Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Vie de maman

Premiers mois de bébé

Quand je fais le bilan : le premier trimestre avec bébé

La Lueur a 3 mois ! 3 MOIS !! Non mais c’est dingue !? Elle paraît déjà si grande ! Et en même temps, elle est encore si petite…

Alors, tu veux savoir comment ça s’est passé, ce premier trimestre avec bébé ? C’est partiiiiiiiii !

Stéréotypes de genre dans l'éducation

Les stéréotypes de genre dans l’éducation

Louna et Die Franzoesin sont mamans depuis plus d’un an, respectivement d’une fille et d’un garçon. Est-ce que ça change quelque chose dans leur éducation, leur rapport aux gens ?

Aujourd’hui, elles proposent de te livrer leur ressenti…

Les changements quand on devient mère

À toi, future maman…

Toi qui attends ton premier enfant, celui qui te fera devenir mère, laisse-moi te conter à quoi pourra ressembler ta vie dans quelques mois…

Ce ne sera pas toujours facile, je ne te le cache pas, mais ce sera aussi, et surtout, beaucoup de moments d’émerveillement et de bonheur.

Doutes pour un deuxième bébé

Comment envisager un deuxième enfant ?

Si tu as lu certains de mes articles (ou tous, soyons fous !), tu sais que j’ai déjà une petite fille, Croquette, qui a 1 an à l’heure où je t’écris. Et au vu du titre, tu auras compris de quoi je veux te parler aujourd’hui.

Je n’ai pas la prétention ici de partager mon expérience pour aider une autre (future) maman, mais j’aimerais te confier la marée de sentiments contraires qui m’assaillent depuis plusieurs mois à la perspective d’avoir un petit deuxième.

Rhume bébé

L’épreuve du premier rhume

Petite Fleur est un bébé heureux, toujours de bonne humeur, qui sourit à tout, qui mange très bien, et qui dormait parfaitement.

Oui, « dormait ». Car c’était avant. Avant une épreuve quasi insurmontable et presque interminable (non, je n’en fais pas trop) : le premier rhume !!! Tintintin !!

Ressenti vacances bébé

ChérieChou, globe-trotteuse !

Cet hiver, Mister F. et moi avons enfin sauté le pas : nous sommes partis en voyage au soleil avec ChérieChou !

À défaut de te proposer un mode d’emploi pour voyager avec bébé (Madame D s’en est déjà chargée !), je te propose de passer plutôt rapidement sur quelques points pratiques d’organisation, avant de te raconter mon ressenti.

Relation maman-bébé

Mon bébé et moi : beaucoup d’amour !

Avec ma grossesse à risque, il faut savoir que les médecins m’avaient vivement conseillé d’avoir mes enfants pas trop tard. En effet, avec l’âge, certains risques peuvent s’accentuer. Comme j’avais pu l’expliquer précédemment, la naissance de mon fils a donc été planifiée avec le corps médical.

Il n’en reste pas moins que c’était un bébé très désiré, très attendu, pour lequel je me suis fait beaucoup de souci pendant ma grossesse.

premiers jours avec jumeaux

Après mon accouchement : entre immense bonheur et détresse totale

Voilà, cette fois, on y est : après cinq ans d’attente, deux ans de PMA, ils sont là, nos bébés d’amour. C’est tellement incroyable, et je suis tellement heureuse, que je pleure d’émotion, à grosses larmes.

Je pleure parce que je suis heureuse (je t’ai dit que je me trouvais tellement chanceuse ?), je pleure parce que je suis fatiguée, je pleure parce que je me sens complètement dépassée, je pleure parce que j’ai peur d’être seule quand mon mari va reprendre le travail, je pleure parce que j’ai la nette sensation physique d’être passée sous un bus, bref, je pleure.

Devenir parents

Devenir des parents

Au commencement, il n’y avait que nous deux. Chouchou et moi, amoureux. Oui, nous voulions fonder une famille ensemble, et bien sûr, nous ne ferions certainement pas les mêmes erreurs que nos parents. Non, non, non, nous, on ferait bien mieux, et ce serait simple !

Mais nous ne sommes pas devenus parents le jour de la naissance de baby girl. Nous devenons parents chaque jour qui passe, car chaque jour est une découverte de nous-mêmes et de notre fille. Plus le temps passe, et plus on se rend compte qu’être parents, ce n’est pas juste changer des couches et donner un biberon.

Allaitement et excès de lait

J’ai détesté allaiter

Avant la naissance de ma Petite Fleur, je perdais déjà beaucoup de colostrum. Du coup, à sa naissance, j’avais ce qu’il fallait. En remontant du bloc, on me l’a collée au sein. Elle a eu du mal à attraper mon téton, qui ne prenait pas la bonne forme. On a donc tenté avec des bouts de sein en silicone, et c’était génial : elle attrapait bien et je n’avais pas mal.

Mais ma montée de lait est arrivée. Tintintin !!! (Comme dans les films, le moment où tout a basculé.)