Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mrs Paillettes

Mariée depuis bientôt 3 ans au papa de ma petite Chouchou née en aout 2014, je suis une épouse et une maman comblée de bonheur.
Grace aux conseils avisés d'une amie je suis arrivée sur le blog de Dans Ma Tribu, que je suis chaque semaine.
J'aime lire, le cinéma, la cuisine, le shopping et encore plein d'autres choses.

Derniers articles commentés

Mon suivi de grossesse … en images !

Je ne l’avais pas fait pour ma première, je m’étais contentée des photos faites avec mon téléphone portable. Pour cette grossesse j’ai eu envie d’un suivi mois par mois, pour bien voir l’évolution de notre cacahuète…!

L’idée du suivi a bien plus également à l’Homme, et nous avons décidé de faire ce suivi avec une petite particularité : comparer la taille de bébé à des fruits ! J’avais acheté une application de suivi de grossesse (Grossesse+, qui est plutôt bien faite soit dit en passant!) et dedans je pouvais voir tous les mois une photo d’un fruit qui correspondait à mon bébé !

Les essais pour avoir un 2e enfant

Comme tu le sais, il nous a fallu du temps pour avoir un petit homme, 2 ans pour être exact. Et pourtant, je m’estime chanceuse par rapport à d’autres qui doivent passer par la PMA, par des années de calvaire… Et puis je crois que finalement, on oublie assez vite ce qu’on a ressenti pendant ses 24 mois d’essais et d’échecs ( un peu comme on oublie les premiers mois avec bébé où il faut se lever toutes les 3h!!).

Notre fils grandissant, on a eu envie d’un autre enfant, on s’est donc lancé et j’ai arrêté ma pilule.Bizarrement, j’étais très zen à cette idée. Je me disais que ma grossesse avait peut-être résolu mes problèmes d’ovulation et puis dans le cas contraire, nous savions quel traitement prendre ainsi que le bon dosage à utiliser. Mon état d’esprit était vraiment à l’opposé de la première fois où j’ai arrêté ma contraception…

présentation chroniqueuse

Bienvenue à Madame Fleur, future maman de juin 2017 !

Lundi, 15h30, je suis en train de regarder mon premier navet téléfilm de Noël car il s’agit de mon premier jour de vacances. Je reçois une notification mail sur mon téléphone portable, je l’ouvre et… et…

Ouiiiiiiiiiiiii !!! Je n’en reviens pas, je viens d’être acceptée en tant que chroniqueuse sur ce merveilleux blog ! Heureusement que j’étais déjà en vacances, j’aurais été bien incapable de me concentrer sur mon travail après cette bonne nouvelle.

Perte d'un bébé lors d'une grossesse gémellaire

J’ai dû faire le deuil d’un de mes jumeaux pour que le second survive…

Le 13 novembre 2015, j’ai eu la joie (ainsi que mon mari) d’apprendre que j’étais enceinte de mon deuxième enfant. Le 23 décembre, arrive l’écho de datation. Nous sommes stressés car depuis quelques jours, j’ai des saignements. Je pense faire une fausse couche. Je m’installe et là, tout va très vite : j’attends des jumeaux !

Cependant, le 29 février, tout s’effondre. J’ai des saignements importants, Chéri vient me chercher au travail. J’ai une gêne dans le vagin, je touche une sorte de grosse boule. Nous arrivons à la maternité en pleurs, adieu jolie grossesse.

Découverte de la seconde grossesse

« Chéri, c’est positif ! »

La dernière fois, je t’ai laissée avec l’arrivée du mois d’octobre et le début de notre pause dans les essais.

Bon, tu imagines bien que si j’ai laissé l’article en suspens à ce moment-là, c’est qu’une petite crevette avait effectivement décidé que c’était le bon moment pour s’accrocher. Et pourtant…

Passage du bébé à l'enfant

Mon bébé n’est plus un bébé…

Récemment, en parlant de Princesse à mes collègues, je me suis interrompue dans ma phrase car j’allais dire « mon bébé »… Mais force est de constater que je ne peux (vraiment) plus dire que c’est un bébé.

Mais à quel moment ce changement a-t-il eu lieu ? À quel moment j’ai arrêté de dire « mon bébé » pour dire « ma fille » ? À quel moment il est vraiment devenu impossible de penser à elle en tant que bébé ?

Contrat assistante maternelle

Quand la Lueur teste les différents modes de garde, acte 2 : le contrat de Sakura

Une fois que nous avions donc décidé de travailler ensemble, Sakura et nous n’avons plus eu qu’à régler les détails : les démarches administratives en amont de mon côté, les termes du contrat (tarifs, frais, horaires…), le planning des vacances (déjà défini par les parents de l’enfant déjà gardé), le tri entre ce qui est à notre charge et ce qui est à celle de la nounou, le planning d’adaptation.

Pas de langue de bois, je te dis TOUT !

Accouchement à domicile rapide

Mon troisième accouchement… express !

Pour ce troisième accouchement, je souhaite quelque chose de naturel. Je me renseigne, je parle longuement avec des femmes ayant vécu des accouchements sans péridurale. Je regarde des vidéos, je lis des livres, je me documente et je me fortifie en me récitant des phrases d’auto-persuasion : « Tu vas y arriver, ton corps est fait pour ça, tu es forte. »

Je souhaite aussi rester le moins possible à la maternité. La loi prévoit douze heures d’hospitalisation minimum pour un accouchement avec péridurale, et deux heures sans. Si tout va bien, je ne dormirai donc pas à l’hôpital, mais chez moi, dans mon lit.

Essais pour deuxième bébé

Mes essais version deuxième bébé !

Comme je te l’ai dit, cette année, je vais tester pour toi : faire, porter et élever un deuxième enfant. Donc ça y est, c’est parti !

Pour info, j’ai écrit cet article mois après mois (enfin, plutôt cycle après cycle, vu la régularité…), type journal de bord…

Découvrir sa grossesse

Les deux petites barres

Nous voilà en mars. Qui dit mars, dit aussi épidémie de grippe. Je n’y échappe pas. Me voilà couchée avec 40 de fièvre. J’explique au médecin que nous sommes en essais bébé, il me donne donc un traitement adapté au cas où je sois enceinte. Je n’y crois quand même pas trop. La semaine passe, les paquets de mouchoirs aussi. Je me nourris de bouillon ou de tartines de kiri. Je suis nauséeuse et épuisée.

Après quatre jours de grippe, de fièvre, de nausées, de fatigue, j’ai du retard dans mes règles.

Réagir face aux critiques sur l'éducation

Option « indifférence » activée

Depuis que je suis maman, mon petit cerveau s’est enrichi d’une nouvelle option : l’indifférence. D’habitude, je réagis toujours à tout. J’aime bien argumenter sur tout et n’importe quoi, et je pensais que lorsque je serais maman, cette caractéristique me serait très utile. Oui, mais non. Parfois, il est préférable de rester indifférente, pour ta santé mentale et la santé physique des personnes en face qui te font des réflexions.

Petit florilège des situations 100% vécues où j’aurais mieux fait de rester passive.

Accouchement très long césarienne

Ma grossesse par don d’ovocyte : mon accouchement long, bien trop long

Nous sommes fin août 2015 (oui, oh, ça va !), ma DPA est le 3 octobre. J’ai largement le temps, mais je suis persuadée que notre petit têtard va se présenter en avance (HA HA).

Je commence à ressentir des choses particulières, et je comprends que ce sont des contractions, mais non douloureuses. Étant sous surveillance pour le diabète, je vais débuter les monitorings hebdomadaires : ça me rassure, je vais pouvoir suivre l’évolution des contractions et de leur efficacité. Je suis donc confiante : ça travaille !

Ode au père de mon enfant

Ode à mon mari : ce père extraordinaire

Après mon article sur à quel point je suis heureuse (et fatiguée) depuis que Petit Habitant fait partie de nos vies, me revoilà avec THE article ! Celui que j’écris dans ma tête depuis neuf mois. Celui qui me met les larmes aux yeux rien que d’avoir écrit cette brève introduction. Celui que je me devais d’écrire après avoir parlé de notre couple. Parce quand dans ma tribu, il y a LUI, d’abord, au commencement, à l’origine de tout. Et cet article est nécessaire parce que je lui dis trop rarement merci.

Bref, Monsieur Génial, cet article est pour toi.

amour d'une mère pour son bébé

Si j’avais su…

Si j’avais su tout ça avant, mon bébé, tout ce qui allait changer et ce que j’allais devoir endurer… je n’aurais pas hésité un seul instant !

Car à côté, je ne savais pas…

… combien ton rire et ton sourire me rendraient heureuse….

Bienveillance et laxisme

Suis-je une mère trop laxiste ?

J’ai mis en place tout un tas de petites stratégies pour essayer de limiter les frustrations de ChérieChou. Je suis vraiment satisfaite de ces solutions, qui nous ont permis de retrouver une petite fille plus sereine et épanouie, mais ça ne m’a pas empêchée d’entendre les quelques réflexions de mon entourage plus ou moins proche sur mes méthodes d’éducation.

Bien qu’un peu blessée et agacée, j’ai pris le temps de réfléchir à cette question : suis-je une mère trop laxiste ?

Attente pendant les essais bébé

L’insoutenable attente

« Oh, mais faut pas y penser ! » « Plus tu y penses, moins ça marchera… » Aux gens qui me disaient ça, j’avais envie de demander s’ils savaient ce que c’était. D’attendre, de ne pas savoir, de ne pas réussir.

Cette envie d’enfant était tellement forte qu’elle en devenait viscérale. Je me trouvais parfois ridicule, à m’inquiéter si vite alors que je savais bien que des couples vivaient un véritable parcours du combattant pour avoir un enfant, parfois pendant des années. Que représentaient quelques mois d’attente par rapport à des années ?

Mon bilan de la PMA

Quand je fais le bilan : ce qu’il me reste de la PMA

Même si tu ne l’as pas forcément vécu, je suis sûre que tu te doutes que ce genre de parcours laisse des traces. Oui, j’ai eu de la chance, je ne fais pas partie des parcours les plus difficiles, compliqués… désespérés.

Mais s’il te plaît, moi qui suis d’ordinaire si positive, laisse-moi juste cette fois la possibilité de considérer cette étape comme un échec personnel, dans ma vie à moi, qui jusque là avait été (vraiment trop) facile.

Réaction du premier enfant quand on attend un deuxième

Moi, future grande sœur

Bonjour, j’ai 2 ans presque et demi, et je vais avoir une petite sœur. Enfin, c’est ce que Papa et Maman répètent régulièrement depuis quelque temps – ma notion du temps est un peu floue, je ne sais pas depuis combien de temps, mais en tout cas, ils me le répètent souvent !

Quand Maman me demande comment je m’appelle, je réponds « moi ». Bah oui, dans la famille, y’a moi, Maman, Papa, doudou, nounou (c’est un super ours en peluche) et bébé. Bébé, c’est le ventre de ma maman – ou ce qu’il y a dedans, je n’ai pas encore bien compris ce qu’ils racontent quand ils parlent de bébé.

Les essais bébé pour un deuxième enfant

En route pour une nouvelle aventure !

Comme je t’adore, fidèle lectrice, j’ai décidé, pour toi et rien que pour toi, de tester cette année plein de nouvelles expériences totalement inédites !!! C’est tellement fou que presque personne dans le monde tout entier ne les a testées !

La construction d’une maison, la rentrée en maternelle de la Princesse en septembre, et surtout, truc complètement fou : les essais pour un deuxième bébé.

Bébé n'a pas le sexe attendu

Quand le sexe de l’enfant n’est pas celui attendu…

Je ne peux pas honnêtement affirmer : « Nous voulions un garçon, mais nous avons eu une fille. » D’abord, parce que ce n’est pas tout à fait vrai, ensuite parce que je trouve la formulation bien trop violente par rapport à l’amour inconditionnel que nous portons à Croquette.

Mon mari et moi n’en avons jamais parlé ouvertement. Aujourd’hui encore, nous n’en parlons pas facilement (un reste de culpabilité, peut-être ?). C’était donc dit à demi-mots, mais nous pensions avoir un garçon (et nous avons eu une fille). Est-ce qu’on l’espérait ? Je ne saurais pas te dire, peut-être un peu, à la fin.