Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mon expérience des couches lavables


Publié le 10 octobre 2016 par Madame Vélo

Tu commences à me connaître un peu, et tu sais que j’essaye d’avoir un mode de vie sobre. De ce fait, je fais attention à ma quantité de déchets. Et donc, très naturellement, j’ai voulu me tourner vers les couches lavables plutôt que les jetables. Par chance, mon mari ne s’y est pas opposé, a approuvé et accepté de se servir des couches lavables.

J’ai commencé ma démarche en cherchant des renseignements sur Internet. Et quand tu pars de zéro, tu as beaucoup de choses à découvrir dans la jungle des solutions existantes ! J’ai passé un temps monstrueux à chercher des informations, à comprendre les différents types de couches, à deviner ce qui me plairait et ce qui ne me plairait pas, à sélectionner des témoignages utiles pour mon choix et à trouver la boutique ou le site internet pour faire mes achats.

Et vu le temps que j’y ai passé, je me suis dit que mon expérience pouvait peut-être être utile à celles qui sont en pleine recherche d’informations.

Choisir ses couches lavables

Crédits photo (creative commons) : MissMessie

Les couches lavables, quel intérêt ?

Loin de moi l’idée de te convaincre (mais si après mon témoignage, tu es convaincue, j’en serai bien sûr ravie !), je veux simplement t’expliquer mon choix !

C’est économique :

Eh oui, même si à l’achat, ça demande un sacré budget, sur le long terme, c’est hyper rentable. En faisant une moyenne des calculs qu’on peut trouver à droite, à gauche, un enfant jusqu’à 2 ans et demi va coûter entre 1200 et 1800€ de couches jetables, tandis que le budget pour les couches lavables va s’élever entre 500 et 800€. Et ça, ce n’est que pour le premier enfant : pour les suivants, l’investissement est déjà réalisé et ça ne coûte rien (ou presque) !!

C’est écologique :

Tu l’auras compris, les couches lavables génèrent beaucoup beaucoup moins de déchets que les jetables. Et à ceux qui me disent : « Pour laver tes couches, tu utilises de l’eau et de l’électricité pour la machine à laver, c’est pas écolo tout ça… », je leur réponds que fabriquer des jetables demande aussi de l’eau et de l’électricité, et que des études ont montré que, malgré le lavage, l’impact écologique restait beaucoup moins important pour les lavables.

C’est meilleur pour la santé :

Les couches jetables sont bourrées de produits chimiques pour des raisons diverses et variées (augmenter l’absorption, diminuer les odeurs, traiter les fibres, etc.), produits qui sont donc au contact des jolies fesses de bébé. Et pour les garçons, on commence à reconnaître l’impact non négligeable des couches sur l’augmentation de la stérilité masculine : les testicules sont maintenus au chaud, l’air ne circule pas. Je ne dirais pas que les couches lavables diminuent l’humidité ambiante de cette zone (ah ah !), mais les matières des lavables sont plus respirantes, ce qui évite à la température de monter en flèche.

C’est mignon :

Personnellement, je trouve ça plus joli un petit popotin vert, avec des petits singes, ou bleu avec des petits bateaux, que les popotins blancs-pas-vraiment-blancs ! Mais ce n’est que mon avis !

Quelques inconvénients tout de même (car rien n’est jamais parfait !) :

  • Les couches lavables sont plus volumineuses (même s’il en existe des très fines maintenant) que les jetables, ce qui implique de passer plus rapidement à la taille de vêtements supérieure. Par exemple, mon fils ne rentre pas dans les pantalons trop « moulants ».
  • Les couches lavables ont sans doute besoin d’être changées plus souvent. (Je n’en ai pas la certitude : vu que je n’utilise pas de jetables, je ne peux pas comparer ! Mais il me semble.)

Où trouver les informations, comprendre comment ça marche ?

Internet est une mine d’or, mais encore faut-il savoir où chercher. Voici quelques sites et ressources diverses :

  • Une émission de « Comment ça va bien » sur le sujet.
  • Un site internet vraiment bien fourni, avec des vidéos explicatives très sympa. C’est sur ce site internet que j’ai acheté mon kit d’essai (je t’en parle plus bas). Malheureusement, je n’ai pas continué avec eux, car je trouve qu’ils sont souvent en rupture de stock sur beaucoup d’articles.
  • Si tu as la chance d’habiter Paris ou une grande (grande) ville, il existe des magasins spécialisés (d’ailleurs, ApiNapi en est un). Moi, c’est ce qui m’a vraiment manquée : pouvoir aller voir en vrai à quoi ça ressemble, les toucher et les voir de près pour m’aider à faire mon choix. Inutile d’aller chercher dans les grandes chaînes de puériculture : au mieux, ils auront un seul modèle, au pire, ils n’auront que des couches jetables bio…
  • Sinon, il existe peut-être dans ta ville une association de portage qui propose aussi de l’information sur les couches lavables. C’est bête à dire, mais c’est souvent dans ce genre d’associations qu’on rencontre d’autres utilisatrices(/teurs) de lavables.

Comment j’ai procédé : se créer un kit d’essai et faire son choix

Je t’invite vivement (une nouvelle fois) à regarder la vidéo de présentation d’ApiNapi pour comprendre la suite de mon article !

J’ai donc compris qu’il existait trois types de couches : les classiques, les Tout-En-Un (TE1) et les Tout-En-Deux (TE2 ou couches hybrides). Il y a à chaque fois une partie absorbante, pour le pipi, qui passe à la machine. On peut aussi rajouter un voile de protection pour récupérer les selles et les mettre à la poubelle ou dans les toilettes sans en avoir plein les mains.

Autant les couches jetables sont globalement « universelles », autant pour les lavables, c’est moins vrai : certaines vont parfaitement correspondre à un bébé, tandis qu’un autre bébé sera mieux avec une autre marque. De même, certains types de couches vont plus facilement séduire certains parents utilisateurs que d’autres, selon leur mode de fonctionnement, leur fréquence de machines, leurs goûts, etc. Ainsi, il est fortement conseillé de commencer par un kit d’essai avant de faire son choix et de commander les couches en plus grande quantité.

Il existe des kits tout faits sur les sites spécialisés (comme ApiNapi ou Lilinappy), mais moi, j’ai préféré me créer mon propre kit.

Voici ce que j’ai acheté avant la naissance :

  • deux couches TE1 des marques Blueberry et TotsBoots
  • deux couches classiques des marques TotsBoots et Storchenkinder, ainsi qu’une culotte de protection de la marque TotsBoots
  • deux couches TE2 des marques Bummis et Hamac

J’ai également investi dans un flacon d’huile essentielle d’arbre à thé (quelques gouttes au fond du seau permettent de désinfecter et de limiter les odeurs) et dans un rouleau de voile de protection. J’ai recyclé une poubelle retrouvée dans la chambre d’enfant de mon mari pour l’utiliser comme seau à couches. Ce premier achat m’a coûté 187€.

Les couches étaient tellement mignonnes que j’avais hâte que bébé arrive pour les utiliser !!

À la maternité, je n’ai pas poussé Mémé dans les orties, et nous avons utilisé des jetables. Moi qui n’avais jamais changé de couches de ma vie, je voulais commencer par apprendre à le faire avant de me compliquer un peu la vie !

En arrivant à la maison, on s’est laissé un mois pour tester les différentes couches et faire notre choix. Le kit d’essai n’était pas suffisamment fourni pour pouvoir fonctionner exclusivement avec les lavables, donc on fonctionnait en mixte lavables/jetables. Et honnêtement, au bout d’une semaine, quand j’ai vu la vitesse à laquelle se remplissait ma poubelle de salle de bain, j’ai redoublé de motivation pour passer au tout lavable !

Au bout d’un mois, on a fait un bilan avec mon mari :

  • Les TE1 Blueberry sont vraiment trop mimi, mais on a eu des fuites à chaque fois.
  • Les couches classiques font vraiment un gros popotin à notre bébé, et comme on était en été, on avait peur que ça lui tienne trop chaud. Néanmoins, celles-ci sont conseillées pour la nuit : on a donc décidé d’en acheter deux autres pour avoir un roulement la nuit.
  • Les TE2 Bummis sont pas mal, mais mettent du temps à sécher. En revanche, les Hamac sèchent super vite, elles sont relativement fines sur les fesses de bébé, et on n’a jamais eu de fuites. On se décide donc pour ce modèle de couches.

J’ai donc refait une commande pour nous équiper en couches Hamac, ainsi que deux autres TE1 Blueberry et des couches « classiques » pour la nuit, le tout pour 253€.

Voici notre équipement en Hamac pour avoir un roulement efficace en faisant une lessive tous les deux jours : quatre culottes et dix inserts. J’avais des inserts en microfibre et d’autres en chanvre/coton. Les chanvre/coton sont sympa, mais ceux en microfibre sèchent tellement vite qu’elles sont vraiment plus pratiques.

Notre bilan à 3 mois

Finalement, les TE1 Blueberry que j’avais rachetées n’ont pas beaucoup servi, puisqu’on a continué à avoir des fuites à chaque fois. Bien que je les trouvais vraiment mimi, j’ai laissé tomber !

Je n’ai jamais mis les couches « classiques » à mon fils la nuit. Ni la journée. Elles n’ont quasi pas servi. En fait, la nuit, on a pris l’habitude de lui mettre des Pampers, car comme il se réveillait déjà la nuit pour manger, on voulait être sûrs qu’il n’ait pas une autre raison de se réveiller, comme une fuite dans la couche, par exemple ! Et puis, il y a eu la canicule, et je n’ai pas eu le cœur de lui mettre ces grosses couches. Car comparé aux Hamac, les couches lavables classiques n’ont pas l’air confortables !

En revanche, on a vraiment bien aimé les Hamac. Comme je te le disais, elles sont fines, elles sèchent vite (culotte et insert), comme la culotte et l’insert se séparent, on n’est pas obligé de laver la culotte à chaque fois, elles se mettent facilement grâce au système à scratch, elles ne fuient pas et, petit bonus, elles ont été conçues et fabriquées en France !

Seul bémol : il y a une manipulation à prévoir pour monter la couche : il faut donc anticiper et préparer la couche avant de mettre bébé les fesses à l’air trop longtemps et risquer un pipi inopiné sur le polo-de-Papa-qui-retourne-au-travail-juste-après !

Les couches Hamac existent en différentes tailles. On avait donc la taille S, qui va normalement jusqu’à 8 kilos. À la fin de l’été, notre bébé de 3 mois et demi pesait presque 7 kilos, et pendant une semaine, on a eu des fuites tous les jours. J’ai donc fait une nouvelle commande avec la taille M (qui ira jusqu’à ses 1 an au moins) : quatre culottes, douze inserts, trois inserts spécial nuit et plusieurs rouleaux de voile de protection, pour 274€.

Notre bilan à 9 mois

Avec quatre culottes et douze inserts, on tient facilement le rythme d’une lessive tous les deux jours, sans paniquer. On n’a pas de fuites, la nounou a adopté le principe et s’en sort très bien, et les fesses de mon bébé n’ont presque jamais été rouges.

J’ai été bluffée par les inserts spécial nuit : je n’y croyais pas vraiment, mais ça tenait bien ! Sauf vers ses 5 mois, quand il a recommencé à téter deux fois la nuit. Et là, il n’y avait vraiment que les Pampers qui étaient suffisamment absorbantes pour tenir la nuit. Depuis qu’il ne boit plus la nuit, je voudrais repasser aux lavables, mais l’habitude des Pampers est tenace, et je ne m’y suis pas encore résolue !

Alors oui, c’est vrai, des fois, il faut y mettre un peu les mains. Quand la couche a été touchée par les selles et qu’il faut la rincer, on fronce le nez, et ça passe vite !

Concernant les lessives, je passe d’abord les couches en programme rinçage-essorage pour enlever le gros du pipi, et ensuite, je rajoute tous nos vêtements, et je lance la machine. De temps en temps, il faut faire une lessive spéciale pour « décrasser » les couches et leur rendre leur pouvoir d’absorption mis à mal par le calcaire.

Notre bilan à 16 mois

On a eu un épisode de plusieurs jours, vers ses 12 mois, où on avait pas mal de fuites. Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé à ce moment-là : peut-être que Crapouillou a eu une poussée de croissance qui lui donnait très envie de faire pipi ?!

On le change effectivement un peu plus souvent qu’un bébé aux couches jetables : il utilise en moyenne quatre à cinq couches par jour. La nuit, on alterne entre les Pampers et les lavables. Je crois que je n’ai tellement pas envie d’être réveillée la nuit que je ne veux prendre AUCUN risque de ce côté-là. Et pourtant, on n’a pas de problèmes de fuite les fois où on lui met les lavables !

Il porte toujours la taille M, et on devrait pouvoir l’utiliser encore entre deux et quatre mois, je pense.

On a également découvert, un jour où Crapouillou portait une couche jetable, que les couches lavables sont beaucoup moins odorantes lorsqu’il y a des selles ! Gros avantage en terme d’odeurs, mais ça demande une plus grande vigilance afin d’éviter que bébé reste deux heures dans son caca.

Conclusion

Côté financier : nous avons dépensé pour l’instant 791€ (plus les voiles de protection : environ un rouleau à 4€ par mois), sachant que certains achats ont été inutiles et que les dépenses ne sont pas finies, puisqu’il faudra se ré-équiper en taille L. Mais l’investissement sera moindre, car les culottes L s’utilisent avec des inserts M.

Mais quand je vois le prix d’un paquet de couches Pampers, je suis heureuse de ne pas dépenser 30€ par semaine ! Et surtout, je sais que ça finira par être rentable, surtout que nous envisageons d’avoir plusieurs enfants.

Quant aux couches qui ne nous conviennent pas, je pense soit les revendre, soit en faire don à une association de promotion des couches lavables. Ou bien les garder pour fournir un kit d’essai aux femmes de mon entourage qui voudraient tester. Après tout, nous on a préféré les Hamac, mais peut-être que d’autres préfèreront les Blueberry !

Et toi ? Tu utilises des couches lavables ? Quelle est ta marque de prédilection ? Quels avantages et inconvénients y vois-tu ? Dis-nous !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

65   Commentaires Laisser un commentaire ?

Marie Obrigada

Voilà qui me remotive pour vraiment passer aux lavables pour un 2e bébé. J’ai fait l’erreur de ne pas essayer avant d’acheter et du coup j’ai un stock de langes pliables à insérer dans une couche + le rouleau pour les selles, etc. Avec ma fille qui se retournait déjà dans tous les sens pendant le change quand elle a atteint les 5 kg demandés, nous avons laissé tombé. Mais comme je suis convaincue de l’intérêt du lavable, il faut vraiment que je retente (maintenant et avec d’autres marques plus tard)

le 10/10/2016 à 07h37 | Répondre

Madame Vélo

C’est cool si ça t’aide à trouver la motivation 🙂 C’est vrai que le début est un peu galère, il faut trouver les bonnes couches, trouver son organisation et que tout ça rentre dans la routine. Pour te faire un kit d’essai n’hésites pas à te tourner vers de l’occasion ou de la location, parce que vraiment le point noir c’est de mettre si cher dans des couches qui ne nous serviront pas si elles ne conviennent pas !

le 11/10/2016 à 14h01 | Répondre

Weena (voir son site)

Je voulais vraiment passer aux lavables pour FeuFolet … d’ailleurs, j’ai un « kit d’essais » composé de deux couches de 5 ou 6 marque différentes (je ne sais plus lesquels, faut que je regarde, mais sûre pas de Hamac car elle me font de l’oeil), mais soit j’avais des problème de fuite, soit de rougeur avec un change toutes les 3/4h (comme avec des couches jetables) et j’avoue, la perspective d’un change toutes les 2h m’a découragé …
Résultat, je n’ose pas réessayer pour LutinCoquin, il souffre déjà suffisamment avec son reflux, je n’ai pas envie de prendre le risque qu’il ai des rougeur/brûlure sur les cuisses :-S

le 10/10/2016 à 07h56 | Répondre

Madame Vélo

Oh c’est bizarre ces rougeurs, normalement on a moins d’érythèmes fessiers avec les lavables justement. Je comprends que changer les couches toutes les 2h ne te tente pas trop 😉 C’est là qu’est la clef (et toute la difficulté) : trouver la bonne couche pour le bon bébé !

le 11/10/2016 à 14h03 | Répondre

Weena (voir son site)

Je ne sais s’il fait de gros pipi ou des pipi très acide, mais avec une TE2 + insert + voile polaire + feuille de protection, il avait les cuisses brûlées au niveau de l’élastique des couches :-s

le 11/10/2016 à 14h23 | Répondre

Madame Vélo

Ouille, pauvre loulou ! C’est peut-être les couches qui n’étaient pas adaptées à sa morphologie ?

le 11/10/2016 à 15h02 | Répondre

Weena (voir son site)

J’ai essayé 4 modèles différents : couche + culotte popolini, TE1 à poche B’bies et Little Angel, TE2 piwapee …
Et là, avec deux bébés à couches, je manque de courage … peut-être que je retenterais avec LutinCoquin quand FeuFolet sera propre, ou avec un troisième 😉

le 11/10/2016 à 15h18 |

Ars Maëlle (voir son site)

Merci pour ton témoignage, ce système m’intéresse beaucoup pour la suite. Je me pose quand même une question : est-ce que tous les modes de garde acceptent les couches lavables ? J’imagine qu’en collectivité ça doit être plus compliqué à faire passer, non ?

le 10/10/2016 à 07h56 | Répondre

Albertine (voir son site)

Lorsque nous avons commencé à « postuler » pour les crèches et à recruter les nounous nous posions systématiquement la question. Pour les crèches en général il n’y avait pas de souci mais bien sur ils ne rincent pas les couches et te redonnent ton petit sac à la fin de la journée ^^ Pour les nounous ça dépendaient vraiment. Je me souviens d’une qui a répondu par la négative et qui nous a même déconseillé de le faire (la même que ne faisait pas faire d’activités aux enfants parce que « ça les fatigue trop de toute façon » : autant te dire que nous ne l’avons pas retenue ^^). Mais en tout cas pour la nôtre ça ne pose aucun souci !

le 10/10/2016 à 10h28 | Répondre

Claire (voir son site)

Chez nous, pas de pb pour la crèche 😉

le 10/10/2016 à 22h09 | Répondre

Madame Vélo

Nous avons une assistante maternelle et lors du recrutement c’était une des questions importantes que je posais. Celle qu’on a choisi a accepté avec curiosité et intérêt donc c’est cool. Mon fils va parfois à la halte garderie et cette crèche-là sont aussi aux lavables, donc pas de soucis non plus ! Je pense que c’est vraiment au cas par cas, il faut poser la question 🙂

le 11/10/2016 à 14h06 | Répondre

Doupiou

Je ne suis pas tout convaincue par les couches lavables qui me paraissent d’un autre temps. Et puis, comme il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis, je vais essayer pour un éventuel second enfant. En attendant, la crèche de PetitePerle expérimentent les couches lavables depuis un an, sur le volontariat des parents. Je pense y inscrire ma fille …!

le 10/10/2016 à 09h00 | Répondre

Madame Vélo

Tu as le droit d’être réticente 🙂 Oui en attendant tu peux toujours inscrire ta fille pour les couches à la crèche et voir ce que ça donne ! Tu me tiendras au courant ?

le 11/10/2016 à 14h07 | Répondre

Jahanara

Je voulais initialement passer aux couches lavables une fois rentrés de la maternité. Mais comme la naissance et les jours qui ont suivi ont été plus mouvementés que prévu, j’ai abandonné. Par contre, hors de question d’utiliser des Pampers. Nous avons opté pour des couches jetables « écologiques », pas bourrées de produits chimiques, et fabriquées en France. Et finalement, ce choix nous convient bien.

le 10/10/2016 à 10h10 | Répondre

Madame Vélo

C’est clair qu’au début il faut quand même une sacré dose de motivation, et quand les débuts avec bébé sont difficiles je comprends qu’on n’ai pas envie de « se rajouter ça en plus » ! A contrario, je ne suis pas convaincue par les couches bio, qui génèrent tout autant de déchets ! Mais je trouve ça bien qu’elles existent en alternative des couches classiques, et tant que ça convient aux parents et à bébé c’est le principal 🙂

le 11/10/2016 à 14h09 | Répondre

Tamia (voir son site)

Merci pour ton retour sur les lavables. Nous sommes très intéressés par ces couches, j’ai trouvé un livre (d’occasion) qui présente les différents systèmes, leurs avantages et leurs inconvénients, les liens que tu mets vont être un excellent complément !
Je pense faire comme toi, tester différents modèles puis faire mon choix ensuite. J’ai aussi bien envie de tester de les coudre moi-même, il faut juste que je trouve les bons tissus…

le 10/10/2016 à 10h22 | Répondre

Madame Vélo

Avec plaisir ! N’hésites pas à me demander si dans tes choix et tes essais tu as besoin de conseils ou d’un coach en motivation 😀 Et si tu arrives à les coudre toi-même c’est le top du top !

le 11/10/2016 à 14h11 | Répondre

Albertine (voir son site)

Couches lavables ici aussi 🙂 Nous sommes plutôt contents des Hamac. Je trouve que c’est un gros investissement de départ et j’avoue que je ne suis pas sûre de « rentrer dans mes frais » pour Petit Viking. Mais s’il a un petit frère ou une petite sœur la question ne se posera plus. Je confirme aussi que je dois le changer plus souvent en lavables qu’en jetables (nous sommes partis en vacances uniquement avec les jetables et j’ai bien vu la différence). Mais sinon nous sommes convaincues et la Nounou aussi ! Et comme toi j’adore les petites fesses colorées que ça leur fait je trouve ça super classe.

le 10/10/2016 à 10h24 | Répondre

Madame Vélo

Oui, pour la 1ere fois en 1 an et demi on vient de faire un week-end complet en jetables et on a vu la différence en terme de nombre de changes ! Mais j’ai aussi vu la différence dans la poubelle !
Concernant l’investissement, je suis d’accord avec toi, je pense qu’on rentrera quand même dans nos frais avec le 1er mais ça sera tout juste (entre les couches, les voiles de protection, les pampers pour la nuit, etc.) mais c’est clair qu’avec les enfants suivants on sera gagnant ! Dans tous les cas, on n’est pas perdant 🙂

le 11/10/2016 à 14h14 | Répondre

Nabba

Alors de mon coté nous avons utilisés la marque close pop in. C est des t2 et elles sont top..et surtout bien plus absorbante que les couches jetables!! Je lui laissé toute la nuit sans souci (sauf au tout début car il faut laisser un peu de temps pour que le couche soit à son absorbtion maximale) sachant que ma fille téte enormément la nuit((!!
Par contre tu n as pas beaucoup d’insert et culotte moi j ai acheté un lot de 20 insert et 20 culottes et 6 booster pour moins de 400e.
Le seule souci de ses couches , elles vont de 3,5kg à 14 kilo, c est qu il ne faut pas avoir un bébé bien portant car au bout d un certain temps sa ne leur va plus.

le 10/10/2016 à 11h20 | Répondre

Ceriise

Bonsoir,

Je viens d’investir pour des Pop in v2 en minkee (20 couches, 20 inserts et 6 boosters), est-ce de celles ci dont vous etes contentes ? J’en ai testé une qui me convient bien, mais c’est stressant comme investissement ! Arrivez-vous à réellement les utiliser en te2 ? Les v2 ont un « coeur absorbant » dans la culotte alors je m’interroge…

le 10/10/2016 à 22h59 | Répondre

Madame Vélo

Oh je ne connais pas du tout cette marque. C’est chouette d’avoir un retour positif comme le tiens 🙂
ça ne m’étonne pas qu’avec des TE2 tu ai besoin d’en acheter plus. Après j’avoue que si j’avais investie un peu plus ça me permettrais peut-être de ne faire qu’une lessive tous les 3 jours au lieu de tous les 2 jours. ça se calcul !

le 11/10/2016 à 14h17 | Répondre

Nabba

Coucou

Alors moi ce ne sont pas des minkee mais des bambou et pareil il y a un coeur absorbant dans la culotte. Donc je lavais le tout a chaque , à chaque change je prenais une nouvelle culotte mais bon ce n est pas contraignant vu le nombre qu il y a ))

le 12/10/2016 à 08h47 | Répondre

Ceriise

Pardon je t’embête encore mais j’ai trouvé peu de retours…
Tu as pu les faire porter jusqu’à quel âge/poids ?
Mon fils de 8 mois et 8kg est déjà à la dernière rangée de pressions…
Tu n’as pas eu de fuites ? Tu les utilisais la nuit ? Tu lavais à combien ?
(oups, ça fait beaucoup de questions…)

le 12/10/2016 à 20h58 | Répondre

Hibiscus

Parmi les couches que j’ai préférées, il y avait des bumgenius et les pop’in close. J’ai eu une bonne opportunité pour un lot de pop’in neuf sur le bon coin, je ne tourne qu’avec celles là maintenant. Comme j’ai tout acheté d’occasion j’ai plusieurs versions, sûrement V1 et V2 qui ont les mêmes pressions, et V3 qui a des pressions différentes. Du coup je n’avais pas assez d’insert compatibles avec la V3 et j’ai cousu des pressions supplémentaires pour adapter les inserts V1 et V2 aux couches V3. Mes inserts V3 sont en bambou, ma fille a les fesses rouges et vu que je n’ai pas de sèche linge, ils sont très rêches. Les inserts microfibres sont top, pas fesses rouges, toujours doux. Maintenant elle a presque 2 ans, 11 ou 12 kilos, et niveau taille c’est vraiment limite. Je mets des jetables la nuit du coup, mais quand elles étaient plus ajustées, j’ajoutais 1 ou 2 épaisseurs pour la nuit sans problèmes. J’espère t’éclairer un peu!

le 21/10/2016 à 16h43 |

Hibiscus

Je stock à sec avec des gouttes d’arbre à thé puis machine à 30 ou 40 avec le linge. De temps en temps, surtout si ça a été mal stocké (merci nounou) ou lessives trop espacées je lance un cycle rapide 15 min sans lessive avant le lavage ou prelavage + lavage à 60 (c’est mon seul programme avec prelavage….). J’ai pas de problème, si ce n’est quand j’ai confié les couches à ma maman, elle me les a rendues grisées….

le 21/10/2016 à 16h54 |

Floconnette

Ici je n’en voulais pas. Honnêtement je trouve ça super, pour toutes les raisons que tu dis (principalement l’impact sur la peau de bébé et l’impact écologique). Mais je n’avais pas envie de m’embêter avec ça car pour moi ça représentait une contrainte. Par la suite, mon fils aîné a eu énormément de fuites de couches, parfois même la journée, et pendant des périodes de plusieurs semaines, plusieurs fois par nuit! On a essayé toutes les marques c’était la catastrophe, ça arrive encore si je me trompe de couche la nuit car il n’est pas encore propre à plus de 2 ans et demi, et pèse 16,5kg et boit énormément…
Le petit nous fait des fuites aussi de temps en temps mais pour l’instant ça va, c’est occasionnel. Pourtant il passe des nuits de 11H, voire 12H parfois, et boit pas mal le soir.

Avec mes dodus je dois changer de taille vite aussi pour ne pas que ça déborde donc je pense que le problème est le même en jetable tu vois! Mon fils cadet a dépassé les 7 kg à 2 mois et demi là…. Je pense bientôt passer en taille 4 mais j’ai encore 2 paquets de 3 à écumer, vite vite lol !!
En tout cas tu as mon admiration, j’aurais aimé le faire mais je n’en ai pas eu le courage, et avec deux dans les couches là je pense que je ne pourrais pas. Mon aîné a régurgité jusqu’à un an passé à cause de son RGO, de vrais geysers, on passait notre vie à faire des machines car tout y passait (tapis d’éveil, housses des coussins du canapé, linge de lit, ses vêtements, les nôtres, serviettes de bain…. ) donc j’avais vraiment pas envie de rajouter les couches là dessus. Mais tu as raison, la vitesse à laquelle je vide mes poubelles de couches est affolante avec les 2 !!!!!!! Et pourtant je ne les change pas « tant que ça », le grand ça doit être de l’ordre de 4 couches par 24H, et le petit 5 à 6 fois je dirais (sauf cas exceptionnels).
Et anecdote: pour l’aîné, Pampers étaient les PIRES qui soient pour les fuites, une vraie catastrophe, il était trempé et la couche intacte, ça fuyait sur le côté car il dormait sur le côté et rien à faire! Avec d’autres marques plus larges sur les côtés, ça allait bien mieux et depuis qu’il a la bonne taille je lui mets des couches à enfiler la nuit du coup (mais en effet, ça coûte un bras car les couches culottes sont en général à 25cts minimum pour les moins chères, pour atteindre dans les 50cts voire plus pour les grandes marques!!! Les nôtres nous reviennent à 26 ou 27 cts je crois avec mon programme fidélité bébé mais c’est encore très cher).

le 10/10/2016 à 13h19 | Répondre

Madame Vélo

Oh la la ça a l’air d’être galère chez vous les couches !! Je suis également convaincue qu’avec certains bébés, lavables ou jetables, il y a des fuites de toute façon, donc ce n’est pas une question de lavables ! Mais je comprends très bien que parfois ça soit compliqué à mettre en place dans les familles.
J’avoue que quand on s’est lancé pour le deuxième j’avais pas pensé à cette période charnière où il y aurait double couches ! Et ça me déprime d’avance lol : 2 fois plus de temps sur la table à langer à mettre les mains dans le caca Youpi !!

le 11/10/2016 à 14h22 | Répondre

Croco

Mon fils aussi porte des couches Hamac. Pourtant avant la naissance, je trouvais que le concept était séduisant mais trop compliqué pour moi. Mais finalement, on a commencé vers ses 3 mois et on est ravis.
Deux petits bémols :
– Vers les 6 mois de bébé, nous avons eu des fuites la nuit malgré les « boosters » de nuit (un insert normal 3 couches + un insert une couche utilisable aussi dans le maillot-couche). Du coup, nous avons acheté plus tôt des couches taille L que nous lui mettons la nuit avec 2 inserts normaux et pour nous ça a réglé le problème, mais on a mis quelques semaines avant de trouver cette solution.
– Je pense que les économies présentées par les sites qui font la promotion des couches lavables sont un peu exagérées. Ils ne prennent pas en compte les films jetables (moi je compte entre 75 et 100€ par an), le surplus de consommation d’eau et d’électricité (même si ce n’est pas énorme), et ils partent sur des lots de couches minimum (moi j’ai 5 culottes et 14 inserts, et je trouve que c’est le minimum pour pouvoir partir un week-end sans faire de lessive). Sans compter que rare sont ceux qui n’achètent pas au minimum quelques paquets de couches jetables pour des vacances itinérantes, des périodes aux nuits difficiles ou autre cas particulier. (Bon, nous on prévoit plusieurs enfants, donc on est sur de rentabiliser .)

le 10/10/2016 à 14h36 | Répondre

Madame Vélo

Oh chouette une autre utilisatrice des Hamac 🙂
C’est une bonne idée de passer à la taille du dessus s’il y a des fuites, j’avoue que je n’y avais pas pensé !
Oui, comme je l’ai dis plus haut, je pense aussi que les calculs sont un peu justes, car ils oublient tous ces petits rajouts (voile de protection, quelques jetables de dépannage, kit d’essai, etc.) Mais il me semble que la plupart prennent en compte la lessive, l’eau et l’électricité. Bon après, je ne sais pas combien de machines par semaine ils comptent !

le 11/10/2016 à 14h26 | Répondre

Claire (voir son site)

Je pense que tu va me convaincre de tester les Hamac. Je suis déjà aux lavables. J’ai acheté mes couches d’occasions, ce sont des petits dessous et je les ADORE! Mais la marque n’existe plus ;-(
Ce qui me freine chez les hamac c’est que ce ne sont pas des couches évolutives (contrairement à celles que j’ai) mais je lis que des retours positif concernant cette marque. Je pense que je vais essayer car j’ai quelques couches qui arrivent en fin de vie !

le 10/10/2016 à 15h13 | Répondre

Ceriise

Je viens d’en acheter (pour la nuit) sur bebeboutik.com 😉 Si jamais…
(des p’tits dessous)

le 10/10/2016 à 23h07 | Répondre

Claire (voir son site)

Merci, du coup je viens de retourner sur le site et effectivement il a dû reprendre du service depuis septembre 😉
J’ai été jeter un coup d’œil sur bébé boutik mais c’est des TE1 a poche que j’ai ! Mais ça demande une recherche approfondie du coup 😉

le 11/10/2016 à 17h51 | Répondre

Madame Vélo

J’ai entendu parler des Petit dessous et j’en avais entendu du bien. C’est dommage que tu n’en trouves plus !
En effet les Hamac ne sont pas évolutives, mais contrairement à toi j’y ai vu un avantage : je n’aimais pas trop les évolutives quand Crapouillou était tout petit car ça lui faisait un énooorme popotin. Par contre en terme de prix c’est sûr que ça n’a rien à voir… Après on est à la taille M depuis plus d’un an, et même s’il lui faudra quand même des taille L avant qu’il soit propre j’ose espérer qu’on n’aura pas besoin d’investir dans des XL !!

le 11/10/2016 à 14h29 | Répondre

Hermy

Je suis assez admirative des personnes qui utilisent des couches lavables. Je n’ai pas réussi à passer le cap par contre pour l’été, j’ai acheté à chaque fois des maillots de bain hamac et j’en suis fan. Je pense que quand on sera dans la propreté j’investirai ou réutiliserai le maillot comme culotte d’apprentissage.

le 10/10/2016 à 17h01 | Répondre

Madame Vélo

Hi hi moi j’ai jamais passé le cap de la couche-maillot de bain lavable ! Je ne sais pas pourquoi tu m’diras, c’est stupide de ma part mais bon. Sans doute beaucoup de flemme cet été 🙂

le 11/10/2016 à 14h31 | Répondre

Étoile (voir son site)

Tu m’as convaincu. Je n’avais pas testé pour le moment, mais je connais très bien Hamac pour utiliser leur maillot de bain pour Petit Prince. Zéro fuite et très confortable. J’hésite carrément à acheter tout de suite avant de prendre en essai. Par contre, en crèche, pas persuadé qu’ils me suivent, mais si je pouvais déjà passer en couches lavables le soir et le week-end 🙂

le 10/10/2016 à 17h05 | Répondre

Madame Vélo

Cool 😀
Essaye quand même avant (quitte à en acheter 1 d’occaz), on sait jamais, ça serait bête de devoir le regretter ! Tu me tiendras au courant ?! 😉

le 11/10/2016 à 14h32 | Répondre

Madame Vélo

D’ailleurs si tu veux acheter je peux te parrainer, ça nous fera des réducs à toutes les 2 😉

le 11/10/2016 à 14h33 | Répondre

Croco

La plupart des crèches acceptent de réceptionner bébé en couche lavable, mais souvent, ils ne veulent pas s’embêter avec, donc ils te mettent la couche dans un sac étanche que tu leur fournis (après avoir enlevé le voile de protection en cas de selles, et parfois même s’il n’y en a pas), et tu récupères le sac le soir, avec un bébé en couche jetable. Ce n’est pas idéal niveau écologie, mais au moins, ça t’évite de devoir acheter des couches jetables juste pour le matin.

le 12/10/2016 à 08h13 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je précise que je suis déjà aux cotons lavables et je ne reviendrai jamais aux cotons classiques. La durée est excellente dans le temps. Je reste sur du coton classique uniquement en cas de couche un peu compliquée 🙂 🙂

le 10/10/2016 à 17h06 | Répondre

Madame Vélo

Oh peux-tu me dire où tu as acheté tes cotons lavables et quelle matière tu as choisi ? J’en ai quelques un (une face coton et une face bambou) mais je trouve qu’ils deviennent rêche avec le temps. Et je voudrais en acheter d’autres pour être mieux équiper mais je ne sais pas trop lesquels acheter.

le 11/10/2016 à 14h35 | Répondre

Mademoiselle Un Bébé en premier

Ma fille de 20 mois a été exclusivement en lavables Hamac ses 6 premiers mois, peut-être 7. Et puis, par commodités pour les sorties, les week-end, les vacances, on lui mettait des jetables (de la marque Tidoo, écolo etc… ). Jusqu’à ses 12 mois, on était sur du 25% jetables, 75% lavables. Mais petit à petit, la proportion de lavables a baissé. Aujourd’hui, on ne lui met ses lavables qu’occasionnellement, peut-être 1 ou 2 par semaine… J’étais absolument convaincue par mes couches et j’espère vraiment que pour un prochain, ça marchera mieux, mais pour ma petite nous avons presque toujours eu des fuites (par passade, avant le changement de taille par exemple ou juste après). C’est assez incommodant de devoir décaper bébé de la tête aux pieds 3 fois par jour. Cela dit, aucune marque de couches jetables ne nous a vraiment convaincus non plus. J’ai à la maison un modèle de bébé pas facile à langer : micro cuissots (10kg de petite fille à ce jour) + gros volumes de pipis (gros gros) ! Donc il nous faut un maximum d’absorption pour un modèle de couche réduit (car sinon, ça fuit à l’entrejambe en fait..). Elle fait de gros gros pipis, et à partir de 14 mois, s’est mise à faire popo 4 fois par jour… un enfer de devoir sans cesse « mettre les mains dedans » (je trouve les voiles de protection peu efficaces, comment les places-tu dans la couche ?). Donc, oui, les fuites nous ont découragés. Et puis, vers 14 mois toujours, chose à laquelle je ne m’attendais pas… ma fille s’est mise à rougir des fesses en lavables. De grosses irritations… On pensait que c’était les dents au départ (elle n’avait encore que 2 dents à 14 mois on n’avait pas trop d’expérience de ce côté là). Mais on a constaté qu’en jetable, on n’avait aucun problème ! Ô rage, ô désespoir comme dirait l’autre… j’ai décrassé mes couches, changé de lessive, je l’ai changé un peu plus souvent… Mais rien n’y a fait… Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais clairement, j’avais beau le vouloir sincèrement, je ne pouvais plus lui mettre des lavables aussi souvent. Concernant la nounou, elle a beaucoup aimé utiliser les Hamac. Elle nous rince nos couches et nous rend notre petit sac étanche tous les jours. Côté inserts, j’avais une préférence pour le chanvre, plus doux et plus absorbant selon moi (et plus « nature »). Mais il est vrai qu’ils sèchent moins vite, et surtout, l’odeur est assez désagréable une fois imprégné de pipi.
Voilà pour mon retour ! J’y crois dur comme fer et j’ai essayé de m’y tenir, mais j’ai petit à petit abandonné, à regrets.

le 10/10/2016 à 17h12 | Répondre

Madame Vélo

Merci pour ton retour d’expérience, c’est très intéressant !
Oui c’est vrai que c’est un peu pénible les 3-4 jours de fuite avant de réaliser qu’il faut passer à la taille du dessus.
Alors là ça m’intéresse vachement ce que tu dis sur les fesses rouges de ta fille à ses 14 mois. On a eu le même soucis. A 14 mois, cet été, Crapouillou a commencé à avoir des rougeurs (alors qu’il n’en avait jamais eu jusque là !), et même des plaies à vif. On a tout essayé, des tas de crèmes, j’ai vu 2 médecins, il y en a même 1 qui m’a donné de la crème à la cortisone. Rien à faire. Il hurlait le pauvre, il avait mal. J’ai pas voulu mettre en cause les lavables, ça m’aurait vraiment fait ch*** ! J’ai fini par voir un médecin homéopathe qui lui a prescrit un traitement et oh miracle, depuis 1 semaine ça a l’air de guérir pour de bon ! ça aura quand même duré 2 mois de demi cette affaire. Heureusement avec l’été j’ai pu le laisser les fesses à l’air de temps à temps pour aider à la cicatrisation. Je n’ai aucune idée de à quoi c’était dû. Peut-être les dents au début, puis ça s’est infecté et la peau est devenue sensible ? Je ne sais pas !
Et sinon oui, je suis d’accord, ça nous a bien soûlé cet été quand il avait des selles 4 ou 5 fois par jour ! Heureusement, c’est passé aussi 🙂

le 11/10/2016 à 14h44 | Répondre

Claire (voir son site)

J’ai aussi le problème. Ma fille fait des érythème fessier de folie, souvent à sang! Mais ce n’est pas dû aux couches mais aux poussées dentaires.
Maintenant quand je voit le truc arriver. Je lui laisse les fesse à l’air et ça rentre assez vite dans l’ordre 😉

le 11/10/2016 à 17h55 | Répondre

Mathou

Ici couches lavables depuis la naissance donc depuis 2 ans, avec des jetables pour les sorties/vacances. Même nounou est en lavable mais elle n’a pas la pression elle a aussi un paquet de jetables et elle fait comme le sent (jetable pour les sorties. ..)
Mon conseil c’est de panacher et acheter plusieurs marques pour tester. J’ai un peu de tout : langes, te2, hamac, couches + culottes pour la nuit…j’ai presque tout acheté d’occasion notemment sur le super forum de la bourse aux couches lavables qui fourmille aussi de conseils. Maintenant je gère, avec une culotte et plusieurs inserts je module, en fonction de ce que je veux : beaucoup dabsorption ? Effet petites fesses? Facile à mettre pour nounou/ mamie?
J’ai fait aussi beaucoup confiance aux mamans couseuses qui créent leurs propres couches, souvent superbes et à prix modique. Et ne pas oublier : les couches lavables ça se revend à terme donc oui c’est rentable!
J’ai quand même toujours un paquet de jetables sous le coude au cas ou et pour les lavages je lave tous les 3 jours environ avec un prélavage à 40°(comme ça je ne rince pas mes couches) et un lavage à 60°avec gants , serviettes. . .

le 10/10/2016 à 18h12 | Répondre

Madame Vélo

Super, merci pour ton témoignage 🙂 Tu as l’air de bien gérer en tout cas !
Je laisse aussi toujours 2 ou 3 jetables dans le sac à langer (pour la nounou ou pour nos sorties), au cas où.

le 11/10/2016 à 14h46 | Répondre

emma-chan

Moi il y a quand même un truc qui m interpelle c est le prix à l unité. il n y a rien d extraordinairement technologique ds une couche lavable et les quantités de matière sont faibles. qu est ce qui justifie des start pack à 250 euros? ca ressemble à un bon marketing cible vers les mamans un peu bobo un peu bio

le 10/10/2016 à 19h05 | Répondre

Claire (voir son site)

Il y a le tissus, la main d’œuvre et aussi de la recherche. Après, tu peux trouver des couches bien moins cher fabriqué en chine avec du tissus non certifier. Ou te tourner vers de l’occasion.
Mais même au prix fort, c’est rentable comparer aux jetables (surtout si tu t’en ressert pour le suivant et/ ou que tu les revends !)

le 10/10/2016 à 22h18 | Répondre

Madame Vélo

Toujours aussi directe emma-chan 😉
Mais tu as raison, une partie du prix peut sans doute s’expliquer par ce côté « nouveau » « in » « bobo-écolo ». N’empêche qu’il y a pas mal de recherches et comme les production ne sont pas encore énormes ça doit jouer aussi. Et puis on est tellement habitué au bas prix du jetable qu’on en oublie la valeur des objets durable et de qualité 🙂

le 11/10/2016 à 14h50 | Répondre

Madame Nounours

Même si ton article est fort intéressant je ne suis pas convaincue sur les couches lavables même si j’en ai eu étant bébé. Ok c’est économique au fil du temps mais je trouve que c’est très contraignant notamment au niveau des lessives et finalement quand on regarde ça revient aussi cher car bon la lessive ça coûte cher aussi (même si on fabrique sa propre lessive les matières premières ont un coût qui peut là encore revenir cher). Même ma propre mère qui en a utilisé m’a dit que les couches jetables c’est quand même mieux (elle a testé les deux à l’époque ). Alors oui, la célèbre marque de couches jetables n’est pas forcément un exemple mais il existe des autres marques très bien. Après c’est un choix mais perso je ne suis pas convaincue.

le 10/10/2016 à 22h01 | Répondre

Claire (voir son site)

Effectivement les couches lavables demandent une certaines manutention, mais franchement quand on est convaincu et qu’on a trouvé sa routine c’est pas bien compliqué. Pour ma part, je ne rince pas le couche avant lavage et je les lave avec mon linge.
J’avoue que pour moi ce que j’aime le moins, c’est quand ma fille fait des selles qui débordent du voile de protection et que je dois rincer l’excédent mais sinon, je vois pas trop la différence.
Mais c’est un choix, un peu comme l’allaitement 😉

le 10/10/2016 à 22h23 | Répondre

Madame Vélo

Les couches lavables d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec les lavables d’il y a 20 ou 30 ans.
Mais c’est vrai que ça demande une certaine organisation et une bonne dose de motivation au début. Une fois que c’est mis en place, ça roule ! Ceci dit je comprends aussi que par manque de temps, manque de place, manque d’envie, on n’ai pas du tout envie de s’embêter avec ça ! Chacun ses choix 🙂
(et autant pour l’allaitement j’ai du mal à comprendre qu’on puisse être contre (même si je respecte et ne juge pas bien sûr !) autant pour les couches lavables je n’essayerais jamais de convaincre quelqu’un qui n’a pas envie de s’y mettre !).

le 11/10/2016 à 14h54 | Répondre

Nabba

Coucou..
Pour ma part je ne trouve pas sa contraignant))
Je mettais la couche dans le sac impermeable et sans rincage.
Une machine tous les 2 jours.
Et sans lessive)), j utilisais la bio wash ball. Donc voila economie economie!!! Et pas de prise de tete hhh

le 12/10/2016 à 09h03 | Répondre

Mathou

Des études sérieuses l’ont montré, ça ne revient pas plus cher même une fois l’électricité, la lessive(tu en met très peu avec les couches lavables sinon elles s’encrassent ) et l’eau comptés. Et le couches lavables d’y il a 20-30 ans nont rien à voir avec celles d’aujourd’hui ! Il faut tester pour le voir. Mais c’est vrai que c’est avant tout un choix et qu’il faut être convaincue et motivée car cest un peu à contre courant de ce qu offre les couches jetables (toujours plus fines, toujours plus dabsorption ….)

le 11/10/2016 à 07h50 | Répondre

Nathalie

J’avais pas mal hésité pour les lavables, mais je sentais que mon mari n’était pas convaincu et que je ne m’en sortirais pas « toute seule ». Du coup, on a pris des jetables « écologiques », pour qu’il y ait moins de produits chimiques et moins d’impact sur l’environnement (même si elles finissent à la poubelle comme les « non écologiques »).

le 11/10/2016 à 09h35 | Répondre

Madame Vélo

C’est sûr que si les 2 parents ne sont pas motivés on ne peut pas y arriver tout(e) seul(e) ! Ou alors c’est un risque à se retrouver l’unique personne du foyer à changer toutes les couches, et je ne suis pas sûre que ça motive grand monde :p

le 11/10/2016 à 14h56 | Répondre

Miss Chat

Depuis que ma fille est née, je jette un coup d’oeil intrigué aux couches lavables. Pour les raisons écologiques et hygiéniques que tu mentionnes, ça me semble une excellente idée.
Mais plus je lis dessus et plus ça me semble inatteignable pour notre propre situation. Pas le temps, pas la logistique, pas la patience… Je pense que je vais définitivement tirer un trait dessus du coup.
Je suis très surprise du prix de ces couches par contre, waw ! Je pensais (naïvement) que c’était moins cher… Aouch.

le 11/10/2016 à 12h33 | Répondre

Madame Vélo

Oh dommage que tu décides de tirer un trait dessus ! Mais bon, si tu penses ne pas y arriver, c’est vrai que ça ne vaut pas le coup d’investir !

le 11/10/2016 à 14h57 | Répondre

Mathilde

Bonjour,

Merci beaucoup pour cet article ! J’en profite pour avoir ton avis à propos du fonctionnement des couches lavables :
J’attends mon premier enfant et je suis intéressée par les couches lavables (écologiques + meilleures pour le bébé), mais nous n’avons pas de machine à laver. Pour cela nous allons chez mes beaux-parents (à 5-6 minutes à pied) et je t’avoue que j’ai du mal à me projeter faisant des aller-retour tous les deux jours seules avec un bébé à surveiller en poussette et le sac de couches sales.
Est-il possible, à ton avis, de miser quand même si les couches lavables et d’espacer les lessives ? (2 par semaine, pas plus)
Merci 🙂

le 11/10/2016 à 14h28 | Répondre

Madame Vélo

Ah oui en effet votre situation demandera un surplus d’organisation ! Oui je pense que c’est possible, à condition d’investir dans une plus grande quantité pour pouvoir tenir 3 ou 4 jours. Et vous serez parfois obligés de vous rabattre sur des jetables si bébé vous pourri 5 couches de suite avec des cacas explosifs et que du coup vous vous retrouvez à court de couches propres !
J’ai toujours tendance à dire : quand on veut on peut, alors si vous le voulez… 😀

le 11/10/2016 à 15h01 | Répondre

Mlle Moizelle

Merci pour ton article. C’est marrant, je suis en début de grossesse et en mode « maternage » depuis plus d’un an déjà (via une asso et un projet pro), et autant je suis assez blindée en connaissances cododo, portage, massage et allaitement, autant les couches lavables je suis bien larguée… Je suis sûre que je ne mettrais pas de jetables chimiques pollueuses, je suis assez attirée par l’expérience de l’Hygiène naturelle Infantile, et je SAIS que je ferai un mixe avec les lavables ou alors du tout lavable si l’HNI est trop prise de tête, mais pourtant je ne me suis pas du tout penchée sur la question des modèles de couches… Tu viens de me réveiller là en fait! 😉 je vais m’occuper de combler ces lacunes! ^^

le 21/10/2016 à 15h27 | Répondre

Cgs

Bonjour,

Je viens de commence une chaine Youtube: « madame GS » ou je tente de repondre a un maximum de question sur la couche lavable TE1. Mes marques de predilections: blueberry, thristies et bambino mio.
Si vous voulez jeter un coup d oeil ? Des commentaires constructifs seraient les bienvenues.

Madame GS

le 21/01/2017 à 21h38 | Répondre

Élodie

Bonjour bonjour…..

Enceinte de bb1…les hamac me font vraiment de l’oeil….le côté bien être de mon bébé et le côté écologique en première ligne pour me décider à utiliser des lavables. Néanmoins je vais essayer plusieurs modèles quand même je pense pour pouvoir choisir par moi même et surtout en fonction du loustic (c’est quand même le principal intéressé). Je pense aussi en premier lieu assister à une « formations » couches lavables avec le papa….ils en proposent via des associations par chez moi. En tout cas merci pour ton super article avec de vrais retours de consommateurs (car sur internet il a y tellement de tout que l’on est vite perdus….).

le 02/04/2017 à 10h55 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?