Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Bébé surprise


Publié le 2 février 2017 par Camomille

Maintenant que tu me connais un peu, je te propose de rentrer tout de suite dans le vif du sujet : mais comment un bébé peut-il être un bébé surprise ? La réponse est très simple : la contraception et moi, on n’est pas très copines.

Au début, comme tant d’autres, j’avais la pilule. Bon j’en ai essayé plusieurs avant de trouver une qui me corresponde à peu près. Mais prendre un petit cachet tous les jours à la même heure ? Impossible ! Tellement impossible que je ne pense pas avoir fait un cycle sans oubli(s). De temps en temps, quand je savais que c’était plus que limite, j’allais prendre la pilule du lendemain (ça m’est arrivé 3 fois en 4 ans). La troisième fois, cette pilule n’a pas réussi à déloger Alphonse. Gloups ! (Au final, on est très contents hein !)

Crédits photo (creative commons) : Joshua Rappeneker

Mais donc, après la naissance d’Alphonse, il était impensable pour moi de recommencer avec la pilule : beaucoup trop risqué ! Le stérilet me semblait être une alternative intéressante. Et il l’a été un temps. Je l’ai fait enlevé pour avoir Ernestine, l’ai fait remettre ensuite. C’était parfait. Le seul problème du stérilet, c’est qu’il générait chez moi une peur irraisonnée d’une grossesse extra-utérine. A chaque fin de cycle je me posais la question (Bonjour l’angoisse !) Jusqu’au jour où j’ai senti comme un gros bleu au niveau de l’ovaire droit. Évidemment, j’ai tout de suite balisé ! J’ai attendu une petite semaine (après avoir fait un test de grossesse, pas folle la guêpe !) mais ce « bleu » ne partait pas et pire, il devenait de plus en plus douloureux : je ne pouvais plus m’allonger sur le ventre. Ma sage-femme m’a ausculté rapidement et le verdict est tombé « je ne vois plus votre stérilet » Ce petit farceur s’était déplacé dans une de mes trompes. J’avais mal et n’était plus du tout protégée d’une quelconque grossesse. Heureusement, après 5 (trèèèèèèèèèèèèès longues) minutes, elle a réussi à le localiser et l’enlever. « On en remet un autre ? » « Euh… non merci, sans façon ! Vous avez quoi d’autre en stock ? »

Bah entre la pilule et le stérilet, y a pas grand chose… Ah si ! Le patch contraceptif. (si tu ne connais pas et que tu galères comme moi, renseigne toi, ça peut valoir le coup !) Le problème de ce patch (oui, s’il n’y avait pas de problème, ça ne serait pas drôle !) c’est ce que ça se colle sur la peau (ah ! sans blague !) et que j’ai une peau atopique. Grosses démangeaisons… J’ai tenu deux semaines. La marque des patchs a mis plus d’un mois à disparaître.

Et après ? Après j’ai décidé d’arrêter de faire souffrir mon corps. J’ai de la chance, j’ai une carcasse qui fonctionne et qui produit toutes les hormones qu’il me faut. Alors tous ces trucs de synthèse, je n’en veux plus. J’en ai discuté avec l’Homme, bien sûr, mais je dois t’avouer une chose : je ne lui ai pas laissé le choix. Pour moi, la contraception chimique, c’était révolu. Et comme l’Homme est génial, il a compris et accepté. Retour au préservatif. Quoi de plus fiable ?

A partir de ce moment, c’était parfait pour moi. (Soyons honnêtes, un peu moins pour lui) et j’étais réglée comme un coucou suisse. J’avais mal au ventre 2 jours avant mes règles, et j’aimais bien cette douleur : elle annonçait les câlins naturels. Simple, non ?

Non, bien sûr. Encore une fois, un petit imprévu s’est glissé dans nos prévisions. Je ne me souviens pas des dates alors je vais en mettre des bidons mais à quelques jours près, ça s’est passé comme ça.

1er juin : un nouveau cycle devrait commencer.

7 juin : toujours rien. bizarre… Je fais un test grossesse. Négatif. Ouf ! Tout va bien !

14 juin : toujours rien. Re test. Re négatif. Mais que se passe-t-il ? J’appelle ma sage-femme. Elle me prescrit une prise de sang à faire pour la semaine suivante si rien ne s’est passé « pour être sûrs »

21 juin : toujours rien. Prise de sang négative. Je commence à me demander où est le problème. Ma sage-femme me dit d’attendre encore un peu. C’est probablement psychologique. Il y a de grandes chances pour que la prise de sang négative relance la machine.

28 juin : et bien non ! J’ai maintenant 1 mois de retard et pas le début d’une explication. Re test grossesse. Re négatif. Ma sage-femme me prescrit une écho « au cas où »

5 juillet : me voici à l’écho. Je m’attends à ce que le médecin détecte un problème. Me donne les cachets qui vont bien pour tout faire rentrer dans l’ordre. Au lieu de ça j’entends « Mais tout va bien. Ce que je vois ressemble fort à un début de grossesse » Quoi ??? Mais c’est impossible ! Et tous ces tests pipi ? Cette prise de sang ? Le docteur me répond qu’il s’agirait d’une grossesse qui aurait à peine 3 semaines (admire le conditionnel, à ce stade on ne voit rien, il sous-entend donc que j’ai peut-être un embryon mort dans le ventre) Je fais le calcul rapidement. Et oui, ça doit être une fausse-couche précoce. Sinon, les dates ne collent pas du tout. Mais je ne comprends pas comment j’ai pu tomber enceinte !

J’ai compris 1 semaine plus tard, lors d’une seconde écho où l’Homme m’a accompagnée. Ma grossesse est évolutive. L’embryon se développe normalement. Ce qui s’est détraqué, c’est mon coucou suisse. Cette fameuse douleur ne m’annonçait pas les règles mais l’ovulation… 3 semaines après la date théorique. Gloups ! Mais c’est possible ça ? Ça veut dire qu’il y a un risque supplémentaire de malformation pour le bébé ?

 

Et toi ? Tu as eu des enfants surprise ou, au contraire, ils ont été le fruit d’une longue attente ? Raconte !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

50   Commentaires Laisser un commentaire ?

Melimelanie

Ça c’est ce qu’on appel un raté effectivement 😂😂😂. Il va falloir te plaindre au fabricant du coucou je pense 😜.
Ici pour la contraception post bébés je pense à l’implant. 3 ans peinarde, on ne peut pas l’oublier. Le top. J’espère pouvoir le supporter!!

le 02/02/2017 à 07h07 | Répondre

Chacha d'avril

Une amie a eu l’implant pendant quelques années, seul gros souci, qui n’en est sûrement pas un pour toi : grosse prise de poids !

le 02/02/2017 à 09h36 | Répondre

Camomille (voir son site)

Mon médecin m’avait déconseillé l’implant il y a quelques années car j’ai une peau qui cicatrise très mal… Mais c’est vrai que sur la papier ça fait un peu rêver !

le 02/02/2017 à 11h06 | Répondre

Mlle Mora

L’implant c’est GENIAL ! J’en ai eu un pendant 3 ans, c’était top ! tu penses vraiment plus à rien 🙂
je n’ai pas plus grossi qu’en prenant la pilule, et franchement l’incision elle est toute riquiqui je sais même plus où c’est.
Bon maintenant c’est stérilet, j’espère qu’il va pas se déplacer !! 😀

le 02/02/2017 à 13h49 | Répondre

Claire (voir son site)

J’ai testé aussi l’implant. Ca a été top pd 2 ans et puis la dernière année, sans savoir pourquoi ça m’a moins convenu. Je suis ensuite repassé à la pilule et maintenant stérilet en cuivre qui est ma contraception préféré 🙂

le 02/02/2017 à 21h39 | Répondre

Marjo

« Bah entre la pilule et le stérilet, y a pas grand chose… Ah si ! Le patch contraceptif. »
Ah non, il y a quand même quelques autres solutions pour la contraception, comme Nuvaring (mon préféré) ou l’implant…

le 02/02/2017 à 07h59 | Répondre

Camomille (voir son site)

C’est vrai que j’aurais du ajouter : qui pourrait me convenir. L’implant c’est non, comme je le disais à Mélimélanie et l’anneau j’ai essayé aussi… sans succès ! Mais si tu as d’autres idées, je suis preneuse 🙂

le 02/02/2017 à 11h07 | Répondre

Banane

Moi aussi j’ai mal interprété les messages de mon corps avant ma première grossesse et l’arrivée de mes premières vraies règles d’adulte sans pilule.
Par contre, j’avoue que j’ai du mal à comprendre cette difficulté avec la pilule. C’était vraiment à une heure près? J’en ai pris des microdosées et ca ne posait pas de problème de la prendre au petit dej plus tôt en semaine que le week-end (ou le soir d’ailleurs). En la mettant sur la table de nuit, ça marche.
Mais bon, la pilule c’est sûr que c’est pas l’idéal. J’ai un stérilet, je ne savais pas que ça pouvait remonter. Tu avais fait des folies de ton corps?? 😀

le 02/02/2017 à 08h09 | Répondre

Camomille (voir son site)

Pour la pilule, c’était plutôt à un jour près. Il m’arriver de sortir ma plaquette pour ma prise du soir et constater que je l’avais zappé les deux jours précédents… Donc voilà.
Pour le stérilet, je pense que j’ai surtout eu pas de chance !

le 02/02/2017 à 11h09 | Répondre

Inno

Après bébé j’ai opté pour limplant aussi, qui a l’avantage d’être remboursé par la sécurité sociale. Ms c’est tjs des hormones.

le 02/02/2017 à 08h26 | Répondre

Weena (voir son site)

Arf, deuxième bébé surprise en fait … par contre, je rejoint Marjo, certes ce sont des hormones, si tu les supporte bien, l’implant est certainement le meilleur contraceptifs des têtes en l’air (d’autant plus si elles sont sûres de ne pas vouloir de grossesse pendant le temps imparti). Sinon, j’ai une connaissance qui utilisait un diaphragme mais ce n’est pas remboursé 😥
Bon courage pour l’après grossesse pour trouver votre contraception si il n’y a pas de petit quatrième d’envisagé . ..

le 02/02/2017 à 08h40 | Répondre

Camomille (voir son site)

Non pas de 4ème. Pour l’instant je suis dans ma bulle mais il va falloir que je trouve rapidement une solution quand même !

le 02/02/2017 à 11h10 | Répondre

Viviane

La plus simple, la plus naturelle et la moins coûteuse c’est la vasectomie.

le 03/02/2017 à 20h43 | Répondre

Weena (voir son site)

Juste une question sur le coté naturel de la vasectomie plus que la ligature des trompes?

le 03/02/2017 à 21h06 | Répondre

Viviane

Plus naturelle pour la femme 😉
Quand dans un couple la femme a assuré 15 ans de contraception, le partenaire masculin peut prendre en charge les 15 qui suivent…

le 03/02/2017 à 21h16 |

Doupiou

Coucou la surprise !
Pour ma part, je te rejoins complètement sur le no hormones ! J’avais fais un article là-dessus suite à une thrombose à cause de la pilule. J’ai un DIU au cuivre mais avec un utérus riquiqui et un col en béton armé, pas de risque qu’il aille voir ailleurs !

le 02/02/2017 à 08h50 | Répondre

Camomille (voir son site)

Oui, je me rends compte que je ne supporte pas si bien que ça les hormones. J’imagine que par défaut je repasserai au stérilet… et qu’on ne peut pas ne pas avoir de chance 2 fois !

le 02/02/2017 à 11h11 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

En effet, cela s’appelle un gros loupé 😀
Moi je n’oublie pas ma pilule globalement, mais cela me stresse tellement qu’il m’arrive fréquemment de me réveiller en sursaut en ayant l’impression d’avoir oublié quelque chose. Et même là où je ne prends plus la pilule depuis plus d’une année et que je suis enceinte, cela m’arrive encore.
J’envisage le passage au stérilet au cuivre mais tu m’as stressé tout d’un coup 😉
Bizarrement j’ai l’impression que personne n’est en fait réglé comme un coucou 😀

le 02/02/2017 à 09h00 | Répondre

Camomille (voir son site)

Je pense que des surprises comme ça, tous les corps peuvent en faire ! Et pour le stérilet, je pense vraiment être un cas isolé et un cas de pas de chance. En revanche, je connais quelques « bébés stérilet » et j’avoue ne pas avoir une confiance absolue dans le dispositif

le 02/02/2017 à 11h16 | Répondre

Chacha d'avril

Quoi ?? Un stérilet peut bouger à ce point ? C’est flippant !
Et wahou pour le coucou déréglé, c’est fou tous ces tests revenus négatifs !
Ici Petite Fleur etait prévue de longue date, aucune surprise pour nous.

le 02/02/2017 à 09h38 | Répondre

Lisa

Moi aussi, j’en ai eu marre de prendre des hormones, pilules… J’ai arrêté il y a 3 ans, je la prenais depuis l’âge de 17 ans, je l’ai prise pendant 10 ans, je trouvais que c’était trop et puis on était prêt à avoir un bébé. Après la naissance de mon fils, je n’ai pas souhaité reprendre de contraceptifs, au départ l’allaitement fonctionne assez bien sous certaines conditions qui doivent être réunies, même si ce n’est pas une valeur sûre, il y a toujours un risque de retomber enceinte. De notre côté, pour le deuxième, on n’avait pas forcément envie de calculer, on anticipe sur tellement de choses, on savait que l’on voulait un deuxième alors il serait bienvenue quand il voudrait. Après la naissance de mon deuxième, je ne sais pas encore ce que l’on décidera, on aimerait un troisième voir un quatrième mais plus espacé, il y aura 21 mois d’écart entre mon premier et mon 2e. J’ai toujours rêvé d’une grande famille, bon à voir comment cela se passe avec 2 dèjà. Je ne sais pas si il existe un contraceptif le plus naturel possible ? Parce que les hormones ça ne me plaît pas des masses.

le 02/02/2017 à 09h44 | Répondre

Camomille (voir son site)

Je pense que le contraceptif le plus classique et sans hormones, c’est le stérilet au cuivre. Si quelqu’un a une autre idée, je suis preneuse !!

le 02/02/2017 à 11h17 | Répondre

Claire (voir son site)

Si le DIU n’avait pas fonctionné (j’ai dû me le faire poser 3 fois!! ) Maintenant, j’ai celui à crampon 🙂 , j’aurai opté pour le diaphragme ou la cape cervicale.
Vu que je suis à la coupe menstruelle, je pense que ça l’aurait fait mais ça reste un peu moins fiable que le DIU.

le 02/02/2017 à 21h46 | Répondre

Ars Maëlle (voir son site)

J’avais lu sur ton blog que tu avais eu des difficulté de contraception, je voudrais comme beaucoup rassurer les lectrices : il y a beaucoup de solutions, dont la fiabilité dépend de la qualité de mise en place. Donc la pilule pour une tête en l’air, c’est bof ; le diaphragme pour celle qui n’aime pas fréquenter de trop près son intimité, c’est bof ; le stérilet mal posé, c’est bof, etc.
J’ai beaucoup lu Martin Winckler sur le sujet, je vous conseille d’aller regarder sur son site, même s’il est un peu vieillot.
Pour ce qui est du DIU (« stérilet »), le risque de GEU n’est pas augmenté, c’est juste que comme il y a moins de grossesses utérines (grâce à la performance de l’action contraceptive), le ratio GEU/grossesses normales change, mais pas le nombre absolu. Et pour le coup du stérilet qui se balade, c’est soit un gros coup de pas de chance, soit plus probablement une pose un peu ratée…
Bref, l’important c’est la bonne information pour trouver la solution qui nous convient et le bon praticien (gynéco, généraliste, sage femme) pour la prescription, la pose éventuelle et le suivi. Et de mettre ces messieurs dans le coups, ils ne prennent pas la pilule eux-mêmes mais ils ont autant que nous à y penser s’ils veulent des galipettes sans surprise…
(PS : personnellement, 3 ans de stérilet au cuivre, la meilleure décision de ma vie sur le sujet, plus une seule fois craindre d’oublier, la découverte de mon cycle naturel et la libido améliorée, la sérénité partagée avec mon mari. Pour moi, c’était parfait, à chacune / chaque couple de trouver sa solution)

le 02/02/2017 à 10h03 | Répondre

Camomille (voir son site)

Je me souviens ton commentaire… et n’ai pas oublié la liste des praticiens qui pratiquent la ligature des trompes ! Maintenant que ça devient concret, je pense me donner encore quelques mois de réflexion

le 02/02/2017 à 11h19 | Répondre

Miss Chat

Ouille, joli ! Bon, peu importe que ça finisse en bonne nouvelle ou non, ça reste quand même une « sale » surprise sur le coup 😮
Comme Chacha d’avril, je ne savais pas qu’un stérilet pouvait bouger vers une trompe… se déloger un peu, oui, mais carrément mettre les voiles ?! Gloups.
Je n’ai jamais pris ma pilule à heures fixes : c’était toujours le soir quand j’allais me coucher, ce qui donnait des prises entre 22 et 2h d’office. Et je n’ai jamais eu de surprise non plus du coup je me demande à quel point cette fameuse prise à heure fixe est importante ?
Début 2016, j’ai aussi pris la décision souveraine de ne plus prendre de contraception chimique. L’homme a accepté les préservatifs car c’était provisoire (le temps qu’on se décide pour un 2e enfant) mais pas sûre qu’il serait très d’accord d’en faire une solution permanente (ni moi d’ailleurs) ! Du coup, je vais demander un stérilet au cuivre après la grossesse ici… ça me semble un bon compromis. Ca l’était jusqu’à ce que tu dises qu’il pouvait bouger dans les trompes haha !

le 02/02/2017 à 10h26 | Répondre

Camomille (voir son site)

Désolée de t’avoir fait peur alors 🙂 Mais comme je l’ai dit je pense vraiment être un cas isolé ! Avant que ça m’arrive, je n’en avais jamais entendu parler non plus !

le 02/02/2017 à 11h22 | Répondre

Lily

Hooo moi aussi je l’oubliais tout le temps cette satanée pilule !
Entre stérilet et pilule, l’anneau contraceptif c’est vraiment pas mal (même si hormonal) ! On le place dans le vagin, on l’oublie pendant trois semaines, on l’enlève pour les règles… C’est commode, et pas gênant pour Monsieur la plupart du temps.
Personnellement j’ai arrêté toute contraception hormonale pendant une période de célibat juste avant de rencontrer mon mari… Et on a toujours pratiqué le préservatif, même aujourd’hui après 7 ans 😉
Pour chacun de nos bébé, ça a marché dès le deuxième cycle d’essai, une vraie chance.
Peut-être qu’un jour, je poserai un sterilet… Mais ta mésaventure ne m’en donne pas envie :-S
Bon courage pour les derniers mois 😉

le 02/02/2017 à 10h49 | Répondre

Camomille (voir son site)

7 ans de préservatif !! Alors là, je vous admire !!!

le 02/02/2017 à 11h23 | Répondre

Madame Bobette

Et bien, quelle surprise! Même si cela devient un bonheur, cela fait quand même réfléchir à sa contraception!
Après ma grossesse, je ne voulais plus reprendre la pilule car j’ai mis 15 mois à tomber enceinte et j’accuse en partie ces hormones…
Finalement, je n’ai pas osé franchir le pas du DIU alors que je l’envisageais… D’abord parce que avoir un corps étranger dans mon intimité ça me perturbe et ensuite parce que j’ai des règles qui durent une bonne semaine donc la gynéco m’a un peu découragée de ce point de vu là… Du coup, retour à la pilule car j’ai vraiment été prise au dépourvu et que dans ma maternité, on cherche pas, on te prescrit ta pilule à prendre 21 jours après l’accouchement…
Mais la question se posera encore après bébé 2. Je n’ai pas envie de prendre des hormones encore si longtemps… Retour au préservatif? Pourquoi pas, ça se discute mais je ne suis pas sûre que mon mari soit intéressé 😉
Reste à nouveau le DIU à tester « pour voir » comment mon corps réagi…
J’ai le temps de la réflexion encore mais bon une grossesse ne m’a pas suffi pour me décider donc il faut anticiper cette fois ^^

le 02/02/2017 à 12h11 | Répondre

Camomille (voir son site)

Tu peux consulter ce site très bien fait http://www.choisirsacontraception.fr même si pour moi c’est plus subir que choisir ! Et oui, sur le coup, on n’était pas si contents que ça… Mais au final, ça reste une super nouvelle !

le 03/02/2017 à 19h13 | Répondre

Justmarried

Super récit et j’adore le » bébé surprise « dans lequel je me retrouve ! Contrairement à toi nous c’est pas un problème de contraception qui fut la base mais médicalement parlant je n’etais pas disposée à être de nouveau enceinte et il me fallait un traitement pour tout ca apres que ma fille soit née y a 3ans bref bébé surprise on connaît bien ce sentiment toutes les 2 et je pense que l’on sait depuis que rien n est impossible 🙂

le 02/02/2017 à 12h42 | Répondre

Camomille (voir son site)

Oui, on n’es pas les premières ni les dernières 😉

le 03/02/2017 à 19h13 | Répondre

Croco

J’ai également des règles qui durent 6-7 jours (mais pas très abondantes), et personnellement, le stérilet au cuivre n’a rien changé. Donc si c’est l’argument de ta gynéco qui te fais le plus hésiter, je te conseillerais d’essayer, tu ne peux pas savoir d’avance comment ton corps réagira.

le 02/02/2017 à 12h45 | Répondre

Camomille (voir son site)

Je pense qu’effectivement, c’est le moins pire pour moi. Peut-être que je le testerai ?

le 03/02/2017 à 19h14 | Répondre

Mlle Mora

Je te comprends bien pour la pilule, c’était affreux de devoir s’en souvenir tout le temps, même avec une alarme téléphone j’arrivais à zapper…
J’ai remis un stérilet après ma 2ème grossesse, c’est la solution la plus simple je trouve, et c’est vrai qu’il est un peu « diabolisé » avec des tas d’histoires de grossesses extra utérines, mais comme le dit Ars Maëlle, ça s’explique !
Tu donneras peut etre une seconde chance au stérilet après… à moins que vous ne vouliez encore d’autres bébés par la suite et laissez faire le hasard ! 😀

le 02/02/2017 à 13h55 | Répondre

Camomille (voir son site)

Ah non, pitié, je sais que si je laisse faire le hasard, je suis enceinte dans les 6 mois qui suivent la naissance 😀

le 03/02/2017 à 19h15 | Répondre

Madame Lavande

Comme toi la pillule j’avais du mal à être régulière. En général je m’en rendais compte dans la journée donc j’étais dans les temps pour la prendre mais 1 fois j’ai pris la pillule du lendemain pour être sûre.
Mais arrêter les hormones pour les essais bébé a été une libération pour moi : libido retrouvée, plus aucune trace du syndrome prémenstruel (sous pillule j’avais des maux de tête et de ventre affreux, avec un traitement assez costaud :-/)
Après ma grossesse je devais me faire poser un DIU cuivre et…. ben je dois toujours y aller. On va dire que pour l’instant le préservatif nous convient et que je flippe un peu que la pause du DIU soit douloureuse (j’ai plusieurs amies qui ne l’on pas très bien vécue). On verra le jour où vraiment les bons vieux préservatifs nous sortirons par les yeux ^^

le 02/02/2017 à 15h59 | Répondre

Camomille (voir son site)

Comme m’avait répondu ma gynéco à l’époque « vous savez, le stérilet après un accouchement, ça passe comme une lettre à la poste » Je n’irais pas jusque là, mais je m’attendais à bien pire !

le 03/02/2017 à 19h16 | Répondre

Sarah

Je n’avais pas trouvé ça si douloureux (je m’attendais à bien pire). Je me le suis fait poser un an après la naissance. La gyneco m’avait prescrit du spasfon à prendre avant et après. Ce n’étais pas hyper agréable sur le moment, mais carrément érable, et j’ai eu comme des douleurs de règles dans la journée.

le 03/02/2017 à 19h25 | Répondre

Sarah

Après ma grossesse, comme j’allaitais, et que j’avais bien apprécié tous ces mois sans penser à la pilule, je me suis aussi tournée vers un DIU au cuivre. J’étais assez contente, après 10 ans de pilule, de retrouver mes cycles naturels. Ma sage-femme et ma gynécologue m’avait aussi prévenu que le principal désagrément du stérilet au cuivre ce sont les règles qui peuvent être abondantes. au final, elles ont été assez abondantes pendant 2 cycles, puis c’est revenu presque comme avant. Par contre j’ai un très léger saignement au moment de l’ovulation. N’hésite pas à tester quand ce sera le moment, en te laissant 6 mois pour que les règles se regularisent. Tu pourras toujours l’enlever si ça ne te convient pas! Je te souhaite une très belle fin de grossesse

le 02/02/2017 à 17h40 | Répondre

Claire (voir son site)

Et bah dit donc, effectivement au moins tu sais que tu es fertile! C’est un sujet pas évident même si nous avons quand même un choix assez large comparé à une certaine époque.
Sinon pour l’implant, c’est vraiment juste un point dans le bras, pas de suture. Je suis pas médecin mais franchement ça faudrait peut être le coup de faire le point avec ta sage femme.

le 02/02/2017 à 21h53 | Répondre

Camomille (voir son site)

Oui, aucun doute là-dessus 🙂
Y a peut-être des améliorations depuis 10 ans mais je fais un blocage dessus depuis qu’on m’a dit ça…

le 03/02/2017 à 19h31 | Répondre

Elodie

Hello,
Je pense que tu as mal interprété les propos de ta SF au sujet du DIU ou alors que ta SF t’a dit une grosse bêtise…parce qu’un DIU qui migre dans la trompe, en plus d’être extrêmement rare c’est grave et on ne peut pas l’enlever comme ça…il faut faire une cœlioscopie voire opérer par laparotomie. Si le DIU est dans la trompe les fils sont très très hauts et on ne peut pas les attraper par voie basse…ensuite ça nécessite des antibio pendant quelques temps etc
C’est juste qu’en écrivant ça sur un blog qui est pas mal lu ça peut véhiculer des fausses infos, c’est dommage 😉

Sinon, il y’a aussi les injections de progestérone à faire tous les 3 mois, mais ce sont les mêmes hormones que l’implant et ça ne convient pas à toutes les femmes.

A chacune sa contraception, on finit toujours par trouver la bonne.

bonne chance

le 03/02/2017 à 05h15 | Répondre

Camomille (voir son site)

Tu as très probablement raison, tu as l’air de t’y connaître. Je vais voir pour faire rectifier ça. Mais en tout cas j’ai une certitude : le stérilet avait bougé et avait provoqué un gros hématome. Injection de progestérone, je n’en avais jamais entendu parler… je vais me renseigner !

le 03/02/2017 à 19h33 | Répondre

Elodie

Coucou,
Oui, ça je veux bien te croire ça arrive souvent qu’il bouge dans la cavité utérine et qu’ils deviennent gênants 😉 même si rien de méchant ce n’est pas agréable.
Pour le contraceptif injectable, ça s’appelle le Depo Provera, ça peut-être une alternative mais par contre, tu pars pour 3 mois de contraception, il faut bien renouveler tous les 3 mois et si tu le supportes mal ben tu l’as pour 3 mois dans le corps. Ce sont les mêmes hormones que l’implant, le Mirena ou la pilule Cérazette. C’est très efficace mais ça comporte les mêmes potentiels effets secondaires que les progestatifs: absence de règle, prise de poids etc (chez certaines femmes)

le 03/02/2017 à 23h45 | Répondre

Clarisse

J’ai eu un diu cuivre après ma première grossesse. Pose sans problème. Et 2e grossesse, un an après la pose. Il avait bougé a priori. Sans doute parce que les fils étaient un peu longs… Comme j’ai une maladie génétique qui a conduit à interrompre la grossesse pour cause de mauvais résultats, on a été pas mal dans le flou pour la contraception. Pour le moment c’est capotes mais c’est peu satisfaisant je trouve…

le 03/02/2017 à 19h00 | Répondre

Camomille (voir son site)

C’est une de mes grandes craintes face au stérilet : des bébés stérilet j’en connais plusieurs et pas du tout envie que ça m’arrive !! Oui, les capotes au final ça va tant qu’on sait que c’est temporaire mais en solution durable c’est pas le top…

le 03/02/2017 à 19h35 | Répondre

Christine91

Je suis aussi une quiche en contraception!
7ans de pilule et quand j’ai voulu arreter pour bb1, cycle bloqué! Donc un petit coup de booster?ou d’Ouragan?, controle gygy Ok et 15jours après, enceinte!!!

Après BB1, repilule compatible avec l’allaitement mais que je supportais pas (saignements pendant 5mois!) donc changement de pilule (gygy etait pas favorable pour sterilet car souhait de bb2 dans les prochaines années).

Bah oui bb2 quand bb1 rentrera en Maternelle, enfin,en théorie… en pratique, oubli pilule lors des vacances, et bb2 surprise m’a transformé en vomito pour annoncer son squat!

Donc pose de stérilet cuivre après naissance de bb2…

La poisse me poursuit!!! Enceinte de bb3 sous sterilet cuivre! Sauf que j’apprends ça aux urgences gyneco alors qu’on suspecte une GEU. Enceinte de 6SA, GEU et ça a dechiré ma trompe!

Repilule parce que grossesse interdite pendants les 3mois suivant minimum.

Donc fini la pilule, j’attend que Super Tetard se pointe pour rencontrer Melle Ovule!

Mais je reflechis déjà à la contraception suivante!! Gygy parle de sterilet hormonal mouais, implant ça me tente moyen, ligature de la trompe si jeune bof, preservatif tue-l’amour non merci… A quand la pilule masculine!?

le 08/02/2017 à 15h31 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?