Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Choisir un contraceptif après bébé : quelle galère !


Publié le 12 juillet 2017 par Étoile

Aujourd’hui, je vais parler du côté maman et pratique. Sauf si tu veux un autre enfant dans la foulée, il est évident que la question du contraceptif se pose rapidement après l’accouchement. Pour un certain nombre d’entre nous, je pense qu’elle n’est pas si évidente que cela, surtout suite aux scandales qui ont éclatés concernant les pilules contraceptives l’année dernière ! Il y a encore quelques semaines, je lisais en outre un article sur un certain stérilet hormonal et la minimisation des effets secondaires par le corps médical…

Avant la grossesse

J’ai eu « la joie » d’avoir une pilule assez tôt : vers 17 ans pour mettre fin à mes soucis d’acné. J’ai fait presque 10 ans de Diane (oui, pas bien ! surtout avec mes soucis de santé…), puis quelques années de Leeloo. Pour être honnête, je n’ai jamais eu de soucis. Mes prises de sang annuelles étaient bonnes (pas de cholestérol) et je n’avais pas d’effets secondaires. Mon acné était parti et j’avais même perdu quelques kilos. Je pense qu’à l’époque, il était juste « normal » pour les médecins de proposer un contraceptif oral à une jeune femme sans enfant. En plus, cela m’avait toujours rassuré : la pilule, c’était la certitude de ne pas avoir de grossesse non désirée (si celle-ci est bien prise) en plus du préservatif bien sûr pour les MST !

Après la grossesse : les premiers mois

Il faut savoir que certaines pilules sont possibles tout de suite après l’accouchement et qu’elles sont compatibles avec l’allaitement. Pour notre part, nous avons choisi l’abstinence avec mon mari. Oui, oui… tu as bien lu. Entre la fatigue, le corps abimé… Je pense juste que ce que c’était le mieux, et puis, on a pas besoin d’être tout le temps sous la couette pour être heureux dans notre couple. Mon mari ne m’a pas mis de pression et ça nous allait très bien. Mais quand Petit Prince a grandi : le sujet est revenu sur la table. En fait, cela venait surtout de moi.

Nous étions partis sur le principe de n’utiliser que le préservatif, mais je n’étais pas sereine. C’est possible qu’il se casse, non ? Bon, je sais, c’est assez rare, mais au bout d’un moment, je n’avais plus envie de me stresser, de calculer mes cycles, etc…

Il a donc fallu envisager quelque chose en plus.

Le choix d’un nouveau mode de contraception…

Après en avoir discuté avec le gynécologue, mon choix s’est orienté sur le stérilet hormonal et non en cuivre, car j’ai des menstruations abondantes et douloureuses. En cuivre, cela n’aurait fait qu’accentuer les symptômes. Il me l’a vendu comme quelque chose de génial avec presque plus de règles, etc… mais avec quelques mois d’inconfort, le temps que le corps s’en accommode. J’avais déjà eu un enfant, donc pourquoi pas ? Mais je dois le reconnaitre, cela a été un choix par défaut. Je voulais un contraceptif relativement fiable, je ne voulais plus me stresser avec juste le préservatif et absorber le moins d’hormones possibles compte tenu de mon terrain favorable à l’hypertension. Pour être honnête, mon mari n’a pas été très motivé pour ce mode de contraception. Bizarrement il se stresse moins que moi sur le sujet (quand l’envie de bébé 2 pointe son nez chez le papa avant la maman…).

… Qui n’est finalement pas le bon

Mon article prend tout son sens au regard de ce paragraphe. Soyons clair et ne tournons pas autour du pot : j’ai très mal supporté mon stérilet hormonal. Les premières semaines, je me suis dit que c’était normal, mais pendant plusieurs mois j’ai eu des migraines et des céphalée très virulentes. Mon humeur était aussi moins constante, car j’étais mal presque quasi en permanence : toujours fatiguée et la tête lourde. Dans la rue, j’avais peur de tomber (bien que cela ne me soit jamais arrivé). J’ai en outre fait des poussées d’acné. Oui, la total !

J’ai suspecté plusieurs semaines des problèmes de tension qui sont inhérents à ma maladie génétique et apparaissent lorsque la maladie se dégrade. Après pas mal d’auto-mesure, j’ai été rassurée : ce n’était pas un problème de tension. Ensuite, quand je suis allée chez le médecin, on a constaté de grosses contractures musculaires au niveau du cou, j’ai donc eu des RDV chez le kinésithérapeute, mais à aucun moment, mon médecin traitant ne m’a parlé du stérilet.

En y réfléchissant bien, je me suis dit que ça valait le coût de le retirer, histoire d’écarter toutes hypothèses. En effet, je n’avais pas de problème de tension, pas de « problème au cerveau » pour mon médecin (oui, parce que franchement, je commençais à me poser des question ah ah). Chercher l’erreur.

Et j’avais raison ! Le gynécologue m’a tout de suite cru, mais m’a fait comprendre qu’il avait très rarement retiré de stérilet hormonal auparavant. Bizarre… surtout quant on lit dans les effets secondaire qu’une femme sur 10 est susceptible d’avoir les mêmes symptômes que moi. Bref, après trois semaines, j’ai retrouvé ma forme d’avant : plus de migraines, plus de céphalée, plus de fatigue. Je garde donc une très mauvaise expérience de mon stérilet : que des inconvénients, aucun avantage (oui, mes menstruations n’étaient pas moins douloureuses et ont peu diminué). J’aurai tenu six mois avec ce contraceptif.

Et aujourd’hui, on en est où ?

Retour à la case départ : préservatif. Le gynécologue m’a bien proposé de repasser sur une pilule micro-dosée par défaut, mais il n’a pas insisté. Et puis, compte tenu de mes problèmes de santé, je n’ai pas envie. Bon au moins, Petit Prince a 20 mois aujourd’hui, donc s’il arrive quelque chose, on le gardera ce petit. En tout cas, il me semblait important de partager avec toi, mon retour d’expérience. Un mal-être général, des migraines à répétition… peuvent bien venir d’un contraceptif, et même si les médecins relativisent les effets, chaque corps est différent !

Dans cette histoire, je me suis bien rendue compte aussi à quel point la contraception restait une histoire et un problème de femme. Je ne dis pas cela pour mon mari, mais par rapport à mon gynécologue qui est un homme et qui m’a sorti cette magnifique phrase après le retrait du stérilet : « Bon, vous pouvez continuer sans contraceptif et vous faites attention. Et puis, au pire si vous tomber enceinte, vous le garder ? ». Mmmh comment dire… Le problème va toujours se poser dans ce cas… et si je réagis comme cela, je prends le risque de faire 10 enfants ? Par conséquent, le sujet est toujours ouvert dans notre couple et se posera à nouveau après bébé 2…

Et toi, connais-tu la même difficulté à trouver le contraceptif qui te convient ? Et qu’en pense ton conjoint ?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

36   Commentaires Laisser un commentaire ?

Sarah

Bonjour. Je me suis retrouvée dans ton témoignage. Je me suis posée les mêmes questions que toi après la naissance de mon bébé, et j’ai opté pour le stérilet au cuivre. Mes règles n’etaient que rarement douloureuses et moyennes, mais le stérilet ne les a pas augmentées en flux (sauf les 3 premiers mois), mais elles sont un peu plus longues. Ça vaut peut être le coût d’essayer si tu en as envie. Les règles peuvent être très abondantes au tout début, mais ça se régule en qlques mois apparemment. Au pire tu le ferais retirer si ça n’allait pas. Bon courage pour le choix de ta contraception. C’est effectivement un sujet pas si simple qu’on veut nous le faire croire!

le 12/07/2017 à 07h48 | Répondre

Étoile (voir son site)

Merci 🙂 Je pense que je me poserai la question plus sérieusement après bébé 2. Mais c’est vrai que du coup, c’est bien compliqué… Je trouve que cela a été un réel confort d’arrêter toute prise hormonale, et en effet, le stérilet cuivre me parait la dernière solution ! On verra bien.

le 12/07/2017 à 11h42 | Répondre

Miss Chat

Après avoir eu Croquette, je me suis aussi posée beaucoup de questions sur le mode de contraception et c’est là que je me suis rendue compte à quel point il était difficile de faire un choix parmi ce qui était proposé. Pourtant, j’ai eu la pilule pendant 10 ans et je n’y ai jamais mal réagi ! Mais il y a tellement peu qui nous est proposé en fait, avec des solutions si semblables les unes aux autres…
Bref, j’ai fait comme toi et j’ai aussi décidé il y a 1 an et demi que les hormones, c’était terminé ! Après la naissance de notre deuxième, j’ai beaucoup lu sur le sujet, discuté avec ma gynéco et opté pour le stérilet au cuivre. Verdict quand il sera placé…!

le 12/07/2017 à 07h59 | Répondre

Étoile (voir son site)

J’espère que ça marchera pour toi en tout cas 😉

le 12/07/2017 à 11h43 | Répondre

Doupiou

J’avais fais un article similaire il y a presque deux ans ! Comme toi, j’avais la pilule 4ème génération depuis mes 16 ans jusqu’à la grossesse. Et puis j’ai eu un gros soucis avec la pilule de l’allaitement. J’ai du choisir le DIU au cuivre par défaut puisque je ne peux plus prendre d’hormones chimiques.
J’avais aussi des règles très douloureuses (mais pas abondantes) et le DIU m’a fait avoir des jours hémorragiques pendant les 4 premiers cycles ! Depuis environ 1 an, j’ai des règles tout à fait normales comme avant !
Je te rejoins complètement : la contraception est encore TROP une affaire de femme !

le 12/07/2017 à 08h32 | Répondre

Étoile (voir son site)

C’est rassurant de voir que tu as bien réagi au cuivre ! En tout cas, quand je vois que l’hormonal n’a rien fait pour moi… je me dis qu’on régit bien chacune différemment et qu’il n’y a pas de « règles ».

le 12/07/2017 à 11h44 | Répondre

Madame Choux

Je me pose exactement les mêmes questions (sauf que Chouquette n’a que 8 mois et donc un 2eme tout de suite niet). J’ai très bien supporté la pilule pendant 10 ans, mais en post-accouchement, je ne la supporte plus et mon taux de cholesterol est parti en vrille. Je n’ai aucune envie de risquer un problème cardiaque donc je l’ai arretée. Mais pareil, est ce que ça vaut le coup de mettre un sterilet (cuivre donc puisque je supporte plus les hormones) en attendant l’envie de bébé 2? Et j’ai pas envie de me retrouver avec des règles atroces non plus (pis ça fait mal à la pose?). Bref je crois que ce sera la team préservatif aussi!

le 12/07/2017 à 08h34 | Répondre

Sarah

Pour la pose, c’est un peu douloureux sur le moment (un pincement : souffle un bon coup !), et j’ai eu des crampes légères comme des douleurs de règle dans la journée. Vraiment rien d’insupportable, la gynéco m’avait prescrit du spasfon à prendre avant et après

le 12/07/2017 à 08h58 | Répondre

Doupiou

J’avais très peur aussi mais la pose et la dépose (on dirait qu’on parle de pneus…) se sont très très bien passées : aucune douleur et pourtant je n’ai pas accouché par voie basse et mon col est tout riquiqui !

le 12/07/2017 à 10h39 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je trouve que franchement le préservatif, ça reste gérable entre bébé 1 & 2 🙂

le 12/07/2017 à 11h45 | Répondre

Marie

Bébé a 9 mois et demi et durant le tps de l’allaitement je voulais surtout pas d’hormones qui, quoiqu’en disent les medecins, peuvent faire chuter la lactation. On a opté pour le preservatif. Mais j’avoue il a reussi à craquer et comme j’etais en plein sevrage, j’ai repris la pilule. Je te raconte pas mon stress avec le sevrage et le retour de couche pas encore revenu… je n’aime plu du tout ingeré des hormones, je sens bien que je n’ai plus possession de mon corps, et mon humeur le ressent aussi. Mais bon encore qq mois avt de lancer un autre bébé et puis après DIU en cuivre!!

le 12/07/2017 à 08h48 | Répondre

Doupiou

Je confirme que la pilule spécial allaitement a fait nettement baissé ma lactation (de moitié après 3 jours de prise). Et comme j’allaitais au tire-lait, je m’en suis vite aperçue ! Ma SF me l’avait confirmé le lendemain et je m’étais fais gronder d’avoir repris la pilule si vite après l’accouchement (10 jours)

le 12/07/2017 à 10h41 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je comprends ton stress ! Je note que pilule & niveau de lactation sont à éviter. Je ne savais pas du tout !

le 12/07/2017 à 11h47 | Répondre

Aurélie

Alors moi j’ai tenté le stérilet cuivre mais j’étais épuisée… sûrement du à l augmentation des règles malgré l’attente de passer le cap des premiers mois. Effectivement le volume a réduit au bout de quelques cycles mais j’étais toujours hyper fatiguée donc je l’ai gardé qu’un an et après l’arrêt en un cycle c’était mieux….
Donc je cherche désespérément une autre solution….

le 12/07/2017 à 09h24 | Répondre

M-A

Même remarque que les autres, après bébé 1 je suis passée au DIU Cuivre, je ne voulais plus d’hormones (je suis très sujettes aux migraines et céphalées « hormonales »), plus de cachet auquel penser tous les jours…au final hyper contente, je l’ai très bien supporté, règles plus abondantes qu’avec la pilule mais identiques à mes règles normales sans contraception. Ca vaut le coup d’essayer après bébé 2, au pire ça ne te convient pas et tu le fais enlever, mais tu sauras.

le 12/07/2017 à 09h37 | Répondre

Maud

J’ai le même problème. Des 10 ans de pilule 4e génération et plus du tout l’envie d’y revenir: déprimée en permanence, irritable etc. Je me suis redécouverte en arrêtant la pilule pour tomber enceinte!
Après ma fille je me suis posée la question. Pas emballée par le diu hormonal car je ne veux plus prendre d’hormones synthétiques même si elles sont moins dosées et peur du Diu au cuivre car j’ai des règles très douloureuses. Nous avons donc choisis de faire attention (dans ma tête envie de bébé 2 un jour, pour mon mari en revanche c’était moins évident mais il m’a suivi). Résultat, ma fille a 22 mois et je suis tout juste enceinte (il a fallu 1 seule fois et un inconscient très très fort pour me faire oublier quelle date nous étions!).
Mon mari a très bien pris la nouvelle et nous allons accueillir notre 2e bébé sereinement
Mais la question va donc se reposer après sa naissance car cette fois il va vraiment falloir que je reprenne un contraceptif!

le 12/07/2017 à 09h37 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je suis dans la même situation que toi mais à l’inverse. C’est mon mari qui s’en fiche et moi, je stresse !!! Bon pas encore enceinte ceci dit. On se laisse encore quelques mois, mais Petit Prince a 22 mois donc la question se posera d’ici un an max.

le 12/07/2017 à 11h49 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

J’ai l’impression que c’est un problème qui concerne énormément de femmes… à quand la pilule pour les hommes qu’on partage un peu ? Ici nous avons utilisé les préservatifs entre les deux bébés sachant qu’il pouvait y avoir un accident mais que ce ne serait pas un gros problème. Maintenant après BB2 en revanche je veux retrouver une vraie contraception et c’est le néant… sans doute vais-je reprendre mon anneau par défaut.

le 12/07/2017 à 10h05 | Répondre

Étoile (voir son site)

J’ai dit la même chose à mon mari pour la pilule masculine… et je crois qu’il s’en fiche complètement 🙂 J’ai un mari plutôt gentil & très amoureux, donc c’est potentiellement négociable si un jour cela existe. Mais je n’aimerai pas que mon mari « bouffe » des hormones pendant des années comme j’ai pu le faire.

le 12/07/2017 à 11h51 | Répondre

Miss Chat

La pilule masculine existe 😉 mais je dois dire que si je refuse moi d’ingérer des hormones, ce n’est pas pour en donner à mon mari !

le 12/07/2017 à 15h01 | Répondre

Catou

Je me retrouve complètement dans ton témoignage…
Petite vie bien tranquille (plus ou moins) sous pilule avant la grossesse. Après la naissance de bébé en juin 2015, il était certain pour moi que ce serait un DIU au cuivre, posé en septembre 2015. Malheureusement mauvaise expérience pour moi : humeur en montagnes russes, sensation d’inconfort, règles abondantes, je l’ai retiré au bout de 6 mois. Puis le patch contraceptif : la révélation ! Impeccable : à ne changer qu’une fois par semaine, pas de sautes d’humeur, règles normales, prises de sang bonnes, super ! Mais au bout de 9 mois, j’ai commencé à avoir des plaques aux endroits où il avait été collé : réaction allergique. Il faut arrêter. J’ai donc repris une pilule par défaut, que j’ai arrêté 4 mois plus tard (problèmes de circulation sanguine, de nouveau humeur changeante, libido à zéro). Sur les conseils de plusieurs personnes du corps médical, j’ai tout arrêté. J’ai sur ma table deux boîtes : nouvelle pilule (celle d’avant grossesse), et l’acide folique….. Pour le moment je laisse l’été passer sans prise de tête et on verra quelle boîte sera ouverte !

le 12/07/2017 à 10h31 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je me suis dit la même chose aussi. Je laisse passer l’été… 😉

le 12/07/2017 à 11h52 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je suis en plein dans les questions ! Globalement là quelques semaines après l’accouchement, je suis comme toi, cest plus ou moins abstinence !
Mais je sais déjà que je ne veux plus d’hormones donc jusqu’à la pose d’un stérilet au cuivre, ce sera préservatif !!!

le 12/07/2017 à 10h37 | Répondre

Étoile (voir son site)

Nous, on a pas regretté de faire cette petite pause post-accouchement, mais ça dépend de chaque couple ! Prends ton temps en tout cas 🙂

le 12/07/2017 à 11h54 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Déjà merci, tu viens de me rappeler que presque 18 mois après l’accouchement je n’ai toujours pas fait ma prise de sang pour le cholestérol… Je vais y penser pendant les vacances si la prescription est toujours valide ^^
J’ai eu les mêmes questionnements que toi. J’ai été 7 ans sous jasmine puis environ 6 mois sous leeloo que je n’ai pas du tout supporté. Je l’ai donc arrêté et on a commencé les essais bébé.
Après l’accouchement, la question s’est posée mais j’ai été un peu prise au dépourvue quand à la maternité on m’a donné une prescription pour optimizette à prendre à J+21. Idem cette pilulle microdosée ne m’a pas été, j’ai saigné en permanence pendant 2 mois… A mon rdv post accouchement, j’espérais un peu d’aide pour changer mais rien… On m’a déconseillé le DIU hormonal car je ne supportais pas optimizette et comme j’ai des règles qui durent déjà une semaine, celui au cuivre était pas top non plus… Je suis donc reparti sur une pilule de troisième ou quatrième génération qui a allongé encore plus ma période de règles… Finalement, ma gynéco m’aura remis sous jasmine! Ca va mieux mais ça ne me convient pas. Je sais que je l’arrête en fin d’année donc pour l’instant je ne cherche pas autre chose mais je voudrais savoir déjà quoi faire après bébé 2 et j’ai l’impression que rien ne me correspond. J’ai entendu parler d’une boule de cuivre en Belgique, je vais creuser un peu par là mais je ne suis pas sûre qu’on accepte de me la poser en France! Affaire à suivre dans quelques mois!

Mais merci pour les commentaires, je pense que si la boule de cuivre c’est pas possible, au vue des témoignages ici, j’essaierai sûrement quand même le DIU au cuivre.

le 12/07/2017 à 10h59 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je ne connaissais pas la boule en cuivre ! Je vois que tu as bien galéré toi aussi 🙁

le 12/07/2017 à 12h08 | Répondre

Onedaymaybe

Pour ma part, avant la naissance, j’avais déjà décidé que ce serait un DIU cuivre. DIU que j’ai fait poser 6 semaines après la naissance.
Mon retour de couches n’est apparu qu’au bout de quatre mois (je n’ai donc eu mes règles qu’une seule fois pour le moment) et je n’ai pas vu de différence avec des règles sous pilule/
En revanche, de temps à autre je ressens une « gêne », comme quelque chose qui me pique à l’intérieur, ou qui serait mal placé… du coup je ne sais pas trop quoi en penser… j’ai rendez vous dans un mois pour vérifier tout ça, j’espère que rien ne cloche.

le 12/07/2017 à 11h54 | Répondre

Étoile (voir son site)

J’avais aussi des sensations bizarres. Ne t’inquiète pas trop si tu n’as ni fièvre ni douleur (en tout cas à l’époque, c’est ce qu’il y avait dans ma notice du stérilet).

le 12/07/2017 à 12h10 | Répondre

pitch

Je n’ai pas d’enfants mais je peux apporter ma maigre pierre à l’édifice, je suis auvec un stérilet au cuivre et …. TADAM j’ai moins de règles qu’avant sous pilule et aussi longtemps, environ 4-5 jours. je suppose que je ne fais pas partie de la moyenne, mais tu devrais peut être essayer tu serais peut être suprise…

le 12/07/2017 à 13h10 | Répondre

af

Et les méthodes naturelles? Aussi fiables que la pilule. Il suffit de se former sérieusement. Cela permet au conjoint de s’impliquer. Bye bye les hormones et bonjour l’épanouissement et la connaissance de sa fertilité! Le top pour moi. Mais ça vaut le coup de bien se former. Billings, MAO, Fertility care…. bon courage!

le 12/07/2017 à 15h09 | Répondre

Floconnette

Bonjour,
J’ai eu les mêmes soucis. Je les ai toujours. Avant mon aîné j’étais sous pilule, arrêtée 2 ans avant car je ne la supportais plus. Après notre mariage je suis enceinte de notre aîné. Je reprends une progestative après mais trop d’effets secondaires je laisse tomber, je reprends une oestro-progestative, je laisse tomber, trop d’effets secondaires. J’essaie l’anneau, j’adore, mais il me donne du choléstérol comme toutes les oestroprogestatives (du coup on arrête avec celles-ci). J’essaie le stérilet au cuivre (tout ça en 1 an après l’accouchement). Je ne le supporte pas, j’arrête.
Comme on veut un 2ème dans pas trop longtemps on arrête les frais.
Je tombe enceinte de mon deuxième, et cette fois j’attends 6 mois avant de reprendre une pilule. Je décide de prendre Microval, micro dosée, progestative, censée améliorer mes migraines hormonales et ne pas me donner de choléstérol. Bon donc 7 mois plus tard, pas de choléstérol non, mais mes migraines sont otujours là et j’ai pléthore d’effets secondaires (humeur variable, spottings, nausées fortes etc). Je ne sais plus du tout quoi faire. J’hésite à l’arrêter vu qu’elle n’améliore pas du tout mes migraines et que je la supporte de moins en moins bien. Mais comme tu dis à la fin de ton article, j’ai déjà mon 2ème enfant et je tombe enceinte très vite.
La loose, je n’en peux plus. En plus je ne suis plus opposées aux méthodes hormonales, je voudrais juste qu’elles m’arrêtent mes migraines car j’ai minimum 2 crises par mois de plusieurs jours. Les prendre pour avoir des effets secondaires mais pas d’amélioration de mes migraines ça ne vaut pas le coup…. Bref je ne trouve rien qui me convienne, et j’ai déjà quasiment tout essayé.

le 12/07/2017 à 15h52 | Répondre

Claire (voir son site)

Apres 1à ans sous pilule et avoir testé l’implant, j’ai maintenant un DIU en cuivre. Effectivement j’ai des règles un peu plus abondance, mais ça change pas grand chose. Ce qui est sûr c’est que je suis ravie de cette contraception et que je ne compte pas en changer 🙂

le 12/07/2017 à 16h27 | Répondre

Marjorie

Si ça peut te rassurer, ici c’est préservatif depuis plus de 7 ans, et aucun incident à déclarer. En cas de doute ou de rupture, pilule du lendemain, mais en 7 ans je l’ai prise seulement 3 fois. Je ne voulais pas prendre d’hormones non plus. Ça me va très bien même si parfois ça enlève de la spontanéité puis ça fait des déchets…

le 12/07/2017 à 17h09 | Répondre

Inno

Pour ma part j’ai été sous pilule pendant des années avant ma grossesse. Je souhaitais déjà changer de contraceptif avant ma grossesse car j’en avais assez de la contrainte de prendre la pilule tous les jours. Après ma grossesse j’ai opté pour limplant. Il a fallu qques mois pour que mon corps s’habitue (spotting pdt un moment) mais j’en suis très contente. Je n’ai plus de règles et pas besoin de penser à quoique ce soit. Par contre je n’ai pas fait la pds pour le cholestérol, je n’y pense jms.
Il y a qd mm des moment où je me dis que prendre des hormones pdt des années c’est pas terrible ms je ne vois pas de meilleure solution pour moi pour le moment

le 12/07/2017 à 22h44 | Répondre

Merle

Ici j’ai testé deux pilules différentes qui n’ont convenues ni l’une ni l’autre (saut d’humeur, perte de libido …). On avait donc choisi le préservatif. Mais après les essais bébés et la grossesse difficile d’y revenir. Et comme c’était hors de question pour moi de reprendre des hormones j’ai choisi le DIU au cuivre et j’adore. C’est un peu douloureux au moment de la mesure de l’utérus, et de la pause mais rien qui ne parte avec un spasfon. Et comme les autres témoignages ici les premiers mois les règles sont plus abondantes mais ensuite ça se recale. Je ne l’ai pas encore enlevé donc je ne peux pas dire pour la douleur à ce moment, mais vu la douleur à l’installation ça vaut le coup de tenter sur quelques mois pour voir si c’est la « bonne » contraception ^^ Si les règles sont trop douloureuses ou trop abondantes il est facile à enlever.
Dans ton cas si l’utilisation seule du préservatif te stress, tu peux essayer de le combiner avec un diaphragme et/ou alors une crème spermicides.

le 13/07/2017 à 08h19 | Répondre

Elodie

C’est vrai qu’il est difficile de trouver la contraception qui nous convient et je pense qu’il ne faut pas hésiter à toutes les essayer, à en changer etc
Pour celles qui allaitent, la méthode MAMMA est efficace à condition de bien respecter tous les critères.(indice de Pearl à 2 contre 15 pour le préservatif, c’est un indice qui permet d’évaluer l’efficacité des contraceptifs). A la sortie de la maternité, on peut reprendre une contraception progestative ( donc implant, Cérazette/Optimizette, Microval) à J21 post partum, pour les contraceptions oestrop-progestatives, l’OMS recommande 6 semaines d’attente. Dans tous les cas, il est vrai que la lactation peut-être diminuée.
Pour les SIU hormonaux, le Mirena n’est pas très bien toléré mais le Jaydess, son petit frère un peu moins dosé convient un peu mieux, à tester! Comme c’est une méthode uniquement progestative, il n’y a pas de bilan de cholestérol à faire, les progestatifs seuls ne donnent pas de cholestérol.
Après patch, anneaux, diaphragme, méthodes naturelles, DIU/STU, préservatifs à chacune sa méthode. L’important c’est d’être bien avec sa contraception 😉 attention de ne pas focaliser non plus sur les hormones, si vous êtes bien avec, pourquoi pas…il y’a des études très bien menées et très sérieuses qui prouvent que la pilule OP diminue les risques de cancers du sein etc, il n’y a pas que des inconvénients

le 15/07/2017 à 03h07 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?