Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Devenir chroniqueuse grossesse

Tu as envie de parler de ton futur bébé en permanence, mais tu as peur d’ennuyer ton entourage ?

Tu aimes écrire et tu ferais bien un blog toi-même, mais tu ne sais pas où commencer ?

Tu voudrais le soutien des lectrices de Dans Ma Tribu tout au long de ta grossesse ?

Tu souhaiterais garder une trace de ton long parcours pour adopter ?

Alors viens raconter tes péripéties à d’autres mamans que ça intéresse !

Deviens chroniqueuse et rejoins la Tribu !

Femme enceinte souriante

Crédits photo (creative commons) : andriuXphoto

Oui, mais j’ai peur de ne pas être une maman parfaite…

Justement ! Ici on parle aux vraies mamans, pas aux caricatures ! Les lectrices, comme toi, s’interrogent beaucoup, vivent la maternité au jour le jour et s’adaptent aux enfants qu’elles ont ! Si tu aimes ton futur bébé et que tu veux le mieux pour lui, la porte est grande ouverte.

Tu es la bienvenue :

  • que tu aies 18 ou 45 ans,
  • que ton enfant ait été conçu sous la couette ou dans une éprouvette,
  • que ce soit ton premier ou ton sixième,
  • que tu adoooores être enceinte ou que tu détestes ça,
  • que ta grossesse soit suivie de très près ou au contraire de très loin,
  • que tu veuilles un accouchement physiologique ou une péridurale bien costaude,
  • que tu souhaites allaiter pendant trois ans ou biberonner dès la maternité,
  • que tu sois une maman biologique ou adoptive,
  • que tu aies acheté une poussette dernier cri, une super écharpe de portage ou les deux,
  • que ton bébé ait une chambre de roi, un lit dans la vôtre ou une place dans votre lit…

Bref. Tu es la bienvenue !

Et ça m’engage à quoi ?

Les chroniqueuses débutent leurs chroniques durant leur grossesse (ou leurs démarches d’adoption), puis reviennent après pour raconter la vie avec bébé.

Tu t’engages ainsi à :

  • écrire régulièrement, au minimum une chronique par mois, des textes originaux (rien qui n’ait été publié ailleurs),
  • répondre aux questions que pourront te poser les lectrices dans les commentaires,
  • venir nous donner des nouvelles après ta grossesse, nous parler de ton accouchement et des premiers jours de bébé (et après… de tout ce que tu veux autant de temps que tu veux ! Oui, on a envie de savoir si le petit Lucas qu’on a vu naître a finalement intégré Sciences Po comme prévu ! Oui, oui !).

Oui, mais j’ai peur de n’avoir rien à dire…

Pas de panique, nous serons là pour te souffler des idées de sujet. Et puis franchement, une future maman qui ne pense pas au minimum une fois par mois à son bébé, je n’en ai jamais rencontré ! 🙂

Et si je ne veux pas montrer ma trombine en photo ?

Si tu veux illustrer tes articles avec des photos personnelles, nous serions ravies de voir ton profil arrondi ou la bouille de ton bébé !

Cependant, tu n’as aucune obligation de publier des photos de toi, de ton ventre et de ton bébé. C’est ton image, et c’est la sienne, dont tu es responsable.

Tu peux prendre en photo la chambre de ton bébé, les petits vêtements que tu lui as achetés, voire ses petits cheveux, ses petits pieds ou ses petites mains. Tu peux aussi chercher des images sous licence Creative Commons pour illustrer tes articles (nous t’expliquerons comment faire !).

Je n’ai pas envie qu’on me reconnaisse !

Il y a plusieurs sortes d’anonymat :

Si tu ne veux pas qu’on puisse taper ton nom dans Google et tomber sur les péripéties de ta grossesse, alors ce n’est pas un problème. Il faut juste éviter de donner ton vrai prénom. C’est pour cela que je te proposerai de devenir chroniqueuse avec un nom de scène.

En revanche, si tu ne veux pas être reconnue du tout, même si quelqu’un tombe sur le blog par hasard, malheureusement, il vaut mieux ne rien publier du tout. En effet, en écrivant tes chroniques, tu divulgues forcément des informations personnelles. Et il est certain qu’au bout de quelques billets, une lectrice qui te connait déjà dans la vraie vie pourra t’identifier.

De toute façon, les chroniques (comme tout ce que tu publies sur Internet, d’ailleurs) ne doivent pas être écrites sur le coup de la colère, ni pour dire du mal des gens. Et surtout, tu ne dois pas dire à propos de quelqu’un ce que tu n’aurais pas le courage de lui dire en face dans la vraie vie.

Ceci est tout particulièrement valable en ce qui concerne les conflits avec la famille : une fois que c’est sur Internet, ça y est pour toujours !

Il est en revanche possible d’user de subterfuges pour aborder des sujets délicats (parler de ta « cousine » au lieu de ta sœur, ou d’une « amie » qui rencontre tel ou tel problème). 🙂

Et bien sûr, il ne s’agit pas de déballer toute ta vie. Tu es évidemment libre de parler de ce que tu veux et de cacher certaines choses de ta vie privée !

Bon ok, et vous dans tout ça, vous ferez quoi ?

De mon côté, l’équipe s’engage à :

  • être disponible si tu as des questions sur le fond ou la forme de tes billets ou si tu as besoin d’idées,
  • t’inviter à rejoindre la (géniale !) communauté des chroniqueuses de Dans Ma Tribu afin de partager avec elles ton expérience (de chroniqueuse mais aussi de (future) maman !),
  • promouvoir le blog et tes chroniques sur les réseaux sociaux,
  • mettre à ta disposition une plateforme technique qui fonctionne de manière optimale.

Ça me va ! Concrètement, je fais comment pour postuler ?

Nous ne recherchons pas de chroniqueuse actuellement. Pour être tenue au courant du prochain appel, abonne-toi à notre newsletter :

Et après, il se passe quoi ?

Si tu es sélectionnée pour être chroniqueuse, tu pourras choisir librement un nom de scène unique.

Ensuite, je te donnerai accès au blog et un lien vers une mini formation pour démarrer. Il ne te restera qu’à publier ton premier billet ! 🙂