Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Pourquoi ma fille dort par terre


Publié le 19 août 2016 par Claire

Cet été, Dans Ma Tribu et ses chroniqueuses prennent quelques jours de vacances… Nous serons de retour le 22 août avec des nouvelles chroniques et de nouveaux témoignages ! En attendant, nous t’avons concocté un petit best of des articles les plus vus de l’année 2016. Ce sont donc toutes tes chroniques préférées que tu retrouveras dans les jours à venir ! 🙂

Bon, j’avoue, c’est un titre un peu racoleur. En vérité, ma fille ne dort pas vraiment par terre. J’ai eu la bonté de lui installer tout de même un matelas au sol. Mais pourquoi faire dormir ma fille au sol ? C’est une bien bonne question. Je vais t’expliquer comment nous y sommes arrivés, assez naturellement.

Ma fille a dormi avec nous dans son lit cododo jusqu’à ses 9 mois environ. Le souci avec ma fille, c’est qu’elle n’a jamais beaucoup dormi. De plus, elle ne faisait que des micro-siestes, de trente minutes top chrono ! Bref, ça a toujours été compliqué. Ça va mieux maintenant, mais ce n’est pas encore ça !

Le seul et unique moyen de la faire dormir (et encore, ça ne marchait pas à tous les coups !), c’était de l’endormir au sein. Et après, plus moyen de la bouger. Il fallait absolument qu’elle reste dans la position dans laquelle elle s’était endormie, sinon elle se réveillait. Super pratique ! Dans le lit cododo, pas de souci. Mais si je n’étais pas à côté d’elle (pendant les siestes, par exemple), j’avais toujours peur qu’elle traverse tout le lit et qu’elle tombe par terre. Peu probable, mais sait-on jamais.

Et puis, j’ai un peu bouquiné, et je suis tombée sur la pédagogie Montessori. Dans sa pédagogie, Maria Montessori préconise un matelas au sol pour favoriser l’autonomie de l’enfant. Au début, je trouvais l’idée de faire dormir mon bébé au sol sympa. Mais c’est tellement peu répandu ! J’ai donc gardé ça dans un coin de ma tête, et j’ai quand même acheté un lit à barreaux traditionnel.

Dans la pédagogie Montessori, on parle aussi de matelas d’activité. Il permet au bébé de se mouvoir, selon les principes de la motricité libre (que j’ai découverte en même temps). Et tout ça me parlait bien. Bref, j’avais envie de tenter le matelas d’activité, qui serait aussi plus confortable pour moi quand je joue avec elle.

Nous avions un clic-clac dans la chambre de ma fille, qui prenait toute la place et dont je voulais me débarrasser, pour qu’elle puisse profiter de toute la pièce. Du coup, j’ai récupéré le matelas, je l’ai mis au sol et je me suis débarrassée de la structure métallique (plus précisément, elle est allée chez mes parents, en attendant qu’on ait un appartement plus grand).

Matelas d'activité Montessori

Crédits photo : Photo personnelle

Oui, ma fille est aussi aux couches lavables !

Et je m’éclatais, avec ce matelas ! Du coup, j’ai commencé à endormir ma fille dessus pour la sieste. C’était super pratique, et pas de risque qu’elle tombe. C’est à ce moment-là que l’idée du matelas au sol a refait surface. Eh oui, je ne me voyais pas escalader le lit à barreaux pour allaiter ma fille. Ça me paraissait un peu compliqué !

Une fois que ma fille s’est tenue debout toute seule, j’ai remplacé le matelas d’activité par un tapis bien moelleux.

Ma fille a maintenant 15 mois, et elle dort sur son matelas au sol. Et je trouve ça tellement pratique ! (Il faut d’ailleurs que je revende le lit à barreaux, qui n’a jamais servi ! Enfin, si, je m’en sers de banquette, en attendant.)

Lit au sol Montessori

Crédits photo : Photo personnelle

Et du coup, ma fille se lève toute seule quand elle a fini de dormir. Bon, pas à tous les coups, souvent elle nous appelle quand même ! Et elle ne joue pas encore toute seule quand elle se réveille, mais ce serait cool, ça nous permettrait de dormir un peu plus le matin. Peut-être dans les mois à venir !

Et toi ? Avais-tu du mal à endormir ton enfant ? Comment le problème s’est-il résolu ? Tu connaissais le lit au sol ? Tu en penses quoi ? Viens nous dire !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

59   Commentaires Laisser un commentaire ?

Doupiou

C’est une super alternative pour éviter de se casser le dos à mettre bébé dans le lit ! Par contre, je trouver que ma fille est en « sécurité » dans son lit à barreaux ! Maintenant qu’elle se balade sur les fesses et à 4 pattes, j’aurais peur qu’elle se fasse la mal pendant la nuit et la retrouver au milieu de la cuisine !

le 09/06/2016 à 08h29 | Répondre

Doupiou

Punaise ! Désolée pour les fautes, Iphone n’est pas mon bestfriend pour écrire les commentaires ….

le 09/06/2016 à 08h30 | Répondre

Sbanana

Si tu as un petit bébé explorateur je te refile le conseil de ma sœur : elle a mis une barrière à bébé à la porte de la chambre 😉 Comme ça il ne peut pas aller n’importe où dans la maison, et elle n’a eu a sécuriser que sa chambre.

le 11/06/2016 à 18h23 | Répondre

Claire (voir son site)

Si ça peut te rassurer, les seule fois ou elle est sortie de sa chambre toute seule après une sieste, c’était pour nous retrouvé dans le salon. Elle n’a jamais quitté son lit toute seule la nuit. Ou s’était en pleurant et je l’ai retrouvé sur le tapis a coté. Après, j’ai adapté l’appartement pour qu’il n’y ait rien de dangereux à sa hauteur !

le 09/06/2016 à 11h28 | Répondre

pitch

Très bonne idée! nous même nous dormons sur un futon/tatami posé à même le sol donc le jour ou on aura des enfants il seront logés à la même enseigne 🙂 le seul ‘souci’ c’est que l’enfant sorte tout seul de sa chambre …

le 09/06/2016 à 08h43 | Répondre

Maelisa

Comment avez-vous choisi votre futon ? Concernant le confort, le risque d’humidité étant posé à même le sol…

le 09/06/2016 à 09h41 | Répondre

Claire (voir son site)

J’ai pris un matelas Futaine en coton bio qui coute un bras. Je n’ai absolument pas de problème d’humidité. Le matelas respire et il suffit de l’aérer une fois de temps en temps et le tour et jouer. Après c’est sur que si tu as des pb d’humidité, tu peux mettre un sommier bas.

le 09/06/2016 à 11h33 | Répondre

pitch

on a un futon en coton traditionnel depuis 6 ans maintenant posé sur des tatamis et aucun problème d’humidité. Comme Claire, nous le retournons régulièrement pour l’aérer et pour que le coton se ‘détasse’. Par contre pour un enfant je conseillerais de prévoir une alèse imperméable, un peu plastifiée d’un côté pour bien protéger le matelas en case d’accident pipi 😉

le 09/06/2016 à 14h06 | Répondre

Claire (voir son site)

Oui, nous avons mis une alèse car vu le prix du matelas, j’y tiens !

le 09/06/2016 à 14h18 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Ha ben tiens, on a aussi le matelas Futaine en commun. 😀
Matelas pour son lit en cododo, surmatelas pour son lit au sol une personne. Et surmatelas pour notre lit à nous aussi. On dort dans du coton ! Même (surtout !!!) la couette, aussi.

le 10/06/2016 à 17h23 |

Claire (voir son site)

Et oui Alice, c’est grâce à toi! Le sur matelas c’est une bonne idée, c’est peut être ce que je ferai par la suite parce que c’est quand même un sacré budget!

le 10/06/2016 à 20h08 |

Lutine Chlorophylle

Ha oui c’était donc ça ! 🙂
Le matelas adulte est vraiment super lourd, de l’avis d’amis qui en ont un… Or il faut quand même le retourner assez souvent. Puis l’avantage du surmatelas, c’est que c’est pratique à aérer ou laver, en plus de revenir moins cher.

le 10/06/2016 à 22h00 |

Claire (voir son site)

Nous dormons sur un lit traditionnel mais j’aimerais bien passé au sol aussi. Finalement, je trouve que c’est plus pratique!

le 09/06/2016 à 11h30 | Répondre

Madame Vélo

Je trouve l’idée sympa, et elle me trotte dans la tête pour l’éventualité où bébé 2 arriverait avant que Crapouillou soit en âge de dormir dans un lit d’enfant (et qu’on récupère le lit à barreau pour le bébé). Mais je ne sais pas si ça fonctionnerait avec mon fils : il bouge tellement, et tout le temps ! J’ai dormi 1 fois avec lui, il y a 1 mois, sur un matelas au sol : même la nuit il bouge beaucoup, et ça n’a pas loupé il a terminé par terre à un moment donné (autant dire que j’ai pas beaucoup dormi moi !).
Ceci dit j’aime beaucoup l’aménagement de la chambre de ta fille, ça me donne des inspirations pour aménager (enfin !) un espace « montessori » pour Crapouillou !
Ta fille s’endort-elle plus facilement maintenant ?

le 09/06/2016 à 08h54 | Répondre

Claire (voir son site)

Oui ma fille s’endort relativement facilement, mais toujours au sein. Après elle se réveille encore la nuit et se rendors encore… au sein!
Et si ça peux te rassurer, j’ai déjà retrouvé ma fille sur me tapis ou sur les coussins qui sont a coté et ça le lui a pas empêcher de terminer sa sieste/ nuit 😉

le 09/06/2016 à 11h38 | Répondre

Mlle Moizelle

Copine de Montessori! de couches lavables! (quoiqu’on envisage l’Hygiène Naturelle Infantile… à voir) de motricité libre! d’allaitement! de cododo!
Bon faut avouer, souvent tout ça ça va ensemble. ^^
Bref, nous aussi notre bout d’chou passera du cododo au matelas au sol. (et en plus, même si c’est pas du tout l’objectif premier, on fait des économies: pas de berceau, pas de lit à barreaux!)

le 09/06/2016 à 09h04 | Répondre

Claire (voir son site)

C’est sûr que ça va toujours ensemble et en plus ça fait des économies!
Je pense aussi à l’HNI mais c’est assez contraignant au début quand même. J’ai aussi un peu essayer la Diversification menée par l’enfant mais comme a la crèche il lui donnais la purée, pas simple. On a fait un mix.

le 09/06/2016 à 11h41 | Répondre

Mlle Moizelle

Oui, je n’ai pas envie de me prendre la tête avec l’HNI: si ça marche c’est bien, si ça « nous embête », on fera aux couches lavables. Mais quand je vois ô combien les petits aiment avoir les fesses à l’air! Moi même je n’aimerais pas avoir quelque chose de si encombrant à cet endroit là (déjà que je ne supporte pas les serviettes hygiéniques…)! On verra bien, ça dépendra aussi de la saison je pense.
Et je suis aussi motivée par la DME, depuis que j’ai lu un article ici d’ailleurs, sur DMT… Et comme il n’y aura pas de crèche, ce sera plus simple!

le 09/06/2016 à 12h13 | Répondre

Claire (voir son site)

Oui, je la met souvent les fesses à l’air mais c’est parce qu’elle fait beaucoup d’érythème fessier (fichu dents!) Et elle adore ça. On lui a pris un pot mais ça ne l’intéresse pas pour le moment. Du coup j’éponge ! ca va on a du carrelage par terre. Et sinon, sur le terrasse, un petit coup d’eau et c’est bon.
Et pour toi, je ne peux que te recommander de tester la cup qui a changé ma vie!

le 09/06/2016 à 12h24 | Répondre

Mlle Moizelle

Oui, elle a changé la mienne aussi depuis 4 ans! 😉 Vive la cup! Et vive les fesses à l’air pour notre Tit bout! ^^

le 09/06/2016 à 12h33 |

Maelisa

En me renseignant sur la pédagogie Montessori, je me suis également posée la question du lit au sol. Bon, ma fille avait déjà quatre mois, et dormait très bien dans son lit à barreaux.
Aujourd’hui, à 11 mois, elle y dort toujours bien, mais elle demande parfois un temps câlin contre nous avant de s’endormir : on va donc sur notre lit, le temps du câlin, elle se roule dans tous les sens avec son pouce et son doudou, puis on la remet dans son lit.
On se dit que ce serait plus simple de faire le câlin directement dans son lit à elle.
Mais est-ce que changer le lit, alors qu’une fois dedans elle y est bien, ne va pas la perturber un peu ?
A tester…

Par contre j’ai une question ! Cela fait plusieurs fois que je vois des photos de chambres « Montessori » avec les couchages au sol, et avec de simples couvertures. Utilises-tu des gigoteuses pour ta fille ? J’imagine que ce n’est pas vraiment en accord avec la pédagogie motricité libre, mais ma fille gigote tellement que je me demande si elle aurait encore quelque chose sur le dos après une heure de sommeil… Ou peur qu’elle se retrouve au fond du lit fait au carré (si bien bordée).

Merci pour ton témoignage 🙂

le 09/06/2016 à 09h26 | Répondre

Claire (voir son site)

Pour le changement de lit, il faut tester pour voir.
Quand aux gigoteuse, le problème, c’est que c’est pas top pour la motricité libre. Je lui en ai mis jusqu’à ses 6 mois car on nous bassine en disant qu’il faut pas de couverture pour lutter contre la mort subite du nourrisson. Mais j’ai trouvé la parade! Et comme je suis sympa, je vais te donner ma trouvaille ;-D
Le surpyjama!
L’avantage, c’est que les bras sont aussi couvert et qu’elle peut gigoter comme bon lui semble!
J’ai choisi le mien en polaire, c’est assez chaud et si vraiment il fait froid. Je lui ajoute une couverture dessus mais on est bien d’accord qu’à la fin de la nuit, la couverture est à coté.
Après il y a aussi les pyjamas en laine mais pas encore testé.

le 09/06/2016 à 11h47 | Répondre

Mlle Mora

Je trouve l’idée bonne (ma fille est tombée de son lit (son lit de petite fille hein, pas le lit à barreaux !!) cette nuit !
Elle aime bien son lit quand même. Ce qui m’ennuierait dans cette configuration c’est qu’il faut se mettre à même le sol pour faire un câlin ou lire une histoire dans le lit. Je crois que je pourrais m’y faire (quoique pas maintenant enceinte de 6 mois…) mais mon mari qui n’est pas souple du tout, ça lui couperait toute envie d’aller coucher notre fille !
Par contre, maintenant qu’elle a son grand lit, c’est vrai que c’est plus sympa pour elle de pouvoir en sortir facilement !

le 09/06/2016 à 13h23 | Répondre

Claire (voir son site)

Effectivement, c’était aussi une de mes crainte au début mais finalement, je trouve que c’est plus confortable. En fait tu t’y habitue et du coup tu travaille ta souplesse 🙂

le 09/06/2016 à 13h52 | Répondre

Miss Chat

Je ne suis pas une grande fan de la pédagogie Montessori (bon, que je connais très mal pour être honnête mais je n’aime pas trop ce que j’en vois/entends chez ma boss qui l’applique avec ses enfants).
J’aimais bien l’idée du lit « ouvert » (sans barreaux) et c’est vrai que du coup, mettre le matelas par terre, réglerait le problème 🙂 Mais du coup tout ce qui se trouve dans sa chambre lui est accessible, je suppose, et vous fermez la porte complètement ?

le 09/06/2016 à 09h54 | Répondre

Claire (voir son site)

Bien sûr tout lui est accessible dans sa chambre, comme tout ce qu’il y a dans l’appartement. Mais rien de dangereux et rien de valeur qui ne puisse être cassé.
Je ne ferme pas la porte de sa chambre mais ma fille ne joue pas les exploratrices la nuit donc pas de soucis.
Après le soucis avec la pédagogie Montessori, c’est que c’est un peu à la mode et certaines personnes ont une interprétation très personnelle!
Après, je ne suis pas pro Montessori. J’utilise juste ce qui me parle bien dans sa méthode.

le 09/06/2016 à 11h51 | Répondre

Camomille (voir son site)

J’ai essayé avec mon fils… ça a été une catastrophe. Toujours debout, à venir nous voir dans le salon, à chouiner… ça n’a pas duré longtemps et on acheté un 2nd lit à barreaux pour ma fille sans hésiter.

le 09/06/2016 à 10h07 | Répondre

Claire (voir son site)

Après, ça dépend peut être a quel âge tu as commencé.
Et puis ça peut ne pas convenir à tout le monde aussi!

le 09/06/2016 à 11h53 | Répondre

Mlle Moizelle

Je pense aussi qu’il faut un temps d’adaptation… Combien de temps vous avez essayé?

le 09/06/2016 à 12h34 | Répondre

Hellodie

Très bonne idée de parler pédagogie Montessori ! Je m’y suis mise avec les Minis, en leur aménageant un espace rien qu’à eu dans le salon (et oui, la pièce de vie est à toute la famille!) de type nido, avec matelas de jeux, bibliothèque, meuble bas et casiers plus paniers à leur hauteur… Tout un petit univers où ils adorent jouer pendant longtemps ! Par contre, je suis encore partagée pour le lit au sol, ou plutôt, je me questionne en fonction de l’âge, peut être que tu pourras m’éclairer. Je m’explique : on recommande en prevention de la mort subite du nourrisson, et ce jusqu’à 18 mois, le dodo sur le dos, dans un matelas ferme aux dimensions exactes du lit, sans couverture ni coussins ou oreillers (ou même tour de lit!) qui pourraient entraver la respiration. Comme il est interdit d’ajouter des surmatelas dans les lits parapluies, car le risque que l’enfant se coince le visage entre le lit et le matelas existe. Donc dans mon idée, est ce qu’ un matelas au sol avant 18 mois ne cumul pas mal de risques, le plus gros étant les couvertures et le risque de se coincer contre un coussin, ou entre le mur et le matelas? Et de même, à l’epoque de Maria Montessori, je ne suis pas sûre que la prevention de la msn existait? Quel serais ton avis pour une maman flipper comme moi 😉 attendre les 18 mois révolus? Faire quelques adaptations à la méthode initiale? J’ai hâte d’avoir ton avis!

le 09/06/2016 à 10h07 | Répondre

Claire (voir son site)

Après chacun est libre de faire comme il veux.
Mais je trouve qu’on fait quand même beaucoup flipper les parents avec la Mort subite du nourrisson. Et puis, toutes les consignes d’hygiènes et de sécurités ça m’agace!
Moi, ce que je veux c’est que ma fille vive sa vie comme elle a envie elle aura des contraintes bien assez tôt (Et elle en a déjà d’ailleurs).
Moi je suis pour que ma fille mange du sable, se gamelle et apprenne la vie, la vrai. Je n’ai pas envie de l’enfermer dans une gage dorée.
Au début, j’étais tirailler entre ce que mon instinct me disait de faire et les consignes de si tu fait pas ça ton enfant va peut être mourir. Je trouve que c’est très violent.
De toute manière à partir du moment ou ton enfants sait se retourner tout seul, il y a pas de soucis, c’est lui qui choisi sa position.
Bon désolé pour le petit coup de gueule mais j’en ai marre que l’on fasse culpabiliser les parents.

le 09/06/2016 à 12h02 | Répondre

Hellodie

Ho! J’espère ne pas t’avoir vexée !… C’était justement pour avoir ton avis par rapport à toutes les recommandations… Et je l’ai eu 😉 Apres pour le coup de gélule, je suis d’accord sur certains aspects. Pour le couchage sur le dos systématique par exemple, il y a des limites médicales que l’on ne nous explique pas et qui peuvent être très graves! (Et accessoirement coûter très cher!) Je ne ferrais pas cette erreur pour un prochain 😉

le 09/06/2016 à 12h11 | Répondre

Claire (voir son site)

Tu peux te rassurer, cela ne me vexe absolument pas et tes questions sont tout à fait légitime.
Ma fille a fait une plagiocéphalie, (torticolis)
et le couchage sur le dos n’a rien arrangé.
Depuis les recommandation de couchage sur le dos, les chiffres ont explosés! Et le problème, c’est que c’est pas toujours bien diagnostiqué et que ça peux avoir de graves conséquences!

le 09/06/2016 à 12h29 | Répondre

Mlle Moizelle

Je suis assez d’accord… J’ai une amie qui est prof de cirque, et elle me dit que les enfants « trop sécurisés » n’ont même plus conscience des dangers, de leurs limites, alors qu’un enfant normalement ne se met pas en danger lui-même. Il sent quand il va trop loin, quand il ne peut pas faire quelque chose. Il sait aussi se rattraper s’il chute, alors que les autres se font beaucoup plus mal car leurs parents les « surprotègent » et ne les laissent pas assez explorer et découvrir leur limites. A tout vouloir contrôler, on inhibe leur joie de la découverte du monde, leur émerveillement naturel… A tout désinfecter, à tout stériliser, on les empêche de développer leur système immunitaire, et finalement ce sont des enfants plus malades, plus sujets aux allergies… Vive la vie, le mouvement, la terre et le sable, tomber pour mieux se relever, rire, découvrir! 😉

Une anecdote: ma mère à 5 enfants, avec 17ans entre l’aînée (moi) et la dernière: en 17ans, elle a eu toutes sortes de recommandations toutes contradictoires. Pour la première de ses filles, il FALLAIT coucher les bébés sur le ventre pour réduire les risques de msn. Pour la 2ème, il FALLAIT les mettre sur le côté… Pour la 3ème, il FALLAIT les mettre sur le dos, mais avec un oreiller… Pour la 4ème, il FALLAIT les mettre sur le dos et surtout, sans oreiller… Pour la 5ème, elle a dit merde, et elle a fait comme elle le sentait! 😉 La médecine et les sciences évoluent tous les ans, les recommandations deviennent de plus en plus nombreuses. La seule que je donne et que j’applique, c’est, comme le dit très bien Claire, faire comme on le sent en tant que parents, parce que clairement nous sommes les seuls à vraiment « sentir » ce qui est bon pour notre enfant. On ne sait pas parce qu’on a appris, on sait parce qu’on est à l’écoute (de son enfant, de son instinct!).

le 09/06/2016 à 12h31 | Répondre

Hellodie

C’est en effet cocasse pour ta maman 🙂
Apres je suis bien d’accord avec toi pour l’aspect hygiène et sur protection… Mais je n’ai pas pu tester! Et oui, ici ont a le quinté gagnant : grands premas, cancer, chimio, réanimation et chambre stérile à l’hôpital…. Peut être plus tard, quand les soucis seront loin derrière… Mais là je vais de ce pas leur courir derrière avec mon spray désinfectant 😉 bon, en fait c’est pas drôle, ok, mais le rire reste la meilleure arme (apres la médecine!) contre cette cochonnerie qui peut affecter tout le monde.

le 09/06/2016 à 14h27 | Répondre

Claire (voir son site)

C’est sur, c’est normal que tu soit d’avantage vigilante. Il faut vraiment faire comme tu le sens. Tu as déjà suffisamment de préoccupation.

le 09/06/2016 à 15h05 |

Claire (voir son site)

Sinon pour mieux répondre à ton message, ma fille a actuellement 17 mois mais depuis qu’elle à 9 mois, elle dors:
– souvent sur le ventre mais c’est elle qui s’y met toute seule
– l’hiver parfois avec une couverture
– sur un matelas pas si ferme que ça mais qui est suffisant pour son poids.
– avec un oreiller fin qui est plutôt pour moi mais qui reste dans son lit.
Voilà ce que je peux te dire. Après il faut que tu fasse comme tu le sens, c’est le plus important.

le 09/06/2016 à 12h10 | Répondre

pauline

Mon fils a dormi 1 semaine dans sa gigoteuse, on l’a enlevé car il était trop petit et ne pouvait plus bouger dedans. Il dort avec une ou 2 couverture sur lui!
On l’a couché sur le ventre à partir de ses 2 semaines sur conseils de l’ostéo et avec validation de notre médecin. L’essentiel est qu’il puisse enfin bien dormir ce qui n’était pas le cas sur le dos.
Et maintenant au sol (matelas + sommier à latte posé au sol) depuis ses 4 mois.
Il se couche sans difficulté lié au lit, on peut s’allonger à côté de lui et on ne se casse plus le dos.
Et dans la grande majorité des réveils, on s’en rend compte car on l’entend jouer, il a 7 mois maintenant.
On a fermé sa chambre avec une barrière, sa chambre est sécurisée, c’est son espace.
On a commencé tôt pour qu’il ait l’habitude de dormir quand il est fatigué et soit moins tenté de jouer à la place!

le 09/06/2016 à 14h33 | Répondre

Hermy

Je trouve l’idée très sympa mais je ne pense pas que je pourrais l’appliquer au Choupi. A la crèche, il dorme dans un dortoir avec des lits au sol et après 9 mois dans la crèche, il accepte seulement maintenant de dormir dans le dortoir mais il n’y dort pas autant que dans son lit à barreaux.
Je garde quand même l’idée pour plus tard !

le 09/06/2016 à 14h35 | Répondre

Timantine

En effet, le titre est racoleur mais ça vaut le coup. Ça me trotte en tête aussi parce que mon petit de 23 mois, ne s’endort qu’aux bercements du cosy…oui tu as bien lu. Il dépasse de partout mais c’est la seule manière de l’endormir. Impossible de le poser dans son lit et de partir. Ce qui me pose souci avec le matelas, c’est que nous sommes sur une maison à étage…je l’aurai bien passé sur ce mode, lui donner plus de liberté mais je ne vois pas comment. C’est un engrenage finalement ! Merci pour cet article !

le 09/06/2016 à 15h33 | Répondre

Claire (voir son site)

Par contre, l’inconvénient majeur, c’est que tu ne pourra pas le bercer.
Et après, je ne sais pas comment c’est chez toi. Mais il faut leur faire confiance aux enfants.
Bon après chacun fait aussi comme il peux.
Il est vrai que je laisse beaucoup de liberté à ma fille. Du coup, elle escalade beaucoup. Je la retrouve parfois dans des situation improbable. Mais je ne dit rien, j’observe et je suis très surprise de la manière dont elle se débrouille. Elle tombe très peu et souvent elle se relève aussi vite. Elle apprend très vite de ses erreurs.
Alors que nous étions chez un ami qui a un lit très haut, elle s’amusait à se faire tombé près du bord. Je lui ai dit d’aller doucement car il y avait le vide mais elle a continué. Elle est tombé la tête en avant, un bruit sourd.
J’ai eu très peur. Finalement, plus de peur que de mal mais elle a appris. Maintenant, elle fait très attention quand elle s’amuse a coté du vide.
Après c’est sûr qu’il y a une part de risque mais j’accepte ce risque 🙂

le 09/06/2016 à 15h56 | Répondre

Louna

Merci pour cet article !

Quand j’avais 9 mois, j’ai réussi à escalader mon lit à barreaux et à passer par dessus : ma mère a eu la peur de sa vie et a donc très tôt opté pour un matelas au sol, tout comme toi.

Du coup forcément, j’ai aussi rapidement essayé avec ma fille, mais rien à faire : cela ne lui convient absolument pas (ni le co-dodo, d’ailleurs, qu’elle n’a jamais supporté, passé les premiers jours de vie, à mon grand regret ) ! J’ai passé 10 jours de vacances horribles, l’année dernière, à essayer de la faire rester sur son matelas pendant la nuit : elle se cognait au mur, dans son sommeil, elle roulait et se retrouvait par terre, ce qui la réveillait. Bref, l’horreur !
Du coup, on a décidé de la laisser dans son lit à barreaux, qu’elle n’a jamais essayé d’escalader (alors qu’elle escalade allègrement tout le reste : aucune logique, mais pour le coup, je ne me plains pas !), mais depuis 2 ou 3 mois, on a retiré 3 barreaux pour qu’elle puisse aller s’y installer seule et en sortir seule également. Cela lui plaît beaucoup et lui permet de s’aménager des petits temps de pause.

Quant à la pédagogie Montessori, on en fait des tonnes, mais les grands principes de base sont ultra simplistes et parlent à la plupart des parents qui l’appliquent sans le savoir : laisser l’enfant explorer son environnement librement et à son rythme, lui permettre d’être autonome dès la toute petite enfance. Du coup, on rejoint des principes comme la motricité libre ou la diversification menée par l’enfant, mais pas forcément, pas uniquement. Pour moi, c’est plutôt une vision des choses qui permet à l’enfant de s’épanouir à son rythme et librement. 🙂

le 09/06/2016 à 16h02 | Répondre

Claire (voir son site)

Louna, je suis bien d’accord avec toi en ce qui concerne la pédagogie Montessori.
Avant d’avoir ma fille, quand j’imaginais ce que je voulais pour mes enfants, j’avais en tête le lit a barreau, ou on pouvais enlever quelques barreau pour que l’enfant puisse aller et venir à sa guise. A près, on s’adapte à nos enfants 😉
Pendant une petite période, ma fille se cognais contre le mur ou finissait sur le tapis. J’ai donc essayer d’aménager son coin sommeil pour qu’elle évite de se cogner la tête. Et puis le tapis est assez épais ! Non? 🙂
J’élève ma fille à la dure et ça a l’air de bien lui réussir 😉

le 09/06/2016 à 16h13 | Répondre

Madame l'Abeille

Chouette idée! je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il faille suivre son instinct!
Pour la question du couchage, à partir du moment où j’ai couché ma fille sur le ventre pour la sieste alors qu’elle avait quelques semaines, elle s’est mise à dormir 3 heures d’affilée là où sur le dos elle se réveillait en pleurs au bout de 5 minutes! En prime elle a une belle tête dolichocéphale! Pourtant je suis médecin, mais il y a les reco et la vraie vie.

le 09/06/2016 à 18h05 | Répondre

Claire (voir son site)

Oui, c’est sûr que c’est important de suivre son instinct mais c’est vrai que c’est pas toujours facile. Quand on est fatigué et que notre entourage et les médecins s’y mette c’est pas toujours facile de tenir. Heureusement qu’il existe internet et que l’on peut y trouver du soutien.
J’espère que pour ta fille, ça va s’améliorer.

le 09/06/2016 à 21h22 | Répondre

Marie Obrigada

J’ai rêvé de tout ça pendant tout ma grossesse (y compris les couches lavables et beaucoup des supers livres et jouets que l’on voit sur la 2e photo), et finalement elle dort classiquement dans un lit un barreau et ses jouets sont en vrac dans un grand carton… Cela me remotive pour lui créer un espace plus sympa encore dans le salon (il n’est pas si mal au final, tapis, coussin, quelques jeux sortis et les autres dans le carton et les livres sur une autre étagère) et surtout pour le 2e bébé qui viendra bientôt j’espère.

le 09/06/2016 à 21h52 | Répondre

Claire (voir son site)

Oui, c’est pas très compliqué à faire. Mais c’est vrai qu’entre ce qu’on souhaite et ce qu’on fait il y a parfois un monde mais on peux pas être partout ! Une chose après l’autre.
Pour arriver à cet aménagement qui est vraiment très bien adapté à ma fille, je suis passé par différents aménagement jusqu’à trouver celui qui nous convient.
Il faut se bloquer un créneau et on trouve tout sous la main dans la maison. Des vieux oreillers ou coussins, des paniers oublié dans un coin…

le 10/06/2016 à 09h54 | Répondre

Chacha d'avril

J’ai des proches qui utilisent la pédagogie montessori et font dormir leur fille par terre.
Je trouve l’idée très intéressante mais je pense que je ne la tenterai pas, en grande partie à cause du chat. Je n’ai pas envie qu’il y ai des accidents ou qu’elle avale des poils qui traînent par terre (meme dans les maisons propres, il y en a toujours…)

le 10/06/2016 à 08h08 | Répondre

Raphaelle

Je me rappelle que ma petite soeur dormait par terre elle aussi quant elle était petite (à croire que ça m’a marqué!), je crois que ça venait du fait qu’elle s’énervait très vite dans son lit à barreaux quand elle se réveillait.. En tout cas mon frère et moi étions bien jaloux de son chouette espace coussins/matelas 😉

le 10/06/2016 à 10h56 | Répondre

Claire (voir son site)

Il est vrai que j’aime bien aussi son petit espace. Le seul soucis, c’est que son matelas n’est pas assez épais pour mon dos. Donc quand les nuits sont trop difficile, je la prend dans notre lit. Mais je songe a bientôt investir dans un plus grand matelas et ce coup-ci, je veillerais aussi à mon confort 😉
(Parce que je me suis fait a l’idée que ma fille n’était peut être pas prête à faire ses nuits!)

le 10/06/2016 à 13h49 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Beaucoup de points communs pour nos filles ! 😉
Cododo (encore en cours ici), bébé inamovible une fois endormi – au sein – lors des siestes (la nuit je la mets sur notre lit pour la tétée, et la déplace dans son lit cododo une fois qu’elle est rendormie)… Siestes de 30 min pendant longtemps (c’est souvent toujours le cas, mais il lui arrive aussi plus qu’avant de dormir une heure).
Ce qui est devenu problématique lorsque Pimprenelle a commencé à crapahuter ! Bien qu’elle nous appelle tout le temps après la sieste, on ne pouvait pas être sûrs que jamais elle ne déciderait d’aller se balader toute seule au réveil. (Et là, chute de 50 cm en perspective ! 😮 )
C’est ainsi que nous avons demandé à mon père de bricoler un lit au sol, avec une structure très basse, pour que la hauteur totale soit réduite autant que possible, et une barrière en partie haute (au cas où elle se retourne en dormant – même si elle bouge peu, on ne compte pas là-dessus non plus, une fois encore). C’est un lit une personne, et non pas de taille bébé : je peux ainsi m’allonger à côté d’elle.
Il lui arrive de commencer à jouer sur son lit, et une seule fois, elle est venue me retrouver dans le salon. Mais la plupart du temps, elle attend tranquillement qu’on vienne la chercher. 🙂

le 10/06/2016 à 17h16 | Répondre

Claire (voir son site)

Oh, les siestes de 30 min, je compatis! Maintenant elle dors 1h – 1h30 si on est chanceux. Et seulement 1 fois par jour.
J’ai pas beaucoup de temps pour moi. Mais bon, j’en profite tant qu’elle est petite 😉

le 10/06/2016 à 20h12 | Répondre

Aude (voir son site)

Bonsoir, je découvre ton blog grace a Hellocoton et ce sujet qui me pose beaucoup questions! Notre fils a 18 mois, nous déménageons et d’ici septembre je réfléchis a le passer dans un lit au sol ou très bas! Il fait très attention dans ses déplacements. Je recherche des avis comme le tient qui tend a me lancer dans ce test!
Merci, bonne soirée

le 13/06/2016 à 23h33 | Répondre

Claire (voir son site)

Ce n’est pas mon blog. J’ai écrit quelques articles mais il est vrai que je pense de plus en plus à ouvrir mon blog.
En ce qui concerne ton fils, pour savoir comment ça va se passer, il faut tester! En tout cas, tu pourra revenir nous dire si ça a marché ou pas!

le 14/06/2016 à 16h15 | Répondre

Yelena

Ici aussi lit au sol depuis ses 8 mois je dirais. Non pas par choix au départ (même si j’y avais pensé) mais parce que ça a été le seul moyen de sauver ma santé mentale. Elle a toujours fait de micro-siestes (team 30mn ! Avant c’était en deux fois, maintenant on a 1h/1h30 en une fois dans la journée) et à 6 mois on a eu une grosse régression du sommeil de nuit (dont on est pas réellement sortis) : elle se réveillait dès qu’on la posait, paniquait très vite, se cognait .. Bref, l’enfer. Le matelas au sol nous permet de nous allonger à côté d’elle, et parfois elle s’endort comme ça, parfois avec un bib d’eau, parfois en tétant. Avec l’explosion moteur elle se réveille parfois dans des positions incongrues, les mêmes que si elle avait été dans un lit à barreaux. Il est vrai qu’on l’a récupéré de temps en temps au milieu de la chambre mais ces désagréments ne viennent pas ternir les énormes progrès qu’on a eu par ailleurs ! Bon pour l’instant elle ne fais pas sa vie en se levant (en même temps, il fait noir ^^) et nous appelle toujours mais c’est pas ce que je cehrchais avec le lit au sol donc je m’en fous.

le 14/06/2016 à 14h13 | Répondre

Claire (voir son site)

Finalement, nous sommes un peu dans la même situation 😉

le 14/06/2016 à 16h16 | Répondre

Aurélie

Bonsoir, je voudrais savoir comment vous faites lorsque vous partez en vacances? Mon fils a un an et dort mieux sur son matelas au sol que dans son lit à barreaux. Il n’a jamais pu dormir dans un lit parapluie du coup nous n osions pas partir en vacances!

le 16/12/2016 à 21h24 | Répondre

Claire (voir son site)

Nous cela ne nous a jamais freiner pour partir en vacance.
Nous emmenions son petit matelas souple qui bien plié ne prenais pas plus de place qu’un lit parapluie.
par exemple : http://www.kadolis.com/matelas-de-voyage-roule-differents-coloris-p-222.html?gclid=CMXYpZLp-9ACFcsp0wodGLYMTw
J’espère que vous trouverez ce qui vous conviens. Bon courage.

le 17/12/2016 à 19h09 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?