Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Occuper son enfant pendant les trajets : vive les vacances de Noël !


Publié le 13 décembre 2016 par Louna

Comme tu le sais déjà, chère lectrice, Mister F. et moi, on a un peu la bougeotte. Et comme on aime bien les challenges, après les huit heures d’avion et les dix-sept heures de train avec bébé, testées généreusement juste pour toi, je te propose le périple hivernal à travers la France qui accompagne systématiquement nos vacances de Noël.

Ben oui, on est des bonnes poires, nous. Et du coup, à Noël, on fait la tournée complète des familles, entre la Bretagne, la Provence et les Alpes.

En train.

Oui, passé le 20 décembre, on habite à la SNCF. En gros, sur dix jours de vacances, on a prévu de faire un peu plus de douze heures de train.

Et, oui, on a déjà vendu un rein pour payer les billets.

Mais bref, là n’est pas l’objet de cet article. Aujourd’hui, je voulais te donner nos petites astuces pour survivre à ce périple, histoire de te rassurer si, toi aussi, tu as l’option « famille éparpillée aux quatre coins de la France, de l’Europe ou du monde » (soyons fous !).

Donc le plan, c’est une enfant de 2 ans, des valises pleines de cadeaux pour la famille, une femme enceinte de 5 mois (oui oui, c’est une annonce ! Je t’en dirai plus dans un prochain article…) et (heureusement !) un papa au taquet pour gérer le tout (c’est-à-dire porter les bagages et courser sa progéniture dans le train. Non, pas préparer les valises, faut pas abuser non plus !).

Gérer les enfants durant un trajet en train

Crédits photo (creative commons) : Unsplash

Règle d’or n°1 : nourrir la bête

Oui, ça peut sembler trivial, mais c’est clairement un des points les plus importants. D’ailleurs, je n’ai pas de scrupules à mettre de côté, le temps d’une journée, les bonnes habitudes alimentaires du quotidien : c’est donc petits pots tout faits, biscuits et compotes à boire.

Déjà, ça permet de limiter les risques de tartinage sur les sièges (je te rappelle qu’on est installés là pour plusieurs heures, alors autant être à l’aise !), et puis en général, ChérieChou est vraiment ravie de profiter de ces petites douceurs à volonté.

Bon, et puis ça occupe pas mal de temps. Du coup, nous essayons souvent de prévoir un horaire de trajet autour du repas de midi, histoire d’être sûrs d’avoir au moins trente minutes de répit.

Règle d’or n°2 : occuper l’enfant

Oui, oui, je sais, facile à dire. Bon, là, pas de miracle, hein : il faut multiplier les solutions.

À chaque trajet long, je prépare un sac de jouets dans lequel je glisse quelques livres (les plus récents, les plus longs, ceux que ChérieChou apprécie particulièrement à ce moment-là), des petites voitures (oui, oui, celles qui font du bruit…), des Legos, de petites figurines, etc.

J’essaie de prévoir un doublon à chaque fois, comme ça, si le hasard fait bien les choses et qu’un enfant du même âge traîne dans les parages, le rapprochement est facilité.

J’ai aussi en réserve quelques jeux que je ne sors que pour les trajets : les gommettes, les livres-puzzles et les livres Cherche&Trouve. ChérieChou est ravie de les retrouver d’une fois sur l’autre, et ça permet de l’occuper un bon bout de temps.

Occuper enfant train

Crédits photo : Photo personnelle

On n’hésite pas non plus à visiter le train, en long, en large et en travers. Aller jusqu’au wagon-bar, monter et descendre les escaliers (quarante-sept fois d’affilée !), jouer dans les inter-wagons le temps de calmer un épisode d’enthousiasme extraverti, etc. etc.

Règle d’or n°3 : prévoir des surprises

Mais quand même, rien ne vaut la nouveauté ! Du coup, je m’arrange pour arriver en avance à la gare (avec mon Mister F. grand stressé des retards, en général, on a pas mal de marge devant nous !), et je fonce au kiosque pour acheter les derniers Popi et Picoti, un livre de coloriages, une nouvelle petite figurine ou une ardoise magique. Rien de plus facile à trouver en cette période de voyages en famille : les rayons débordent de bricoles qui ravissent les petits.

Occuper enfant train

Crédits photo : Photo personnelle

Je me garde bien de montrer mon butin avant de monter dans le train. Je cherche au contraire à réserver mes petits trésors pour le moment où je vois que ChérieChou commence à tourner en rond. Ben oui, après avoir joué dix minutes avec la lampe, grimpé sur les accoudoirs et glissé sous la table, sa patience commence à s’éroder. Je sors alors une à une mes petites trouvailles (oui, Maman, c’est Mary Poppins !).

Occuper enfant train

Crédits photo : Photo personnelle

Bon, et puis en cette période de Noël, l’avantage, c’est qu’a priori, si bébé a été sage, on voyage au retour avec plein de nouveaux jouets à portée de main, dans les valises (la contre-partie étant qu’on voyage chargés comme des baudets, mais c’est une autre histoire !). Du coup, on n’hésite pas à piocher dans les récentes acquisitions tout droit venues du pied du sapin.

Règle d’or n°4 : se réserver un atout majeur en cas de situation critique

Mais comme parfois, tout ça ne suffit pas, Mister F. et moi avons craqué et décidé de se réserver un petit joker, en renonçant à notre résolution de ne pas laisser ChérieChou devant un écran avant 3 ans.

Nous avons téléchargé un certain nombre d’épisodes de Petit Ours Brun, T’choupi et autre Caillou sur notre tablette, et investi dans un casque adapté aux tout-petits. Au début, ChérieChou n’était pas très réceptive, mais depuis cet été, elle apprécie vraiment de regarder ces petits épisodes.

Et Mister F. et moi apprécions les quelques minutes de tranquillité…

Règle d’or n°5 : se relayer

Oui, parce que ce n’est pas toujours de tout repos, d’essayer de contenir l’énergie d’un petit bout plein de vie dans un espace confiné. Du coup, nous avons choisi l’option « l’un ramasse pendant que l’autre se repose », et lorsque la fatigue se fait sentir, on n’hésite pas à échanger les rôles.

Bon, la grande question, c’est : « Comment va-t-on faire quand on en aura deux à gérer en même temps ? » Mais bon, il nous reste quatre mois pour trouver une stratégie… !

Règle d’or n°6 : relativiser

Et si malgré toutes ces astuces, ton enfant continue à faire du bruit ou même à pleurer, essaie de ne pas trop stresser et de te rappeler cette phrase magique que m’a dite l’une des puéricultrices de ma crèche : « Ce n’est pas parce que vous êtes parents que vous avez moins le droit de voyager que les autres. »

Bon, j’espère t’avoir donné quelques idées pour occuper ton (ou tes !) petit(s), mais surtout avoir dédramatisé la situation. C’est toujours stressant, ces longs trajets, mais finalement, les enfants trouvent bien souvent un moyen de s’occuper, parfois avec des choses inattendues : qui l’eût cru, que les grilles d’aération pourraient intéresser ChérieChou pendant près de quinze minutes ?!

Allez, bon courage et profite bien des fêtes en famille !

Et toi ? Ta famille habite loin ? Tu vas fêter Noël avec eux grâce aux transports en commun ? Comment occupes-tu les petits ? Dis-nous !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

38   Commentaires Laisser un commentaire ?

Ars Maëlle (voir son site)

J’aime beaucoup ta stratégie des jeux spécialement réservés au train, et l’idée du doublon pour le petit camarade.
Lors de mon dernier voyage en train, j’étais derrière un petit garçon d’environ 3 ans et sa maman, ils ont joué à une espèce de version espagnole de « I spy with my little eye » pendant au moins 1/4h. Je vois une voiture verte qui chante, je vois une maison blanche qui se promène… Bref, stimuler son imagination (pour les grands) ou sa capacité d’observation (pour les plus petits qui doivent chercher ce qu’on voit), ça peut aussi occuper quelques minutes.
Quant au bruit dans le train, pour moi il est normal qu’un enfant soit bruyant quand il pleure ou s’énerve. Ce que je n’aime pas c’est lorsque les parents sont complètement indifférents à la gêne que ça représente (le contraire de toi et de beaucoup, mais c’est du vécu) et qu’ils ne mettent pas de casque à la tablette ou à la console, qu’ils ne rappellent jamais à leurs enfants que ce n’est pas la peine de parler si fort, ou qu’ils ne disent rien quand l’enfant tape dans le siège de devant. Je ne veux pas me faire d’ennemie en disant que tout le monde fait ça ou qu’il faut clouer le bec aux petits quand on voyage (personnellement ça me donne même le sourire d’entendre une petite voix d’enfant s’amuser ou de croiser le regard d’un petit tout fasciné de remonter l’allée du train) mais je trouve que les parents doivent au moins montrer aux enfants qu’il y a d’autres gens autour et qu’il faut faire un peu attention – même s’ils recommencent à parler super fort 45 secondes après.

le 13/12/2016 à 07h43 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je plussoie. Le bruit en soit ne me dérange pas, c’est normal qu’un enfant parle des fois fort et soit énervé et excité.
C’est moins normal que les parents justifient certains comportements auxquels ils contribuent (le son de la tablette ou de la console ce sont vraiment mes préférés) par un « ça c’est parce que vous n’aimez pas les enfants ».
Je rassure tout le monde, je les adore sinon je n’en aurais pas voulu un, mais je ne laisse pas mon neveu faire n’importe quoi avec moi ?

le 13/12/2016 à 08h48 | Répondre

Louna

Oui, je comprends tout à fait ce que tu veux dire ! Moi aussi, ça me pèse, l’incivilité de certains voyageurs, dans le train notamment, parce qu’on y passe beaucoup de temps, tous enfermés dans la même galère. Du coup, comme tu te l’imagines, dès que je vois que ChérieChou a besoin de bouger, de s’exprimer ou de se défouler, c’est illico presto direction l’inter-wagon où en général, avec le bruit ambiant, elle est plus libre de se défouler sans déranger les autres voyageurs !

le 19/12/2016 à 10h38 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Que de bons conseils je trouve.
J’avoue, on a encore jamais tenté le train avec mon neveu. Du coup, les trajets sont plutôt calme en général. Dodo les premières heures. En général coupure midi ! Avec un peu de chance il dort de nouveau l’aprem et c’est surtout la fin du trajet qui est difficile.
Mais je pense que cette année, ce sera un peu différent. C’est nous qui le ramenons et la femme enceinte que je serais de 4 mois, aura bien besoin de ses pauses pipi et marche.
Je retiens néanmoins les nouveautés pour le voyage histoire de l’occuper un peu quand même.

le 13/12/2016 à 08h28 | Répondre

Louna

Oui, c’est une chance quand bébé (ou grand bébé en l’occurrence, pour le Choupi ! 😉 ) peut en profiter pour se reposer : ça permet aussi d’arriver en meilleure forme.
Mais bon, dans le train, c’est moins facile de dormir. ChérieChou n’y arrive plus depuis un bon bout de temps (depuis ses 10-11 mois, je dirais), même lorsqu’on prend des trajets tard le soir.
Oui, les nouveautés pour occuper, c’est pas mal !

le 19/12/2016 à 10h40 | Répondre

Tamia (voir son site)

Tes conseils sont plein de bon sens ! J’adore l’idée des nouveautés et des jeux/activités réservés aux trajets ! Je prends des notes pour les futurs trajets…

le 13/12/2016 à 08h33 | Répondre

Louna

Hihi ! Oui, prends note, ça va arriver vite ! Même si finalement, les premiers mois sont vraiment les plus faciles à gérer ! 😉

le 19/12/2016 à 10h41 | Répondre

Anna Breizh

Merci Louna pour toutes ces idées. Nous avons fait un seul voyage en train pour le moment avec Miss E quand elle avait 10 mois, et ça été bien sportif. Nous avons passer beaucoup de temps dans la zone entre les wagons, pour ne pas trop déranger les passagers, car Miss E avait la bougeotte.
Mais pour la prochaine fois je retiens les surprises.

le 13/12/2016 à 08h56 | Répondre

Louna

Oh, ça ne m’étonne pas : pour moi, la tranche d’âge 9 mois – 18 mois est la plus sportive ! Du coup, là, vous avez fait fort ! Ça devrait être un peu moins sportif pour les prochaines fois, où vous pourrez lui proposer des activités plus variées et plus calmes.
Et oui, vive la zone de l’interwagon ! 😉

le 19/12/2016 à 10h42 | Répondre

Swiixou

Une mine d’or, ces conseils ! Je me garde ça de côté pour une période qui arrivera très vite ! Merci 🙂

le 13/12/2016 à 09h34 | Répondre

Louna

Hihi ! Merci Swiixou ! 🙂

le 19/12/2016 à 10h43 | Répondre

Madame D

Du coup j’ai envie de tester le train !!!
Nous c’est toujours la voiture. Et pour le coup, la tablette l’occupe beaucoup beaucoup et je n’ai aucun scrupules !!!! Elle est accroché sur le dossier devant elle et elle regarde plusieurs dessin animés (Merci Fée Clochette).

le 13/12/2016 à 09h52 | Répondre

Louna

Ahah ! La maso ! 😉
Non, mais c’est vrai que le train permet de diversifier un peu les activités, et de se dégourdir les jambes.
Oui, heureusement que la tablette est là ! Par contre, nous elle n’accroche pas encore avec les dessins animés trop longs : si ça dépasse 5-10 minutes, elle finit par se lasser. Je n’ai donc pas encore le bonheur de partager la culture Disney avec ma fille ! 😉

le 19/12/2016 à 10h45 | Répondre

Melimelanie

Top toutes ces idées!!!
Je me garde l’article sous le coude au cas ou!
(Et honnêtement un bébé qui fais du bruit dans le train si je vois que ses parents font tout leur possible pour qu’il dérange le moins possible ça ne me gène pas! Je suis plus énervée par ceux qui considèrent que c’est aux autres passagers du train de s’occuper de leurs enfants…)

le 13/12/2016 à 11h06 | Répondre

Croco

Moi ce qui m’énerve le plus c’est quand quelqu’un râle parce qu’un enfant parle fort en jouant, et que la même personne, quand son téléphone sonne, répond en restant à sa place et parle encore plus fort que le gamin (qui ne fait plus de bruit à ce moment là). Les enfants ne sont pas capable de se contrôler aussi bien que les adultes, je trouve ça normale qu’un enfant fasse du bruit, en revanche je trouve anormale qu’un adulte en fasse autant. (Et les vidéos avec le son ne sont hélas pas uniquement le fait de parents essayant de trouver une astuce pour calmer leur enfants).

le 13/12/2016 à 13h09 | Répondre

Melimelanie

Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés :-). Ce sont souvent ceux qui râlent le plus qui sont le plus sans gène…

Je me souviens d’un voyage en train ou j’avais quelqu’un qui hurlait au téléphone. Ça a duré bien 30 minutes. Et plus tard dans le voyage une dame est passée dans le wagon avec son bébé qui pleurait et la personne (qui ne connaissait pas son option voix basse ou lever son gros popotin pour passer son coup de fil ailleurs ou il ne gênait pas) a levé les yeux au ciel en grommelant parce que ça l’avait « réveillé »… Hum Hum

A l’inverse j’ai eu un jour une mère qui laissait son fils aller fouiller dans les affaires des passagers au toilette ou endormi. Le laissait escalader les gens, courir en criant dans tout le wagon sans même essayer de l’occuper… (Je dois avouer ce jour là avoir eu envie de faire un croche patte en le voyant passer à toute vitesse à côté de moi…). Comme quoi ce n’est pas une question d’être parent juste d’être respectueux des autres…

le 13/12/2016 à 15h51 | Répondre

Louna

Je suis bien d’accord avec toi, Croco…!

le 19/12/2016 à 10h47 | Répondre

Louna

Oui, je suis d’accord : quand on voit les parents s’échiner à trouver des solutions pour déranger le moins possible, ça aide à être tolérant ! 🙂
Par contre, je n’ai encore jamais vu de parents laisser les autres passagers s’occuper de leurs enfants : quelle drôle d’idée !

le 19/12/2016 à 10h46 | Répondre

Croco

Je reconnais que j’appréhende un peu le trajet en train pour Noël avec un petit bonhomme de 15 mois qui va vouloir crapahuter partout. Je l’ai beaucoup promené en écharpe dans le wagon bar quand il était plus petit, mais pour un bébé qui marche le wagon bar ne me parait pas très adapté. Du coup, je ne sais pas trop où je vais pouvoir le laisser marcher sans qu’il embête tout le monde en s’accrochant aux sièges et aux accoudoirs…

le 13/12/2016 à 13h00 | Répondre

Mlle Mora

La wagon bar ça reste le plus sympa quand ton petit n’est pas encore assez grand pour rester longtemps assis. Notre fille y passait la grande majorité du trajet entre 15-24 mois. J’avoue que c’est la période la plus compliquée pour le train, je trouve, car tu n’es vraiment jamais jamais tranquille alors que plus jeunes, ils dorment quand même, et plus grands, ils ont moins besoin de courir partout ! 🙂

le 14/12/2016 à 13h47 | Répondre

Louna

Même réponse que Mlle Mora ! Tu es malheureusement dans la période un peu galère où bébé veut crapahuter partout. Mais en même temps, dans cette période où beaucoup de familles voyagent, il y a des chances pour qu’il trouve d’autres enfants de son âge pour s’occuper un peu ?
Et puis, à 15 mois, tu peux commencer à lui proposer des activités calmes comme les gommettes, par exemple. Ça ne durera pas tout le temps du trajet, mais ça vous permettra de vous poser un peu.
A cet âge-là, ChérieChou a aussi bien accroché avec l’ardoise magique : tu dessins quelque chose et tu lui fais deviner ce que c’est, avant de tout effacer pour recommencer.
Allez, bon courage ! 🙂

le 19/12/2016 à 10h50 | Répondre

Croco

Finalement, les trajets ce sont plutôt bien passé, malgré une heure de retard à l’aller et deux au retour. A l’aller, wagon famille avec beaucoup d’enfants et des passagers très cools (mon fils a passé un quart d’heure sur les genoux d’un grand-père espagnol… Certain doivent penser que je fais partie des parents sans gêne qui laisse les autres s’occuper de leurs enfants, mais les 2 semblaient ravis !). Impossible d’occuper mon loustic avec des gommettes (et les cubes dans le train, c’est compliqué…). Heureusement, il avait deux livres tout neuf et il a fait des échanges avec les voisins !
Au retour, il a dormi presque tout du long car le départ prévu à 17h15 a finalement eu lieu à 19h passé. Finalement, le plus difficile a été l’attente dans la gare. (Et le réveil à 6h le lendemain pour les parents après une arrivée à 1h du mat.)

le 30/01/2017 à 15h43 | Répondre

Claire (voir son site)

C’est rigolo, ma fille adore aussi les grilles d’aération ! Par contre, c’est rarement très ragoutant ces endroits là 😉

le 13/12/2016 à 14h51 | Répondre

Mlle Mora

La mienne aussi avait développé une passion pour les grilles d’aération, et pour les petites loupiotes qu’on peut allumer et éteindre au milieu des sièges dans certains tgv ! 🙂

le 14/12/2016 à 13h45 | Répondre

Louna

Aaaaah ! Les petites loupiotes, ne m’en parle pas ! Ma rétine a encore du mal à s’en remettre…! 😉

le 19/12/2016 à 10h51 | Répondre

Louna

Ahahah ! C’est clair que les petits doigts ressortent bien noirs, mais bon, si ça m’achète 10 minutes de tranquillité, je fais ma mère indigne et je cède ! 😉

le 19/12/2016 à 10h51 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Merci pour toutes ces astuces !! Cette année je tente le voyage en avion seule avec lui et si ce n’est pas la première fois j’appréhende quand même un peu car il est plus grand maintenant et je redoute donc qu’il ait peur et… sente ma peur (j’ai un peu peur de l’avion). Bref je projette sûrement, enfin j’espère. Je te tiendrai au courant !

le 13/12/2016 à 22h39 | Répondre

Louna

Oh la la ! Je comprends, mais vraiment, ne t’en fais pas ! Il y a tellement de choses à découvrir et avec lesquelles jouer, dans l’avion (c’est encore mieux que le train, pour ça !) que je pense que ton petit sera bien trop concentré pour s’apercevoir que tu n’es pas très à l’aise….
Bon, et sinon, pour les activités, c’est tout pareil que celles du train, en fait ! Avec juste la contrainte du décollage et de l’atterrissage où il faut garder bébé contre soi : c’était le seul point critique pour nous et notre Miss la Bougeotte de fille, quand on a pris l’avion.
Bon courage !

le 19/12/2016 à 10h54 | Répondre

Hermy

Nous n’avons pas encore franchi le pas du voyage en train avec le choupi. J’avoue que ce qui me dérange le plus c’est de devoir limiter mes bagages (et je ne peux pas amener son siège auto donc après on est coincé) et qu’il ne fasse pas sa sieste. Mais bon on va s’en doute y venir à un moment !!! ^^
En tout cas les conseils sont tops !!!

le 14/12/2016 à 11h27 | Répondre

Louna

Oui, c’est sûr que ça demande une autre logistique. En l’occurrence, on s’en sert beaucoup pour aller dans nos familles, qui ont du coup tout acheté en double : on retrouve siège auto, lit parapluie et autres indispensables lorsqu’on arrive sur place, ce qui nous permet de limiter nos bagages.
Et c’est vrai que les (très) rares fois où on est parti en vacances loin de nos familles, l’organisation des bagages était plus compliquée.

le 19/12/2016 à 10h55 | Répondre

Miss Chat

Jamais mis le pied dans un train avec Croquette et j’ai pris en tout 5 fois les transports en commun avec elle… autant dire que l’idée d’un long trajet comme vous faites me terrorise complètement hahaha ! Un doudou suffit à l’occuper en général pour nos trajets (1h +/-) mais comme tu sais, pour éviter la combo bébé + long trajet en voiture pour partir en vacances, on a préféré rouler de nuit pendant 14h plutôt que de devoir trouver une alternative (SOS parents courageux ici !)
Je te trouve pleine de ressources et de belles idées pour ChérieChou et je pense que certaines sont applicables facilement à d’autres moyens de transport !
Haha la tablette, le principe qui vole à la poubelle :p Nous n’en avons pas donc c’est facile de résister mais je me demande jusqu’à quand…

le 14/12/2016 à 11h47 | Répondre

Louna

Oui, c’est sûr que j’ai pris l’exemple du transport qu’on prend le plus souvent et dans lequel on passe le plus de temps, mais c’est clair que la plupart des activités peuvent se faire en avion ou même en voiture (bon, ça c’est selon le bout de chou dont tu as hérité, parce que la nôtre, pour lui avoir mis un livre entre les mains en voiture une fois, on ne recommencera pas de si tôt….! On a donc confirmation : elle a bien hérité du gène « malade en voiture » de ses deux parents ! Oup’s !).
Moi, ce sont vos trajets interminables de nuit qui m’impressionnent ! 😉

le 19/12/2016 à 10h58 | Répondre

Mlle Mora

J’ajouterai à la liste : faire en sorte que ton enfant soit en forme (sauf s’il a des facilités à dormir partout, mais pour ma part notre aînée ne dort plus dans le train depuis ses 1 an je crois…). J’ai déjà fait un voyage enceinte de 8 mois, toute seule avec mon aînée de 2 ans et demi, qui n’a pas pu faire sa sieste, la dernière heure a été très très éprouvante !!! J’ai eu le droit à la crise monumentale que tout le monde redoute où elle hurlait et j’ai dû la calmer sur la plateforme (heureusement que ça existe !!)…
Prochain voyage Bordeaux/Paris en train avec les 2 filles cette fois (mais papa sera présent) pour Noël – je ne m’inquiète pas pour la 2ème : un bébé de 3 mois c’est trop easy !!! 🙂 Et la grande a grandi justement, elle gère mieux sa fatigue… espérons !!

le 14/12/2016 à 13h43 | Répondre

Louna

C’est clair, à 3 mois, c’est le top ! Trop facile ! 😉
Oui, c’est sûr que c’est difficile quand bébé est fatigué, surtout quand il n’arrive pas à dormir dans le train (ce qui est également le cas pour nous…). Mais bon, ce n’est pas toujours facile d’anticiper : en général, dans les jours qui précèdent le voyage, ils sentent bien qu’un truc louche se prépare, et ce n’est souvent pas la meilleure période pour se reposer ! 😉
Ma pauvre, je compatis pour la crise monumentale dans le train : c’est un peu mon angoisse pour nos prochains trajets, avec une ChérieChou en pleine phase d’opposition…!

le 19/12/2016 à 11h01 | Répondre

Miss Eole

Nous avons testé le train avec notre petit lou de 15 mois, nous appliquons également le principe du repas dans le train et du sac de jouet. Et nous avons testé également le wagon famille ( à coché lors de la réservation) c’était vraiment très bien. Le petit lou a pu observé les autres enfants, marché dans le couloir sans gêner personne et en plus le wagon etait plutôt calme avec tous ses enfants.

le 14/12/2016 à 22h30 | Répondre

Louna

Oh oui, c’est vraiment le bon plan, ces wagons famille. Bizarrement, nous n’avons pas toujours cette option disponible, selon nos trajets, et je ne pense pas en avoir déjà bénéficier depuis qu’on voyage avec ChérieChou (par contre, je me rappelle parfaitement la fois où nous étions encore jeunes et sans enfant et où on a pris le train aux aurores, un lendemain de mariage bien arrosé en ayant pour ambition de dormir pendant le trajet. On a été parachuté dans le wagon famille : on a bien compris notre douleur ! Ahahah ! 😉 ).

le 19/12/2016 à 11h03 | Répondre

Madame Irbis

Grande spécialiste du train ici aussi !
La plupart du temps toute seule avec les deux artichauts (presque 2 ans et 6 mois)
Le pire âge pour moi est entre 6 mois et 1 ans et demi : ils bougent en rampant ou à 4 pattes mais ne marchent pas encore. Et ça dans le train c’est mortel. Pas de chance pour moi, numéro deux vient de rentrer dans cette période là !
Un autre conseil, mais qui vaut pour les voyages plus courts (max 2 – 3h) c’est de faire attention au moment de la journée où on voyage. Pas pendant une sieste (ici on ne s’endort plus dans le train depuis trèèèèèèès longtemps !), plutôt en début de journée qu’en fin de journée et surtout pas à des heures de pointes !
Et puis prévoir, le max de gâteaux et de jouets qui ne font pas de bruits.
bon courage à tous les voyageurs de cette période de l’année (nous on y retourne lundi matin dans le train !)

le 16/12/2016 à 14h50 | Répondre

Louna

Hihi ! Oui, je me rappelle de photos sur Instagram assez sympa (ou comment explorer l’intégralité du wagon, en 3D ! Ahahah !).
Je suis parfaitement d’accord avec toi : la période la plus compliquée à gérer, c’est quand ils commencent à vouloir bouger et gambader de partout. Avant, trop facile, et après, on peut leur proposer des activités plus calmes.
Bref, bon courage ! Je pense bien à toi qui doit être en plein dedans, là tout de suite ! (Nous, c’est mercredi soir ! 😉 ).

le 19/12/2016 à 11h05 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?