Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Combien coûte une adoption ?


Publié le 30 avril 2018 par Mme Espoir

Si l’argent est le nerf de la guerre, il est aussi celui de l’adoption. Le sujet est parfois tabou mais il faut savoir qu’une adoption coûte cher.

Quelles sont les dépenses ?

Quand tu as la chance de pouvoir adopter en France tu n’as rien à débourser. L’ASE et les autres organismes sociaux sont publics et tout est gratuit. Il y a cependant quelques petits frais à engager (une visite médicale lors de l’agrément non prise en charge par la sécurité sociale par exemple, ou des visites supplémentaires avec des psychologues si nécessaire). Rien de trop coûteux.

Quand tu adoptes à l’étranger les choses sont très différentes. J’ai trouvé sur plusieurs sites (comme ceux de l’AFA et de l’EFA) des informations sur les coûts et les montants sont relativement transparents. Ils sont différents pour chaque pays selon que tu choisisses de passer par une OAA, l’AFA ou en individuel, selon le temps qu’il faut passer sur place, si le pays est loin ou proche, s’il faut y faire un ou plusieurs séjours…

Crédit photo (Creative Commons) : stevepb

Mais pourquoi paye-t-on d’abord ? Les frais se répartissent comme suit :

  • Les frais administratifs : payer les visas pour aller chercher l’enfant, ceux pour la constitution du dossier.
  • Les frais juridiques : tous les documents devront être traduits par une personne assermentée. Il faudra aussi faire appel à des notaires et des avocats (pour légaliser les actes et la procédure).
  • Les frais administratifs pour l’OAA par laquelle tu passes afin de rémunérer le personnel qui va gérer ton dossier. En passant par l’AFA ou en adoption individuelle, ces frais n’existent pas mais il peut y en avoir d’autres (en adoption individuelle notamment).
  • Les frais de séjour sur place : certains pays demandent plusieurs semaines de présence dans le pays (parfois plusieurs mois !) Il faut donc que les adoptants aient suffisamment de côté pour prendre un congé sans solde (quand tu dois séjourner 6 mois à l’étranger, mieux vaut avoir des économies). D’autres pays (comme la Russie ou Haïti) demandent plusieurs séjours sur place ce qui augmente énormément la note. Et il faut parfois compter des frais pour avoir un interprète sur place.
  • Il y a également un don à l’orphelinat qui s’est occupé de l’enfant que tu adoptes. Parfois ce sont les autorités du pays qui demandent une contribution pour aider à faire fonctionner ces instituts et leur permettre de continuer à accueillir des enfants.

En aucun cas on « achète » l’enfant qui n’est en aucun cas une marchandise ! Je trouve normal de donner un salaire aux personnes dont c’est le travail de nous aider à concrétiser notre projet ou de faire un don à l’orphelinat qui a pris soin de l’enfant qui deviendra le nôtre. Mais il faut que les choses soient transparentes et surtout légales. Le ministère des Affaires étrangères, en charge de l’adoption internationale, met bien en garde les parents décidés à adopter en individuel qui sont la cible de personnes mal intentionnées.

Il y a également tous les frais annexes dont on parle moins : changement de voiture ou de maison, perte de salaire si les parents prennent un congé parental… Mais ça c’est pareil quand on a un enfant naturellement !

Ces frais ne sont pas tous à engager en même temps. Par exemple, les frais de traduction ou de financement de l’OAA sont à verser tôt dans la procédure alors que les frais de séjour viennent en fin. Il vaut quand même mieux avoir déjà une partie de la somme de côté au cas où les choses s’enchaînent vite.

Maintenant je suis sûre que tu veux un chiffre. Tu es prête ? Accroche-toi : le coût varie entre 8000 et 40000€. Si ce dernier chiffre te paraît dingue, je ne le sors pas de mon chapeau : nous avons rencontré un couple qui allait réellement débourser une telle somme.

Faire face financièrement

Je ne me suis pas intéressée au coût qu’une adoption pouvait avoir avant ma première conversation téléphonique avec l’assistante sociale. Pour préparer notre rencontre, elle m’a demandé de lui faire un point sur nos charges et nos rentrées d’argent (aucun souci car on avait déjà rempli un document sur le sujet) pour nous faire prendre conscience de ce qu’il fallait débourser en moyenne pour adopter à savoir 20000€ en moyenne.

Je me suis effondrée à cette nouvelle. Mon chéri et moi gagnons notre vie correctement. Même si nous ne nous privons pas nous devons quand même faire attention à nos dépenses (nous ne partons pas en vacances tous les ans pour te donner un exemple). Pour notre mariage nous avons économisé plusieurs mois, pour notre voyage de noces nous avons dû faire un prêt. Autant te dire qu’actuellement nos comptes ne sont pas très fournis.

J’ai tourné et retourné le problème dans ma tête plusieurs jours. Quelles solutions avions-nous ?

  • Il faudrait économiser davantage et se priver énormément pour concrétiser notre projet. Ce serait dur mais on y arriverait. Après tout, il se passerait quelques années avant que nous soyons apparentés à un enfant on pourrait mettre une bonne somme de côté.
  • Je pouvais avoir une aide de ma mutuelle mais la somme était vraiment petite (150€, youhou plus que 19850€ à trouver !)
  • Certains départements proposent un prêt à taux zéro pour aider les couples qui souhaitent adopter. Le nôtre n’en fait pas partie.
  • Par le biais du travail de mon homme, je savais qu’on pouvait avoir un prêt jusqu’à 3000€ pour l’adoption avec un taux très intéressant (pas 0% mais quasiment).
  • Faire un prêt auprès de notre banque n’était pas l’idéal mais cela conviendrait.
  • Il y a des couples qui font appel à la famille pour aider. Cette option était inenvisageable pour moi. L’adoption est notre projet à M. Chéridamour et moi, impensable de demander à nos parents qui n’ont d’ailleurs pas énormément de moyens.
  • J’ai découvert qu’un couple avait demandé un financement participatif pour finaliser son adoption. Ce n’était clairement pas pour nous !

J’ai fait calcul sur calcul, vérifié nos charges, estimé nos impôts et ce que nous pourrions économiser par mois, cherché des solutions alternatives. Tu la vois la solution qui pointe le bout de son nez ? Si oui, tu es très forte car elle m’est tombée dessus sans que je m’y attende !

Un soir je me suis inquiétée à haute voix du problème. M. Chéridamour me dit qu’il ne comprend pas pourquoi je me prends autant la tête. What ? C’est pas important peut-être de se prendre la tête là-dessus ? Pour lui ça l’est, et ça l’est tellement qu’il est évident qu’il faut utiliser l’argent qu’il a mis de côté depuis longtemps. Je n’y pensais même plus car mon chéri m’avait toujours dit qu’il était pour les choses essentielles et dans mon esprit c’était donc pour les études de Schtroumpfette. Mais il n’y avait aucun doute pour lui qu’il devait servir à concrétiser notre désir d’enfant. Ce soir-là j’ai eu l’impression d’être aussi riche que Picsou !

—–

Et toi, comment cela s’est-il passé financièrement pour que tu puisses accueillir ton enfant ?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

14   Commentaires Laisser un commentaire ?

Flora

Oh punaise ! Je savais que l’adoption coûtait cher mais je pensais plus 5-10000 que 10-40000… Je peux comprendre le soulagement de savoir que vous allez y arriver financièrement. J’espère que la suite se goupillera auddi bieb 😉

le 30/04/2018 à 11h28 | Répondre

Mme Espoir

Oui, cela a été un grand soulagement !

le 30/04/2018 à 16h47 | Répondre

Caro - WonderMumBreizh (voir son site)

Je savais que l’adoption coûtait chère, mais je ne pensais pas à ce point.
Ton homme sera la pour te rassurer et t’apaiser 😉
Bon courage à vous

le 30/04/2018 à 12h38 | Répondre

Mme Espoir

Mon homme pourrait me rassurer plus tôt 🙂 Mais il m’a également fait plaisir en me disant qu’on aurait assez pour prendre une année de congé parental afin de bien accueillir notre enfant.

le 30/04/2018 à 16h49 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

Je suis passée par la PMA et j’ai participé à des rencontres avec certains couples qui menaient un parallèle un projet d’adoption. Donc la somme ne m’étonne pas du tout. Mais en effet c’est un coût dont on parle peu. Mais je suis tout à fait d’accord avec toi, on achète pas un enfant ! J’entends des fois ce discours en parlant du don de gamètes. Je trouve ca franchement stupide de culpabiliser les personnes qui ont déjà un parcours difficile et un très beau projet

le 30/04/2018 à 16h23 | Répondre

Mme Espoir

Je ne sais pas du tout comment fonctionne le don de gamètes. Mais de toute façon, dès qu’on ne fait pas un enfant naturellement le sujet du coût surgi et en général ce n’est pas à l’avantage des couples : quand on est en PMA on coûte cher à la sécu, quand on va à l’étranger tenter des fiv on achète son enfant, idem pour la GPA ou l’adoption…

Le plus triste en fait c’est qu’à un moment donné, il faut pouvoir suivre son désir financièrement. J’ai conscience que mon mari et mois avons de la chance de ne pas avoir ce problème mais je pense à tous ces couples qui sont bloqués pour cette seule raison.

le 30/04/2018 à 17h05 | Répondre

Virg

Je rebondis sur ce dernier commentaire. Après un ouf ! La famille espoir avait un trésor caché 😉 je me suis dit c’est dégueulasse pour ceux qui n’ont vraiment pas les moyens ET pour les enfants qui ne seront pas adoptés par voie de conséquence.

le 30/04/2018 à 19h49 | Répondre

Mme Figuier

Les enfants à l’étranger qui sont adoptables sont tous adoptés, il y a beaucoup plus « d’offre » que de « demande »… Quant au coût il est le même en France, simplement il est pris en charge par la collectivité (du coup je n’aime pas trop qu’on dise que c’est gratuit). Là on parle de pays qui n’ont pas les moyens de prendre en charge leurs pupilles comme on le fait chez nous, donc les familles adoptantes paient tous ces frais directement…
C’est sûr qu’il faut avoir les moyens mais tous les pays ne coûtent pas 40.000 euros, et la procédure est tellement longue que ça laisse le temps d’économiser. Beaucoup font un prêt bancaire également.

le 30/04/2018 à 21h44 | Répondre

Mme Figuier

Je voulais dire plus de demande que d’offre bien sûr !

le 30/04/2018 à 21h45 | Répondre

Virg

merci de cette précision parce que franchement ça me paraissait être un non-sens 🙂

le 01/05/2018 à 08h17 | Répondre

Mme Espoir

Oui, heureusement les cas où l’adoption coûte 40000€ sont rares ! La moyenne est quand même plutôt 25000€ (et c’est déjà élevé je trouve). La procédure est longue et permet d’économiser… en théorie. Car en pratique, j’ai eu écho de 2 cas où les choses sont allées vraiment très vite (moins de 2 ans) et les parents n’ont pas eu le temps d’économiser.

Il vaut donc mieux avoir déjà un minimum de côté. Il est possible de faire un prêt bancaire (c’est d’ailleurs ce que j’avais envisagé) mais c’est un prêt à la consommation avec un taux assez haut. Quand on se lance dans l’adoption il faut donc faire bien attention à avoir des finances saines pour que le prêt soit accepté et surtout que le dossier du couple apparaisse solide auprès des organismes et des pays.

le 01/05/2018 à 11h37 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Et bien, comme d’autres, je suis stupéfaite par le coup. J’imaginais aussi ça entre 5000 et 10000€ mais certainement pas 20000 ou 40000€…
Je comprends que la situation t’ait un peu angoissée sur le coup! Heureusement, il y a souvent une solution qui convient même si je trouve ça malheureux pour les personnes qui n’ont pas les moyens.

le 02/05/2018 à 14h03 | Répondre

Mme Espoir

En fait, beaucoup de couples regardent vers quels pays ils doivent s’orienter afin d’y arriver financièrement. Les pays tels que la Bulgarie par exemple sont assez accessibles. Il faut voir aussi que si on s’oriente vers une adoption individuelle, c’est moins coûteux.

le 02/05/2018 à 21h27 | Répondre

caro

bravo pour ton article qui parle qu’une facette méconnue des adoptions internationales. Bon courage dans votre démarche, j’espère sincèrement que vous rencontrerez bientôt votre fils ou votre fille.

le 11/05/2018 à 15h39 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?