Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Grossesse 1 versus grossesse 2


Publié le 9 janvier 2019 par Mélinda

A l’heure où j’écris cet article, je suis à 6 mois de ma deuxième grossesse et je fais définitivement partie des teams « j’aime pas être enceinte » et « les grossesses se suivent mais ne se ressemblent pas ». Globalement, je n’ai pas eu de gros problèmes, seulement quelques maux qui se sont manifestés différemment.

First round

Ma première grossesse a été marquée par un premier semestre assez pesant. J’avais des nausées, depuis le tout début, qui commençaient en milieu de journée et augmentaient jusqu’au soir. Pas de vomissements, juste une sensation de mal-être constant. Nous sommes d’ailleurs partis en voyage de noces de la 5ème à la 8ème SA en Afrique du Sud. Ce que je garde comme souvenir le plus vivace de ce voyage, c’est le dégoût que j’ai éprouvé pour les noix de cajous, que j’adore d’habitude, et le thé roiboos, qui une spécialité d’Afrique du sud et particulièrement adapté aux femmes enceintes ! D’ailleurs, j’ai rejeté le café et tous les thés jusqu’à 4 mois révolus.

D’autre part, j’avais un mal de ventre lancinant, couplé à des douleurs ligamentaires.

Pour couronner le tout, j’étais d’humeur maussade, je ne saurais pas trop expliquer pourquoi. Pendant ce premier trimestre, ma relation avec mon mari pourtant tout neuf a été distante, conflictuelle. Bref, il m’a été difficile de profiter de ces premiers mois.

Point positif : aucune fatigue !

Au bout de 3 mois, ces symptômes ont disparus en quelques jours, me laissant seule avec un ventre qui n’était pas encore sorti et un bébé que je ne sentais pas encore bouger ! Pendant un mois, je me suis demandée si j’étais vraiment enceinte, c’était assez perturbant ! A 4 mois, le lendemain de Noël, j’ai senti les premiers coups de mon bébé et j’ai pu être rassurée.

Vers 5 mois, j’ai commencé à avoir une petite douleur au bassin, de type sciatique, qui est apparue suite à une semaine stressante. Plus la fin s’approchait, plus cette douleur se faisait sentir. Mon bassin bougeait beaucoup et ma symphyse pubienne me faisait souffrir. Mais ça ne m’a pas empêché de passer un super 2ème trimestre et début de 3ème trimestre.

Bon je dois admettre que je suis de nature impatiente. J’ai commencé alors à trouver cette grossesse bien longue. Quand est-ce que j’allais pouvoir enfin rencontrer ce bébé ??? Vers 7 mois, j’ai commencé à me sentir lourde mais louuuuuuuuuurde. J’avais pris environ 10 kg à ce moment-là, mon ventre était bien rond. Comme tu l’imagines, plus les dernières semaines ont passées et plus je me traînais, telle une baleine. Qu’est ce qu’il m’a paru long ce dernier mois ! J’avais tellement hâaaaaaaaate d’accoucher ! Bilan : 4 kg pris le dernier mois à cause de grignoteries incessantes (soit 15 au total), et la loupinette est arrivée 4 jours après ma DPA. Merci ma fille !

Crédits : Pixabay. Une vision bien poétique de la baleine, qui ne colle pas du tout à mon ressenti du moment !

Second round

Le premier trimestre a été tout l’inverse de la fois précédente ! Quasi pas de nausées, aucun impact sur l’humeur, mais de la fatigue. J’avais besoin de dormir plus la nuit, et je sentais que les moments passés à s’occuper de la loupinette me coûtaient. Le dégout du thé et du café est revenu à l’identique. Par contre, cette fois-ci, je n’ai pas eu des envies de gras (burgers/frites, je ne voulais que ça la première fois…).

Globalement le premier trimestre a été facile et est passé très vite. Sans presque m’en rendre compte, je suis arrivée à 5 mois. Parfait, mon caractère impatient était tout comblé.

Sauf que. La douleur type sciatique de la première fois est revenue. A seulement 1 mois et demi de grossesse. Puis très fort à 5 mois.

Autant te dire que cette fois-ci, je douille. J’ai le bassin complètement bloqué. Les séances d’ostéo ont été d’abord été bénéfiques puis ont fini par intensifier ma douleur, j’ai donc arrêté. Je marche comme une vraie mamie, surtout lorsque je me lève d’une chaise ou de mon lit. Je dois d’ailleurs me réveiller la nuit pour me retourner dans le lit ! Je boîte par intermittence, quand le blocage du bassin impacte ma hanche ou le genou.

A cela s’ajoute le fait que mon ventre est sorti très très vite. Je crois que mes ados n’étaient pas refermés depuis la première fois, bilan, mon ventre a commencé par sortir par le haut au bout de quelques semaines à peine ! Là, à 6 mois, j’ai le même ventre que la première fois lorsque j’étais à 8 mois. Retour du sentiment d’être une baleine, sauf qu’il me reste TROIS mois.

Crédits : Pixabay. DPA le 15 février 2019 : on n’est pas rendu…

Autant te dire qu’après un départ parfait, la fin de cette deuxième grossesse me paraît très lointaine ! Sortez-moi de là !!!

Et toi, es-tu épanouie par le fait d’être enceinte ou le subis-tu ? L’histoire s’est-elle répétée à chacune de tes grossesses ou as-tu connu des grossesses totalement différentes ? Raconte !


Guide accouchement

Commentaires

2   Commentaires Laisser un commentaire ?

Vee

Aïe pour le bassin, je compatis, moi aussi je me réveillais 5 fois par nuit juste pour me retourner, on se découvre des articulations qu’on ignorait ! Par contre dès que j’ai accouché, fini, je n’ai plus jamais senti cette douleur-là.
Courage du coup, plus qu’un mois et quelques 😉

le 09/01/2019 à 09h48 | Répondre

Mélinda

C’est exactement ça, découvrir de nouvelles parties du corps 🙂 Merci beaucoup, oui c’est bientôt fini !

le 09/01/2019 à 17h39 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?