Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Après 2 ans avec un bébé au sommeil compliqué


Publié le 18 mars 2019 par Madame Choux

Chouquette a eu deux ans en octobre dernier, elle a toujours été un bébé compliqué pour le sommeil, nous avions d’ailleurs vu un psychologue du sommeil à ce propos en janvier 2018.

Notre deuxième rendez-vous avec le psychologue du sommeil

En juin, son sommeil a recommencé à se dégrader, mais sous une autre façon cette fois-ci. Elle pleurait/nous appelait/demandait à boire/voulait un bisou/un calin (pas de mention inutile) environ 6 ou 7 fois par nuit et se rendormait aussitôt après nous avoir vu. Sauf que au bout de quelques réveils toutes les heures et demi, pour nous cela devient vraiment compliqué de se rendormir.

On a donc recontacté le psy du sommeil début septembre. Il nous a expliqué qu’elle utilisait « la télécommande à parents » autrement dit elle continue de nous appeler tant qu’elle voit que cela marche, elle nous voit, elle est contente, elle se rendort. Donc il fallait enlever les piles en gros. Le conseil principal était d’attendre 5 minutes, montre en main, comme la nuit 30 secondes ont l’air d’être 5 minutes, avant d’aller la voir. Evidemment, sauf en cas de maladie ou de bruit vraiment bizarres, on est pas tarés non plus. Il nous a d’ailleurs dit que généralement les pleurs avant minuit sont compliqués à éliminer. Ils sont alors dans un sommeil très profond et s’ils pleurent c’est quelque chose leur fait mal (au hasard les dents!) mais qu’ils ne sont pas forcément réveillés pour autant.

Suite à ces conseils, nous sommes passés à 3 réveils par nuit en moins d’une semaine et 0 réveil au bout d’un mois! Ses conseils ont donc été hyper utiles et efficaces une deuxième fois! Le bonheur!

Je tiens d’ailleurs a mentionné qu’ils nous ont rappelés spontanément 1 mois après pour prendre de ses/nos nouvelles. J’ai trouvé cela vraiment sympa!

Et ensuite ?

Nous dormions donc très bien depuis début novembre disons, avec un réveil une nuit dans la semaine mais disons que cela reste gérable. Pour les fêtes de Noël à droite et à gauche dans la famille, à dormir dans d’autres lits que le sien, nous nous sommes aperçus qu’elle dormait toujours bien! Yes!

Nous avons commencé à préparer notre prochain voyage (avec un gros jetlag histoire de la tester un peu plus…), je me suis rendue compte que nous ne pourrions pas avoir de lit bébé dans les logements ou alors de façon très compliqué ou restreignant beaucoup trop la liste des logements possibles. Nous avons donc voulu la passer dans un lit sans barreaux avant ce voyage prévu en mars.

Lit bébé avec barreaux

Crédits photo (Creative Commons) : Pixabay – niekverlaan

Et donc là, ben le stress revient sur « va-t-elle continuer ses bonnes nuits? ». Quand faire ce passage au lit sans barreaux? Va-t-elle se lever 40 fois dans la nuit maintenant qu’elle va pouvoir le faire?

On a donc choisi d’enlever les barreaux de son lit, donc on garde le même lit, même matelas, mi janvier pour avoir le temps de revenir au lit avec barreaux et de retester avant mars. Un samedi après les bébés nageurs nous voila à transformer son lit en lit sans barreaux. Elle était dans la chambre avec nous, à nous regarder faire. Nous lui avons quand même rajouté une petite barrière sur le haut du lit pour pas qu’elle tombe, comme le bouge énormément. Après le repas, elle a couru dans sa chambre en disant « je veux faire le dodo dans le lit de grand ». Heu OK! Donc c’est la première fois en 2 ans que je l’entends demander d’aller dormir!

1 minute après elle revient dans le salon en disant « a fini le dodo, a plus sommeil moi ». Huuuummmm alors non ça ça va pas être possible! On lui a expliqué qu’elle avait plus les barreaux, qu’elle était dans un lit de grand mais qu’il fallait quand même faire la sieste, qu’elle était fatiguée (surtout après les bébés nageurs, elle est complètement naze). Elle est retournée dans son lit et a dormi … 2h30! Victoire!

Le soir même, rebelotte, elle était trop contente d’aller dans son lit. On a lu l’histoire dans le lit, chanté les chansons comme d’habitude, et elle s’est endormie en 5 minutes sans se lever!
Et tous les jours d’après pareil! Depuis que nous sommes passés dans le lit sans barreaux, elle ne s’est plus relevée ni le soir, ni la nuit.

Pour le matin, nous avions peur aussi qu’elle débarque dans notre chambre à 5h30 du matin. Mais non, elle attend bien à chaque fois que son réveil lapin lui dise que le lapin est réveillé (à 6h45) et qu’elle peut donc se lever. Donc elle chante de 6h20 à 6h45 dans son lit généralement et après on l’entend arriver dans notre chambre avec sa turbulette (oui elle ne veut pas la couette!). Et en arrivant dans notre chambre, tous les matins, invariablement,  elle nous dit « Papa, Maman, j’ai dormi dans le lit de grand avec la barrière ».

Donc c’est un succès sur toute la ligne pour nous ce passage au lit sans barreaux. Si on avait su! La prochaine étape sera un passage au lit 1 place normal, mais on a encore un peu le temps, son lit bébé n’est pas trop petit encore.

Et vous comment s’est passé le passage au lit sans barreaux? 


Guide accouchement


Tu en as marre de courir les magasins pour les fringues des enfants ? Et ce tous les mois, vu à la vitesse à laquelle ils grandissent ? Et je ne parle pas du petit qui hurle (que ce soit le tien ou celui d’une autre, grrr) parce qu’il ne veut pas essayer ce pull-là… Et si tu recevais directement chez toi de jolis looks (du 1 mois au 14 ans !) à essayer TRAN-QUILLE-MENT. Ça va ? Tu gardes et tu payes. Ça ne va pas ? Tu renvoies gratuitement. Bref, viens vite tester Little Cigogne !

Commentaires

11   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

Oh là là ! Tu m’intéresses beaucoup là ! 😉 2 ans le mois prochain, lit pour grand 1 place en perspective aussi 🙂
Je me permets de te poser 1001 questions, merci par avance si tu prends le temps d’y répondre :
– un réveil ? Mais c’est juste the bonne idée ça ! À quel âge lui as-tu donné cette habitude ?
– parlons pratico-pratique : c’est haut un lit à barreaux, comment as-tu positionné la barrière pour être à la fois secure pendant le sommeil tout en lui permettant de descendre toute seule ? Aussi, as-tu mis un matelas ou un gros tapis au sol pour la réceptionner quand elle descend ?
Je note l’info pour les pleurs avant minuit, c’est vrai que ça lui arrive souvent en période de poussée de croissance et/ou dentaire. C’est bon à savoir.
En tout cas, merciiii par avance de tes réponses 😉 🙂 🙂

le 18/03/2019 à 08h27 | Répondre

Madame Choux

Merci!
Alors le reveil elle l’a depuis ses 18 mois mais visiblement le psy nous disait qu’avant 3ans ils ont du mal a comprendre.
Le lit a barreaux n’est pas tres haut peut etre 30cm. On a une barriere de 90cm, donc elle a 10cm en haut vers la tete et 40cm vers les pieds donc aucune chance qu’elle tombe, alors qu’elle bouge beaucoup.
voila

le 18/03/2019 à 11h37 | Répondre

merle

Je me permet de répondre, nous avons aussi un réveil à notre puce. C’est la version voyage, le réveil est séparé en deux moitiés sur la moitié haute le mouton est réveillé et sur la moitié basse le mouton dort. Il a fallu lui expliquer (rappeler tous les soirs) pendant environ 1 mois avant qu’elle comprenne bien le principe, après on a eu une phase de « maman le mouton est réveiléééééé » et maintenant elle se lève toute seule quand le mouton est réveillé pour débarquer dans notre lit. Point un peu plus pénible, l’obliger à retourner se coucher quand elle s’est levée avant le mouton (même 10 min avant parce qu’elle ne sait pas que c’est 10 min avant …). Chez nous aussi le passage au lit de grand a été salvateur après une période super compliqué (rien d’autant compliqué que vous mais des angoisses avant d’aller se coucher qui se sont envolées au passage en lit de grand).

le 18/03/2019 à 13h36 | Répondre

Virg

Merci pour les pistes les filles 😉

le 18/03/2019 à 16h12 | Répondre

Madame Choux

Oui pareil ici elle a essayé une fois de venir nous voir avant que le lapin (version normale) ou le mouton (version voyage) ne soit réveillé et on la remet dans son lit en lui disant qu’il fait toujours dodo. Impossible pour eux de savoir s’il reste 1h ou 2min.

le 19/03/2019 à 09h27 | Répondre

Charlotte - Enfance Joyeuse (voir son site)

C’est super que ce passage sur ce lit sans barreaux ait été salvateur ! Une vraie révélation !

le 18/03/2019 à 12h01 | Répondre

Madame Choux

C’est sur!!! Pourtant on avait peur!

le 19/03/2019 à 09h28 | Répondre

Workingmutti (voir son site)

Ici le passage au lit de grand s’est fait sans trop de problèmes … sauf qu’ils n’osent toujours pas en sortir sans nous demander, même pour aller aux toilettes. Ouai … à 3 ans et demi. Bon par contre, ça leur laisse la possibilité d’aller faire dodo dans le lit du frère jumeau.

Par contre, pour laisser pleurer un enfant 5 minutes il faut avoir des voisins très gentils :p

le 18/03/2019 à 15h15 | Répondre

Madame Choux

Ou des murs bien isolés 😀 Comme elle a toujours eu tendance à etre bruyante (pleurs, chants a tue tete ou cris volontaires) j’avais demandé au voisin directement à coté de sa chambre, il ne l’a jamais entendu.

le 19/03/2019 à 09h29 | Répondre

Onedaymaybe

Ici, je crains plutôt l’inverse…. à deux ans et un mois, Charlotte va passer au lit de grande. Jusqu’ici, et depuis ses 6 semaines, elle a très bien dormi (hors maladie et grosses poussées dentaires). Du coup, j’espère qu’elle ne va pas mal réagir à ce changement !

le 18/03/2019 à 20h19 | Répondre

Madame Choux

Je croise les doigts pour vous!

le 19/03/2019 à 09h30 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?