Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Tu as 4 mois…


Publié le 25 avril 2019 par Clémence

Ce soir alors que je te berçais dans la pénombre de ta chambre en te susurrant des mots doux, je t’ai embrassé sur le front, et j’ai vu ton merveilleux sourire se dessiner et senti ta respiration s’apaiser avant de t’abandonner aux bras de Morphée. A ce moment précis, mon cœur de maman a fondu, les larmes me sont montées aux yeux en voyant ton petit corps tout blotti contre moi et je t’ai gardé dans mes bras quelques minutes supplémentaires avant de te mettre au lit, le temps d’oublier tout ces moments difficiles qu’on a tout juste vécu.

Crédits photo : PublicDomainPictures (Pixabay)

J’ai oublié ces premières nuits, juste après notre retour de la maternité, où il nous était impossible de te poser ne serait-ce qu’une poignée de minutes. Tu ne dormais que sur nous, quand tu voulais bien dormir. Tous les jours mon angoisse augmentait lorsque la nuit tombait. Alors, pour avoir au moins quelques heures de bon sommeil, on se relayait . Ton Papa s’occupait de toi la première partie de la nuit, et moi la seconde. On a vite appris que tu avais un reflux gastro-œsophagien et que tu supportais donc mal la position couchée.

J’ai oublié les nombreux rendez-vous : pédiatres, spécialistes, ostéopathes, chiropracteurs… Nous avons remué ciel et terre pour essayer de trouver des solutions, pour essayer de te soulager.

J’ai oublié que les quatre mois que nous venons de passer ton Papa et moi ont de loin été les plus durs de notre vie. Nous n’avions pas été préparés à faire face à tant d’incompréhension et d’impuissance, à tant de frustration et d’énervement. Tu nous as fait passé par toutes les émotions en des temps records. Mais je n’ai pas oublié que grâce à toi, nous n’avons grandi, et appris à nous surpasser. Nous n’avons jamais été aussi soudés qu’aujourd’hui et savons que nous sommes capable de faire face à la tempête, main dans la main.

Je n’ai pas non plus oublié, et n’oublierai jamais tes premiers sourires, ceux qui nous ont donnés tant de baume au cœur et la force et la volonté de continuer à t’accompagner. Parce que tu évolue à une vitesse folle. Je suis en admiration face aux progrès que tu fais chaque jour et j’ai la ferme intention de ne pas en rater la moindre petite miette.

Tu as maintenant quatre mois et la vérité c’est que je ne sais pas si je dois dire « déjà » ou « seulement ». Tu es entré dans nos vie telle une tornade, bousculant jusqu’à la plus ancrée de nos habitudes de vieux couple à tel point que nous sommes encore loin d’avoir trouvé notre équilibre à trois, et pourtant j’ai l’impression que tu as toujours été là.

J’ai vraiment du mal à réaliser que ce petit être dont j’avais du mal à accepter la venue il y a un an est aujourd’hui devenue la chose la plus précieuse que j’ai sur cette terre.

Je te regarde, endormi et apaisé dans mes bras et bien que j’ai envie que cet instant dure toujours, je ne peux m’empêcher d’avoir hâte de te voir grandir encore, de t’accompagner pour découvrir le monde et surtout de te voir sourire encore et toujours.


Pssst : porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Commentaires

3   Commentaires Laisser un commentaire ?

Maud - a Step to a Gentle Life (voir son site)

C’est si joliment écrit ! 🙂 je vous souhaite de profiter de chaque instant avec votre petit bout 🙂

le 25/04/2019 à 08h53 | Répondre

Mère Renarde

quelle belle declaration d ‘amour <3

le 25/04/2019 à 14h29 | Répondre

Nala

C’est une émouvante déclaration d’amour à ton bébé Clémence <3

Ici Petit Chat a 3 mois et je nous retrouve beaucoup dans tes mots. Je conseille chaque jour à l'Amoureux de profiter de son fils, mais je pense avoir oublié à quel point nos bouts de choux grandissent vite. Leur évolution est spectaculaire, surtout à cette période 🙂

Désormais notre bébé fait ses nuits (et de belles nuits, parfois jusqu'à 10h sans réveil !), pourtant je me surprends à rester penchée au-dessus de son lit pour l'admirer en train de dormir…
Je ne peux me lasser de le regarder en réalité, peu importe la situation ou le moment de la journée.

Et la vie nous promet encore tellement de beaux moments partagés en famille !!! 😀

le 26/04/2019 à 10h03 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?