Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Quand je suis maman d’une fratrie !


Publié le 24 octobre 2018 par Chaperon Rouge

Alors voilà, Merwyn est né, et Ellana est devenue grande sœur. Ma vie est doublement illuminée, par une Lueur et un petit Lampion. J’avoue que je redoutais un peu la réaction d’Ellana, quand elle comprendrait qu’elle devrait partager ses parents. Je viens te raconter un peu comment ça s’est passé !

La rencontre

Ma sage-femme m’avait fait un petit cours spécial sur la fratrie. Voici les conseils qu’elle m’a donné pour la rencontre:

-Avant l’accouchement, préparer la Lueur à ce qui se passera: « un jour, Maman et papa iront à la Maison des bébés pour mettre au monde Petit frère ! Maman restera un peu là-bas, Papa s’occupera de toi, puis tout le monde reviendra à la maison ». Bon, alors le côté « maison des bébés », j’ai zappé hein, chez nous on dit pas « faire dodo », mais « aller dormir », donc Maman est allée « à la maternité ». Qui se trouve dans l’hôpital. Du coup Ellana répétait à papi et mamie « Maman ‘pital ? » mais elle n’en était pas traumatisée, elle avait juste compris où j’étais, sans rien de plus ou de moins.

-Elle m’avait conseillé de préparer un petit livre illustré en quelques pages : Page 1, papa et maman arrivent à la maternité en voiture. Page 2, papa et maman dans la salle de travail avec une sage-femme et le bébé dans les bras. Page 3, papa rentre tout seul à la maison retrouver Ellana, et page 4, papa, maman, Ellana et le bébé reviennent à la maison. Avec un petit texte explicatif à chaque page, très simple. L’idée était que la personne en charge d’Ellana quand nous partirons à la maternité ait un support pour lui expliquer ce qui se passe.

-Confier à Ellana un petit objet qu’elle « gardera pour moi » le temps de mon absence. J’avais choisis le bola que j’ai porté tout au long de ma grossesse et qu’elle n’avait pas le droit de toucher. Il y a avait un côté « précieux » qui me semblait sympa pour lui confier cette responsabilité.

-C’est Monsieur Loup qui devait annoncer et raconter la naissance de son petit frère à Ellana. C’était le seul à y être et donc le seul légitime à lui en parler. Pas papi et mamie, pas les puer de la crèche à coup de « alors ça y est, ton petit frère est né ! » ce qui embêtait beaucoup mamie qui ne voyait pas comment se soustraire aux questions des professionnelles…

-Je devais avoir dans la chambre une petite photo d’Ellana, à la maternité, afin de lui montrer qu’elle était un peu avec moi, que je ne la remplaçais pas par le bébé.

-Ellana devait rencontrer seule son petit frère, sans personne d’autre que nous dans la chambre. Il ne fallait pas l’orienter (« t’es contente? il est beau? tu veux lui faire des bisous? » etc), mais la laisser le découvrir à son rythme, en lui donnant juste les consignes de sécurité: voici ton petit frère, il est tout petit et très fragile; si tu veux le toucher, il faut faire tout doucement. Tu ne fais rien sans papa et maman avec lui. Tu verras, quand il grandira, vous ferez plein de choses ensemble ! Il va juste falloir patienter un peu !

-Quand Ellana entrera dans la chambre, il ne faut pas que j’ai le bébé dans les bras. il faut que je sois disponible pour elle, pour un moment à nous, qu’elle découvre sans jalousie ce nouveau bébé. Il faudra donc se synchroniser avec les tétées.

-Le retour se fait tous ensemble, Ellana présente la maison à son petit frère (l’objectif était d’éviter qu’elle rentre de la crèche et trouve « le bébé » installé chez elle…)

Eh bien, on a quasiment tout fait ainsi. Bon, j’ai triché: bien que je sois dessinatrice, je n’ai jamais eu le courage de faire le fameux petit livret sur le départ à la maternité. Il se trouve que 2 mois plus tôt, on avait reçu un « Popi » dont le thème était « l’arrivée d’un bébé », et le « petit monde » présenté à la fin représentait une maternité. J’avais donc expliqué en long en large et en travers à Ellana ce qui s’y passait, et elle avait plutôt bien compris. Sa mamie est allée la chercher à la crèche, où toutes les puers ont demandé « alors? », ma maman a donc profité qu’Ellana joue plus loin pour leur dire discrètement « il est né tout va bien, le papa vous en parlera demain ! » et personne n’a rien dit à Ellana. Elle est montée dans la voiture, et papi et mamie lui ont dit qu’ils l’emmenaient voir maman et papa à la maternité.

Monsieur Loup les a retrouvé à l’entrée, s’est assuré par SMS que j’étais disponible, a demandé à mes parents de patienter, et a fait entrer Ellana. Je l’ai entendu dire « elle est là maman ! » et elle s’est jetée sur le lit où je l’attendais. Après lui avoir enlevé manteau et chaussures, et fait une montagne de bisous, je lui ai montré le lit à coté du mien. « Tu vois, c’est Merwyn, ton petit frère ! Il est né aujourd’hui ! Tu as vu, il est tout petit. On fait les choses tout doucement, avec lui ! »

Elle a dit « bonjour bébé! » puis s’est tournée vers moi… et m’a demandé ce que j’avais sur la main. Eh oui, j’avais encore la perfusion, et le pansement l’intriguait beaucoup. Je lui ai expliqué ce que c’était, puis je lui ai dit « tu veux voir le bébé de plus près? » « Non. » « on fait entrer papi et mamie? » « oui! » Et voilà, c’était plié. Elle était très concentrée sur la photo de nous 3 que j’avais accrochée à l’avant du lit de Merwyn, a joué avec les magazines dans la chambre, a regardé le bébé passer dans les bras de papa, et de mamie… elle a fini par remonter sur le lit pour lui faire une caresse du dos de la main. Elle a commencé à verbaliser tout ce qu’il faisait « ‘e’ga’de, y bouge ! » « oooh ! a baille ! » etc. Et avant de partir, elle a demandé à faire un « bisou tifrère ».

C’est l’amour !

Elle est revenue tous les soirs à la maternité, et enchaînait le bonjour maman avec le bisou tifrère. Elle s’est assise à côté de moi pendant que je donnais le sein, en demandant « pou’quoi bébé mangé tété maman ? », ça nous a fait rire. Elle n’a pas cessé par la suite de vouloir être près de « bébé Memine », elle le caresse, lui touche le nez, lui dit « attend Mewine, j’arrive ! » quand il râle et que je m’occupe d’elle, touche sa tête, l’embrasse l’embrasse l’embrasse, attrape ses petites mains, continue à causer de tout ce qu’il fait, lui donne sa tétine quand il râle, et m’apporte tout ce dont j’ai besoin quand je suis occupée avec lui. Les bouts de sein, le lange, la tétine, mon téléphone, le sac à langer… Elle est aux petits soins.

C’est tellement bizarre de me dire que j’ai 2 enfants ! Et Ellana me semble si grande, alors que c’est une toute petite fille… Sa façon de s’exprimer, de prendre soin de son petit frère, de comprendre tout ce qu’on dit… On reste très attentifs à ce qu’elle fait avec son frère, mais on est très confiants, elle est vraiment très prudente… mais pot de glue ! Elle l’appelle « bébéow ! » quand elle lui parle, elle lui raconte ce qu’on va faire dans la journée quand il pleure dans la voiture, elle tient à lui dire bonjour et bonne nuit, bref elle l’a complètement adopté.

Je suis surprise de la voir assez patiente avec tout cela. Ça m’est arrivé à plusieurs reprise de lui dire « désolée Ellana, je finirai l’histoire tout à l’heure, il faut que je nourrisse Merwyn », et ma petite Lueur s’est gentiment assise à côté de nous pour lui caresser la tête (en disant « ça va mieux ? ») pendant qu’il mangeait, ou bien est allé faire un puzzle en attendant. Mais à côté de ça, j’ai aussi souvent dit à Merwyn qui pleurait « J’arrive Merwyn, mais c’est chacun son tour, là, je m’occupe d’Ellana ! » et elle de surenchérir « chacun son tour Memine ! »

Bon par contre, autant c’est un amour avec son frère, autant elle nous en fait baver à nous. Comme tu as pu le lire précédemment, nous avions jusque là échappé au terrible two… J’avais peu d’espoir qu’on se sorte indemne de l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille, mais je me demandais comment ça se manifesterait: Eh bien mademoiselle pleure à grosses larmes à la moindre contrariété. Pas de chocolat avant le dîner? Grosses larmes. Pas de 5ème histoire? Grosses larmes. Il faut changer la couche? Grosses larmes. etc etc. Heureusement, elle reste à coté de ça toujours aussi pipelette, débrouillarde, futée, autonome, adorable. Les crises sont très vite désamorcées, on reste sur la même technique qu’avant: on explique, on négocie, on change de pièce. Juste, ça demande 5 fois plus de ressources, d’imagination… de patience (que je n’ai pas forcément, je suis fatiguée !) et de mouchoirs !

Ça me fend le cœur de voir ma Lueur, mon petit amour, ma vie, fondre en larmes plusieurs fois par jour pour des choses qui jusque là ne lui auraient fait ni chaud ni froid. Mais bon, j’ai confiance: ça passera ! 🙂 Merwyn a 3 semaines aujourd’hui, et c’est toujours l’amour fou !

 

Et toi, comment as-tu géré les présentations entre tes enfants ? Comment se passe la vie avec un nouveau venu ? Que t’as fait subir ton ainé(e)? Raconte !


Tu en as marre de courir les magasins pour les fringues des enfants ? Et ce tous les mois, vu à la vitesse à laquelle ils grandissent ? Et je ne parle pas du petit qui hurle (que ce soit le tien ou celui d’une autre, grrr) parce qu’il ne veut pas essayer ce pull-là… Et si tu recevais directement chez toi de jolis looks (du 1 mois au 14 ans !) à essayer TRAN-QUILLE-MENT. Ça va ? Tu gardes et tu payes. Ça ne va pas ? Tu renvoies gratuitement. Bref, viens vite tester Little Cigogne !

Commentaires

24   Commentaires Laisser un commentaire ?

Claire

Super article ! Notre fille a 4 ans et demi et on pense mettre en route le petit frère ou la petite sœur bientôt, mais j’avoue appréhender la vie avec un bébé alors que nous avons trouvé un équilibre à 3. Ton récit me rassure, et je prends tous les conseils. Merci !

le 24/10/2018 à 07h16 | Répondre

Chaperon Rouge

Mais de rien, je suis ravie de t’avoir rassurée ^^ j’ai mis 2 bons mois avant de dire à mon mari « ah! C’est bon! On est calés là je crois! » mais c’est du bonheur en barre (et situ veuxtout savoir, ca ne nous a pas dégoutté de faire un 3eme)

le 30/10/2018 à 08h06 | Répondre

marion

J’adore lire les différents conseils de ta sage femme, car on s’y préparer pour les fêtes de fin d’année. Ma fille aura 3 ans et demi, s’expriment très bien (sur ses sentiments aussi), donc ça facilitera les explications. Mais je retiens « seul le papa raconte la naissance du bébé », « rencontre sans tierce personne », « la photo d’elle près de moi », « rentrer tous les 4 à la maison ».
J’ai hâte de vivre ce premier moment à 4 ☺

le 24/10/2018 à 07h49 | Répondre

Chaperon Rouge

Oui, meme si la rencontre a finalement été expédiée, elle a eu le temps pour se faire a ce nouvel arrivant. Ca s’est vraiment fait en douceur c’était plaisant! Je rajoute quand même a ta liste « maman disponible », je pense que ca permet de ne pas braquer le grand de ne pas avoir le petit dans les bras quand il arrive…

le 30/10/2018 à 08h09 | Répondre

marion

Oui, le « maman sans bébé dans les bras » m’apparaît colme une évidence suite à la lecture de ton article. Pouvoir rester « sa » maman avant tout après cette séparations de plusieurs heures. Et ça y est, j’ai dessiné un livret ^^ même si nous avons plein de livres sur les bébés et la naissance, j’ai aimé dessiner ce qui se passerait vraiment pour elle, en nous dessinant nous. ☺

le 01/11/2018 à 08h39 | Répondre

Chaperon Rouge

Haha, super pour le livret! Bravo, tu as eu un courage que je n’ai pas eu^^

le 09/11/2018 à 07h37 | Répondre

Marine

Merci pour cet article plein d’amour et de chouettes conseils. J’attends un deuxième enfant pour avril, et ma fille aura 2,5 ans à la naissance.
Je trouve tes conseils pleins de bon sens et dans la continuité de ce qu’on essaye de mettre en place avec ma fille : expliquer, valoriser l’autonomie, sécuriser, etc. Alors je garde tout ça précieusement en tête pour dans quelques mois. Je te souhaite de très beaux moments à la tête de ta fratrie! et j’espère à bientôt avec la suite de tes aventures.

le 24/10/2018 à 09h27 | Répondre

Chaperon Rouge

Merci beaucoup! Plein de bonnes choses de ton côté aussi, on a l’air d’emprunter les mêmes voies d éducation ^^ le Lampion’ a 7 mois et la Lueur est toujours aux petits soins pour lui, elle n’a jamais eu de mouvement de jalousie envers lui (au contraire, elle réclame qu’il dorme dans sa chambre, veut faire le bain avec lui etc). Je reviendrai te raconter ca 😉

le 30/10/2018 à 08h11 | Répondre

Weena (voir son site)

Wahou, je crois que j’aurais trouvé les conseils de ta sage-femme un poil too much …
Je m’étais un peu renseignée avant la naissance de LutinCoquin mais on a surtout fait ça au feeling 😅. FeuFolet a bien pris les choses, y compris quand j’ai du être rehospitalisé pour un problème chez son petit frère.
La prochaine fois, ils seront deux pour découvrir le nouveau bébé et un peu plus grand… 🤗

le 24/10/2018 à 11h37 | Répondre

Chaperon Rouge

Oups la rehospitalisation… Oui, y a bcp de conseils, comme tu l as vu jai fait du tri et j’ai mis en place ce qui me semblait important/efficace. Tu as sans doute fait ça intuitivement aussi 🙂 finalement y a pas de modèle unique, chaque enfant a besoin d’être préparé différemment ? A 2 ca doit encore être autre chose…

le 30/10/2018 à 08h14 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

Merci pour ces précieux conseils qui vont aider beaucoup de maman. Je regrette de ne pas avoir demandé plus de conseils lors de la naissance de Samuel pour le présenter aux jumeaux.

le 24/10/2018 à 13h04 | Répondre

Chaperon Rouge

Tu sais, je ne suis pas sûre que j’en aurai demandé spontanément… C’est ma SF qui est assez sensible à ça et m a dit « je te programme une séance fratrie » lol. Du coup j’ai pris, et tu vois, je ne regrette pas…

le 30/10/2018 à 08h16 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Je trouve ça génial tous ces précieux conseils que tu as eu par la sage femme. J’espère m’en souvenir ou les retrouver en temps utile lorsque ce sera notre tour (j’espère…).
C’est top que tout ce soit aussi bien passé pour tes enfants. J’espère que les suites de leur relation seront tout aussi fortes!

le 24/10/2018 à 15h22 | Répondre

Chaperon Rouge

Merci! 7 mois plus tard, la Lueur est toujours aussi attentive à son petit frère .. Et le Lampion la cherche quand elle n’est pas là et se marre dès qu’elle apparaît

le 30/10/2018 à 08h18 | Répondre

Ludi

Merci pour ces précieux conseils qui tombent à pic pour nous: bébé 2 arrivera en février quand son « grand » frère aura 2 ans et 3 mois. On parle peu de ce sujet de l’arrivée du 2ème et c’est rassurant de lire des textes comme le tiens.

le 24/10/2018 à 21h10 | Répondre

Chaperon Rouge

Pile le même écart que les miens! Je te souhaite que ca se passe aussi bien et je suis contente d’avoir pu te rassurer 🙂

le 30/10/2018 à 08h21 | Répondre

Doupiou

J’appréhendais aussi beaucoup la rencontre mes deux enfants. Et PetitePerle a réagi comme ta Lueur : je ne te calcule pas au début et après c’est l’amour fou !
Par contre, j’avoue que je ne suis pas autant pris la tête avec les conseils de ta sage-femme !

le 25/10/2018 à 09h19 | Répondre

Chaperon Rouge

Ca s’est faut finalement de façon assez « naturelle » 🙂 7 mois plus tard, merwyn cherche sa soeur et se marre dès qu’elle apparait près de lui, et la Lueur est toujours aussi gaga et attentive a ce que fait son frère (« a tes souhaits bébé d’amour ! « )

le 30/10/2018 à 18h04 | Répondre

Amélie C (voir son site)

Quel beau récit! Ca donne (presque 😀) envie de faire un deuxième (mais en fait non pas tout de suite 😄) Je garde en tout cas en mémoire ton article et ses conseils précieux pour la rencontre. J’ai moi même mal vécu l’arrivée de mon frère et vraiment ces conseils me parlent beaucoup. Donc si jamais un jour on a une deuxième enfant je les appliquerai sans hésiter.

le 26/10/2018 à 07h58 | Répondre

Chaperon Rouge

Eh ben pour le coup, je suis curieuse, si tu t’en rappelle, de savoir ce que tu as mal vécu… Les premières photos de moi à la maternité, je repoussais mon frère (14 mois d’écart…) et ma maman me dit que jai fait quelques mois comme s’il n’existait pas… Je n’en ai aucun souvenir et j adore mes 2 frères ^^

le 30/10/2018 à 18h06 | Répondre

titine24

Quel bel article !
Ici mes 2 enfants ont 26 mois d’écart…
Par contre ma 2eme grossesse ne s’est pas passé comme prévu donc on a fait au mieux pour que ma puce ne se sente pas mise à l’écart. Effectivement, j’ai été alité à 6 mois de grossesse donc du jour au lendemain maman ne peut plus s’occuper d’elle, c’est pas facile. Puis j’ai été hospitalise 1 semaine avant ma césarienne programmée et ressorti 1 semaine après et pour ne rien arranger visite interdite dans la service car periode de grippe. Donc pas facile mais on n’a beaucoup parlé, lu des histoires, etc. Et du coup, cela s’est super bien passe. Aujourd’hui ils sont super complices, ils s’entendent très bien et jouent ensemble sans souci (elle a 4 ans et lui 21 mois) !
C’est sport mais plein de bonheur

le 26/10/2018 à 09h51 | Répondre

Chaperon Rouge

Ohlala ‘ effet, pas facile tous ces rebondissements médicaux ! Je suis contente que ca n ait pas empêché le lien entre tes enfants 🙂

le 31/10/2018 à 07h10 | Répondre

La Piu

Super article. Merci du partage !
Ma fille aura 21mois lorsque numéro 2 pointera, je viendrai piocher ici les bons conseils. Certains me parlent vraiment et sans pour autant m’imaginer les mettre sur papiers, j’y pensais.

Par contre ça risque de « mettre la pression » aux beaux parents qui l’accueilleront que je leur donne une petite marche à suivre 😉

Et encore felicitations pour cette jolie fratrie !

le 29/10/2018 à 07h05 | Répondre

Chaperon Rouge

Merci! Oui je pense qu’il y a des choses auxquelles on peut penser « naturellement », mais jai trouvé ces conseils assez simple a mettre en pratique et plutôt plein de bon sens (enfin, de notre bon sens en tous cas). Pourquoi mettre la pression aux BP? Ce qui était compliqué ici c’est que Mr Loup ne conduis pas, donc mes parents amenaient tout le monde… Donc il a bien fallut leur expliquer pour la première rencontre, mais ca ne leur a pas semblé insurmontable d’attendre quelques minutes dans le couloir 🙂

le 31/10/2018 à 07h14 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?