Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Ce que cache cette maman qu’on envie…


Publié le 26 décembre 2016 par Melimelanie

Pour les fêtes de fin d’année, Dans Ma Tribu et ses chroniqueuses prennent quelques jours de vacances… Nous serons de retour le 2 janvier avec de nouvelles chroniques et de nouveaux témoignages ! En attendant, nous t’avons concocté un petit best of des articles les plus vus de l’année 2016. Ce sont donc toutes tes chroniques préférées que tu retrouveras dans les jours à venir ! 🙂

Récemment je me suis rendue compte, au détour d’un regard noir que je croisais pour la énième fois depuis quelques mois, que pour certaines j’étais « la fille qui énerve ».

La vision que les autres ont de moi

Mais si, tu sais ! Je suis…

  • La fille qui, même pas 3 mois après son accouchement, avait perdu tous ses kilos de grossesse et même plus (-6 kilos pour être précise).
  • Celle qui s’en sort sans aucune modification physique : pas de vergetures, pas de seins qui tombent, le ventre aussi plat qu’avant.
  • Celle qui remet tous ses vêtements d’avant grossesse sans problème.
  • Celle qui a un bébé adorable qui pourrait faire la pub pour bébé Cadum tellement il est calme et mignon.
  • Ce même bébé qui fait tout ce que le tien ne sait pas encore faire.
  • Celle qui a continué à allaiter avec la reprise du boulot et qui fait maintenant tous les repas de junior mai-son.
  • Celle dont le couple se porte à merveille, voire mieux qu’avant !
  • Celle qui est fraîche et dispo et qui gère tout comme avant, voire mieux qu’avant même !

C’est bon, tu vois mieux ? Tu cernes le personnage ? Tu vois de quoi je parle ?

Cette morue qui te rappelles que toi, ton corps c’est plus du tout ça ! Que ton bébé te donne parfois envie de fuir à l’autre bout du monde. Et qui te fais te demander par quelle folie tu as pu te lier avec cet homme à VIE !

maman parfaite ou pas

Crédits photo (creative commons) : Floris Oosterveld

Alors laisse-moi te raconter l’autre partie de décor. Ma réalité.

Ce que je ne montre pas

Oui, j’ai perdu tout mon poids de grossesse… mais j’en crève.

Ces 6 kilos en moins représentent la perte de mon corps de femme : des seins riquiquis, des os saillants. Ce physique de mon époque lycée que je retrouve. Époque où on me demandait si j’étais anorexique… Si tu savais comme j’aurai vendu mon âme au diable pour garder mes kilos de grossesse ! Pour ne plus m’évanouir au moindre effort  parce que mon corps n’a aucune réserve.

Oui, d’un point de vue extérieur, je n’ai pas de modification physique. Mais uniquement parce qu’on me voit seulement habillée !

Mon épisiotomie ratée à laissé des traces (« ce n’est qu’esthétique » comme dirait l’autre… J’ai encore du mal à l’accepter 7 mois après…). Mon ventre est flasque, mais les 6 kilos de moins font que ça ne ressort pas trop . Mais il est bien là, sous les T-shirts devenus trop grands pour moi. Et mes seins, pour tomber encore faudrait-il en avoir ! Bon je reconnais, pour les vergetures, j’y ai échappé… mais j’ai la foufoune défigurée, ça compense non ?

Oui, je remets tout mes vêtements d’avant grossesse. Mais je flotte dedans.

Un pantalon 2 tailles trop grand, c’est pas terrible. J’ai passée récemment une journée à remonter ma jupe à taille élastiquée toute les 2 minutes pour ne pas exposer ma culotte à tous mes collègues. Crois-moi que j’aurai préféré qu’elle m’aille nickel comme avant. Et alors je ne parle pas de mes soutiens-gorge…

Bon pour le bébé adorable, tu m’excusera mais c’est mon fils, donc je n’ai aucune objectivité : oui, c’est le plus beau !

Mais il n’empêche qu’il a fait ses nuits à 6 mois et qu’il ne dort que très peu en journée, donc il m’épuise (je l’aime mais il me tue à petit feu). Et que moi aussi, j’ai galéré avec les coliques, les dents, les rhumes… C’est juste que ce n’est pas ce que je mets en avant quand je parle de ma merveille ! (Oui roohh j’ai dit que je n’étais pas objective, ça n’a pas changé en 30 secondes !)

Non, mon fils n’est pas hyper précoce à côté du tien.

C’est juste que quand j’en parle, je ne vais pas te dire que son père s’inquiète parce qu’il ne fait pas encore tel truc ou tel autre. (Ou qu’il m’a demandé si j’étais sûre que notre fils n’était pas débile pendant sa période ou il adorait pousser des cris stridents tout le temps – véridique.)

Oui j’ai allaité et j’ai continué à la reprise du boulot, mais p**** qu’est-ce que j’en ai chié ! C’était même devenu une contrainte à la fin.

Quand j’oubliais de tirer mon lait, je me prenais des engorgements douloureux (et se tripoter les seins pour se soulager, sache que c’est mal vu en open space). J’ai vu arriver la fin de l’allaitement avec bonheur.

Si je fais mes petits pots maison, c’est juste parce que je suis une radasse et que ça coûte moins cher ! Mais là aussi, ça nous pourrit nos weekend avec mon mari, vu qu’on prépare tous les repas de la semaine pour Petit Habitant.

Et alors mon couple… Je te renvoie à l’article que j’ai écrit la dessus. Je ne pense pas qu’on soit un couple idéal et on s’est parfois souvent pris la tête, avec menaces pas jolies du style : « je me casse avec notre fils ». Donc oui mon couple va bien (si tu t’inquiétais après ma dernière phrase), mais comme toute relation de couple, ce n’est pas non plus une comédie romantique (surtout avec la fatigue).

Le dernier point, c’est un peu la plus grosse arnaque de ma vie. Mon meilleur rôle !

Pendant 7 ans, j’ai été malade sans que les médecins sachent pourquoi. Une sorte de gastro permanente. (Merci mes intolérances alimentaires.) Mais pendant ces 7 ans, les seuls gens qui ont su que j’étais malade ont été ceux à qui j’acceptais de le dire. Je suis devenue maître dans l’art de la dissimulation de mon état de santé.

Et alors depuis l’accouchement, mon corps est dans un état de fatigue que je ne pensais pas atteindre un jour. Il m’a d’ailleurs régulièrement lâché les premiers mois suivant l’accouchement. Il y avait des soirs (à partir de 17/18h) où je me vidais  (oui littéralement – c’est glamour je sais) et ou je pouvais tout juste marcher jusqu’à mon lit pour m’effondrer pour la nuit. (Avec les réveils pour nourrir mon fils uniquement.)

Donc autant te dire que cacher mon état à des gens qui me connaissent seulement de loin, c’est facile !

Pourquoi j’ai écrit cet article ? Eh bien pour te dire que ce que montre la personne que tu côtoies et envies, celle qui te donne l’impression d’être moins bien que les autres… Ce n’est pas forcément la vérité. Tu n’as pas de raison de te sentir mal, car elle aussi t’envie sur d’autres points !

Mais s’il te plaît, arrête de lancer ce regard noir. Celui qui fait frissonner, qui casse le moral et fait se sentir encore moins bien. On a toutes nos problèmes, et se sentir méprisée parce que la personne d’en face trouve qu’on « le mérite », c’est pire que tout.

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

78   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Fleur (voir son site)

Merci pour ces petits rappels plein de bon sens qui s’appliquent également en dehors d’une grossesse.
Il est impossible de se mettre à la place de quelqu’un. La juger et l’envier sont souvent inutile. Quand on creuse, on se rend très souvent compte que la personne est normale et qu’elle en a chié comme tout le monde. Il y a seulement des gens qui le monyrent moins que les autres. Et puis chaque vie est différentes. Il faut de la diversité c’est ça qui fait la richesse des autres.

le 12/09/2016 à 08h10 | Répondre

Melimelanie

Tu as bien résumé :-). Forcément on est sur DMT donc j’ai axée sur le côté maman mais ce n’est pas limité qu’au maman.

le 12/09/2016 à 11h21 | Répondre

Camomille (voir son site)

Je plussoie à fond ! Et courage, un jour la fatigue passe. Les petits pots, maison ou pas, aussi ! Et quand tu te sentiras plus en forme, les kilos reviendront !

le 12/09/2016 à 08h18 | Répondre

Melimelanie

C’est vrai? Ca passe un jour? Parce que là j’ai l’impression de ne pas en voir la fin malgré les 9 mois écoulés (et je sort tout juste d’une énième maladie.. j’en ai mare)

Merci de me rassurer (c’est quand la fin des petits pots? parce que je dois avouer que depuis cet article la fatigue a eu raison de nous et on ne fait plus nos petits pots maison pour le moment…)

le 12/09/2016 à 11h22 | Répondre

Madame Vélo

Nous on a arrêté les petits pots à 12 mois. Maintenant il mange comme nous (et du coup je fais encore plus attention qu’il y ai des légumes à chaque repas). Mais de toute façon ça faisait déjà un moment qu’il lorgnait sur nos assiettes et qu’il était habitué aux morceaux. J’ai continué les compotes jusqu’à cet été (14 mois) puis j’suis passée aux fruits cru, justes coupés en morceaux qu’il mange tout seul. Il y a juste le soir où je continue à lui faire de la soupe (et encore, quand j’oublie pas !). Après je connais plein de mamans qui ont continué les petits pots bien plus longtemps. Courage, plus que 3 mois !

le 12/09/2016 à 11h40 | Répondre

Weena (voir son site)

Comme MadameVélo, il a commencé à manger comme nous entre 12 et 18 mois, et les fruits mou en gros morceaux, j’ai commencé vers 9 mois; les abricots, c’est top pour ça 😉

le 12/09/2016 à 11h44 | Répondre

Melimelanie

Bon plus que 3 mois alors!! Coooool!! (Bon ça veut aussi dire qu’il faut que je revois entièrement notre façon de manger avec monsieur car on ne peut pas dire que les légumes soient très présents dans nos plats..)

le 12/09/2016 à 11h49 |

Camomille (voir son site)

Les petits pots c’est très variables de parents à d’autres et d’un enfant à l’autre. Mais il n’y a rien de honteux à acheter des petits pots si ça te permet de retrouver tes we ! Ton fils te fera comprendre quand il en aura marre. Et pour le reste, dis toi que ça va de mieux en mieux mais que jusqu’à 3 ans rien n’est acquis, une rechute est toujours possible. Personnellement, je trouve qu’à partir de la marche tout est plus facile (moins de frustration) Courage, ce qui est sûr c’est que tu as fait le plus dur !

le 12/09/2016 à 13h07 | Répondre

Virginie

Je n’ai pas ce réflexe « envieux », j’ai plutôt tendance à me réjouir au contraire pour les gens et à creuser quand je sens que ce n’est pas si réjouissant que ça… ça me fait penser à un moment de ma vie où j’ai perdu 10 kg suite à une maladie et où tout le monde me disait « tu dois être contente, t’as perdu du poids » hum… oui, j’ai perdu du poids, de là à dire que c’est bien, je n’en suis pas sûre. En tout cas, je ne l’ai pas bien vécu.
Bon courage 😉

le 12/09/2016 à 08h22 | Répondre

Melimelanie

C’est super si tu n’as pas ce réflexe de jalousie! Même moi je l’ai un peu et pourtant j’essaie de me contrôler mais parfois c’est pas facile (je l’ai eu ce matin il y a même pas une heure donc j’ai du travail à faire!)

Et oui souvent les gens ne voient qu’une partie et ne s’imagine pas le dessous de l’iceberg! Et on n’a pas tout le temps envie de devoir expliquer ce que cache certaines choses…

le 12/09/2016 à 11h25 | Répondre

Doupiou

Merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure ! Je me suis retrouvée dans la situation de la maman envieuse… 6 mois après la naissance de ma fille, j’avais encore une bonne dizaine de kilos en trop et ma cousine ayant accouchée 3 mois après moi avait un corps magnifique.
C’est en discutant avec elle qu’elle m’a avoué avoir subi une pression incroyable pour perdre son poids, elle était épuisée, à bout de forces et complètement dépassée par son bébé.
Alors je me suis dis que mes kilos en trop n’étaient peut-être pas si grave…

le 12/09/2016 à 09h10 | Répondre

Melimelanie

C’est bien que tu en ais parlé avec elle. Elle n’avait peut être personne à qui parler de cette pression.
Il ne faut pas t’en vouloir, il nous arrive à toutes d’être envieuses après c’est notre façon de réagir qui va changer la donne. Si au lieu du regard noir tu poses des questions et discute ça évite à l’autre de se sentir mal à l’aise et c’est bien le plus important!

le 12/09/2016 à 11h28 | Répondre

Fanny

Contrairement à ce que les apparences laissent voir, nous avons toutes notre « envers du décors ». Parmi tous ces aspects de la vie quotidienne, il y a des jours faciles ou on gère tout et on est tellement fière de soi et il y a ces jours sans, les nuits hachées, les enfants malades, les problèmes de couples ou de familles, et parfois aussi la maladie. Je suis tellement d’accord sur ce point, montrons nous plus bienveillantes, encourageons nous et soutenons nous car la vie n’est un long fleuve tranquille pour personne! La jalousie, la critique facile ne mènent à rien, je crois qu’on est un peu toutes dans le même bateau! Bon courage à toutes!

le 12/09/2016 à 09h26 | Répondre

Melimelanie

Oui oui oui!!! C’est tout à fait ça!
Bon courage à nous toutes!

le 12/09/2016 à 11h29 | Répondre

Charlotte (voir son site)

Tu m’as beaucoup émue…Et oui, on a toute des failles, des moments durs et des petits soucis, quelle que soit l’image que l’on renvoie.
En même temps, la modernité n’est pas tendre avec nous : on doit être sportives, jolies, enthousiastes, professionnelles, bonnes cuisinières, de supers mamans, fêtardes, des bêtes de sexe, … et j’en passe!
On ne peut pas tout faire, et souvent on essaie de maintenir le navire à flot en faisant semblant que tout va bien.
En tout cas, je trouve que tu es remplie d’humour, de force de vie et d’amour pour ton tout petit… Et chez moi, plutôt que du noir, c’est des petits coeurs roses que ça met dans mes yeux! J’adore voir des jeunes mamans avec leurs petits, même quand c’est dur, même quand la fatigue se lit dans leurs yeux, même quand elles semblent très bien.

le 12/09/2016 à 09h39 | Répondre

Melimelanie

Merci pour ton commentaire!
Et oui on a une image de mère parfaite à renvoyer qui peut parfois nous causer du tort.. C’est pour ça il faut se serrer les coudes!

le 12/09/2016 à 11h30 | Répondre

Charlotte (voir son site)

Effectivement, il faut se serrer les coudes et puis… on dit qu’il faut un village pour élever un enfant. C’est normal que ce soit parfois dur quand on est « que » deux. C’est la merveille des blogs, je trouve, le soutien social qu’on y trouve.

le 12/09/2016 à 11h46 | Répondre

Tamia (voir son site)

Merci pour cet article qui rappelle que chacun montre ce qu’il veut bien montrer ! Il est inutile d’être envieux, chacun fait comme il peut…

le 12/09/2016 à 09h51 | Répondre

Melimelanie

C’est tout à fait ça. On fait comme on peut avec ce qu’on a.

le 12/09/2016 à 11h31 | Répondre

Croco

Comme je te comprends. J’espérais que ma grossesse me permettrait de récupérer les 3kg que je n’avais toujours pas récupéré après mon mariage (oui, moi je n’avais pas peur de ne pas rentrer dans ma robe, mais plutôt de la perdre, j’ai perdu 5kg entre mon premier essayage et le jour J). Résultat, 3 mois après l’accouchement, j’étais à -3kg, soit encore moins que pour mon mariage, et j’ai eu très peur un jour où j’ai fait un malaise dans la pharmacie. Heureusement je les ai toujours sentis venir suffisament tôt pour poser mon fils et m’asseoire, et je ne suis jamais vraiment tomber dans les pommes, mais j’avais la hantise de tomber avec mon bébé dans les bras. Et je n’osais pas trop en parler (à pert à mon médecin), carje sais qu’on m’enviait ma taille fine.
Aujourd’hui, mon fils a un an, j’ai enfin retrouvé mon poids d’avant grossesse, mais je prends toujours un en-cas à 10h et un gouter en rentrant chez moi vers 17h30, car sinon je ne tiens pas le coup (le fait que j’allaite encore y est surement pour quelque chose, mais je ne vais quand même pas arréter pour ça, même si mon médecin et celui de mon fils me l’on déjà suggéré à plusieurs reprises). Et je commence déjà à m’inquiéter pour la prochaine grossesse (car j’avais aussi commencé par perde 2kg pendant mon premier trimestre à cause des nausées). Mais c’est comme ça, on fait avec, et on sourit quand on nous dit à 5 mois de grossesse, ou 1 mois après l’accouchement « tu as de la chance de rentrer dans tes vêtements normaux » (oui, enfin, je crois que j’aurais préféré que ce soit différent, mais bon, au moins, je fais des économies…)

le 12/09/2016 à 09h52 | Répondre

Melimelanie

De te lire ça me rassure. Je me dis qu’avec un peu de chance dans 3 mois j’aurai récupéré ces kilos qui me manquent tant! Je vais repasser aux collations plus fréquentes. C’était peut être une erreur d’arrêter.
Pour l’allaitement je pensais que c’était ce qui m’empêchait de reprendre du poids et depuis 3 mois que j’ai arrêté je me sens encore plus faible donc je ne suis pas sûr que l’arrêt ai beaucoup aidé!

le 12/09/2016 à 11h34 | Répondre

Madame Vélo

Cet article fait écho à un article de Louna sur la femme parfaite !
En te lisant je me sens un peu dépassée car… ça ne m’est jamais venu à l’idée de lancer un regard noir pour des raisons aussi futiles, ni même de penser qu’une-telle avait une vie tellement parfaite qu’il me fallait en être jalouse.
Si, j’ai bien été un peu jalouse des parents dont les bébés ont fait leurs nuits plus vite que le miens. Mais je savais bien qu’à côté elles devaient bien galérer pour autre chose donc j’en ai pas fait tout un plat non plus !
Du coup j’en suis désolée pour toi que tu ai à subir ce genre de regard. Je ne sais même pas quelle image je renvoie de moi, je ne fais tellement pas attention à ça !

le 12/09/2016 à 10h55 | Répondre

Melimelanie

Oui effectivement il fait un peu écho à l’article de Louna.

J’aimerais bien comme toi pouvoir ignorer ce que les autres pensent de moi. (Et ça ne m’étonne pas de toi que tu n’ai jamais lancé ce type de regard 🙂 )

le 12/09/2016 à 11h43 | Répondre

Madame D

Olala, merci de nous rappeler tout ça ! Moi aussi j’ai tendance a être envieuse. Et le pire c’est que je pense que d’autres m’envient aussi … le cercle vicieux …

le 12/09/2016 à 11h04 | Répondre

Melimelanie

oui c’est trop ça!
(D’ailleurs je t’envie.. un peu… tu sais pourquoi 🙂 )

le 12/09/2016 à 11h44 | Répondre

weena (voir son site)

Merci pour cet article qui remet les points sur les i.
Il y aura toujours des choses qui paraissent mieux chez les autres … sauf qu’on voit rarement l’envers du décor …

le 12/09/2016 à 11h10 | Répondre

Melimelanie

Je ne pensais pas avoir de remerciements. Ça me fait énormément plaisir. Merci de me le dire et de comprendre le but de cet article!

le 12/09/2016 à 11h45 | Répondre

Annia (voir son site)

Merci pour ce bel article qui m’a vraiment émue! Je n’ai jamais lancé de regards noirs, plutôt envieux, ça oui. Je suis toujours un léger surpoids, encore plus depuis la naissance de mon fils, donc les femmes minces après l’accouchement de leur loulou, ça me rend un peu jalouses. Mais de manière générale, je me dis qu’on est dans la même « galère », et je suis toujours sincèrement heureuse quand ma soeur ou mes amies qui ont des bébés m’annoncent qu’il a fait une dent sans trop de nuits difficiles, ou que maintenant il se tient debout. Pourquoi les mamans se tireraient-elles entre les pattes? C’est tellement mieux de s’entraider!

le 12/09/2016 à 11h11 | Répondre

Melimelanie

Oui l’entraide c’est ce qui a de mieux!!!
En plus je pense qu’on est jamais content de ce qu’on a. On vit avec. Un sourire de mon fils et j’oublie toutes les contraintes et ces 9 mois ou je reprends difficilement le contrôle de mon corps (après ces 8 mois de perte total de contrôle pendant ma grossesse on peut dire qu’il n’a pas fait les choses à moitié en arrivant au monde 😀 )

le 12/09/2016 à 11h47 | Répondre

Mme Indécise

Alors moi je trouve que l’envie est un moteur clé d’analyse. Si j’envie le poids post-grossesse d’une telle, c’est bien qu’il y a quelque chose de non résolu avec mon propre poids (de grossesse ou pas d’ailleurs) donc rien à voir avec l’autre en fait. Du coup je ne souhaite nullement qu’elle disparaisse de notre monde de licornes et paillettes mais plutôt qu’on apprenne à l’utiliser à bon escient.

J’ai eu la chance que la maternité ne soit pas un trop grand domaine d’insécurité pour que je ne projette pas sur les autres envie ou jalousie. Là dessus je considère qu’on en chie toutes, mais pas forcément au mm moment. Et aussi que mon seuil de tolérance n’étant pas le même que celui d’une autre, ce qui me fait suer, paraitra normal à une autre.
Mais rassure toi, on a toutes vécu/fait vivre cette situation. Moi je n’arrête pas de jeter des incantations dans ma tête au nanas en chemisiers blancs qui arrivent à manger un bol de ramen sans en foutre partout! Gggrrrr!

Après il y a une chose que j’observe autour de moi, c’est la capacité qu’on beaucoup de mamans à ne mettre en valeur que ce qui va bien en ce qui concerne la maternité. Il y a comme un consensus qui veut qu’on ne parle pas de ce qui est dure, et nous ferait passer pour la pire mère de la terre ( comment ça je suis la seule à frotter un bonbon tombé par terre et à lui refiler?). Du coup si en face on ne lui raconte que ce qui va bien, il est assez logique qu’elle (il) s’imagine qu’on est mieux lotie.

le 12/09/2016 à 12h28 | Répondre

Melimelanie

😀 Bon au moins je suis libre de tes incantations je mange super salement (ça fait hurler mon mari d’ailleurs. Je salie tout à chaque fois)

Après tu as raison l’envie nous permet de savoir ce que l’on veut vraiment (je l’expérimente en plein en ce moment d’ailleurs…) mais ce n’est pas parce qu’on est jalouse qu’on doit essayer de faire que l’autre se sente mal je trouve!

le 13/09/2016 à 14h30 | Répondre

maman délire (voir son site)

moi j’ai souvent cette impression… j’ai l’air de la mère parfaite, des enfants parfaits, tout va bien, mais si ils savaient……..

le 12/09/2016 à 12h40 | Répondre

Melimelanie

C’est complètement ça!! Si seulement il savait!
(En revanche on est toutes des mères parfaites je trouve : toi , moi et toutes les autres. Tant qu’on essaie de faire de notre mieux c’est qu’on est parfaite non?)

le 13/09/2016 à 14h32 | Répondre

Elo (voir son site)

Merci pour cet article, qui montre l’autre côté du « décor » de façon très directe et sans « chichis ». Effectivement, certaines ont perdu leurs kilos très facilement, d’autres ont eu un bébé parfait qui a fait ses nuits à 2 jours de vie… Mais comme tu le dis si bien, c’est surtout la façon de parler des choses qui les rend plus ou moins enviables. J’ai perdu mes kilos de grossesse difficilement, mais ma fille a fait ses nuits à 2 mois et demi (quitte à choisir, je choisis le sommeil! lol). Bref, tout le monde a vécu des choses difficiles, même si pour certaines cela se voit moins. En tout cas tu m’as fait beaucoup rire avec la remarque de ton mari sur les cris de ton fils. Le mien a fait pareil! lol

le 12/09/2016 à 13h38 | Répondre

Melimelanie

Non mais c’est fou cette période de cris stridents. Mon mari était vraiment inquiet en plus (bon il a tendance à être vite inquiet mais bon…).
Et oui c’est tout a fait ça on met en avant le « bon » côté , surtout avec les gens avec qui ont n’est pas super proche types collègues ou autre.
La chance pour les nuits!

le 13/09/2016 à 14h36 | Répondre

Camille

Bonjour,
Merci pour votre article 🙂
Alors pour moi c’est plutot l’inverse!
J’ai vraiment l’impression d’etre la mere imparfaite surtout qd ma fille se met à hurler dans le tram car elle en a marre… ou que je ne la laisse pas faire qq chose ou quand elle a déjà 21 mois mais ne veut toujours pas marcher toute seule ou qu’elle ne veut toujours pas manger de morceaux… du coup je suis toujours aux purées, que je ne fais pas toujours maison 🙁 (mais les non maisons sont bio et ont des morceaux qu’elle avale tout rond…)
Que son pere me demande si elle est normale car elle crie…FORT et tres souvent (mais déja il faudrait que le pere arrete de crier lui aussi …)
J’ai toujours 20 kg en trop… la plupart, je les ai pris après l’accouchement…
Bref, j’envie celle qui donne l’impression d’etre parfaite car je me dis qu’elle doit etre super organisée, qu’elle n’oublie jamais rien (contrairement à moi qui peut partir sans le chapeau pr une randonnée) et qu’elle a l’air heureuse et de gerer ses emotions contrairement à moi qui peut perdre son sang froid devant sa fille et qui cupabilise après à mort…
Bref, tout ca pour dire que je suis désolée si je jette un regard noir… ce n’est pas mon intention… c’est juste que je me demande… comment elle fait 😀 et que je l’envie un petit qd meme… 😀 même si je sais que tout n’est pas rose non plus pour elle!

le 12/09/2016 à 14h01 | Répondre

Melimelanie

Ha oui c’est sûr le regard des gens peut être difficile à assumer aussi dans ces cas là… C’est difficile de se dire qu’on fait se qu’on peut et qu’on s’en fou du regard des autres.

Si ça peut te rassurer je suis parti en balade avec mon fils sans prendre son biberon d’eau alors qu’il faisait 35 degrés à l’ombre… Et il refuse de porter lunettes et chapeau quand il est au soleil…

Après je comprends qu’on puisse être envieuse, je le suis moi aussi. Juste la prochaine fois essaie de lancer un regard d’admiration au lieu de mépris si tu peux 😉 (mais je sais que c’est dure quand le petit monstre vert de la jalousie joue avec nos nerfs!)

le 13/09/2016 à 14h49 | Répondre

marmottine (voir son site)

Je fais partie de ces mères qui n’en ont rien à cirer du regard que l’on porte sur elles et qui font en sorte de ne pas juger les autres sur un simple coup d’œil. Les sourires sont bien souvent trompeurs… Je ne sais pas pourquoi les femmes ont ce besoin de toujours aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs et par la même occasion, d’éprouver le besoin de pisser dessus…. Va comprendre !
J’ai eu la chance d’avoir un bébé qui a fait ses nuits tout de suite, donc pas de mine fatiguée. Et pour de jeunes parents, c’est quelque chose qui étonnait, et au fond, agaçait. Quand tu essaies de prendre soin de toi avec le peu de temps qu’il te reste, on te le fait toujours remarquer alors qu’avant ta grossesse, on ne te disait jamais que tu étais bien apprêtée etc. Il y a toujours un relan de jalousie qui m’échappe…bref.
Mais sinon j’ai toujours des kilos en trop (d’avant grossesse) et ça on ne me les envie pas AHAHAH

le 12/09/2016 à 14h16 | Répondre

Melimelanie

Apprends moi parce que j’avoue ne pas être irréprochable moi non plus (même si je me soigne :-p ).

Non sinon sans déconner je suis jalouse!!! Tu as le teint frais???!! Mais moi petit habitant a 9 mois et on vient juste (il y a 30 minutes pour être précise) de me demander si tout allait bien car j’avais l’air crevée… Rendez moi mon teint de pèche!! (Non je déconne j’ai toujours été blanche comme un lavabo même en pleine forme)

le 13/09/2016 à 14h51 | Répondre

marmottine (voir son site)

Je te rassure, la fatigue est arrivée plus tard avec les terreurs nocturnes notamment ! Ma fille a 18 mois, elle est franchement inépuisable, mais elle dort plutôt très bien la nuit donc je ne vais pas me plaindre 🙂

Et franchement, on ne peut pas être irréprochable. Cela m’arrive d’avoir des paroles sûrement déplacées ou tout simplement un avis qui sort sans avoir tourné ma langue 7 fois dans ma bouche… après tout, quel intérêt à être parfait(e) ?

Mais je ne juge pas et je ne jalouse pas (sauf Blake Lively qui est tout simplement merveilleuse enceinte et pas enceinte, pourquoi on n’a pas les mêmes gênes ?). Car ça m’est arrivé d’aller bosser avec des traces de bave sur mes fringues :p mais j’ai des amies en or, qui me le font remarquer avec tendresse car elle ont vécu ça !!

le 16/09/2016 à 12h00 | Répondre

Claire (voir son site)

Pour ma part, je n’ai jamais été envieuse car je sais bien qu’il y a une grosse différence entre ce que les gens montrent et la réalité. Et cela me pose un peu soucis mais je pense que c’est pour mieux se protéger.
Pour ma part, dans mon entourage plus ou moins proche, je n’hésite pas a raconter mes galères même si ça en décourage quelque uns (c’est qu’ils ne devaient pas être très motivé 😉 ) Car on a trop l’impression d’être seul a galérer dans son coin alors que c’est archi faux.
Alors oui, j’allaite toujours ma fille (et ça me tiens beaucoup a coeur, j’en ai fait une priorité et m’en suis donné les moyen). Mais malgré ça, ça ne lui a pas empêcher de faire des otites a répétition (elle dû être opérer) et elle est très très loin de faire ses nuits à 20 mois.
Enfin, je voulais juste dire courage à toute les mamans, on est toutes dans le même bateau 😉

le 12/09/2016 à 14h31 | Répondre

Melimelanie

Je trouve qu’effectivement parfois on ne montrer QUE le positif on n’a l’impression d’être seule à galérer et en fait tout le monde vit la même chose mais personne n’en parle (c’est rageant).

J’en parlais récemment sur un tout autre sujet : les essais bébé! Combien cachent leurs difficultés? Du coup quand on rencontre des difficultés on se dit que tout le monde y arrive facilement sauf nous et on se sent encore plus mal!
Donc effectivement c’est pareil partout.

Après je choisi quand même mon public. Effectivement à mon entourage éloigné je ne vais pas parler de mes difficultés parce que je considère que c’est ma vie privé. Et quand ce ne sont pas des gens que je vois régulièrement je préfère parler des bonheurs de la maternité que de ce que je vis réellement (avec ses grands bonheurs mais aussi ses petits malheurs).

Et soyons honnête aussi je vais avoir envie de dire à tout le monde que mon fils a dit son premier mot. En revanche qu’ils nous a fait passer une nuit pourrie c’est pas mon sujet hype du moment 😀

le 13/09/2016 à 15h05 | Répondre

Madame Lavande

Un bel article émouvant !
C’est vrai qu’on a toujours tendance à envier celles pour qui tout parait facile. Et je dois avouer que c’était un peu mon cas devant certaines copines qui ont perdus tous leur kilos de grossesse en claquant des doigts et on retrouvées leur corps d’avant ! Moi les kilos sont partis mais pas de la où j’aurais voulus, à cause d’un gros bébé + gros excès de liquide amniotique j’avais un ventre énorme qui, bientôt 6 mois après ma césarienne n’est pas vraiment redevenu plat, c’est le moins que l’on puisse dire.
Mais c’est une amie qui m’a ouvert les yeux en me disant un jour qu’elle m’enviait énormément ! Pour elle j’étais une maman parfaite qui allaitait encore son bébé de 5 mois, dont le bébé avait fait ses nuits à 4 semaines et ne pleure que très rarement, qui ne fait que des purées et compotes bio maison.. etc. Ça m’a ouvert les yeux et je me suis dit que finalement on a toutes nos complexes et nos failles, mais certaines les cachent peut être juste un peu mieux 😉
et +1 pour les cris stridents de bébé, ma fille adore faire ça en ce moment !

le 12/09/2016 à 14h45 | Répondre

Melimelanie

On est toute la « perfection » d’une autre. Qui a dit que la nature humaine faisait de nous des êtres envieux :-p.

Je pense qu’effectivement on se connait tellement bien qu’on sait et qu’on cible (parfois même on ne voit plus que ça) ce qui nous fait nous sentir mal et on souhaite être plus comme le voisin pour tel ou tel point. Mais au final si on prend une image d’ensemble ce n’est qu’un détail et on prendrait peut être tel détail de l’autre mais en revanche pour rien au monde on prendrai le tout (surtout si on savait parfois ce que l’autre cache).

Ton bébé allaité à fait ses nuits à 4 semaines… je te hais :-p

le 13/09/2016 à 15h12 | Répondre

Diana (voir son site)

Super article, un grand merci !

le 12/09/2016 à 14h46 | Répondre

Melimelanie

J’ai cliqué sur le lien de ton site.. grosse grosse erreur j’ai maintenant super faim et une furieuse envie de faire la cuisine!! (je vais me le mettre en favori pour des idées repas)

le 13/09/2016 à 15h15 | Répondre

PapaBackstage (voir son site)

L’herbe semble toujours plus verte ailleurs… J’avais écris un article expliquant la légende du parent parfait sur mon blog et il rejoint ton article. On a chacun nos coups de mou, nos jours plus durs que les autres et à ce moment-là, on tourne la tête et on voit ce parent qui semble parfait, pour qui tout roule nikel chrome. Mais c’est comme tout, on ne connait pas la vie des gens. On ne connais pas l’envers du décor. En cela ton article est super !! Il offre un point de vu original de cette fameuse « mère parfaite » ! Tu casses bien les clichés, j’adore !

le 12/09/2016 à 14h59 | Répondre

Melimelanie

Un papa!! C’est top d’avoir un avis masculin!! (Et tellement rare)
Alors pour la « mère parfaite » mon mari rigolerai doucement s’il savait que certains me rangent dans cette catégorie. Mais c’est un autre débat :-D.

J’ai lu quelques articles de ton blog (d’ailleurs j’adore le ton, j’ai énormément rigolé, et félicitations pour bébé 2) mais je n’ai pas vu celui sur le parent parfait il va falloir que je retourne fouiner.

En tout cas merci pour les compliments!

le 13/09/2016 à 15h23 | Répondre

Floconnette

Coucou!
Alors je le vis un peu des deux côtés! Des fois j’ai été / je suis « envieuse » mais dans le mauvais sens du terme. C’est à dire que je suis heureuse pour mes amies mais j’aimerais avoir leur « chance », sans pour autant qu’elles, elles ne l’aient pas! Après je sais bien qu’on ne connaît jamais la vie de chacun(e) en entier! J’ai une amie qui a retrouvé une taille de guêpe, elle est splendide! mais elle a perdu sa poitrine généreuse et ça la complexe. Je la comprends! je l’envie un peu pour sa perte de poids mais je lui dis chaque fois qu’elle est superbe, et je suis heureuse pour elle! Et moi ben j’aime le chocolat :-p
Et elle me comprend quand je lui dis que je n’en peux plsu de ma poitrine beaucoup trop généreuse alors qu’elle aimerait être dans mon cas et en avoir gardée !
Mais j’ai surtout été longtemps envieuse des accouchements que j’estimais « faciles » après mon premier accouchement, et en discutant avec mes amies aux « accouchements rapides » j’ai bien compris que c’était ridicule car elles ont vécu leur lot de choses pas drôles elles aussi. Maintenant je préfère dire que tout est différent et pas « mieux » ou « moins bien ».
Je relativise aussi bcp, quand j’ai eu mon diabète sous insuline j’étais assez déprimée puis je me suis dit que c’était bien peu finalement, par rapport à des problèmes plus graves .
Et sinon, je fais partie des « enviées » aussi je suppose, je tombe enceinte dès que je le veux, j’ai pris peu de poids et tout reperdu la première fois, là il me reste moins de 3kg 7 semaines après mon deuxième accouchement. Pas une vergeture, varice ou autre. Mais je complexe quand même pour un tas de trucs 😉

Et là où j’évite d’en rajouter, car là je sais qu’à la place des autres je me haïrais (loooool) c’est sur le sommeil et l’appétit de mes bébés! car bon la nana qui vient te dire que ses gosses font la grasse mat quand toi tu te lèves 4 fois par nuit t’as juste envie de la tuer. donc si on me demande je dis sinon…. j’évite :-p

le 12/09/2016 à 15h21 | Répondre

Floconnette

je voulais dire « PAS dans le mauvais sens du terme » bien sûr!

le 12/09/2016 à 15h21 | Répondre

Melimelanie

Pour l’accouchement je te rejoins à 1000% et tu le sais!

J’étais aussi très envieuse pendant ma grossesse des grossesses des autres qui semblaient si bien se passer. Je le vivais très mal parce que je ne trouvais pas de positif à ma situation. Maintenant ça va mieux car j’ai mon gigot gigoteur donc même si j’en envie certaines (c’est quoi une grasse mat déjà??? voilà je suis jalouse :-p ) le bonheur passe au dessus.

On vit toutes du bien et du moins bien. Et je dois dire que j’ai une chance énorme d’avoir mes copines chroniqueuses qui m’aident énormément à relativiser. Sans elles, sans le blog, sans vous toutes (tous même) je ne suis pas sûre que je serais cette maman si sereine.

Mais de voir un peu « l’envers du décor », ce qui se passe une fois la porte d’entrée fermé ça fait beaucoup de bien pour prendre du recul sur ce qu’il se passe chez nous!

le 13/09/2016 à 16h01 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je pense que d’une certaine manière, j’aurai pu l’écrire cet article. Mais, je pense que certaines personnes nous voient « en mère parfaite » et sans problème peut-être parce qu’on ne dit rien ou qu’on relativise ? Pour ma part, je n’envie pas les autres, car je pense qu’on a toutes nos soucis avec nos bébés, notre corps ou nos grossesses. Et puis, pour ma part, le positif me permet largement de gérer le négatif et de rester optimiste 🙂

le 12/09/2016 à 15h32 | Répondre

Melimelanie

Mais tu es une mère parfaite Etoile comme nous toutes :-).
Et oui le positif est tellement fort qu’au final même le négatif parait surmontable sans problème.

le 13/09/2016 à 16h03 | Répondre

Étoile (voir son site)

Ah oui +1 pour les petits pots. Cela fonctionne pareil ici, mais j’aime trop bien manger et cuisiner pour ne pas lui en faire. Et j’adore crâner à la crèche en disant que Petit Prince a déjà goûté tel fruit ou légume. Je rigole, mais ça reste ma petite fierté et un plaisir 😉

le 12/09/2016 à 15h34 | Répondre

Melimelanie

Les petits pots en ce moment on a lâché prise… Je pense qu’il faut qu’on en reparle sérieusement avec monsieur. Mais le babycook qui ne supporte plus nos séances intensives le week end nous a bien freiné (donc c’est la faute du baby cook :-D)

le 13/09/2016 à 16h07 | Répondre

Croco

C’est sur que le babycook n’est pas adapté à ce genre de fonctionnement, il faut mieux un cuit-vapeur au format plus familial (ou une cocotte-minute, même si la température de cuisson est plus élevée, c’est mieux qu’à la casserole).

le 14/09/2016 à 10h50 | Répondre

Miss Chat

Hihihi je ne te déteste pas trop parce que je partage quelques points communs avec toi (adieu boobies d’allaitement…) :p
Je ne pense pas faire partie des mamans qui jettent des regards noirs pour ce que j’aurais souhaité avoir en post-grossesse par rapport à d’autres. Mais j’admire certaines mamans : celles qui ont une montagne de patience à leur disposition pour leurs enfants waw ! Pas du tout mon cas…
Je n’ai jamais reçu de regard noir non plus d’ailleurs (est-ce que je vis dans un monde de bisounours ?) Au contraire, j’ai eu beaucoup de compliments sur mon corps post-grossesse (la loterie génétique hein, faut pas se leurrer) et sur le fait qu’on fasse exclusivement des repas maison (17 mois bientôt et toujours pas de petits pots au menu !)

le 12/09/2016 à 17h21 | Répondre

Melimelanie

Copine de « mais il pouvait pas rester un peu plus longtemps ces supers seins d’allaitement »!!!
C’est ça le pire c’est que souvent t’envie un truc qui n’est pas contrôlable!! Genre le métabolisme c’est la loterie génétique (il était vendu en pack avec les petits seins d’ailleurs non? :-p)!! Ma sœur l’autre jour me dit : « je veux le même corps que toi pour mon mariage ». Je lui ai répondu : « si tu prends le ventre plat tu prends les mini seins aussi » elle a touché ses (incroyablement gros) seins (comment c’est même possible qu’elle soit ma sœur avec ses seins??!!) et elle m’a répondu « bon ba non c’est bon je garde mon corps » 😀

Bref moi aussi je pense que j’admirerai les mamans calmes devant l’école… Florence Foresti si tu nous entends :-p

le 13/09/2016 à 16h12 | Répondre

Hermy

Je pense qu’on a tous et toutes toujours tendance à envier ce que les autres ont et que l’on a pas (moi la première). Après il y a la façon de le dire ou de le montrer. Quand cela devient méchant, là ce n’est pas normal.

le 12/09/2016 à 21h16 | Répondre

Melimelanie

C’est tout a fait ça. La jalousie c’est « normal ». Comme dit Ornella ça peut même être moteur. En revanche ce qui me déplaît c’est qu’on essaie de te rabaisser par jalousie…

le 13/09/2016 à 16h13 | Répondre

Maman Nouille (voir son site)

Quoi? Mince, la maternité épanouie et heureuse en couple et tu voudrais qu’en plus on te fasse les yeux doux XD
N’empêche que les mamans apparemment parfaites font toujours que les mamans débordées se sentent encore plus nulles. Cela ne justifie pas les regards noirs, je te l’accorde, cela explique peut -être un peu.
Après, c’est vrai qu’on montre ce qu’on veut bien montrer. Moi si tu parcours mon blog, je pense que j’ai l’air anxieux et dépressif. Alors que si on me voyait en vrai, on verrait bien que tout va bien XD Et pis franchement, moi aussi j’ai perdu tout mes kilos de grossesse + 5, j’ai un compagnon fabuleux, un bébé parfait et je vais au marché le samedi pour lui acheter des légumes frais pour son équilibre alimentaire. Au fond, ça dépend de ta façon de regarder le verre à moitié vide ou plein.
Je crois que de la même façon où on n’a pas le droit de trop se plaindre de son statut de mère (il faudrait être épanouie et trouver que l’accouchement est merveilleux) , faut pas non plus être trop heureuse parce que c’est suspect.
Quitte à attirer les regards noirs, autant que ça soit parce qu’on assures trop plutôt que parce qu’on laisse son enfant manger le sable au parc trop occupée à jouer sur son smartphone, non?

le 12/09/2016 à 21h57 | Répondre

Melimelanie

Mais c’est totalement ça!! Pas trop dans la plainte mais pas trop heureuse non plus!! Il faut se conformer à l’image qu’on attend de nous!
Le problème c’est que l’image varie en fonction de la personne que tu as en face de toi (ça complique le jeu un peu :-p)

Tu sais je pense que tu peux a la fois attirer les regards noirs parce que tu as perdu tout ton poids de grossesse mais aussi parce que on fils mange du sable 😀 Ce n’est pas incompatible :-)!

le 13/09/2016 à 16h38 | Répondre

Croco

Pourquoi, c’est pas bien de laisser son enfant manger du sable ?

le 14/09/2016 à 10h59 | Répondre

Melimelanie

Ha mais aucun problème de mon côté avec le sable. Je suis pour qu’il expérimente (et ça fait ses défenses immunitaires! D’ailleurs chez moi il lèche le sol… ça fait hurler mon mari mais bon) je rebondissais juste au commentaire qui parlait d’attirer les regards noirs parce qu’on « surveille mal » nos enfants en étant sur nos smartphones.

le 14/09/2016 à 11h12 | Répondre

Croco

En fait, c’était pour en rajouter une couche sur le fait que de toute façon, tous le monde n’attend pas la même chose de la « mère parfaite ». Quand j’amène mon fils à la plage, je ne touche pas à mon téléphone, je ne m’occupe que de lui (bon, il a tout juste un an), et pourtant, il rentre toujours avec du sable plein le figure. Mais si je l’empêche de mettre du sable, dans la bouche, il hurle ! Donc je préfère qu’il s’amuse et qu’il rentre avec du sable plein la bouche, ce qui n’a pas l’air de le déranger outre mesure (peut-être parce qu’il n’a pas encore assez de dent pour avoir le sable qui crisse entre les dents !)

le 14/09/2016 à 16h48 |

Lisa

Très beau texte, je crois aussi que souvent on met la barre assez haute et on voudrait être des Supers womans qui assurent sur tous les plans. Et il y a des jours avec et des jours sans. Je peux aussi paraître pour une maman parfaite sur certains points et sur d’autres on ne m’envie pas comme le sommeil de bebe. Je ne suis pas forcément envieuse mais c’est vrai que parfois je me demande comment font certaines mamans qui ont l’air si en forme avec un tout petit nourisson quand de mon côté, j’ai bien du mal à caché mes cernes. Je pense que j’ai assez bien trouvé mon équilibre en étant assez souple dans mon organisation, lorsque je peux je prépare les repas maisons mais lorsque notre emploi du temps ne le permet pas on utilise des petits pots par exemple. Et puis on fait toutes de notre mieux avec nos bébés et leurs différences. On s’adapte. C’est vrai qu’on a vite envie de retrouver sa ligne et lorsqu’on y parvient difficilement cela peut être frustrant, mais de la à regarder noir c’est fou quand même. En tout cas, j’espère que ta santé s’améliore et que tu as pu reprendre des forces ? Pour tes vertiges, peut-être as tu fais une anémie en fer ? Je suis aussi facilement sujette aux malaises vagales.

le 12/09/2016 à 23h15 | Répondre

Melimelanie

Merci!
Alors ici pas d’anémie non… J’ai juste un métabolisme qui ne décide de récupérer que le strict nécessaire pour survivre donc au moindre élément un peu plus consommateur d’énergie (comme une grossesse ou un bébé par exemple :-p ) paf je ne tiens plus le coup!
Pour ce qui est de ma santé cette article a 2 mois et je sors tout juste d’une semaine d’arrêt pour un énième virus lol!! Mais je ne perds pas espoir de bientôt réussir à ne plus attraper tout ce qui passe!

Et je suis d’accord avec toi on se met une pression énorme et du coup on devrait plutôt se serrer les coudes car on est toutes dans la même galère!!

le 13/09/2016 à 16h42 | Répondre

chroniquesocontestiques

Merci pour cet article. Je m’y retrouve. Autrui a souvent l’impression que c’est plus vert de l’autre côté de la barrière mais que nenni… Ici aussi, après bébé, ce n’est pas si rose/bleu/vert/merveilleux. Mais la réalité est que personne ne souhaite l’entendre alors pourquoi le dire. Puis rester bloquer sur nos difficultés, on se l’avoue, ça n’aide pas. Par contre, les petits pots, si vous ne connaissez pas, vous pouvez sauter cette étape ou la mixer avec une autre: la diversification menée par l’enfant ou DME. C’est radical pour l’organisation. Il en faut une mais elle est plus simple que de cuisiner pour vous puis pour bébé. Ici je fais des planning repas pour tout le monde. Je les équilibre au maximum et ensuite, il n’y a plus qu’à piocher dans notre menu pour faire une assiette équilibrée, complète à Monsieur Bébé. Ainsi il mange comme nous et ça me dégage du temps pour autre chose. Outre cela, cette technique participe bien à son développement. Bon courage pour la suite 😉

le 13/09/2016 à 09h52 | Répondre

Melimelanie

Je crois que la DME c’est raté une fois qu’on a commencé avec les purées non? et puis monsieur génial est un peu trop flippé, pardon conventionnel ;-), pour accepter d’utiliser ce genre de méthode.
En tout cas merci pour ton conseil 🙂

le 15/09/2016 à 17h00 | Répondre

chroniquesocontestiques

C’est un peu plus compliqué que cela. Cela dépend de là où vous en êtes. Puis les recommandations canadiennes favorisent le mixe purée-dme par exemple. 🙂 Les questions d’inquiétudes reviennent souvent. Pour moi le plus simple est de passer son diplôme des premiers secours pour tranquilliser tout le monde. Notre fils a été en DME mais a également eu quelques (peu) de purées. Aucun soucis. Il a 18 mois. Il faut juste être bien renseigné et le tour est joué. A bientôt

le 16/09/2016 à 14h57 | Répondre

Melimelanie

Holala je ne m’attendais pas a autant de réactions!! Merci à toutes et tous (oui j’ai cru voir un papa dans le lot 😉 ) Je vais essayer de vous répondre à tous!

le 13/09/2016 à 14h18 | Répondre

Madame Choux

Excellent article! C’est sur qu’on voit toujours la façade des gens (hors peut être les vraiment proches évidemment) et qu’on dit ce qu’on veut pour faire voir que ça va 🙂

le 14/09/2016 à 14h57 | Répondre

Melimelanie

oui voilà en vrai on montre tous un peu ce qu’on veut montrer et on arrive très bien a dissimuler ce que l’on veut cacher!

le 15/09/2016 à 17h02 | Répondre

Mrs Paillettes (voir son site)

Comme on dit on ne sait pas ce qui se passe chez les gens quand la porte est fermée.
Mais comme tu dis il y a toujours un part envieuse dans chacun de nous. ça m’arrive aussi, pas forcément sur les mêmes sujets que tu énonces, mais par exemple aujourd’hui je suis envieuse de toutes ses mamans qui ont réussit à faire pousser un petit haricot …
Mais merci pour cette article qui nous fait voir la réalité en face !

le 15/09/2016 à 11h59 | Répondre

Melimelanie

Souvent les choses sur lesquelles on envie change justement avec nos « manques » du moment… Comme le dit Mme Indécise ça a tendance à « révéler » ce que l’on veut vraiment. C’est pour ça que c’est si facile de n’en voir que le positif aussi!

le 15/09/2016 à 17h06 | Répondre

Melimelanie

Et il y a pleins de fautes que j’ai vu au moment d’appuyer sur « envoyer »…

le 15/09/2016 à 17h07 | Répondre

Mme Au Conditionnel

Je me reconnais dans ce que tu dis ;
les seins riquiquis (encore plus qu’avant snif) après l’allaitement et les kilos de grossesse que j’aurai moi aussi aimer conserver… je n’ai pris que 7 kg enceinte. A mon retour à la maison après l’accouchement, soit 5 jours après, j’avais déjà perdu 5 k ! Et moi qui pesais tout juste 45 kg avant ma grossesse, j’arrive maintenant (péniblement) à tenir les 44 kg ! Alors oui 5 jours après mon accouchement je rentrai à nouveau dans mes vêtements d’avant, je rentre même toujours dans les pantacourts et jeans que j’avais à 16 ans (oui j’en ai aujourd’hui 29 et j’ai eu un enfant ! Et oui je porte encore quelques vêtements qui ont plus de 10 ans, qui me plaisent toujours et ne sont pas usés), n’empêche que j’aurai bien aimé garder quelques uns de ces kilos pour me stabiliser à un poids tout à fait convenable de 47-48 kg !
Moi non plus je n’ai pas une seule vergeture. Pour ça je reconnais que j’ai eu beaucoup de chance. J’étais pourtant presque persuadée d’en avoir, à cause de ma peau très sèche de nature et pas très élastique.
J’ai (objectivement) retrouvé mon ventre plat. Même si moi je vois dans le miroir une différence, je vois un petit bidou et je me vois moins musclée. C’est certainement qu’une question de temps, dès que je reprendrai un peu de sport cela devrait vite rentrer dans l’ordre.
Je ne peux pas dire « j’ai du ventre » car je sais qu’objectivement je n’en ai pas et cela serait mal vu par toutes les femmes qui ont vraiment des rondeurs et qui peinent à mincir. Mais dois-je pour autant mentir, me voiler la face ? Oui, je sais que mon corps actuel ne laisse pas penser que j’ai porté et mis au monde un enfant il y a 6 mois, n’empêche que moi je vois et sens la différence.

Comme toi j’ai eu une épisiotomie. Elle n’a pas été ratée, au sens où esthétiquement elle ne m’a pas trop changé, pas abimé les parties intimes. MAIS mon périnée a très mal réagi et s’est grandement contracté et durci et j’ai eu du mal à cicatriser . Jusqu’à il y a peu de temps, la moindre pénétration était difficile, voire impossible… pour te dire, un spéculum pour femme vierge a été très difficile (et douloureux) à poser par la sage-femme, et cela pendant plus de 4 mois après l’accouchement ! J’ai eu le moral dans les chaussettes tu imagines bien. Je ne te parle même pas des rapports sexuels, évidemment impossibles !
Depuis quelques semaines, cela rentre dans l’ordre mais je ne sais pas encore si je voudrais tenter une deuxième grossesse, un deuxième accouchement, à cause des dégâts que cela provoque sur mon corps.

J’ai aujourd’hui un bébé très vif, très curieux, trèèès souriant, qui fait craquer tout le monde. Mais ce que tout le monde ne sait pas (et encore que je ne l’ai jamais caché), c’est que ses 3 premiers mois de vie ont été très pénibles pour nous ses parents (surtout pour moi, en congé maternité, qui l’avait donc avec moi toute la journée) car il a eu des soucis gastriques, des coliques, il pleurait beaucoup et ne dormait presque jamais la journée, donc pas de repos pour moi. Il n’a fait ses nuits qu’à 4 mois et des brouettes, et j’avais repris le travail depuis déjà 2 mois… donc pas facile.

le 09/01/2017 à 14h47 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?