Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Elf On The Shelf : on suit la tendance ou pas ?


Publié le 10 décembre 2018 par Freesia

Noël c’est, pour beaucoup de gens, synonyme de fête familiale, de trop nombreux cadeaux, de dîners somptueux, de Père-Noël, de lutins aux bonnets pointus, de rouge, de vert, de traditions, d’enfants sages et de cette frénésie de l’Avent.

Et s’il y a bien un endroit où le consumérisme est heureux en cette saison, c’est bien outre-Atlantique. C’est une explosion de lumières et de décorations qui parent les maisons passé le Black Friday. C’est à qui mieux mieux. J’ai même vu des maisons décorées toute l’année de lumières et guirlandes de Noël (bah… En même temps, le Canada, c’est un « un peu » le pays du Père-Noël). Ils se ruent (un peu comme nous) sur les galeries marchandes et remplissent leurs chariots de provisions et de présents. Les père-Noël ne sont pas rares à vous héler dans les rues et vous sonnent la cloche quand vous faites un quelconque don pour une quelconque œuvre bienfaisante. Il y a de nombreuses célébrations en tout genre et on trouve toujours une excuse pour faire la fête (soirée de Noël d’entreprises, « Ugly Christmas Sweater Party », Soirée « Secret Santa » etc).

Ils ont une tonnes de traditions qu’on a pas – encore – adoptées en France. Genre les chaussettes à poser sur le manteau de la cheminée avec plein de mini-cadeaux (nous, on a les chaussons au pied du sapin après tout) ; les chorales de Noël, vêtues comme au XIXième siècle, qui te chantent « Joy To The World » devant ta porte ou dans la rue ; les films de Noël (ok, ça, M6 a carrément adopté) ; les spectacles de Noël trop choupinous d’enfants de 8 ans déguisés en étoile ou en elfe ; les cartes de Noël (quoiqu’on avait déjà les cartes de vœux de la nouvelle année)… Bref, ils ont une multitude de traditions. Certaines ressemblent aux nôtres ; d’autres pas du tout. Et c’est de l’une d’entre elle que je vais te parler aujourd’hui.

Crédit photo : Mark Baylor

L’elfe de ce bon vieux Santa Claus. Tu le connais non ? C’est celui qui squatte nos télévisions depuis quelques semaines ! Et bah, il débarque chez toi maintenant. Il surveille les enfants et rapporte tout au Père-Noël (bouh le cafteur!). Je l’ai découvert au Canada par ma colocataire. Et depuis peu, ça devient tendance chez nous, grâce à certaines influenceuses (elles n’ont jamais aussi bien porté leur nom, tiens). Allez, assez tourné autour du pot.

Depuis un peu plus de dix ans, une tradition est née. Elle est basée sur le livre à succès Elf On The Shelf, écrit par Carol Aebersold et Chanda Bell (qui sont mère et fille dans la vraie vie). Ce livre est écrit d’après leur propre tradition au sein de leur propre famille. Il raconte que chaque jour (après Thanksgiving), un petit elfe descend du Pôle Nord jusqu’à chez toi et espionne tes enfants la journée. Le soir, il file tout raconter au vieux barbu (qui peut donc remplir sa liste des gentils et des méchants de façon omnisciente). Ce petit elfe est tout sage. Il aime boire des chocolats chaud, manger de la guimauve, lire des contes et faire de jolis dessins. Bref, tout ce qu’on attend d’un enfant voyons.

Crédit photo : Amazon

Et tu peux même choisir à quoi ressemble TON elfe : sexe, couleur de peau, de cheveux, des yeux, sa tenue …

Concrètement, ça se traduit dans les foyers de gens par l’apparition soudaine de ce petit lutin au look vintage. Il y a quelques règles à respecter. Il faut, dès le premier jour, nommer ton petit elfe. Celui de ma colocataire canadienne s’appelait Candy Cane par exemple. Tu peux l’enregistrer « officiellement » sur le site internet (et tu reçois un certificat d’adoption décerné par le Père-Noël).
Deuxième règle très importante : pour que la magie opère, tu ne dois PAS toucher le petit lutin. Non, jamais. Sinon, il perdrait sa magie et ne pourrait plus revenir au Pôle Nord cafter rapporter sa journée au Père-Noël. Et ce serait dommage vois-tu ! Le petit lutin ne bouge que la nuit ; le jour, il reste parfaitement immobile pour pouvoir tout observer du comportement des petits « anges ».

Chaque soir, il change de place et les enfants (et leurs parents, qui ne sont pas du tout dans la confidence, non non) le cherchent. Ils font bien attention à bien se comporter (le gros chantage du « je dis tout au Papa Noël » fonctionne bien à priori). C’est ludique, c’est drôle et mignon. Et le #elfontheshelf est un succès chaque année (tendance, je te dis) !

Crédit photo : Pamjpat

Mais c’est lisse. Purée, qu’est-ce que c’est ch*ant de voir ce bonhomme très sage je trouve. Mes autres coloc cachaient Candy Cane ailleurs dans la maison, à l’insu de sa propriétaire et le mettait dans des situations bien plus drôles (type le petit elfe a déroulé tout le papier toilette, il faisait « l’ange » dans du sucre étalé sur le plan de travail de la cuisine ou il a dévoré – le coquin – tous les biscuits de sa propriétaire). L’histoire du conte est, de mémoire, particulièrement lissée aussi. Tout est très sage, il faut être très sage, mignon, et faire bien son lit tous les jours.

Honnêtement, pour le côté un peu gestapo, je crois que j’aurai détesté petite. Mais pour le côté « ludique » et drôle de retrouver chaque jour son elfe quelque part dans une nouvelle situation surprenante (oui, j’imagine que mon elfe à moi aurait aussi fait des bêtises) façon chasse au trésor, ça m’aurait plu.

Je suis un peu partagée du coup. Est-ce que je vais succomber à la tentation d’acheter ce petit elfe vintage (et pourtant, je rappelle qu’il est « né » en 2005 hein) pour mon fils ? Je ne sais pas. Peut-être. Cookie a deux ans et demi et est au courant de l’histoire du Père-Noël même si je doute qu’il y croit. J’aime le côté sympathique du petit elfe « qui fait des bêtises » (oui, non, le petit tout sage, toujours posé derrière son livre, c’est trop ennuyant pour moi je crois) qu’on doit trouver chaque jour. J’aime l’idée de devoir trouver, en tant que parent, chaque jour une position et environnement sympa (d’ailleurs, j’ai déjà jeté des coups d’œil à Pinterest, qui fourmille d’idées sympas).

Crédit Photo : Pinterest

Mais je suis réticente au consumérisme entourant cette histoire. C’est un vrai business (je te laisse aller checker le site officiel si tu veux comprendre). Et, je ne sais toujours pas si j’ai vraiment envie que mon fils soit persuadé que le père-Noël existe et qu’il doit être sage pour avoir des cadeaux. Ne te méprends pas, j’aime que mon fils soit calme mais… J’aime pas le chantage. On verra l’année prochaine ! Peut-être.

Et toi ? Tu connais l’Elf on the shelf ? Est-ce que tu as succombé à la déferlante d’apparition du petit bonhomme ? Est-ce que tu es calé.e en traditions américaines ? Est-ce que tu penses que je devrais en acheter un pour Cookie ? Donne-moi ton avis !

Commentaires

32   Commentaires Laisser un commentaire ?

Maye

Euh, ma maman accroche des chaussettes pour chaque membre de la famille depuis 26 ans. C’est absolument pas rare du tout chez nous.
Sinon j’aime beaucoup ta version de l’elfe qui fait des bêtises ! J’ai envie de faire ça avec avec les poupées et peluche du coup je trouve ça trop rigolo xD Par contre le truc d’origine, ouais très peu pour moi. Nous avons décidé de ne pas faire croire au Père Noël alors ce serais un peu con. Et oui ce chantage, la vache il est lourd !
J’ai été traumatisée il y a quelque années par un très jeune cousin de mon mari qui refusais d’ouvrir tout ce qui ressemblais a un livre, j’étais ses cadeaux s’il ne lui plaisait et grondait le père Noël parce qu’il ne lui avait pas amène le cadeau qu’il voulait par dessus tout dans sa liste de 50 trucs, alors qu’il avait eu une montagne de cadeau ce jour là et que le dis cadeau devait arriver chez ses grands parents plus tard. J’ai vraiment trouvé ça monstrueux alors je souhaite que ma fille sachent d’ou viennent les cadeaux et qu’elle voit cette fête comme un échange d’amour plutôt que juste « trop bien les cadeaux tombent du ciel ! » (Bon il était mignon ce petit garçon, il a dit a mon mari qu’il fallait demander les gros cadeaux cher au Père Noël pour pas que les parents payent trop aux anniversaires. C’était mignon quand même). Et cet elfe et tout le chantage de Noël, c’est une autorisation pour devenir des pestes des les cadeaux livrés ? Raaaaah….

le 10/12/2018 à 07h14 | Répondre

Freesia

Oups ! Autant pour moi (faut dire, que comme je disais dans un article sur Noel sur Sous Notre toit il y a 1 ou 2 ans, les traditions de noel qu’on connait nous semblent universelles alors que pas du tout ! Le voisin fait l’inverse :P)

Après, je pense que tout dépend des enfants. On peut « croire au Père-Noel » et ne pas être une peste 😛 Certes, j’ai été déçue quand je n’ai pas eu mon garage à voiture à sept ans. Mais je n’ai pas tout jeter. (et surtout, je me rends compte que je croyais déjà plus au vieux tout rouge ahah)

le 10/12/2018 à 15h58 | Répondre

Virg

Outre l’idée du chantage qui me gêne profondément (pi un peu le style gestapo aussi), je n’arrive pas à comprendre cette manie de vouloir adopter à tout prix la culture des autres au détriment de sa propre culture. Un peu comme haloween. Nous avons aussi des petits rituels, les chaussettes en font partie d’ailleurs.
Pour ma part, je préfère vivre la période de Noël comme une trève un peu féérique, on oublie les bêtises, c’est un temps de fête et de partage.

le 10/12/2018 à 09h07 | Répondre

Freesia

Je suis assez d’accord avec toi. Plus que la période « sage » et « cadeaux », je la vois plus comme une période de partage et de retrouvailles. Pour moi, l’elfe n’y a donc pas trop sa place … Mais bon, je ne suis pas contre de changer d’avis un jour 😛 Plus pour le côté « chasse aux trésors » du coup 😛

le 10/12/2018 à 15h59 | Répondre

Nilith lutine

Et si, plutôt que d’adopter à tout prix une autre culture, on prenait ce qui nous plaît d’autres cultures pour se créer notre propre culture familiale ? 🙂
Bien sûr il y a un effet de mode, peut-être d’éphémère. Peut-être qu’à Noël prochain on ne verra plus cet elf on the shelf sur Instagram !
Mais je crois aussi que cela va avec une envie générale de plus de temps de « bien-être », en cela avoir plus de moments festifs est tout à fait logique.
Chaque famille a ses habitudes, ou son absence d’habitudes. Pour toi les chaussettes c’est quelque chose d’ancré… Pour moi c’est un truc venu d’ailleurs au même titre que le pull de Noël ou l’elf on the shelf. 😉
Dans ma famille, Noël, c’était un sapin, des cadeaux au pieds et basta. C’est moi, gamine, qui faisait le forcing pour qu’on fasse des biscuits, un gâteau de Noël. En effet je suis en recherche d’ajouter de nouvelles choses autour de Noël. Le lutin me parle. On ajoutera peut-être (sûrement ?) les chaussettes dans les années à venir ; j’aimerais aussi que nous ayons une grande « pyramide » (manège en bois qui tourne à la chaleur des bougies) et un décor en bois découpé (traditions allemandes, lien par la famille de ma belle-sœur… En l’occurrence ça représente un certain budget donc oui consommation tout ça 😉 Je préfère avoir ça qu’un Thermomix, par exemple ! 😀 )… Ça ne fait pas partie de ma culture mais ça me plaît, et j’ai envie que ça y entre ! 🙂
(J’ai aussi envie de faire des fêtes des saisons. 😀 )

le 12/12/2018 à 10h43 | Répondre

Freesia

Moi, je rêve de guirlandes de sapin (tu vois de quoi je parle) pour décorer mes fenêtres et rampe d’escalier ! <3

Oui, toutes les traditions sont familiales au final. Autant récupérer celles qui nous parlent !

le 17/12/2018 à 16h57 | Répondre

Nathalie (voir son site)

Perso, je n’aime pas sa tête 😀

Je pense que ça peut être rigolo à faire version bêtises, et surtout sans la partie de rapporter au Père Noël. En ajoutant peut-être des envois de carte postale pour dire que le lutin s’amuse beaucoup ?

le 10/12/2018 à 09h12 | Répondre

Freesia

Quand les enfants sont en âge d’écrire correctement, c’est une excellente idée !

le 10/12/2018 à 16h00 | Répondre

Nathalie (voir son site)

Ou bien une carte écrite par les parents et complétée par des gommettes ?

le 10/12/2018 à 22h50 | Répondre

Freesia

C’est exactement ce qu’on a fait cette année ! <3

le 17/12/2018 à 16h58 | Répondre

Nilith lutine

On n’est pas obligé d’utiliser l’original, on peut s’inspirer de l’idée avec tout autre poupée de lutin… 😉 J’en ai vu de magnifiques ! (Je regrette un peu l’achat précipité du mien, j’aurais choisi un modèle plus noble à refaire !)

le 12/12/2018 à 11h25 | Répondre

Muscadine

Alors Freesia, je suis tout à fait d’accord sur les excès du consumérisme en période de Noël. Avec une prise de conscience récente sur le capitalisme qui nous entoure et le fait que les possessions ne mènent pas au bonheur mais plutôt la planète à sa perte,Aje sais que je vais éduquer ma fille sur le fait que le Père Noël n’existe pas -après tout celui qu’on connaît vient d’une pub Coca-Cola. Mais j’ai découvert récemment les Kindness Elves. Est-ce que tu connais? Il s’agit chaque jour de Décembre de faire une bonne action. Ça remplace le calendrier de l’avent (franchement, encore un truc pour dépenser!).Et puis je trouve que c’est vraiment plus dans l’esprit de Noël – et pas celui qu’on nous vend.

le 10/12/2018 à 09h28 | Répondre

Muscadine

Voici un exemple de Kindness Elves (c’est en anglais) :https://teachingmama.org/kindness-elves-ideas/
Ceci dit, il n’est pas du tout nécessaire d’acheter des elfes…

le 10/12/2018 à 09h35 | Répondre

Freesia

Coucou Muscadine !

Alors, non, je ne connaissais pas les Kindness Elves. Mais j’ai beaucoup aimé les idées ! Ici, on a toujours fait un calendrier à « activités ». Quand on était que deux (comprendre sans enfant), nos actions étaient toutes dans des idées de partage/bienveillance/don… Depuis qu’on a Cookie, on mêle de jolies activités (comme aller voir les illuminations de Noel ou faire un gateau ou, comme aujorud’hui, fabriquer nos cartes de noel). Ca ne nous coûte que du temps si on peut dire et on adore tous.
Donc, je fais déjà un truc un peu comme ça ahah
Mais j’adore !

Sinon, tu as aussi le principe des calendriers « inversés ». C’est à dire que tous les jours de l’Avent, au lieu de recevoir quelque chose, tu déposes quelque chose (nourriture, jeu, livre, vetement…) que tu donneras soit à une association, soit à quelqu’un dans le besoin. J’adore vraiment ! Et je pense le mettre en place l’année prochaine. Si j’y pense !

le 10/12/2018 à 16h05 | Répondre

Doupiou

Le côte caftage me mets un peu mal à l’aise mais alors j’adore l’idée de le cacher une fois la nuit tombée ! Dommage que PetitePerle mette un temps à monstrueux à se préparer tous les matins sinon ça m’aurait bien plus de la voir chercher le petit elfe.
En tout cas je ne connaissais pas cette « tradition » et franchement j’adore !
Alors oui, c’est outre-Atlantique, oui c’est de la consommation. Mais franchement, j’adore la période de Noël, j’adore ce kitch, j’adore quand les maisons dégueulent de décorations et que ça frise le mauvais goût, j’adore prendre ma voiture et aller regarder les illuminations des villes près de chez moi et tant pis pour l’empreinte carbone.
Je plaide coupable si, au moins une fois dans l’année, je m’en fou pas mal de ce qui est traditionnel, consumérisme ou pas

le 10/12/2018 à 11h12 | Répondre

Anne

la petite poupée qui se déplace « toute seule » pendant la nuit je trouve ça hyper effrayant ! (team Chucky) Et puis l’idée de devoir la chercher tous les jours, ça me rappelle trop la recherche désespérée du doudou des enfants, qui est clairement la corvée avant le moment de calme une fois qu’ils sont au lit. Voilà donc une tradition que je n’adopterai pas 🙂

le 10/12/2018 à 11h45 | Répondre

Freesia

Haha Doupiou, je te comprends ! C’est si joli les illuminations (et ce n’est pas moi et mes 4 guirlandes lumineuses dans le salon qui te diront le contraire!)

le 10/12/2018 à 16h07 | Répondre

Louna

Alors moi qui viens de succomber à cette mode, je peux te dire comment je l’ai adaptée pour mes filles.
Parce que, comme toi, je déteste le côté cafteur du petit lutin : mes filles auront des cadeaux de Noël, qu’elles soient sages ou non (et d’ailleurs, j’ai même un problème avec le fait de qualifier mes filles de sages, mais bref, on rentre dans un tout autre débat 😉 ).
Toujours est-il que par chez nous, le petit lutin est effectivement coquin et fait des petites farces chaque nuit. Mais il n’y a pas du tout d’histoire de rapporter les faits et gestes de mes filles au Père Noël : il est simplement en vacances quelques temps chez nous car il a beaucoup travaillé à fabriquer les jouets et que le bon vieux Papa Noël lui a permis de venir se reposer chez nous. Ma grande a donc pour « mission » de lui cuisiner des petits sablés de Noël, de veiller à ce qu’il soit confortable dans son petit lit, etc….
Quant à la petite, elle est juste contente d’avoir une peluche de plus dans sa maison 😀 Ah oui, parce qu’elles ont le droit de le toucher, hein, quand même !
Quant à la légende des lutins et du Père Noël, je n’insiste pas plus que ça là-dessus : je pense déjà que ma grande commence à se douter de quelque chose et nous fait plutôt le plaisir d’y croire.
En tout cas, moi je vois plutôt cela comme un de ces petits bonheurs de l’Avent que comme une véritable tradition à respecter à la lettre 😉

le 10/12/2018 à 12h03 | Répondre

Freesia

Je t’avoue que j’avais un peu peur de ta réaction, j’avais vu que tu avais « succombé » sur instagram peu de temps après que j’ai soumis mon article !

Toujours est-il que je trouve très sain la façon dont tu as présenté la chose à tes filles. C’est ce que je disais, ce qui me dérange le plus, c’est le chantage/potins … Mais quand ces derniers sont exempts de l’équation, ça rend le tout plus fun 😀

le 10/12/2018 à 16h10 | Répondre

Caroline

J’ai découvert cette tradition cette année en Irlande (et je n’ai pas l’impression que les mamans en parlaient autant les années précédentes !). C’est la folie, il n’y a pas un jour sans que l’un de mes petits élèves me racontent où l’elf était caché, ce qu’il a fait etc etc. Je trouve l’idée assez sympa (et puis si ca peut aider à avoir des enfants sages pendant un mois, pourquoi pas ahah)

le 10/12/2018 à 12h10 | Répondre

Freesia

J’avoue, si les gamins peuvent se tenir tranquille 😛 (même sans eux d’ailleurs!)

Je crois aussi que la proportion est énorme cette année!

le 10/12/2018 à 16h11 | Répondre

Freesia

*la proportion de famille ayant succombé à la tentation « petit elfe »

le 10/12/2018 à 16h12 | Répondre

Flora

C’est donc ça l’histoire des elfs !
J’avais vu ça passer sur IG et je me demandais que ce qu’on avait encore été inviter pour dépenser plus autour de moi ! Moi grinch ? Je ne vois pas de quoi tu parles 😉

le 10/12/2018 à 15h37 | Répondre

Freesia

ahahahahahahah Fiona j’ai ri ! Bah honnêtement, quand ce n’est pas ta culture, je comprends CARREMENT ta réaction (puisque j’ai eu la même ahah)
Ca me semblait être plus un truc à la mode (consomaaaaaation!) sur insta (et encore plus maintenant ! C’est fou !) qu’une veritable tradition (et pour cause… Erm). M’enfin, si ça rend heureux les gens !

le 10/12/2018 à 16h17 | Répondre

Chaperon Rouge

Haha, alors jaime bien l’idée d’avoir un truc a déplacer dans la maison et avec lequel interagir. Après, comme quelques unes ici, on ne parle du père noel ici que comme d’un héros d’histoire. Genre tchoupi ou Aladin quoi… Du coup c’est clair quon inventerait pas un folklore supplémentaire au bout. Bon, ajutons a ça que la Lueur interagit déjà bcp avec ses poupées et doudous, qu elle emmène aux toilettes ou qui mangent a côté d’elle… On pourrait juste pousser un peu en leur proposa’t de faire de gâteaux etc en effet ^^

le 11/12/2018 à 08h19 | Répondre

Freesia

ahahah j’ai ri. Cookie aussi fait tout avec ses peluches (encore plus avec ses deux poupons !)

le 17/12/2018 à 16h59 | Répondre

Mme Espoir

Personnellement j’adore m’amuser avec les personnages Lego de Schtroumpfette : il y arrive qu’elle les retrouve dans des situations improbables !! Du coup si un jour on a un petit bout, je me laisserai peut-être tenter (mais comme beaucoup ici, sans le côté « cafter au Père Noël »).

le 11/12/2018 à 08h50 | Répondre

Freesia

Je t’imagine tellement créer des situations improbables <3

le 17/12/2018 à 17h01 | Répondre

Nilith lutine

Comme tu le sais, ici, il est adopté ! Forcément avec un LUTIN je ne pouvait QUE craquer immédiatement.
Il est adopté SANS côté surveillance (hyper flippant !!! Dans une démarche de bienveillance on n’y est pas des masses…). Parfois il est juste posé quelque part. Éventuellement en train de lire un nouveau livre de Noël ( 😉 ). Parfois il fait des « bêtises » (fourré dans le bocal de bonbons !) ou des trucs rigolos (entièrement emmitouflé dans une grande écharpe taille adulte).
Et… SANS père Noël (voir article à paraître le 20 !). Donc évidement, on n’allait pas faire comme si c’était un vrai de vrai lutin à côté. On a clairement dit que c’était pour s’amuser, pour la surprise. Donc bien sûr, il ne va rien se passer si on le touche.
Pimprenelle le cherche chaque matin avec plaisir, elle rit de son tour, elle joue un peu avec. On lui a préparé une petite maison, un petit lit. Il nous a suivi en voyage. On sait que c’est pour de faux, et on joue à faire comme si c’était pour de vrai. 🙂

le 12/12/2018 à 10h29 | Répondre

Freesia

Oui, je suis vos aventures sur un réseau social bien connu 😛

Oui, tu mets le doigt sur le point qui me gène en fait : c’est ce caftage. C’est tellement malsain je trouve … Mais comme vous êtes beaucoup à faire, si on enlève ça, ça peut faire une jolie tradition !

le 17/12/2018 à 17h03 | Répondre

Folie douce

Tiens je ne connaissais pas du tout (oui je ne suis vraiment pas branchée réseaux sociaux) mais c’est marrant. Enfin ça me paraît une base inspirante pour plein de trucs rigolos : un petit lutin immobile la journée qui visite la maison (et se perd) la nuit pour pouvoir indiquer au Père Noël le chemin jusqu’au sapin. Ou alors un lutin coquin qui après avoir fabriqué plein de cadeaux vient se reposer quelques jours et en profite pour faire plein de bêtises quand on dort… Je suis d’accord avec toi l’histoire de départ semble fadasse (je n’ai pas du tout été éduquée dans l’idée qu’il fallait être sage pour se faire pourrir-gâtée à Noël donc je n’accroche pas du tout avec ce genre de discours qui tue la magie de Noël)mais avec quelques variantes ça peut devenir très rigolo et mignon. Merci d’avoir partagé avec nous!

le 12/12/2018 à 14h42 | Répondre

Freesia

De rien Folie Douce !

Oui, tu as raison, ça permet aussi aux parents de tester leur créativité sans borne, et ça, ça n’a pas de prix !

*je milite pour qu’on reste tous des enfants, toute notre vie !*

le 17/12/2018 à 17h05 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?