Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

La carte scolaire et moi


Publié le 6 septembre 2018 par Melimelanie

Oh toi parent tout jeune!

Toi pour qui la rentrée à l’école te parait loin!

Toi qui dévore des yeux ton tout petit tout neuf en te disant que tu aura bien le temps de te préoccuper de sa scolarité.

Ou à toi parent d’un peu plus grand!

Toi qui imagine que la recherche d’une nounou/crèche était un fardeau mais que la rentrée à l’école heureusement se passera comme un charme!

Rentre dans mon cauchemar de la …. CARTE SCOLAIRE!!!

Kézako?

Oui alors je t’entends d’ici me dire que effectivement si tu n’es pas encore confronté à la scolarité de la chair de ta chair la carte scolaire c’est pas forcément le truc que tu connais le mieux.

Pour résumer la carte scolaire c’est le système très intelligent mis en place pour que tu dépendes d’une école, non parce que c’est celle qui t’arrange le plus, mais parce que ça arrange le plus l’école de t’avoir toi.

Mais qu’est-ce qu’elle raconte Mélimélanie elle est devenue complètement folle, c’est quoi cette définition toute pourrie?

Malheureusement non, jeune padawan, ma définition n’est pas si nulle que ça! Sache que la carte scolaire n’est pas mise en place pour te faciliter la vie. Mais comme une explication par l’exemple vaut toujours mieux laisse moi te conter cette expérience d’une collègue.

Madame X habite une charmante ville constituée des quartiers A,B et C. La rue sur laquelle donne la maison de Madame X est la frontière entre les quartiers A et B. Un jour une école se construit en face de la maison de Madame X! Quelle aubaine pour elle qui a des enfants tout juste en âge d’être scolarisés! Mais… Tadada… C’est sans compter sur notre ennemi la carte scolaire qui a décidé que les enfants de Madame X dépendaient d’une des écoles du quartier A a 15 minutes de voiture et que seul les enfants des quartiers B et C ont le droit d’accéder à l’école en face de chez Madame X. Oui même ceux à l’autre bout du quartier C que ça n’arrange pas du tout.

Voilà la carte scolaire c’est ça…

Ma carte scolaire à moi

J’habite dans une charmante ville ou on ne manque pas d’écoles.

Nous avons la chance d’avoir pas moins de six écoles maternelles dont deux à moins de 5 minutes à pied de chez moi!

Quelle aubaine penses tu toi qui me lis!

Sauf que…

Sauf que j’ai la bonne idée d’habiter pile poil au niveau du découpage de zone. Dans un angle.

Les deux écoles à côté de chez moi ne sont donc pas pour moi.

Nous dépendons de celle qui est a 15 minutes à pied de chez nous (en durée de marche adulte sinon c’est pas drôle).

Holala Mélimélanie c’est bon quoi. Tu ne vas pas râler pour 10 minutes tu n’as qu’à prendre ta voiture.

Oui mais non… Prendre ma voiture oui bien sûr pas de problème. Sauf que: l’école est complètement enclavée avec des sens uniques partout. Et elle est a l’opposée de mon assistante maternelle chez qui je vais devoir déposer Petit Excité pendant encore deux ans.

J’en ai donc pour 15 minutes de voiture sans circulation. Et ça c’est sans compter la très grosse entreprise juste à côté de l’école dont je dépends et qui génère énormément de trafic au moment ou il faut déposer et récupérer son enfant.

Donc j’en ai bien pour 20/25 minutes de voiture tous les matins pour déposer mes enfants.

Oui d’accord on a bien compris. Mais si vraiment c’est si terrible que ça pourquoi tu ne demandes pas une dérogation?

Crédit photo : www_slon_pics (Creative commons)

Le cas de la dérogation

La dérogation c’est un peu comme la licorne vois-tu.

Tout le monde en parle mais dans le monde réelle ça n’existe pas.

Oui bon d’accord là j’exagère, un peu…

On a effectivement tout de suite demandé une dérogation quand on a reçu officiellement l’affectation pour la rentrée.

En tout et pour tout on a envoyé deux recommandés, un mail et passé plusieurs coups de fil. (On a même demandé un rendez-vous qui nous a été refusé).

On a rééxpliqué à chaque fois pour quelles raisons on faisait cette demande.

Lors de la première commission courant mai on nous a refusé la dérogation.

De nouveau en juin lors d’une réunion plus « officieuse » la décision de ne pas nous accorder la dérogation pour le moment a été validée.

Il nous restait une ultime chance lors de la dernière commission prévue le 30 Août. (Oui c’est bien a 4 jours de la rentrée).

Et là… le GRAAL

Un lundi matin d’août, quelques jours avant la fameuse commission, je reçois un coup de fil.

Et là miracle! Ma dérogation est acceptée!!

Je vais pouvoir avoir une place dans l’école sur le chemin entre chez moi et chez mon assistante maternelle!

J’en aurai presque pleuré de joie au téléphone!

 

Alors très chère carte scolaire. Je sais qu’entre toi et moi ce n’est pas finie. Oui ma dérogation ne fonctionnera plus pour le CP et je devrais sûrement trouver de nouveau une solution dans trois ans.

Mais pour le moment je savoure ce moment.

J’ai ma dérogation.

En route pour la rentrée il me reste pleins de choses à préparer!

Et toi alors? Ta carte scolaire t’arrangeais ou tu t’es aussi retrouvée dans une situation compliquée?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

28   Commentaires Laisser un commentaire ?

Lil’ma

Ah la fameuse carte scolaire…nous nous y sommes heurtés également.
Dans un souci de mixité sociale, notre commune a décidé de manière arbitraire d’annexer UNE rue (donc la notre) du centre ville à la maternelle de la cité voisine (nous vivons dans le 93 pour précision)…
Loin de moi l’idée de m’opposer à cette démarche, au contraire, mais quand nous avons constaté le premier jour que nous avions été les seuls parents ou presque à « jouer le jeu » et à ne pas demander de dérogation, nous l’avons donc eu un peu mauvaise.
Aujourd’hui notre fille est en désormais en grande section, et en terme de mixité (à tous niveaux) il est quasi nul…
Nous sommes désabusés et nous comptons déménager l’annee prochaine pour changer de carte scolaire afin que nos filles aient accès à une vraie mixité…

le 06/09/2018 à 08h47 | Répondre

Marie B

OOOOH, comme je l’ai maudit cette carte scolaire!
J’habite juste en face d’un parc, au fond de ce parc une école vient d’etre construite.
MAIS…. toute ma rue dépend de ce parc SAUF mon immeuble.
Donc au lieu de traverser la rue et le parc (grosso modo 2 minutes à cloche pied) je devais aller dans une école à 15 minutes de voiture de chez moi.
Toutes les demandes de dérogations m’ont été refusée.
Alors comme 80% de mon immeuble, j’ai mis ma fille dans une école privée à 5 minutes de chez moi.

Apparemment la carte scolaire est faite pour « mixer les quartiers ». C’est joliment dit.
Mais le matin quand je dois déposer ma petite à la crèche puis ma grande à la maternelle puis me dépêcher d’aller au travail pour avoir une chance de pouvoir me garer, mes préoccupations sont assez loin de la mixité des quartiers.

le 06/09/2018 à 08h54 | Répondre

Alain

Du coup l’école privée est plus près ?

le 06/09/2018 à 11h48 | Répondre

Nala

Je me doute que ce système de carte scolaire n’est pas des plus logiques dans certains quartiers…

De notre côté, nous avons la chance d’habiter dans un petit village (ou gros bourg, cela reste à l’appréciation de chacun) qui ne compte qu’une seule école maternelle et une seule école primaire. Donc à moins de scolariser son enfant dans le privé, nous n’avons pas vraiment le choix 🙂
Heureusement les écoles restent sympas et surtout, à taille humaine pour la nouvelle (uniquement des classes en double niveau, avec 12 élèves pour le niveau de ma grande et 11 pour le niveau de ma cadette).

Ce qui posera problème sera l’année d’entrée au collège, qui se situe à 20 minutes en voiture – et du coup environ 10 de plus en car… En même temps mes filles se responsabiliseront mais je ne suis jamais rassurée de les savoir sur la route sans moi 🙁

le 06/09/2018 à 09h41 | Répondre

Aurélie

Et bien moi le découpage a lieu au milieu de mon immeuble ! Il y a 3 cages d’escaliers avec 3 numéro de rue différents, et 1 seule a le droit d’être affecté à l’école à l’école de l’autre côté de la rue. Pas la mienne bien sûr 🙁

le 06/09/2018 à 09h54 | Répondre

Banane

Chez nous, village composé de 2 bourgades, avec chacune une maternelle et une élémentaire. Donc pas de problème de carte scolaire mais d’autres conséquences : notre dernier par exemple, est d’une année où il y 26 enfants. Il fera donc toute sa scolarité avec les mêmes 26 enfants. Ca a ces avantages et ces inconvénients. 🙂

Par contre, pour le collège, tous les ans on voit ré-apparaître la menace d’un changement de carte scolaire, car celui dont on dépend est plutôt pas mal (mais à 35-40 minutes de bus) et celui de la ville d’à côté est très très en dessous du niveau. Alors tous les ans, les parents de CM2 croisent les doigts et se renseignent sur l’enseignement privé.

Dans la liste des inconvénients du petit village, il y aussi les maîtresses indéboulonnables même si elles sont… spéciales : j’ai entendu ce matin des mamans parler de changer leurs enfants d’école en cours d’année si ça ne se passait pas bien. Comme quoi, même sans carte, on peut avoir de belles prises de têtes.

le 06/09/2018 à 10h30 | Répondre

Melimelanie

C’est sur que s’il n’y a qu’une seule école il n’y a pas vraiment de raison d’avoir une carte scolaire :-). après pour ce qui est de la classe de 26 toute sa scolarité il y a du positif et du négatif c’est sur… Mais ici même s’il y a 2 classes et non 1 il fera toute sa scolarité avec les mêmes enfants aussi à quelques variations près…

Pour ce qui est des maîtresses « indéboulonnables » ce n’est pas spécifique aux petites villes. C’est plus lié à leur statut et à l’éducation nationale.

le 06/09/2018 à 15h18 | Répondre

Madame Vélo

Ici on a de la chance, parce qu’au lieu d’avoir une carte scolaire (qui impose une école), il y a des écoles à périmètres (les habitants de telle rue ont le droit d’aller dans telle école), et d’autres sans périmètres. Le périmètre de l’école qui nous intéressait en terme de trajets s’arrête aux numéros paires de notre rue… nous habitons à un numéro impaire ! Mais du coup nous avons pu choisir une école, un tout petit peu plus loin, sans périmètre et qui est très bien. Si une carte scolaire nous avait été imposée, on aurait dû le mettre dans une école REP+ …
Bon sinon, désolée de le suggérer, mais tu as toujours la solution du vélo pour éviter la trop longue marche à pied et le stationnement voiture impossible à l’école 🙂

le 06/09/2018 à 11h03 | Répondre

Alain

C’est un souci les écoles rep+ ?

le 06/09/2018 à 11h49 | Répondre

Melimelanie

C’est bien le principe de périmètre!

Et pour le vélo je ris.. tu ne m’as encore jamais vu sur un vélo c’est pour ça que tu proposes ça 😉

le 06/09/2018 à 15h04 | Répondre

Galeopsis

Oooh merci pour ton article, je me sens moins seule !
Quand on a acheté notre maison, on se disait « trop bien, il y a une école juste à côté ! ». Mais, note pour plus tard : quand on achète une maison, il faut aussi penser à regarder la carte scolaire ! parce que comme toi, on dépend en fait d’une école super loin (et super nulle…).
L’absurdité va même plus loin : l’école juste à côté est constituée d’une école maternelle et d’une école élémentaire (jusque là, très classique) : la carte scolaire fait qu’on dépend de l’école maternelle juste à côté (mais de toute façon, la nounou numero2 est super loin) mais de l’école primaire super loin (quand numero2 sera à l’école maternelle juste à côté). Youhou ça c’est du découpage intelligent !

Mais merci pour ton article, parce qu’en plus de me sentir moins seule, j’ai aussi appris qu’il ne fallait pas baisser les bras à la première dérogation refusée et que ça vaut le coup de faire plusieurs demandes (comment as-tu appris qu’il y avait plusieurs commissions ?!).

le 06/09/2018 à 11h13 | Répondre

Melimelanie

Ha oui toi ils ont fait fort… Réussir à ne pas avoir la même affectation pour la maternelle et le primaire alors que l’école fait les deux c’est merveilleux… Après (ça aussi c’est pas le truc le plus logique du monde) le cycle primaire est complètement décorrélé du cycle maternelle. Avoir un enfant en primaire dans une école ne te permet pas de justifier à ce que l’enfant qui suis aille dans la maternelle de l’école… Tout est fait pour arranger les parents.

le 06/09/2018 à 15h03 | Répondre

Folie douce

C’est sûr que c’est un point important la carte scolaire…à tel point que quand on cherchait une maison (bien avant d’être en projet bébé donc) on regardait à chaque fois sur le site de la ville à quelle école elle était affectée (ayant pas mal de proches dans l’éducation nationale on avait été prévenus). Maintenant il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour que ça ne change pas d’ici que notre princesse aille à l’école…j’avoue que ça me paraît loiiiiin alors que c’est dans 2 ans!
Après je comprends bien la volonté de mixité sociale et tout ça mais il faudrait que ça tienne aussi compte des paramètres pratiques pour les familles. Envoyer un enfant dans une école avec un trajet d’une demi-heure en voiture alors qu’il y en a une à 5 min à pieds, il y a de quoi rendre les parents fous et puis merci pour l’impact écologique en plus ! Heureusement que vous avez obtenu une dérogation (je dois dire que je ne vois pas bien pourquoi on vous l’a refusé à la base?) et…bonne première rentrée 😉

le 06/09/2018 à 12h41 | Répondre

Lucie

« Après je comprends bien la volonté de mixité sociale et tout ça mais il faudrait que ça tienne aussi compte des paramètres pratiques pour les familles. »
Je comprends bien que ça doit être vraiment pénible et frustrant comme situation!
Mais en même temps il est impossible de tenir compte des paramètres pratiques pour des millions de famille, qui ont toutes une bonne raison de vouloir ci plutôt que ça…

le 06/09/2018 à 13h34 | Répondre

Melimelanie

On ne peut pas « tenir compte des paramètres pratiques pour des millions de famille, qui ont toutes une bonne raison de vouloir ci plutôt que ça » mais en revanche en affectant les enfants à l’école la plus proche on limite quand même les risques…

le 06/09/2018 à 14h55 | Répondre

Folie douce

Oui bien entendu je ne parlais pas des paramètres pratiques individuels genre adresse de la nounou, du travail des parents ou autre critère personnel que les mairies ne peuvent pas connaître. Pour ce genre de paramètres (qui peuvent aussi poser problème) il y a justement les demandes de dérogation. Mais le trajet domicile/école c’est quand même le critère de base enfin ça devrait l’être du moins. Encore si une famille est à 3 min d’une école A et à 5 min d’une école B ça ne change pas grand chose que l’enfant soit envoyé dans la 2e. Mais si dans la même situation on envoie l’enfant dans une école C à 20 min à pied c’est vraiment ne pas tenir compte des aspects pratiques ! C’est évident que beaucoup de familles dans ce genre de cas vont demander des dérogations ou partir vers l’enseignement privé et la mixité sociale sera encore un échec. Et puis c’est encourager l’utilisation de la voiture alors que les villes devraient justement faire le contraire et avoir comme priorité de baisser les émissions de pollution.

le 06/09/2018 à 15h01 | Répondre

Folie douce

Oups je n’avais pas vu que Melimelanie avait répondu quand j’ai envoyé ma réponse…du coup ça fait un peu répétitif désolée!

le 06/09/2018 à 15h07 | Répondre

Melimelanie

Oui effectivement le principe de mixité sociale est bien. Mais il a ses limites je trouve. typiquement dans ma ville on accueille dans une des écoles des enfants de la ville d’à côté pour la mixité sociale… Déjà ça doit bien casser les pieds aux parents de la ville d’à côté de venir aussi loin mais en plus ça nous empêche nous habitant de la ville d’accéder à cette école car les classes sont surchargés… Enfin bon..

le 06/09/2018 à 14h53 | Répondre

Miss Chat

Mais j’hallucine sur ces découpages !!! Je pensais (naïvement, visiblement) que chaque établissement était le point central de chaque zone et que le découpage se faisait en terme de distance maximale (exemple 2km autour de l’école).
Bon du coup, désolée mais je ris toute seule :’)
Blague à part, je n’apprécierais pas du tout de ne pas pouvoir choisir librement mon école !

le 06/09/2018 à 13h24 | Répondre

Melimelanie

Tu as vu comme elle est belle ma carte scolaire :-D. Non le découpage n’est pas en terme de distance et c’est bien malheureux.

le 06/09/2018 à 14h50 | Répondre

Mme Espoir

Ce que tu me dis m’inquiète. Nous venons d’acheter et je me suis dit, ravie « oh, le joli chemin tout vert et fleuri pour aller à l’école à moins de 5 minutes à pied ! » Mais visiblement il va falloir que je me renseigne plus avant…

le 06/09/2018 à 15h29 | Répondre

Jess (voir son site)

ahlala tellement de débats pourraient être lancés là entre le fait que la carte scolaire n’existe que par besoin de mixité sociale, le fait que tout découpage fera forcément des malheureux aux frontières – il n’y a qu’à regarder les frontières de pays ou les gens qui sont aux limites des tranches d’impots, la question de savoir à quel point le rôle de l’école est d’arranger les parents, les critères souvent bien obscurs pour avoir le droit à une dérogation, le droit qu’a chacun d’au final ne pas mettre son enfant à l’ecole publique etc. etc.
Je n’ai pas le courage et puis bon je suis contente pour vous que ça se termine bien mais c’est vraiment un sujet compliqué

le 06/09/2018 à 13h46 | Répondre

Melimelanie

Plus qu’arranger les parents ce qui m’a le plus embêté était le rythme que j’allais devoir imposer à mes enfants. Je n’ai pas fait ça que pour convenance personnelle. J’ai un travail avec des horaires étendus. Mon fils fréquente la garderie matin et soir et a déjà des grosses journées. Pouvoir lui faire gagner 20 a 30 minutes de garderie ne me paraissait pas négligeable pour un petit bout de même pas 3 ans.
Oui forcément il y a toujours des malheureux aux frontières. Mais il y a toujours moyen de s’arranger pour que ces frontières ne soient pas complètement incohérente.

le 06/09/2018 à 14h47 | Répondre

Walter

Question pour ceux qui ont obtenu plus haut une dérogation. Et si l’école plus pratique pour vous mais dont ne vous dépendiez pas avait une moins bonne réputation genre en Zep, auriez-vous demandé une dérogation scolaire ?

le 06/09/2018 à 14h05 | Répondre

Melimelanie

Je peux répondre pour mon cas: l’école que j’ai demandé en dérogation et que j’ai eu à moins bonne réputation que celle de mon secteur. La grosse entreprise juste à côté de l’école draine une population aisée qui mettent leurs enfants dans cette école (ce qui est forcément arrangeant quand on travaille à même pas 5 minutes à pied).

le 06/09/2018 à 14h43 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

Je me souviens que dans la petite ville y avait deux collèges. Un collège craignos et un collègue chicos. Les zones étaient séparées par une voie de chemin de fer. Je vous dis pas les stratagèmes employés par les parents pour faire passer leur chérubin de l’autre côté de la barrière: grand mère chez qui on va manger le midi, adresse chez un proche qui vivait du bon côté etc etc. Certains même déménageaient !

le 06/09/2018 à 15h30 | Répondre

Doupiou

Ici c’est une école composée de 4 classes (PS+MS, MS+GS, CP+CE1 et CE1+CE2) et le reste de la scolarité se fait dans l’école de la commune d’à côté (qui est tout aussi petite)…
Bref, ici la carte scolaire n’existe pas tout simplement, je suis bien loin de tes problématiques !!

le 06/09/2018 à 16h52 | Répondre

Weena (voir son site)

Finalement, j’aime mon bled de campagne …
Outre le fait qu’il y ai de la place pour les TPS (#sauvonsdesclasses), il n’y que une maternelle un primaire et un collège (avec un choix privé/public pour chaque). Et j’avoue, nous on a juste choisi la plus près 😉
En plus, pour le public, les 3 établissements font le coin d’une même place, avec en plus la crèche, le pied pour déposer tout le monde 😊

le 06/09/2018 à 19h16 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?