Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Floconnette

Trentenaire, mariée, maman, propriétaire en campagne, cadre (pas trop) dynamique, sportive (à mes heures), coquette, gourmande..... et j'en passe!
Je suis mariée depuis début 2013 et maman depuis début 2014 pour la première fois.
J'adore manger, cuisiner, tricoter, lire, me promener, jouer du piano .... et les chats!

Je jongle entre ma vie de femme et de maman, en incluant le boulot là dedans. Pas facile tous les jours mais quel bonheur :-)
Au point que nous avons récidivé: nous avons accueilli notre deuxième fils tout récemment! Et je suis évidemment totalement folle de mes deux enfants :-)

Ses contributions

Un deuxième accouchement rapide

Mon deuxième accouchement : une bonne surprise !

À 2h, la sage-femme me réexamine, mais je me doute qu’elle va me dire : « Rien n’a changé… » Toutefois, elle m’a dit que si c’était comme la première fois, elle me garderait et me mettrait sous morphine pour me soulager, et cette idée me rassure un peu.

Elle m’examine et fait une grimace, la même que faisait la sage-femme lors de mon premier accouchement à chaque fois qu’elle devait me redire : « Madame, toujours à 1, je suis désolée… » Donc là, je suis à la limite de fondre en larmes. Mais elle dit : « Non… vous êtes en travail quand même. » Je suis à 5 !

Mon troisième trimestre avec du diabète

Ma fin de deuxième grossesse sous insuline

Après un premier et un deuxième trimestres assez classiques, j’attaque le dernier trimestre.

J’ai à nouveau échoué au test du diabète, pour une unique valeur mauvaise (0,93 au lieu de 0,92 à jeun… on sent que l’univers se moque de moi ? J’avais eu 0,95 pour l’aîné. Un jour, je serai dans les clous, ha ha !). Me revoici donc estampillée « diabétique ».

Enceinte en été et hiver

Être enceinte en hiver Vs être enceinte en été

Je suis tombée enceinte de mon premier enfant tout début juin 2013, et de mon deuxième mi-novembre 2015. Du coup, j’ai pu tester toutes les saisons en étant enceinte !

Je te propose de faire un petit tour (humoristique) des différents aspects pratiques. (Évidemment, tout cela reste très subjectif, et mon ressenti n’est pas forcément partagé par toutes les futures mamans.)

Les différentes préparations à la naissance

Les différentes préparations prénatales

Au cours de mes deux grossesses, j’ai eu la chance d’avoir une sage-femme libérale dans ma ville qui donnait des cours variés et abordables.

Pour mon premier enfant, elle faisait des cours théoriques avec un peu de sophrologie à la fin, des cours d’aquagym prénatale, et de la sophrologie pure. J’ai assisté aux cours théoriques, et à deux ou trois cours d’aquagym. Pour mon deuxième bébé, sachant que la fin pouvait être compliquée, j’ai anticipé, afin de profiter des cours d’aquagym plus tôt. Ma sage-femme venait aussi de se former au yoga prénatal. J’ai donc fait : aquagym + yoga et sophrologie en alternance.

Je vais donc te parler des types de cours auxquels j’ai assisté.

Terrible two

Le terrible two… avant 2 ans

Le terrible two, tu en trouveras de nombreuses définitions sur la toile. Je ne vais pas les répéter, même si je vais parfois citer des livres ou des articles. Je trouve difficile de « cantonner » tous les enfants de 2 ans au terrible two. Disons plutôt que c’est une phase de leur apprentissage par laquelle ils passent, chacun à son rythme, chacun à sa façon.

Je vais te parler de notre expérience et de comment nous l’avons vécue (et la vivons encore).

Changements d'une deuxième grossesse

Attendre son deuxième enfant, ça change quoi ?

À l’heure où je t’écris, mon fils aîné vient de fêter ses 2 ans, et il sera grand frère en août. Je suis donc dans mon cinquième mois de grossesse, déjà !

Concrètement, qu’est-ce que ça a changé, par rapport au premier bébé ?

Faire des travaux avec un bébé

Faire des travaux avec un bébé d’1 an et demi

L’été dernier, nous avons fait de gros travaux dans notre maison. Notre fils avait moins de 17 mois au début des travaux (en juillet 2015). Ça n’a donc pas été de tout repos, mais nous ne regrettons rien.

Au cas où tu hésiterais à te lancer, je vais te raconter notre expérience.

bébé mange

Travailler et faire des plats maison à son bébé : mes astuces

Peut-être t’es-tu demandée comment concilier petits plats maison pour ton bébé et reprise du travail.

Ma nounou ne fait pas les repas de mon fils pour le moment. J’ai repris le travail à 100% aux 4 mois de mon bébé. Cette question m’inquiétait beaucoup, non pas que je sois anti petits pots industriels, mais tout simplement car j’avais envie de l’initier à MA cuisine.

nouveau-né

Comment j’ai commencé les séances d’ostéopathie avec mon bébé dès 5 jours

Beaucoup de mes amis sont allés avec leur enfant chez l’ostéopathe.

Je m’étais dit que je tenterais seulement si mon bébé présentait des petits soucis, pas « juste comme ça ». Eh bien ça n’a pas duré longtemps : je trouvais qu’il avait l’air coincé au niveau des épaules et du cou, et il pleurait beaucoup la nuit (même en étant rassasié).

À 5 jours à peine, je l’ai donc emmené chez une jeune ostéopathe.

photo de grossesse nue

Les mythes sur la grossesse et l’après grossesse

On raconte tant de choses autour de la grossesse et des suites de couches… Mais toutes ne sont pas vraies pour toutes les mamans !

Pour ma part, j’ai demandé à ma maman ce qu’elle avait eu et n’avait pas eu, et j’ai eu la surprise d’avoir pas mal de points communs avec elle.

photo de grossesse champ de coton

S’habiller enceinte : mes idées et coups de coeur pour un style classique

Il faut le dire, je suis coquette. J’aime bien m’habiller, et me faire jolie. Mais j’aime être féminine sans en faire des tonnes, et surtout, rapidement !

Mes habits sont un peu pareils : je cherche à allier le confort à l’esthétique.

Voilà, je t’ai dressé le tableau, pour te dire comment j’ai réussi, enceinte, à rester jolie et féminine tout en étant « confort », même lorsque j’étais alitée !

photo de naissance rencontre avec bébé

Mon accouchement : pas si rapide que prévu (du tout !)

Le matin du 15 février, je suis à 38SA+5, et j’ai toujours l’une ou l’autre contraction plus douloureuse (mais largement supportable). La sage femme vient me faire le monitoring et je l’en informe. A l’issue du monito, il s’avère qu’effectivement, certaines sont un petit peu plus fortes, mais elles sont si isolées que rien n’est alarmant.

Mon autorisation de sortie en poche, je rentre à la maison. Nous allons au restaurant fêter notre St Valentin en retard. Les contractions augmentent en intensité, même si cela reste supportable. Ça commence à venir toutes les 20/30 minutes.

Nous rentrons à la maison après un succulent repas. Je prends un bain pour voir si ça se calme.

photo de grossesse fauteuil

Mon 3ème trimestre de grossesse et les nouvelles complications

Je suis à 7 mois de grossesse, nous arrivons à l’hôpital, et je me fais examiner. La sage femme est soucieuse, elle me dit que le bébé est trop bas et que le col se modifie. Ohlala, avec mon mari, nous nous voyons déjà parents dans la nuit d’un pauvre petit bout intubé.

Direction le monitoring. Arg, il y a trop de contractions. Beaucoup trop. Je me fais administrer un médicament pour les stopper, mais il a des effets secondaires

photo de grossesse mains parents et échographie

Ma grossesse pathologique : le premier trimestre

J’ai eu des symptômes habituels, des moins habituels, j’ai échappé à certains « maux de grossesse », j’en ai eu d’autres…

Mais j’attendais une grossesse un peu trop idyllique je pense, et je suis tombée de haut à l’annonce de chaque nouvelle petite pathologie. Car oui, j’ai cumulé ce qu’on appelle des « pathologies de la grossesse », non liées entre elles, et à chaque fois cela me faisait comme un coup de massue.