Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Bien choisir son siège auto


Publié le 2 février 2015 par Maman poule

Il n’est pas toujours facile de se repérer dans les dizaines de sièges auto proposés pour chaque groupe. Surtout qu’une nouvelle réglementation, I-size, a vu le jour en 2013. Celle-ci va cohabiter plusieurs années avec l’ancienne norme ECE R44, le temps que tous les constructeurs se mettent aux normes.

Auparavant, les différents groupes était définis par le poids de l’enfant, maintenant, ce qui compte, c’est sa taille. Mais ce n’est pas le seul point de différence. La nouvelles norme impose que l’enfant soit dos à la route jusqu’à 15 mois minimum, que la fixation du siège soit isofix exclusivement, et qu’il y ait des tests de collision frontales et latérales (dans l’ancienne norme, ils ne sont que frontaux).

Tous les sièges auto ne se valent pas. La marque et le prix ne sont pas forcément des gages de qualité. Je t’encourage vivement à te renseigner sur les résultats des crash-test avant de faire ton choix.

siège auto bébé

Crédits photo (creative commons) : Kona Gallagher

Faisons le tour des différents groupes de sièges autos

Groupe 0/0+, type nacelle ou coque

Il s’utilise dès la naissance.

En terme de confort, la nacelle est la meilleure, mais mieux vaut la garder pour les balades en poussette. En effet, la plupart des nacelles ne maintiennent pas assez l’enfant en voiture.

La coque est bien plus sécuritaire, surtout que bébé est dos à la route. Il faut juste veiller à ne pas le laisser trop longtemps dedans pour ménager son dos. On recommande de ne pas l’utiliser plus de deux heures d’affilées. La coque peut être utilisée jusqu’à 13 ou 18 mois, selon la morphologie de l’enfant. Il est temps de changer quand la tête dépasse de la coque (et non les pieds), ou quand le poids maximal prévu pour cette coque est atteint.

Groupe 0+/1

Le siège peut se mettre au choix dos à la route ou face à la route. Pour savoir à quel moment changer l’orientation, il faut se référer au manuel du siège auto. Pour les sièges de ce groupe il est vivement recommandé de prendre l’attache isofix. En effet, les sièges 0+/1 n’utilisant que la ceinture n’obtiennent pas de bon résultats aux crash-tests.

Groupe 1

Ce sont des siège de type harnais (face ou dos à la route) ou bouclier (face à la route).

Encore une fois, niveau sécurité, il vaut mieux faire voyager ton enfant dos à la route jusqu’à un certain âge.

Mais face à la route, ce sont les sièges avec un bouclier qui offrent une meilleure protection en cas de choc frontal : les forces libérées lors de la collision sont dirigées sur le bouclier d’impact, ce qui évite que la tête de l’enfant soit catapultée brusquement vers l’avant ou l’arrière, comme c’est le cas pour les sièges enfants face à la route avec harnais.

Groupe 2/3

Il s’agit des réhausseurs, avec ou sans dossier.

Ils permettent d’adapter le système de ceinture par rapport à la taille de l’enfant. Ils font aussi passer la ceinture sur les jambes, et non pas au niveau du bassin qui n’est totalement ossifié que vers l’âge de 12 ans. La ceinture de sécurité pourra alors passer sans problème sur le bassin.

Avant cet âge, lors d’une collision, il y a un risque que la ceinture remonte dans la zone du ventre et cause ainsi des lésions internes. Il est recommandé de ne pas utiliser un réhausseur simple (la plupart des marques n’en proposent plus), car le dossier permet de guider la ceinture pour qu’elle ne soit pas trop proche du cou, d’absorber une grande partie de l’énergie libérée en cas de choc latéral, et de retenir la tête de l’enfant quand il dort.

À propos du système Isofix

Il est composé de deux points d’ancrage, il s’agit de deux anneaux métalliques, cachés entre l’assise et le dossier à l’arrière de ta voiture (sur le siège-auto, ce sont deux pinces métalliques rigides terminées par un crochet qui se clipsent, par simple poussée, dans les deux anneaux du véhicule).

L’isofix peut comporter un 3ème point de stabilité (dispositif anti-rotation), permettant d’empêcher le siège auto de basculer vers l’avant en cas de collision. Ce troisième point d’ancrage n’est pas utilisé avec les réhausseurs, puisqu’on utilise la ceinture de sécurité du véhicule. En revanche, les deux autres sont utiles avec tous les types de sièges auto.

Ce peut être soit une jambe de force, soit une sangle Top Tether. La jambe de force est un pied, réglable en hauteur, qui s’appuie sur le plancher de la voiture et stabilise le siège. Il est important de savoir qu’une jambe de force ne doit en aucun cas reposer sur un coffre de sol. Il faut donc vérifier si ton véhicule est compatible avec le siège auto choisi. La sangle « Top Tether », ou sangle de retenue, s’attache à un crochet métallique, situé à l’arrière du siège ou dans le coffre.

Tu l’auras compris, ce système est le meilleur en terme de sécurité. Il permet une utilisation simple, qui réduit le risque de mauvaise installation du siège auto, et une meilleure efficacité du siège en cas de choc, puisqu’il fait corps avec la banquette.

J’espère que tu y vois un peu plus clair après mes explications. Si tu veux en savoir un peu plus il existe un site très bien fait (qui m’a bien aidé pour faire mon choix) : Sécurange. Tu trouveras, entre autres, les résultats aux crash-tests de la plupart des sièges auto. Bonne route !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

16   Commentaires Laisser un commentaire ?

Yaelle

super! ici c’est siege bouclier, les sièges dos a la route implique tout de même un gabarit de voiture consequent et ce n’est pas notre cas même avec 2 enfants! il me semble que niveau prix ca baisse mais a l’epoque 700e pour les 2 c’etait hors budget ^^ le bouclier semblait être un tres bon compromis pour seulement 400e . nous avons choisis sur le site securange et je pense que tout les parents ou futur parents devraient y faire un tour avant de se décider 🙂 . je trouve aussi la nouvelle réglementation très très bien vraiment, quand on voit un ptit bout de 9 mois je comprends pas qu’on puisse les mettre face a la route et certains y sont bien plus jeune. .. bon j’avoue tout de même que les miens n’avaient que 11 et 14mois a l’epoque…

le 02/02/2015 à 11h07 | Répondre

Maman poule

Il y a effectivement beaucoup de bout de chou face à la route très tôt mais je pense que c’est surtout un manque d’information. Mes aînées sont passée tôt face à la route et elles ont voyagé dans la nacelle. Alors quand j’ai vu les crash tests je me suis dit qu’ heureusement on a avait pas eu d’accident. J’ai appris plein de choses en cherchant un siège pour numéro trois car le nôtre était devenu obsolète.

le 02/02/2015 à 11h23 | Répondre

Philyra

Manque d’information dans certains cas certainement, mais je vois aussi beaucoup de « je m’en foutisme ».
Certains amis, ainsi que mon BP, nous on demandé des conseils au moment de choisir le siège auto de leur bébé (nous sommes dans les premiers à avoir eu un enfant dans notre entourage). Pas de soucis, on fournit les info, les liens vers les sites de crash test et, en toute honnêteté, dans ANCUN cas, ces amis n’ont suivi les résultats des crash test. Les enfants se sont retrouvés dans des sièges mal notés… Je suis juste dépitée !!

le 02/02/2015 à 13h38 | Répondre

Maman poule

Je comprends que tu sois dépitée. C’est fou que certains ne fasse pas une priorité de la sécurité de leur enfants alors que tu leur a donné toutes les infos.

le 02/02/2015 à 20h42 | Répondre

Philyra

Pour le première siège de ma fille, nous n’avions pas fait trop gaffe. Nous savions que les nacelles et les groupes 0/1 étaient nuls, mais avions surtout choisi en fonction de la poussette. Heureusement, nous nous sommes rendu compte qu’il était bien noté après coup.
Ensuite, à 17 mois, elle est passée en siège à bouclier, qu’elle a adoré. A 4 ans, passage en réhausseur AVEC dossier (avec vérification des crash test avant)
Je trouve que le site sécurange est bien aussi, mais j’aime bien avoir accès aux résultats des test. Je consulte donc : TCS http://www.tcs.ch/fr/test-securite/tests/sieges-enfants/ et ADAC (en allemand, mais pas besoin de parler la langue pour comprendre ;)) http://www.adac.de/infotestrat/tests/kindersicherung/kindersitz-test/default.aspx?ComponentId=29903&SourcePageId=31900)

le 02/02/2015 à 13h42 | Répondre

AudreyOz

Ma fille est dans un siège dos à la route depuis ses 9 mois environ et il rentre dans une seat ibiza (il reste de la place devant) Elle a 18 mois et je compte bien l’y laisser jusqu’à ses 4 ans ! Moi aussi j’ai du mal avec les gens qui savent que leur siège auto n’est pas sur et qu’ils s’en foutent… Il faudrait surtout que les vendeurs soient formés !

le 02/02/2015 à 15h00 | Répondre

sarah

Je te trouve bien insultante envers les vendeurs. Mon mari ex vendeur dans une chaine haut de gamme a été formé, a donner des bons conseils et pas juste pour la vente. Ce n’est surement pas le cas partout mais souvent les bons conseils se payent… Après il y a des parents qui s’en foutent et qui quoi qu’on puisse leur dire voudront le matériel le moins cher…

le 02/02/2015 à 20h09 | Répondre

Maëlle

Malheureusement, tous les magasins n’ont pas la bonne conscience de bien former leur vendeur. Pour avoir parcouru énormément de magasin ces derniers temps pour préparer l’arrivée de notre puce, on peut tomber sur des personnes bien formées et qui fournissent les bons conseils comme sur des personnes qui n’y connaissent complètement rien… Je suis même tombée sur une vendeuse me disant que je pouvais laisser dormir mon bébé toute l’après-midi dans le cosy !

le 02/02/2015 à 20h43 | Répondre

Maëlle

Je suis surprise de voir que les sièges devront tous être isofix… Les vieilles voitures ne sont pas équipées de ce système et tout le monde n’a pas forcément les moyens de changer de voiture à l’arrivée de bébé…

le 02/02/2015 à 19h20 | Répondre

Maman poule

Les sièges répondant à l’ancienne norme seront totalement interdit à la vente après 2021 minimum. Les voitures neuves de 2011 et plus sont obligatoirement équipés du système isofix et certaines vieilles voitures ont déjà ce système, la mienne date de 2002 et l’a déjà.

le 02/02/2015 à 20h34 | Répondre

Maëlle

Ah oui 2021, ça laisse le temps de voir venir…

le 02/02/2015 à 20h39 | Répondre

Sarah

Merci pour ton article pour un sujet aussi important souvent laissé ‘de côté ‘ par certains parents qui préfèrent mettre plus d’argent dans une belle chambre … Je voudrais compléter en rappelant que les sièges dos à la route ne sont pas compatibles dans toutes les voitures, surtout si les parents sont grands ou que l’habitacle est petit. Il faut donc essayer le siège avec la voiture pour bien faire son choix. Et bien sur le siège est a changer en cas d’accident même si d’apparence celui ci ne semble pas cassé! Et pour finir, quelque soit le siège, le plus important reste la conduite et la sécurité du conducteur 🙂

le 02/02/2015 à 19h50 | Répondre

Maman poule

Oui le siège est a changé s’il a subi un choc, c’est pourquoi il vaut mieux ne pas l’acheter d’occasion à moins d’être sûr qu’il soit intact. Et je crois avoir lu quelque part qu’il faut le changer s’il a plus de 10 ans.

le 02/02/2015 à 20h39 | Répondre

marie

Merci pour cet article au top !! Petite précision attention au siège isofix avec jambe de force celle ci ne dois pas reposer sur un coffre de sol …

le 02/02/2015 à 22h11 | Répondre

Lili et ses filles (voir son site)

Clair et précis, c’est parfait 🙂 Ici on a opté pour le dos à la route le plus longtemps possible. Ma Pimprenelle de 3ans et demi est toujours dans son siège dos à la route sans aucun problème.

Je ne comprends pas qu’on soit si en retard en France sur cette norme, alors qu’on sait avec tous les résultats des crash tests que c’est la position la plus sécuritaire. Enfin bon, 15 mois, c’est déjà mieux que rien …

le 02/02/2015 à 22h56 | Répondre

Philyra

Après, on parle beaucoup des bébés (normal !) mais, quand on regarde du côté des enfants plus grands, c’est pas la joie…
Autour de moi, je dirais que l’immense majorité des enfants de 4 ans et plus sont sur un réhausseur sans dossier (franchement, je ne comprends même pas qu’on autorise encore à vendre ce truc) et, à partir de 6/7 ans, ils n’ont plus rien du tout.
Ça s’est sans parler de tout ceux que je croise et qui ne sont même pas attachés !

le 03/02/2015 à 10h31 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?