Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Dilemme entre rêve d’enfant et principes personnels : exemple avec le Père Noël


Publié le 15 juillet 2019 par Madame Vélo

Hein ?? Quoi ??? Mais elle délire Madame Vélo, elle vient nous parler du Père Noël en plein été !

Je te rassure, j’ai une très bonne raison de te parler du Père Noël. Deux même. La première, c’est qu’un enfant parle de Noël toute l’année : de janvier à juin il se remémore le Noël passé, et de juin à décembre il attend avec impatience le Noël à venir.

Et surtout, ce dont je veux te parler aujourd’hui, a moins à voir avec le Père Noël en lui-même, qu’avec un dilemme de parent dans l’éducation de son enfant. Je veux te parler aujourd’hui d’une situation que j’ai vécue il y a peu, où je me suis retrouvée prise en étau entre deux principes : laisser mon enfant faire ses rêves d’enfant versus il y a des sujets sacrés auxquels on ne peut pas toucher !

Crédit photo (creative commons) : composita de Pixabay

Mise en situation

Pour être honnête avec toi, je ne me souviens plus du tout du contexte de base. Toujours est-il que nous étions en grande conversation avec Crapouillou (sur je ne sais plus quel sujet, donc), et qu’à un moment donné il nous dit : « moi plus tard je voudrais être le Père Noël ».

Crapouillou, qui est en petite section cette année, a développé depuis plusieurs mois une imagination débordante. Et surtout, il est (déjà?!!) en pleine recherche de son avenir professionnel et il a plein de métiers : il est pompier, médecin, conducteur de travaux, conducteur de train, pilote d’avion, facteur. On peut dire qu’il ne manque pas d’idées, et que ses goûts sont très variés !

Mais là, le « métier » de Père Noël, quand même !

Alors, ni une ni deux, et sans réfléchir deux secondes, je lui rétorque que c’est impossible qu’il soit Père Noël ! Bah non, tu comprends, le Père Noël il n’y en a qu’un, personne d’autre ne peut être LE Père Noël !

Et devant sa mine qui commence à se décomposer j’essaye de me rattraper un peu : mais tu sais, tu pourrais être le lutin du Père Noël !

Mouais, pas très convainquant l’argument de maman là…

Heureusement pour Crapouillou, son père était avec nous à ce moment-là. Beaucoup moins terre à terre que moi, et aussi beaucoup moins attaché que moi aux croyances de l’enfance, il rebondit directement et dit à Crapouillou que bien sûr, il pourra être Père Noël quand il sera grand, que c’est un très beau projet. Il rajoute même que de toute façon le Père Noël est un très vieux monsieur et que bientôt il aura besoin d’être remplacé, et donc que Crapouillou pourra devenir Père Noël à sa place.

Et là je me retiens de hurler : QUOI ???!!! non mais vas-y, dis-lui que le Père Noël va bientôt mourir aussi !!

Et d’en remettre une couche un peu plus tard loin des oreilles de Crapouillou : heureusement que j’étais là, tu étais en train de lui briser son rêve ! C’est important pour les enfants de rêver et de croire en eux, en plus c’est quand même trop cool de vouloir devenir le Père Noël ! Il a de l’ambition le petit !

Bon. Ok. Oui. Tu as raison. Complètement raison. Il ne faut pas briser leurs rêves. C’est vrai que c’est ambitieux et original. C’est important de soutenir ses enfants dans leurs projets.

Mais bon. Quand même. Le Père Noël quoi ! Personnage mythique et unique. Tellement emblématique qu’on ne peut quand même pas décemment dire à son enfant de 3 ans et demi qu’il va bientôt mourir ! C’est ZE personne irremplaçable quoi.

Mais au fond de moi je sais que Monsieur Solex a raison. Et qu’il a bien fait d’intervenir. Et qu’il est urgent que je ravale mes pauvres principes d’enfant bornée. Et que c’est vraiment important de laisser l’imagination de mes enfants déborder, de ne pas entraver leurs rêves.

Je précise que cet article, totalement véridique, n’en est pas moins écrit avec beaucoup d’humour et de second degré !

Et toi, as-tu déjà vécu des situations similaires, où en tant que parent tu as été confrontée à un dilemme entre deux principes chers à ton cœur ? Comment aurais-tu réagis à ma place ? Raconte-moi tout !

 


Tu en as marre de courir les magasins pour les fringues des enfants ? Et ce tous les mois, vu à la vitesse à laquelle ils grandissent ? Et je ne parle pas du petit qui hurle (que ce soit le tien ou celui d’une autre, grrr) parce qu’il ne veut pas essayer ce pull-là… Et si tu recevais directement chez toi de jolis looks (du 1 mois au 14 ans !) à essayer TRAN-QUILLE-MENT. Ça va ? Tu gardes et tu payes. Ça ne va pas ? Tu renvoies gratuitement. Bref, viens vite tester Little Cigogne !


Pssst : porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mme Espoir

Ici le dilemme est surtout entre nos principes et ceux de la maman de Schtroumpfette ! C’est difficile parfois de se retenir de ne pas bondir devant certaines inepties entendues. On essaie de lui donner notre point de vue en expliquant pourquoi la maman a dit ça. Nous avons toujours essayé de respecter la version donnée par la maman mais ce n’est pas évident !

Quant à Crapouillou, il pourra bien entendu être Père Noël quand il sera grand ! Quand il sera papa ou qu’il se déguisera pour ses neveux ou encore s’il devient vendeur de jouets ou auteur d’une BD célèbre sur le personnage… Il existe plein de possibilités, même si ce n’est pas tout à fait pareil qu’être LE Père Noël !

le 15/07/2019 à 09h25 | Répondre

Weena (voir son site)

Je confirme qu’un enfant parle du père noël en permanence, le mien m’a encore demandé hier comment ce dernier allait passer si il y a un nid d’oiseaux dans la cheminée …
Ici, la « discussion » la plus compliqué, c’est quand il m’explique que lui aussi, quand il sera grand, il aura un bébé dans le ventre 😥

le 15/07/2019 à 10h01 | Répondre

Doupiou

Ton article tombe à pic !
La semaine dernière je conduisais quand PetitePerle me demande si on pourra aller voir des sirènes pendant les vacances. Fatiguée de la journée et concentrée sur la route, je lui ai répondu sans réfléchir que, non puisque les sirènes ça n’existait pas.
Le silence pesant dans la voiture m’a fait culpabiliser, je me suis aperçue avec beaucoup de tristesse que j’avais brisé son imagination sans ménagement…

le 15/07/2019 à 16h10 | Répondre

Maman Bulle (voir son site)

Je pensais que ton article allait parler de « doit on dire aux enfants que le Père Noël n’existe pas » car ici on a cette discussion … Certaines personnes de notre entourage nous dise que l’on ment aux enfants … Moi je suis plutôt Team laissons les rêver et imaginer que les fées et les lutins existent … Je pense en tout cas que dans notre vie de parents on est confronté en permanence à ce genre de dilemme … Un peu comme le fameux « avant on avait des principes … maintenant on a des enfants ». Tu as répondu ce qui te semblait juste sur le moment, idem pour ton mari … Ton loulou va s’approprier vos deux réponses … en s’imaginant un nouveau futur !
ça me fait penser au livre que j’ai offert à mon mari pour la fête des pères, il s’intitule « Quand (nom de l’enfant) sera grand » et on choisit 10 métiers que pourrait faire notre enfant plus tard … Ben moi j’ai choisi parmi tous les métiers « assistant du père noël » …

le 17/07/2019 à 22h28 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?