Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Témoignage

travail lycéenne

Le conseil de classe : comment ça se passe et pourquoi faire ?

Le mois de décembre arrive, et au collège et au lycée, c’est la grande période des conseils de classe.

Mais pour toi qui n’es pas « dans le système », tu te demandes sûrement comment se passe ce fameux conseil, tant redouté par les élèves et leurs parents.

enfants à la bibliothèque

La rentrée des classes… vue par la maîtresse

Cette année, tu deviens enfin « parent d’élève » !

C’est aussi ce qui m’arrive le 2 septembre. Malheureusement, je ne pourrai pas y assister… Mais je ne vais pas te parler de mes états d’âme en tant que maman, mais plutôt partager avec toi un aperçu de l’envers du décor…

Oui, je suis professeure des écoles, instit’ si tu préfères, depuis maintenant 6 ans !

pile de manuels scolaires

La rentrée au collège… côté prof

En ce qui me concerne, la rentrée se prépare au fil du temps, pendant tout l’été… Au fil de mes envies, de mes promenades, de mon inspiration et de mes idées.

Personnellement, j’aime de garnir ma salle de classe de matériel pour élèves tête-en-l’air.

Mon don d’ovocytes, pourquoi et comment ?

En décembre dernier, j’ai fait un don d’ovocytes. C’est une décision que j’avais mûrie depuis assez longtemps. Lorsque nous étions en “essais bébé”, j’avais déjà l’idée dans un coin de ma tête, et je me disais que si j’arrivais à tomber enceinte et que tout se passait bien, je tenterai sûrement la démarche.

Lorsque j’ai découvert ma grossesse naturelle, moi qui avais peur de devoir passer par la case PMA, ça a été une évidence pour moi : dès que je serai prête, je donnerai. J’ai attendu la fin de la grossesse bien sûr, puis la fin de l’allaitement et quand la question de reprendre une contraception s’est posée, je me suis dit que c’était le bon moment !

Notre parcours d’adoption : la rencontre avec le médecin de la COCA

Au cours de notre processus d’agrément, il y a une visite qui nous tenait à cœur, même si elle n’était pas obligatoire : rencontrer un médecin « spécialiste » de l’adoption.

Lors de notre réunion EFA avait été évoqué le Dr C., médecin référent dans notre région pour la COCA (rien à voir avec la boisson gazeuse, il s’agit de la Consultation d’Orientation et de Conseil en Adoption). L’assistante sociale qui suit notre dossier d’agrément nous en avait également parlé. Il nous a semblé important d’aller le voir.

Notre première réunion EFA

Lorsque nous avons fait notre réunion obligatoire au Conseil départemental, on nous avait informés de l’existence de l’EFA (Enfance et Famille d’Adoption). Il s’agit d’une association à but non lucratif destinée à apporter aide et soutien aux adoptants, qu’ils soient en début de démarche comme nous ou déjà parents. Chaque département a son EFA locale, des réunions sont régulièrement organisées par les parents adoptants, des rencontres et ateliers également.

« Maman regarde moi »

Maman regarde, moi aussi je sais faire du quatre pattes.
Maman regarde, moi aussi je sais me mettre debout.
Maman regarde, moi aussi je veux que tu tiennes mon biberon et être sur tes genoux pour le boire…

La grossesse surprise – Et après ?

Si tu te souviens de mes premiers articles, tu te rappelles peut-être que ma grossesse n’était pas désirée, ni attendue. Je suis tombée enceinte sous contraception. Surprise ! Bon, la pilule avait été difficile à avaler mais j’avais fini (mieux vaut tard que jamais) par apprécier la grossesse et par avoir hâte qu’elle prenne fin.

Annoncer la PMA vs annoncer l’adoption

Avant d’être en PMA, j’avais réfléchi à la manière la plus jolie possible d’annoncer la venue d’un bébé. J’aurais offert un livre de tricots pour bébé à belle-maman (qui est une pro en la matière) avec un petit mot du style « les modèles F et M nous plaisent énormément : serait-il possible de les réaliser rapidement ? » J’aurais acheté des graines de roses et de choux pour ma maman fan de jardinage en lui disant que c’était pour qu’elle vérifie si la légende était vraie sachant que M. Chéridamour et moi avions testé la méthode traditionnelle.

Ces rêveries en sont restées à ce stade.

Combien coûte une adoption ?

Quand tu as la chance de pouvoir adopter en France tu n’as rien à débourser. L’ASE et les autres organismes sociaux sont publics et tout est gratuit. Il y a cependant quelques petits frais à engager (une visite médicale lors de l’agrément non prise en charge par la sécurité sociale par exemple, ou des visites supplémentaires avec des psychologues si nécessaire). Rien de trop coûteux.

Quand tu adoptes à l’étranger les choses sont très différentes.