Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

La décision de faire un bébé : changement de plan de vie !


Publié le 11 avril 2015 par Madame D

Je SAIS de façon certaine depuis mes 15 ans que je serais un jour maman. Je sais, c’est cliché. Mais c’est comme ça. Je veux être enceinte et avoir des enfants !

Mais bon, il y a du boulot avant. Il faut que je fasse des études, que je me trouve le futur papa, que je trouve un travail, que nous nous marions, que nous achetions une belle maison, puis viendra le bébé (et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps). Voilà mon plan de vie parfait que je me suis créée à 15 ans, alors que j’entamais le lycée.

  • 17 ans, mon bac en poche et un amoureux parfait. Je me vois déjà reproduire le schéma de mes parents avec un mariage à 21 ans et un bébé à 22 ans. Et oui, bien sûr que je peux faire mes études en même temps !
  • 19 ans, j’ai désespérément besoin de m’amuser un peu. Contrairement à ce que je croyais, je suis plutôt jolie et je plais. Profitons-en ! Mais pas trop longtemps hein, mon plan de vie ne doit pas être bousculé.
  • 19 ans et demi, BTS en poche et nouvel amoureux. Celui-là, c’est le bon ! Il a 4 ans de plus que moi et un CDI, c’est sûr. Dans 3 ans à la fin de mes études, on se marie et j’aurais mon bébé juste après, dès que j’aurais un CDI.
décision faire bébé - changement de plan de vie

Crédits photo (creative commons) : Ryan Polei

Mais j’ai beau faire semblant, je craque. Mon apprentissage ne me plait pas, je veux m’amuser, je le quitte. Je redouble ma 2ème année. C’est sûr, je n’aurais pas d’enfant avant 30 ans… Après tout, c’est la moyenne… Alors je m’amuse. Mais je rencontre un garçon qui s’amuse aussi, il est dans mon école, il est diplômé de cette année. Puis on décide de se mettre ensemble « pour de vrai ». Après 9 mois, si on prenait un appartement ? OK.

2 ans plus tard, j’ai presque 24 ans et je suis diplômé. J’obtiens un CDD d’un an dans la boite ou j’ai fait mon apprentissage et ou travaille aussi Monsieur D (l’amoureux). On change d’appart, on prend plus grand.

Nous sommes maintenant au mois de novembre 2012, dans 3 jours, je fêterais mes 24 ans, mais aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Monsieur D, qui fête ses 28 ans. Et ce jour-là, 2 amies accouchent. Pour l’une, c’est un bébé programmé : elle a un CDI, une maison, 30 ans, 6 mois d’essais avant de tomber enceinte, un magnifique petit garçon. Pour l’autre, c’est un bébé surprise : elle est au chômage, vit chez ses parents, a 24 ans, 3 mois de relation, une ravissante petite fille et un copain super qui assume complètement.

Et nous… eh bien nous, il faut qu’on attende au moins 1 an pour savoir si j’aurais un CDI. Or avec la crise, les probabilités sont faibles. Et puis MÊME si j’avais ce CDI, je ne peux pas faire un bébé immédiatement, il faut au moins laisser un an. Puis ensuite, il faut compter, mettons, un an d’essais, suivis des 9 mois de grossesse… Tut ça nous emmène presque dans 4 ans ! Monsieur D aura alors 32 ans et moi 28.

Je lui en parle. Monsieur D, qui s’était toujours imaginé papa avant 30 ans, se prend la même claque que moi.

Alors, qu’est ce qu’on fait ? On bouscule tous nos plans de vie ? On se lance dans les essais bébé sans assurer nos arrières financièrement ? Pas de CDI, pas de maison… On regarde ce qui se passerait si je tombais enceinte là, maintenant. Qu’est ce qui se passerait si je tombais enceinte à la fin de mon CDD ? En fait, on se rend compte qu’on peut largement vivre si je ne travaille pas pendant un an. Qu’est ce qu’on fait ? On se lance ? OK, on se lance.

On décide d’attendre janvier, comme ça, si je tombe enceinte au premier cycle, mon congé ne démarrera pas avant la fin de mon CDD. (Faudrait quand même pas que je parte en congé maternité, alors que je suis justement en remplacement d’un congé parental !)

Je passe 2 mois heureuse, à discuter avec mes quelques copines au courant. Je prends rendez-vous chez une gynécologue fin novembre. Elle me prescrit de l’acide folique à prendre dès que j’arrête la pilule, et me dit de ne pas revenir avant au moins 6 mois d’essais, sauf si je suis enceinte avant bien sûr.

Tout va bien dans le meilleur des mondes. À Noël, c’est la fin de ma plaquette. Le 1er janvier 2013, la fin de mes dernières règles chimiques. 2013 est une nouvelle année, et j’ai hâte de commencer cette nouvelle vie !

Et toi ? Tu avais établi tout un plan de vie dans ta tête ? L’as-tu finalement suivi ? Est-ce que ton envie d’enfant t’a poussé à commencer les essais plus tôt, ou tu as attendu d’être en CDI, mariée et propriétaire ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

15   Commentaires Laisser un commentaire ?

Rosy

C’est vrai qu’entre les plans qu’on se fait et la façon dont notre vie s’enchaine, il y a parfois un monde !
Moi aussi il y a un moment où j’ai réalisé que c’était bien beau d’attendre « d’avoir une situation » comme on dit mais qu’en attendant le temps passe. Et je me suis rendu compte que finalement pour faire un bébé si on attend toujours d’avoir cette fameuse situation, que ce soit « le bon moment » (CDI, mais en même temps pas dès que tu l’as signé car tu peux pas planter ton employeur – Maison avec jardin et chien mais en même temps pas de travaux à faire car ça fait peur avec un nourisson, etc etc.) et bien on ne le fait jamais ce bébé.
Un jour ça a fait tilt. Alors qu’auparavent nous envisagions un bébé dans un futur plus ou moins proche, nous nous sommes rendus compte que nous étions prêt que le futur, c’était maintenant ! même si la maison n’est pas finie, même si monsieur était au chômage, et bien d’autres incertitudes ! Mais vous savez quoi ? la vie continue, même avec un enfant, on peu continuer les travaux moyennant un peu d’organisation (bon ok pas les 1er mois), on peut chercher et trouver du travail, et on peut se projeter encore dans de nouveaux plans de vie ! 😀

le 11/04/2015 à 13h57 | Répondre

Madame D

Je te comprends complètement ! Et du coup vous l’avez fait ce bébé ?

le 13/04/2015 à 08h36 | Répondre

Rosy

vi… elle a 10 mois maintenant ! 🙂

le 13/04/2015 à 10h28 | Répondre

Christelle

Oui, j’avais un plan de vie ! Mariage à 25 ans, premier bébé à 28 ans et deuxième bébé à 30 ans.
J’ai eu le mariage à 25 ans, l’achat d’un appartement sur plan et nous avions lancé les bébé ! Résulat, je divorce au bout de deux an de mariage et mes plans tombent à l’eau ^^
J’ai un nouvel amoureux qui se trouve être mon meilleur ami depuis 21 ans et nous aimerions bien etre parents avant nos 30 ans, c’est à dire d’ici 1 an ou 2 car nous allons avoir 29 ans dans quelques mois… Mais j’aimerais d’abord être divorcée pour recommencer tout à zéro et je l’avoue, j’aimerais aussi être mariée avec lui afin que nous soyons une vraie famille (je ne veux offenser personne, c’est juste ma vision de la famille pour moi) mais étant ce qu’il a vécu avec son ex qui l’a trompé avec son responsable à quelques mois du mariage, autant dire qu’il est refroidi sur le mariage ! Du coup je me dit qu’il faut vivre au jour le jour sans se prendre trop la tête et sans faire de plans qui ne se produiront peut être jamais… On verra bien ce que l’avenir nous réserve et maintenant que je suis avec lui, je sais que le meilleur reste à venir !

le 11/04/2015 à 14h42 | Répondre

Madame D

Je voulais aussi me marier avant de faire des enfants. Mais comme il ne se décidait pas avec la demande, et qu’il ne voulait pas entendre parler mariage je lui ai parlé bébé. Du coup, on se marie dans quelques mois.
J’espère que ton compagnon va vite changer d’avis pour le mariage !

le 13/04/2015 à 08h38 | Répondre

Kissas

Pour moi c’est tout le contraire, je ne voulais surtout aucun projet de vie ! Jusqu’à mes 19 ans je voulais juste m’amuser et je m’annonçais à qui voulait l’entendre comme allergique au mariage et pire encore concernant tout désir de progéniture !
Je trouvais tout cela tellement gnangnan et sans intérêt.

Et puis, et puis… j’ai rencontré mon mari. Et là petit à petit j’ai eu envie de me projeter avec lui, de prendre un appartement, de partir en voyage avec lui, de me marier !
Cela fait maintenant 10 ans que nous nous sommes rencontrés et depuis quelques temps j’ai le réél désir de construire avec lui un mini-nous, voir plein de mini nous si la vie nous le permet ! Lui a toujours voulu des enfants et il n’a jamais essayé de me forcer la main. A priori il a toujours su que derrière la fausse rebelle il y avait un petit coeur tout mou bien caché…

Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ton futur mari, ta Princesse et tes futurs petits héritiers ! :p

le 11/04/2015 à 15h17 | Répondre

Madame D

Merci et je te souhaite pleins pleins de mini vous !!

le 13/04/2015 à 08h39 | Répondre

Marie Obrigada

Je voulais un enfant avant 30 ans. Arrivée à 26 ans, célibataire je calculais et que ce ne serait pas possible entre le temps de rencontrer quelqu’un, d’être assez bien pour se marier, de tomber enceinte et les 9 mois… ça paraissait foutu et j’étais déçue. Sauf que j’ai rencontré mon mari. Ma fille est née en janvier, j’aurai 30 ans en juin, ouf ! 😀

le 11/04/2015 à 17h08 | Répondre

Madame D

Yeahh ! Félicitations !!!

le 13/04/2015 à 08h40 | Répondre

marmotteC

A 18 ans je pensais qu’a 25 ans je serais instit, mariée et enceinte du premier …. Et puis il y a des bifurcations … Aujourd’hui j’ai 29 ans et suis enfin instit, on achète une maison et oon devrait lancer le projet bébé cet automne … Résultat ben la vie nous réserve des surprises mais le principal c’est pas d’être heureux ?!

le 12/04/2015 à 10h06 | Répondre

Madame D

Complètement d’accord avec toi !!!

le 13/04/2015 à 08h41 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Haaaa les plans de vie ! Je m’imaginais rencontrer un chéri pour la vie à l’adolescence, devenir mère très jeune (19 ans, et même 17 ans à une époque), mère de famille nombreuse… Je n’imaginais pas spécialement me marier.

Et puis… Et puis, pas de chéri. C’est là que j’ai commencé à comprendre une chose essentielle : il n’y a pas qu’un seul chemin. Il y en a plein. Tous ces chemins peuvent conduire au bonheur, mais aucun n’en a la garantie (pas même mon idéal).
Ce sont des choses que je « savais », dans le sens où je n’ai jamais mal considéré une personne n’ayant pas les mêmes projets de vie que moi. Mais j’ai compris que ces chemins n’étaient pas seulement « ceux des autres », qu’ils pouvaient parfaitement être les miens aussi, et que ça serait très bien ainsi.
J’étais prête à suivre d’autres chemins que le seul que je voyais jusqu’alors. Je voulais des enfants et je me demandais si je trouverais un jour l’homme avec qui fonder une famille ? Au pire, si je n’avais toujours aucune perspective de couple solide à un âge butoir à déterminer, je ferais des enfants « toute seule » ! Et ça ne serait même pas triste.

C’est à ce moment que j’ai rencontré mon mari. Nous verrons ce que la vie nous réserve, mais je nous sens bien partis pour suivre un chemin ressemblant assez fort à mon idéal de départ. Simplement, on a commencé par se marier, ce dont je me fichais à la base, et puis notre premier enfant arrive alors que j’ai 24 ans, un âge déjà plus « classique » que les 19 visés initialement.
Ce qui fait toute la différence pour moi aujourd’hui, c’est que ce n’est plus LE chemin, mais UN chemin. Et finalement, c’est bien plus réjouissant ainsi ! 😉

Ce chemin ne conduit pas toujours précisément là où on croyait, il y a l’appartement anxiogène, il y a la construction de la maison qui a tardé à démarrer… Bref, des trucs pas forcément agréables, mais qui nous rappellent toujours qu’on ne peut pas tout prévoir ! 🙂

le 14/04/2015 à 11h50 | Répondre

Mlle Mora

On devrait s’écrire à nous-même du futur pour voir savoir ce qu’on a choisi comme chemin comme le dit bien Lutine Chlorophylle… Nous-même du futur rirait bien… de lire ce qu’on souhaitait…

le 15/04/2015 à 11h49 | Répondre

Madame D

Bah au final, je ne suis pas loin de ce que j’avais imaginé !
Ce que j’ai surtout compris depuis mes 15 ans c’est que contrairement a ce Disney nous fait croire : avoir un mari, une maison, et des enfants et bien ce n’est pas une finalité mais un commencement ! Alors qu’importe l’ordre des choses tant que nous les vivons pleinement !

le 15/04/2015 à 13h51 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?