Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Vie de maman

La reprise du travail après le congé maternité

Mon titre est réducteur en fait. Je parle tout aussi bien de la reprise après un congé maternité, parental ou une disponibilité pour élever la chair de ta chair ! Bien entendu, on ne reprend pas de la même façon qu’on se soit arrêté pendant un an ou deux mois et demi. Pour mes deux enfants, j’ai repris aux environs de leurs cinq mois et demi à tous les deux. J’estimais que c’était la période optimale pour moi.

Alors voici quelques conseils que je me suis appliqués à moi-même, couplés à mon expérience, pour rependre le mieux possible après une longue interruption…

Un deuxième enfant ?

Petit Prince va sur ses trois ans maintenant. Oui, déjà ! Forcément, on ne peut que songer et réfléchir à un petit deuxième. Mais comment est venue la réflexion ? Autant, cela a été une envie naturelle et incompressible pour mon petit garçon, autant les choses sont différentes aujourd’hui. La décision me parait plus « rationnelle » bizarrement. Je te dresse un petit peu les pour & contre dans notre foyer.

Les tâches ménagères

« Mets la table », « Range ta chambre », « Fais ton lit »… Arrrg, que je les ai détestées ces petites phrases ! Toi aussi tu les as sans doute entendues… et dites. Aujourd’hui, tu l’as compris on va parler tâches ménagères !

Ce printemps 2048

C’est une belle journée pour ce mois de mars. Depuis des années, les étés deviennent de plus en plus chauds et les canicules ne sont appelées que telles lorsque la température dépasse 48 degrés pendant trois jours consécutifs. Mais aujourd’hui la vingtaine de degrés du petit matin et l’air frais rendent la chaleur des rayons du soleil appréciable.

C’est un samedi et j’ai eu une semaine difficile au travail, bientôt je serais à la retraite. Je compte les mois qui me séparent de ce jour : vingt-six exactement. Malgré la fatigue, j’ai une tonne de choses à faire : ma fille va bientôt arriver avec son mari et sa fille pour fêter le trentième anniversaire de son frère.

Le bilan du portage

Dans cet article, je t’expliquais comment j’avais abordé le portage en sling pour Barbouille. Bien sûr, mon petit bonhomme n’était pas encore né au moment de la parution de mon billet.

Voici donc, après plusieurs mois d’utilisation, mon bilan totalement personnel du portage en sling vu par une porteuse débutante !

L’amour fraternel

Avoir un frère ou une sœur c’est merveilleux.

Je ne vais pas te mentir, en programmant de faire un deuxième enfant aussi rapidement c’est aussi parce que, dans notre esprit à Monsieur Génial et moi, c’était faire un super cadeau à Petit Habitant.

Le périnée

Le périnée, on sait presque tous (toutes) qu’il existe. On sait qu’il se trouve dans une zone sensible, qu’il sera peut-être découpé pour faire un peu de place pour accélérer la naissance du bébé (coucou épisiotomie, c’est de toi que je parle !), mais bon, globalement, avant une grossesse voire une naissance, il est très abstrait. Donc pour faire court, le périnée (qui existe chez l’homme également mais avec une anatomie sensiblement différente) est un ensemble de muscles qui forment en quelque sorte des hamacs pour soutenir l’ensemble des organes de la sphère uro-génitale soit ta vessie, ton utérus et ton rectum.

Maman travaille

Aussi loin que je me souvienne j’ai toujours aimé apprendre et je me suis toujours vue avec un boulot. Étant donné qu’à l’époque avoir des enfants ne m’intéressait pas vraiment, je ne m’étais pas posé la question. J’avais envie de faire carrière et d’être reconnue dans mon domaine. J’ai grandi et continué mes études : le bac, la prépa scientifique, l’école d’ingénieur, le diplôme d’ingénieur, le double cursus architecte, le diplôme d’architecte. Bref, j’ai eu des études qui me satisfaisaient et qui correspondaient à ce que j’avais projeté.

Deuxième grossesse : les suites de couches

L’avantage avec un deuxième accouchement c’est que tu es mieux préparée aux si mystérieuses suites de couches. Ce terme si secret dont on ne parle pas beaucoup… Des récits d’accouchements, il y en a autant que tu en veux ! Mais sur les suites de couches, un peu moins !

Je t’avais déjà raconté les suites de couches de ma première césarienne où physiquement ça allait plutôt bien mais psychologiquement, j’avais un gros baby blues. Pour ce second accouchement je savais résolument à quoi m’en tenir… sauf que les circonstances n’étaient pas les mêmes !