Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Dans ma salle de bain, côté hygiène


Publié le 9 juillet 2019 par Maman Ours

Aujourd’hui, je t’emmène visiter ma salle de bain, ou plutôt, ses placards !

Depuis quelques années, avec Papa Ours, nous essayons de réduire nos déchets. On a donc pas mal changé notre façon de consommer, et c’est du côté de la salle de bain qu’il y a eu le plus de changements. Ne me demande pas pourquoi, c’est probablement juste que c’est sur les cosmétiques qu’on a trouvé le plus facilement des solutions alternatives qui nous convenaient. Voire qui nous convenaient mieux.

Crédits photo (Creative commons) : William LeMond

Si seulement c’était réellement ma salle de bain !

Petit à petit, en partant de cette motivation « Zéro Déchet », on s’est aussi aperçus que nos cosmétiques et produits d’hygiène étaient bourrés d’un tas de choses plus ou moins bizarres, plus ou moins dangereuses, plus ou moins maîtrisées. Alors on a aussi essayé de réduire ces « produits chelous » (j’espère que tu admireras à sa juste valeur mon emploi d’un vocabulaire scientifique de précision !)

Ça tombe bien, les deux démarches sont complètement cohérentes et compatibles, je dirais même qu’elles s’encouragent l’une l’autre !

J’ai encore passé quelques nouvelles étapes depuis que je suis enceinte, car, forcément, on se dit qu’un petit fœtus est encore plus sensible que les adultes que nous sommes (toi aussi, tu ne peux pas dire ça sans penser « moi, une adulte ? mais personne ne va y croire ! »).

On réussit à trouver la plupart de ces produits en vrac, mais cela dépend de si tu as une boutique de vrac près de chez toi. En tout cas, la plupart sont disponibles avec assez peu d’emballages. Certains sont bios, ont des labels, mais je te mets les liens à chaque fois si tu es intéressée pour ne pas tout reprendre ici.

L’hygiène

Commençons par le plus important !

Voici ce que j’utilise :

  • Du savon de Marseille. Du vrai. À l’huile d’olive (au moins 70%). Avec les 6 faces du cube portant une inscription.
    • Allez, je te fais la liste des fabricants de vrai savon de Marseille (vivement que cette appellation et la recette soient protégées !), tu peux même en commander sur leurs sites :
    • Composition : du savon. Voilà. Ça c’est fait.
    • Prix : tout dépend de la marque, du volume, du conditionnement. On va dire dans notre cas 5,2 € les 600g (c’est le format qu’on prend pour la douche, on prend des plus petits pour les mains). Et tu en as pour un moment !
    • Mon avis : parfait ! quoi de mieux que du savon pour se laver ? (et oui, les gels douches…. Ce n’est pas du savon). Ceux-là sont très gras, avec une bonne odeur de savon propre, c’est parfait.

Crédits photo (Creative Commons) : Engin Akyurt

  • Du shampoing : je prends du solide chez Pachamamai. Généralement, le « classique », pour cheveux normaux.
    • Composition (plutôt pas mal en finale !) :
      • Tensioactifs doux,
      • Kaolin
      • Huile de coco
      • Huile de ricin
      • Glycérine
      • Argile verte
      • Vinaigre de cidre
      • Huile essentielle de menthe poivrée (attention ! les femmes enceintes sont censées éviter les huiles essentielles, par mesure de prudence. Je me suis dit que je préférais ça à d’autres substances, surtout que c’est un produit rincé, mais à toi de faire ton choix – ou de trouver sans, et dans ce cas, ça m’intéresse !)
    • Prix : 12,5€. Ça fait un peu peur, mais il dure tellement longtemps (si tu ne le laisses pas prendre l’eau entre deux utilisations) que c’est complètement rentable.
    • Mon avis : j’adore ! j’étais déjà convaincue par les shampoings solides pour tout un tas de raisons, mais ceux-ci ont en plus une composition plutôt chouette, et sont très faciles et agréables d’utilisation.
  • De l’après-shampoing : j’utilise encore mon après-shampoing solide Sugar Daddy-O de chez Lush (quel nom !). J’ai espoir de trouver mieux un de ces jours (niveau composition surtout), mais en attendant, ça fait l’affaire :
    • Composition : là il y a 23 ingrédients, dont certains avec des noms un peu tarabiscotés, donc je te laisse aller voir en cliquant sur le lien !
    • Prix : 9,95€. Et il me dure trèèès longtemps. Tellement longtemps que je ne saurai te dire de quand date celui que j’ai en cours. Plus de six mois, c’est sûr.
    • Mon avis : je ne suis plus jamais revenue dessus depuis que je l’ai testé ! Même si je me dis que la composition n’est pas parfaite, pour le moment je n’ai pas trouvé mieux !

Crédits photo (Creative commons) : Pixabay

  • Du dentifrice : comme pour le shampoing, je suis chez Pachamamai. J’utilise le classique pour le moment :
    • Composition :
      • Xylitol
      • Tensioactifs doux
      • Argile
      • Huile de coco
      • Carbonate de calcium
      • Glycérine
      • Huile essentielle de menthe poivrée
      • Huile essentielle de menthe des champs (Attention, même commentaire que plus haut sur les huiles essentielles pendant la grossesse ! Sinon il existe une version sans huiles essentielles, mais je ne l’ai pas encore testée)
    • Prix : 12€. Oép. Il dure un peu moins de 6 mois chez nous je crois, donc ça reste décent.
    • Mon avis : convertie ! Après plusieurs tests plus ou moins foireux de dentifrices solides, celui-ci est adopté !

Et voilà, c’est tout ! On n’a pas besoin de tant de choses que cela pour être propres en fait !

Toi aussi, tu essaies de réduire tes emballages ? Ou bien les substances un peu tendancieuses ? Les deux ? Tu as des produits à recommander pour compléter ma liste ?

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Capela16

Bonjour,
Pour celles et ceux qui recherchent des versions sans huile essentielle je recommande les produits « savon sativa », testés et approuvés pendant ma grossesse et après. Ils ont un shampoing doux « kenavo coco » et aussi un après shampoing très bien dont j’ai oublié le nom 🙂 Compos nickel et produits efficaces !

le 09/07/2019 à 08h50 | Répondre

Maman Ours

Merci, je note ce nom !!

le 11/07/2019 à 18h57 | Répondre

Pauline

Bonjour,
Sans vouloir être alarmiste, l’huile essentielle de menthe poivrée (et menthe en général) , c’est une des plus déconseillées pour les femmes enceintes.
Danièle Festy dans « Se soigner avec les huiles essentielles pendant la grossesse » la range dans les huiles à utiliser exclusivement avant ou après la grossesse et hors allaitement.
Pendant ma grossesse, je me l’avais les cheveux avec de la poudre de shinkakai mais il faut s’habituer, ça ne mousse pas. Il y a aussi des recettes de shampoing solides facile à faire et tu as alors le choix de mettre ou non des huiles essentielles.

le 09/07/2019 à 09h30 | Répondre

Maman Ours

Ah, je ne connaissais pas les différences d’une HE à l’autre, j’essayais (pas parfaitement très clairement !) de toutes les éviter… 🙁

le 11/07/2019 à 18h58 | Répondre

Plume

Bonjour,
Pour les shampoings sans huile essentielle, il y a en effet un chouette savon chez Sativa et une large gamme chez les savons de Joya, très bien aussi (également des déodorants). Autre avantage : produits fabriqués en France !

le 09/07/2019 à 09h32 | Répondre

Maman Ours

Je note aussi les savons de Joya alors, merci !!

le 11/07/2019 à 18h59 | Répondre

Stéphanie

Personnellement j’évite le savon de Marseille qui me transforme en crocodile en l’espace de quelques jours et est connu pour être assez allergisant. Donc je prends des pains de savon surgrqs. Un petit pain me tient 3 mois. Le vrai savon n est en fait pas forcément le meilleur pour la peau car trop décapant! Mais comme beaucoup de chose, il faut tester pour savoir si ça nous convient ou pas (loin de moi l’idée de dire qu’il ne faut pas utiliser de savon de Marseille du tout)!

le 09/07/2019 à 09h42 | Répondre

Maman Ours

Ah bah de toute façon, je suis un petit crocodile aussi dans tous les cas je crois, surtout enceinte !! Mais je crois quand même que le savon de Marseille me convient plutôt bien, avec plus de 70% d’huile, ça limite les dégâts chez moi ; Mais comme tu dis, chaque peau réagit différemment !!

le 11/07/2019 à 19h01 | Répondre

Audrey

Perso j’ai abandonné les dentifrices à l’argile, solide ou non. En effet sans fluor j’ai commencé à développer des caries alors que je n’en avais jamais eu de ma vie…

le 10/07/2019 à 13h03 | Répondre

Floforever

Bonjour, pour l’instant je n’utilise pas ces versions solides mais j’ai bien envie de me laisser tenter. Par contre petit bémol pour le dentifrice, je suis dentiste et j’avoue que toutes ces versions sans fluor me dérangent un peu. Nous avons quand même une alimentation cariogène et le fluor dans les dentifrices sans en abuser reste un bon moyen de prévention.

le 10/07/2019 à 14h51 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?