Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Des aînés pas comme les autres


Publié le 4 mars 2017 par Melimelanie

Aujourd’hui je reviens te parler d’un article qui ne traite pas du tout de ma grossesse en cours.

Je ne vais pas te parler de mon fils qui va bientôt devenir l’aîné. Non. Je viens te parler d’aînés plus vieux que ça.

Je viens te parler de mes grands parents, de ceux de Monsieur Génial, des tiens, de tous ces grands parents que nous avons eu la chance ou non d’avoir dans nos vies.

Nos grands-parents à Monsieur Génial et moi

Quand j’ai rencontré Monsieur Génial nous étions presque à égalité parfaite. Trois chacun, et nous avions malheureusement, lui comme moi, perdu le quatrième avant de se connaître (tu pourrais trouver que c’est exagéré de considérer comme perdu quelqu’un qu’on n’a jamais connu mais la place que ces gens prenaient dans le cœur de nos parents nous a suffi à ressentir une perte).

Ma grand mère maternelle est morte avant ma naissance. Ma mère n’était pas très vieille. Une toute jeune adulte qui n’aura jamais pu présenter ses filles à sa maman. Mais je ne suis pas à plaindre. Mon grand-père s’est remarié avec une femme merveilleuse qui a su s’occuper de moi comme si j’étais sa petite-fille. Elle m’a aussi permis de connaître mon arrière-grand mère de cœur, sa maman, qui nous a malheureusement quitté un peu moins d’un an avant mon mariage.

Je n’entretiens pas de très bonnes relations avec mes grands-parents paternels. Ce sont donc mes grands-parents maternels qui m’ont appris tout ce que pouvaient apporter des grands-parents, et même une arrière-grand-mère donc.

Le grand-père paternel de Monsieur Génial est mort peu de temps après sa naissance. Il a connu rapidement ses petits-fils, mais n’a pas eu la chance de les voir grandir (surtout Monsieur Génial, forcément sept ans et demi de différence avec son frère, cela fait sept ans et demi de plus pour connaître son grand-père). Il reste des photos de leur rencontre, mais pas beaucoup plus. Sa grand-mère est restée seule et s’est énormément occupée de lui. Elle l’a beaucoup gardé quand il était jeune et une vrai relation de complicité existait entre eux.

Un peu comme pour moi, il avait beaucoup moins de relation avec ses grands-parents maternels. On se retrouvait donc dans un schéma assez équivalent.

Crédit photo (creative commons): freestocks.org

Sept ans après petit habitant arrive…

…Et malheureusement la situation à bien changé du côté de Monsieur Génial. Depuis quelques mois il n’a plus aucun grands-parents.

Nous avons dit au revoir dans la douleur à sa grand-mère paternelle, deux mois avant le premier anniversaire de Petit Habitant.

Il ne lui restait plus qu’elle. C’était la seule de ses grands-parents à avoir rencontré Petit Habitant. Nous l’avons perdue brutalement et c’est pour elle que j’ai voulu écrire cette article. C’est elle qui m’a fait réaliser à quel point on était chanceux qu’elle ait pu connaître notre fils, même si ce n’était que quelques mois.

Et voilà en quoi cela en fait des aînés exceptionnels (purée, il était temps que tu y arrives Mélimélanie, on se demandait le rapport avec le titre).

Contrairement aux grand-parents qui sont assez stigmatisés par les médias (On en parle de la grand-mère qui porte des lunettes avec un joli brushing de cheveux blancs et qui fait des gâteaux et des boissons chaudes pour le goûter? Ou du grand-père dégarni qui porte lui aussi des lunettes et qui amène son petit fils à la pêche?…), les arrières-grands-parents ont cette chance de ne pas devoir coller à un moule. La société n’attends rien d’eux, et au final, ils prennent la place qu’ils veulent au niveau de nos enfants.

On est juste chanceux de pouvoir encore les avoir avec nous le jour où nous devenons parents. Et ça rend la relation qu’ils créent avec nos enfants magique.

Cette jolie relation à travers les générations

Le dernier souvenir que je garderais de Mamie R., la mamie de Monsieur Génial, c’est elle, le jour du baptême de Petit Habitant, me répétant à quel point elle le trouvait beau et gentil et qu’elle n’en revenait pas de voir un bébé si agréable.

Elle l’a vu, elle l’a connu, et elle a été capable de voir en lui autre chose qu’un bébé de plus. Ce bébé était l’enfant de son petit-fils qu’elle aimait tant et qui avait à ses yeux un sacré caractère de cochon. Pourtant elle reconnaissait de vive voix à quel point elle trouvait notre bébé charmeur (Pas comme son père donc –  Monsieur Génial je rigole, ne te vexe pas).

Elle avait pris sa place dans la vie de mon tout petit, naturellement, sans se forcer pour coller à une image, juste parce qu’elle en avait envie.

Alors oui, ne nous voilons pas la face, cette relation qui peut se créer entre nos enfants et nos grands-parents est intimement liée à la relation que nous, nous entretenons avec eux. Des grands-parents avec qui l’on a aucun contact ne vont pas d’un coup devenir des arrières-grands-parents hyper impliqués et soucieux de la vie de nos enfants.

Et cela, je le vois encore plus dans la relation que mes grand-parents maternels tissent avec mon fils. Au final, ils ont presque la meilleure place.

Pas de rôle préconçu, pas d’attente, pas de contraintes (ce n’est pas à eux qu’on demandera de garder nos enfants un week end, mais bien à nos parents :-D). Ils peuvent choisir comme ils veulent la façon dont ils vont apparaître dans la vie de nos enfants, et passer pour les arrières-grands-parents trop coulants, ne sera vraiment pas gênant.

Je garderais toujours le souvenir de mon arrière-grand-mère comme l’aventureuse, la rigolote, la libérée (et pour son époque ça en a de la gueule d’avoir été une mère célibataire qui travaillait), la battante (qui c’est qui s’est faite écraser deux fois par une voiture et qui a tenu un an avec deux cancers, dont un qui devait nous l’enlever en quelques semaines seulement, normalement). Je n’ai que de merveilleux souvenirs avec elle, des histoires d’une autre époque, de l’aide dans les bêtises et des rires.

Je suis sûre que Petit Habitant aurait vécu tout ça avec Mamie R. et je suis triste de savoir qu’elle n’a fait qu’un passage dans sa vie et qu’elle ne rencontrera jamais notre deuxième enfant. Mais je garde espoir qu’en connaissant mon grand-père, il trouvera un allié dans les bêtises et qu’il pourra lui aussi, profiter de ses arrières-grands-parents comme j’ai pu profiter de mon arrière-grand-mère.

Et, je l’espère, le plus longtemps possible.

Et toi alors? Tu as la chance d’avoir encore tes grands parents? Tu as vu une jolie relation naître entre eux et tes enfants? Ou malheureusement, la vie ne t’a pas offert cette chance, mais tu parles régulièrement d’eux à tes enfants?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit pour obtenir sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté cet été pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

31   Commentaires Laisser un commentaire ?

Jahanara

Quel bel article ! J’aurais aimé que ma grand-mère rencontre mon mari et Petit Lapin mais elle est décédée quelques années trop tôt…
Petit Lapin n’aura connu aucun de ses arrières-grands-parents malheureusement, ceci dit, moi non plus. J’imagine que ça dépend quand même pas mal de l’âge auquel nos grands-parents etparents ont eu leurs enfants. Tes grands-parents sont-ils déjà très âgés ?
En tout cas, profitez bien car ce n’est pas donné à tout le monde !

le 04/03/2017 à 08h01 | Répondre

Melimelanie

Mes grands parents sont nés fin des années 20 voir tout début des années 30. Donc je ne sais pas si c’est si jeune que ça mais ils sont en bonnes formes pour le moment. Et oui j’en profite à fond!!!

le 17/03/2017 à 15h51 | Répondre

Sarah

Merci pour ce joli article.
J’ai eu une relation exceptionnelle avec mes quatre grands parents et avec trois de mes arriérés grand parents.
Aujourd’hui je suis maman et arthur à la chance d’avoir encore trois arriérés grand parents qui s’occupent bcp de lui. Le gardant même qques heures pour que j’ai un peu de temps pour moi.
Il a même connu son arrière arrière grand mère.
Les arrières grand parents dont une chance incroyable.

le 04/03/2017 à 08h19 | Répondre

Melimelanie

Et merci pour ton commentaire 😊
Hô que oui les arrières grands parents sont vraiment une chance immense.

le 17/03/2017 à 15h53 | Répondre

Madame Choux

Ma Chouquette n’aura pas connu son adorable arrière grand pere qui est décédé 1 an tout pile avant sa naissance. C’était mon grand pere adoré qui avait qu’un reve : voir ses arrières petits enfants. Malheureusement ça n’a pas été possible. Il m’en a parlé la veille de son décès… 🙁

Elle aura connu que 3 mois son arrière grand mère.
Heureusement, ses 2 dernières arrières grands meres sont encore assez jeunes et en pleines formes. Elles l’ont vu plusieurs fois, sont trop contentes à chaque fois de la voir, bref c’est genial 🙂

le 04/03/2017 à 09h05 | Répondre

Melimelanie

Désolée pour tes pertes récentes. C’était quelque chose qui m’aurait énormément peiné (que mon grand père maternelle ne connaisse pas mes enfants) et je profite tous les jours de pouvoir les avoir en bonne santé avec nous.

le 17/03/2017 à 15h54 | Répondre

Freesia

Ton article fait Echo à ce que je ressens … Cookie a, aujourd’hui 6 arrière gd parents (plutôt des femmes que des hommes) dont deux très âgées. On sait la chance qu’il a de voir nos grand mères et on prend plein de photos, on veut qu’il puisse avoir des souvenirs communs, autant pour lui que pour elles.

Et puis … Mon grand père maternel a failli mourir devant nous il y a deux mois. Et je me suis rendue compte à quelle point la vie était fragile, qu’il fallait la protéger et ca me renforce dans mon idée de leur faire créer des liens (d’autant plus que mon papi est extra 😄)

Bref, joli article mélimelanie!

le 04/03/2017 à 14h28 | Répondre

Doupiou

Ici PetitePerle ne connaît que son arrière grand-mère de mon côté. Mes deux grands-pères sont décédés quand j’étais petite et la grand-mère dont j’étais le plus proche est décédée 2mois 1/2 après la naissance de ma fille. Elle était atteinte d’Alzheimer et je n’ai jamais eu le courage de lui présenter mon bébé …

le 04/03/2017 à 15h49 | Répondre

Melimelanie

Face à ton commentaire j’ai envie de répondre la qualité est mieux que la quantité.
Petit habitant à 4 arrières grands parents (tous de mon côté sachant qu’une de mes grands mère est ma grand mère de coeur et non la mère de ma mère) mais ils n’en voient et n’est en relation qu’avec 2. Je n’ai eu qu’une seule arrière grand mère mais je ne suis pas sûr qu’en avoir plus aurai rendu ça « mieux »

le 17/03/2017 à 15h59 | Répondre

Madame Nounours

Je trouve ça tellement beau de voir ses enfants connaître ses arrières grands parents. Pour ma part, je n’ai plus aucun grands parents malheureusement et c’est pareil pour mon mari et je trouve ça un peu triste mais c’est comme ça. Je sais que mes grands parents maternels si ils avaient été encore de ce monde auraient adorés mon fils ainsi que mon mari. On a des photos et des souvenirs d’eux que nous pourronslui raconter plus tard.

le 04/03/2017 à 20h55 | Répondre

Melimelanie

C’est toi qui les fera vivre dans tes mots et tes souvenirs ☺
Monsieur Génial n’a plus aucun grands parents mais nous en parlerons à nos enfants régulièrement parce qu’ils étaient importants. Mamie R sera présente dans la vie de nos enfants par nos souvenirs avec elle.

le 17/03/2017 à 16h02 | Répondre

Banane

C’est un de mes regrets, que mon grand-père chéri n’ait connu notre aîné que 2 ans, je regrette quand j’y pense de ne pas le lui avoir amené plus souvent. Et je sais à quel point il serait tombé en amour avec notre fille, conçue 1 mois après son décès.

le 04/03/2017 à 22h12 | Répondre

Melimelanie

La mort de mon grand père maternelle est un sujet très sensible pour moi que je ne supporte pas. J’ai un jour hurlé sur quelqu’un qui me disait que j’étais jeune et que j’avais le temps pour faire des enfants/me marier en lui disant que je voulais faire tout ça avec mon grand père en vie et que non malheureusement je n’avais pas tout mon temps devant moi même si j’adorerais qu’il vive 150 ans.
Du coup je compatis.

le 17/03/2017 à 16h05 | Répondre

Laura

C’est un joli article. Moi je n’ai connu aucun de mes grands parents. J’ai à peine côtoyé ma grand mère paternelle mais elle n’était pas du tout proche de nous, je n’ai pas du tout eu l’impression de la connaître. Du coup je suis assez curieuse de voir comment ça se passera entre mes parents et mes enfants. ..

le 04/03/2017 à 22h44 | Répondre

Melimelanie

Voir nos parents en grands parents c’est déstabilisant et génial en même temps. Je te souhaite de pouvoir profiter de cette jolie relation que tu découvrira en même temps que ton enfant alors ☺

le 17/03/2017 à 16h08 | Répondre

Chacha d'avril

Je suis très contente de (re)lire cet article. Il me parle beaucoup.
Petite Fleur a encore 3 arrières grands mères, qu’elle voit quelque fois par an. Pas assez pour lier une vraie relation mais assez pour nous émouvoir à chaque fois, l’homme et moi.
Espérons qu’elles restent près de nous assez longtemps pour que notre fille se souvienne d’elles.

le 04/03/2017 à 23h18 | Répondre

Melimelanie

❤❤
Je te le souhaite 😘😘

le 17/03/2017 à 16h08 | Répondre

Miss Chat

Ah il m’a arraché une petite larme, ton article…
C’est tellement vrai ce que tu dis : on n’attend rien d’un arrière-grand-parent, il y a beaucoup de libertés dans ce rôle.
A sa naissance, Croquette avait encore 6 arrières-grands-parents. Deux nous ont quitté depuis. Je suis contente que la grand-mère de mon mari ait pu voir une fois sa première arrière-petite-fille (elle nous a dit « merci » 10 fois le jour où on est venu lui présenter) et désolée que son mari, décédé en 2010, n’ait pas pu : je sais qu’il aurait été ravi de voir la génération suivante. On voit bien que ça illumine leurs vieux jours, clairement, de pouvoir rencontrer et interagir avec leurs arrières-petits-enfants. J’espère juste que ceux qui restent vivront encore assez longtemps pour construire une relation dont nos enfants se souviendront…

le 06/03/2017 à 10h09 | Répondre

Melimelanie

Ha ces satanés hormones de grossesse (rapport à la larme 😉 )
La beauté de ces relations prends tout son sens dans leurs fragilités je trouve. Ça peut être tellement éphémère comme relation et pourtant entre deux personnes très cher à notre coeur. Bref je te souhaite à tes enfants comme aux miens de connaître assez longtemps leurs arrières grands parents pour avoir leurs propres souvenirs d’eux.

le 30/03/2017 à 13h41 | Répondre

Kaya

Je n’ai plus qu’une grand-mère (que j’adore), et j’ai également perdu mon papa et ma maman récemment. Mon mari a perdu sa maman aussi et est de père, inconnu. Ses grands-parents maternels sont également décédés.
Je suis actuellement enceinte de 5 mois et ça me peine énormément pour le petit à venir, il n’aura ni papy ni mamie à qui se confier, j’espère qu’il ne ressentira pas le manque. J’espère que ma Grand-mère sera encore longtemps parmis nous (elle a 83 ans).

le 06/03/2017 à 12h03 | Répondre

Melimelanie

Je suis désolée de lire les pertes que tu as subi récemment.
Une grossesse est un moment tellement particulier qu’elle fait ressortir le manque de nos proches.
Pour être la fille d’une femme qui a du devenir maman sans la présence de sa maman je suis très sensible à ce que tu dois ressentir.
Je te souhaite que ta grand mère vive très très longtemps! ! Bonne fin de grossesse.

le 30/03/2017 à 13h44 | Répondre

Claire (voir son site)

Il est magnifique ton article.
Ma fille connait 3 des ses arrières grand parents et elle adore passer du temps avec eux. Et je trouve que c’st quelque chose d’inestimable.
Il est vrai que moi même j’aime bien passer du temps avec eux. Après, c’est vrai que je suis très famille et ça fait un peu bizarre car du coté de mon mari ce n’est pas le cas du tout. Il n’a connu qu’une grand mère qui n’a pas vu notre fille et qui est décédé depuis.
J’avais vu qu’aux États Unis, il ont fait une école dans une maison de retraite, je trouve que c’est vraiment une super idée car ils ont tellement à s’apporter mutuellement.

le 06/03/2017 à 12h19 | Répondre

Melimelanie

Merci 🙂
Je pense que c’est un enrichissement pour les deux côtés de pouvoir se côtoyer. Les personnes âgées sont parfois sortie de la monotonie grace à cette marmaille remuante et les enfants ont beaucoup à apprendre des plus vieux. C’est une super idée.

le 30/03/2017 à 13h47 | Répondre

Madame Lavande (voir son site)

De jolis mots pour de belles personnes 🙂
Je n’ai connu qu’une seule arrière grand-mère mais assez longtemps (elle est décédée quand j’avais16 ans) et j’ai donc beaucoup de beaux souvenirs avec elle.
Ma Biscotte elle n’a plus d’arrières grand-parents du coté de son papa (je n’ai moi même connu que 2 des grands parents de mon mari) et 2 arrières grand-mères + 1 arrière grand-mère de coeur de mon coté.
Ma grand-mère maternelle a malheureusement la maladie d’alzheimer depuis longtemps. Ma grand-mère de coeur est en maison de retraite, elle « déraille » souvent, mais quand je suis allée la voir avec ma puce de 4 mois elle m’a reconnue et a je crois passé un très bon moment. J’ai pris plusieurs photo d’elle avec ma Biscotte, qui seront un doux souvenir de ce moment (bon depuis elle ne reconnais plus personne à part ma maman 🙁 ). Et la 3e arrière grand-mère est toujours bien en forme, elle a vu ma pépette tous les deux ou trois mois environ depuis un an et c’est à chaque fois un plaisir de les voir ensemble !

le 06/03/2017 à 16h34 | Répondre

Melimelanie

C’est difficile les maladies de fin de vie. Quand mon arrière grand mère est morte ça faisait 3 ans que ce n’était plus « elle ». Elle a d’ailleurs du se dire que je me mariais super jeune vu les souvenirs qu’elle avait de moi ;-).
Je te souhaite que ta fille connaisse son arrière grand mère jusqu’à ses 16 ans au moins comme toi tu as pu le faire et quelles développent une jolie relation toutes les deux.

le 30/03/2017 à 13h50 | Répondre

Tamia (voir son site)

Ton article est tellement juste ! Il est très touchant… J’ai hâte de voir nos grands-parents devenir arrières-grands-parents.
Ma grand-mère est tellement fière alors qu’il n’est pas encore né… Je suis curieuse de voir les relations qu’ils vont tisser !

le 06/03/2017 à 21h55 | Répondre

Melimelanie

Cette fierté qu’ils ressentent est super touchante.
Mon grand père maternel montrait à tout le monde la photo de mon fils en disant qu’il était arrière grand père et « regardait comme mon arrière petit fils est magnifique. Il tient de moi ça se voit. » 😀
Et mon grand père paternel passe ses journées à regarder le diaporama des photos de mon fils que mon père lui envoie. Parfois on est même étonné de la réaction de nos grands parents !

le 30/03/2017 à 13h55 | Répondre

Marina

C’est un bel article.
Mes enfants et leurs cousins ont eu la chance de connaître leur arrière-grand-mère, ma grand-mère adorée qui me manque tant depuis 5 ans. Une femme forte, brave, qui a vécu des aventures terribles sur les routes de l’exode en 39.
Elle est partie avec, glissée contre son coeur sous son gilet, des dessins de ses 4 petits-enfants…

le 15/03/2017 à 17h30 | Répondre

Melimelanie

Quelle jolie façon de partir. C’est super qu’ils aient pu la connaître en tout cas! Et elle devait en avoir des histoires à raconter.

le 30/03/2017 à 13h57 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?