Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Comment je suis tombée enceinte entre deux contraceptions


Publié le 8 novembre 2014 par Mlle Mora

J’ai toujours l’impression d’être un peu usurpatrice quand je parle de comment je suis tombée enceinte. Alors qu’autour de moi, mes copines avaient du mal à tomber enceinte ou subissaient malheureusement des fausses couches, Chouchou et moi ne pensions pas vraiment à avoir un enfant. Enfin, on allait se marier dans quelques mois, et nous savions que nous en aurions un jour, mais juste, pas maintenant.

J’arrivais au bout de mes 3 ans d’implant contraceptif, qui m’avait entièrement satisfaite (je n’avais plus jamais mes règles : le rêve !), mais le fait d’être encore « dopée » aux hormones me gênait un peu. J’avais donc décidé de passer au stérilet après le retrait de mon implant.

Sauf qu’entre le retrait de l’implant et la pause du stérilet, il fallait attendre qu’un « vrai » cycle de règle se remette en place. En attendant, on utiliserait des préservatifs. Bah voyons… On s’est vite souvenu qu’on détestait ça tous les deux (j’ai tendance à faire des réactions allergiques, à cet endroit, je te laisse imaginer le délire !). On a essayé d’être des adultes responsables, quelle blague ! En tentant la méthode du retrait ? Et puis je me disais qu’après 10 ans de contraception, de toute façon, il y avait peu de risque que je tombe enceinte.

J’étais sereine, en pleine préparation de concours et de notre mariage. Étrangement, le mois précédent notre mariage, je me sentais crevée, j’avais envie de dormir tout le temps, mes seins étaient douloureux… Mais comme je ne pensais pas du tout à ça, je ne me suis pas inquiétée outre mesure : ça pouvait être le stress après tout…

test de grossesse positif

Crédits photo (creative commons) : Esparta Palma

Et puis, après le mariage civil, mais avant le mariage « laïque », comme mes règles ne revenaient pas, j’ai commencé à trouver ça bizarre. Et c’est là que j’ai commencé à soupçonner une grossesse. J’en ai parlé à Chouchou. On parle beaucoup tous les deux. On a conclu que même si ce n’était pas le moment qu’on aurait choisi, de toute façon, on comptait avoir des enfants plus tard, alors plus tard ou maintenant…

Il faut savoir que, pour ma part, les bébés, ça n’a jamais été mon « rêve ». Je savais que j’en aurais un jour, mais je ne me sentais pas prête, et j’avais l’impression que je ne le serais jamais. D’une certaine façon, m’imaginer enceinte sans l’avoir décidé me soulageait. J’avais besoin qu’on me pousse dans le vide, finalement.

Je ne voulais pas faire le test tout de suite pour une raison simple et stupide : je ne voulais pas ne pas pouvoir boire d’alcool à mon mariage (tendance « alcoolo », et tout le monde aurait trouvé ça bizarre…).

La veille de notre mariage laïque, je n’y tenais plus, et Chouchou non plus : nous voulions savoir ! Nous sommes allés acheter ensemble un test de grossesse dans une petite pharmacie de village. On avait l’impression d’être des ados de 15 ans.

Le soir, le verdict est tombé : j’étais enceinte !

Waouh ! Je pensais paniquer, et en fait, j’ai juste été submergée de bonheur. On était réellement très content. Et c’était très beau d’avoir ce secret entre nous pour le jour de notre mariage.

Mon mari a fait en sorte de boire discrètement mes verres de vin, et j’ai quand même dû boire ma coupe de champagne au moment de la pièce montée, pour ne pas éveiller les soupçons.

J’ai adoré la période où il n’y avait que nous (et ma maman !) qui étaient au courant. Après… c’est étrange, mais la grossesse nous appartient un peu moins, car tout le monde s’en mêle un peu.

Voilà donc comment je suis tombée enceinte, un peu par hasard, entre deux contraceptions. Au début, mon entourage avait l’impression (je crois), que nous subissions cette grossesse parce qu’elle nous était tombée dessus, alors que nous étions très contents. Mais je ne sais pas, peut-être qu’on aurait été plus « légitimes » à leurs yeux si nous avions vraiment essayé. Mais peu importe comment c’est arrivé, l’important, c’est que nous en soyons très heureux.

Et toi ? Tu es tombée enceinte à un moment où tu ne l’attendais pas ? Tu as particulièrement aimé cette période ou seul ton et ton compagnon étaient au courant de ta grossesse ? Est-ce que tu as ressenti qu’on te considérait comme moins légitime parce que tu n’avais pas décidé de faire un enfant, avec les fameux essais « officiels » ?

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

6   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mam' Agrume

C’est super qu’une grossesse impromptue soit accueillie comme ça !
Sinon je veux revenir sur ton « entre deux contraceptions » : NON, non et non, il n’y a pas besoin d’attendre un « vrai cycle complet » avant de poser un DIU.
http://martinwinckler.com/spip.php?article936

Et au pire, si tu veux attendre entre les deux, une pilule progestative micro-dosée fait parfaitement l’affaire.

Les gynécos pas à la page qui laissent les femmes sans contraception à cause de leurs idées reçues, ça m’énerve d’une force ! Dans ton cas c’est pas grave on dirait, mais quand une femme doit subir une IVG ou un enfant non désiré à cause de ça…

le 10/11/2014 à 15h25 | Répondre

Lou

Je suis obligée de réagir à ton article, je ne suis pas d’accord sur certains points…
a- quand on est allergique, il y a différentes sortes de préservatif : donc pas d’excuses pour ne pas avoir de contraception
b- du moment que l’on arrête n’importe quelle contraception, oui, on peut tomber enceinte…

Ce sont à mon avis des choses à préciser, histoire de ne pas véhiculer des fausses idées sur la contraception…

De plus, un des points qui m’interroge le plus (sans jugement de ma part!), est le fait que tu préfères « ne pas savoir » pour pouvoir boire de l’alcool à ton mariage… Heureusement que ta curiosité a été plus forte ! 🙂

Merci pour ton article

le 10/11/2014 à 16h14 | Répondre

Mlle Mora

Tu as raison Lou, il existe des préservatifs adaptés, j’en ai déjà utilisé d’ailleurs.
Je n’ai peut-être pas assez insisté sur le fait que si je ne voulais vraiment pas tomber enceinte, j’aurai été bigrement plus prudente ! J’aurai repris la pilule, sans me poser de question. Je pense que c’était plutôt pour nous un pari osé (car mon mari était ok avec mon choix de ne pas prendre de contraception : il faut quand même le préciser !), c’était un peu bah on verra bien, et dans nos vies bien calibrées, et bien ça faisait du bien de ne pas calculer aussi !
Je te rejoins totalement : l’arrêt de contraception entraîne un risque de grossesse, évidemment !
D’ailleurs après mon accouchement, j’ai repris la pilule et fais poser mon stérilet ! Pas de place pour l’improvisation, là ! 🙂

le 18/11/2014 à 10h42 | Répondre

Mlle Mora

Oui, tu as raison, quand la gynéco m’a dit ça, j’étais un peu dubitative : elle disait que c’était pour être sûre que je ne sois pas enceinte quand on me le poserait, sauf que le jour où elle m’a retiré l’implant… bah c’était sûr que j’étais pas enceinte, elle aurait carrément pu me le mettre tout de suite !
C’est vrai que pour moi c’était pas grave du tout (d’ailleurs, j’aurais pris une pilule si je ne voulais vraiment pas tomber enceinte), mais effectivement dans d’autres cas, ça peut être problématique…

le 10/11/2014 à 16h48 | Répondre

Floconnette

J’hésite aussi pour le DIU en cuivre car rien d’autre ne me convient actuellement.
Je retiens qu’il n’y a pas besoin d’attendre un cycle complet.

Sinon, c’est chouette que ça se soit passé comme ça au final, car beaucoup stressent en mettant « les essais en route » et surveillent leur cycle, leur corps… Au moins tu as gardé un peu de magie et de surprise!

Félicitations 🙂

le 12/11/2014 à 10h51 | Répondre

Mlle Mora

Merci Floconnette !
On se demande maintenant si ça sera aussi facile pour le 2ème…

le 18/11/2014 à 10h43 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?