Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Madame Irbis

Jeune mariée. Qui profite de sa grossesse sans stress. Et qui occupe son temps avec de la couture, du tricot et son tout jeune mari !

Ses contributions

Idées cadeaux jouets bébé

30 idées de cadeaux pour les enfants de 0 à 3 ans !

Noël arrive ! Et comme beaucoup de parents/oncles/tantes/parrains/marraines, tu te creuses la tête pour trouver le cadeau parfait pour tes enfants/neveux/nièces/ filleuls. Mais tu as de la chance aujourd’hui ! Toutes les chroniqueuses de Dans Ma Tribu ont uni leurs forces et leurs expériences pour t’aider.

Alors sans plus attendre, voici la liste des jouets préférés de nos enfants. Par tranche d’âge, pour te faciliter la vie… Tu n’as plus qu’à faire ton choix !

La culpabilité quand on a deux enfants

Être mère de deux enfants

Depuis un peu plus de deux mois, je découvre avec plaisir la joie d’une famille avec deux enfants. Mais la réalité (comme très souvent) n’est pas exactement comme je l’avais imaginée !

Vois-tu, je viens d’une famille nombreuse, voire très nombreuse : j’ai toujours vécu entourée de mes frères et j’ai toujours « partagé » mes parents. Je n’ai jamais ressenti de manque d’amour de leur part, je trouve même ça normal de ne pas être l’unique enfant. J’ai toujours pensé que je serais mère de plusieurs enfants aussi facilement que j’ai été enfant de famille nombreuse. Mais après presque deux mois avec mes deux chouchous, je me rends compte que ce n’est pas si facile !

récit accouchement sans péridurale

Mon deuxième accouchement express et sans péridurale

Ma DPA est prévue un lundi. Ce jour-là comme tous les précédents, c’est le calme plat au niveau contraction. J’appelle la maternité comme convenu et la sage-femme me donne rendez-vous le lendemain pour un contrôle.

Le mardi, j’ai droit à la totale : monito, toucher vaginal et échographie. Le monito montre quelques contractions et une activité du bébé, le toucher vaginal indique que mon col est légèrement ouvert (chouette, ça travaille !) et l’échographie permet de voir qu’il y a assez de liquide amniotique, que le bébé est bon niveau poids/taille et qu’il dort.

Troisième trimestre d'une grossesse rapprochée

Mon troisième trimestre de grossesse… et mon bilan !

Ce trimestre est idyllique ! Malgré un bon petit ventre, je n’ai aucun désagrément physique : pas de remontée acide, de mal de dos, de sciatique et autres joyeusetés.

Le petit coloc’ bouge assez pour que je ne stresse pas, mais pas trop pour vraiment m’embêter. De toute façon, avec la gestion de l’Héritier en journée, je suis assez fatiguée pour dormir comme un loir la nuit (et j’entraîne mon périnée en n’allant pas aux toilettes toutes les heures !).

Les indispensables pour un deuxième bébé

Mes indispensables pour un petit deuxième

Souvent perdus dans la jungle des articles de puériculture, les futurs parents ne savent jamais trop quoi acheter. Qu’est-ce qui est indispensable, superflu, utile ? Mais pour un petit deuxième, les choses sont beaucoup plus simples : on a déjà testé et approuvé… ou non !

Voici la liste de mes articles incontournables (et je tiens tout de suite à préciser que cette liste correspond à notre façon de faire et d’être avec nos bébés, à chacune de faire ses choix !).

Oublier sa deuxième grossesse

Mon deuxième trimestre : essayer de ne pas oublier que je suis enceinte !

Après un premier trimestre passé à dormir et à déprimer (sympa, hein !), j’entre début décembre dans mon deuxième trimestre de grossesse. Avec une seule envie : être enfin bien. Profiter à nouveau de mon fils et de mon mari, et ne plus « regretter » cette grossesse.

Le bon Dieu doit bien m’aimer, car ce souhait est exaucé assez rapidement. Chouette, je vais pouvoir passer les fêtes de fin d’année et le premier anniversaire de mon Héritier chéri l’esprit clair et enjoué !

Allaiter longtemps ou pas

Pourquoi je n’allaiterai pas (longtemps !)

Pour mon premier bébé, je faisais partie de la team « hors de l’allaitement, point de salut ». Je ne comprenais pas qu’on n’allaite pas. Après tout, c’est plus pratique, économique et c’est fait pour ça. Pas de questions à se poser, un peu moins de matériel à acheter, et roule ma poule !

Après mes petits déboires, j’ai compris que la volonté ne pouvait pas tout faire. Que le physique et le psychologique pouvaient s’allier pour faire de cette expérience un cauchemar ! Et que ma santé mentale et physique primait sur le bien-être de mon petit.

Grossesse mère au foyer

Mon premier trimestre : vivre sa grossesse en tant que femme au foyer

Je me suis toujours vue en tant que manager d’unité familiale. Gérer ma maison, mes enfants et mon mari comme une petite entreprise, avec des objectifs, des réussites et des challenges. Depuis un an que je suis entrée dans le vif du sujet avec l’Héritier, je me sens bien dans cette situation. Je n’ai aucune envie de me trouver un travail, de devoir le laisser à une nounou ou à une crèche, de ne plus pouvoir organiser mes journées comme je l’entends…

Alors vivre cette grossesse avec tous les avantages et les inconvénients de ma situation professionnelle (oui, j’insiste, je ne suis pas en vacances, ni sans activité, je travaille bien !) était un nouveau challenge.

Enfants rapprochés

Bienvenue à Madame Irbis, future maman de mai 2016 !

Je t’ai raconté ma première grossesse, mon accouchement et nos premières semaines de vie à trois. Et si je reviens aujourd’hui, ce n’est pas pour parler diversification directement en morceaux, ou première année de vie du coloc’ : le bilan. Non. C’est pour parler d’un truc encore plus fou.

Ma deuxième grossesse…

Mère et bébé

Notre deuxième semaine à trois : baby blues et frein de langue

La dernière fois, je t’ai laissée à la fin de notre première semaine à trois. Une période à la fois magique et stressante.

Mais nos fabuleuses aventures avec notre cher coloc’ ne se sont pas arrêtées là : le spectre de la jaunisse rôdait toujours dans un coin obscur…

Notre première semaine à trois : départ anticipé et jaunisse

Il y a déjà quelque temps, je te racontais mon accouchement. Je ne voulais pas en rester là, car le plus dur n’a pas été la sortie du coloc’, mais bien les premières semaines ensemble. Elles ont été assez chaotiques. Presque un an plus tard, je viens te les raconter.

Notre premier jour à trois a été aussi celui de ma sortie de la maternité. Eh oui, je voulais absolument un départ anticipé, pour me retrouver au calme chez moi avec la meilleure des conseillères et des aides : ma mère.

Gros ventre enceinte

Mon accouchement déclenché sans péridurale

Nous voici dimanche matin ! La nuit est passée sans encombre et je me réveille d’un coup avec une désagréable sensation d’humidité entre les jambes. Comme si je m’étais oubliée si tu vois ce que je veux dire…

Je cours directement aux wc et je comprends tout de suite que je perds les eaux. Mais je suis un peu intriguée, car ce ne sont pas les chutes du Niagara. Ça s’arrête et ça recommence toutes les demi-heures. Le coup de téléphone à ma sage-femme me confirme que j’ai juste une fissure de la poche des eaux, l’accouchement n’est pas imminent, surtout que je n’ai aucune contraction, mais je dois quand même allé à la maternité. Car qui dit fissure dit risque d’infection pour le bébé.

Enceinte à Noël

Mon troisième trimestre de grossesse : plus court que prévu !

Nous voici en décembre, avec les fêtes de fin d’année et les soldes de début d’année qui s’annoncent… et qui annoncent surtout la fin imminente de cette grossesse ! Ça occupe bien de devoir chercher des cadeaux, des bonnes affaires pendant les soldes…

Ainsi, ce trimestre passe assez vite. Surtout qu’il est ponctué par les réunions de préparation à l’accouchement.

Mon deuxième trimestre de grossesse : long comme un jour sans pain…

Ce deuxième trimestre de grossesse, je l’attendais avec impatience. Tout le monde me disait que les nausées et autres désagréments du début partiraient embêter une autre future maman, et je me disais que Superman allait peut être être un peu plus cool Raoul.

Commençons par les bonnes nouvelles : bye bye les nausées et les migraines, et bonjour à mon mari qui veut bien parler bébé ! Ce trimestre nous permet de connaitre le sexe, et j’apprends avec joie que c’est un petit garçon.

grossesse échographie

Mon premier trimestre de grossesse passé sous silence… avec un papa pas impliqué

Après l’annonce complètement ratée de ma grossesse, il a bien fallu qu’on discute un peu avec Superman. Les choses se sont révélées très claires de son côté : pas d’annonce à nos familles et amis avant les 3 mois « réglementaires », et ne jamais parler de cette grossesse. Il est catégorique.

Sauf que ça, c’est au-dessus de mes forces ! Je lui explique en long, en large et en travers que non, je ne vais pas pouvoir tenir ma langue pendant quelques mois et « oublier » que je suis enceinte.