Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Deuxième grossesse : premier trimestre


Publié le 1 décembre 2017 par Doupiou

Une nouvelle aventure commence ! Je vais te raconter comment je vis cette seconde grossesse, en étant le plus honnête possible. Je vais essayer de ne pas faire de comparaisons avec ma première grossesse car pour moi, ce sont deux aventures complètement différentes !

Pour te prévenir, je ne suis pas le genre de femme émerveillée par ma grossesse. Je trouve ça très beau mais chez les autres ! J’ai du mal à projeter enceinte (et oui, même pour un deuxième…) et accepter de lâcher prise avec mon corps n’est pas chose aisée pour moi.

Maintenant que je suis déjà passée par une première grossesse, je devrais savoir à quoi m’attendre hein ? Et bien pas forcément !

Le premier mois

Bien entendu, les premières semaines, je ne sais pas que Barbouille s’est confortablement installé dans mon ventre.

Le premier signe : un jour je me mets à saigner du nez abondamment sans raison.  Mari Barbu me glisse doucement  » tu te souviens quand tu étais enceinte de PetitePerle les premiers jours, tu avais saigné du nez aussi… ». Et bien non, je ne m’en rappelais pas ! Je ne fais pas plus attention que ça : mes sinusites à répétition ont fragilisé mon nez.

La semaine suivante vient LE signe (comme pour ma première grossesse) qui me met un doute sérieux : la faim ! Je ne te parle pas de la petite fringale hein ! Je te parle de la vraie faim, toute la journée, peu importe la quantité d’aliments que j’ingurgitais, j’avais toujours faim.

Après des tests de grossesses de grand-mère tous négatifs, je me décide à faire un test urinaire, positif. Je suis très heureuse mais je ne m’y attarde pas trop : je suis déjà en retard pour préparer PetitePerle et aller au travail. Mon gynécologue disait vrai : on a bien moins le temps de se regarder le nombril quand il y a l’aîné(e) à s’occuper ! Je fais le test sous la douche et le petit + apparait timidement ! Je t’ai raconté cette découverte plus en détail dans mon article sur mes annonces ! Le matin même : grossesse confirmée par prise de sang.

La semaine suivante, mes amies les nausées et leurs compagnons les vomissements font une arrivée fracassante. Je n’arrive rien à avaler. Bilan : -1 kg. Étonnamment, je ne suis pas si fatiguée que ça.

La dernière semaine du mois, les vomissements s’intensifient beaucoup : -1,5 kg. J’arrive à manger un peu plus mais je vomis plusieurs fois par jour, ce qui m’épuise.

crédit photo : https://www.pexels.com/photo/pregnant-woman-wearing-marled-gray-sweater-touching-her-stomach-54289/

Le deuxième mois

Il débute comme le précédent s’était terminé : nausées et vomissements. Cette fois-ci une « bonne » surprise arrive, je passe deux jours avec juste des nausées et aucun vomissements. Je suis très contente et arrive à reprendre un peu de poids. Mais ce fût de courte durée ! Si Barbouille me fiche la paix quelques jours, il se rattrape les jours suivants avec des vomissements en continu toute la journée !

Mes seins commencent à me faire mal, surtout la nuit et au réveil.

Bref, en ce milieu de deuxième mois, j’en ai raz-le-bol d’être constamment brassée. Je n’ai pas encore repris mon poids de début de grossesse ! La consolation vient avec mon échographie de datation, la première rencontre avec Barbouille ! L’échographie de datation a lieu à environ sept SA. Avec Mari Barbu on créé un stratagème pour faire garder PetitePerle à mes parents quelques heures et nous nous rendons au cabinet. J’ai la vessie pleine ce qui est très inconfortable ! Le médecin nous reçoit immédiatement et me pose les questions d’usage avant de m’appliquer le gel tout froid. Je sais immédiatement où regarder : je vois le petit bébé dans une cavité, l’utérus. Le médecin fait les mesures puis zoom sur le petit cœur de Barbouille qui bat très vite ! Je ne m’attendais pas à autant d’émotion pour un deuxième bébé ! Puis on vérifie mon utérus, ma vessie, les ovaires et l’examen est déjà terminé. Mari Barbu et moi repartons sur notre petit nuages avec les photos dans les mains.

Cette échographie m’a fait beaucoup de bien au moral car j’étais assez découragée par les vomissements permanents. Mais mon rendez-vous chez le médecin le lendemain écourte un peu mon bonheur : je n’ai pas repris mon poids d’avant grossesse et mon taux de fer, déjà pas folichon en temps normal, chute dangereusement. Je suis sous traitement jusqu’à l’accouchement.

A la fin du deuxième mois, j’accuse encore une perte poids sur la balance et même si c’est très peu, ça commence à me faire peur. Il me tarde d’être à la première échographie « officielle » pour voir Barbouille et commencer le suivi régulier. Je commence à paniquer comme pour ma première grossesse : la moindre douleur dans le ventre, le petit symptôme du coup de froid que j’assimile à la toxoplasmose… Bref, même si c’est une deuxième grossesse, on ne se refait pas !

Le troisième mois

Le dernier mois du premier trimestre commence et c’est l’optique de la première échographie qui m’enchante ! Nous arrivons donc à l’hôpital où mon gynécologue nous reçoit pour cet examen riche en émotions ! C’est toujours autant surprenant de voir déjà les doigts et les pieds de bébé ! Tout va très bien du côté de Barbouille qui fait quand même son timide à se cacher dans un coin de mon utérus alors qu’il a plus de place qu’il n’en faut ! Mari Barbu est tout ému ! Est-ce une petite larmichette que je vois ?

Bien entendu, alors que le médecin passe par « en-bas » car il avait des difficultés à voir le col, je suis prise d’une violente nausée et manque de vomir mon déjeuner ! Une fois l’échographie terminée, je récupère l’attestation de prélèvement pour la détection de la trisomie 21 et docteur Gynécologue regarde mes derniers résultats sanguins et urinaires. Bof bof, pas top tout ça ! Il suspecte un diabète gestationnel. Je dois faire des analyses le lendemain et on se revoit la semaine suivante.

Je me rends compte que cette première échographie officielle lance le rythme des consultations, prises de sang et autres rendez-vous médicaux pour les six prochains mois !

La semaine suivante, le diabète gestationnel est résolu : mon gynécologue s’était trompé de dosage ! Ouf ! Par contre je dois faire un crochet par la case urgences à cause d’une vilaine infection urinaire…

Les vomissements et nausées commencent sérieusement à m’agacer ! Je me réveille la nuit avec un état nauséeux permanent et cela joue clairement sur mon moral. Et malheureusement, même avec la fin du troisième trimestre, rien ne se calme ! Et en fin de journée mon ventre me tire terriblement.

Je commence aussi à faire des rêves étranges par rapport à mon bébé. Je rêve (ou plutôt cauchemarde) beaucoup qu’on me l’enlève à l’accouchement. Les nuits commencent à devenir difficiles mais ça y est : je sens Barbouille qui me donne des petits coups !

 

Et toi ? Tu as été malade pendant le premier trimestre ? As-tu des astuces pour limiter les nausées ? As-tu eu des nuits difficiles ?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mlle Mora

L’aventure du 2ème bébé, c’est super de revivre certaines choses !
Vous l’avez dit à Petite Perle d’ailleurs ?
Et tu sais pourquoi tu fais ces cauchemars qu’on t’enlève ton bébé ? Ça doit être bien angoissant de te réveiller avec ces images en tête.

le 01/12/2017 à 12h02 | Répondre

Doupiou

Oui nous l’avons dit à PetitePerle après l’écho réglementaire et elle s’est empressée de faire des bisous sur mon ventre !
Pour les cauchemars je suis allée voir un psychothérapeute hypnothérapeute dont l’expérience sera raconté dans un article à venir prochainement 😉

le 01/12/2017 à 12h19 | Répondre

Claire (voir son site)

Décidément, on est quand même beaucoup à passer par les nausées.
Bilan du premier trimestre -3kg pour moi comme pour la première fois !
J’espère que ça va vite s’améliorer pour toi.

le 01/12/2017 à 14h02 | Répondre

Doupiou

C’est l’état nauséeux en permanence que j’ai eu du mal à accepter. Rien ne pouvait arrêter les vomissements : acupuncture, homéopathie ou médicaments !

le 01/12/2017 à 15h13 | Répondre

Claire (voir son site)

Comme je te comprend ! L’homéopathie m’a permis d’avoir des petite pause la nuit et le matin. Ce qui me permettait de souffler un peu.

le 02/12/2017 à 15h24 | Répondre

Marjorie

Oh je te soutiens tellement ! J’ai perdu 6,5kg lors de mon premier trimestre… Je ne mangeais rien, avec déprime saupoudrée par dessus histoire de rester au lit toute la journée sa sera trouver aucun (aucun !) intérêt à en sortir. Mais bon, une grossesse c’est merveilleux [insérer ici un smiley qui regarde de travers en levant les yeux aux ciel]. J’espère que ça a fini par s’améliorer, bon courage pour la suite !

le 02/12/2017 à 16h56 | Répondre

Doupiou

-6,5kg c’est vraiment beaucoup ! J’espère que ça va mieux pour toi à présent !

le 03/12/2017 à 09h56 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Pas facile ce premier trimestre… J’espère que tu as eu un peu plus de répit par la suite!! J’ai évité les nausées pour ma première grossesse, j’espère ne pas faire leur connaissance lorsqu’il y aura bébé 2!!

le 04/12/2017 à 13h31 | Répondre

Doupiou

Je te le souhaite aussi ! Je ne vais pas spoiler le second trimestre mais disons que ce n’est pas encore ça !

le 04/12/2017 à 13h40 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?