Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mon premier trimestre de grossesse : secret, attente et découverte…


Publié le 28 novembre 2016 par Miss Chat

Eh oui, on a décidé de remettre le couvert, Monsieur Chat et moi.

Croquette avait tellement bien répondu à nos attentes les plus folles en matière d’allaitement paisible et de caractère facile (tu la sens, l’ironie ?) qu’un deuxième petit bout est venu s’installer dans mon bidou en juillet dernier.

Je m’étais jurée de ne pas comparer les deux grossesses, mais j’ai réalisé très vite que ce serait impossible. Ne serait-ce que du fait de ce côté un peu énervant de ma personne qui compare tout à tout, même si c’est généralement dans un simple but informatif, de référentiel, disons. Oui, je me trouve des excuses, et alors ?

Deuxième grossesse : découverte et annonce

Crédits photo (creative commons) : bradfordst219

Je déteste les surprises

Tout d’abord, cette grossesse nous a un peu pris par surprise. Non pas qu’on ne s’y attendait pas – ça faisait plusieurs mois qu’on discutait sérieusement du deuxième enfant. Mais quand même : début juillet, après moult débats et prévisions mathématiques, nous avons décidé que le moment était venu d’agrandir la famille.

Dans mes prévisions mathématiques complètement pompées sur notre première expérience bébé, j’allais avoir au moins trois ou quatre mois devant moi, voire cinq ou six. « Ouais, c’est ça, compte dessus, » ont dit mes ovaires au taquet et les nageurs de compète de l’homme. Apparemment, ce n’était pas dans leurs plans d’attendre, car je n’ai plus jamais eu mes règles. Pouf. Enceinte du premier coup.

Pire : ces trois semaines ont été tellement chaotiques à cause de nos vacances que la seule occasion de câlin a été la bonne. Alors que, bon, pour Croquette, la conception durant le voyage de noces, forcément, ça avait brouillé les pistes ! Ça me fait donc très bizarre de savoir précisément quand a été conçue notre deuxième merveille : parfois j’y pense et ça me fait rougir toute seule !

Ma DPA est prévue pour avril 2017, soit deux ans pile après Croquette. L’idée de leur faire partager un jour d’anniversaire me hante complètement depuis lors ! Je sais déjà que ça va être une véritable torture psychologique dans les prochains mois… J’aurais l’impression de voler l’anniversaire de ma fille…

L’annonce au papa… et pas à la famille !

Étant réglée comme un coucou suisse, lorsque j’ai eu un jour de retard de règles, j’étais déjà sûre à 90% de cette grossesse.

Monsieur Chat, qui avait souhaité pour la première grossesse que je lui fasse la surprise, voulait cette fois vivre l’attente insoutenable de la confirmation avec moi. Un matin, je suis donc allée le trouver pour lui annoncer deux jours de retard de règles, auquel il m’a répondu par un simple : « Ah chouette. », avant de quitter la pièce.

Quoi, c’est tout ?! Nan mais, mec, tu me harcèles pendant des mois pour que mon endroit magique se fasse défoncer une deuxième fois et j’ai juste droit à « ah chouette » ?!

Après quelques grognements déçus de ma part, il s’est un peu rattrapé avec un bisou (ouais, quand même !) et quelques phrases un peu plus rassurantes et concluantes. C’est une fois le test pipi positif obtenu quelques jours plus tard que j’ai vraiment retrouvé le papa enthousiaste et ravi que je connaissais.

Nous avions annoncé ma première grossesse lors de notre mariage : ça permettait de faire une seule belle annonce à tous… d’une pierre cent quarante coups, si tu préfères ! J’étais alors enceinte d’un mois et demi et il avait évidemment fallu prévenir à l’avance et de manière plus discrète nos parents, nos frères, les parrain et marraine pour l’exclusivité de la nouvelle, ainsi que mes deux témoins (à cause de mon enterrement de vie de jeune fille qui tombait à 4SA). Mon mari était même tellement fou de joie à l’époque qu’il n’avait tenu que deux jours avant de le dire à ses parents. Un vrai gamin devant son cadeau de Noël !

Même si l’instant de l’annonce face à notre entourage restera gravé dans mes souvenirs, j’ai toujours regretté d’avoir annoncé ça si tôt. J’ai eu l’impression de ne pas profiter assez « en secret » de ce premier bébé. Il était donc absolument impensable pour un deuxième de le dire à qui que ce soit avant les trois mois réglementaires.

Mon homme était d’accord sur le principe, même si ça a été dur pour lui quelques fois (ah les fêtes de famille où on te demande : « Alors, à quand le deuxième ?! »). Mais nous avons tenu bon et j’ai été ravie de garder ce petit secret, ce petit joyau rien que pour nous. D’une certaine manière, ce bébé n’a existé que pour nous pendant trois mois et j’ai adoré ça !

Mon premier trimestre

Ah, le premier trimestre redouté par tant de mamans, avec son cortège de maux divers et variés. Comme tu l’as peut-être déjà lu, j’y avais échappé pour Croquette. J’avais alors eu le premier trimestre le plus cool de l’histoire de la Terre : aucun symptôme excepté une grosse fatigue, compensée par trois mois de chômage durant lesquels j’avais pu dormir comme un loir (et postuler un peu quand même).

C’est forcément plus difficile de se reposer efficacement quand on doit s’occuper de l’aîné et qu’on a un job à temps (presque) plein ! J’ai donc bien galéré question fatigue durant ce premier trimestre… J’avais l’impression d’être constamment au sortir d’une nuit blanche. Ma fille commençait à montrer les premiers signes de la crise d’opposition, mes boss étaient parties en vacances en même temps en me laissant leurs tâches respectives… Bref, le monde entier me faisait comprendre que le repos serait un objectif inatteignable !

Ceci entraînant peut-être cela, j’ai eu l’immense bonheur de découvrir le fameux état nauséeux du premier trimestre de grossesse. Ça, c’était nouveau ! Je n’ai jamais vomi, donc je m’estime plutôt chanceuse, cela dit. J’avais tout au plus des maux de cœur occasionnels, une envie désespérée de manger mon petit-déjeuner en même temps qu’un dégoût profond pour ce qu’il y avait dans mon assiette : « J’ai besoin d’une tartine ! Beurk une tartine… »

Dès 2 mois et demi de grossesse, la fatigue et les nausées se sont envolées, annonçant gaiement l’approche du deuxième trimestre.

J’ai déjà eu deux rendez-vous chez ma gynécologue, à 9 puis 14SA. C’est elle qui me suit depuis presque huit ans, qui m’a suivie et accouchée pour ma première grossesse, et que je retourne donc voir sans la moindre hésitation. Mon mari et moi lui faisons entièrement confiance et aimons sa façon assurée (voire un peu militaire) de mener les choses.

Comme d’habitude, elle me fait une échographie à chaque visite. C’est sûr que ça coûte un peu plus cher (ce n’est pas remboursé complètement) mais ça nous permet de voir évoluer le petit scampi de mois en mois, et ça, c’est top moumoute !

Médicalement, presque rien à signaler : bébé fait le timide mais va bien, pas de suspicion de trisomie 21 (le taux est fort haut comme la première fois, mais pas inquiétant). Par contre, mon taux de sucre à jeun est limite. Super. Sachant que j’étais déjà « limite » pour le diabète gestationnel lors de ma première grossesse, je dois prendre les devants et faire plus attention au sucre dès maintenant.

Puis ça m’a aussi décidée à repasser l’horrible examen de glycémie au cinquième mois. J’envisageais de ne pas le faire (à moitié parce que, tout de même, ingérer autant de sucre en si peu de temps et à jeun, ce n’est pas vraiment ce que mon organisme vit réellement au jour le jour hein !), mais je pense que ça restera une épée de Damoclès au-dessus de ma tête jusqu’à l’accouchement si je ne le fais pas. Et je n’en ai vraiment pas envie.

Deuxième grossesse, autre grossesse

La façon dont je vis cette deuxième grossesse est très particulière pour moi.

Tout d’abord, je me sens moins concentrée sur la grossesse en général car, évidemment, je suis déjà passée par là : les sensations ne me sont pas étrangères, je sais à quoi m’attendre, à quoi ressemble mon bébé à tel ou tel stade et ce qu’il vit. Il n’y a plus vraiment de surprise. En plus, j’ai Croquette qui occupe déjà toutes mes pensées ou presque, et ça m’empêche d’une certaine manière de me tourner exclusivement vers mon nombril.

En même temps, j’ai remarqué que j’étais beaucoup plus concentrée sur mes sensations et le lien à construire avec ce petit être. Je m’atèle à lui parler et à lui garder des moments exclusifs rien que pour « lui et moi » : je me dois de partager mon temps et mes pensées entre mes deux enfants, tout simplement parce que ce deuxième le mérite tout autant que Croquette.

Je sais aussi qu’il s’agira de ma dernière grossesse. Je m’avance peut-être, mais mon mari et moi ne pensons pas avoir plus d’enfants. Deux, c’était notre objectif minimum et il nous satisfait déjà. Je vis très difficilement avec des regrets, alors je ne veux pas gâcher cette dernière chance de profiter à fond d’une grossesse. De vivre une dernière fois toutes ces petites sensations et impressions, ces échographies, la découverte du sexe, ces moments où on sent son bébé bouger d’abord un peu puis beaucoup. Ce moment magique où on l’aura dans nos bras pour la première fois.

Je ne veux rien manquer de cette grossesse !

Et toi ? Quelle a été la réaction de ton conjoint quand tu lui as annoncé ta grossesse ? T’a-t-elle déçue ? Avez-vous décidé de le garder pour vous ou de l’annoncer au monde entier ? Comment s’est passé ton premier trimestre ? Raconte !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

32   Commentaires Laisser un commentaire ?

Die Franzoesin (voir son site)

J’ai beaucoup aimé le ton de ton article ! Pour Pierre aussi on sait exactement quel soir a été « décisif » et c’est en effet rigolo 😉 .

le 28/11/2016 à 07h40 | Répondre

Miss Chat

Merci ! ^^ Ca me gêne tellement moi-même que je ne sais pas si j’utiliserais le terme « rigolo » haha !

le 28/11/2016 à 13h22 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Félicitations Miss Chat pour ce second enfant.
Je te souhaite une très belle grossesse.

le 28/11/2016 à 09h35 | Répondre

Miss Chat

Double merci ! 🙂 (j’en profite pour insister sur la mise à jour de ton blog => pense à nous ! 😀 )

le 28/11/2016 à 13h24 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Sauf contretemps, mercredi c’est promis ?

le 28/11/2016 à 18h03 | Répondre

Virginie

C’est top un premier trimestre comme ça ! En revanche, oui, la fatigue… surtout quand on bosse puissance 10 000… c’est juste une torture, on a l’impression que les journées filent à toute vitesse et qu’on ne fait pas la moitié de ce qu’on pensait… tout en ayant l’impression de faire le maximum ! S’endormir littéralement devant le PC, je n’avais jamais expérimenté maintenant c’est fait 😉 J’espère que ton deuxième trimestre se passe bien, tu dois en être bientôt à l’écho morpho si je compte bien (tu as deux ou trois semaines d’avance sur moi 😉 ma DPA est fin avril) mais, si ton gynéco te fait une écho à chaque fois, j’imagine que vous connaissez déjà le sexe ?
Pour ce qui est de l’annonce, pour nous, c’est le premier, du coup on n’a pas eu trop de mal à le cacher… par parano naturelle 😉

le 28/11/2016 à 09h40 | Répondre

Miss Chat

Hahaha j’avoue que la sieste face à son ordi de travail, c’est un peu l’indicateur ultime de fatigue 🙂
Je fais en effet mon écho morpho dans 2 semaines, bien vu 😉 (DPA mi-avril) Oooh ben ça fait plein de bébés d’avril tout ça ! Et du coup, oui, nous connaissons maintenant le sexe *suspens* :p

le 28/11/2016 à 13h36 | Répondre

Madame D

Encore félicitations !!! On se suit ! Et c’est assez similaire nos ressentis (sauf le coup du secret … lol).

le 28/11/2016 à 09h52 | Répondre

Miss Chat

Encore merci ! ^_^ Oui pour le coup, ton secret heu… quel secret :p

le 28/11/2016 à 13h37 | Répondre

Freesia

J’ai vraiment aimé cet article, son ton et la façon dont tu réagis à cette grossesse dis donc ! 🙂

Mention spéciale à  » pour que mon endroit magique se fasse défoncer une deuxième fois » qui m’a fait explosé de rire !

le 28/11/2016 à 11h30 | Répondre

Miss Chat

Merci merci 😉
Oups hihi c’est une phrase qui m’est véritablement passée par la tête à l’époque, je me devais de la mettre (je l’ai quand même un peu censurée parce que ce que je dis/écris tout haut n’est jamais aussi vulgaire que ce que je pense tout bas 😀 )

le 28/11/2016 à 13h40 | Répondre

Chacha d'avril

Tu m’a fait rire !!
Je vois qu’on a eu exactement le même premier trimestre pour nos premières grossesses, et j’ai vraiment peur de la fatigue le jour où BB2 sera lancé…
Sinon c’est super que tout se passe aussi bien !

le 28/11/2016 à 13h57 | Répondre

Miss Chat

Ne t’inquiète pas (trop), je dirais presque qu’on s’habitue à cette fatigue comme on s’habitue à la fatigue lors de l’arrivée d’un nouveau-né :p

le 28/11/2016 à 16h42 | Répondre

Elo (voir son site)

Félicitations pour cette deuxième grossesse! C’est génial que ce soit arrivé lors du tout premier cycle, même si tu ne t’y attendais pas! Nous ce n’est pas le cas et on a même dépassé le 5e cycle, moment où nous avions conçu notre fille… Donc on attend mais je commence à m’impatienter!!! Pour le jour de conception, je savais que c’était le jour de la Saint-Valentin, et j’adorais le dire! Bravo en tout cas d’avoir pu garder le secret pendant 3 mois! J’aimerais bien faire pareil mais je ne sais pas si j’y arriverais! Personne ne s’est douté de rien? Je trouve ça difficile, surtout pendant les fêtes, anniversaires et autres repas en famille, entre amis et même entre collègues. Je veux bien des astuces si tu en as! 😉

le 28/11/2016 à 14h17 | Répondre

Miss Chat

J’imagine ton impatience ! Quand on a le repère du premier enfant, c’est difficile de s’en détacher (Die Franzoesin a d’ailleurs écrit un article sur son blog récemment à ce propos) 😉
Le plus difficile pour cacher la grossesse, c’est surtout que je bois généralement de l’alcool aux repas « conviviaux »… La meilleure astuce : « c’est moi qui conduis », c’est imparable. Par contre, pour le repas hebdomadaire avec mes beaux-parents qui se tient chez nous, il a fallu alterner les raisons (j’ai pas envie d’alcool aujourd’hui, je suis malade, oh un nouveau jus à goûter, etc.) mais ma belle-mère avait vaguement flairé l’affaire à la fin 😉

le 28/11/2016 à 16h48 | Répondre

Melimelanie

Gniiiiiii <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3
(oui hyper constructif comme commentaire je sais)

Et on se rejoint sur certains points. Je sais que ma deuxième grossesse sera aussi ma dernière du coup j'espère bien la vivre et pas qu'elle se passe comme la première pour ne pas avoir de regrets!

le 28/11/2016 à 14h33 | Répondre

Miss Chat

J’aime tes commentaires constructifs <3
Tu sais, je crois que même si ta grossesse se passe mal, il faut essayer de te concentrer sur le résultat : Petit Habitant est aujourd'hui un super bébé en pleine forme 😉 C'est facile à dire, je suis pas à ta place mais je me dis qu'il vaut mieux cela que de regretter un type de grossesses (ou alors tu pars carrément sur l'option "il y a vachement pire comme grossesse" mais bon…)

le 28/11/2016 à 17h03 | Répondre

Si petite Soit Elle (voir son site)

Félicitations 😀
Je te suis de quelques semaines !

Pour ma part à l’annonce, je m’attendais à ce qu’il saute au plafond. Ca n’a pas été le cas. En même temps il n’est pas du genre super expressif. A tel point que quand j’ai préparé mon annonce je me suis demandée si j’en faisais pas un peu trop. En plus il m’a senti venir à 100 mètres, bon tant pis.
Par moment j’avais plus envie de lâcher la nouvelle et venus les derniers jours entre la 1ère écho et l’annonce programmée, je n’ai plus voulu. Je souhaitais garder ce secret pour nous tous seuls. C’est très étrange. Et puis après l’avoir annoncé comme prévu je me suis sentie dépossédée de ma grossesse :/ Ca n’a pas duré longtemps mais des fois je regrette encore ce moment où il n’y a que toi et lui dans votre petite bulle avec ce petit qui s’installe.

Quant au premier trimestre, impeccable. Première grossesse, premier trimestre tout à fait parfait hormis la fatigue et quelques malaises. Pas de nausées, pas de vomissements. Je termine le 4ème mois là, pas encore eu de remontées gastriques, je touche du bois.

Bonne continuation de deuxième trimestre 🙂

le 28/11/2016 à 14h47 | Répondre

Miss Chat

Félicitations à toi aussi alors ! 😉
Je comprends ce que tu dis concernant l’annonce… Quand on rend cela public, on perd un peu la main sur notre petit en devenir. Quoique pour une deuxième grossesse, tu le ressens moins comme tel !
Je n’ai pratiquement jamais eu de remontée gastrique, ce n’est pas automatique ! Je te souhaite en tout cas une belle grossesse, au moins comme ma première 😉

le 28/11/2016 à 17h06 | Répondre

Claire (voir son site)

Oh! Félicitation Miss Chat pour cette deuxième grossesse.
C’est une épidémie ici 😉
En tout cas, j’aime beaucoup le ton de ton article.
Je te souhaite une très belle grossesse.

le 28/11/2016 à 18h22 | Répondre

Miss Chat

Merci ! Hé oui, les chroniqueuses se sont passées le mot 😉

le 29/11/2016 à 17h26 | Répondre

Flora (voir son site)

Hihi tu m’as bien faite rire 😉
Quelle précision ?! Je suis impressionnée (et peut être un peu jalouse). Félicitations encore une fois, j’ai hâte d’arroser ça 🙂

le 29/11/2016 à 04h12 | Répondre

Miss Chat

Je t’offre le Côte du Rhône pour fêter ça 😉

le 29/11/2016 à 17h27 | Répondre

Flora (voir son site)

Ahaha si tu me prends par les sentiments ?
C’est toi qui est enceinte et c’est moi qui reçoit un cadeau ! C’est génial ?

le 29/11/2016 à 23h52 | Répondre

Béré

Felicitations !

Beaucoup de moints communs avec toi : mes deux enfants ont à peu près 24 mois d’écart et leurs anniversaires à 10 jours de différence le même mois… et bah, des années je fais un groupir et d’autres années on sépare.
L’option « regroupement d’anniversaire » est l’occasion de faire une fête plus importante plus festive, et en plus cela permet de faire des cadeaux groupés d’importance comme la super balançoire toboggan ou disneyland.
Les fêtes séparées, sont des moments plus dédiées à l’un ou à l’autre, et chacun se réjouit d’avoir son propre repas d’anniversaire, même en plus petit comité.
Bref, cela dépend des disponibilités de tout le monde et des années, mais l’alternance des deux options est plutot intéressante !

Et pour la comparaison, tu n’es pas sortie de l’auberge car quand tes deux enfants sont du même mois, les évènements récurrents (noel, l’anniversaire de mamie, etc) sont de bons repères temporels pour te rappeler : »je me rappelle très bien que n°1 avait fait cela lors de l’anniversaire de Mamie, et n°2 ne sait pas encore le faire… »
LOL

le 29/11/2016 à 09h21 | Répondre

Miss Chat

Oooh c’est super ton retour d’expérience ! Je note les avantages ! Ya plus qu’à prier qu’ils ne naissent pas le même jour…
En effet, déjà pour la grossesse, je peux comparer l’évolution à la même période ! J’imagine que c’est d’autant plus le cas quand les deux sont là ^^

le 29/11/2016 à 17h32 | Répondre

Tamia (voir son site)

Félicitations ! Le ton de ton article m’a fait sourire à plusieurs reprises 😉

le 29/11/2016 à 14h03 | Répondre

Miss Chat

Merci ! Ravie que la lecture t’ait plu !

le 29/11/2016 à 17h34 | Répondre

Mlle Moizelle

« « Ouais, c’est ça, compte dessus, » ont dit mes ovaires au taquet et les nageurs de compète de l’homme. » :-p J’ai bien rit, merci! Et félicitations!

le 29/11/2016 à 17h51 | Répondre

Miss Chat

Si je t’ai fait rire, pari réussi 😉

le 30/11/2016 à 09h03 | Répondre

Louna

Hihi ! Bravo Miss Chat ! Je suis très heureuse pour vous ! 🙂

Par contre, je trouve ça fascinant comme on ne vit pas du tout les choses de la même manière, en ce qui concerne nos grossesses, toi et moi !

le 30/11/2016 à 10h12 | Répondre

Miss Chat

C’est vrai ? 🙂 Moi je dis : article !!

le 30/11/2016 à 12h33 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?