Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le premier trimestre d’école des tribulets


Publié le 11 février 2019 par Chacha d'avril

Nous revoilà pour te raconter le premier trimestre de nos petits écoliers tous neufs. Nous allons tout te dire : le bon, le mauvais, le drôle et le moins drôle.

Nos grands bébés vont à l’école, on les embrasse, on leur souhaite une bonne journée et ils partent en trottinant rejoindre leurs copains pour passer une journée exaltante. Ça, c’est dans les bons jours. Mais ça ne se passe pas toujours comme ça. Notamment pour :

  • Chacha d’avril : Les débuts ont été assez compliqués. Petite Fleur pleurait le matin jusqu’aux vacances de la Toussaint. La maîtresse nous disait qu’elle arrêtait très vite après mon départ. Entre la Toussaint et Noël, elle n’a plus pleuré une seule fois, elle en était elle-même très fière et nous disait « j’ai pas pleuré aujourd’hui ». Certains matins, elle dit ne pas vouloir aller à l’école et ronchonne un peu au moment de mettre son manteau mais une fois arrivée, elle m’oublie et court rejoindre ses copains.
  • Mélimélanie : Petit habitant a toujours été un petit garçon ultra sensible. Dès tout bébé le moindre changement déclenchait des crises de décharge pendant de longues heures. L’adaptation avec la nounou avait été compliqué. Je me doutais que l’école ne serait pas une partie de plaisir.
    Et ça n’a pas manqué. Il a pleuré le matin presque tout le trimestre. Ça s’est arrêté 2 semaines avant la fin des cours (pour reprendre de plus belle à la rentrée…), le jour où il a décidé que c’était un grand et qu’il ne devait plus pleurer.
    Ce qui était paradoxale c’est qu’à côté il réclamait l’école et nous disait adorer y aller.
  • Madame Arwen : Eliott va a l’école heureux, mais il a toujours beaucoup de mal à gérer la séparation.

Heureusement, pour les autres, ça se passe mieux :

  • Chaperon Rouge : La Lueur n’a pas faillit un seul instant. On a trouvé notre routine et elle part tous les matins gaiement avec son frère dans la carriole greffée au vélo de son papa. Elle réclame la maîtresse le week-end et nous surprend chaque semaine.
  • Etoile : Petit Prince réclame l’école même les week-ends (c’est limite vexant…).

Crédit photo (creative commons) : Pxhere

La plus grande difficulté pour nos enfants reste l’adaptation au nouveau rythme, surtout en ce qui concerne le sommeil :

  • Chaperon Rouge : bien que La Lueur fasse d’énormes siestes le week-end pour rattraper la fatigue accumulée, elle semble toujours aussi enthousiaste et intéressée !
  • Doupiou : Elle fait parfois la sieste mais ce n’est pas systématique. D’ailleurs en allant la chercher à la garderie je sais immédiatement selon son humeur si elle a fait la sieste ou pas !
    Le rythme est quand même soutenu et les fins de semaines sont parfois épuisantes. Les vacances sont vraiment bénéfiques car j’arrive pour le moment à lui éviter le centre de loisirs.
  • Madame Vélo : Bon, par contre, on déguste un peu le soir à la maison ! Entre la fatigue, le tourbillon des émotions, les éventuelles frustrations de la journée qui ressortent, et les règles à respecter, il a tendance à être un peu à vif, voir explosif. Et lui qui allait à la sieste sans soucis et dormait facilement 2h, il dort maintenant correctement à l’école (mais c’est maximum 1h30) et a du mal à s’endormir à la maison (paradoxe quand tu nous tiens, la fatigue engendre la fatigue). Pour l’instant : vivement les vacances qu’il se repose un peu !
  • Madame Arwen : En revanche, s’en est suivie une période très difficile d’un point de vue sommeil, des cauchemars, des nuits a 5 a 7 réveils et un enfant qui fini par ne bien dormir que dans notre lit. On a tenté la veilleuse, de changer la position de son lit, rallonger le rituel du soir etc… Il avait peur, peur qu’une sorcière ou un fantôme vienne le taper. Ça a fini par passer également, en deux mois quand même, on était tous sur les rotules!! Son comportement entre les vacances et l’école est incomparable. Il est beaucoup plus fatigué, accroché a nous et angoissé en période scolaire. Je suppose que la concentration que demande l’école ainsi que le rôle social doit être un peu lourd encore pour lui et il décharge ensuite. Ce n’est pas très gênant même si ça me fait de la peine pour lui, mais il apprend quand même plein de choses et il adore sa maîtresse ! Le seul bémol du coup c’est que nous n’osons pas le mettre au centre aéré pour les vacances, et que nous ne savons pas du tout comment nous allons faire….
  • Chacha d’avril : Côté sommeil, elle a fait la sieste à l’école dès le deuxième jour. Elle y dort bien mais le vendredi soir elle est complètement KO. Et le week-end, elle fait de grosses siestes de deux heures pour récupérer. Les pipis durant la sieste se font de plus en plus rares et c’est un grand soulagement !

L’école est un lieu magique où les tribulets apprennent  avec joie de nombreuses choses :

  • Chaperon Rouge : La Lueur est rentrée avec 2 images a la fin du premier mois, et en est déjà a 7 récoltées. La maîtresse nous a dit qu’elle était bavarde mais à bon escient: elle dit toujours des choses en rapport et donne envie a ses camarades de participer. Je suis tellement fière de ma toute petite fille (c’est la plus jeune de sa classe). Nous adorons la voir évoluer: son « bonhomme » évolue de mois en mois, il a maintenant un nombril et des mains même si tous ses membres sortent encore de sa tête ;p elle reconnait les chiffres, les lettres, me parle de son squelette, de ses muscles, de choses qu’elle apprend en classe.
  • Etoile : Il s’intéresse à tout et est toujours partant. En conséquence, il a fait des progrès énormes en langage (coucou les phrases super longues!). Un jour, il m’a fait une crise parce que je suis venue le chercher plus tôt !?!
  • Doupiou : Petite Perle est ravie d’aller à l’école même si elle ne me raconte pas le contenu de ses journées ! A l’école elle apprend à respecter des consignes et met facilement en pratique le savoir-vivre ensemble qu’elle connaissait déjà à la crèche.
    Le plus difficile c’est pour moi : de ne plus avoir un compte-rendu détaillé de sa journée. En effet, une fois qu’elle passe la porte de l’école, c’est terminé, elle passe en mode « maison » et se déconnecte complètement de l’école !
  • Mambat : La maîtresse nous dit être très étonnée par la façon dont Biquette s’épanouit et s’adapte à toutes les situations, bien qu’elle soit encore assez discrète.
  • Chacha d’avril : Toutes les deux semaines, elle nous ramène son cahier de vie et son cahier d’activités. Ils ont fait des gâteaux, de la soupe, ont été au cinéma et en forêt, elle a beaucoup de chance. On est très impressionnés par sa dextérité, sa précision en collage et coloriage, elle reconnaît les chiffres et compte jusqu’à 30, elle est souvent félicitée par la maîtresse, qui nous a dit qu’elle est gentille mais ne se laisse pas faire, très attentive mais parfois se met à l’écart pour être tranquille.
  • Mélimélanie : Il adore ce qu’il découvre à l’école et je le vois grandir à vitesse grand V.
    J’ai pu voir la maîtresse à la fête de noël en fin d’année qui n’a fait que louer les qualités de Petit Habitant. Et au final de ce qu’elle m’a dit mon petit garçon est a l’école comme à la maison. Ultra sensible, charmeur, pipelette, coquin et toujours de bonne humeur.
    En même temps le jour où ils nous ont raconté qu’il faisait semblant de vouloir faire pipi pendant la sieste pour aller jouer avec les grands on n’a plus trop eu de doute sur le fait qu’il était à l’aise la bas! J’espère que les trimestres à venir seront aussi positifs (sans les pleurs du matin si possible mais je ne veux pas trop en demander)
  • Madame Vélo : Il ramène tous les 15 jours son cahier de vie dans lequel la maîtresse décrit avec des photos les activités qu’ils ont faites. On a aussi vu son cahier de bonhomme et son cahier de traces. J’ai participé à une matinée lecture d’histoires et une matinée parcours de motricité. Ils ont aussi été visité une caserne de pompiers, et ça c’est carrément la classe (et j’étais triste de pas pouvoir accompagner ce jour là !). C’est difficile de savoir ce qu’il a fait dans sa journée, il reste assez vague, mais parfois il nous lâche des infos de temps en temps et c’est souvent assez drôle. Ce premier trimestre s’est très bien passé pour Crapouillou. Il s’est bien adapté à l’école, et nous demande régulièrement le matin « maman, il y a école aujourd’hui ? ». Si la réponse est affirmative, il se montre très content (et même si elle est négative en fait, comme ça il peut jouer avec son frère !). J’avais demandé un rendez-vous avec la maîtresse juste avant les vacances de la Toussaint, qui m’avait confirmé ce que nous percevions, à savoir qu’il est content de venir à l’école, que les apprentissages se passent sans soucis (il a validé tous les ateliers), qu’il s’est fait des copains/copines et qu’il s’est bien adapté à la vie en collectivité.

 

Crédit photo (creative commons) : Maxpixel

Comme Crapouillou, nos petits se sont fait plein de copains. Et ça, c’est vraiment ce qu’ils préfèrent :

  • Chaperon Rouge : On entend aussi parler des copines de récré et évidemment commence la phase un peu bébête du « hahaha, t as dit prout! » La Lueur a été invitée a son premier anniversaire et, Bref, la Lueur continue sur la lancée, c’est une petite fille bien dans ses bottes (en caoutchouc), bien intégrée, et toujours aussi curieuse! (Moi par contre, la maîtresse me met parfois mal a l’aise, mais je vais garder ce ressenti pour moi, hein…)
  • Etoile : D’après la maîtresse, c’est un enfant toujours entouré avec son groupe de meilleurs copains et (déjà) une copine qui lui fait plein de câlins.
  • Mélimélanie : Il a très vite eu plusieurs amoureuses (chez les grands en plus! ) et quand on le déposait le matin je voyais arriver en courant 3/4 petites filles qui criaient son nom. (D’ailleurs je ne veux pas faire ma mère possessive mais c’est mon fils il a le temps d’avoir des amoureuses et je ne voyais pas forcément ça d’un très bon œil.)
    À côté de ses amours compliqués (il change d’amoureuse tous les soirs…) les apprentissages se passent super bien.
  • Doupiou : Elle me parle beaucoup de certains copains, je crois qu’elle s’est constituée son petit cercle d’amis avec les affinités !
  • Chacha d’avril : Petite Fleur adore l’école. Elle y a de nombreux copains et copines (environ la moitié de la classe) et a déjà été à plusieurs anniversaires. On a également fêté le sien dans le jardin. Ses deux meilleurs copains sont des garçons. Elle a également des copines mais elle y est beaucoup moins attachée.

Bien sûr, apprendre à vivre en communauté peut s’avérer difficile pour quelques enfants :

  • Madame Vélo : Le seul apprentissage qui est encore compliqué est celui du partage : et notamment partager les vélos dans la cours de récréation. La maîtresse a dû gérer 2 ou 3 crises. Ce qui n’est pas une surprise pour nous, puisque nous savons que la gestion de ses émotions est son principal point faible.
  • MamBat : En revanche, Biquette s’est rapidement retrouvée sous l’influence d’une fille de sa classe au caractère très fort, qui lui disait ce qu’elle avait le droit de faire ou non et quand le faire, avec qui elle pouvait jouer… on retrouvait régulièrement notre petite fille très affectée par X. qui était sa copine, puis non, puis qui la tapait ou ne voulait pas qu’elle joue avec ci ou ça, bref, pas très drôle à gérer. Le paroxysme a été atteint le jour où la fillette en question a griffé Biquette avec un crayon sur une dizaine de centimètres sur le ventre. Les animatrices du périscolaire et l’équipe pédagogique ont alors aidé Biquette à se séparer de cette fille, et au bout de quelques jours on a retrouvé une Biquette épanouie, heureuse d’aller en classe et de jouer avec ses nouvelles copines.
  • Madame Arwen : Eliott s’est habitué peu a peu, il est passé par une période de très grande agressivité au début de l’année scolaire. Il tapait même les grands dans la cour!! On a vite calmé les choses en collaboration avec la maîtresse et il a appris a exprimer ses envies et frustrations autrement (en tout cas a l’école, ha ha…).

Comme tu as pu le constater, toutes les difficultés trouvent toujours une solution et les tribulets adorent l’école, y apprendre de nouvelles choses et jouer avec leurs copains. Ils sont vraiment tous épanouis et heureux. Vive l’école !

Et toi, comment se passe l’école pour ton enfant ? Raconte !


Tu en as marre de courir les magasins pour les fringues des enfants ? Et ce tous les mois, vu à la vitesse à laquelle ils grandissent ? Et je ne parle pas du petit qui hurle (que ce soit le tien ou celui d’une autre, grrr) parce qu’il ne veut pas essayer ce pull-là… Et si tu recevais directement chez toi de jolis looks (du 1 mois au 14 ans !) à essayer TRAN-QUILLE-MENT. Ça va ? Tu gardes et tu payes. Ça ne va pas ? Tu renvoies gratuitement. Bref, viens vite tester Little Cigogne !

Commentaires

8   Commentaires Laisser un commentaire ?

Maye

Est-ce qu’il y a des chroniqueuses qui ont fait le choix de ne pas mettre leur enfant a la maternelle ? Je ne parle pas forcément d’IEF (même si ce serais super intéressant aussi !) mais vraiment juste de zapper la maternelle qui n’est (en tout cas a l’heure actuelle) que facultative.
Il se trouve que je ne pourrais pas mettre ma fille a la maternelle (dans le pays où j’habite ça n’existe pas) et cette période avant l’école officielle me fait très peur, j’ai peur de ne pas réussir à gérer… En France la maternelle semble indispensable et je ne me sens
pas capable de subvenir aux besoin
d’apprentissage de ma fille… Bref j’aurais aimé un témoignage a ce sujet aha.

le 11/02/2019 à 09h37 | Répondre

Marie

N’y a t il pas du tout d’accueil d’enfants avant leurs 6 ans ?
J’habite dans un pays ou l’école commence aussi à 6 ans mais avant il y a des sortes de crèches qui adaptent leur programme à l’âge des enfants et sans être aussi avancés que les petits en maternelles, ils arrivent à l’école avec une bonne base (ils ont tous la même) et ils apprennent à l’école ceux qui leur manque. (Pour simplifier, à 6 ans, ils font les 3 années de maternelles en une et commencent vraiment à lire et à écrire l’année d’après).

le 12/02/2019 à 13h42 | Répondre

Chacha d'avril

Bonjour Maye, dans nos rangs nous ne disposons d’aucune chroniqueuse vivant le même cas de figure que toi. Par contre, l’une de nous garde sa fille à la maison et lui fait faire plein d’activités et de découvertes, voilà son blog : https://danslamalledenilith.wordpress.com/
J’espère que tu trouveras de quoi répondre à tes interrogations.

le 12/02/2019 à 14h18 | Répondre

Maye

Effectivement il existe des preschool, mais c’est totalement hors de prix et nous n’aurons probablement pas le budget…. L’école commence a 5 ans (et elle n’ira probablement pas non plus car nous déménagerons 2 mois après une hypothétique rentrée pour un nouveau pays encore inconnu. La galère….)
Merci Chacha pour le blog je vais aller voir ça !

le 13/02/2019 à 23h31 | Répondre

Cricri2j

Merci pour tous ces témoignages!
Moi je veux bien si quelqu’un a la version « ça ne se passe pas super bien » car nous on est en plein dedans!

le 11/02/2019 à 14h03 | Répondre

ALine

La série fan ça ne se passe pas bien : notre fils a vécu Une petite section difficile à cause de l enseignante clairement ( le bilan psy l a mis en lumière ). Il s ennuyait et aucun feeling avec l enseignante qui l accueillait avec bienvenu à l abbatoire ! Il a refusé de danser au spectacle de fin d’année …. d après la maîtresse enfant stressé qui parlait de choses de pas son âge pas mobilisé sur les activités ( trop lent en fait et trop répétitif )nous avons fait un bilan psy en privé et la Psy scolaire est passée dans la classe : bilan pb avec la maîtresse le souci n est pas l enfant !. Année de moyens top: plaisir d aller à l école intérêt pour les activités ( faut dire que. C’est soutenu ) maîtresse attentive et ferme. Quand on demande a la maîtresse comme ça va c est pourquoi vous demandez tout va super bien : enfant qui parle super super bien qui a de l imaginatif attentif qui ne s ennuit jamais etc étc ! Donc patience l apprentissage de la collectivité et du rythme c est une étape qui dépend bcp de l enseignant en face …

le 11/02/2019 à 22h23 | Répondre

Chacha d'avril

Bonjour Cricri2j, « malheureusement » aucun de nos enfants n’a mal vécu l’école plus de quelques semaines. J’espère sincèrement que tu pourras trouver quelqu’un avec qui échanger à ce sujet et que ton enfant se sentira vite mieux.

le 12/02/2019 à 14h20 | Répondre

Cricri2j

Merci pour ta réponse. Je suis contente que l école se passe bien pour tous les tribulets.
J espère que ma 2ème la vivra mieux que mon aînée 🙂

le 12/02/2019 à 14h35 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?