Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Récit de grossesse

J’ai assisté à un atelier sur les couches lavables

Avant même que je sois enceinte, avec monsieur, nous avions déjà abordé la question. Si un jour nous avons un bébé, nous essayerons les couches lavables. Pour la planète, pour l’économie réalisé (1500$ par enfant environ), et parce que notre arrondissement nous offre une subvention à l’achat de couches lavables (et ouai!).

Maintenant que le bébé s’en vient (je suis dans mon 6e mois quand j’écris cet article), je commence à m’informer plus sérieusement sur la question.

Puis j’ai découvert la pré-éclampsie…

Je reprends là où je t’avais laissé la dernière fois, à savoir la 2e échographie de croissance à 29SA. J’ai rendez vous en début d’après-midi à la maternité. Je viens juste pour une échographie donc je ne passe pas par la case infirmière et contrôle de routine. C’est une sage femme que je ne connais pas qui me fait l’échographie, tout se passe bien, la Petite est toujours au 10e percentile, les notchs n’ont pas bougés, bref rien de neuf… Merci, au revoir.

Deuxième grossesse : troisième trimestre 7ème et 8ème mois

Et voilà ! Le dernier trimestre arrive enfin déjà ! Je sais que ce ne sera pas forcément un trimestre de tout repos puisque tout s’accélère à cette période : multiplications des rendez-vous médicaux, début de la préparation à la naissance, essai de boucler mon travail avant le début du congé maternité, inscription de PetitePerle à l’école pour la rentrée prochaine, préparation de l’arrivée de Barbouille… Bref, un agenda surchargé !

Quand les choses se sont compliquées mais que je ne le savais pas encore…

Nous voila arrivés à la fameuse échographie du 2e trimestre, je suis à 22 SA. Je suis à la maison depuis peu.
Ce repos plus ou moins forcé me permet d’apprécier pleinement ma grossesse. Les nausées et les vomissements se sont enfin calmés.

Lors de l’échographie, tout se passe à merveille, la Petite va très bien. Chaque petit organe est parfait et au bon endroit. Tout va bien mais la Petite porte bien son nom, elle est petite, entre le 5e et le 10e percentile pour toutes les mesures. Rien d’alarmant, d’après la sage femme surtout que nous sommes, nous mêmes, pas très grands. Selon elle, la maternité lors de mon rendez-vous d’inscription programmera surement une échographie de croissance.

La dernière ligne droite

Voilà, je suis en congé maternité. Pour Choupinette, c’était pépère, j’avais pu me reposer sereinement pendant les 4 semaines avant la DPA (j’avais prolongé le temps de travail pour pouvoir en profiter plus après). Je me levais à l’heure à laquelle je voulais, je piochais allègrement dans le chocolat, et j’allais me vautrer devant les programmes de Noël. Mes objectifs étaient de me trainer aux cours de préparation à la naissance, aux rendez-vous de monitoring, et faire 2-3 courses (rapport au renouvellement du stock de chocolat).

Ça, c’était avant.

Le début de ma grossesse

Le début de ma grossesse fut un sacré mélange d’émotions, beaucoup de bonheur bien sur, un peu (beaucoup) de stress avec le diagnostic prénatal et beaucoup beaucoup de vomissement… So glam !

Mon premier symptôme de grossesse fut les douleurs ligamentaires, assez impressionnantes, je ne m’attendais pas à ça ! A 6SA, les nausées me laissent encore tranquille, je pars en vacances une semaines en Grèce avec ma maman, je suis en pleine forme !

Quand les grossesses ne se ressemblent pas…

Je suis enceinte, mais je ne le « sent » pas. comme pour la Lueur, d’ailleurs… pas de nausées, pas de douleurs, pas de seins qui tirent, moi qui pensais qu’ils seraient plus sensibles aux hormones après une grossesse et un allaitement (ouais, faut pas chercher des fois…). Bref, en forme d’enfer. Chouette.

Et puis un soir, du sang. Rien, quelques gouttes quoi, mais un peu quand même. Juste de quoi se dire « euh… c’est normal ça? » Je ne sais plus où j’ai lu « toute perte anormale durant la grossesse, il faut consulter. De quelques taches de sang aux grandes eaux! » Je dois consulter pour 3 gouttes?

photo échographie découverte grossesse surprise

Ce bébé qui s’est installé en avance…

Alors que je note toujours la date de mes règles, cette fois-ci, j’ai exceptionnellement oublié. Tant et si bien que quand je commence à me dire que, tout de même, mes règles tardent, je n’ai pas d’indication précise. En retard oui, mais vraiment tant que ça ?

J’ai en prime la digestion un peu dérangée, et une curieuse aversion pour les poivrons. (Ça pourrait pourtant me mettre la puce à l’oreille : c’était la même chose lors de ma première grossesse.) Mais je porte un stérilet.

Le zèbre qui est en moi

Avant d’être enceinte de Choupinette, je pratiquais encore un sport en compétition. J’ai du arrêter le sport en question, incompatible avec une grossesse. Au final, pendant les 6 premiers mois, je n’ai pas eu besoin de vêtements spécifiques, on aurait juste dit que j’avais un peu trop mangé (merci les abdos bien musclés !). J’ai bien gonflé le dernier mois, et paf ! le dernier jour avant l’accouchement, les coutures ont craqué : une vergeture autour du nombril. OK. Ce n’est pas si grave. Enfin SI, c’est grave, mais j’ai vécu avec.

J’ai dégonflé, et il est resté une espèce de petite peau fripée au dessus du nombril comme quand il manque un peu de graisse. C’est moche, mais M. Tad, dans son immense sagesse de mari m’a dit que franchement, si on ne savait pas ce que c’était, on n’y prêtait absolument pas attention. N’empêche qu’en maillot de bain, ça restait moche.

Un premier trimestre en dents de scie

Le premier trimestre, pour moi, c’est celui du secret à garder avec Chouchou. On a toujours préféré ne pas révéler mes grossesses avant l’échographie du premier trimestre.

C’est aussi notre moment à nous où on parle du futur bébé, de ce que cela va impliquer dans nos vies. Et bien sûr, pour une troisième grossesse, on se demande comment les filles vont gérer la nouvelle.