Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

L’érythème fessier, le prévenir et le guérir


Publié le 13 mai 2019 par Doupiou

La fameuse angoisse des fesses rouges, je n’avais jamais connu cela avec PetitPerle. A peine avait-elle une petite rougeur lors qu’une poussée dentaire ou suite à une selle un peu glaireuse (et donc acide)… Et je ne mesurais pas ma chance ! Jusqu’au jour où j’ai compris que Barbouille n’était pas fait sur le même modèle !

A trois semaines de vie, il avait un violent érythème fessier qui lui laissait les fesses en sang. Quand je dis en sang, je n’exagère rien. Il y avait vraiment du sang dans les couches, sur les cotons. La chair à vif, chaque change était une torture pour lui. Et malheureusement, c’était récurant. Mais une fois que j’ai su que mon fils allait être sensible du séant, je suis devenue experte de l’érythème fessier !

Prévenir l’érythème

Pour commencer, c’est quoi un érythème fessier ? L’érythème fessier est une irritation de la peau localisée sur le siège, principalement due au frottement mais souvent accentuée par une macération.

Dans un premier temps, si tu as un doute, je t’invite à consulter un médecin ou demander à ta sage-femme de jeter un œil sur les fesses de ton bébé. Par deux fois, je pensais avoir à faire à un érythème alors que c’était une mycose. En cas de cloques qui s’étendent, le doute s’installe entre une peau lésée par l’érythème ou alors des boutons de mycose. Si c’est la seconde option, le médecin prescrira à ton tout-petit une crème spéciale. De mémoire, la sage-femme peut la prescrire aussi dans les quinze premiers jours de vie de ton nouveau-né.

Une paire de fesses averti en vaut deux ! Alors quels sont les signes précurseurs de l’érythème ? Je te le donne en mille : la peau est rouge. Parfois chaude. Quand l’érythème est bien installé, il peut aussi y avoir des boursoufflures.

Dans l’idéal, je te conseillerais d’être prudente sur une petite rougeur. Non pas d’aller aux urgences dans l’immédiat mais plutôt de surveiller régulièrement pour voir si elle passe toute seule, ou si au contraire, elle s’étend.

Pour prévenir l’érythème fessier il n’y a pas trente-six solutions : change régulièrement ton bébé. La macération des heures durant dans le pipi de la couche, voir même pire, dans le caca, est une vraie aubaine pour un érythème.

Déjà le change régulier permet de garder ton petit au sec, ce qui lui apporte du confort. De plus, il favorise une meilleure hygiène et donc ne laisse pas le temps aux vilaines irritations de poser leur petit bagage…

Au moment du change, pour préserver l’aspect « sec », je te conseille de bien sécher. Tous les plis ! Tu peux utiliser une crème de change spécifique ou du liniment.

crédit photo : punch_ra(Pixabay)

Guérir l’érythème

Malgré toute la prévention, ton bébé a quand même un bel érythème fessier. Mince… Voici mes quelques astuces (dont l’efficacité a été prouvée par les popotines de Barbouille !)

Dans un premier temps, le remède le plus efficace c’est le « fesses à l’air ». Pas de macération dans la couche, la cicatrisation est plus rapide ! Bon, on ne va pas se mentir : cette méthode est très efficace pour guérir les rougeurs mais ce n’est pas la plus pratique pour toi !

Personnellement, je mettais une serviette éponge sous les fesses de Barbouille pour parer aux urines ou selles incontrôlées. Bon, ce n’était pas très efficace car Barbouille étant un garçon, la gravité de l’urine est bien plus aléatoire que pour une fille…

Dans un second temps, je vais te révéler le secret qui a guéri en quelques jours les érythèmes de mon bébé et qui en plus, est un vrai remède pour les prévenir…j’ai nommé, la Sacro-Sainte Vaseline ! Mon médecin m’a donné cette astuce après avoir gaspillé des tubes de Cicalfate, Mitosyl, Homéoplasmine, beurre de karité… et j’en passe.

La vaseline est absolument prodigieuse : économique et saine, tu en mets une bonne couche sur l’érythème et tu peux lui dire adieu (à l’érythème pas à la vaseline) ! Sois bien vigilante si tu vas en acheter à la pharmacie en spécifiant l’usage que tu en feras. Non pas pour te donner bonne conscience si tu veux utiliser le tube pour tout autre chose (coquine…) mais car certaines vaselines sont déconseillées avant trois ans.

Maintenant, tous les soirs avant de coucher Barbouille, je lui mets une bonne dose de Vaseline pour prévenir les rougeurs car je sais que la couche du soir restera sur ses fesses jusqu’au matin.

Si ton bébé a des tendances récurrentes aux érythèmes, tu peux essayer de changer de couches. Je crois que cela avait été salutaire pour Barbouille.

Et plus, la vaseline a un autre avantage considérable : elle facilite grandement le change ! Les selles glissent et donc, fini le caca collé aux fesses !

Un dernier conseil, même si le liniment est très bon pour la peau, il est déconseillé en cas d’érythème car l’huile d’olive pique la peau à vif…

Et toi ? Ton bébé fait aussi des érythèmes ? Comment les soignes-tu ? As-tu des conseils ? Avais-tu pensé à la vaseline ? Dis-nous tout !

Commentaires

18   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

Merci pour l’astuce. Déjà, ma fille a une peau atopique mais alors les rougeurs ou érythème aux fesses, comment te dire que c’est comme ça que l’on sait qu’une poussée dentaire s’annonce ? Autant les irritations « habituelles » se gèrent très bien avec cicalfate, autant le « vrai » érythème dû aux poussées dentaires ne passent que le temps de la nuit avec cicalfate, au prochain caca, c’est reparti. Est-ce que tu as aussi ce souci ou est-ce que la vaseline apporte un vrai plus ?
Si je comprends bien, le soir tu remplaces le liniment par la vaseline ? Tous les soirs finalement ?

le 13/05/2019 à 08h40 | Répondre

Doupiou

Exactement ! Une bonne dose de vaseline sur les fesses avant le dodo pour prévenir et en continue sur la journée si l’érytheme s’installe

le 13/05/2019 à 20h15 | Répondre

Steph

Pour les mamans allaitantes il y a aussi le lait maternel, direct sorti de l’usine et appliqué sur le fessier de bébé.
J’avais également fait mes propres savonsau lait maternel, car chouchou était allergique à tout type produit (liniment, solution de lavage, on parle même pas des lingettes).
Mais j’ai eu la chance de ne pas avoir de gros érythèmes, Donc on pouvait gérer avec seulement ça.
Aujourd’hui que je n’allait plus, Mitosyl est notre ami le soir au coucher.

le 13/05/2019 à 09h36 | Répondre

Doupiou

La mytosil est très efficace aussi mais il parait qu’elle n’est pas top en terme de perturbateurs endocriniens. Bon après je suis consciente qu’avec l’érytheme, on fait comme on peut !

le 13/05/2019 à 20h16 | Répondre

Nathalie

Cette image d’illustration 😂

le 13/05/2019 à 10h55 | Répondre

Flora

+1! Énorme 😂

le 13/05/2019 à 15h59 | Répondre

Clémence (voir son site)

Je note pour la vaseline !
Nous avons de la chance, le Lutin n’est pas très sensible du popotin, mais depuis les débuts de la diversification il arrive que des rougeurs pointent leur nez selon ce qu’il mange. Les premières ont un peu duré jusqu’à ce que je trouve la crème Weleda à la mauve blanche. Elle fonctionne à merveille et en plus sa composition est bonne.

le 13/05/2019 à 11h18 | Répondre

Doupiou

je note cette crème !

le 13/05/2019 à 20h19 | Répondre

Elodie

L’huile de coco et l’argile blanche (à saupoudrer) sont ultra efficace chez nous sinon le lait maternel effectivement, redoutable également.
J’avais aussi fait des cataplasmes d’argile verte durant la poussée dentaire qui avait entamé les fesses de notre loulou c’était top également

le 14/05/2019 à 06h53 | Répondre

Madame Grenouille

Je confirme le liniment est à bannir sur peau irritée (nous on ne l’utilise que pour des massages du corps) : ça a valu des grosses cloques à notre fille suite à une utilisation à la garderie 😱 Du coup chez nous c’est lavage avec lingettes lavables et eau, et en cas de fesses en feu une couche d’Eryplast. Je note l’idée de la vaseline pour la prochaine fois.
Bon maintenant qu’elle va régulièrement sur le pot (depuis ses 11 mois), et donc que les couches avec selles sont plus rares, le popotin de Melle va beaucoup mieux !
Autre astuce, qui nous a sauvés à un moment donné : mettre une cotocouche dans le change.

le 14/05/2019 à 07h01 | Répondre

Virg

c’est quoi une cotocouche exactement ? Merci de tes explications

le 14/05/2019 à 11h09 | Répondre

Anne-Cécile

Cotocouche = rectangle de coton hydrophile, hypoallergénique, à ajouter dans la couche. S’achète en pharmacie.

le 16/05/2019 à 10h36 | Répondre

Virg

Merci 😉

le 16/05/2019 à 12h35 | Répondre

Doupiou

La chance de pouvoir commencer le pot aussi tôt !

le 14/05/2019 à 16h24 | Répondre

Céline

Comme l’a dit Mme Grenouille, la cotocouche (couche de conton supplémentaire à mettre dans la couche) est très efficace.
Ici, dès les première rougeurs, on met de la pate à l’eau. Le dermalibour en crème et gel douche est aussi assez efficace! Sinon, en cas de saignement, de l’eosine sur les fesses permet d’assécher les lésions et fonctione plutôt bien (à appliquer au coton tige, ça évite de s’en mettre partout!).

Mais je note la vaseline!! Merci de l’info!

le 15/05/2019 à 08h59 | Répondre

Kristell

Nous c’est la crème weleda au calendula qui fait des miracles !

le 17/05/2019 à 01h28 | Répondre

Saaluna

Même si elle est censée être inerte, j’ai du mal à utiliser ce produit dérivé du pétrole…
A l’hôpital ils me l’ont déconseillé sur les plaies alors qu’avant ils l’utilisaient pour aider aà cicatriser. Pas facile de savoir ce qui est bon où non…

le 18/05/2019 à 20h20 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?