Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

La suite de notre parcours en néonatalogie : des progrès et un transfert.


Publié le 27 septembre 2018 par Madame Vanille

La réanimation néonatale c’est fini pour notre poulette, notre fille est transférée aujourd’hui en service de pédiatrie néonatale, à l’étage juste en dessous.

Sa nouvelle chambre est bien plus spacieuse, avec un lavabo/baignoire pour ses premiers bains, et toujours un grand tableau pour suivre ses progrès. Il y a tout le materiel nécessaire pour que je m’installe avec mon tire lait puis stériliser tous les accessoires. Nous allons être bien ici pendant les longues semaines qui vont suivre…

Les infirmières qui s’occuperont maintenant de la Petite sont tout aussi adorables que celle de réanimation.

Nous reprenons nos petites habitudes… Nous devenons de plus en plus autonomes avec notre fille. Nous faisons ses soins quasiment seuls : nous maîtrisons les changements de couches dans la couveuse, de capteurs, la mise en peau à peau sans s’enméler dans les fils, …

Crédit photo : Photo personnelle

Quelques jours plus tard, comme la Petite régule très bien sa température et que sa couveuse n’est plus chauffée. L’infirmière nous propose de lui donner son premier bain. Nous pourrons vérifier qu’elle régule toujours bien sa température après la baignade, en vue d’un passage en berceau. Nous sommes tout excités voir même un peu apeurés par cette étape mais tout se passe à merveille ! Ce fut un bain rapide mais que d’émotions !

Nous recommencerons cette chouette expérience tous les 3/4 jours en fonction de la température de la Petite.

Très vite après ça, la Petite quitte la couveuse pour passer en berceau chauffant. C’est l’occasion de lui mettre ses premiers vêtements. C’est avec beaucoup d’émotions que nous lui mettons son premier body en taille 42cm et son premier pyjama. Dans son berceau, nous l’emmitouflons dans une gigoteuse taille préma et une couverture polaire !

Crédit photo : Photo personnelle

Crédit photo : Photo personnelle

Autre nouveauté, dans ce service, les visites exceptionnelles de la famille peuvent être autorisées si le bébé va bien et si aucun bébé n’est malade dans le service. Ma mère qui est venue passer quelques jours à Paris pour nous aider dans notre quotidien, aura donc la chance de pouvoir rencontrer sa petite fille, une petite demi-heure. Un vrai bonheur de pouvoir présenter notre fille autrement qu’en photo.

Crédit photo : Photo personnelle

20 jours après la naissance de la Petite, il est temps pour Papa de retourner au travail. Notre petite routine change peu même si Chéri est très triste de ne plus pouvoir passer ses journées avec notre fille. Je continue de venir à l’hôpital vers 11h30 le matin mais seule, Papa nous rejoins vers 18h et nous repartons ensemble le soir vers 22h après le changements d’équipe et les derniers soins.

La Petite grossit bien, elle tête sur sa tétine pendant qu’on lui donne son lait dans la sonde gastrique afin qu’elle associe le fait de téter au remplissage de son estomac. A l’approche de ses 34 semaines, on parle de commencer les mises au sein pour qu’elle découvre doucement la succion au sein.

Le lendemain nous tentons donc une vraie tétée, elle se débrouille pas mal, je sens que ça pince un peu. Évidemment, elle ne mange rien mais selon son infirmière, c’est un très bon début !

Crédit photo : Photo personnelle

Nous avons trouvés notre rythme, chaque jour nous apporte son lot de nouveautés et de belles surprises. La petite fait tellement de progrès ! Même si chaque soir, il est de plus en plus difficile de la laisser à l’hôpital, son parcours sans embûches nous rends très confiants pour la suite.

Quand un matin, le 2 mai, juste après mon réveil,  mon téléphone sonne. C’est la pédiatre du service de néonat. Le stress m’envahie. Elle me rassure immédiatement, la Petite va très bien. Elle m’appelle car ils ont besoin d’une chambre dans le service et la Petite va être transférée dans un autre hôpital, de niveau 2. Son état ne nécessite plus d’être dans un hôpital avec une néonat de niveau 3. Je suis sous le choc, après 1 mois passé à Port Royal et tellement de progrès réalisés, nous sommes tout décontenancés de devoir changer nos habitudes. Par chance, il y a une place en service de néonat à l’hôpital St Joseph où je devais accoucher à l’origine. Au moins, les trajets maison-hôpital ne seront pas plus compliqués.

Je me prépare en 4e vitesse pour rejoindre l’hôpital au plus vite et être là avant que l’ambulance arrive et pouvoir ranger les affaires de la Petite. Son père qui était déjà parti au boulot nous rejoint lui aussi le plus vite possible. J’arrive à l’hôpital dans un état de stress pas possible, les infirmières me rassurent mais je suis morte de trouille… J’ai peur que le service soit moins bien, j’ai peur que la Petite soit moins encadrée, j’ai peur que les infirmières soient moins gentilles, j’ai peur du transport en ambulance, bref j’ai peur de tout !

Les ambulanciers arrivent avec un peu de retard, la Petite dort tranquillement dans son berceau. Ils sont avec une couveuse spéciale pour le transport des bébés, ils installent la petite dedans en branchant tous ses capteurs à un mini moniteur de voyage. Tout va très vite, en quelques minutes nous sommes hors de l’hôpital. Je monte avec la Petite dans l’ambulance et mon mari part avec toutes les affaires de la Petite en voiture et nous suit jusqu’à St Joseph. 

Crédit photo : Photo personnelle

Notre arrivée à St Joseph fut rude… très rude… Mais c’est une longue histoire alors je te la réserve pour une autre fois !
A bientôt pour la suite de nos aventures !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

7   Commentaires Laisser un commentaire ?

Nathalie

La photo avec ta maman m’a mis les larmes aux yeux !

le 27/09/2018 à 08h54 | Répondre

anne

Ton article est très émouvant, j’en ai les larmes aux yeux.

le 27/09/2018 à 09h43 | Répondre

Lisa

Très beau récit, très émouvant qui me rappelle à quel point les premiers jours et semaines avec un bébé né prématurément peuvent être suspendus, fragiles et extrêmement forts. J’ai hâte de connaître la suite de votre parcours avec votre « petite ».

le 27/09/2018 à 10h27 | Répondre

Nala

Je suis toujours épatée par la vitesse de récupération de nos bébés, cette envie de se battre que les plus fragiles déploient au quotidien. Ils parviennent à puiser une force en eux que la plupart d’entre nous seraient bien incapables de trouver…

Ta Petite est une championne en tout cas 🙂
Merci pour ce récit à la fois très émouvant et rempli d’espoir.

le 27/09/2018 à 12h13 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

C’est tellement de souvenirs qui me reviennent, la manière d’envelopper les bébés dans le berceau, le premier bain inoubliable… Mais que d’aventures, je ne savais pas que vous aviez du subir un transfert en plus !

le 27/09/2018 à 14h07 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

Quel courage ! Autant la petite que vous deux. Je comprends ton angoisse au coup de téléphone de la pédiatre …

le 28/09/2018 à 13h47 | Répondre

Louna

Ton récit est extrêmement émouvant, même lorsque l’on connaît la suite heureuse et sereine : merci pour ce partage si fort avec nous <3
Et je ne savais pas que vous aviez été à Saint Joseph : c'est là que j'ai accouché pour mes deux filles !

le 28/09/2018 à 15h47 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?