Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Se lancer dans une nouvelle aventure… ?


Publié le 4 février 2019 par Onedaymaybe

Depuis.. .toujours, il était clair pour mon mari comme pour moi que nous aurions plusieurs enfants. Nous venons de grandes familles, et même si tout n’y est pas toujours rose et pailleté, nous n’échangerions pas nos fratries pour tout l’or du monde !

Crédit photo : Flick – Ivan

Au départ, nous imaginions avoir trois enfants. Et puis… et puis aujourd’hui on ne sait plus. Nous avons commencé les essais « tardivement » au regard de l’horloge biologique; nous avons vécu une fausse couche; nous avons fait face dans notre famille à des deuils périnataux. Tout cela nous a un peu refroidi.

Et nous sommes devenus parents bien entendu ! Parents d’une petite fille merveilleuse, plutôt facile et agréable, qui est en bonne santé et qui nous apporte beaucoup de joie. Petite fille qui démarre en ce moment la période absolument merveilleuse du « Terrible two »…

Être parent, c’est une implication intense, quotidienne, et ça bouleverse beaucoup ton équilibre. Avant l’arrivée de Charlotte, nous en étions à plus de 9 ans de vie commune. Autant te dire que nous en avions prises de sacrées habitudes ! Nos amis et nos familles vivent loin, nous étions souvent sur les routes, parfois au débotté. Nous avons dû revoir notre copie avec la venue de notre fille ! La fatigue aussi est bien présente…

Nous construisons également nos vis d’adultes, de travailleurs, et nos envies sont différentes. Nous voulons progresser dans nos métiers, voire en changer. Je souhaiterai passer un nouveau concours pour changer de métier, métier qui peut impliquer de la mobilité importante. J’en ai très envie, je serai frustrée si je ne le fais pas, mais je dois bien prendre en compte ma famille avant de me lancer dans une telle aventure. Nous allons aussi très probablement acheter une maison, déménager, et donc avoir de nouvelles charges.

D’autres considérations se sont jointes à notre réflexion sur l’agrandissement de la famille : parviendra-t-on encore à être un couple et non seulement des parents ? Et si Charlotte refusait l’arrivée d’un nouveau venu ? Parviendrons nous à préserver une place privilégiée pour chacun de nos enfants ? Est il raisonnable à l’heure actuelle, économiquement et écologiquement parlant,  d’avoir d’autres enfants ?

Peut être finalement qu’un deuxième serait aussi le dernier. Parce que nous voulons que nos enfants grandissent avec leurs parents, en nous connaissant véritablement et que nous avons donc à coeur de partager beaucoup avec chacun d’eux. Parce que la vie est difficile et que nous voulons pouvoir faire face au coût de ces vies, matériel et écologique. Parce que nous voulons aussi conserver du temps pour nous, en tant que couple, et du temps pour nos passions respectives, nos travails et nos vies relationnelles.

J’ai bien conscience que tout cela n’est qu’idéal car nous pouvons faire face à de nombreux aléas : un enfant malade, des jumeaux, un enfant porteur de handicap, l’absence d’enfant, la maladie de l’un de nous…

Malgré tout, il y a quelques semaines, finalement, nous nous sommes lancés. J’ai fait retirer mon stérilet, et nous essayons d’avoir un nouvel enfant. Nous prenons le risque de la vie ! Et advienne ce que devra !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Caro

Intéressant comme article qui montre bien les interrogations que l’on peut tout avoir avant de se lancer ou ne pas se lancer dans bébé 2

le 04/02/2019 à 12h41 | Répondre

Maud (voir son site)

Félicitations pour cette décision !

Moi aussi je me suis posée énormément de questions pour une 2e grossesse. Bizarrement, j’avais bien plus peur que pour la 1ère.
Et finalement, nous avons eu un bébé surprise (bon, mon inconscient le désirait très très fortement ce bébé en fait !)

Même si c’est dur parfois, même si j’ai été extrêmement fatiguée, je ne regrette pas du tout d’avoir aujourd’hui ma 2e fille. Rien que pour les entendre rire aux éclats ensemble ! (d’ailleurs, je suis jalouse, ma 2e ne rit pas autant avec moi ! :/ ^^)

On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve, il faut savoir prendre des risques, tant que le coeur parle !

Je te souhaite une très bonne nouvelle prochainement 🙂

le 04/02/2019 à 14h08 | Répondre

Cricri2j

Je te souhaite un beau bébé! Je trouve qu on se décide rapidement pour le 1er mais qu on est plus réfléchis pour le 2nd.

le 04/02/2019 à 15h19 | Répondre

Caroline

À mon avis on est tout simplement plus de Luffy pour le deuxième parce que on est au courant de comment ça se passe que ça soit psychologiquement financièrement physiquement.

Et pour un peu qu’il y ait eu des difficultés alors là c’est matière a encore plus de réflexion..

le 04/02/2019 à 15h35 | Répondre

June

Bonjour,
Je réagis seulement à l’avant-dernier paragraphe: en tant que maman de trois enfants, dont des jumeaux, je voulais simplement te dire que la gémellité ne peut vraiment pas se comparer au handicap, à la maladie ou à l’absence d’enfants! Cela peut être, cela est, très très gai d’avoir des jumeaux! Ce n’est pas que de la fatigue, que des galères ou que des « au secours!! ».
Au cas où vous auriez la merveilleuse surprise, comme nous l’avons eue, de voir deux petites crevettes sur l’écran de l’échographiste!

le 04/02/2019 à 18h18 | Répondre

Lisa

Je confirme, la gémellité est une aventure géniale et réjouissante, dixit une maman d’une puce et d’un chaton de 9 mois et demi ! 😊

le 04/02/2019 à 20h10 | Répondre

Onedaymaybe

Je ne comparais pas au handicap le fait d’avoir des jumeaux, je disais seulement que ça remettrait en cause notre réflexion actuelle !
Ceci étant, pour moi qui suis soeur de jumeaux, ce ne serait pas une bonne nouvelle au premier abord… meme si je suis persuadée qu’il y a de merveilleux moments aussi avec des jumeaux.

le 04/02/2019 à 22h02 | Répondre

June

Comme tout était dans la même phrase, cela donnait l’impression que la gémellité était au même niveau que le handicap et le reste.
Pourquoi serait-ce une mauvaise nouvelle au début si l’on vous disait que vous attendiez des jumeaux? Ta réponse m’intéresse puisque tu es soeur de jumeaux. J’ai souvent peur que notre aîné se sente seul face à ses frères.

le 05/02/2019 à 20h58 | Répondre

Madame l'Abeille

Merci de nous faire partager tes réflexions, c est très intéressant. Nous aussi avions un idéal de 3 enfants. Nous avons lancé le 2eme facilement car nous en avions l’envie viscérale. Et c est maintenant que j ai les mêmes questionnements que toi pour un éventuel 3eme. L’ envie viscérale n est pas là, nous souhaitons aussi évoluer dans nos boulots respectifs, ne pas oublier notre couple, et je culpabiliserai de ne pas pouvoir consacrer assez de temps avec chacun. Je crains tellement que ça déstabilise notre équilibre. Et puis je ne suis pas prête à vivre encore 1 an de fatigue! Je te souhaite une bonne nouvelle rapidement .

le 04/02/2019 à 21h26 | Répondre

Workingmutti (voir son site)

J’ai lu sur un blog d’une sage-femme (dont j’ai bien sur oublié le nom) que les enfants se faisaient dans le tumulte de la vie. Je trouve ça très vrai. J’ai un couple d’amis qui a attendu l’alignement des planètes. Malheureusement, ça fait 2 ans qu’ils sont en PMA. La vie est imprévisible, en bien comme en mal. Impossible de contrôler ce qui va arriver.

le 05/02/2019 à 13h35 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?