Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Récit de grossesse

Bienvenue à Flash, future maman de février 2019

J’ai 30 ans tout juste. Je suis Bretonne (qui a dit têtue ?). Je vis en région parisienne, avec le Doud’ . Je suis passionnée de voyages, et j’ai eu la chance de pouvoir travailler sous différentes latitudes : Asie, Europe Centrale… et de voyager aussi pour le plaisir : Amérique du Nord, du Sud… Mais ce n’est pas pour te parler de moi que je suis là, mais de notre grande aventure ! Depuis quelques mois, le Doud’ et moi attendons notre premier enfant : Minipuche. Il (ou elle) arrivera en février 2019, et nous sommes sur un nuage (rose, avec des licornes, et des paillettes… oui, oui, tout ça !).

Bienvenue à Clémence, future maman de novembre 2018

Entrons dans le détail de ce qui nous intéresse ici, ce pourquoi tu prends ta pause café tous les jours en lisant ce blog : la maternité, les bébés, la vie de famille. Concernant ces sujets il est important de noter que j’ai longtemps comparé mon instinct maternel à celui d’une huître.
Tu as très bien lu, je me suis longtemps souciée des enfants et du monde qui les entoure autant, ou peut-être même moins, qu’un coquillage aurait pu le faire.

Ma 3ème grossesse : dernier trimestre

Je passe le dernier trimestre à me plaindre à mon mari d’avoir mal partout et à répéter que je ne ferai plus jamais ça. Il me rétorque que je dis la même chose à chaque fin de grossesse… oups !

Le dernier trimestre n’est franchement pas le plus sympa de la grossesse.

Alors oui, je trouve ça chouette d’avoir un gros ventre qui en impose et sentir les coups de Petite Merveille, mais les insomnies à répétition alors que tu as deux petites filles à gérer le lendemain, bof…

Un troisième trimestre plus contraignant

Et encore, c’est quand même moins pire que pour certaines femmes! Je répond encore que je suis en forme quand on me demande comment ça va. Mais en vrai, je n’ai qu’une pensée en tête: « J’en ai marre, quand est-ce que c’est fini? »

Douleurs intercostales, douleurs ligamentaires et douleur à l’articulation sacro-iliaque. Se sont mes trois copines de cette fin de grossesse.

Ma 3ème grossesse : l’annonce aux grandes sœurs (et aux autres)

Après les frayeurs du premier trimestre, j’entame bien plus sereinement le second trimestre de grossesse, qui, chez moi, comme pour les deux premières fois, se traduit par un regain de forme. Je n’ai plus envie de dormir à tout bout de champ, mon ventre n’est pas encore trop gros pour m’empêcher de dormir sur le ventre.

Il prend tout de même un peu plus ses aises ce ventre, maintenant que nous sommes rassurés et que nous l’annonçons un peu à tout le monde.

La deuxième grossesse, ou quand on ne pense qu’à l’aîné !

Déjà, alors que j’attendais Pimprenelle, j’ai mis du temps à réaliser que c’était « pour de vrai ».

Pour cette deuxième grossesse, les choses commençaient mal : elle n’était pas prévue, ou du moins, pas avant six à dix mois plus tard ! Cependant… Je ne suis pas persuadée que cette surprise ait joué tant que ça. Je crois même au contraire que les choses auraient été très similaires à ma première grossesse, avec l’appréhension grandissante au fur et à mesure que les essais approchaient. Au moins, cette période m’aura été épargnée par la force des choses !

Quant à la magie de l’attente… Force est de constater qu’elle n’est pas là.

Quand le Lampion se fait attendre

Oui, quand je t’ai laissé sur mon bilan de grossesse, j’en étais à 8 mois bien tassé et je pensais que ça n’était plus qu’une question de jours avant de voir la bouille du Lampion…

Un deuxième trimestre hivernal

C’est au retour de nos vacances de Noël que Monsieur et moi même avons remarqué un changement important: mon ventre est sortie. Mais genre, vraiment! Il y a bien une bosse. Alors oui je me sentais déjà serrée dans mes pantalons, mais là… Pouf! Bébé est bien là.

Côté petits maux… Je n’ai pas à me plaindre.

grossesse facile à vivre

Ma deuxième grossesse… côté physique : tout va bien

Pour ma première grossesse, j’ai pris plus de 18kg. En a découlé un beau ventre zébré ! Cette fois-ci, j’en ai pris moins de 10.

Je n’ai pas surveillé particulièrement mon alimentation, ni la première fois, ni pour cette deuxième grossesse.

Deuxième grossesse : le dernier mois

Et voilà ! Je rentre dans la dernière ligne droite et cette grossesse se termine. La césarienne étant prévue avant la date du terme, je sais que ce dernier mois sera écourté et ce, pour mon plus grand bonheur.

Alors, est-ce que Barbouille va sagement attendre la date prévue de l’accouchement ou va-t-il ou elle choisir sa date ?