Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

La langue des signes pour les bébés


Publié le 3 janvier 2017 par Doupiou

Je sens que je vais piquer ta curiosité avec cet article… et tant mieux, car la langue des signes pour les bébés est un concept qui a particulièrement piqué la mienne ! Lorsque PetitePerle est rentrée à la crèche en septembre, à ses 14 mois, la directrice m’a annoncé que la langue des signes était utilisée par les puéricultrices.

N’y connaissant absolument rien, je pensais qu’il s’agissait d’une nouvelle mode. Ne me jette pas des cailloux, j’ai une vision très terre-à-terre de l’éducation, et tout ce qui diffère du schéma classique me semble être une nouvelle tendance. Bref, je n’avais absolument aucun a priori négatif sur la langue des signes, mais je n’étais pas franchement convaincue de son utilité non plus.

Le langage des signes pour bébé

Crédits photo (creative commons) : klimkin

Le premier contact

Lors de la journée d’adaptation que je passe avec PetitePerle à la crèche, je suis très surprise : les puéricultrices signent à peu près tout. « Bonjour », « jouer », « caca », « pipi », « manger », « boire »… tous les actes quotidiens des petits sont signés. Je me demande même si elles n’exagèrent pas un peu. Mon étonnement doit se voir clairement sur mon visage, car la responsable de la section m’explique : les enfants s’expriment par leur corps avant de le faire par le langage. C’est donc plus facile pour eux d’associer un geste à une action plutôt qu’un mot.

Je reste quand même particulièrement sceptique, mais je suis très surprise que beaucoup d’enfants comprennent facilement la langue des signes. Je rentre chez moi un peu désappointée : faut-il que j’apprenne moi aussi la langue des signes ? Alors que je pensais qu’elle serait utilisée de manière exceptionnelle, on dirait qu’elle est employée systématiquement.

Mais je ne me laisse pas perturber par cette première impression et fais taire mon côté reac’. Je vais voir avec le temps comment ça se passe.

À l’usage

Je ne vais pas te mentir : PetitePerle s’en tamponne le coquillard de la langue des signes. Un mois et demi après son entrée en crèche, il n’y a qu’un seul signe dont elle use et abuse, c’est le « encore ». En particulier quand elle mange quelque chose qu’elle aime ou quand je lui chante sa chanson préférée : « Baaaaateau suuuur l’eau, la rivière la rivière… » (Ne me remercie pas pour te l’avoir mise dans la tête !)

Elle montre sa bouche quand elle a faim, mais c’est plus un signe que nous utilisons à la maison. Elle dit au revoir de la main et envoie des bisous. Mais pareillement, ce sont des choses qu’elle faisait déjà avant la crèche.

Points forts

Je trouve que la langue des signes est bénéfique aux petits qui parlent peu, qui sont introvertis ou qui ont du mal à s’exprimer. Je vois certains enfants à la crèche signer beaucoup de mots, et ce sont souvent des petits un peu plus « dans leur coin ».

Il faut être très vigilant et ne pas substituer le signe à la parole : on signe et on prononce le mot en même temps. Ça ne vient pas en remplacement du langage oral, mais en complément.

C’est super mignon de voir PetitePerle faire « encore » avec ses mains en disant : « ‘core ‘core ‘core ! » Je sais que ce n’est pas très constructif comme point fort, mais ça me fait craquer à chaque fois. Et tant pis si c’est son neuvième bâtonnet de surimi.

Points faibles

Je ne force pas PetitePerle à signer, car elle s’exprime très bien par la parole. Elle comprend énormément de choses et arrive globalement à se faire comprendre aussi.

J’ai connu une assistante maternelle qui était farouchement opposée à la langue des signes, car elle y voyait une régression de la communication. Comme une entrave à la parole. Là encore, tout est question de mesure.

Globalement, je pense que la langue des signes est plutôt positive, et je prends ça comme une valeur ajoutée plus que comme un système de communication réel (dans le cas où les deux protagonistes sont entendants, bien sûr). Mais je ne suis absolument pas une professionnelle, et j’aimerais beaucoup avoir un avis neutre, car mon expérience est très personnelle.

La crèche a un discours très pro-langue des signes, même si je me rends compte que les auxiliaires signent de moins en moins. Certaines adorent et signent beaucoup, d’autres sont plus mesurées, tout ça crée un équilibre.

À la maison, nous n’utilisons presque jamais la langue des signes pour communiquer avec PetitePerle, car nous parlons déjà deux langues et nous avons peur qu’elle mélange un peu tout. C’est peut-être un tort.

Et toi, tu connaissais la langue des signes pour les bébés ? Qu’est-ce que tu en penses ? Entrave à la parole orale ou vrai plus pour communiquer ? Donne-nous ton avis !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit pour obtenir sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté cet été pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

36   Commentaires Laisser un commentaire ?

Emilie

Personnellement ici on a utilisé la langue des signes le plus tôt possible. Je voulais que ma fille sache dire quand elle voulait « manger », « boire », qu’elle en voulait « encore » ou quand elle avait « fini ». Je voulais qu’elle ait son mot à dire sur sa vie dès que possible !
Il est certain que si tu ne l’utilises pas à la maison elle ne va pas forcément beaucoup l’utiliser par habitude ;-). Ma fille est une vraie pipelette et très en avance en terme de langage pourtant quand elle cherche un mot il arrive qu’elle utilise encore le langage des signes.
Cela ne ralenti absolument pas le langage parlé pour moi, au contraire et je trouve surtout que ça donne à bébé une autonomie et une possibilité de s’exprimer le mieux possible et le plus tôt possible !
Bref je suis une adepte convaincue 😉
Bonne chance !!

le 03/01/2017 à 08h37 | Répondre

Doupiou

C’est vrai, que je pense que le langage des signes est complémentaire du langage « parlé ». Mais il est primordial de dire le mot en le signant. Je vois souvent la fille d’une amie signer uniquement sans utiliser la parole. ça me gène un peu

le 03/01/2017 à 10h21 | Répondre

Weena (voir son site)

Je connaissais le principe, mais je n’étais pas très à l’aise avec le principe … je m’y suis mis donc tard avec FeuFolet, surtout pour diminuer la frustration du fait qu’à l’époque, il ne s’exprimait pas à l’oral.
Maintenant, LutinCoquin va bientôt avoir 6 mois et j’aimerais recommencer à signer un peu la vie quotidienne pour lui permettre de communiquer plus facilement avec nous 😉

le 03/01/2017 à 08h47 | Répondre

Doupiou

C’est super de pouvoir commencer le plus tôt possible. Est-ce qu’à 6 mois, ton fils y est réceptif ?

le 03/01/2017 à 10h22 | Répondre

Weena (voir son site)

À 6 moi, il ne maîtrise pas encore ses gestes, mais il est très intéressé par ce que l’on fait donc j’espère que ça lui permettra de communiquer avec nous à partir de 9/10 mois

le 03/01/2017 à 10h53 | Répondre

Claire Gezillig (voir son site)

Je trouve ton argument « À la maison, nous n’utilisons presque jamais la langue des signes pour communiquer avec PetitePerle, car nous parlons déjà deux langues et nous avons peur qu’elle mélange un peu tout. » étonnant car j’ai la vision inverse ; signer, faire des gestes me parait un pont intéressant, un dénominateur commun pour l’enfant qui grandit dans deux ou plusieurs langues ; un point de repère en plus donc (bien sûr, il faut que les gens parlant les deux langues utilisent les mêmes signes sinon en effet, ça complique juste la chose…).
Je n’ai pas d’enfant encore donc je parle de théorie mais je suis professeur de français langue étrangère et je vois bien dans mes groupes de petits à quel point je m’appuie sur les gestes pour les aider à comprendre ce que je raconte (comme je ne leur parle que français).
Mais je suppose que pour la langue des signes et le bilinguisme, c’est surtout intéressant quand on s’y met très tôt, quand les mécanismes de séparation entre les deux langues ne sont pas encore bien en place justement.
Après, il n’y a rien d’obligatoire et la communication finit toujours par se faire, donc je pense comme toi que ça dépend aussi de notre sensibilité à la chose pour que ça fonctionne… et sans doute comme toujours de l’enfant 🙂

le 03/01/2017 à 08h53 | Répondre

Doupiou

Merci de ton retour par rapport au bilinguisme. J’essaie maintenant d’utiliser la langue des signes en répondant à ma fille lorsqu’elle s’exprime ainsi; Comme quoi, suite à ma première approche de mon article, il n’y a que les abrutis qui ne changent pas d’avis.
En revanche, ma fille comprend les 2 langues parlées mais ne répond qu’en français. C’est souvent difficile de faire le lien avec la langue des signes

le 03/01/2017 à 10h25 | Répondre

Chaperon Rouge

Ah chouette un article sur les bbs signeurs! ^^ en lisant ton intro je me suis dit « 14 mois! Génial il n’est pas trop tard pr la lueur! » Et en fait euh… Tu me rassures pas spécialement ^^
J’avais été convaincu par l article d Anne quelques années plus tôt, et a ses 6 mois j’ai commencé a montrer a la lueur quelques signes… « chat » d’abord, puis le lait etc. Mais mademoiselle nous regardait sans qu’on sache bien si elle faisait la liaison avec ce qui se passait … Au passage des 12 mois on s’y est remis de plus belle. « eau », « chat », « lait », « manger »… Monsieur loup adore signer et regarder parfois la lueur faire un mouvement de main qui a l’air de correspondre. On n a pas réussi a se mettre au « encore », signer a 2 mains quand on a une cuiller dans l’une et un pot dans l autre cest pas facile mdr. Puis je trouve le concept un peu difficile a appréhender a son âge, non? Mais comme toi je n insiste pas trop: Mademoiselle sait tt a fait se faire comprendre a grands renforts de « tah! » En montrant du doigt ce qu elle veut. A nous de traduire, le meme mot servant indistinctement au « tiens » et au « donne » 🙂 a la crèche la langue des signes est un projet qui commence tout juste a s’installer! Comme celui de mettre les enfants pieds nus d ailleurs, du coup j’ai parfois l’impression d être « précurseur » avec mes idées »bizarres » mais ils sont très très ouverts d esprit et ça me convient ^^

le 03/01/2017 à 08h55 | Répondre

Doupiou

Du coup j’ai l’impression que ma crèche est super en avance : PetitePerle est pieds nus toute la journée !
C’est cool si Monsieur Loup signe aussi ! Mon mari ne s’y est pas du tout mis !
Maintenant à 18 mois, PetitePerle signe de plus en plus de mots notamment le « caca »… Je suis contente car ça laisse de belles perspectives pour la propreté !

le 03/01/2017 à 10h33 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je connaissais le principe, mais je n’ai jamais rencontré personne qui le pratique vraiment.
Merci pour ton retour.

le 03/01/2017 à 09h01 | Répondre

Doupiou

De rien ! J’avoue que depuis l’écriture de mon article, je suis beaucoup plus ouverte !

le 03/01/2017 à 10h34 | Répondre

Annabelle

Du coup ce serait intéressant que tu écrives la suite !

le 03/01/2017 à 16h30 | Répondre

Marie B

J’ai une petite de 14 mois, on signe depuis ses 6 mois et pourtant elle parle très bien! La langue des signes n’est pas un frein à la parole, au contraire ça ouvre les enfants à la communication avant de savoir parler! C’est comme ça qu’à 14 mois ma fille commence à aller sur le pot parce qu’elle sait faire le signe « caca » qd elle a besoin. La langue des signes nous a aussi permis de couper court à une période de colère qd ma fille avait 7/8mois et qu’on ne la comprenait pas assez vite, elle a vite compris qu’en signant au lieu de crier on réagissait plus efficacement! Je dois avouer qu’au début je n’étais pas emballer, c’était une idée de mon mari et ça me paraissait un peu contraignant, mais au final je n’en tire que des avantages. La crèche de ma fille a même mis en place la langue des signes qd ils se sont aperçus que ça marchait aussi bien!

le 03/01/2017 à 09h31 | Répondre

Doupiou

C’est top d’avoir des retours positifs !

le 03/01/2017 à 10h35 | Répondre

Claudia

a la crèche de ma petite fille, ils utilisent la langu des signes, donc ma fille et mon gendre s’y sont mis aussi quand elle est entrée à la crèche (à 3 mois). Dans un premier temps (vers 1 an), Bichounette utilisait les signes principalement pour confirmer ce qu’on lui proposait (on va changer la couche? Elle le confirmait par signe si elle en éprouvait le besoin). Et depuis qu’elle utilise le « non » de manière routinière, le nombre de signes qu’elle utilise augmente de jours en jour. En particulier pour nous dire quelle comptine mimée elle veut qu’on chante (comptines mimées et langue des signes pour bébés sont à associer étroitement). « Encore », bien sûr. Elle sait même signer « s’il te plait » – mais quel sens donne-t-elle à ce signe?

le 03/01/2017 à 09h32 | Répondre

Doupiou

La question du sens à donner aux signes m’a souvent traversé l’esprit. Ma fille adore les bâtonnet de surimi et dès qu’elle en veut, elle signe « manger » puis « encore » alors qu’elle n’en a même pas dans l’assiette…

le 03/01/2017 à 10h36 | Répondre

JMEOP (voir son site)

La langue des signes pour bébé c’est magique ! Ici j’ai un Crapouillou de deux ans et demi qui développe beaucoup de choses avant le langage (motricité, déchiffrage des lettres, rythme et musicalité, motricité fine), donc ça nous sert encore énormément et évite beaucoup de crises de frustration !

le 03/01/2017 à 10h42 | Répondre

Ars Maëlle (voir son site)

Merci pour ton article sur ce sujet qui m’intéresse beaucoup. J’avais moi aussi été accorohée par l’article d’Anne sur le sujet, et je me dis que j’aimerais bien essayer un jour (si j’arrive à mettre mon mari dans le coup, ce qui n’est pas garanti !).
Ma motivation, c’est une observation que je fais très souvent avec les enfants : on devine très tôt leur envie de faire quelque chose, bien avant qu’ils en aient la capacité motrice (se déplacer, parler pour se faire comprendre, contrôler leur main pour dessiner quelque chose de compréhensible et pas uniquement un gribouillage), du coup je me dis que la langue des signes pourrait faire gagner du temps dans la phase où ils n’ont pas la capacité physique de maitriser leurs vocalisation. Et je suis assez convaincue par les retours qui disent que ça ne ralentit pas le langage parlé ensuite.
Mais du coup, j’ai l’impression que le moment propice pour commencer est assez tôt, justement pour qu’ils puissent y recourir dès cette phase où ils savent ce qu’ils veulent mais n’arrivent pas à le dire autrement.

le 03/01/2017 à 10h51 | Répondre

Doupiou

J’avoue que j’aimerais bien avoir un retour d’une personne qui l’a expérimenté plus tôt que moi. A quel moment est-ce utile / bénéfique d’instaurer le langage des signes ?
Pour ma part, PetitePerle s’exprimant déjà très bien, j’ai eu l’impression que 14 mois était un peu tard. Mais je n’ai pas d’élément de comparaison autre !

le 03/01/2017 à 11h12 | Répondre

Miss Chat

C’est très intéressant d’avoir ton retour sur ce sujet ! Les articles que j’ai pu lire dessus semblaient encourageants donc ton retour est bien utile.
Personnellement je n’ai jamais eu l’intention d’utiliser la langue des signes, même si je pense effectivement qu’elle peut servir comme complément de langage pour des petits plus introvertis ou ceux qui se mettent à parler plus tard. Croquette a su exprimer ce qu’elle voulait très rapidement, forcément par gestes au début puis par la parole depuis 2-3 mois. Je n’ai donc pas vu d’utilité avec elle d’apprendre la langue des signes mais je reste convaincue que ça peut être une solution dans certains cas !
Puis, ce n’est jamais perdu de toute manière et je ne crois pas non plus que ça freine l’acquisition du langage oral, SI c’est bien fait 🙂

le 03/01/2017 à 11h14 | Répondre

Doupiou

On est sur la même longueur d’onde !

le 03/01/2017 à 12h04 | Répondre

Madame D

Tu m’a donné envie de tenter pour le ptit deuz !

le 03/01/2017 à 11h26 | Répondre

Doupiou

J’avoue quand sans cette mise en place à la crèche, je n’aurais jamais appris spontanément la langue des signes à ma fille !

le 03/01/2017 à 12h05 | Répondre

Maelisa

Je viens apporter mon témoignage de maman « signant » avec sa fille, et de professionnelle du langage. Avant d’être maman, je suis aussi (jeune) orthophoniste. Dans le cadre de mes études, nous avions la possibilité de passer un ou plusieurs niveaux de LSF (Langue des signes Française) avec un professeur sourd signant (qui n’oralisait absolument pas). Je n’ai passé qu’un niveau, mais ai vraiment aimé les cours, si bien que la base de la LSF est toujours présente. J’avais, à cette période-là, vu un reportage sur les ateliers bébé-signe, et je me suis toujours dit que je signerai avec mes enfants.
Dans le développement langagier, un enfant commence par comprendre la mélodie du langage, les intonations (il repère les émotions, les interrogations, les affirmations), puis reconnaît les mots les plus utilisés. Il comprend beaucoup de mots, puis les associations de mots et enfin les phrases (« où est ta chaussure ? » diffère de « va chercher ta chaussure »). Le lexique passif (ce qui est compris), se développe donc très vite, et il est beaucoup plus important que le lexique actif (ce qui est dit). C’est pourquoi le langage corporel, les mimiques, et les signes peuvent aider l’enfant à s’exprimer avant de maîtriser les mots.
Un enfant commencera toujours par faire le signe « coucou » pour dire au-revoir (et parfois bonjours). Certains signes nous semblent universels (manger, boire, dormir).
Les signes, s’ils sont proposés régulièrement et font partie du quotidien de l’enfant, peuvent lui permettre de se faire comprendre avant de parler, et je suis persuadée que ça doit diminuer certaines frustrations à ne pas être compris. Et pour nous, parents, c’est génial de pouvoir comprendre notre enfant !
L’utilisation des signes n’entrave pas le langage oral (nous savons tous dire « au-revoir », même si nous continuons parfois de faire le geste avec!). Peut-être que certains mots arrivent plus tard, car si l’enfant se fait comprendre avec le signe « encore », pourquoi le dire ? Mais ça ne dure pas, puisque l’enfant se rend aussi compte que tout le monde ne comprend pas son signe.

Pour mon vécu personnel, maintenant. J’ai débuté les signes avec ma fille (et son papa), vers ses cinq ou six mois. J’ai surtout signé « encore / pipi / caca / maman / papa / chat ». Trois mois après, elle signait « encore » (approximativement, cela ressemblait à « bravo », mais dans le contexte du repas, en attendant la cuillerée suivante. Sadique que j’étais, je lui donnais une bouchée, je posais la cuillère, je demandais en signant « tu en veux ENCORE ? », j’attendais, puis lui en donnais une autre. Jusqu’au jour où elle a signé « encore » en imitation). Par la suite, elle a signé : changer la couche, caca (et même « changer la couche + encore » car tout juste changée, elle venait de faire caca), « interdit », manger, copain, dormir, c’est fini…
Elle n’a jamais signé papa/maman/chat… mais a fini par les dire.
Nous ne signons pas systématiquement à chacun des mots exprimés. Nous avions des périodes plus régulières que d’autres.
Chez sa nounou, à l’époque, aucun signe. La nounou n’avait absolument pas souhaité s’y intéresser. Quand elle est arrivée en crèche, à mois, les puer ont été impressionnée par l’expressivité de notre fille : pas d’autres mots que papa et maman, mais quelques signes, et une grande envie de communiquer, en regardant l’adulte dans les yeux, en essayant par ses moyens. C’est une micro-crèche, donc très familial. Elles souhaiteraient à présent se former à la langue des signes pour les bébés. Je trouve cet accueil très agréable.
Aujourd’hui ma fille a 18 mois, c’est l’explosion du langage, mais quelques nouveaux signes viennent aussi. Elle les comprend et les imite bien plus vite.

Selon moi, il n’y a pas d’âge pour commencé. Dès la naissance, c’est bien, mais plus tard n’est pas trop tard. Avec ma fille nourrisson, difficile d’avoir les mains libres !
Il existe des formations, mais un bouquin peut bien accompagner (j’avais acheté « Bébé s’exprime par signes »). Et il existe le site Elix qui est un traducteur mots-signes.

Voilà pour mon ( long!!) témoignage ^^

le 03/01/2017 à 11h27 | Répondre

Doupiou

Merci infiniment pour ton retour très complet et très éclairant sur le sujet !
ça me fait d’autant plaisir que je suis tellement novice en la matière que mon témoignage était strictement personnel !

le 03/01/2017 à 12h07 | Répondre

AurelE

JE suis très partagée dessus.

Un amie l’a fait avec son premier enfant génial, il s’exprimait bien en signant , faciliter de le comprendre etc etc
Elle a donc recommencé pour le deuxième et la ça a été une catastrophe, le petit ne voulait absolument pas parler autrement que par signes. Ils sont meme allés consulter orthophonistes, orl et tout un tas de médecins pour essayer d’y trouver une raison physique. Ils ont du complètement arrêter de signer que se soit avec lui ou avec le grand. Cela a engendrer de grosses crises pendant plus de 6 mois.
Pour le 3eme elle a décidé de ne pas signer du tout de peur que ça recommence.

JE pense donc que la personnalité de l’enfant joue bcp. JE ne l’ai personnellement pas fait avec mon petit qui sans dire de mot sait très bien se faire comprendre.

le 03/01/2017 à 13h51 | Répondre

Doupiou

Très intéressant ce témoignage ! Est-ce que ton amie a introduit le langage des signes au même âge des enfants ?
Je te rejoins sur le fait que ça dépend complètement des enfants, certains y seront plus réceptifs, d’autres moins voir pas du tout

le 03/01/2017 à 13h58 | Répondre

AurelE

OUi Lucie avait commencé des les 3mois pour les deux.

Je me dis que c’est peut un cumul. Ils signaient avec le grand et le petit, les garçons signaient entre eux aussi. Il n’a peut être pas donc vu l’utilité de parler, je ne sais pas.

Le petit devenu moyen utilise encore quelques signes quand il est pas content. Surtout qu’au final quand ils ont arrêter de signer et que la période de crise est passée le petit avait pas mal de vocabulaire.

le 03/01/2017 à 14h08 | Répondre

Madame Vélo

Suite à l’article de Anne j’avais voulu essayer avec Crapouillou. Et puis je n’ai pas persévéré : il ne regardait jamais les signes et n’avais pas l’air plus intéressé plus que ça. Finalement il a très rapidement réussi à se faire comprendre, rien qu’en montrant du doigt (vers ses 9-10 mois je crois). Globalement je trouve qu’il est beaucoup plus dans la motricité globale que la motricité fine, et avec le recul je crois que ça n’aurait pas marché avec lui : même aujourd’hui à 19 mois il commence tout juste à faire des choses avec ses doigts et ses mains qu’un de ses copains de son âge fait depuis 3-4 mois déjà. Donc je pense vraiment que ça dépend des enfants. Mais sinon je reste intéressée par cette démarche, et peut-être que je tenterais un peu avec le deuxième, qui sait ?!

le 03/01/2017 à 14h09 | Répondre

Doupiou

C’est sur que quand je vois certains petits de la crèche qui signent énormément de chose et PetitePerle qui, en général, s’en fiche pas mal, je me dis que ça dépend beaucoup des enfants !

le 03/01/2017 à 16h13 | Répondre

Chronique d'une brune (voir son site)

Très intéressée par ce sujet étant maman d’un bébé H de 12 mois, tu m’as permis de peser le pour et le contre. Tout comme toi je pense que cela peut être bien mais en l’accompagnant de la parole.

Merci pour ton avis et ton expérience détaillée sur ce sujet. j’ai pris beaucoup de plaisir à te lire.

le 03/01/2017 à 19h38 | Répondre

omnes

Merci pour ton article, je suis convaincue sur la communication des bébés à bas âge en LSG, ils comprennent très vite par rapport à des images avec lsf (Langue des signes française). Je suis père sourd de 4 enfants entendant (de 11 à 3 ans), ils communiquent en bilingue avec moi et leur entourages qui ne signent pas.
Je me souviens toujours dès que quand ils étaient petit, ils signent des mots à ce qu’ils voient sur des objets: eau, gateau, bonbon, papa, maman, papic, mamitine, etc.. Ce LSF sont aidé à évaluer dans leur connaissances de la vie quotitienne.
Et vous?

le 04/01/2017 à 05h38 | Répondre

Doupiou

Je suis tellement novice ! Peux-tu nous expliquer la différence entre la LSG et la LSF?
Merci pour ton expérience en tout cas

le 04/01/2017 à 19h36 | Répondre

OMNES

Re, excusez-moi, LSG n’existe pas (j’ai dû taper au mauvais touche du clavier, c’est LSF !) Merci pour ta remarque.

le 04/01/2017 à 22h52 | Répondre

Mme Au Conditionnel

Hey un article (et des commentaires) qui tombe à pic ! Avec Petit Prince qui a 6 mois, nous avons décidé de lui apprendre quelques mots de la LSF afin qu’il puisse rapidement se faire comprendre et nous exprimer ses besoins, avant de savoir parler.
C’est un bébé très vif et très curieux et donc aussi très vite frustré dès qu’il ne peut pas faire ce qu’il aimerait. Ses 3 premiers mois de vie ont été très difficiles, beaucoup de pleurs en journée (les satanées coliques n’aidant pas, entre autres)… et puis aux environs des 4 mois tout s’est amélioré. D’une part parce que les petits soucis de nourrisson ont disparu et d’autre part parce qu’il a pu entrer en interaction avec son environnement…il voyait mieux, bougeait mieux etc. Je ne sais plus qui m’a dit il y a quelques temps que les premiers mois il était comme « prisonnier de son corps » et j’ai trouvé cela très juste. Mon fils était malheureux tant qu’il ne pouvait pas être dans l’interaction ! Depuis ses 4 mois, il fait des sourires à longueur de journée, adore être dans les bras et se balader, tout voir, tout toucher… il aime être stimulé. Là, à l’aube de ses 7 mois, à certains moments il est râleur car il aimerait pouvoir se déplacer. Il se retourne aisément du dos au ventre et inversement depuis plusieurs semaines mais là on voit qu’il aimerait en faire plus ! Il met toute son énergie à relever les fesses et rapprocher les genoux de sa poitrine, pour se mettre à 4 pattes.
Et il se tortille comme une anguille !
La frustration dû au manque de compréhension devrait vite se faire sentir !
Alors mon mari et moi pensons que le langage des signes pourra l’aider. Nous lui signons surtout « manger », « biberon », « c’est bon », « dodo », « papa », « maman » , « encore », « bonjour » .
Nous avons acheté le livre « Signe avec moi » de Nathanaelle Bouhier-Charles et Monica Companys qui est très intéressant et bien fait car il est imagé, il y a une multitude de signes, dans différents thèmes, qui servent à l’enfant dans son développement.
Nous verrons dans quelques mois si Petit Prince nous fait son premier plus beau signe !!!!!

le 09/01/2017 à 13h21 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?