Menu
A la une / Témoignage

Utiliser le langage des signes pour mieux comprendre son bébé

Ma petite dernière n’a qu’un an et elle sait déjà parler.

Elle sait dire :

  • « Je suis fatiguée et je veux aller faire dodo. »
  • « J’ai faim, j’ai faim, je veux manger une banane. »
  • « Chante-moi encore la comptine des marionnettes. »
  • « J’en ai ras la casquette d’être attachée dans ma chaise haute, surtout que j’ai fait caca dans ma couche !! »

Si si.

Mais bon, comme c’est une enfant tout à fait normale (et non une enfant prodiguextraordinaire), elle ne le dit pas avec pas avec des mots. Elle me parle avec des gestes.

Apprendre le langage des signes avec bébé

Crédits photo (creative commons) : J Carter

Je parie que ton bébé fait pareil

Je parie que s’il veut encore de la compote, il a bien compris qu’il fallait qu’il se penche vers toi en ouvrant bien grand la bouche pour que tu comprennes plus vite. Que s’il est content de lui, il frappe ses mains ensemble pour dire bravo. Et que quand il n’aime pas la purée de petits pois que tu lui as pourtant préparé avec amour, il te le fait savoir en te regardant droit dans les yeux pendant qu’il la recrache sur ton nouveau pull.

Bref, dès 6-8 mois, ton bébé communique avec toi comme il peut, c’est à dire avec des gestes.

Alors pourquoi ne pas lui apprendre quelques gestes spécifiques en plus ?

Surtout que ces gestes existent déjà : la langue des signes !

Comment faire ?

Commencer avec un seul signe.

Depuis que ma petite Eloïse est née, quasiment, à chaque tétée, nous faisons un signe spécifique qui veut dire lait. Il est issu de la langue des signes américaine et nous l’avons choisi par ce qu’il est facile à faire d’une main (le propre de signer avec un bébé c’est qu’on a justement souvent un bébé dans une main !) et facile à reproduire par un bébé.

Nous l’avons répété et répété et répété à chaque tétée en même temps que nous prononcions le mot tétée. (Sans que ça soit systématique ni fastidieux, hein, c’est juste une habitude à prendre pendant on parle normalement à son bébé.)

Un jour, vers 5 mois, Eloïse s’est mis à faire le signe pendant la tétée. Et quelques jours plus tard, elle avait compris qu’il suffisait de faire le signe pour que je lui propose le sein. (Et laisse-moi te dire qu’elle a aussi très rapidement compris le deuxième effet kiss cool « je fais le signe ‘tétée’ et papa me donne à maman ».)

Tu peux commencer à n’importe quel âge, il faut juste un peu de temps avant que l’enfant comprenne le principe.

Introduire de nouveaux signes au fur et à mesure.

Une fois que le bébé a compris le premier signe, tu peux commencer à en utiliser d’autres. Le signe encore, par exemple, ou manger. Ajoute de nouveaux signes au fur et à mesure, pas tout d’un coup. Et n’hésite pas à adapter les signes si ceux-ci te semblent un peu trop compliqués. De toutes façons, il s’agit d’un vocabulaire de transition qui va être remplacé par de la parole au fur et à mesure que celle-ci arrivera.

Tu peux trouver de nouveaux signes facilement sur internet (Google est ton ami !).

Signer régulièrement et systématiquement.

Ton bébé apprend à parler le français petit à petit parce qu’il est baigné dans la langue française depuis sa naissance. Dans le flot de paroles qui l’entoure, au fur et à mesure, il apprend à distinguer où se termine un mot et où commence un autre et comment se conjugent les verbes, mais cela prend beaucoup de temps et n’est possible que parce qu’il entend parler chaque jour et souvent autour de lui.

Comme tu ne parles pas le langage des signes couramment comme le ferait un sourd ou malentendant, il te faut être plus systématique dans l’apprentissage et ne faire le signe qu’en contexte. Il faut donc éviter de signer le mot tétée pendant que tu changes sa couche, par exemple.

Faire participer le reste de la famille.

Mes grands enfants adorent ! Ils ont vite appris tous les signes et ne se gênent pas pour les utiliser. La personne qui garde ma fille de temps en temps reconnaît aussi les quelques signes que fait Eloïse, ce qui facilite aussi leur relation.

Être patiente !

Comme pour tous les apprentissages, chaque enfant a son propre rythme. Un enfant va signer dès 4 mois pendant qu’un autre ne signera pas encore à un an. Cela dépend de son niveau moteur, de l’investissement de l’entourage, de son envie et de ses besoins propres, bref, de plein de facteurs !

L’idée est que ça reste un plus pour aider à la communication. Pas que ça devienne un poids pour quiconque (et surtout pas pour ton enfant !!). Donc on reste zen et on y va doucement.

Alors ? Ça te dit de tenter l’aventure ? Des questions sur le principe ? Pose-les en commentaire ! Tu le fais avec tes enfants ? Raconte-nous !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Je suis entrepreneur, auteur et fondatrice de plusieurs sites (dont celui-ci !). Je viens de quitter la région parisienne pour m'installer en Ardèche avec mon mari, nos 4 enfants et notre chien. J’adore recevoir, décorer et surtout cuisiner. Tellement, d'ailleurs, que j'ai aussi un blog cuisine où je propose des recettes crées avec des produits locaux et de saison.