Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Connaître le sexe de bébé, mais ne pas le dire


Publié le 5 février 2018 par Doupiou

Jusqu’à la fameuse échographie morphologique, j’ai souhaité avoir la surprise du sexe. Je me sentais prête ! Je disais à tout le monde que je ne voulais pas connaître le sexe de mon enfant et je n’ai eu QUE des réactions du type : ah mais tu es folle ? Je n’aurais jamais pu moi !

Les pronostics allaient bon train en jugeant de la forme de mon ventre ou de mes envies alimentaires. Jusque-là cela me faisait bien rire ! Et puis j’ai rapidement eu des réflexions qui m’ont agacées de part leur caractère intrusif et redondant :

  • J’espère pour Mari Barbu que ce sera un garçon, le choix du roi !
  • Si c’est une deuxième fille vous allez à coup sûr faire le troisième pour avoir un garçon…
  • Il faut que ce soit une fille pour jouer avec PetitePerle
  • Les deuxièmes sont souvent plus pénibles que les premiers alors si c’est une fille elle sera une vraie peste

Bref…

Une semaine avant la date de l’échographie, nous avons eu une discussion avec Mari Barbu.

crédit photo : pixabay

Comment j’ai craqué

Il m’a expliqué vouloir connaître le sexe car il avait beaucoup de mal à se projeter dans cette grossesse avec tout nos projets en cours. Comment lui en vouloir  ? C’est pour cette même raison que j’ai souhaité connaître le sexe pour PetitePerle…

Il a beaucoup culpabilisé car il sait qu’avoir la surprise me tenait vraiment à cœur.

On s’est posé la question : il le sait, pas moi. C’était perdu d’avance ! Il aurait fait la boulette en moins d’une semaine…

Alors j’ai réfléchi et nous avons trouvé un compromis : ok on connait le sexe, mais on fait croire à tout le monde qu’on ne le sait pas (comme prévu dès le début).

Le jour de l’échographie, Docteur Gynécologue nous pose la question fatidique et nous répondons par l’affirmative. Et bien ça m’a fait un bien incroyable ! Je ne pensais pas le dire mais j’étais ravie de savoir si Barbouille est un bonhomme ou une princesse !

Pourquoi ne pas le dire alors ?

La première raison c’est pour nous protéger. Parmi les trois grossesses de ma maman , celles où elle attendait des garçons se sont très mal finies. J’avais une trouille bleue d’attendre un garçon et de devoir supporter les réflexions et le regard inquiet de mes parents. Quand ils ont su le sexe de PetitePerle, ils m’avaient dit être rassurés car les filles sont plus fortes que les garçons. Pourtant, mon papa attend avec impatience le premier petit gars de la famille. Là encore, la pression d’attendre une petite fille…

Du côté de ma belle-famille, PetitePerle étant la première petite fille des quatre petits enfants, elle était attendue comme le Messie ! Si Barouille est une princesse, je n’ai aucune envie qu’elle subisse des réflexions en étant la « deuxième » petite fille.

Ne pas dire le sexe clos aussi le débat très rapidement, surtout envers les intrus : »- vous connaissez le sexe ? – Surprise ! ». POINT ! Pas de réflexions déplacées comme celles plus haut, pas de gens qui donnent leur avis sans qu’on leur demande, pas de commentaires inutiles.

Ensuite, avec Mari Barbu on s’est aperçu que cela permettait d’avoir un petit secret à nous. Une petite chose qu’on ne partage avec personne. Et cela nous semble tellement précieux à l’heure où tout le monde me demande si mes nausées sont passées, si j’ai déjà des contractions ou si mon col est toujours bien fermé. Et oui, quand tu es enceinte tu entres automatiquement dans le domaine public !

Enfin, ce n’est pas une raison mais plutôt un avantage collatéral : c’est super marrant ! On se marre beaucoup en entendant notre entourage se persuader que c’est un garçon parce qu’ils le « sentent » ou que c’est une fille parce que tout les deuxièmes de la famille du côté de ma mère sont des filles. Ce n’est pas très gentil mais on en rigole beaucoup une fois dans l’intimité !

Le mensonge

Bon je ne vais pas te cacher que je ne suis pas très à l’aise à l’idée de mentir.

Au début, je répondais « surprise ! » à ceux qui me demandaient le sexe. Ce n’est pas un mensonge en soit puisque c’est la surprise pour celui qui demande non ? Tiré par les cheveux , je sais…

Et puis, avec Mari Barbu, on a rapidement revendiqué qu’on ne savait pas pour éviter que les gens insistent. Cette réponse n’empêche pas notre entourage de dire  » je suis sûr que vous le savez mais vous ne voulez rien dire… ». Comme si s’était si étonnant que ça de garder le sexe de bébé en surprise !

Finalement, je me suis aperçue que comme nous avions dit dès le début de la grossesse ne pas vouloir connaître le sexe, cela nous a évité de passer pour des gens sans volonté à partir du cinquième mois ! C’est ce que nous sommes hein ! Mais bon personne ne le sait encore !

Et toi ? As-tu souhaité connaître le sexe de ton bébé ? Es-tu arrivée à le garder secret si c’est ce que tu souhaitais ? As-tu subi des réflexions ?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

27   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mademoiselle Black

Merci pour ton article ! Je suis très tentée par cette solution pour le jour où j’attendrai le deuxième… La seule question que je me pose est : est-ce que j’arriverai à ne pas dire à mon aîné s’il va avoir un petit frère ou une petite sœur ? Vous avez fait comment vous ?

le 05/02/2018 à 07h19 | Répondre

Doupiou

PetitePerle a 2 ans 1/2 et nous lui avons dis mais un peu après l’echo. Vers mes 6 mois de grossesse. En fait on s’est vite rendu compte qu’elle n’en avait rien à fiche du sexe du bébé ! Elle parle constamment de « bébé » et pas de la petite sœur ou du petit frère.
Je pense qu’à cet âge là la grossesse n’est pas vraiment quelque chose de concret et qu’elle réalisera vraiment le jour où il ou elle sera là.
En tout cas, elle n’a jamais rien dit aux familles !

le 05/02/2018 à 09h46 | Répondre

Jahanara

Nous on savait, mais on disait ouvertement aux gens qu’on ne leur dirait pas avant la naissance. On avait fait pareil pour notre premier. Effectivement, les pronostics des uns et des autres sont assez marrants.
Quant à mon aîné, comme il n’avait que 2 ans quand sa petite soeur est née, on lui avait juste expliqué qu’on allait avoir un autre bébé et ça n’a pas eu l’air de le déranger de ne pas savoir à l’avance si c’était une soeur ou un frère.

le 05/02/2018 à 09h11 | Répondre

Doupiou

J’avais pensé à dire aux familles que nous connaissons le sexe mais que nous souhaitons le garder secret. Mais je sais que mes proches m’auraient constamment harcelée pour savoir où auraient interprété le moindre signe comme une révélation !

le 05/02/2018 à 09h48 | Répondre

Inno

Pour notre part, on ne savait réellement pas le sexe de notre enfant. Par contre, on avait choisi deux prénoms, un de fille et un de garçon, et on a gardé le secret, mais on n’a pas eu trop de questions là dessus.

le 05/02/2018 à 10h29 | Répondre

Doupiou

Nous gardons aussi secret les prénoms! Enfin le prénom ! Mais on dit qu’on a choisi un prénom de fille et un de garçon pour brouiller les pistes !

le 05/02/2018 à 10h48 | Répondre

Elo (voir son site)

Depuis qu’elle sait que maman a un bébé dans le ventre, ma fille me demande inlassablement si c’est un garçon ou une fille (elle voudrait une fille…) lol. Pour le moment, nous ne le savons pas encore nous-mêmes, donc nous lui disons que le bébé est trop petit. Mais je pense qu’à la prochaine écho je lui dirai. Elle est trop impatiente! Elle a 3 ans et je pense qu’elle arrivera à se projeter un peu plus, même si cela reste très abstrait. Par contre, cette fois, je veux garder le prénom secret. On verra si on arrive à tenir notre langue avec mon mari! lol

le 05/02/2018 à 10h30 | Répondre

Doupiou

C’est marrant ! Ma fille s’en fiche complètement que ce soit une sœur ou un frère ! Après pour ce qui est de garder sa langue, chacun fait comme il veut ! Courage vous allez y arriver !

le 05/02/2018 à 10h50 | Répondre

Marine Rocton

Nous avons fait comme vous et notre fille avait le même âge que Petite Perle (mes enfants ont 2 ans et 9 mois d’ecart). On lui a dit le sexe vers le 6eme mois. Elle ne cherchait pas à savoir mais je me suis dit que ça l’aiderait à se projeter. Et après, quand on lui demandait, elle répondait plus souvent « un petit frère » mais parfois aussi « une petite sœur ». Et parfois à 5 min d’intervalle. On était francs et on disait qu’elle savait. Notre fils a un prénom mixte, donc ça brouillait encore les pistes. Et j’ai vraiment trouvé que ça aidait ma puce. Aujourd’hui elle l’adore. J’espère comme toutes les mamans qu’ils passeront de chouettes moments ensemble.

le 05/02/2018 à 12h17 | Répondre

Lumi

Ici, pour notre premier enfant, nous avons fait le choix de ne rien dire alors que nous savions. Mon mari souhaitait en effet que nous ayons ce petit secret rien qu’à nous… Mais comme nous n’avons pas menti, nous avons dû subir la pression de notre entourage (principalement de ma mère…). Autant dire que j’ai regretté de ne pas avoir fait comme vous !
Et finalement, je me suis coupée devant mes sœurs à un mois et demi du terme, alors nous l’avons annoncé au cercle familial proche dans la foulée.
Pour un deuxième, je ne sais pas encore ce que je ferai. C’est vrai que je me demande comment gérer le secret par rapport à l’aîné…

le 05/02/2018 à 10h35 | Répondre

Doupiou

J’avais très peur aussi de subir la pression de l’entourage ! Du coup tout le monde pense que nous ne savons pas ! Ça évite de subir les réflexions ! Après on peut le dire à l’aîné mais lui dire que c’est un secret …!

le 05/02/2018 à 10h52 | Répondre

Lumi

Selon son âge j’ai peur que ce soit difficile à tenir… surtout si l’entourage le questionne ! (et je ne suis même pas sûre qu’ils s’en priveraient…)
Mais bon, j’aviserai en temps voulu 🙂 (le futur potentiel aîné en question a 1 mois et dort sur mes genoux ^^)

le 06/02/2018 à 11h49 | Répondre

la comtesse Bleue (voir son site)

J’étais très curieuse en voyant le titre de ton article parce que justement nous ne voulions pas savoir le sexe de petit miracle et nos familles nous soutenaient à quelques exceptions près. Du coup, quand nous avons été « obligés » de le savoir à à peine 6 semaines nous étions un peu déçus (même si nous étions aussi soulagés parce que ça concernait directement la santé de notre héritier). Par contre après nous avons bien dit que nous le gardions pour nous et effectivement j’aimais bien écouter les théories des gens sur le sexe du bébé ! (D’ailleurs je m’amusais à souffler le chaud et le froid, mais sans mentir). En fait j’ai commencé à dire que nous ne savions pas vers le 7° mois quand les gens me demandaient dans la rue ou dans les commerces parce que, même si je détestais mentir, j’en avais marre de ceux qui insistaient du genre « allez, on ne se reverra jamais, vous pouvez bien me le dire ». Et ça me mettait mal à l’aise de confier ce secret à un inconnu alors que même nos familles ne savaient pas. En tout cas, chacun fait bien comme il le sent et je ne suis pas sûre de résister pour un suivant tellement tout est devenu concret à partir du moment où nous l’avons su. J’ai un peu peur de moins arriver à me projeter. J’ai hâte de savoir maintenant si Barbouille est une fille ou un garçon !

le 05/02/2018 à 10h58 | Répondre

Doupiou

Quand les inconnus me demandent, je dis que c’est une suprise aussi ! Même ma sage-femme pense que nous ne le savons pas ! Les seules personnes au courant sont PetitePerle, mon mari, le gyneco et moi !

le 05/02/2018 à 15h01 | Répondre

Corentine (voir son site)

On a fait exactement comme vous ! Pour éviter d’être harcelés par nos amis et nos familles, ça a marché nickel, on nous a foutu la paix avec ça ^^ Par contre pour le deuxième, maintenant que le procédé est connu, ça va être compliqué… Je pense qu’on dire le sexe cette fois-ci.

le 05/02/2018 à 13h35 | Répondre

Doupiou

Vous pouvez très bien dire que vous ne le savez pas du tout cette fois-ci 😉

le 05/02/2018 à 15h02 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Je crois qu’il me serait impossible de ne pas savoir le sexe et encore moins de le garder pour moi… Je ne fais que des gaffes alors ça aurait fini par fuiter en parlant déco de chambre ou autre…
Nous c’est le prénom qu’on garde secret et rien que ça, notre entourage a du mal à l’admettre!!

le 05/02/2018 à 13h50 | Répondre

Doupiou

Le secret c’est d’être bon comédien dès le début !

le 05/02/2018 à 15h03 | Répondre

Claire (voir son site)

Nous, notre entourage s’en fiche un peu et avec mon mari, on avait envie de savoir pour se projeter.
Mais je pense que s’il y aurait eu trop de pression de la part de l’entourage, on aurait fait comme vous 🙂

le 05/02/2018 à 15h42 | Répondre

Bibichu

Moi qui ne voulait pas savoir le sexe, j’ai craqué. On a répondu « oui » tous les deux quand le docteur nous a posé la question ce matin. Par contre on garde ça pour nous. Et tout le monde sait qu’on sait, mais qu’on ne dira rien. Du coup c’est très drôle de voir ceux qui persiste dans leur pronostics, et ceux qui finalement me check un peu plus près pour voir si c’est pas un bébé de l’autre sexe. Bref, on rigole!!! Mais bon, on vit très loin de nos familles, alors les coups de pression pour savoir nous frôlent à peine!

le 05/02/2018 à 22h37 | Répondre

Doupiou

C’est sûr que si ta famille est loin, ça doit être moins compliqué à gérer ! Ici je devais faire super gaffe aux articles de la liste de naissance car la moindre touche de bleu ou de rose était interprétée !

le 06/02/2018 à 09h23 | Répondre

Lumi

Et c’est tellement difficile de trouver des articles non genrés, parfois…

le 06/02/2018 à 11h53 | Répondre

Marjorie

Oh nous on a fait quasi tout pareil ! Je voulais vraiment savoir, perso j’ai toujours toujours voulu une fille, et bon j’espère que si j’avais eu un garçon je l’aurais aimé tout pareil, mais je ne voulais pas être déçue ou autre émotion négative à la naissance. Du coup, j’ai su, j’ai pu me préparer et c’était très bien. Par contre hors de question de le dire à qui que ce soit ! Je ne voulais pas être envahie de cadeau bleu ou rose, entendre les conneries de genre… Ça a tellement le don de m’énerver ! On a dis à tous le monde que c’était secret. Sauf… A ma famille… A qui nous avons dis que nous ne le savions pas. Je savais que ma mère l’aurait mal pris, tandis que si c’est un choix de ma part elle ne pouvais rien y redire. Et je crois que j’ai bien fais parce que mes parents m’ont tellement harcelée pour connaître le sexe alors qu’ils pensaient que je ne le savait pas !
Pour ce qui est du prénom, secret aussi, au moins j’étais sûre que quand les gens le saurais, a la naissance donc, je n’aurais aucune critique. Parce qu’on ne dis pas à des parents que le prénom de leur bébé est moche ! Ma sœur l’a dis pendant sa grossesse pour son bébé et elle s’est pris des tartines de conneries, tellement qu’elle a songé changer de prénom. Ça me conforte bien dans mon idée, j’ai eu bien raison.

le 06/02/2018 à 09h18 | Répondre

Doupiou

Je te rejoins sur beaucoup de points ! Pour moi, pour vivre heureux vivons cachés ! Pour PetitePerle nous avions gardé le secret du prénom mais pas du sexe ! Là au moins, le fait que les gens pensent que nous ne connaissons pas le sexe, ils ne nous enquiquinent pas sur le prénom !

le 06/02/2018 à 09h27 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Nous avions fait le même choix pour notre premier ! Mais finalement j’ai été assez mal à l’aise de mentir. Surtout dans la durée, après la grossesse, je me trahissais parfois et les gens s’étonnaient d’apprendre que nous le savions. C’est donc un choix que je comprends mais que finalement nous n’avons pas réitéré pour le second 🙂 .

le 07/02/2018 à 10h22 | Répondre

Doupiou

Je suis de plus en plus à l´aise avec cette idée ! Et si après l’accouchement certains nous demanderont si nous le savions, on n’a pas encore décidé avec mon mari mais on pense leur dire que oui nous le savions mais que nous voulions garder même secret pour nous

le 07/02/2018 à 12h08 | Répondre

Mme Cailloux

Nous ne souhaitions pas connaître le sexe du bébé, mais suite à un déménagement, je n’ai plus été suivie par les mêmes médecins et l’un d’entre eux a fait la gaffe avant que j’ai eue le temps de dire qu’on ne savait pas…
Du coup, tout le monde pense qu’on ne sait pas !
Je suis déçue de l’avoir appris, mais maintenant que c’est fait, je prends ça avec philosophie.
Pour le deuxième j’essaierai de ne pas me faire avoir… quitte à répéter 10 fois à chaque soignant qu’on veut garder la surprise !

le 11/07/2018 à 16h09 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?