pour être plus précise, j’avais accéder aux souhaits de mon mari. Tellement de personnes nous racontaient cette magie indescriptible de la rencontre, il n’y avait que des récits plus beaux les uns que les autres. Jamais personne ne m’a dit « si j’avais su, j’aurais demandé ». Tous m’avaient dit : « tu verras, au moment de la naissance, quand tu découvres ton bébé, c’est un instant tellement spécial que tu oublies de demander le sexe ! »

La tradition du cadeau de naissance

Aujourd’hui, je viens te parler babioles. Quelque chose de complètement futile mais auquel j’attache beaucoup d’importance : le cadeau de naissance.

En en parlant à droite à gauche, je me suis rendue compte que ce n’était pas systématique. Dans ma famille, c’est une tradition et je trouve que c’est une très belle tradition. Je t’explique tout de suite pourquoi. (évidemment, dans tout ce qui suit, j’ai grossi le trait. Mais je suis sûre que tu comprendras l’idée !)

Mes accouchements – partie 2

La dernière fois, je t’ai laissé lorsqu’Alphonse venait de naître. Je viens maintenant te parler de mon 2ème accouchement que j’ai vécu très différemment. Petit saut dans le temps, on est maintenant en février 2015.

Mes accouchements – Partie 1

Un vendredi de janvier. Il est 2h du matin. Je me réveille avec une sensation de mouillé entre les jambes. Je me maudis intérieurement. On m’avait dit que c’était possible qu’à terme on ne contrôle plus notre vessie, mais je ne pensais pas que ça m’arriverait !

Rien de catastrophique cependant. Je vais au toilette, change de slip et puis c’est tout. Sauf qu’au moment de me recoucher, ma culotte toute propre est à nouveau mouillée : ce n’est pas ma vessie qui me joue des tours, ce liquide c’est du liquide amniotique. Le grand jour est arrivé !

Et vous savez ce que c’est ?

A chaque fois, cette question me laisse perplexe. Comme s’il y avait un risque que j’ai un girafon ou autre dans le ventre… Et pourtant, ce n’est pas une question isolée. Non, j’ai du l’entendre des dizaines de fois, de tout horizon. De la mamie dans le bus qui doit probablement s’ennuyer au collègue qui veut faire la conversation…

A chaque fois, j’ai eu envie de répondre « un bébé » en prenant un air blasé. Mais à chaque fois j’ai haussé les épaules en répondant qu’on ne savait pas. Parce qu’évidemment, je sais – comme tout le monde – que derrière cette question, c’est le sexe de bébé qui est abordé.

Les annonces

Bon, maintenant que je sais qu’il y a quelque chose dans mon ventre, il faut que je l’annonce !

Pour les deux grossesses précédentes, je n’ai rien fait de spécial et je le regrette un peu. Cette grossesse sera probablement la dernière, du coup j’ai envie de faire les choses bien pour une fois.

3 grossesses…

Je ne vais pas te faire un compte rendu détaillé de ma grossesse par trimestre (ou pire : mois par mois !) mais je te propose d’avoir une vision d’ensemble (à l’heure où je t’écris j’en suis à 7 mois) et surtout une comparaison entre mes trois grossesses.

J’ai toujours entendu dire qu’aucune grossesse ne se ressemblait. Je n’en suis absolument pas convaincue.

Bébé surprise

Maintenant que tu me connais un peu, je te propose de rentrer tout de suite dans le vif du sujet : mais comment un bébé peut-il être un bébé surprise ? La réponse est très simple : la contraception et moi, on n’est pas très copines.

Au début, comme tant d’autres, j’avais la pilule. Bon j’en ai essayé plusieurs avant de trouver une qui me corresponde à peu près. Mais prendre un petit cachet tous les jours à la même heure ? Impossible ! Tellement impossible que je ne pense pas avoir fait un cycle sans oubli(s). De temps en temps, quand je savais que c’était plus que limite, j’allais prendre la pilule du lendemain (ça m’est arrivé 3 fois en 4 ans). La troisième fois, cette pilule n’a pas réussi à déloger Alphonse. Gloups ! (Au final, on est très contents hein !)

future maman troisième enfant

Bienvenue à Camomille, future maman de mars 2017 !

Gniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, je rejoins l’équipe des super chroniqueuses de Dans Ma Tribu ! Trop la classe, je suis trop chanceuse !!! Ici, je m’appellerai Camomille.

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu avoir des enfants. Plusieurs. Pas forcément beaucoup, non, mais au moins deux. Maximum quatre. Et j’ai toujours pensé que l’idéal, c’était trois. Pourquoi ? Parce que dans ma famille, on est trois, j’imagine. Et je pense que lorsqu’on grandit dans un schéma familial qui nous convient, on a tendance à le reproduire. Par contre, d’où me vient cette envie viscérale d’être mère ? Aucune idée ! On peut dire que j’ai grandi avec.

Maman et bébé

Mes galères avec l’allaitement

Lorsque mon fils est né, je ne me suis posé aucune question. Je l’allaiterais, c’était évident. D’autant plus que, l’allaitement étant à la mode, il est très facile de trouver plein de raisons pour se lancer !

Sauf que… je n’ai jamais réussi à allaiter mon fils ! Il fait partie des bébés qui ne savent pas/ne veulent pas téter. Et c’est avec regret que je lui ai donné le biberon.

Du coup, à la naissance de ma fille, j’étais moins sereine. Mais je voulais encore davantage allaiter ! Et ça n’a pas été une mince affaire !

terreurs nocturnes

Mon fils fait des terreurs nocturnes

Peut-être as-tu la chance d’avoir un enfant qui n’a pas de problèmes de sommeil. Si c’est le cas, tu ne peux pas savoir comme je t’envie !

Pour ma part, le sommeil de mon fils est plutôt chaotique. J’imaginais naïvement qu’un enfant en bas âge dort beaucoup…