Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Récit de grossesse

Mon second, second trimestre

Ahhh, le fameux deuxième trimestre de grossesse. Le renouveau. L’énergie. La beauté. La forme ! Toi aussi tu en a entendu parler ? Pour Princesse c’est un peu l’impression que j’ai eu. Faut dire que pour Princesse c’était l’été, les vacances, mon petit ventre commençait tout doucement à se voir. Et je ne travaillais plus.

Comment te dire que ce n’est PAS DU TOUT l’impression que j’ai en ce moment.

Premier trimestre

Cette deuxième grossesse si différente : le premier trimestre

Contrairement à ce que nous disait récemment Camomille, à l’aube de mon dernier trimestre, je peux te dire que mes deux grossesses auront été radicalement différentes ! Je te propose donc une série de trois articles décrivant mon avancée dans cette deuxième grossesse, en comparant mes sensations, mes symptômes et mon ressenti, trimestre par trimestre.

Commençons par le commencement : le fameux et souvent redouté premier trimestre !

Et vous savez ce que c’est ?

A chaque fois, cette question me laisse perplexe. Comme s’il y avait un risque que j’ai un girafon ou autre dans le ventre… Et pourtant, ce n’est pas une question isolée. Non, j’ai du l’entendre des dizaines de fois, de tout horizon. De la mamie dans le bus qui doit probablement s’ennuyer au collègue qui veut faire la conversation…

A chaque fois, j’ai eu envie de répondre « un bébé » en prenant un air blasé. Mais à chaque fois j’ai haussé les épaules en répondant qu’on ne savait pas. Parce qu’évidemment, je sais – comme tout le monde – que derrière cette question, c’est le sexe de bébé qui est abordé.

Ma deuxième grossesse : dernière ligne droite

Ça y est, je suis officiellement en congé maternité. Il aurait dû commencer une semaine plus tôt, mais je l’ai repoussé pour aller jusqu’aux vacances scolaires (je suis gentille avec mes employeurs, je leur évite de trouver quelqu’un juste pour une semaine !).

Je suis contente car j’ai réussi à me déplacer à vélo jusque maintenant, mais il est grand temps d’arrêter. D’ailleurs ça fait un mois que je suis passée au vélo à assistance électrique, car je peinais trop avec mon vélo classique. Je vais rentrer maintenant dans une période de « tout voiture » et ça m’attriste un peu !

Les 15 derniers jours ou le paroxysme de l’impatience

Arrive un moment où le gyneco / la sage-femme te dit « Ça y est ! C’est bon, vous êtes sortis tous les deux de la période de risque, bébé peut arriver quand il veut ! ».

Au début, je me suis dit que c’était bien, mais que la date du terme était sympa, qu’il pouvait rester à l’intérieur jusqu’au bout tant qu’à faire.

Ah ah ah.

La grossesse, une question de poids !

Quand tu démarres à +10 kg de ce que tu aimerais, ton suivi mensuel de grossesse tourne à la torture psychologique. La pesée mensuelle ou juste le fait de devoir dire mon poids, me pose un petit problème. Et ce n’est pas comme si c’était rare. A chaque fois que l’on me demande mon poids, j’ai un moment de gêne et de panique.

Comme je te le disais, mon ventre n’a jamais fait pâlir d’envie qui que ce soit. Et comme ma poitrine est inexistante, on peut dire qu’il ressort forcément. Aussi, quand mon ventre a commencé à s’arrondir, je n’ai vu que ça ! Bizarrement, ma poitrine n’a pas suivi la même courbe de croissance, elle !

La grossesse, sex-appeal

Aujourd’hui je vais te parler d’un sujet plutôt intime.

Car sur le sujet, il y a le discours ambiant et puis il y a la réalité. Et cette réalité elle peut être mieux que le discours ambiant, mais elle peut aussi être moins bien. Dans ce cas ce n’est pas toujours bien vécu par les deux membres du couple et ça reste très tabou.

Un deuxième trimestre comme déjà vu

Je t’ai laissée sur un premier trimestre en demi-teinte et ma difficulté à investir cette grossesse. Tu verras que le deuxième trimestre n’a pas été forcément beaucoup plus simple.

Une fois la première écho passée, on a enfin annoncé la grossesse à nos proches et moins proches. Ce qui est sûr c’est que les réactions n’ont pas été unanimes…

Les annonces

Bon, maintenant que je sais qu’il y a quelque chose dans mon ventre, il faut que je l’annonce !

Pour les deux grossesses précédentes, je n’ai rien fait de spécial et je le regrette un peu. Cette grossesse sera probablement la dernière, du coup j’ai envie de faire les choses bien pour une fois.

La toxoplasmose et moi

Dans un de mes précédents articles je te disais rêver d’une grossesse « facile » avec mes antécédents de GEU , MAP et autre. Celle là avait d’ailleurs très bien commencé. Presque un sans faute si on met de côté les 2 semaines d’arrêt au tout début qui étaient, je pense, surtout dues à une fatigue générale de ma part.

Et un après midi de tout début janvier, au détour d’un banal examen de routine, tout à basculé.