Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mlle Mora

Trentenaire (eh oui !) mariée, maman d'une géniale Little Girl et d'une ravissante Poupoune, j'aime écrire, lire et commenter mes séries TV et films préférés. J'adore voyager, d'ailleurs, avec Chouchou, nous avons fait un tour du monde d'un an : que nous rêvons de réitérer, avec notre tribu !

Ses contributions

Petites hontes et grandes fiertés

Nos enfants ont le don de provoquer en nous deux sentiments totalement contradictoires : la honte et la fierté.

Je te confie les petites hontes et les grandes fiertés que j’ai pu expérimenter depuis 3 ans maintenant aux côtés de Baby Girl devenue Little Girl…

Nos nuits de maman

« Il fait ses nuits ? » C’est probablement la question qu’on te posera le plus les semaines suivant la naissance de ton bébé.

Ta réponse importe peu, il est acquis pour tout le monde que les bébés ne dorment pas la nuit pendant au moins deux mois. Mais on te pose toujours cette question avant, comme si le tien aurait été doté d’un pouvoir extraordinaire qui ferait qu’il dorme toutes les nuits de 20h à 8h, réglé comme une horloge dès le début, sans avoir besoin de boire.

Bon, alors voilà, il faut que je te dise un truc : tu es devenue une maman. Tu as définitivement dit adieu au sommeil que tu connaissais avant. Définitivement, oui, je n’exagère pas.

Les jeunes enfants et les écrans

Les écrans dans la vie de nos enfants

L’autre jour, je suis allée chez l’ophtalmo pour ma fille de 2 ans et demi. Ne t’inquiète pas, elle a une très bonne vue, mais comme il y a des antécédents de rétinite pigmentaire dans la famille, il faut surveiller sa vue.

À la fin du rendez-vous, il nous a dit que trois quart des enfants qui naissaient aujourd’hui finiraient par être myopes. Naïvement, j’ai demandé pourquoi… Et sa réponse a été sans appel : c’est à cause des écrans.

Accouchement voie basse fierté

Mon deuxième accouchement, ma fierté

Je suis à onze jours de ma DPA, épuisée par les chaleurs du mois d’août (super les pics de chaleur à 37°C…) et par ma fille aînée de 2 ans et demi, adorable, mais qui me sollicite énormément en ce mois d’août sans crèche…

Je n’ai qu’une envie : que ce bébé arrive pour que je puisse retrouver l’autonomie habituelle de mon corps, arrêter de me piquer six fois par jour et de prendre de l’insuline matin et soir (oui, oui, à la fin, c’était matin et soir) et manger un éclair au chocolat, parce que j’ai envie d’un éclair au chocolat !

Réaction du premier enfant quand on attend un deuxième

Moi, future grande sœur

Bonjour, j’ai 2 ans presque et demi, et je vais avoir une petite sœur. Enfin, c’est ce que Papa et Maman répètent régulièrement depuis quelque temps – ma notion du temps est un peu floue, je ne sais pas depuis combien de temps, mais en tout cas, ils me le répètent souvent !

Quand Maman me demande comment je m’appelle, je réponds « moi ». Bah oui, dans la famille, y’a moi, Maman, Papa, doudou, nounou (c’est un super ours en peluche) et bébé. Bébé, c’est le ventre de ma maman – ou ce qu’il y a dedans, je n’ai pas encore bien compris ce qu’ils racontent quand ils parlent de bébé.

Budget bébé jusqu'à 30 mois

Bébé, un centre de coût ? Le point budget de Mlle Mora !

Un copain nous a dit un jour qu’un enfant, ça représentait un sacré centre de coût. Je n’avais jamais vu les choses comme ça, car pour moi, lorsqu’on décide d’avoir un enfant, eh bien, on décide aussi de l’assumer financièrement, c’est ainsi.

Nous avons nous-mêmes été les « boulets » de nos parents, donc pas de raison d’être outrés par les dépenses que l’arrivée d’un enfant engendre.

Faire ses courses avec bébé

7 astuces pour éviter la crise dans les magasins

À partir de 18 mois environ (voire avant), les sorties avec ta petite merveille peuvent devenir plus difficiles qu’au début, quand bébé dormait tranquillement dans sa poussette. Petit enfant veut devenir grand et ne manque pas de te le faire remarquer, ainsi qu’au reste du monde.

Si tu commences à redouter une sortie dans les magasins de peur que ton petit ange ne se transforme en diablotin, voici quelques astuces que j’ai pu mettre en pratique avec Babygirl quand elle a commencé à être plus autonome.

Faire de la place au papa

De l’importance du père

Je ne t’apprends rien en te disant qu’on ne peut pas tout gérer. Surtout avec la chute des hormones juste à la sortie de la maternité (si tu es chanceuse, tu l’as vécue en étant encore à la maternité !). Et le manque de sommeil, et ton corps qui ne ressemble plus à rien, et la famille et les amis qui veulent tous venir voir la petite merveille… Bref, plus les jours passent, plus il devient évident que tu ne pourras pas gérer tout, toute seule !

Ça tombe bien, parce qu’en général (sauf cas particulier), on est deux à accueillir bébé à la maison !

Les changements quand on devient mère

À toi, future maman…

Toi qui attends ton premier enfant, celui qui te fera devenir mère, laisse-moi te conter à quoi pourra ressembler ta vie dans quelques mois…

Ce ne sera pas toujours facile, je ne te le cache pas, mais ce sera aussi, et surtout, beaucoup de moments d’émerveillement et de bonheur.

Devenir parents

Devenir des parents

Au commencement, il n’y avait que nous deux. Chouchou et moi, amoureux. Oui, nous voulions fonder une famille ensemble, et bien sûr, nous ne ferions certainement pas les mêmes erreurs que nos parents. Non, non, non, nous, on ferait bien mieux, et ce serait simple !

Mais nous ne sommes pas devenus parents le jour de la naissance de baby girl. Nous devenons parents chaque jour qui passe, car chaque jour est une découverte de nous-mêmes et de notre fille. Plus le temps passe, et plus on se rend compte qu’être parents, ce n’est pas juste changer des couches et donner un biberon.

Diabète gestationnel deuxieme grossesse

Ma seconde grossesse, avec l’option diabète gestationnel

J’ai commencé ma deuxième grossesse de façon sereine, en étant assez confiante sur la suite des événements. Après tout, je l’avais déjà fait une fois, ça ne devait pas être si différent la deuxième fois !

Tout aurait pu continuer ainsi dans le meilleur des mondes, mais c’était sans compter la détection d’un joli diabète gestationnel.

Phase d'opposition

Et maintenant, elle dit « non » !

Il est 17h10. Le cœur léger, je vais chercher ma puce à la crèche, me réjouissant d’avance de nos retrouvailles. C’est vrai que c’est toujours super agréable de la voir tout lâcher et courir vers moi en s’exclamant « Maman ! », un des seuls mots qu’elle sait dire du haut de ses 23 mois.

Mais ce soir, la demoiselle n’est pas d’humeur. Après m’avoir accueillie avec joie, elle retourne à ses occupations. Hors de question que Maman décide que c’est maintenant qu’on s’en va.

Envie d'un deuxième enfant

Et le deuxième, c’est pour quand ?

Notre fille est merveilleuse. Bah oui, c’est notre fille ! Elle marche, cavale… Elle ne parle pas encore, mais ça ne saurait tarder.

Elle a encore des tas de choses à découvrir, et pour nous aussi, en tant que parents, l’aventure ne fait que commencer. Voilà, on peut dire qu’on est heureux. Mais ce bonheur, j’ai envie de le partager encore plus ! Et mon corps de trentenaire semble me réclamer depuis quelques mois… une seconde grossesse !

enfant sur une valise

Voyager avec un bébé de moins d’un an

Nous avons beaucoup voyagé avant d’avoir notre fille, et nous avions décidé pendant ma grossesse que nous n’arrêterions pas parce que nous aurions un bébé.

Je conseille aux futures mamans voyageuses de d’abord faire un « petit » voyage avec bébé avant de se lancer sur une destination plus lointaine. Ça permet de s’adapter et de rectifier le tir pour le « grand » voyage !