Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Diversifier un enfant sans passer par la case « purée »


Publié le 27 mars 2015 par Philyra

La DME, ou Diversification Menée par l’Enfant, consiste simplement à donner des aliments en morceaux, et ce dès le début de la diversification. J’ai découvert ce concept durant ma grossesse, et il m’a immédiatement interpellé. Néanmoins, avant de se lancer, il convient de se renseigner un peu (comme pour tout, bien sûr).

Pour quels enfants ?

Cette question peut paraître surprenante. Pourquoi certains enfants pourraient-ils, et d’autres non ? Pour une question de force dans la mâchoire. Les bébés allaités (ou plutôt, les bébés qui sont toujours allaités au moment de la diversification) ont les muscles de la mâchoire plus développés que les bébés au biberon, et cela pour la simple raison que téter au sein demande plus force.

Ces bébés-là sont donc plus aptes à manger des aliments solides plus tôt. Bien sûr, cela n’empêche pas la DME pour un bébé au biberon, mais le décale de quelques semaines.

Quels aliments ? Sous quelle forme ?

Certains partisans de la DME (mais pas tous, loin de là) considèrent que l’enfant doit pouvoir manger tout ce qu’il attrape et souhaite mettre à la bouche. Personnellement, je ne partage pas cette opinion. J’ai même au contraire introduit les aliments de façon assez stricte, à cause du terrain allergique de ma fille.

En ce qui concerne la présentation, mieux vaut favoriser des morceaux assez gros, mais tendres et bien cuits. Ça peut paraître paradoxal, mais c’est au final assez logique : on s’étouffe plus facilement avec des petits pois qu’avec une branche de brocolis, non ? Eh bien pour les bébés, c’est pareil. Un morceau un peu plus gros obligera le bébé à croquer dedans, et donc à déterminer lui-même la taille qu’il souhaite mettre dans sa bouche.

diversification menée par l'enfant DME c'est quoi comment ça se passe

Crédits photo (creative commons) : Mark Evans

Il ne risque pas de s’étouffer ?

La grande question ! C’était aussi une des peurs de ma pédiatre quand je lui en ai parlé (après avoir commencé). Alors, bien sûr, il y a un risque, je ne vais pas de mentir. Mais c’est un risque qui existe pour tous les enfants pendant les premières années.

Donc, comme je te disais plus haut, une des premières choses est de proposer des aliments assez gros pour que l’enfant puisse croquer dedans. Et bien sûr, mous. Pas question de commencer avec un gros morceau de pomme crue !

Il existe aussi le réflexe de régurgitation, très développé durant la première année. Il est très impressionnant pour nous, adultes, car nous savons que lorsque nous-mêmes nous avons ce réflexe, c’est que nous avons quelque chose dans le fond de la gorge. Or, pour les bébés, le déclenchement de ce réflexe se fait bien plus tôt. Ma fille ne l’a eu que deux fois et, à chaque fois, c’était à cause d’un aliment situé juste à 1 ou 2 cm du bord de la langue. Bien sûr, il faut garder un œil (même s’il ne mange pas de morceaux), mais, à moins d’une fausse route, c’est plus impressionnant que dangereux.

Comme je l’ai dit, ma fille n’a eu ce réflexe que deux fois, au tout début. Puis, elle a bien compris comment ça fonctionnait et n’a plus eu de problème. Il se peut évidemment que certains enfants mettent plus de temps, ou même qu’ils n’en aient pas du tout.

De toute façon, il n’a pas encore de dents !

Ce n’est pas grave, on ne parle pas de lui faire manger un steak ! Ma fille a eu sa première dent à 14 mois. Oui, oui ! 14 mois. Et elle a eu des morceaux à 6 mois. Les bébés ont assez de force dans la mâchoire pour broyer les aliments même sans la moindre dent. Et même la viande, pourvue qu’elle soit tendre. Je t’assure ! Ma fille est peut-être allergique aux PLV, mais c’est une carnivore. Elle n’a jamais laissé le moindre bout de viande (ou de poisson) dans son assiette.

Au début, j’ai favorisé les viandes blanches. Poulet, dinde, lapin… des morceaux tendres et, pour le coup, présenté en assez petits bouts. Je sais oui, c’est en contradiction avec ce que j’ai dit plus haut. Mais l’introduction de la viande ne se fait pas au début de la diversification et donc, petit à petit, le bébé apprend à gérer des morceaux plus petits.

Donc, rassure-toi, pas de soucis de ce côté !

Les avantages et les inconvénients

Bien sûr, ce n’est que mon point de vue. Certaines choses que je trouve être des avantages seront certainement des inconvénients pour d’autres !

Avantages

  • Le goût des aliments. Comme les aliments sont bruts, juste cuits à la vapeur, et pas mixés, ils gardent toute leur saveur.
  • Le bébé est actif face à sa nourriture. C’est lui qui choisit le morceau et l’amène à sa bouche.
  • Ça permet le développement de la motricité fine (attraper des morceaux de taille et de texture différentes).
  • Peu de gâchis. Bon, ça dépend du point de vue, car certains disent l’inverse. En tout cas, dans notre cas, nous avons eu peu de gâchis, tout simplement car nous mangions les restes (alors que finir une purée, ça va une fois ou deux, mais bon…). En plus, j’ai eu la chance d’avoir un bébé qui ne jetait pas les choses par terre !
  • La possibilité de varier avec des purées/soupes. Bien sûr, les morceaux ne sont pas forcément exclusifs, et rien n’empêche de donner une purée ou une soupe.
  • Pas de prise de tête pour l’introduction du gluten : des pâtes, tout simplement ! (C’est mon côté italien.)

Inconvénients

  • La quantité mangée : avec la DME, un bébé va manger moins en quantité qu’avec des purées. En fait, comme il mâche, il atteindra le sentiment de satiété plus rapidement. Ce n’est pas un problème en soi, mais ça peut être anxiogène pour de jeunes parents.
  • Les temps de préparation : c’est impossible de préparer à l’avance et de congeler, il faut cuisiner au jour le jour. Par contre, c’est assez rapide : 15/20 minutes maximum pour faire cuire des légumes.
  • Ma fille n’a jamais accepté les plats industriels, même rarement pour dépanner en déplacement. Mais rien ne dit que ce n’aurait pas été la même chose avec uniquement des purées maison (avec lesquelles elle était déjà très difficile niveau goût : il lui fallait forcément un goût très fort, genre poireau ou oignon).

En tout cas, si c’était à refaire, je referais de la même façon (en me prenant moins la tête sur les quantités mangées) !

Tu connaissais la DME ? Ça te tente ? Tu préfères rester au 100% purée ? Viens en discuter !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

22   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mlle Moizelle

Super! ça me tente bien comme méthode… Je vais faire lire ton article au futur papa! 😉 Merci pour ce partage!

le 27/03/2015 à 08h28 | Répondre

Julia

Cet article tombe au bon moment, on se posait justement la question sur la DME ( enfin surtout moi ). Parce que, franchement, les purées c’est pratique au début, mais quand il s’agit de passer aux morceaux ça peut vite devenir la guerre ! Enfin, ce n’est pas le cas pour tous les enfants, mais clairement l’aîné nous a fait sué au moment de passer aux morceaux.
Du coup, merci, je vais faire lire cet article à chérichou pour dissiper ses doutes (genre mais elle a pas de dents comment elle va faire ?)

le 27/03/2015 à 08h32 | Répondre

Philyra

C’est vrai que j’entends pas mal de personnes autour de moi avoir des problèmes au moment de passer aux morceaux. Si donner des morceaux dès le départ peut éviter ce problème, c’est toujours ça de gagner !

le 27/03/2015 à 09h28 | Répondre

Madame D

Je ne connaissais pas du tout. Ma fille a 15 mois et j’en entends parler seulement depuis quelques semaines.
Ma fille a eu des problèmes d’estomac et n’a commencé la diversification qu’a l’âge de 6 mois.
DU coup on le fait maintenant. On lui donne des légumes cuits entiers « en apéro » avant la purée.
Je pense que je vais aussi commencer les fruits crus.

le 27/03/2015 à 09h07 | Répondre

Philyra

Ca va ! Commencer la diversification à 6 mois, ce n’est pas vraiment être à la bourre non plus ;).
Après, je ne sais pas quel problème d’estomac elle a eu mais, en fonction de ça, il faut peut-être faire attention aux aliments, je ne sais pas. En tout cas, les fruits crus, ma fille a commencé à 7 mois avec la banane (même pas coupée en morceaux, juste épluchée en gardant un petit peu de peau en bas pour l’attraper sans se salir :))

le 27/03/2015 à 09h31 | Répondre

lacafouine (voir son site)

Le principe m’avait vraiment séduite et j’ai tenté, mais comme mon bébé s’engouffre les morceaux, même gros, tout entiers et loin dans la bouche, ça me fait un peu flipper. Du coup je fais des purées, et de temps en temps je lui mets en même temps un morceau des légumes qui composent la purée, pour qu’il voit, tripote et goute le légume dans sa forme plus brute. Je trouve ça super, mais je suis peut-être un peu trop flippée!

le 27/03/2015 à 10h42 | Répondre

Philyra

C’est vrai qu’on nous a tellement rabâché que les bébés mangeaient des purées que c’est dur de passer au-delà.

le 27/03/2015 à 13h23 | Répondre

Mam' Agrume

J’avais entendu parler de la DME et c’est vrai que ça donne envie !
Au début je préparais plein de purées maison pour Bergamote, mais j’ai lâché au bout d’un moment et suis passée aux pots industriels (quand il a fallu y mettre autre chose que des légumes en fait).
Ça me tente bien de tenter l’expérience DME avec Kumquat ! Quand on sait qu’avant un an un enfant n’a pas besoin d’autre chose que le lait maternel, si ce n’est pour justement développer sa mâchoire (et éduquer son goût)… Il vaut mieux privilégier les morceaux en petites quantités que les purées.

le 27/03/2015 à 10h50 | Répondre

Philyra

Oui, totalement d’accord. Par contre, les pédiatres ne sont pas forcément formés à ce type de discours. Au contraire, ils sont plus souvent face à des parents qui diversifient très tôt et en grande quantité, qu’à des parents qui considèrent que le solide n’est que de la découverte gustative au début (surtout en cas d’allaitement).
Après, si tu le sens, tu peux tenter 🙂

le 27/03/2015 à 13h26 | Répondre

Marie Obrigada

J’ai encore quelques mois devant moi, mais ça me tente bien. Je m’interroge surtout sur l’organisation pour un enfant gardé mais j’imagine que ça peut très bien être fait seulement à la maison et purée chez la nounou si elle préfère. Merci pour ce témoignage !

le 27/03/2015 à 11h23 | Répondre

Philyra

Je dirais que ça dépend pas mal de la nounou et de son organisation. Peut-être pour le début, elle refuserait mais, à partir du moment où le bébé a pris l’habitude, il n’y a pas de raison qu’elle ne le fasse pas (les plus grands qu’elle garde mangent bien des morceaux, non ?)

le 27/03/2015 à 13h28 | Répondre

Madame Biologie

Alors j’ai testé il y a plusieurs mois, mais j’avoue ne pas avoir eu la patience. Il s’en mettait PARTOUT ! C’était un vrai carnage. C’est vraiment dommage parce que ça commence à me gonfler de lui donner à la petite cuillère mais ça me gonfle encore plus de devoir passer 10mn à nettoyer après. En plus il mangeait 3 morceaux puis jouait avec. Ou alors il fallait que ça soit moi qui lui donne. Si je lui laissais le bol, il finissait par se le renverser sur la tête 🙁
Du coup là il a 16 mois et commence à vouloir utiliser les couverts seuls mais c’est carnage à nouveau. Et je suis coincée :
– si je fais des morceaux, il va les prendre avec les doigts parce qu’il n’y arrive pas avec les couverts de bébé puis jouer
– si je fais de la purée, il arrive à manger avec les couverts, mais j’ai pas envie de faire de la purée à VIE !!
Bref en ce moment j’oscille entre 2 mondes ! lol

le 27/03/2015 à 18h28 | Répondre

Philyra

Comme je l’ai mis, j’ai eu énormément de chances. Ma fille n’a jamais jeté des trucs par terre volontairement (et même involontairement, c’était très rare). Du coup, il n’y avait pas spécialement plus de ménage.
Par contre (et je ne sais pas si ça peut jouer un rôle où pas du tout), elle n’a jamais supporté la chaise haute. Du coup, elle a été en réducteur à 1 an , donc à table comme nous.
Tu es entre deux mondes, mais lui aussi à mon avis. Et non, tu ne feras pas de la purée à vie, je te rassure ! Tu peux peut-être lui proposer la viande ou les féculents à côté : c’est mon galère à nettoyer que la purée et ça peut permettre une transition 🙂

le 27/03/2015 à 19h57 | Répondre

christelle

Je n’ai pas dd’enfants mais un neveu élevé à la purée maison, et je confirme qu’il est totalement impossible de lui faire manger des petits pots tout prêts. .. Il n’accepteque les yaourts ou compotes ssucrées car ce sont les seuls choses qu’il a eu l’habitude de manger. Le salé, c’est niet !

le 27/03/2015 à 19h24 | Répondre

Philyra

En même temps, je préfère ça que l’inverse :). Certains parents qui ont donné des petits pots indus au départ ont parfois du mal à passer à la nourriture « maison » pour la même raison.

le 27/03/2015 à 19h58 | Répondre

Lili et ses filles (voir son site)

Ici, je ne connaissais pas du tout pour notre numéro 1. Pour ma Poussinette, par contre, j’aurais bien voulu tenter, mais je ne sais pas trop, elle n’est pas du tout curieuse sur le plan alimentaire et vite dégoutée par les textures notamment (elle ne voulait pas tenir en main les aliments ^^). Du coup, on est resté aux purées très longtemps (un peu contraignant c’est vrai), et là, à 19 mois elle commence seulement à apprécier les morceaux. Peut-être que je n’aurais pas du proposer les purées ? lui laisser plus de temps pour découvrir directement les solides ? En tout cas, par contre, elle a mangé super tôt – enfin, vers 13 mois – avec des couverts, toute seule, comme une grande, ses purées, en plus relativement proprement ! Peut-être le coté maniaque ? ^^En tout cas si un jour numéro 3 il y a, on retentera, car c’est un concept qui me plait.

le 27/03/2015 à 21h35 | Répondre

Philyra

Peut-être que ça lui convenait tout simplement pas ! Aucun système ne peut convenir parfaitement à tous les enfants. J’espère qu’un peut-être n°3 aimera le concept 🙂

le 28/03/2015 à 10h57 | Répondre

Olivette

Merci pour cet article très intéressant. Je commence à avoir lu plusieurs choses sur le sujet et je me questionne beaucoup (bébé à 4 mois passé). Je me demande par exemple si il est possible d’associer les deux : purée + morceaux pour la découverte. Ou Est-ce que cela va perturber bébé ? Avez-vous un avis ?

le 30/03/2015 à 11h23 | Répondre

Philyra

Oui, je pense qu’il est totalement possible d’associer les deux, à condition de ne pas les mélanger et bien de les présenter à part.
Certains enfants (et même certains adultes) ne supportent pas quand purée et morceaux sont mélangé : on ne peut ni tout mâcher, ni tout avaler. Ça peut être déroutant.
En tout cas, je pense que ça ne va pas le perturber. Par contre, il est possible qu’il ait rapidement une préférence pour l’un ou pour l’autre et qu’il te le fasse comprendre 😉

le 30/03/2015 à 20h21 | Répondre

pilar

> Par rapport à ce thème…il vient de sortir un livre en français « J’arrête le sein tout seul » du Docteur Lucio Piermarini…la version italienne a eu un énorme succès en Italie et maintenant est sortie la version française et espagnole. Il suit les mêmes bases scientifiques que le DME mais nous montre une méthode encore plus simple…avec des repas moins longs et moins sales…et en plus on nous donne plein d’arguments à faveur de la DME…j’ai pensé que ça pourrait vous intéresser…

le 27/10/2015 à 19h37 | Répondre

liliprune

Pour mon ainé, ça a été le parcours « classique » purée et introduction petit à petit des différents types d’aliments.. et puis 16 ans plus tard, on se prend moins la tête ! ma fille a été allaitée exclusivement pendant 6 mois, puis elle a commencé à se servir dans nos assiettes ou sur la table des fruits et légumes, beaucoup de cru, et à mangé très vite des bananes toute seule par exemple.. les avocats aussi, et je lui mâchais des graines ou des noix et lui donnais la béquée (elle adorait ça), tant qu’elle n’avait pas de dents (1ere dent à 11 mois)

le 19/01/2016 à 22h46 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?