Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Je veux une fille !


Publié le 24 janvier 2017 par Hermy

“C’est une fille !!!”. C’est la phrase que je rêvais d’entendre de la part de ma gynéco à l’échographie du 4e mois. Tu t’en doutes vu que j’écris cet article aujourd’hui (et que j’ai un Choupi), ce n’est pas ce qui m’a été annoncé.

Je ne sais pas vraiment d’où vient cette préférence. Avant la naissance du Choupi, j’avais une petite idée mais depuis elle a été balayée. J’avais toujours vu mon papa gaga devant les petites filles de notre entourage et je pensais qu’il ne pourrait pas aimer autant un petit garçon. Mais ça c’était sans compter sur les pouvoirs magiques du Choupi : son charme et sa mignonitude. Dès leur première rencontre, j’ai compris qu’il serait encore plus gaga de ce petit garçon que d’une petite fille.

Mon mari avait une légère préférence pour une fille sans doute lié à nos schémas familiaux. Il a un frère mais on ne peut pas vraiment dire qu’ils soient proches alors que de mon côté, j’ai une soeur avec laquelle je m’entend très très bien. Sa préférence a sans doute joué sur ma déception vu que ne pouvais pas lui donner ce qu’il voulait (ce qui en réalité n’est pas de mon ressort vu que c’est les papas qui donnent le sexe de l’enfant) et je pense également que cela me faisait peur de ne pas reproduire le schéma familial que je connaissais.

Jusqu’au 4e mois de grossesse, j’étais vraiment persuadée de porter une petite fille. Nous avions choisi très rapidement le prénom. Je m’étais énormément projetée dans la future décoration de sa chambre, la confection de son faire part, les petites tenues que j’allais pouvoir lui acheter.

J’y croyais vraiment. Tous les signes concordaient. Nos amis avaient tous des garçons. Les statistiques étaient en notre faveur. Le choupi était le 5e bébé de notre groupe, mon chiffre porte bonheur (pour le côté rationnel on repassera). Je voyais des signes partout comme dans la découverte d’une marque de compotes (là encore pour le rationnel, on repassera) ou dans les rêves que je faisais.

Image_Jeveuxunefille

Crédits photo (creative commons) : Jonathan Rolande

Et puis dans le 4e mois de grossesse, j’ai eu une échographie non programmée. J’y suis allée seule et quand la gynéco m’a dit que c’était un garçon, tout s’est effondré. J’ai appelé mon mari pour lui annoncer, les larmes dans les yeux et la voix chevrotante. La même chose quand j’ai appris la nouvelle à mes parents et ma soeur. Mon rêve s’effondrait et en même temps je ne voulais pas y croire et je me disais qu’il y avait encore un espoir que cela change à l’échographie du 5e mois.

A l’échographie du 5e mois, le Choupi était toujours un garçon. J’ai eu une semaine assez difficile. J’oscillais entre la déception et la culpabilité d’imposer mes pensées négatives à ce bébé qui n’y était pour rien. Ma soeur m’a alors fait lire un article de Miss Pop sur DMT qui m’a fait énormément de bien tellement je me retrouvais dedans. J’ai appliqué un des conseils qui lui avaient été donnés par une sage-femme : parler de sa déception et de sa tristesse au bébé. Et puis tout s’est atténué et j’ai pu profiter pleinement de ma fin de grossesse (même un peu raccourcie).

Après la naissance du Choupi, j’ai cru que j’étais guérie de cette envie. En même temps comment ne pas l’aimer ce petit garçon. Il m’a montré que peu importe le sexe, on aime inconditionnellement son bébé. Je me voyais même finalement avec une fratrie de garçons alors qu’avant, je ne l’aurais pas du tout envisagé.

Et puis récemment, j’ai recommencé à envier et jalouser les personnes qui m’annonçaient la naissance de filles (proches ou moins proches). Je me suis interrogée sur le pourquoi de cette jalousie et je me suis rendue compte qu’elle correspondait assez bien à deux événements : la grossesse de ma soeur et le fait qu’on commence tout doucement à songer à un deuxième enfant avec mon mari.

J’ai peur de jalouser ma soeur si elle a une fille et du coup de ne pas arriver à aimer cet enfant. Actuellement, J’ai beaucoup de mal à montrer de l’affection aux petites filles qui m’entourent. J’ai du mal à savoir si je fais cela par culpabilité (vis à vis du Choupi), si c’est parce que je ne les côtoie pas au quotidien ou si c’est juste quelque chose que je ne connais pas et qui me rend mal à l’aise.

Ce deuxième enfant sera également le dernier (nous sommes tous les deux d’accord là dessus) et du coup c’est notre dernière chance d’avoir une fille et très clairement cela fait renaître l’angoisse de ne pas aimer cet enfant si c’était un garçon. Je suis déjà passée par là et je devrais savoir que j’ai réussi à passer outre, mais là je sais aussi qu’il n’y aura pas de nouvel essai et cela change beaucoup la donne. J’en suis même venue à me demander s’il ne vaudrait pas mieux ne pas faire de deuxième enfant plutôt que de subir une deuxième déception. Je sais que c’est dur comme pensée, mais j’y ai vraiment songé.

Puis j’ai pensé à ce que je voulais pour le Choupi et je ne veux pas qu’il soit fils unique. Une petite soeur ou un petit frère, je suis sûre que lui, tout lui ira.

Pour une deuxième grossesse, j’aurais aimé être capable comme Louna, d’attendre l’accouchement pour connaître le sexe. Mais je ne ferai pas ce choix. J’ai vraiment besoin de savoir pour me projeter et encaisser la nouvelle (si ce n’est pas celle que j’attends). Par contre, je pense que je demanderai à la gynéco de l’écrire sur un bout de papier pour pouvoir laisser sortir mes émotions en famille et au calme.

Je sais que mes raisonnements ne sont pas très logiques et franchement dérisoires par rapports à des personnes qui ont des difficultés à avoir des enfants ou qui ont des enfants malades, mais j’avais quand même besoin d’exprimer mes sentiments sur ce sujet. Beaucoup (trop) de personnes ne comprennent pas cette envie (surtout ceux qui oublient qu’ils ont eu cette envie et l’ont concrétisée) mais je n’ai pas envie de la cacher parce que j’espère vraiment que cela me permettra d’avancer.

Et si vous avez des conseils pour forcer un peu le destin, je suis toute ouïe !!!

Et toi ? Tu avais une préférence pour un sexe et tu as été déçue par le résultat de l’échographie ? Comment as-tu géré cette déception ? Viens nous raconter !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

76   Commentaires Laisser un commentaire ?

Melimelanie

Ton article me parle beaucoup parce que j’y retrouve ma situation. Je voulais des filles. C’est bien simple je ne pensais savoir gérer que ça. Et puis pareil encore avec ma soeur on s’entend bien mais alors mon mari et son frère…
Et puis j’ai eu petit habitant qui est le plus merveilleux des petits garçons (en tout objectivité ?). Et bébé 2 s’est invitée et je me suis dit qu’au final la relation entre deux enfants c’était aussi les parents qui la « créaient ». Donc tout me va. Garçon/fille. Tant que petit excité est en bonne santé je m’en fou!

le 24/01/2017 à 07h09 | Répondre

Banane

Tu as vu que tu as écrit « bébé 2 s’est invitée », avec un « e » à « invitée »? C’est un lapsus ou un teaser? 😉

le 24/01/2017 à 09h41 | Répondre

Melimelanie

Ha ha bien vu mais c’est une coquille. Je dirais même plus une typo dû à mon charmant smartphone et à son écriture intuitive de m***e.

le 24/01/2017 à 11h48 | Répondre

Hermy

Je me rappelle qu’on avait déjà évoqué la relation frère/frère de nos maris respectifs.
Dans un sens je me dis qu’un petit frère au milieu des cousines du Choupi (il en a 2 et pas de cousin) serait peut être mieux pour lui mais mon envie de fille est encore trop forte ! ^^

le 24/01/2017 à 20h59 | Répondre

Doupiou

J’étais beaucoup plus mesurée que toi dans le sens où j’en avais strictement rien à faire d’avoir une fille ou un garçon. Néanmoins, j’étais SÛRE d’attendre un petit gars. J’avais déjà acheté des gigoteuses du club de foot préféré de mon mari et moi, j’avais imaginé toutes les tenus de pti bonhomme pour sortir de la maternité… Et le gynéco annonce une « petite puce ». J’étais super contente mais complètement déboussolée!

le 24/01/2017 à 07h30 | Répondre

Hermy

Tu m’étonnes !!! Et après on te parle de l’instinct maternel … ^^

le 24/01/2017 à 21h00 | Répondre

Christelle

C’est rigolo car toutes les personnes autour de moi qui sont persuadée d’attendre des garçons, ont finalement des filles !

le 25/01/2017 à 08h53 | Répondre

Banane

Pour le premier je pensais n’avoir pas de préférence, même si je m’étais complément convaincue d’attendre une fille (ma cousine avait une fille dont j’étais accro, j’étais bien malade, etc…). J’ai mis 24h à me faire à l’idée, j’ai même rêvé (la nuit, hein, pas au sens espérer) que je faisais une IMG. Et puis finalement je me suis souvenue que j’avais toujours pensé qu’un garçon c’est plus facile à élever et que les relations mère/fille peuvent être compliquées.
Pour la deuxième, je ne voulais pas savoir parce que je voulais vraiment une fille cette fois. Je savais que j’accueillerais un 2eme fils avec plaisir mais je ne voulais pas en attendre un (attention, on se dit tout, je suis un peu dingue). J’ai essayé de me convaincre pendant toute la grossesse que c’était un garçon, pour m’éviter d’être déçue. La meilleure surprise de ma vie à la naissance, même si l’atterrissage n’a pas été simple non plus.
Et pour le dernier je voulais une fille aussi. Parce que sa soeur est une enfant hyper facile (santé, sommeil, alimentation) là où son frère est… j’ai déjà parlé de sa naissance, il a d’autres soucis de santé, le sommeil est aussi un gros dossier… Bref!
Une fille aussi pour voir à nouveau portées toutes ces petites tenues qui n’ont pas la bonne idée de pousser en même temps que leur propriétaire.
Par contre on a demandé, pour se préparer et mieux s’approprier la naissance. Et c’était un garçon. Et je ne l’ai pas bien pris. Honnêtement il m’a fallu un an, je dirais, pour vraiment me dire que cette petite fille rêvée ne ferait pas partie de nos vies et qu’on clôturait l’aventure des nouveaux nés avec un petit garçon merveilleux (il y avait déjà beaucoup de bonheur tous les jours pendant un an, c’est juste que l’acceptation totale n’était pas faite)

Et sinon, pour les 2 dernières grossesse j’ai essayé un régime sans sel et avec beaucoup de calcium. Ca a marché une fois sur deux. 🙂 🙂 🙂

le 24/01/2017 à 08h00 | Répondre

Hermy

Merci pour le tuyau régime et merci pour ton commentaire sans tabou qui me fait énormément de bien. Je comprend ta déception de faire une croix sur son envie et qu’il faille du temps pour l’accepter.

le 24/01/2017 à 21h05 | Répondre

Lisa

Je te comprends, on se projette parfois plus facilement avec une fille ou un garçon et la fratrie dans laquelle on a grandit nous influence grandement. De mon côté, pour le premier j’avais une préférence pour un garçon et on a eu un garçon. Je suis enceinte du deuxième bébé et j’avoue que j’aimerais beaucoup avoir une fille, pour plusieurs raisons, les fratries de garçons que je connais ne s’entendent pas super bien, j’ai l’impression aussi que si c’est une fille il y aura moins de comparaisons, de concurrence entre les deux. Et aussi, j’ai envie de connaître une relation mère-fille, les garçons je trouve qu’ils sont trop choux petits mais à l’âge adulte j’ai l’impression que les filles restent plus proches de leur maman tandis que les garçons me paraissent plus indépendants. Mais je sais bien que tout cela ne veut rien dire et que tout dépend de la personnalité de chacun et de la relation que l’on construit ensemble. J’essaie de me préparer aux deux éventualités et ce qui m’importe le plus est que le bébé soit en bonne santé. Je relativise peut-être plus facilement car on aimerait 3 enfants, alors je ne me dis pas que c’est ma dernière grossesse. Si c’était le cas, je me mettrais peut-être plus de pression dans le cas d’un 3e garçon car cela voudrait dire faire le deuil ou renoncer à la relation mère-fille tant désirée.

le 24/01/2017 à 09h21 | Répondre

Hermy

J’ai également envie de connaître cette relation mère-fille, sans doute parce que je m’entend très bien avec ma maman.
Et en effet je pense que je ressens une certaine pression du fait que cette 2e grossesse sera la dernière également.

le 24/01/2017 à 21h13 | Répondre

sabine

Merci pour cet article qui me parle. En effet, moi aussi j’avais une préférence pour une fille comme mon mari. Mon ainée est une fille et futur bébé est un garçon. Pour futur bébé, on aurait aimé une fille et quand on nous a annoncé que c’était un garçon, j’ai été déçue. Tout comme toi je m’en suis voulue car tant de personnes n’arrivent pas a avoir des enfants. J’en ai donc beaucoup parlé avec des amis et je me suis vite projeter dans sa chambre pour m’aider à accepter. Et cela a fonctionné. Aujourd’hui, j’ai qu’une hâte, le tenir dans mes bras ?

le 24/01/2017 à 09h25 | Répondre

Hermy

La déception est souvent passagère mais très culpabilisante tout de même. En parler je pense aide beaucoup à accepter.

le 24/01/2017 à 21h14 | Répondre

Weena (voir son site)

Ton article me parle puisque nous aussi, nous voulions une fille depuis le début 😉
Pour FeuFolet, la déception a été moins dure à avaler car j’avais l’intime conviction que mon premier enfant serait un garçon (rationnel tu dis?), par contre, j’ai eu beaucoup de mal pour LutinCoquin, alors même que je sais que ce n’est pas mon dernier enfant … la peur de n’avoir que des garçons, les statistiques qui pencherait en faveur d’un troisième garçons, etc.
Comme toi, j’aurais aimé attendre la naissance pour connaître le sexe, mais après deux garçons, je crois que j’aurais trop besoin de me préparer psychologiquement …

le 24/01/2017 à 09h31 | Répondre

Hermy

Je me rappelle qu’on avait déjà échangé sur le sujet lors de l’annonce du sexe pour LutinCoquin et comme toi je connais les statistiques (je fais des maths donc voilà ça me parle). J’espère vraiment que le 3e bébé sera une fille pour toi !

le 24/01/2017 à 21h19 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Alors que je ne me sens a priori pas vraiment concernée j’ai trouvé ton article très touchant et très émouvant, j’ai aimé la manière dont tu as exprimé tes sentiments, ils m’ont vraiment permis de mieux te comprendre… Je suis un peu triste pour toi car je me rends compte que c’est quelque chose qui te pèse beaucoup aussi dans ta relation aux petites filles de ton entourage. Je te promets d’écrire un jour toutes les raisons pour lesquelles je ne veux pas absolument une fille, peut-etre que ca t’aidera à te consoler ou à y voir plus clair concernant ta propre envie ? Parce que je dois dire qu’il y a quelque chose que je ne comprends toujours pas totalement… qu’est-ce qui, à ton avis, serait si différent avec une fille ?

le 24/01/2017 à 09h41 | Répondre

Hermy

Merci ma Fran-Fran !!! Cela me touche beaucoup que tu me dis. J’attend avec impatience cet article !!! ^^

le 24/01/2017 à 21h21 | Répondre

Étoile (voir son site)

Ton article me touche beaucoup et je comprends tes sentiments ! Je pensais aussi attendre une fille et on me l’avait laissé entendre lors de l’écho des 3 mois. On avait déjà un prénom. Finalement ça a été un petit garçon. En une semaine, je l’avais accepté, parce que l’écho des 5 mois a aussi été un arrêt de travail pour moi, avec un bébé qui ne grossissait pas. A ce moment là, je pense que j’ai vite accepté cette nouvelle, car la priorité, c’était sa santé ! Maintenant pour bébé 2, on verra bien. On est plutôt « zen ». Mon mari et moi, nous sommes persuadés que ce sera un deuxième garçon comme je l’ai déjà dit dans d’autres commentaires 🙂 Et puis, chez moi, il n’y a que des garçons, et je pense que du coup, la plus déçue serait sans doute ma maman ! Elle rêve d’avoir une petite fille.

le 24/01/2017 à 09h51 | Répondre

Hermy

Limite je préfère ne rien savoir à l’écho des 3 mois et avoir une certitude (enfin presque hein) à 5 mois pour éviter les fausses joies.
Après en effet quand il commence à y avoir des soucis dans la grossesse, tu relativises beaucoup plus sur une futilité comme le sexe de l’enfant.

le 24/01/2017 à 21h23 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je ne pense pas du tout que ce soit une futilité 😉 On espère tous certaines choses et ce serait hypocrite de dire le contraire ! Si bébé 2 est un garçon, ça me fera quand même quelque chose, j’imagine, car je ferai le deuil des petites robes, de choses de fille… mais bon, c’est comme cela 🙂

le 25/01/2017 à 14h37 | Répondre

Camomille (voir son site)

J’aurais pu écrire cet article il y a 2 ans !!! Moi aussi, je rêvais d’avoir une petite fille et j’avais été un peu déçue quand j’ai appris que j’attendais un petit garçon. Et moi aussi pour la 2ème grossesse, je voulais absolument une fille. Comme tu le sais, j’ai eu de la chance. J’espère qu’il en sera de même pour toi. Quant au bébé de ta sœur, je suis sûre que tu l’aimeras quelque soit son sexe. Vous êtes trop proches toutes les deux pour qu’il en soit autrement 🙂

le 24/01/2017 à 10h52 | Répondre

Hermy

Merci beaucoup ! Tu croiseras les doigts pour moi quand on se sera lancé ! ^^

le 24/01/2017 à 21h26 | Répondre

Lily

Oh, ça me parle 🙂
J’ai deux garçons, à chaque fois nous avons découvert le sexe à la naissance. Pour le premier on s’en fichait. Pour le second, on avait bien sûr plutôt envie d’une petite fille, mais ce fut génial quand-même.
On envisage un troisième, et là j’avoue que j’espère fort fort une fille, car ce sera surement notre dernier bébé…
Or je me demande s’il vaut mieux, comme les fois d’avant, découvrir le sexe à la naissance, shootée par l’ocytocine, où de toute façon toute nouvelle est bienvenue, ou bien le demander en amont, afin de se préparer si jamais c’est encore un garçon…?
L’avantage quand on attend la naissance, c’est qu’on est un peu forcé de se projeter dans les deux cas de figure. J’aime bien ce moment de douce incertitude, tellement nourrissante pour l’imagination, et je me demande si ça ne permet pas d’atténuer un peu l’éventuelle déception à la naissance ? Mais je ne l’ai jamais vécu en pensant « c’est mon dernier bébé » !
J’aime bien l’idée de demander au praticien d’écrire le sexe sur un petit papier, pour le découvrir en amoureux ou en famille 😉
Bonne chance pour le lancement de ce second petit bout en tout cas 😉

le 24/01/2017 à 11h42 | Répondre

Hermy

Je n’avais pas vu cela sous cet angle ! C’est vrai que sous le shoot de l’ocytocine ça pourrait peut être me faire tout oublié ! 🙂 (la magie de l’accouchement)

le 24/01/2017 à 21h28 | Répondre

Léa

Oh comme je te comprends ! J’ai toujours voulu une fille, pour la relation mère/fille, pour les habits et les coiffures trop mignonnes,… Lorsque j’ai appris ma 1ère grossesse, j’étais pourtant persuadée que j’attendais un garçon. Bingo, c’était un ptit gars. Super contente quand même, premier enfant, la fille viendra plus tard. Mais maintenant que j’envisage une seconde grossesse, je serais super déçue si c’était encore un garçon car ne voulant que 2 enfants, ça voudrait dire faire une croix sur mon rêve. Pourtant j’aime de tout mon cœur mon petit prince mais renoncer à une fille serait vraiment dur. J’avais d’ailleurs prévenu mon mari : « je suis ravie d’avoir un gars mais tant qu’on n’aura pas de fille, on fera des enfants ! ». Bon, c’est peut être pas envisageable finalement ?

le 24/01/2017 à 13h04 | Répondre

Hermy

Je partage totalement tes sentiments. J’adore le Choupi et je ne l’échangerais pour rien au monde mais sans fille, j’aurais vraiment l’impression d’un manque dans ma vie.

le 24/01/2017 à 21h30 | Répondre

Madame Nounours

Je voulais un petit garçon et je l’ai eu et si on m’avait dit que c’était une fille j’aurai été un peu déçu mais bon du moment que le bébé est en bonne santé c’est le primordial. J’ai une amie qui vient d’avoir son second bébé et qui a très mal vécu le fait d’avoir un second garçon les jours qui ont suivi l’annonce car elle voulait une fille mais bon au bout de quelques jours ça lui a passé et aujourd’hui elle est très heureuse d’avoir ses deux fils mais elle espère que le numéro trois sera une fille !. Après je peux comprendre qu’on soit déçu mais garçon ou fille, c’est un enfant qui apporte de l’amour à ses parents

le 24/01/2017 à 13h18 | Répondre

Hermy

Je suis d’accord avec toi, peu importe si c’est une fille ou un garçon, il y a toujours de l’amour !

le 24/01/2017 à 21h32 | Répondre

Madame Nounours

Oui la santé de l’enfant reste prioritaire. Mon amie qui a eu son second petit garçon à vite relativiser vu que ce dernier a eu des soucis de rein (aujourd’hui ça va mieux car il a été pris vite en charge ). Sinon je ne sais pas si ça fonctionne vraiment mais le calendrier chinois permet de déterminer quand tu peux avoir une fille. J’avais regardé avant de savoir le sexe et ça avait fonctionné mais bon c’est à prendre avec des pincettes ^^

le 25/01/2017 à 13h40 | Répondre

Mlle Moizelle

Pile poil ton article, vu ma préférence et l’annonce d’hier soir! Je voulais très fort une fille aussi. Je jalousais les mamans qui « sentait » pendant la grossesse le sexe de leur enfant… Moi je ne sentais rien du tout (mais dans tous mes rêves, c’était une fille, ce que mon entourage n’interprétait pas comme un signe mais une projection de mes envies). Hier, écho du 5ème mois… Nous avons fait comme ce que tu souhaites pour ton 2ème, la gynéco nous a écrit le sexe dans le compte rendu de l’écho et nous avons attendu d’être chez nous pour le lire (l’attente était insupportable!!!!). Mais la surprise a été faussée par 2 choses: la gynéco nous a dit « je vais voir le sexe, ne regardez pas si vous voulez la surprise »; nous détournons tous 2 le regard, et au bout de 10 secondes à peine « c’est bon, c’est très clair pour moi » (dans ma tête = forcément des « choses qui dépassent » pour être si visibles…) et puis à la fin de l’écho, mon mari me dit qu’il pense avoir vu à un moment (dans ma tête = si vu sans vouloir voir, c’est forcément un garçon). J’étais alors stressée et mitigée. Assis l’un contre l’autre dans le canapé, nous avons ouvert le compte rendu, et le premier qui voyait le sexe devait le dire à l’autre. C’est moi qui suis tombée sur « organes génitaux: féminins ». Et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps!!! de soulagement, de joie, de surprise… Heureusement qu’on était plus dans le cabinet, j’aurais inondé le sol! ^^ Je riais et serrais mon mari dans mes bras, je n’y croyais pas, j’arrêtais pas de regarder les photos d’écho et dire « c’est ma fille, elle est belle, elle est belle ma fille!!! ». Je pensais pleurer si c’était un garçon, finalement j’ai encore plus pleuré que je ne l’imaginais alors que c’est un fille! En tout cas, j’en avais parlé avec mon mari avant, peut-être que je serais triste/déçue/perturbée/déstabilisée si c’était un garçon. Lui qui exprime peu de choses m’avait quand même dit qu’il trouvait cela dur, compréhensible, mais dur (pour le bébé), ce qui me faisait en plus culpabiliser d’avance… Bref, mon annonce était heureuse mais je peux comprendre la tienne, ta réaction, ta culpabilité peut-être face à cette réaction…! Et fais confiance à l’avenir, comme tu le sais, ton 2ème, fille ou garçon, c’est sûr que tu l’aimeras! 😉

le 24/01/2017 à 13h25 | Répondre

Hermy

Je pense que comme toi, dans tous les cas je pleurerais !!! 🙂
En tout cas je suis ravie pour toi !

le 24/01/2017 à 21h34 | Répondre

Miss Pop

Ah, comme je te comprends!! Oui j’avais écrit cet article il y a 3 ans…depuis mon petit bébé a bien grandi et est un garçon très câlin et affectueux. Il a bientôt 3 ans et bien sûr, malgré son fort caractère, je ne l’échangerais pour rien au monde!
Je suis actuellement enceinte de 8 mois. J’ai fait un régime hyper contraignant + tout plein d’astuces pour avoir une fille (ma gynéco m’avait prescrit du calcium et magnésium, j’ai acheté et suivi à la lettre le livre du Dr Papa) et évidemment, j’attends un 2° garçon!! La nouvelle m’a bouleversée, une 2ème fois, et cette fois, je croyais dur comme fer que c’était une fille, avec tout ce que j’avais fait!!

Je suis allée voir une psy qui m’a beaucoup aidée à comprendre cette envie de fille (un traumatisme dans ma petite enfance) mais j’ai toujours du mal à faire le deuil de ma fille qui avait un prénom, un visage….je déprime souvent en me disant qu’elle n’existera jamais. Je pense déjà à une 3° grossesse mais je ne veux pas d’un 3° garçon et comme toi, j’ai du mal à être affectueuse avec des bébés fille car je suis hyper envieuse et triste à la fois.
Bref, je te conseille d’aller voir un psy, ça fait tellement du bien d’en parler à quelqu’un qui ne te juge pas. Moi je suis triste et du coup ma grossesse n’a pas été très épanouie mais je garde tout pour moi. Je n’en parle plus à mon mari ni à ma famille. Je pense retourner voir la psy..

le 24/01/2017 à 13h34 | Répondre

Doupiou

C’est super d’avoir de tes nouvelles Miss Pop ! Et ça me conforte un peu plus dans ce que je me doutais déjà : les régimes pour attendre un sexe sont bidons !

le 24/01/2017 à 15h54 | Répondre

Hermy

J’avais vu que tu étais enceinte de ton 2e et j’espérais avoir un commentaire de ta part parce que ton article m’avait vraiment fait un bien fou pour ma première grossesse.
Je suis triste de lire que malgré le régime, cela n’ait pas marché. Je retiens tes conseils !

le 24/01/2017 à 21h45 | Répondre

Opaline

Bonjour miss pop,
Je souffre et du coup pense aller voir un psy. Y es tu retourné ?
Moi j’ai eu ma fille. En 2004, pour notre 1er bébé on souhaitait vraiment une fille tous les 2 et on était trop heureux.
Pour le 2em qui est arrivé 4 ans après je n avais pas de préférence et nous avons eu un garçon.
On était heureux, le choix du roi.
Mais voilà, j ai 2 soeurs et 1 frère et j ai toujours voulu 4 enfants et au moins 2 filles. En effet avec mes soeurs on est super proches et j ai toujours étais attirée par les petites filles.
J avais mis de cote ce desir en me disant qu on avait le temps. Et surtout j attendais une opportunite professionnelle qui a tardee a arriver.
Donc 5 ans apres bebe 2, j ai reparle de bebe 3 a mon homme sauf que lui n en avait plus du tout envie…
Bien sur ce serait le dernier vu notre age j avais fait une croix sur bébé 4 mais je ne pouvais pas m arrêter à 2, mes enfants étaient grand et j avais vraiment envie d un troisième enfin d’une troisième.
Entre mon angoisse d avoir un garçon et le temps de le decider, on s est finalement lance 1 an apres.
Et quand à l écho du 3em mois on m à anonce un garçon j étais effondrée, j ai parcouru pendant 1 mois les forums sur les erreurs de diagnostic mais au 4eme mois ça a été confirmé, c était bien un garçon. A ce moment là, après avoir beaucoup pleure et culpabilise pour mon bébé, la seule chose qui m à fait accepter c est de me dire qu on fera un 4eme et que ce sera une fille. Après tout j en avais toujours voulu 4 et 7 ans de écart entre bébé 2 et bébé 3 c était trop , bébé 3 se sentirait seul.
Aujourd’hui j ai 37 ans et mon mari prend 43 ans dans quelques jours, et je me sens très mal.
Faire ou pas le 4em m obsede, je veux une fille, mais je ne supporterai pas d avoir un 3ème garçon et mon mari ne veut plus du tout et je le comprends on est plus si jeune…
Seulement en janvier j ai cru être enceinte en fait je n y étais pas mais ma soeur oui … Ça a emplifie encore plus mon désir.
Puis voyant que mon mari ne voudrai vraiment pas et apprenant que ma soeur attendait sûrement un garçon, j ai commencé doucement à accepter en me disant que nos fils n auraient que 2 ans d écart et qu on était quand même bien tous les 5.
Mais avant hier ma soeur m à annonce que en fait c’est une fille qu elle va avoir. Depuis je n’arrête pas de pleurer.je me déteste de ne pas être heureuse pour elle mais elle elle s en fichais du sexe et moi je suis encore plus perdue. Je vis très mal cette situation.
j aime plus que tout mes 3 enfants et je ne veux pas qu ils ressentent mon mal être.
Et je n arrive à parler de cette détresse à personne j ai peur qu ils ne comprennent pas et surtout j ai honte de ressentir ça

le 19/05/2017 à 14h50 | Répondre

Claire (voir son site)

Je trouve très honnête de ta part d’afficher ouvertement ta préférence. Je pense qu’il faut mieux ça plutôt que de réprimer son envie (si elle est très forte).
Par contre, j’ai appris il n’y a pas si longtemps que ça, que ce n’est pas que le père qui détermine le sexe. C’est lui qui apporte les chromosome X ou Y mais en réalité cela dépend beaucoup de l’acidité du vagin de la mère. En gros si le vagin est acide, il y plus de chance que ce soit une fille car les spermatozoïdes fille sont plus résistante. Et sinon, c’est les spermatozoïdes garçon, plus rapide qui remporte la partie! Surprenant.
J’ai entendu dire qu’il y avait des régimes alimentaire spécifique (pour acidifier ou non le vagin) par contre, je doute que ça fonctionne à 100% 😉

le 24/01/2017 à 13h39 | Répondre

Doupiou

J’allais le dire ! C’est effectivement le spermatozoïde mâle ou femelle qui détermine le sexe du bébé mais l’environnement vaginal (ça fait presque bucolique dit comme ça) permet plus facilement la fécondation de l’un ou l’autre spermatozoïde.
Donc dire que c’est la papa qui décide… et bien pas tout à fait ! Egalité des sexes !

le 24/01/2017 à 15h56 | Répondre

Hermy

Cet article m’a fait un bien fou et m’a permis de poser mes pensées et mes sentiments. J’avais évoqué le sujet avec ma famille (belle famille surtout) et j’ai bien compris que ce n’était pas la chose à faire parce qu’ils ne comprennent pas cette envie.

le 24/01/2017 à 21h51 | Répondre

Mlle Mora

C’est vraiment touchant ton article (tu me détestes pas, dis, d’avoir 2 filles ?)
Je comprends ton sentiment, je n’ai jamais vraiment osé l’exprimer comme tu le fais si bien. Au 1er bébé, je n’avais aucune préférence, fille ou garçon peu m’importait.
Pour la 2ème, j’avais une nette préférence pour un garçon parce que j’avais déjà une fille et j’avais envie de casser mon schéma familial avec que des filles… Mais en voyant que mes amis ayant des filles en n°1 avaient eu des garçons en n°2, je me suis dit que ça ne se produirait pas pour nous. Je me suis auto convaincue que j’attendais une fille et que c’était ce que je voulais pour ne pas être déçue le jour de l’annonce du sexe.
J’ai eu une légère pointe de déception que je n’ai d’ailleurs jamais confiée à mon mari. Et maintenant, même si je suis très heureuse d’avoir 2 filles, je me demande si j’aurai un fils un jour et ça me fait mal de me dire que si on n’a pas d’autre enfant, j’en n’aurai jamais, et si on tente un 3ème et que c’est encore une fille, peut-être que je serai réellement déçue… alors je m’auto convains qu’une famille avec 3 filles ce serait génial !
Sinon j’ai vu qu’il y avait le régime du dr papa pour essayer d’avoir un enfant du sexe souhaité… pour le 3ème j’essaierai peut etre…

le 24/01/2017 à 13h50 | Répondre

Hermy

Non non je ne te déteste pas (mais je suis quand même un peu jalouse ;))
Pour le régime, je pense que cela donne quelques % de plus vers un sexe ou l’autre mais je ne pense pas que cela soit une variable sûre !

le 24/01/2017 à 21h54 | Répondre

Gwen

Je me retrouve complétement dans ton récit..
dans mon schéma familial idéal j’ai toujours voulu deux filles et je viens d’accoucher d’un petit garçon. Lors de l’annonce au tout début de ma grossesse je me suis dit que ça pouvait encore changer, que ce n’était pas sur et certain mais si si, a chaque écho c’était toujours un garçon!
J’ai était extremement déçu, parfois triste ou en colére, ça m’a beaucoup travaillé pendant la grossesse. Aujourd’hui j’aime énormément mon fils mais j’espère que pour le 2éme ce sera une petite fille. Surtout que comme toi ce sera notre dernier, deux enfants pas plus! Je suis aussi preneuse de conseils pour mettre toutes les chances de notre côté!

le 24/01/2017 à 13h51 | Répondre

Hermy

Hi hi hi on se comprend totalement !

le 24/01/2017 à 21h55 | Répondre

Madame Vélo

Je comprends ces envies… car pour être totalement honnête avec moi-même, moi aussi j’aimerais avoir au moins une fille. Tout comme j’aurais aimé avoir au moins 1 garçon si pour l’instant j’avais eu des filles ! Mais je m’interdit d’en faire toute une histoire, car j’ai moi-même énormément souffert du fait que ma mère souhaitait un garçon et qu’elle m’a eu moi…
Et sinon, pour le deuxième j’avais évidemment une préférence pour une fille, mais on a décidé de ne pas savoir le sexe avant la naissance. Et moi qui avais peur de la déception, le fait de le découvrir quand le bébé est sur mon ventre c’est juste magique et son sexe passe au second plan ! Je suis sure que si j’avais su pendant la grossesse que c’était un garçon j’aurais mis quelques jours à m’en remettre, alors que là je m’en moquais, j’ai juste accueilli ce bébé pour ce qu’il était 🙂
Alors peut-être que c’est la solution : ne pas savoir le sexe avant la naissance 😉

le 24/01/2017 à 14h48 | Répondre

Hermy

Je vais peut être reconsidérer la chose. ^^

le 24/01/2017 à 21h58 | Répondre

Céline

Très bel article…
Moi aussi j’avais toujours eu ne préférence pour une fille. Mais le bébé se faisant attendre, j’ai eu beaucoup de temps avec le psy pour comprendre cette envie presque viscérale. Quand je suis (enfin) tombée enceinte, je me suis surprise à avoir peur d’avoir cette petite fille que j’avais tellement imaginée. Peur de lui faire beaucoup de mal avec mes projections et mes ambitions. Et j’ai eu une fille… J’étais et je suis toujours partagée. C’était mon premier choix, mais je m’inquiète toujours autant.

le 24/01/2017 à 15h13 | Répondre

Hermy

Tu as réussi à comprendre d’où elle venait cette envie ?

le 24/01/2017 à 21h59 | Répondre

Céline

Oui j’ai compris l’essentiel. J’ai eu une petite enfance douloureuse et isolée du fait d’une hospitalisation de mes 1 à 6mois. Et une relation très compliqué à mettre en place avec ma maman ensuite. (Forcément…) Je voulais réparer ces moments et je ne me projette que dans une fille. Mais ça va mieux maintenant. ?

le 25/01/2017 à 07h02 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Moi je suis sûre que tu seras une tata formidable peut importe le sexe du bébé.
Je me rappelle ta déception en nous annonçant que c’était un garçon. Moi je n’ai pas été surprise, j’étais sûre que c’était un petit garçon si tu te rappelles bien ?
J’espère vraiment que ton souhait sera exaucé mais je suis sûre que tu aimeras ton second enfant tout autant que le premier.

le 24/01/2017 à 17h14 | Répondre

Hermy

Oui tu avais vu juste !
Merci ma soeurette !

le 24/01/2017 à 22h00 | Répondre

Jojo

Oh, je te comprends… moi je ne voudrais que des filles, j’imagine que c’est parce que je n’ai que des soeurs. Mais comme on ne peut pas choisir, je voulais au moins que le 1er bébé soit une fille. Pour faire connaissance avec la maternité et tout ce qui s’ensuit avec une fille. Et parce que je trouve chouette d’être une grande soeur, loin du cliché du grand frère protecteur ^^
Mon mari a bien travaillé, il nous a donné une fille, qu’on attend maintenant avec impatience 🙂
Je te souhaite d’avoir un 2ème bébé en bonne santé, et une fille tant qu’on y est 😉

le 24/01/2017 à 18h56 | Répondre

Hermy

Merci beaucoup ! 😉

le 24/01/2017 à 22h01 | Répondre

Elo (voir son site)

Je te comprends tout à fait. J’étais persuadée que mon premier enfant serait un garçon et finalement c’est quand j’ai appris que c’était une fille que je me suis aperçue que je souhaitais avoir une fille au plus profond de moi. Peut-être pour reproduire la relation fusionnelle que j’ai avec ma mère… Pour un petit deuxième, peu importe. Mais je pense que je stresserais plus d’avoir un garçon car j’aurais l’impression de ne pas savoir faire… Après, je pense que je découvrirai si j’ai finalement une préférence quand la gynéco m’annoncera le sexe (impossible d’attendre la naissance pour savoir!).

le 24/01/2017 à 19h45 | Répondre

Hermy

Ahahah j’avoue que je trouve ça dur aussi d’attendre jusqu’à la naissance pour savoir.

le 24/01/2017 à 22h02 | Répondre

Elo (voir son site)

Et sinon tu peux tester le calendrier chinois, pour avoir une fille 😉

le 24/01/2017 à 22h43 | Répondre

Hermy

Je pencherais plus pour le calendrier lunaire qui je ne sais pas pourquoi me parle plus ! ^^

le 26/01/2017 à 10h29 | Répondre

Mariounche

Je peux te comprendre, moi aussi je souhaitais au moins une fille. Et je pensais que n’avoir que des filles ne m’aurait pas dérangé, mais n’avoir que des garçons aurait été une déception pour moi. Mon aîné est un garçon, quand nous avons su le sexe a l’échographie, malgré ma préférence pour une fille, je n’ai pas été déçue, c’était tellement émouvant déjà. Et je suis contente de découvrir aussi cette relation mère-fils.
Bon j’ai eu de la chance puisque mon deuxième enfant est une fille. Je te souhaite d’être exaucée dans ton vœu de fille.

le 24/01/2017 à 20h54 | Répondre

Hermy

Vous allez pouvoir toutes bruler un cierge pour moi quand on lancera les essais bb2 ! ^^

le 24/01/2017 à 22h04 | Répondre

Charlotteauxpetitspois (voir son site)

Quant à moi, je fais partie du gang « Je voulais une fille; j’ai gardé le secret et c’était une fille » (bon, un peu comme Louna, en fait).
En fait, dans ma famille idéale il y a :
– soit une famille mixte,
– soit une famille unisexe fille.
Mais surtout pas une famille unisexe garçon.
Voilà, c’est dit, c’est cru. On a tous des représentations. C’est comme cela et c’est normal. Je pense qu’on a tous une idée de la famille idéale, du sexe de nos enfants, … C’est nécessaire pour pouvoir construire un projet parental.
Par contre, de mon expérience, le secret du sexe permet d’envisager les deux et de garder un peu de distance par rapport à cela. (mon article sur le sujet : https://charlotteauxpetitspois.com/2016/09/14/le-plaisir-de-garder-le-secret/).
Aux échos, le focus est porté sur le compte des doigts du bébé, sur son petit coeur, sur le fait qu’il suce son pouce, se touche le visage, … Et pas tant sur l’annonce d’un sexe. Une amie, qui voulait savoir, a eu un bébé qui s’est caché, toute la grossesse. Finalement, au 9ième mois, le gynéco a vu et lui a dit : Vous voulez savoir? Elle a répondu : Non, il s’est évertué à se cacher pendant 8 mois et demi, je vais lui laisser son petit secret.
Bon en fait, je dérive.
Mais voilà, je comprends ton envie de fille (je la partage même si j’ai la chance d’avoir une petite Poupette). Ma maman n’a eu que des filles et a toujours mangé beaucoup beaucoup de yahourts. Et moi j’adore ça (j’en mange jusqu’à 4 par jour)… Je ne sais pas si ça joue… Mais bon.
Autrement, il y a le calcul par rapport à ton cycle : il vaut mieux essayer de faire bébé les jours fertiles quelques jours avant l’ovulation. Exemple, si tu ovules le Jour J, il vaut mieux faire l’amour à J-4 et J-3 et pas après. Pourquoi? Car les spermatozoides filles sont plus résistants mais moins rapides alors que les spermatozoides garçons sont plus rapides (comme l’explique Claire ci-dessus) . Comme dans ce cas de figure, ils vont devoir attendre dans la matrice avant que l’ovule ne soit libérée, NORMALEMENT, les spermatozoides filles ont plus de chance de rester que les mecs.
Je t’embrasse fort et croise les doigts pour toi, le jour où petit 2 devient un projet très concret.
( Je t’enverrai mon régime yahourt si tu veux : pas compliqué : du yahourt à tous les repas et un grand verre de lait par jour! ;-)).

le 25/01/2017 à 08h50 | Répondre

Hermy

Je retiens le conseil du yaourt, j’en mange déjà pas mal mais je vais peut être faire comme toi et passer à 4 par jour !!!
Je connais la théorie sur le calin avant la date d’ovulation et l’acidité du vagin. Je vais essayer de mettre toutes les chances de mon côté pour que bb2 soit une fille !!!

le 26/01/2017 à 10h24 | Répondre

Chaperon Rouge

Comme charlotte j aurai parié sur la science et les compétences des zozos males et femelles… Mais bon ça cest a condition de savoir exactement QUAND tu ovules!
Ici on m avait annoncé depuis toujours un garçon comme premier enfant. Je my étais faite (ma nounou est une sorcière), l avait annoncé a mon mari quand on avait commencé a parler d’une famille. Mais Mr Loup a l esprit de contradiction et il avait DÉCIDÉ que ce serait une fille. Finalement, il a fallut que la science sen mele (rendant caducs les prédictions des calendriers lunaires et chinois) nous laissant le temps de trouver les prénoms pour fille ou garçon (et même jumelles jumeaux etc). Puis une fois la petite graine bien plantée, on était décidés a l avoir, cette petite fille. Je le sentais au plus profond, le pendule l avait prédit (fille fille et garçon pour l’avenir, on verra si ça se tient!) et tout le monde me le disait. Quand a l écho la sage femme a joué aux devinettes et que mon mari a dit « ca cest une fille », on a souri comme deux idiots.. Et on s’est dépêché daller acheter un petit ensemble très neutre pour l annoncer ai monde entier! La Lueur comble toutes nos attentes et projections, elle porte le poids d’un prénom plein d histoires mais s’y « plie » a merveille… Alors pour la suite, quimporte, pourvu que la maison soit pleine de cris, de rires et de pieds nus qui se poursuivent!

le 25/01/2017 à 17h04 | Répondre

Hermy

Hihihi c’est trop mignon ton histoire !!! ^^

le 26/01/2017 à 10h26 | Répondre

Elodie

Le régime du Dr Papa a de bons résultats si on le suit à la lettre et au moins 3 mois avant la conception ce qui est contraignant 😉
Mon mari ayant déjà 2 filles, il veut un petit mec, j’ai fait le régime et je suis à 12 sa, je viendrai vous dire si ça a fonctionné 😉

le 25/01/2017 à 22h54 | Répondre

Hermy

C’est bon je suis encore dans le timing pour le faire !!! Bon après j’ai l’impression que Miss Pop a fait ce régime et que pour elle cela n’a pas fonctionné.

le 26/01/2017 à 10h27 | Répondre

Miss Pop

Oui, j’ai fait le régime très difficile (j’ai dû annuler des invitations, je mangeais sans plaisir et perdu du poids), bu 1L de lait par jour, j’ai pris des compléments calcium, magnésium, j’ai suivi le calendrier chinois (je suis superstitieuse!!), j’ai calculé mes jours d’ovulation (ce bébé a été conçu à j-3) je me lavais avec un savon qui acidifie la flore…j’étais obsédée par cette petite fille et je ne pensais qu’à ça, à passer des heures sur internet pour trouver des astuces et lire des forums. Bref, j’ai fait TOUTES les méthodes trouvées ça et là. Alors l’annonce du garçon a été très très dure à accepter, et ça l’est toujours…mais rien ne t’empêche d’essayer le régime. Le Dr Papa a dit qu’il marche à 90%. Je dois faire partie des 10% pour qui ça n’a pas marché…

le 26/01/2017 à 11h32 | Répondre

Violette Milka

T’inquiète pas Miss Pop. Je suis sur que même si c’est un garçon ton bébé sa ne vas pax t’empêcher de l’aimer de tout ton cœur.
En tout cas Hermy merci pour ce belle article très émouvant.

le 26/01/2017 à 11h45 | Répondre

Elodie

coucou les filles,
Ben je viens vous annoncer que pour nous ça a fonctionné, c’est bien un petit gars qui va nous rejoindre dans quelques semaines 😉

le 19/05/2017 à 23h32 | Répondre

Hermy

C’est vraiment super ! Contente que ton souhait se soit réalisé.

le 21/05/2017 à 12h25 | Répondre

magnificial

Hello,

J’avais envie de témoigner, car ce sujet me parle (beaucoup). J’ai 3 enfants… La déception a été à son maximum quand j’ai su à ma dernière grossesse que c’était un 3e garçon : le hasard, la nature, le monde auraient dû me donner AU MOINS une fille sur ces 3 !
Le jour où mon mari a sorti la blague :  » On va faire une équipe de foot.  » a été un vrai détonateur. Je me suis mise à pleurer en continu, je m’étais jusqu’alors retenue parce que ça ne se fait pas d’être déçu pour une histoire de fille ou de garçon. On les éduque et on doit les aimer pareil, non ?

Je ne pense pas rétrospectivement que j’aurais fait en sorte d’influencer le sexe du bébé, d’une part parce que je ne crois pas spécialement à ces histoires de lune ou de régime ; d’autre part, être focalisé sur un sexe plutôt qu’un autre implique qu’il y a un problème…
Oui, j’ai fait le deuil d’avoir une fille, et surtout j’ai dû réfléchir aux raisons de cette préférence pour accepter sa non-existence. J’ai une relation désastreuse avec ma mère. Avoir une fille m’aurait permis de faire différemment d’elle, faire mieux que ma mère, je voulais réparer tous les torts qu’elle m’a fait subir, donner confiance et courage à cette fille, ce que moi je n’ai pas eu… Il y a cette idée de transmission particulière, d’une mère à sa fille, que je voulais connaître.
Tant pis, tant mieux que cela ne se fasse pas.

Affirmer que ça ne me fait plus rien quand je vois une famille avec une fille serait mentir, mais ça va beaucoup mieux aujourd’hui. Les relations avec mes fils sont enrichissantes, ils sont formidables, je les aime tels qu’ils sont, sans regrets. Je veux profiter de ce que j’ai plutôt que de me lamenter sur ce que je n’ai pas, et n’aurai jamais…

le 31/01/2017 à 14h41 | Répondre

Hermy

Je te remercie beaucoup pour ton témoignage. J’aime beaucoup ta dernière phrase. ^^
Je crois que je l’ai déjà dit dans un précédent commentaire mais pour le coup, je m’entend très bien avec ma mère donc je ne pense pas que cela soit la raison de cette envie mais il faudra peut être que je creuse.

le 31/01/2017 à 18h29 | Répondre

AnneCha

Alors ça c’est vraiment hallucinant, j’aurais pu écrire exactement le même article avec les mêmes termes et le même ressenti… juste en remplaçant fille par garçon ! Ma fille n’a que 8 mois et nb2 n’est pas à l’ordre du jour même rien que de penser que je pourrais n’avoir que 2 filles ca me met une boule au ventre… ça fait vraiment mère indigne de penser et surtout d’oser le dire alors merci pour ton témoignage qui déculpabilise!

le 03/02/2017 à 22h15 | Répondre

Hermy

Merci beaucoup pour ton commentaire. J’espère que tous les commentaires positifs que tu as pu lire sur mon article, te montreront que tu n’es pas seule dans ce cas (peu importe si c’est fille ou garçon).

le 04/02/2017 à 10h19 | Répondre

Coq'

Merci pour cet article et tous ces commentaires, ça me permet de voir que je ne suis pas seule…

Quand je suis tombée enceinte, je disais à qui voulait l’entendre que l’un ou l’autre, peu importe ! J’y croyais vraiment. Je n’ai donc pas bien compris à l’annonce d’un garçon… Une semaine plus tard j’ai commencé à pleurer. Ça a été mieux avec la naissance, il a l’air si parfait ce petit bout de chou ! Mais il a bientôt 8 mois et en fait je n’arrive toujours pas à me faire à l’idée que je n’ai pas de fille, et que certainement je n’en aurai jamais. Un deuxième enfant nous semble complètement impossible. Je n’arrive déjà pas à m’occuper de mon fils correctement, alors un deuxième bébé… Ce deuil me semble impossible à faire. Je ne savais pas avant de devenir parent qu’on pouvait être aussi malheureuse en étant maman.

le 05/04/2017 à 14h59 | Répondre

Miss Pop

Ne reste pas dans cet état!! Va voir un psy pour comprendre ce mal être et ce désir de fille!!!! Moi j’y suis allée, et ça m’a permis de comprendre pourquoi je voulais tellement une fille et pourquoi (d’après la psy) je n’en aurai peut être jamais si je ne me « soigne » pas d’abord.
C’est très dur de ne pas avoir la famille qu’on rêvait d’avoir. Encore maintenant, même si j’adore mes 2 garçons, je ne peux accepter l’idée de ne pas avoir de fille mais j’y travaille.
Va voir un psy!! Demande à ta maternité, un psy qui est spécialisé dans les déprimes suite aux accouchements etc…

le 06/04/2017 à 09h25 | Répondre

Coq'

Je vois une psy depuis quelques semaines, sans aucun résultat pour l’instant. Je me dis que ces choses-là prennent du temps… J’ai par moi-même identifié beaucoup de choses mais ça ne m’aide pas à guérir…

le 06/04/2017 à 19h49 | Répondre

Hermy

Je te remercie pour ton commentaire. J’avoue que je ne sais pas trop quoi te dire parce que j’ai vraiment l’impression que cela t’atteint encore plus que moi. Malgré ma frustration je me sens très épanouie dans mon rôle de maman (même si les début ont été difficiles). J’espère que toi aussi tu vas découvrir cet épanouissement.

le 05/04/2017 à 21h05 | Répondre

Opaline

Bonjour,

Je me reconnais complètement dans ton article.
Sauf que moi j’ai eu ma fille. En 2004, pour notre 1er bébé on souhaitait vraiment une fille tous les 2 et on était trop heureux.
Pour le 2em qui est arrivé 4 ans après je n avais pas de préférence et nous avons eu un garçon.
On était heureux, le choix du roi.
Mais voilà, j ai 2 soeurs et 1 frère et j ai toujours voulu 4 enfants et au moins 2 filles. En effet avec mes soeurs on est super proches et j ai toujours étais attirée par les petites filles.
J avais mis de cote ce desir en me disant qu on avait le temps. Et surtout j attendais une opportunite professionnelle qui a tardee a arriver.
Donc 5 ans apres bebe 2, j ai reparle de bebe 3 a mon homme sauf que lui n en avait plus du tout envie…
Bien sur ce serait le dernier vu notre age j avais fait une croix sur bébé 4 mais je ne pouvais pas m arrêter à 2, mes enfants étaient grand et j avais vraiment envie d un troisième enfin d’une troisième.
Entre mon angoisse d avoir un garçon et le temps de le decider, on s est finalement lance 1 an apres.
Et quand à l écho du 3em mois on m à anonce un garçon j étais effondrée, j ai parcouru pendant 1 mois les forums sur les erreurs de diagnostic mais au 4eme mois ça a été confirmé, c était bien un garçon. A ce moment là, après avoir beaucoup pleure et culpabilise pour mon bébé, la seule chose qui m à fait accepter c est de me dire qu on fera un 4eme et que ce sera une fille. Après tout j en avais toujours voulu 4 et 7 ans de écart entre bébé 2 et bébé 3 c était trop , bébé 3 se sentirait seul.
Aujourd’hui j ai 37 ans et mon mari prend 43 ans dans quelques jours, et je me sens très mal.
Faire ou pas le 4em m obsede, je veux une fille, mais je ne supporterai pas d avoir un 3ème garçon et mon mari ne veut plus du tout et je le comprends on est plus si jeune…
Seulement en janvier j ai cru être enceinte en fait je n y étais pas mais ma soeur oui … Ça a emplifie encore plus mon désir.
Puis voyant que mon mari ne voudrai vraiment pas et apprenant que ma soeur attendait sûrement un garçon, j ai commencé doucement à accepter en me disant que nos fils n auraient que 2 ans d écart et qu on était quand même bien tous les 5.
Mais avant hier ma soeur m à annonce que en fait c’est une fille qu elle va avoir. Depuis je n’arrête pas de pleurer.je me déteste de ne pas être heureuse pour elle mais elle elle s en fichais du sexe et moi je suis encore plus perdue. Je vis très mal cette situation.
j aime plus que tout mes 3 enfants et je ne veux pas qu ils ressentent mon mal être.
Je ne sais plus quoi faire.

le 23/04/2017 à 11h06 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?