Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Vie de maman

Ton corps t’appartiens sauf…

… quand on parle de contraception définitive.

Holala le sujet polémique que j’aborde là. C’est vrai quoi, si on y réfléchi sur la toile on voit plus souvent des articles sur toutes celles qui n’arrivent pas à avoir des enfants, alors bon mes réflexions sur pourquoi je n’en veux plus n’ont pas lieu d’être! Non? Je vais peut être choquer mais pour moi ce sujet à tout autant le droit d’être qu’un autre.

premieres-chaussures

Chouquette de 3 à 9 mois

Après les 3 premiers mois chaotiques de Chouquette, ou bébé koala, comment tout cela et notamment les soucis digestifs ont évolués?

Verdict… bien! Voila pour le message court et positif pour toutes celles qui galèrent avec les coliques et/ou RGO, un jour ça s’arrange (normalement, désolé si pour vous c’est plus long ou plus compliqué). On nous avait toujours dit « vous verrez à 3 mois les coliques s’arrêtent », je dois dire que dans notre cas oui!

Ma fille entre à l’école… et j’ai peur

Je t’entends déjà me dire que je suis anachronique et que la rentrée, c’était il y a des semaines ! Oui oui ne pars pas, je suis parfaitement au courant. Mais comme je te l’ai expliqué ici, le système belge est fait de telle manière que Croquette rentre à l’école aujourd’hui même, en classe d’accueil.

Le stress.

Passer de trois à quatre un grand chamboulement?

Alors oui je te l’accorde ça ne fait que trois mois que nous sommes quatre. J’ai peut être pas fini de me mordre les doigts, et rien ne dit que je n’aurai pas une conclusion totalement différente dans quelques mois.

Mais… j’ai trouvé le passage de trois à quatre extrêmement facile!

Petite Fleur a deux ans

Petite Fleur est très indépendante : elle mange seule, elle se sèche seule après le bain (plus ou moins bien), elle met ses chaussures seule, elle met son biberon dans l’évier après l’avoir fini, elle apporte son tabouret seule jusqu’à l’ évier pour se laver les mains, et plein d’autres choses encore,.. Et il ne faut surtout pas faire ces choses à sa place sans quoi la foudre s’abat sur nous.

Elle fait quelques colères, assez fortes mais très rares, alors on gère (j’espère que ça restera comme ça, pitié pitié).

Devenir une grande sœur

Elle avait deux ans et demi. C’est tout petit deux ans et demi.

Elle s’est penchée vers sa minuscule petite sœur, qui venait de naître deux heures plus tôt. Enfin, il était là, ce bébé dont on lui rabâchait les oreilles depuis plusieurs mois qui devaient lui sembler si long. Enfin.

Elle ne parlait pas beaucoup pour une petite fille de deux ans et demi. Pourtant, elle a parlé à sa petite sœur. « Coucou, bébé » ont été ses premiers mots pour cette petite chose endormie.

Pourquoi je fais vacciner mes enfants – Partie 1

A l’heure où la polémique enfle et gronde, j’ai envie de partager mon avis de maman de trois enfants, femme scientifique et fille de médecin. Je sais que c’est un sujet très sensible et je ne m’attends pas à ce que tout le monde soit d’accord avec moi.

Mais si tu fais partie de celles (ceux ?) qui crient au scandale lorsque notre gouvernement prévoit de rendre obligatoires 8 vaccins supplémentaires, s’il te plaît, essaye de lire ces quelques lignes sans préjugés. Et bien que cette décision s’inscrive dans un contexte politique, je ne soutiens en aucun cas tel ou tel parti dans mon billet. Juste la santé publique.

Milieu d’accueil et scolarité de l’enfant en Belgique

C’est la rentrée ! Enfin ça l’était quand j’ai commencé à rédiger cet article… Cette période de renouveau m’a rappelée une fois de plus que ma petite puce, ma mini Croquette, allait rentrer à l’école maternelle en novembre 2017, à l’âge de 2 ans et demi.

Ca te surprend ? Tu trouves ça jeune ? En tout cas, ça a surpris les copines chroniqueuses donc je me suis dit que j’allais un peu te parler de garde d’enfants et de scolarité en Belgique car oui, nos systèmes sont assez différents (pour une fois). En bonus, la traduction instantannée « français de Belgique – français de France » !

Le point allaitement d’Albertine – partie 2 : continuer à allaiter malgré la reprise du travail

Petit Viking étant déjà habitué aux biberons, cela ne lui pose aucun problème d’être au sein matin et soir et au biberon dans la journée.

De mon côté, il faut que je m’organise pour… tirer mon lait. Et oui tu as bien lu ! Alors que je ne voyais pas l’intérêt de tirer mon lait, j’ai finalement décidé que je continuerai à nourrir mon bébé exclusivement au lait maternel, malgré ma reprise du boulot. Ce n’était pas du tout ce que j’avais prévu au départ, mais finalement, ce choix s’est imposé rapidement sans que je puisse vraiment l’expliquer.

Le point allaitement d’Albertine – partie 1 : mon choix de l’allaitement maternel

Durant la grossesse et même avant, j’avais déjà beaucoup réfléchi à la manière dont je voulais allaiter mon bébé : lait maternel ou lait artificiel ?

J’avais très envie de tenter l’allaitement maternel et en même temps, le discours très culpabilisateur que je voyais partout, m’agaçait au plus haut point ! Je n’arrêtais pas de voir passer des articles sur les bienfaits du lait maternel et je trouvais horrible de faire croire aux femmes que si elles n’ont pas envie ou si elles n’arrivent pas à allaiter elles condamnent leur bébé à être allergique, obèse et à avoir un petit QI.

J’avais peur également de l’investissement sans limite que cela représentait : d’être seule à pouvoir gérer, de devoir toujours rester avec mon bébé, de ne jamais pouvoir passer le relai pour simplement aller faire un tour, de ne pas boire d’alcool pendant encore plusieurs mois…