Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

La grossesse, sex-appeal


Publié le 27 février 2017 par Madame Vélo

Aujourd’hui je vais te parler d’un sujet plutôt intime.

Car sur le sujet, il y a le discours ambiant et puis il y a la réalité. Et cette réalité elle peut être mieux que le discours ambiant, mais elle peut aussi être moins bien. Dans ce cas ce n’est pas toujours bien vécu par les deux membres du couple et ça reste très tabou.

Le discours ambiant

Lorsque, pour ma première grossesse, je me suis mise à lire absolument tout ce qui existait sur le net et sur papier à propos de la grossesse, de la femme enceinte et du tout jeune bébé, j’ai eu l’occasion de lire des articles qui disaient à peu près cela :

  • Au premier trimestre la femme enceinte peut perdre un peu de libido, notamment liée au fait d’être nauséeuse.
  • Au deuxième trimestre la femme enceinte connaît un regain d’énergie générale ainsi qu’une libido en flèche. Elle se sent « désirable et sexy », « le plaisir est décuplé ». Le fait que le ventre ne soit pas encore trop imposant permet de faire des galipettes sans trop de soucis et le couple vit le parfait amour sous la couette.
  • Quand le ventre devient imposant, la femme enceinte peut trouver facilement le kamasutra de la femme enceinte pour l’aider à trouver les bonnes positions qui continueront de donner du plaisir aux deux membres du couple.
  • C’est plus souvent l’homme qui ne veut plus faire l’amour à sa femme de peur de faire mal à l’enfant qu’elle porte, ou par pudeur vis-à-vis de ce corps qui abrite la vie, ou déstabilisé par ce corps qui change sous ses yeux, ou autres raisons.

Bref, globalement, la femme enceinte est censée être épanouie sexuellement. Et même, « le sexe pendant la grossesse, c’est tout bénef » ! Et au pire, si ça ne va pas si bien que ça, c’est de la faute de l’homme (pour une fois !).

(Ce qui est cité entre guillemets est tiré de sites internet maternité bien connus).

Crédit photo (Creative commons) : niekverlaan

Dans les faits

Dans la réalité, et pour en avoir parlé avec plusieurs copines, oui, en effet, cela se passe parfois (souvent ?) comme ça. Il y a un regain de libido, les sensations sont nouvelles et décuplées, les désirs insatiables, et le futur papa a du mal à suivre (psychologiquement et physiquement !).

Mais pour moi les choses ne se sont pas du tout passées comme ça !

Au cours de ma première grossesse je me suis posée plein de questions, je ne comprenais pas ce qu’il se passait, je m’en voulais d’imposer à mon mari de longues périodes d’abstinence, je me croyais seule et je culpabilisais. Et puis j’ai découvert que non, je ne suis pas la seule, et que d’autres, comme moi, ne sont pas épanouies sexuellement pendant leur grossesse.

Alors, si ça peut te rassurer (ou t’affoler, mais ce n’est pas mon but hein !) :

  • Oui c’est possible de perdre complètement sa libido pendant la grossesse. Ou de n’avoir que 3 à 4 semaines de regain de désir sexuel.
  • Oui c’est possible que son conjoint soit complètement subjugué par les nouvelles formes de sa femme et qu’il la trouve vraiment belle et désirable pendant sa grossesse.
  • Oui c’est possible d’être teeeeeellement fatiguée que le sexe soit la dernière de ses préoccupations.
  • Oui les modifications sur cette zone-là, et notamment toutes les tensions sur le périnée, peuvent modifier les sensations.
  • Et non, ça ne sert à rien de culpabiliser vis-à-vis de son conjoint. Mais bon, je culpabilise quand même ! Mon mari est formidable et me comprend tout à fait, mais n’empêche que je sais qu’il en souffre et je m’en veux.
  • Mais aussi, oui, une fois passé l’accouchement, les suites de couche, l’éventuel bouleversement hormonal dû à l’allaitement, la fatigue des premières semaines, alors oui, la libido revient ! Et ça peut parfois être même mieux qu’avant…

Mon propos n’est pas du tout d’affoler les femmes qui n’ont pas encore connu de grossesse, car après tout chacune est différente et on ne peut jamais savoir ce qui nous attend. Mais j’ai été tellement rassurée quand j’ai appris que je n’étais pas la seule à vivre ça que je voulais témoigner pour celles qui se posent des questions, s’inquiètent, et culpabilisent en lisant des articles sur le sujet. Je le perçois maintenant vraiment comme un « symptôme de grossesse », au même titre que les nausées ou les vergetures, puisque je sais aussi maintenant que ce n’est que passager. D’ailleurs la rééducation du périnée peut aussi faire des miracles de ce côté-là : au final c’est un mal pour un bien !

Mes conseils, si cela vous arrive (car finalement on est deux à vivre la situation !) c’est :

  • La patience : c’est un passage difficile, mais ça reviendra.
  • La communication : pas facile de savoir ce que l’autre ressent si on n’en discute pas. Et nous savons tous que la frustration dans un couple n’est bonne pour personne. Expliquez-vous l’un l’autre vos ressentis, vos manques, vos inquiétudes, vos attentes. Et éventuellement trouvez des solutions qui pourraient convenir à chacun.

Si ce sujet t’intéresse, je pourrais te parler une prochaine fois de la reprise de la vie sexuelle après l’accouchement !

 

Et pour vous, ça s’est passé comment ? T’attendais-tu à des changements de ce type pendant ta grossesse ? Ou au contraire tu as vécu une période de plénitude ?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

26   Commentaires Laisser un commentaire ?

Marie B

De mon côté, mon mari est incapable de me toucher dès que le bidou est sorti. Et c’est loin d’être le seul homme qui est mal à l’aise avec l’idée de faire l’amour à une femme qui abrite un bébé…

le 27/02/2017 à 07h09 | Répondre

Madame Vélo

C’est effectivement une situation qui a l’air très répandue, et depuis l’écriture de cet article je me suis rendue compte que certaines futures maman souffraient aussi de cette situation.

le 28/02/2017 à 13h21 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Merci pour cet article sur un sujet un peu tabou ! Comme toi je ne me retrouve pas du tout dans les descriptions de ces articles et en plus mon mari a aussi beaucoup de mal dès les premières semaines avec mon corps « deux en un ». Au moins nous sommes sur la même longueur d’ondes mais lors de ma première grossesse comme toi je me suis posée beaucoup de questions et j’ai culpabilisé que nous ne soyons pas « normaux ». Mais comme toi quelques semaines après l’accouchement tout est rentré dans l’ordre alors pas de quoi s’inquiéter finalement. Il n’y a pas de règles 🙂 .

le 27/02/2017 à 07h49 | Répondre

Madame Vélo

Non il n’y a pas de règles ! Mais je trouve ça important de savoir que ce n’est que passager, car on a vite fait de s’inquiéter, surtout quand ça dure 9 mois !

le 28/02/2017 à 13h22 | Répondre

Chaperon Rouge

Alooooors…. Ici le sexé, cest sacré quand meme… Mais avec un parcours PMA, j avoue qu au début on a limité la chose : Peur idiote que l embryon se décroche! (c’est une forme de sport après tout…). Et en effet j étais épuisée tt le temps. Mais rapidement monsieur loup a aimé mes courbes (et de façon générale, j étais très épanouie dans ma grossesse et très fière de mon corps. Ca aide!) donc il ne faisait pas partie de la catégorie « eurk, je refuse de me taper ma femme enceinte ». Le tout a été de trouver le bon créneau chaque fois parce que j étais au lit très très tot. Le plus dur pour nous ça a été les suites de couche en fait. Je me sentais pas « bien remise » et j avais l’impression qu’une aiguille me transpercait en un flash de douleur aigu mais bref. Aujourd’hui je suis incapable de me rappeler au bout de combien de temps on a pu reprendre notre « rythme normal » mais c’est presque ce qui m effraie le plus pour bb2!

le 27/02/2017 à 08h00 | Répondre

Madame Vélo

La reprise du sexe après l’accouchement n’est pas banal non plus, et ça ne coule pas de source pour tout le monde ! J’ai presque eu l’impression de revivre ma 1ère fois !

le 28/02/2017 à 13h23 | Répondre

Doupiou

Chez nous c’était ceinture dès que mon bidou à commencé à s’arrondir (soit dès le 2ème mois). Mes nouvelles formes bloquaient mon mari. Et ceci-dit, je ne me sentais pas particulièrement sexy non plus. C’était donc une abstinence partagée !
Par contre pour les suites de couches, le premier câlin était très rapide : 3 semaines après la naissance. Un avantage de la césarienne, je n’étais pas fragilisée de mon intimité et nous avons pu reprendre une vie sexuelle épanouie très vite !

le 27/02/2017 à 08h26 | Répondre

Madame Vélo

Quand c’est partagé j’imagine que la situation est mieux vécu. Ah oui j’avais pas pensé à cet « avantage » de la césarienne !

le 28/02/2017 à 13h28 | Répondre

Aliénor

Ça fait plaisir de lire un article comme ça, je suis pas la seule ! C’est est dur de pas culpabiliser même quand le futur papa comprend, mais je pensais pas que ma libido serait aussi à plat.

le 27/02/2017 à 08h49 | Répondre

Madame Vélo

C’est vrai qu’on ne s’y attend pas à ce genre de symptôme ! T’inquiètes pas, ça va revenir 😉

le 28/02/2017 à 13h29 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Pour le coup, je me retrouve pas mal dans la première partie de ton article.
Le premier trimestre, j’étais tellement fatiguée et nauséeuse le soir, que je n’avais vraiment pas envie de faire quoique ce soit. J’ai beaucoup culpabilisé mais j’avais surtout peur que ce soit abstinence toute la grossesse.
Dès que j’ai retrouvé un peu d’entrain et que la fatigue m’a laissé tranquille, nous avons pu reprendre comme avant ou presque. Si je me trouve énorme au quotidien, dans l’intimité cela ne me gène pas et mon mari aime beaucoup les nouvelles formes.
La fin du second trimestre approchant, je me rends compte que cela va devenir plus compliqué. Mon ventre commence à me gêner au quotidien et dans l’intimité. Je ne peux plus bouger comme j’aimerais et la fatigue recommence à faire son apparition. Pour le moment, je n’appréhende pas trop les suites de couches mais c’est encore loin pour moi.

le 27/02/2017 à 08h53 | Répondre

Madame Vélo

C’est vrai qu’avec les nausées et la fatigue c’est dur d’avoir envie de faire quoi que ce soit !! Quant à la reprise après l’accouchement ça dépend tellement de l’accouchement en lui même que c’est pas possible de prévoir comment ça va se passer.

le 28/02/2017 à 13h31 | Répondre

EleoNat

Olala merci pour ton article. je n’en suis qu’à 6 sa, mais je culpabilise déjà, entre les nausées toute la journée et la fatigue, ma libido est à plat ! Mon mari comprend tout à fait et me dit d’arrêter de culpabiliser, mais bon. Je me rends compte que l’on a rien fait du tout depuis le fameux rapport gagnant :p En espérant que le second trimestre soit plus cool !

le 27/02/2017 à 09h15 | Répondre

Madame Vélo

Je te souhaite aussi un 2ème semestre plus cool !

le 28/02/2017 à 13h32 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Quel sujet intéressant…
Je pense qu’il y a autant de libido pendant la grossesse qu’il y a d’hommes et de femmes…
Ici mon homme a beaucoup de mal avec l’image de la femme enceinte. Il ne trouve pas ça beau, ne s’en cache pas et je le sais. Du coup sa libido n’a pas été au top pendant ma grossesse. Et pour tout te dire, la mienne non plus… Je n’avais vraiment aucune envie… Sûrement la faute à nos 15 mois d’essai et aux derniers rapports automatiques que nous avons eu!! En tout, si on l’a fait 3 fois pendant la grossesse c’est bien.
Par contre, aujourd’hui, même 1 an après on a du mal à revenir à notre rythme de croisière. Bon c’est vrai qu’on a jamais été des gros consommateurs mais bon, ça devient difficile et on essaie de faire des efforts. C’est dur de s’aimer et de ne pas réussir à se le montrer charnellement… Et je ne veux clairement pas qu’on s’y remette juste pour faire un deuxième. Comme l’idée est en train de germer, va falloir passer aux travaux pratiques!! 😉

le 27/02/2017 à 10h31 | Répondre

Madame Vélo

Je me rends compte avec vos commentaires que beaucoup d’hommes n’aiment pas faire l’amour à une femme enceinte !
La reprise après la naissance n’est pas toujours facile, surtout qu’il n’y a pas que le fait d’avoir accouché qui peut gêner un peu, mais aussi la fatigue, l’arrivée du bébé, la découverte d’un nouvel amour, la disponibilité de la maman, etc. Je vous souhaite de retrouver un rythme qui vous convienne à tous les 2 !

le 28/02/2017 à 13h40 | Répondre

Clette

ici trés gros vomissements au premier trimestre donc peu de rapports ( 1 tout les 15j environ). Puis 2iéme et 3ième trimestre au top du top. Mon mari n’a pas eu de soucis avec mes formes, mais une fois on a stoppé car bébé faisait la zumba dans mon ventre et impossible de continuer pour moi dans ces conditions.
Ah et une semaine avant d’accoucher mon col était ouvert, le gynéco avait touché la tête du bébé pendant le toucher vaginal et du coup mon mari a dit qu’il préférait ne pas faire de pénétration ( mais il y a d’autres moyens pour s’amuser ;)).
Ensuite 3 semaines après mon accouchement ( voie basse) on a repris une activité (là encore sans pénétration, fallait faire un état des lieux ^^ et se réapproprier ses sensations) et 6 semaines après l’accouchement premier rapport qui a fait quand même mal et qu’on a pas fait jusqu’au bout. on va reprendre petit à petit, pas de stress !
mais un article là dessus m’interesse bien !!!!

le 27/02/2017 à 10h44 | Répondre

Madame Vélo

J’essaierais de faire un article sur la suite alors 😉
C’est aussi quelque chose qui me gênait beaucoup, quand bébé bougeait dans mon ventre, impossible de me concentrer sur le reste !!

le 28/02/2017 à 13h41 | Répondre

Étoile (voir son site)

Merci pour cet article déculpabilisant 🙂 Mon mari ne pouvait tout simplement pas pendant ma grossesse; et non, il n’est pas allé voir ailleurs. Chaque couple est différent. Nous sommes peut-être « moins portés » sur la chose surtout depuis qu’on a un enfant (car nous sommes souvent fatigués), mais il y a tellement de marques d’affection entre nous que c’est une façon aussi physique d’une certaine manière de montrer qu’on s’aime 🙂 Nous avons appris à déculpabiliser avec le temps (ben oui, Est-ce qu’on s’aime vraiment si on ne ressent pas l’envie 3 fois par semaine comme dans les magazines ah, ah ?). On fonctionne juste ainsi… Du moment qu’on y trouve notre équilibre, c’est le plus important !

le 27/02/2017 à 10h48 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Merci pour ton commentaire, je me sens moins seule dans notre situation, des fois j’ai l’impression qu’on est pas normal! Mais ouf, on est pas tout seul ^^

le 27/02/2017 à 11h47 | Répondre

Madame Vélo

Oui l’important c’est de trouver un équilibre de couple ! Et ne pas lire les magazines qui disent n’importe quoi !! 😀

le 28/02/2017 à 13h42 | Répondre

Jubijoba

Merci de vos témoignages qui me font me sentir moins seule. Chez moi grosse libido quasi toute la grossesse,je me sentais belle et épanouie, mais mari incapable de me toucher à partir du moment où il a vu la première écho ! Ce n’était même pas une question de physique, mais psychologique. En plus de ça il n’était pas du tout investi dans ma grossesse, donc assez déprimant ! Heureusement depuis la naissance déblocage total, et ces longs mois d’abstinence ont même restauré la flamme d’antan. Par contre il m’a déjà prévenu que ça serait probablement pareil pour un deuxième,même si il est beaucoup plus à l’aise avec tout ce qui entoure grossesse et accouchement maintenant ! Du coup quand on relancera les essais bébé je sens qu’il faudra que j’en profite à fond !!

le 27/02/2017 à 12h05 | Répondre

Madame Vélo

Au moins tu sauras à quoi t’attendre !!! Et je te rassure, tu es loin d’être la seule dans ce cas là, j’en connais plusieurs qui doivent se reconnaître dans ta situation 😉

le 28/02/2017 à 13h44 | Répondre

Loutre

Merci pour ton article. Pour ma part je pense avoir eu un schéma de grossesse « sexuelle » assez classique comme le décrivent beaucoup les magazines. Ce qui me pèse réellement c’est l’après. J’ai allaité mon fils jusqu’à ses 7 mois et ça a été 7 longs mois de culpabilité vis à vis de mon mari. Je ne comprenais pas pourquoi je ne ressentais plus aucune envie. C’est un peu revenu depuis la fin de l’allaitement mais depuis la reprise de ma contraception j’ai à nouveau une libido inexistante. J’en souffre, je culpabilise de ne pas répondre aux envies de mon mari et je ne me sens plus femme. J’envisage l’utilisation d’une contraception non hormonale en espérant que les choses rentrent dans l’ordre car près d’un an après mon accouchement je ne me sens toujours pas maitresse de mon propre corps.

le 28/02/2017 à 11h49 | Répondre

Elodie

Merci pour cet article, je me disais justement qu’il serait chouette que quelqu’un en parle. Je trouve qu’on parle peu de sexualité aux femmes enceintes et j’ai choisi de commencer mon premier cours de préparation à l’accouchement par ce thème, ça étonne toujours mais au final les couples sont satisfaits qu’on aborde le sujet 😉
Ici, mon mari n’est pas du tout dégoûté par mon corps de femme enceinte, bien au contraire mais c’est vrai qu’au 1er trimestre entre les appréhensions (antécédent de fausse couche), la fatigue etc notre activité sexuelle était moins débordante qu’avant mais c’est rentré dans l’ordre assez vite. J’ai l’impression que l’envie est moins « spontanée » et que je dois plus être « mise en condition » plus « prendre le temps » et effectivement je me couche tôt donc trouver des créneaux 😉

Par contre, quand je n’ai pas envie de pénétration, je le dis et on trouve plein de chouettes moyens pour se faire plaisir 😉

le 28/02/2017 à 23h57 | Répondre

Madame D

J’arrive apres la bataille mais merci pour cet article. Autant j’ai pas eu de souci particulier avec ma première grossesse autant pour la seconde c’est libido zéro du début à la fin …

le 04/04/2017 à 02h40 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?