Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Élever un nourrisson allergique aux produits laitiers de vache


Publié le 16 février 2015 par Philyra

L’allergie ! Ça ne fait certainement pas partie des choses que l’on envisage dans la vie de son enfant. Et pourtant, ça arrive… et bien trop souvent. Ma fille, aujourd’hui âgée de 4 ans et demi, est allergique aux protéines de lait de vache (PLV) depuis sa naissance. Aujourd’hui, je vais t’expliquer de quelle façon nous avons abordé cette allergie, et comment nous l’avons vécu durant ses premiers mois.

Les premiers jours de vie

Bien avant l’accouchement, j’ai fait le choix de l’allaitement pour mon bébé à naître. Je te dis ça pour t’informer d’un point très important : les PLV que la maman consomme passent dans le lait maternel, et sont donc absorbées par le bébé.

Dès les premières tétées, ma fille a commencé à présenter des symptômes : principalement des coliques, des vomissements et des régurgitations internes (comme un vomissement qui ne sortirait pas mais serait ravalé, très irritant !). A priori, rien d’alarmant. Tu me feras remarquer que beaucoup de bébés ont ces « symptômes » sans que ce soit le signe d’une allergie. Et tu aurais raison.

C’est d’ailleurs parce que je savais que ce n’était pas « anormal » que j’ai laissé passé quelque temps (je dirais environ 3 semaines) avant de prendre les choses en main. Comme j’avais consulté de nombreux sites/forum/blog durant ma grossesse, je savais que l’allergie aux PLV était la plus courante chez les bébés. J’ai donc essayé d’arrêter d’en consommer, pour voir ce que cela allait donner.

Le résultat a été flagrant : en quelques jours, les régurgitations et les coliques ont largement diminué ! En tout cas, elles étaient visiblement moins douloureuses. Aussi, j’ai décidé de continuer mon allaitement sans consommer de lait de vache. Ce n’était peut-être qu’une coïncidence, mais ma fille allait mieux, autant continuer comme ça !

photo bébé petite fille

Crédits photo (creative commons) : Kevin Cortopassi

Et le pédiatre dans tout ça ? C’est exact, je n’en ai pas parlé. Pour la simple et bonne raison que la première pédiatre que j’ai vu après la naissance de ma fille a été horrible. Horrible envers ma fille (elle a failli la faire tomber), horrible envers moi : « Vous allaitez ? C’est normal, vous ne travaillez pas ! » et horrible envers nos choix : « C’est quoi ça ? Des couches lavables ! Non mais c’est n’importe quoi ! ». Tu penses bien que je n’ai pas parlé soupçon d’allergie avec une femme aussi charmante ! (Je te rassure, notre nouvelle pédiatre est juste parfaite !)

Traquer les PLV

Je suis donc partie pour lire les étiquettes de tout ce que je mange. Nutella, au revoir. Gruyère et parmesan, au revoir. Quasiment tous les desserts industriels, au revoir.

Mais bon, si jamais ma fille venait à rester allergique, il faudrait tout de même s’adapter. Maintenant ou dans quelques mois, qu’est-ce que ça change ? Par solidarité, mon chéri a aussi suivi ce régime. Et je l’en remercie.

Lorsque ma fille a eu 2 mois (je l’allaitais toujours), j’ai décidé de remanger une tartine de Nutella (autrement dit, une très faible quantité de PLV) pour voir si la disparition des symptômes était dues au hasard ou non. La réponse n’a pas tardé à arriver : les coliques et vomissement sont revenus, presque instantanément ! J’ai donc de nouveau tout arrêté.

Bien sûr, il a fallu prévenir notre entourage que je suivais un régime particulier. Certains se sont adaptés, d’autres non. Aujourd’hui, même si l’allergie de ma fille est confirmée par des tests médicaux (et ce à plusieurs reprises), certains n’y arrivent toujours pas…

Si tu as choisi le biberon

Il est possible que tu te retrouves confrontée à cette allergie, mais que tu aies fait d’autres choix : donner le biberon dès le départ, ou donner le biberon après une période d’allaitement ou par découragement face au régime sans PLV. Dans tous les cas, nous ne sommes pas là pour débattre de l’allaitement, mais pour trouver la meilleure solution pour un bébé ! Tout d’abord, je tiens à rappeler que la majorité des laits artificiels sont fabriqués à partir de lait de vache, et ne conviennent donc pas aux bébés allergiques.

Heureusement, il existe des laits artificiels sans PLV, mais ils sont vendus en pharmacie plutôt qu’en grande surface (pour un coût similaire, selon ta pharmacie bien sûr). Je connais Novolac Riz et Modilac Riz (en 1er et 2ème âge), mais il y en a sûrement d’autres. Comme ce sont des laits artificiels « officiels », ils répondent aux mêmes critères nutritionnels que les laits artificiels fabriqués à base de lait de vache. Pas de risque de carences avec eux !

Certains autres laits artificiels sont faits à partir de lait de soja. Or, je te les déconseille fortement : en effet, il existe un risque d’allergie croisée entre le lait de vache et de soja. En gros, un bébé allergique au lait de vache aura un risque élevé d’être aussi allergique au soja. Autant ne pas courir de risque.

Conclusion

Quel que soit ton choix, il existe une solution ! Et heureusement.

Entre nous, le plus dur reste le diagnostic de l’allergie. Les régurgitations et les coliques sont considérées comme normales et ne poussent pas les professionnels à chercher plus loin. Si je l’avais laissée faire, peut-être que ma pédiatre aurait trouvé, ou peut-être que non. Je ne sais pas. En tout cas, elle a tenu compte de ce que je lui disais.

J’ignore ce qu’il se serait passé si nous n’avions pas pris les choses en main. J’ignore que qu’il se serait passé si j’avais accepté de donné à ma fille ce biberon (plein de PLV, donc) que les puéricultrices me proposaient avec tellement d’insistance à la maternité. La seule chose que je sais, c’est que ce sont toutes les connaissances que j’ai pu amasser pendant ma grossesse qui m’ont mis la puce à l’oreille. Alors, à mon tour, je trouve normal de transmettre l’information.

Si ton enfant régurgite, s’il a mal, peut-être est-il allergique aux PLV. Ou peut-être pas. Juste, je voudrais que tu saches que ça existe, et qu’il y a des solutions. Dans le doute, essaye d’arrêter de consommer des produits laitiers de vache pendant quelque temps, ou plutôt que de changer pour un énième lait artificiel classique, essaye un lait artificiel sans PLV. Juste pour voir.

Il y a 85% de chances que l’allergie aux PLV disparaisse d’elle-même avant les 3 ans de l’enfant. (Bon, c’est loupé pour ma fille, mais ça peut encore partir…) Dans une autre chronique, je te parlerais de l’allergie lorsque l’enfant commence à grandir et à être diversifié.

Et toi ? Tu as un enfant allergique ? À quel âge son allergie a-t-elle été détectée ? Comment l’as-tu géré ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

20   Commentaires Laisser un commentaire ?

Tigri

Bonjour,
Je me reconnais bien dans cet article. J’ai un bébé de 4 mois IPLV, intolérent aux protéines de lait de vache! Ce n’est pas de l’allergie pour ma part, c’est juste que son système digestif est trop immature pour gérer les grosses protéines de lait de vache. Cela devrait s’améliorer vers 9 mois – 1 an….
A la mater, mon bébé biberonné faisait des renvois, puis il a eu une oesophagite signe d’un reflux gastro oesophagien interne (RGO), il a eu des coliques et enfin des diarrhées. Vu qu’il est impossible de faire une prise de sang à cette âge car pas fiable du tout, ma pédiatre (qui est aussi allergologue) nous a prescrit un lait médical sans PLV sur ordonnance pour voir s’il y avait du mieux. 3 semaines après, nous avons essayé un lait hypoallergénique mais rebelotte avec RGO et co…. Bref, il est depuis ses 1.5 mois sous Nutramigen et il est en forme maintenant !
Bonne journée
Tigri

le 16/02/2015 à 09h32 | Répondre

Philyra

IPLV ou APLV, l’allergologue qui suit ma fille ne fait pas la différence, pour elle, c’est la même chose.
C’est vrai, ma fille a surtout des signes digestifs, comme la tienne. Mais, elle est positive au diallertest (test cutané) : ça lui fait une réaction cutanée. Donc, il est possible que, si elle mange des PLV, elle n’ai que des signes digestifs visibles, tout en ayant une réaction cutanée interne (donc invisible, mais bien présente).
Sinon, en effet, les tests ne sont pas fiables à cet âge, trop de risque de « faux négatifs ». Chez nous, la pds est négative, le diallertest positif et nous n’avons pas fait le prick test.
J’espère que ça disparaîtra vite chez ton loulou 🙂

le 16/02/2015 à 09h58 | Répondre

Tigri

Diallertest négatif ici et Prick test pas fait…. J’espère aussi que ça va disparaitre parce que c’est contraigant et encore, il n’est pas diversifié !
J’attends ton prochain article pour flipper un peu…. ^^

le 16/02/2015 à 10h08 | Répondre

Philyra

Le diallertest, nous avons fait le premier quand elle avait 18 mois je crois. Depuis nous en avons fait 4 ou 5 et, parmi ceux-là, nous avons eu un faux négatif.
Mes articles sont forcément un peu »flippant » dans le sens où ma fille de 4.5 ans est toujours allergique. Mais, dans l’immense majorité des cas, ça disparaît (ma prochaine chronique sera sur l’allaitement, et la suivante justement sur la diversification 😉 )

le 16/02/2015 à 10h12 | Répondre

Sophie

Ma fille est née préma. Je tirais mon lait (pour diverses raisons). Après peu de prises de poids, des régurgitations, du sang dans les selles, j’ai décidé de moi même d’arreter les PLV malgré un dialler test fait en néo nat peu flagrant. Mais dans le doute… j’ai préféré arréter.
Son reflux était d’origine mécanique, il fallait attendre qu’elle grandisse (et que tout chez elle grandisse aussi à l’intérieur), mais j’ai noté un confort digestif nettement amélioré pour elle. Et en fait… pour moi aussi. Plus de ballonnement après un bol de lait. Des yaourts juste trop bons.
Mais les plv sont partout, c’est vraiment pénible de lire toutes les étiquettes.

J’ai repris les plv à ses 8 mois après accord de sa pédiatre (au top). et plus de problèmes. Son système digestif et le reste étaient juste immatures.

C’est vraiment pénible aussi, dès qu’on est allergique à quelque chose, d’arriver chez quelqu’un et de jouer les « chiantes » à demander un repas spécial. Je le vis à travers une amie, allergique elle au gluten, diagnostiquée il y a un an. Même dans les médicaments, du lactose, du gluten en veux tu en voilà…. Mais moi je m’adapte.
Récemment j’ai fété l’anniv de mon fils avec quelques un de ses amis, dont l’un allergique aux noisettes. La maman m’a juste remerciée les larmes aux yeux quand je lui ai demandé quel type de chocolat son fils avait le droit, et même le simple fait de l’inviter en fait: les parents ont peur de faire des boulettes et donc ne l’invitent pas; je trouve ça triste, suffit de s’adapter, il y a tellement de recettes à faire sans noisettes, ou sans glu (pour mon amie)…

le 16/02/2015 à 10h53 | Répondre

Philyra

J’ai senti une amélioration pour moi aussi. Pourtant, je ne suis pas du genre à boire du lait, ou à manger des yaourts (j’ai toujours détesté ça). Mais, en arrêtant le fromage et les produits dans lesquels on trouve des plv, mes maux de ventre ont disparu, tout comme l’eczéma que j’avais derrière les oreilles. Bizarre, hein ?
Sinon, tu parles de lactose, mais il n’y a pas de rapport avec les PLV ;). En tout cas, c’est génial que ça n’est pas continué et que tu aies pu les réintroduire sans problème.
Pour les anniv’, ça n’a pas posé de soucis pour le moment. Ma fille a l’habitude d’avoir ses propres gâteaux et les parents font attention à prendre des bonbons sans PLV. Mais c’est clair qu’on est plus attentifs quand on y a soit-même été confronté.

le 16/02/2015 à 13h19 | Répondre

Charlotte

Bonjour,
Je ne suis pas encore confrontée aux soucis d’allergie des bébés car pas encore maman, mais ton article a attiré mon attention. Je suis intolérante au lactose, j’ai découvert ça en supprimant le lait de vache de mon alimentation, tous mes problèmes digestifs et mes migraines ont disparus. J’ai remplacé le lait de vache par du lait de soja. Tu parles du lait de soja dans ton articles comme ayant les mêmes propriétés que le lait de vache. Est-ce que cela signifie que si j’ai un jour un bébé intolérant aux PLV il réagira comme si je consommais du lait de vache ?

le 16/02/2015 à 15h35 | Répondre

Philyra

Alors, je dirais oui et non.
Déjà, il ne faut pas confondre intolérance au lactose et allergie/intolérance aux PLV. Beaucoup de gens confondent (et comme tu utilises les deux termes, je ne sais pas exactement pour toi ;), tu ne confonds peut-être pas du tout).
Sinon, non le lait de vache et le lait de soja n’ont absolument pas les même propriétés. Simplement, il existe une allergie croisée entre eux : une personne APLV (allergique au PLV) a un risque élevé d’être aussi allergique au lait de chèvre/brebis/soja (<- c'est ça, l'allergie croisée). C'est un risque statistique. Heureusement, ce n'est pas systématique.
De la même façon, il y a un risque d'allergie croisée entre la banane et le latex (une personne allergique à la banane aura un risque élevé d'être aussi allergique au latex)

le 16/02/2015 à 16h11 | Répondre

Philyra

Sinon, pour répondre plus précisément à ta question, si tu as un bébé allergique au PLV, il est possible mais pas certain qu’il soit aussi allergique au soja (et donc réagisse si tu en consommes)

le 16/02/2015 à 16h12 | Répondre

Charlotte

Merci beaucoup pour ta réponse. Effectivement dans mon cas, je suis simplement intolérante au lactose donc je consomme du lait de soja et des yaourt au lait de chèvre.
C’est dans le cas de l’allergie ou c’est plus compliqué. Merci pour ces explications, c’est très intéressant de savoir tout ça car rares sont les médecins qui font le lien avec ces allergies. Pour certains il est normal qu’un bébé ai des coliques alors qu’il n’est tout simplement pas prêt à digérer les PLV.
A bientôt 😉

le 17/02/2015 à 09h58 | Répondre

Madame Médicis

Je dois avouer qu’avant de lire ton article je n’étais pas du tout au fait de ce type de problème. Quand je serais maman, j’y penserais en tout cas si mon bébé a des coliques, RGO and Co.
Est-ce qu’on sait d’où ça vient ? Est-ce que ça peut-être génétique ? Ou la plupart du temps c’est « spontané » ?
Enfin, comment fais-tu pour éviter les carences ?

le 18/02/2015 à 10h22 | Répondre

Philyra

En fait, en tant que parents, tu transmets pas une allergie, mais un terrain allergique. Après, impossible de déterminer quelle allergie va se déclencher …ou pas.
Pour les carences, je suppose que tu parles du calcium. Alors, je fais partie des personnes qui pensent que le lait (même s’il contient en effet beaucoup de calcium) n’est pas indispensable à notre alimentation. Il y a du calcium dans beaucoup d’autres aliments, dans les légumes, et qui est très bien fixé par l’organisme
En ce qui me concerne, je n’ai jamais consommé mon lait sous d’autre forme que le fromage. Je suis d’ailleurs incapable de te dire si du lait est caillé ou non (j’ai testé à plusieurs reprises et je ne sens pas de différence d’odeur. Pour moi, c’est juste une odeur insupportable alors que mon chéri faisait nettement une différence entre les deux bouteilles lol !)

le 18/02/2015 à 17h49 | Répondre

SevSoph

Bonjour,
Merci pour votre article, c’est important de sensibiliser les parents et futurs parents aux intolérances alimentaires. Ma fille et nous même avons soufferts pendant presque un an avant de détecter une intolérance au Gluten. J’allaitais et elle avait de coliques très fortes, on m’a conseillé d ‘essayer d’arrêter les produits laitiers mais pas le gluten bizarrement….

Contrairement à l’idée reçue que j’avais dans la tête les premiers mois, non ce n’est pas normal qu’un bébé pleure beaucoup, qu’il ne veuille pas dormir en position allongée …
Ces témoignages sont importants et j’espère qu’ils pourront aider certaines maman.
Pour information, les tests d’intolérances se font à travers des petits patchs indolores que le pédiatre gastro colle sur le dos de l’enfant;

le 19/03/2015 à 15h32 | Répondre

Philyra

De rien :). L’allergie aux plv est la plus répandue chez les nourrissons et pourtant, les professionnels n’ont pas toujours le réflexe d’y penser. Alors ça ne m’étonne pas que l’intolérance au gluten ait été longue à détecter malheureusement 🙁
Pour les tests patch, en tout cas pour le test pour l’APLV, il faut se méfier car il y a beaucoup de faux négatifs sur les bébés de moins de 2 ans. Mais en effet, c’est parfaitement indolore 🙂

le 20/03/2015 à 09h04 | Répondre

Sevsoph

En effet il est important de préciser que les patchs à eux seuls ne permettent pas de confirmer ou non une intolérance/ allergie. Ma pédiatre gastro me disait qu’il fallait faire un master mind; en analysant les aliments et les effets … en notant sur un tableau … bon courage aux parents et tentez de détecter les intolérances, vous pouvez faire le test tout seul en écartant un aliment qq jours… ça peut paraitre bête mais on est tellement contents et soulagés quand on trouve la raison et c’est tellement simple à soigner avec un effet miracle très rapide sur l’enfant.

le 20/03/2015 à 09h20 | Répondre

Philyra

Pour l’allergo qui suit ma fille, un patch test positif signifie qu’il y a allergie, mais un patch test négatif ne veut rien dire. Bien sûr, elle considère aussi que le meilleure test est celui de l’éviction/réintroduction : si disparition des symptômes quand éviction et réapparition quand réintroduction -> allergie.
Malheureusement, ce test n’est pas tout le temps suffisant pour les autres professionnels et peut ne pas suffire pour établir un PAI à l’entrée à l’école. Certains veulent un patch test positif, ou une prise de sang positive, quelque chose qui leur semble plus scientifique…
C’est très bête hein, je ne dis pas l’inverse. Mais du coup, je suis un peu soulagée que ma fille soit positive au patch test (mais la pds est négative)

le 20/03/2015 à 09h45 | Répondre

Lutine Chlorophylle

😮 Et s’il est manifestement allergique mais ne réagit pas aux tests patch et/ou prise de sang, ils refuseraient de faire attention et fournir un repas spécial ?!
Cool.
Et quand on souhaite que l’enfant mange hallal ou casher, il faut un certificat d’un religieux peut-être ? Et quand on souhaite qu’il mange végétarien pour raison de convictions non religieuses, comment ça marche, c’est interdit parce qu’il n’y a pas de certificat ? 😀
Je trouve ça un peu fou… (Je comprends qu’une allergie implique de prendre des précautions particulièrement contraignantes, par exemple certaines personnes allergiques au gluten peuvent avoir des réactions très grave si on utilise simplement la casserole de cuisson des pâtes sans bien la laver entre les deux. Mais tout de même, qui s’amuserait à inventer une allergie à son enfant ???)

le 20/03/2015 à 11h52 | Répondre

Philyra

Heureusement je ne suis dans ce cas car mon allergo est géniale, ma pédiatre et généraliste aussi, et le personnel de l’école hyper bien, mais ce n’est pas partout pareil
Si tu savais ce que certains parents subissent quand leur enfant allergique rentrent à l’école (même avec pds à l’appui et tout !!), tu voudrais aller vivre te réfugier immédiatement dans le monde des licornes !
Entre les médecins butés et les personnels enseignant obtus, ça peut tourner au cauchemars. Tient, je te mets un lien vers un blog que j’ai lu il y a quelques années : http://lepetitmonde.dejulie.over-blog.com/article-changement-d-ecole-fini-les-galeres-109713220.html
Je ne sais pas comment ça se passer pour les végétarien ou les régimes religieux. En fait, je suis peut-être cynique, mais je me dis que les écoles s’en fichent un peu aussi mais que, comme il n’y a pas de « danger » en cas d’ingestion, alors ça passera inaperçu… (et leur responsabilité n’est pas vraiment engagée, puisque pas de risque vital…)

le 20/03/2015 à 13h58 |

elodie

bonjour ma fille qui va avoir 1 an est aplv ainsi que coin épinard et amidon de mais juste l’amidon de mais est revenu positif a la prise de sang.

au début je l’allaitais mais a c’est 1 mois rgo externe on me disait c’est normal a 1 mois et demi on a était au urgence pédiatrique rgo elle teter toute les 30min pleuré 15h sur 24h dormait 3h par 24h est avait une cassure dans sa courbe de poids on ma dit vous n’avez plus assez de lait vous savez pas comment faire vous vous occupez mal de votre fille vous etes trop jeune pour au final qu’on nous prenne au sérieux gros renvoi devant eux et la pesé avec cassure. et il décide de lui donner un biberon de lait ar et la elle est calme ne renvoi pas et s’endort. donc pour eux soit c’est un rgo mécanique soit du a une allergie au plv donc résultat il me sort vous arretez l’allaitement et donner un lait AR j’ai essayer de tirer mon lait et d’épaissir mais c’était pire donc résigner j’ai arreter l’allaitement du jour au lendemain et sa aller mieux sauf quelle avait de l’eczema a 5 mois enfin on me parle d ‘aplv 6 mois coin et epinards 10 mois amidon de mais. mais ma fille étant juger comme allergique sans réaction vitale elle est tjr en attente pour voir un allergologue. maintenant je sais que l’allaitement foirée n’était pas de ma faute et pour le 2 eme je serais au courant.

le 09/05/2015 à 10h32 | Répondre

marie G

Bonjour Philyra,
je viens vers toi car à l’âge de 6 mois nous venons de détecter une allergie au PLV et au oeuf chez ma fille ! Je l’ai allaité complètement jusqu’à ses 5 mois, et par chance elle ne réagit pas au PLV qui sont dans mon lait, mais si elle touche rien que un gâteau en contenant c’est plaque rouge avec petit boutons blanc, et on a voulu essayé pepti junior : 48h de plaque rouge sur tout le corps + diarrhée…
Les médecins me disent que vers 18/24 mois c’est censé diminuer voir disparaitre tu dis que ta fille à 4 ans et est toujours allergique ?
Au niveau du sucré je crois que j’aurais beaucoup de mal à trouver des produits sans oeufs et sans PLV ? en connais tu ?

Merci

le 29/04/2016 à 09h17 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?