Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Diversification : « ma » méthode DME (ou presque)


Publié le 13 février 2017 par Madame Lucette

Au cours de mes pérégrinations sur internet je suis un jour tombée sur un article qui parlait de la DME, c’est-à-dire la Diversification Menée par l’Enfant.  Cela consiste en gros à ne pas diversifier en donnant des purées mais en donnant directement des morceaux de nourriture à l’enfant.

Je te donne d’abord la théorie et ensuite je te dirai comment on a fait. Je dois te dire que je rédige cet article après plusieurs mois de DME et que donc cela va peut être donner l’impression que j’ai fait cela naturellement, facilement. Pas du tout !! Je me suis posé un milliard de questions pendant des semaines avant de me lancer !

[Je fais un petit apparté avant que tu continue à lire cet article : tu verras que j’y parles des « adeptes de la DME » et que j’y prends moults précautions oratoires. Je t’explique pourquoi : j’ai remarqué la DME, c’est comme l’allaitement, il y a de vraies puristes qui à mon sens sont à la limite de l’intolérance dès qu’on sort un peu des clous purs et durs).]

Crédit photo : Quinn Dombrowski

La théorie

  • D’abord à quoi ça sert, la DME ?

– À rendre l’enfant autonome concernant la nourriture, à réguler lui-même son appétit. Dans cette méthode le parent « offre » la nourriture et son enfant mange ce qu’il veut. Les enfants diversifiés de cette manière géreraient mieux leur faim et donc plus tard sauraient manger raisonnablement et plus sainement que les autres.

– À découvrir les vraies saveurs et textures des aliments. En effet, le petit enfant a besoin de toucher pour appréhender le monde. Toucher avec ses mains et sa bouche. Lui donner du   veau / légumes / pommes de terre sous forme de purée mélangée ne lui permet pas de ressentir chaque aliment, dans son goût comme dans sa texture.

  • Ensuite, est-ce que c’est dangereux ?

Tu te dis peut être que je suis bien sympa avec mes méthodes de hippie mais que si on donne des purées à un enfant, c’est peut-être bien parce qu’il n’a pas de dents et qu’il s’étoufferait avec des morceaux, non ? Alors tu as raison, je suis bien sympa, mais pour le reste, tu te trompes. Premièrement ne pas avoir de dents n’empêche pas de mâcher avec ses gencives et deuxièmement c’est donner de la purée qui rend les enfants incapables de gérer les morceaux. En effet, le bébé possède naturellement un réflexe lui permettant de rejeter vers l’extérieur tout ce qui est trop gros et qui s’approche de sa gorge. En donnant des purées on habitue l’enfant à envoyer sans mâcher vers l’arrière de sa bouche  tout ce qui entre dedans. Il peut arriver que l’enfant fasse un « GAG », c’est-à-dire une manœuvre d’expulsion de quelque chose qui le gêne. Çà ressemble à un étouffement mais ça n’en est pas un. Mais ça reste impressionnant et fait peur aux parents qui veulent utiliser cette méthode. Si ça te stresse trop,  il vaut mieux faire la diversification classique.

  • Enfin, est-ce que mon enfant va manger à sa faim ?

Les partisans de cette méthode pensent (j’imagine études à l’appui) que le lait maternel (les adeptes de la DME sont beaucoup des gens qui allaitent leurs enfants) ou le lait maternisé est l’aliment principal jusqu’à un an. Avant ça, il s’agit surtout de s’exposer à la nourriture pour être confronté à d’éventuelles allergies et de découvrir les goûts et les aliments.

  • Au final, comment on fait ?

On attend que son enfant se tiennent bien assis dans sa chaise et qu’il manifeste de l’intérêt pour notre assiette. La position assise c’est important car elle lui permettra de se pencher en avant pour recracher si besoin.

On donne à son enfant des morceaux de légumes et fruits bien cuits ou bien mûrs, la consistance doit être telle que tu peux l’écraser avec ta langue. La taille des morceaux équivaut en gros au poing de ton bébé. Il va écraser, mordiller, rogner ce qui est autour de sa main. Tu évites absolument tout ce qui peut se détacher en petits morceaux comme la pomme crue ou la pastèque par exemple. Tu évite aussi le raisin, la tomate cerise et ce qui peut avoir la taille de la trachée de ton bébé. Du mou, du mou, du mou pour commencer. Ensuite, plus ton bébé progresse plus tu lui fais essayer de choses, spaghettis bolognaises inclues. Au bout d’un moment il mange exactement comme toi.

Voilà pour la théorie, passons maintenant à la pratique.

Ma pratique

[Attention, à parti de là si tu me lis et que tu es une adepte de la DME stricte, aie conscience qu’il s’agit là de MA pratique, que si tu veux on appellera ça autrement que DME et  qu’il n’est pas nécessaire de me jeter tes portions de potiron bien cuit à la tête.]

Au départ je lisais les infos trouvées sur internet et je suivais un groupe facebook et j’avais assez peur : en gros je pensais que si je ne respectais pas à la lettre la méthode j’allais tuer mes enfants en les laissant s’étouffer puis les rendre allergiques à tout. Et puis un jour j’ai demandé leur avis à mes copines chroniqueuses et au staff Dentelle / Tribu et là je me suis rendue compte que pas mal de celles qui avaient essayé elle y étaient allé en free style et que personne n’était mort, ça m’a bien détendue.

Pour commencer je vais répondre à la question « pourquoi faire la DME » de façon personnelle. Je trouve ça bien que les enfants découvrent le gout et la texture de chaque aliment séparément plutôt que commencer sa vie en ne connaissant que des goûts amalgamés. Deuxième raison : nous avons deux bébés à nourrir et il nous semblait plus facile et rapide qu’ils mangent eux même plutôt que leur donner à manger à la cuillère avec attente, frustrations etc. bref, ça nous semblait plus simple pour nous. Là-dessus grossière erreur, vu ce que cette méthode implique de nettoyage des enfants, des chaises et du sol après les repas, le gain de temps est nul…

J’ai été bien embêtée quand sont arrivés les 6 mois des enfants (en France c’est la date limite pour diversifier, on conseille entre 4 mois – ce qui me semble vraiment trop tôt – et 6 mois maxi, ensuite ton enfant sera allergique à tous les aliments et devra soit vivre avec des boutons partout en permanence soit ne manger que de l’eau. Et tu seras maudite sur 18 génération, bien sûr), et qu’ils ne se tenaient pas du tout assis ! Sachant que nous pratiquons la motricité libre (c’est-à-dire entre autres ne jamais mettre un enfant dans une position qu’il ne sait pas prendre seul), hors de question de les bloquer dans une chaise haute avant qu’ils sachent s’asseoir seuls.

Donc j’ai fait un truc que les adeptes de la DME pure considèrent comme n’étant pas de la DME (à raison puisque la vraie DME consiste à ne jamais introduire un aliment dans la bouche de leur enfant, c’est lui qui doit l’y mettre. Et puis de toute façon les adeptes purs allaitent donc ne donnent pas de biberon) : j’ai mis de la purée puis de la compote dans les biberons. J’ai pu comme ça commencer à exposer les enfants aux aliments sans leur donner à la cuillère et donc sans leur faire perdre leur réflexe d’expulsion dont je te parlais plus haut.

On a fait ça un mois et puis vers 7 mois les garçons se sont mis à 4 pattes puis à s’asseoir dans la foulée et on a commencé les vrais morceaux.

On a donné des légumes bien cuits ou bien murs : tomates, courgettes, aubergines, brocolis, panais, potiron, artichauts, patates douces, selon la saison (on a commencé en été) puis des fruits (framboises, pêches, prunes, abricots, pommes cuites, melon, etc.

Pour la viande, la vraie DME propose de donner des morceaux type filaments de poulet, que l’enfant suçote plutôt qu’il mange. Moi j’ai préféré fabriquer des boulettes avec de la viande mixée et de la polenta (qui sert de colle, j’ai mis du temps à trouver la bonne texture, celle qui ne fait pas des miettes que tu ramasses par terre ensuite. Pour la découverte de la texture c’est un peu raté mais je préfère qu’ils mangent un peu de protéines.

Nos garçons ont super bien gérés on n’a quasiment jamais eu de GAG. Ils mangent de mieux en mieux, on ramasse de moins en moins par terre.

Ce n’est pas la méthode « facile » pour les parents qu’on imaginait, naïfs que nous sommes, c’est beaucoup de boulot en fait, mais on est assez fiers que nos petits bouts sachent manger tous seuls et qu’ils découvrent les vrais aliments.

 

Pour te renseigner tu peux consulter le site https://bebemangeseul.com/. Tu peux aussi te joindre aux groupes facebook sur le sujet et lire le livre en français Petites mains, grande assiette que je n’ai pas lu car il est sorti à l’automne et je viens seulement de découvrir son existence.

 

Et toi ? Comment as-tu diversifié ton bébé ? De façon classique ou as-tu eu envie de faire différemment ? Comment ton bébé a-t-il géré cette transition ?

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

39   Commentaires Laisser un commentaire ?

Léa

Alors ça c’est le genre de truc qui m’intéresse grandement mais que je ne sais pas du tout mettre en œuvre. Je suis aussi un peu hippie sur les bords (même si l’allaitement a été un échec et que mon petit dort dans un lit à barreaux, j’aime bien ce genre d' »expérience »). Mais concrètement, tu fais comment pour préparer à l’avance ? Ça se congèle les bâtonnets de légumes ? Ce que j’apprécie dans la purée c’est qu’il y en a toujours plein le congélateur donc pas de problème d' »approvisionnement » et si je suis en retard dans la préparation, il reste la solution des petits pots. De plus, s’il avait fallu attendre que bébé se mette assis seul pour le diversifier, ben actuellement à 10 mois, il serait encore aux biberons de lait… donc la motricité libre, OK, j’en suis carrément convaincue mais ça a ses limites tout de même parce que ce n’est pas parce qu’un petit ne prend pas cette position qu’il ne sait pas s’y mettre de lui-même (mon fils est un cascadeur, rester statique ce n’est pas du tout son truc !). Bref, comme dans tout, j’ai vraiment du mal avec les puristes de l’extrême lol ! Et sinon, question subsidiaire, y a moyen de faire de la DME que de temps en temps (genre le week-end) pour ne pas l’imposer à la nounou ?

le 13/02/2017 à 07h27 | Répondre

Freesia

En fait, il faut pas que l’enfant se mette assis tout seul mais qu’il tienne assis seul. Elle est là la nuance… En gros, si tu prends ton bébé sur les genoux, est-ce qu’il se tient le tronc roit ou il s’affale. 🙂

le 13/02/2017 à 11h49 | Répondre

Léa

Aaaaah ok ! Je n’avais pas compris ça comme ça, merci !

le 13/02/2017 à 12h34 | Répondre

Madame Bobette

Sauf que si j’ai bien compris, pour les adeptes de la motricité libre, tu ne mets pas ton enfant assis s’il ne sait pas s’y mettre seul. Ou alors j’ai pas tout compris? 😉

le 13/02/2017 à 14h20 | Répondre

Freesia

Oui, le principe de la motricité libre, c’est de ne pas mettre son bébé dans une position qu’il ne sait pas prendre de lui même oui 🙂

MAIS, quand on s’assoit nous, et qu’on le prend sur nous, il est « assis ». De même, quand on le met dans son siège auto, il ne sait pas se mettre seul dans cette position MAIS on le met quand même 😉

Je suis partie du principe que si mon bébé, quand je le prends avec moi sur les genoux, fait des abdos pour se tenir assis (alors qu’auparavant il était tout contre moi), qu’il se tient droit face à moi (ou dos à moi suivant la position prise sur les genoux), alors il est prêt pour manger des morceaux car il pourra recracher ce qui le dérange au cas où 🙂

(Je sais pas trop si je suis claire …Eb fait, y’a forcément des instants où bébé ne sera pas dans une position naturellement prise par lui même sans que ca n’entache la ml je pense …)

le 13/02/2017 à 14h58 |

Madame Bobette

Autant pour moi, je ne suis pas une pro de cette méthode. J’utilise plutôt la méthode « Fais comme tu en as envie » ^^
Je pensais vraiment que c’était comme ça car une de mes connaissances a laissé son bébé couché jusqu’à ses 11 mois quasiment sous prétexte qu’il ne savait pas s’assoir seul… Donc pas de chaise haute pour lui, juste éventuellement du transat…
Je pense qu’avec toutes les informations qu’on reçoit au final, chacun traduit à sa manière.

le 14/02/2017 à 10h11 |

Madame Lucette

Oui, les bâtonnets se congèlent ! je fais cuire les légumes, j’ajoute de la matière grasse et des épices douces, herbes, ou je laisse nature et je congèle. Concernant la position assise, je ne savais pas très bien non plus à quoi m’en tenir. J’ai eu la chance qu’ils s’asseoient assez tôt donc j’ai arrêté de me prendre la tête 😉

le 14/02/2017 à 13h33 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Merci pour ce retour d’expérience intéressant et sans dogmatisme sur le sujet ! Ici on a tout essayé en parallèle et finalement je dirais avec succès : biberons aromatisés, purées et DME puisque comme je te le disais les allemands ont tendance à donner des morceaux très tôt spontanément (sans à ma connaissance appeler cela d’une façon particulière). Je crois que comme souvent il faut que maman et bébé fassent au feeling tout simplement 🙂 .

le 13/02/2017 à 08h05 | Répondre

Madame Lucette

Tu fais partie de celles qui m’ont décomplexée sur le sujet en m’expliquant comment tu avais fait ! Alors merci !

le 14/02/2017 à 13h34 | Répondre

Doupiou

Merci beaucoup pour ton retour d’expérience sans complexes ! Je ne connaissais pas du tout cette méthode de diversification avant d’avoir commencé la diversification « classique » pour ma fille.

le 13/02/2017 à 08h23 | Répondre

Madame Lucette

je lis beaucoup de choses sur ionternet et je suis tombée dessus. Et comme on a une petite tendance « pas envie de faire comme tout le monde », ça nous a bien plu 😀

le 14/02/2017 à 13h34 | Répondre

Weena (voir son site)

Pour FeuFolet, j’ai fait un mixte purée et morceau quasi-simultanément car il a vite tenu assis. Les fruits, c’est top pour débuter 😉
On a commencé la diversification de LutinCoquin vers 5 mois, le temps qu’il s’intéresse à notre assiette … mais il ne tient pas assis et même les purées, il ne veut que du lisse, lisse, ultra-lisse -_-.
J’espère que lorsqu’il tiendra assis, il acceptera les fruits en morceaux comme son frère ^^

le 13/02/2017 à 08h42 | Répondre

Madame Lucette

je pense que ça doit dépendre des enfants ! le principal c’est de s’adapter à eux je pense.

le 14/02/2017 à 13h35 | Répondre

Chaperon Rouge

Passionnant évidemment! Mon coté hippie est aussi super intéressé par le sujet mais mon coté feignasse était un peu refroidit par la somme de ménage a faire dans la foulée. Et puis comme dit plus haut, en terme de préparatifs, les petits pots et purées congelées sont quand meme bien pratique. Mais j’ai trouvé un compromis:
La lueur a été diversifiée a 5 mois. Purée méga lisse d abord, car cest ma maman qui lui a donné sa première cuiller et elle avait peur au elle s etouffe. Mais rapidement on s’est contenté d écraser grossièrement les légumes. A 9 mois elle entrait a la crèche, apprenait a s assoir seule (mais tenait déjà bien assise avant) (oui on est des parents indignes, on l asseyait!)… Et mangeait des petits pots a la « cantine ». Du coup on préparait juste le diner, et les repas le wend. En fait cest pas plus compliqué, on fait cuire les légumes et….cest tout! J en met qqs uns sur la tablette dd sa chaise haute, des cubes de fromage etc et elle se debrouille. Cest génial de la voir tripoter les aliments, les ecraseer dans sa main etc. On congèle les aliments cuits tel quel et on en resort petit peu par petit peu. Par contre la viande a part le jambon je sais pas encore comment faire… Elle en mange en pot et ça passe bien alors bon… A 1 an revolu elle tient sa cuiller et patauge dans les purées/compotes/yaourt… Mais fini toujours par y mettre les doigts! (et les lécher après)

le 13/02/2017 à 08h54 | Répondre

Madame Lucette

On en est au même stade ! nous aussi maintenant quand on veut faire « vite et propre » (f
gros guillemets !) on leur donne des petits plats industriels. Pour la viande comme je dis je fais des boulettes qu’ils mangent à la main. En réduisant bien en purée et en mélangeant avec de la polenta ça ne fait pas trop de dégâts. pour les protéines ils mangent aussi des oeufs brouillés et du jambon en tranche.

le 14/02/2017 à 13h39 | Répondre

Ars Maëlle (voir son site)

Depuis que j’en ai entendu parler, je suis très intéressée par la DME (apparemment, c’est donc une forme de hippisme ? ça n’étonnera pas mon mari alors 😉 ) mais comme vous, en version « à notre sauce ». J’aime l’idée d’autonomie pour les petits, dans le geste et le choix (de l’ordre, de la quantité), ainsi que la possibilité de bien découvrir des goûts et textures différents.
Par contre le dogmatisme me rebute, et je me dis qu’il est aussi important que les enfants acceptent aussi la cuillère de purée, parce que parfois, les conditions ne se prêtent pas à la version DME stricte (pas le temps, pas les aliments adaptés disponibles, pas dans un endroit ou la bouffe étalée sur 2m² est volontiers acceptée, genre chez la cousine Berthe ou au restau) donc je me dis que le moment venu, j’essaierai en version « comme on peut ».
J’ai vu une petite fille qui avait pris l’habitude de manger seule très tôt et qui était assez fâchée lorsqu’un adulte lui donnait, je comprends la frustration que ça représente mais j’espère qu’il soit possible d’avoir un système mixte accepté par l’enfant – du genre « je sais que tu sais le faire tout seul et que tu aimes le faire tout seul, mais là c’est moi qui vais te donner parce qu’on doit partir très vite / que le sol ne se nettoie pas… » Un peu comme quand ils commencent à marcher mais que parfois on les porte ou met dans la poussette quand même parce que c’est plus rapide/moins dangereux.

le 13/02/2017 à 09h47 | Répondre

Madame Lucette

Nous avons commencé par leur donner uniquement des morceaux et puis quand on a vu qu’ils géraient bien on leur a donné des plats tout prêts. On n’a pas eu de soucis. C’est clair qu’en visite chez d’autres gens on peut difficilement sortir la nappe en plastique et l’étaler par terre comme chez nous 😀

le 14/02/2017 à 13h42 | Répondre

Madame Lucette

ah, et sur la question de faire seul ou pas… c’est parfois un peu sportif en effet mais pour avoir deux bébés c’est variable en fonction de l’enfant !

le 14/02/2017 à 13h43 | Répondre

Ars Maëlle (voir son site)

Alors là, tu piques ma curiosité !
Si un jour tu te sens de faire un article sur les différences de personnalités entre les jumeaux, je trouverais ça super intéressant ! (parce que ça m’intéresse de savoir comment se fabrique le caractère des gens, et aussi pour avoir quelque chose à répondre aux gens qui se prennent pour des génies de l’éducation parce que leur enfant est comme-ci ou comme-ça alors qu’en fait c’est un trait inné)

le 15/02/2017 à 15h05 | Répondre

Ally

Pour mon 1er, j’ai commencé les purées à 4 mois, car je lui donnais le biberon (et je n ai pas de problème avec ça, malgré les discours extrémistes que l’on peut parfois entendre). J’ai pratiqué la motricité libre (même si j’ignorais que cela s’appelait comme ca) sauf pour la chaise haute qu’on a démarré à 6 mois, mon fils ne s’étant mis assis seul que vers 8 mois. Une fois dans la chaise, on lui a vite propose un quignon de pain, des boudoirs, de la banane, et j ai commencé à écraser à la fourchette rapidement, puis à laisser des morceaux de légumes puis d oeuf et de viande ou poisson. Au final, à 15mois, il mangeait comme nous (moins le sel évidemment) et de tout. Pour ma 2eme, je vais faire pareil je pense ça me paraît un bon compromis.

le 13/02/2017 à 10h44 | Répondre

Lily

Merci pour ce retour !!
Je me posais justement la question car mon deuxième, qui a onze mois, ne mange pas très bien, ou en tout cas ne mange pas très bien la purée (le yaourt et la compote, ça, pas de problème…!).
Il y a quelques jours, je lui ai donné à manger des (petits) morceaux de carottes du pot au feu familial, il a bien aimé ! Au repas suivant, j’ai disposé des morceaux devant lui (la taille d’un dé : trop petit selon les préceptes du DME, apparemment !), il les a tripoté sans les manger… Paradoxal pour un bébé qui mange tout ce qu’il trouve par terre !
Peut-être n’a-t-il juste pas d’appétit (il dort toute la nuit même quand il a peu mangé le soir)… Mais je pense étudier plus avant la piste DME, ça pourrait être la solution pour ce bébé qui régulièrement refuse les purées !!

le 13/02/2017 à 10h54 | Répondre

Madame Lucette

essaie différents légumes, il y a peut être quelque chose qui le tentera ! Pour la taille c’est en effet peut être mieux de donner plus gros : ça évite que ça parte tout seul vers l’arrière de la gorge, ce qu’un enfant habitué aux purée aura tendance à faire.

le 14/02/2017 à 13h46 | Répondre

Miss Chat

Aaaah merci pour tes explications bien claires ! J’ai appris plein de choses avec ton article 🙂
Je ne savais pas par exemple (mais ça semble logique) qu’il fallait que l’enfant se tienne bien assis pour être capable de recracher et manger correctement.
J’avoue que la DME me tentait déjà beaucoup pour Croquette et me tente toujours autant pour PetitSushi ! J’ai le sentiment que c’est incompatible avec notre façon de faire a priori : on fait partie de la team « diversification à 4 mois sinon ton bébé sera allergique à tout » ( 😉 en vrai, on ne croit ça ni l’un ni l’autre hein) ce qui n’est pas vraiment compatible avec la station assise requise, mon mari déteste vraiment quand un enfant envoie valser de la nourriture partout, la crèche ne donne que des purées aux petits, on a assez peu de patience pour les repas dans l’absolu (mauvais parents…)
Mais tu déculpabilises bien le sujet aussi, je trouve 🙂 Peut-être que ce qui est important, ce n’est pas tant une DME à la lettre près mais plutôt de faire à son rythme et avec ses possibilités ? Je reste sur mon idée de base que c’est une bonne chose de faire goûter des morceaux à un enfant plutôt qu’une popote où il ne sait rien distinguer !

le 13/02/2017 à 11h22 | Répondre

Madame Lucette

oui, il faut faire en fonction de soit et de l’enfant. mais vu ce que tu me dis, la DME n’est peut être pas faite pour vous 😉 Mais rien ne vous empêche de faire comme au Canada : diversification avec purée et introduction assez vite de « finger food » pas trop salissante !

le 14/02/2017 à 13h48 | Répondre

Madame Choux

Merci pour cet article intéressant! Mlle Chouquette va bientôt avoir 4 mois donc forcément on commence à se poser la question de la diversification!
Bon on est loin très loin des puristes de tout nous… on fait le combo bib + pas de motricité libre pure (elle adore se mettre debout sur mes jambes ou s’assoir face à moi sur les jambes) + probablement pas de DME pure+ lit à barreaux + parc + couches jetables… bref la totale (roooooh les mauvais).

Pour revenir au sujet, j’avoue que le coté de devoir baigner le bebe (et la chaise haute) après chaque repas ça me gonfle, ça c’est pour le coté faignasse. Sinon j’avoue que ça nous arrange aussi de commencer à la faire manger avant qu’elle se tienne assise seule (pour limiter son RGO avec de la bouffe plus consistante que le lait!). Mais par contre, j’aime bien l’idée du quart-DME (comme j’avais petite en fait), purée+compote, mais de temps en temps (genre au gouter) hop un fruit en morceaux bien cuit. Bref complètement freestyle quoi.
Mais je comprend l’idée de la DME. 🙂

le 13/02/2017 à 11h27 | Répondre

Madame Choux

Ah j’oubliais, par contre ici ce sera purée de truc tout seul au début, que patate, que carotte… pas de mélange avant quelques fois pour qu’elle s’habitue au gout. Pareil quand il faudra introduire la viande/poisson ou avec les legumes.

le 13/02/2017 à 11h29 | Répondre

Madame Lucette

oui, ça me paraît bien de faire comme vous le sentez ! proposer les aliments un par un c’est une bonne chose je pense, ça fait découvrir les goûts.

le 14/02/2017 à 13h50 | Répondre

Tamia (voir son site)

C’est une méthode qui m’attire pour la diversification du Petit Haricot !
J’aime beaucoup le ton de ton article qui permet de décomplexer l’approche. J’ai commencé à lire des articles sur le sujet et l’approche dogmatique me faisait un peu peur et cela me paraissait complexe à mettre en place. Alors qu’en te lisant (ainsi que les commentaires), je me dis qu’en faisant comme on le sent (comme pour beaucoup de choses), on devrait arriver à une façon de faire qui nous convienne (aux parents et à bébé) !

le 13/02/2017 à 13h05 | Répondre

Madame Lucette

il faut prendre des précautions et se documenter (certains aliments ne sont vraiment pas indiqués type pomme crue) mais en effet je crois qu’on peut être plus souple que ne le laissent penser certaines personnes.

le 14/02/2017 à 13h51 | Répondre

Mlle Mora

Dans 2 semaines, ma deuz aura 6 mois, elle recrache systématiquement les compotes proposées… du coup, elle a à peine gouté 2 fruits… Je suis contente d’avoir ton article car je commençais à me dire que peut-être la méthode « classique » ne lui convient pas et que je devrais essayer différemment… je vais de ce pas sur le site que tu nous conseilles pour en savoir plus…

le 13/02/2017 à 13h43 | Répondre

Madame Lucette

ah oui, c’est peut être à tenter, ça lui correspondra peut être mieux si elle peut d’abord toucher !

le 14/02/2017 à 13h52 | Répondre

Madame Bobette

C’est une méthode que j’ai connu sur un groupe Facebook de mamans. Très clairement, elles étaient tellement extrémistes sur tout que cela ne m’a pas convenu du tout. J’ai donc fait une diversification classique (et ça m’arrange bien pour le ménage et le bain ^^). Très vite on a quand même instauré les boudoirs, pains et aujourd’hui, à 1 an, elle a de la purée avec des morceaux fondants, et de temps en temps des morceaux de fromage, légume ou autre à picorer (surtout le soir car elle est encore au biberon uniquement). Je pense qu’on va vite tenter d’arrêter de mixer mais seulement d’écraser. On verra ce que ça donne. En tout cas elle adore picorer son fromage elle-même.

Pour un deuxième, s’il n’accepte pas le mode classique, peut-être qu’on tentera la DME car je ne suis absolument pas contre et je pense que la nounou (si on garde la même) nous suivrait. Mais j’avoue que par flemme, je n’espère pas 😉

le 13/02/2017 à 14h29 | Répondre

Camomille (voir son site)

Je ne suis pas du tout attirée par le DME… et heureusement : ma fille n’a tenu assise qu’à 14 mois !!! Par contre, pour les morceaux, j’ai constaté une grande différence entre mon fils et ma fille : clairement, je pense que c’est l’enfant qui choisit 🙂

le 13/02/2017 à 14h54 | Répondre

Dubmel

On a fait un mix aussi avec notre fille. J’avais trouvé ça super de lire les principes de la DME pour savoir à quoi il fallait faire attention (notamment toujours couper les saucisses, les raisins et les myrtilles), et son premier aliment était un bout de poulet je crois… Mais après on lui donnait aussi des purées parce que c’était plus pratique, et on complètait en lui proposant des choses de nos assiettes… Très pratique pour les fainéants que nous sommes

le 13/02/2017 à 21h51 | Répondre

Madame Lavande (voir son site)

Je trouve ça super d’avoir ta vision un peu plus « souple » sur la DME, et merci pour ces explications claires.
C’est vrai que souvent on tombe sur des forum où c’est un peu extrémiste.
Ni mon mari ni moi n’avions vraiment entendu parlé de la DME, alors on a suivi les conseils de notre médecin.
Vers 5 mois 1/2 on a commencé à lui faire gouter quelques cuillères de purée ou compote (mais 1 seul fruit/légume à la fois) et a lui donner des morceaux de fruits ou de légume bien murs ou bien cuit à suçoter (carotte, melon, banane…).
Mais les morceaux c’est pas franchement son truc. A 10 mois elle mange purée et compote avec morceaux fondants, le riz et les pâtes ça passe mais si on lui donne de la pomme par exemple elle grignote le morceau, aspire le jus et recrache le reste ^^
On va persévérer mais c’est vrai qu’on y va plutôt au feeling et suivant ses envies.

le 14/02/2017 à 11h37 | Répondre

Marjo

Beaucoup de personne se demande dans les commentaires Si on peut « mixer » les deux, et ça me fait penser à une chose : Santé Canada recommande la diversification a 6 mois, avec purées et finger food comme ils appellent ça. Pourquoi ? Parce que si on diversifié a 6 mois et non plus à 4 comme c’était préconisé avant, on doit prendre en compte que bebe est plus âgé et sa motricité mieux acquise… Entre autre. Bref en France on est tellement à la ramasse… Quand j’ai dis à ma pediatre qu’on attendais 6 mois pour diversifier autant pour suivre les recommandations de l’OMS en terme d’allaitement et aussi car on souhaitais s’essayer à la DME et que notre puce ne tenais pas assise, Elle m’a répondu « Je vais être honnête avec vous, NOUS les pédiatres on trouve que La DME c’est n’importe quoi, et les recommandations de l »OMS c’est pour les pays défavorisés vous savez car ils n’ont pas forcément accès à de la nourriture de qualité ». J’aime beaucoup sa façon d’inclure tous les pédiatres à son avis pourri, et je n’étais pas au courant que La France, La Belgique, l’Allemagne, les USA ou Le Canada était des pays défavorisés, ils ont les mêmes recommandations que l’OMS En terme d’allaitement…

Bref je me suis un peu perdue lol. Pour ce qui est de la position assise, chez nous on est aussi adeptes de la motricité libre, par contre pour les repas dans la chaise haute on a juste attendu qu’elle tienne bien assise. Par contre on ne l’a jamais posée assise ailleurs avant qu’elle ai acquis la position.

Après, ok on utilise des méthodes qui ont un nom, Mais je trouve qu’on met trop de pression à suivre des règles à la lettre… On fait bien comme on le sent pour le meilleur de notre bebe ! On a jamais vu d’ado qui ne savais pas se nourrir ou utiliser de fourchette, qui ne sais pas s’asseoir seul et qui refusais de ne pas être porté en écharpe pour aller au lycée… Tant qu’on respecte notre bébé et les consignes de sécurité de base, c’est parti ^^

le 14/02/2017 à 11h42 | Répondre

Claire (voir son site)

Ma fille a maintenant 2 ans, à l’époque, je trouvais pas encore grand chose sur le sujet du coup on a fait un mix.
De toute manière à la crèche, c’était purée donc pas le choix.
Si ce qu’on avait préparer à manger pour nous était adapté pour elle on partageais, sinon, c’était purée ou légume fondant. Par contre dès le début, je l’ai laissé mangé toute seule dans un premier temps. Ensuite, je lui donnais si elle voulais.
Enfin, je crois qu’il faut pas trop se prendre la tête et écouter nos enfants. Ils savent très bien nous dire ce dont il ont besoin 🙂

le 14/02/2017 à 12h04 | Répondre

Notsil

Il y a aussi de la DME « imposée par l’enfant », parfois ^^ On a diversifiée notre 2ème classiquement, vers 5 mois, et puis un peu avant ses 7 mois, refus total des purées / compotes. Jusqu’à ce qu’on pige qu’elle voulait manger « comme nous », vu qu’elle mangeait à table avec nous. On lui a filé un bouquet de brocoli, elle s’y est jetée dessus… et du coup, on est resté comme ça, à lui filer des morceaux de notre repas (en limitant la viande seulement), et de notre côté on s’est mis à manger bien plus équilibré ^^ Pour l’assise… je ne suis pas une extrémiste de la motricité libre. Quand je prends ma fille dans mes bras, qu’elle a 4 mois, et qu’elle lutte pour s’asseoir, je fais quoi ? Ben je l’accompagne et je la tiens assise sur mes genoux. Elle est entourée par mes mains, sur moi, je suis capable de ressentir quand elle en a marre, et ça dure max 10 min chaque fois. Donc à 6 mois, elle était capable de tenir assise pour les 15-20 minutes du repas, et pour moi ça n’a rien à voir avec le fait de caler son gosse assis avec des coussins et de le laisser seul. Là elle a 16 mois, elle refuse toujours les soupes / purées, y’a juste les compotes qui passent de temps en temps.
Côté ménage, whaouh, c’est juste l’horreur par contre ^^ (et vive les méga-bavoirs). Et elle a peu mangé de riz / semoule (l’erreur de faire du couscous, on ne l’a fait pas 2 fois ^^), très peu de coquillettes ^^ On a aussi très vite fait des morceaux plus petits (ça évite le gaspillage), histoire de lui faire bosser sa motricité fine. Le fromage, mou d’abord, puis le dur râpé, puis en fines lamelles. Comme les pommes qu’elle mange encore en tranches fines plutôt qu’entières.
Bref, bébé sait ce dont il a envie, et parfois on part vers des horizons qu’on considérait dubitativement ^^

le 21/02/2017 à 21h12 | Répondre

laurine

Bonjour, et merci pour cet article plein d’humour et déculpabilisant. Cette méthode qu’on appelle pompeusement DME, n’a rien d’extraordinaire, laisser l’enfant découvrir les saveurs isolées, donner des textures adaptées à l’âge et tenir compte de ses progrès dans la « gestion » des morceaux me semble être du bon sens élémentaire. C’est dommage qu’il faille mettre des étiquettes sur tout notamment en puériculture et maternage… comme pour s’assurer qu’on fait les choses bien. C’est vicieux parce que ça pousse à la comparaison et à la culpabilisation en mode  » moâaaaa je fais de la DME, j’allaite, j’éduque sans VEO, je fais de la ML…quoi tu donnes une purée!??? mauvaise mère! » j’exagère à peine. Du coup encore merci pour votre article

le 22/04/2017 à 17h32 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?