Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

L’angoisse du deuxième


Publié le 4 avril 2017 par Melimelanie

Si tu as lu ce que je te disais lors de ma première grossesse je suis quelqu’un d’assez angoissée qui a tendance à tout vouloir contrôler. Ou en tout cas c’est ce qui ressortait de mes articles.

Et puis là d’un coup POUF je te dis que je suis devenue la zénitude incarnée. Que malgré tout ce qui peut se passer avec cette grossesse ma suspicion de toxoplasmose, mes contractions douloureuses très précoces, je suis calme et sereine.

Alors en fait ce n’est pas tout a fait vrai. C’est juste que là ou j’ai pris beaucoup de recul sur la grossesse et sa médicalisation (suite à mes antécédents) j’ai reporté sur autre chose…

« Un deuxième c’est un tsunami »

Cette petite phrase innocente que te disent certains le jour ou tu annonces ta deuxième grossesse. Qui peut parfois (moi elle l’a été très souvent) être suivi de « Après deux tu peux en avoir trois ou quatre ça ne change plus rien tellement c’est un choc de passer de un a deux enfants ».

Et bien cette petite phrase me plongeais dans un profond désespoir. Alors bien évidemment je ne laissais rien paraître. Mais au fond de moi je sentais mon cœur se serrer et ma gorge se nouer.

L’arrivée de Petit Habitant a été un choc dans notre rythme de couple. Mais au final ça s’est passé naturellement et on s’en ai plutôt pas mal sorti. On s’est assez vite adapté a ce nouveau membre de notre famille et notre équilibre à trois a très vite été trouvé.

Alors oui j’imagine bien que de passer de un à deux enfants forcément ça change. On n’a plus quatre bras pour s’occuper d’un seul bébé, on passe a égalité deux adultes/deux bébés. Mais on a déjà vécu une fois l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille donc ça ne doit plus être le même choc que la première fois non?

Finalement le plus gros choc. Celui que je redoute. Celui qui me tient parfois éveillée la nuit. C’est bien celui que va vivre Petit Habitant.

Source : pixabay.com(Creative commons)

Mon bébé va devenir grand frère

Un tout jeune grand frère.

Il aura surement a peine 18 mois.

Je suis tombée enceinte quand il avait 9 mois.

Cela fait maintenant 6 mois qu’il doit supporter une maman fatiguée, diminuée, parfois au bout de sa vie. Une maman a moitié qui le porte le moins possible et a souvent moins de patience.

Une maman qui va passer une partie de son dimanche allongée et râler quand il veut jouer avec elle parce qu’elle a besoin de se reposer.

Il ne peut plus sauter sur maman ou jouer trop longtemps par terre avec elle.

Et puis son papa c’est pareil. Il fait beaucoup de chose à ma place pour que je ne m’épuise pas. Donc il est souvent occupé. Moins disponible. Il va s’énerver plus rapidement.

Comment ne pas culpabiliser d’avoir l’impression de ne pas être a 100% pour son bébé.

De se dire qu’il peut souffrir du fait qu’on bénisse qu’il aille chez la nounou la journée pour pouvoir se reposer.

Il est encore si petit. C’est difficile de comprendre ce qu’il se passe. Forcément il sent qu’il y a du changement mais à quel point cela va s’amplifier dans les prochains mois il n’en a pas conscience.

Est-ce vraiment responsable de notre part d’avoir lancé ce bébé si vite? N’est-ce pas une erreur de vouloir des enfants si rapprochés?

Des sentiments antagonistes

Ma réponses à ces deux questions: oui c’est responsable et non ce n’est pas une erreur.

Je suis persuadée que même si notre équilibre va être mis sans dessus dessous, plus tard, Petit Habitant nous remerciera d’avoir un frère.

J’ai hâte de les voir grandir ensemble, s’amuser, tisser des liens.

J’adore avoir une grande sœur. Et même si on se prend parfois (souvent?) la tête on s’adore et je n’imagine pas ma vie sans elle.

Pour moi c’est une chance de pouvoir avoir un frère (et encore plus si proche en âge parce qu’ils vont vraiment pouvoir tout partager) et même si au début il n’appréciera peut être pas de partager ses parents il comprendra vite que c’est un allié.

Oui mais ça implique beaucoup de changements pour notre si petit bébé.

Oui il bascule et devient un petit garçon. Je m’en rends de plus en plus compte.

Mais il a encore besoin de nous. Et il nous a eu de façon exclusive pour le moment.

 

Alors voilà. Côté grossesse je suis super zen. Je me dis que de toutes façon je ne suis pas faite pour avoir une grossesse tranquille. Je m’y suis habituée.

Donc je prends mon mal en patience et attends que la grossesse se passe pour enfin avoir un deuxième petit boulet d’amour dans peu de temps.

Serais-je alitée? Va-t’il attendre les 37 sa pour sortir? Vais-je encore avoir une surprise médicale durant le troisième trimestre? On verra bien. J’ai décidé de ne plus stresser dessus.

J’ai déjà bien trop d’angoisses de voir mon bébé apprendre a partager ses parents et se voir affubler d’un nouveau rôle. Je ferais tout mon possible pour qu’il reste mon bébé et qu’il ne soit pas trop vite catapulté au rôle de « Grand ».

Alors mes angoisses sont elles partagées? Comment ton aîné a vécu l’arrivée du deuxième? Et c’est vraiment si simple que ça les enfants qui arrivent après le deuxième? Viens me rassurer, raconter!

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

39   Commentaires Laisser un commentaire ?

Die Franzoesin (voir son site)

Je comprends tes angoisses et d’un autre côté je ne les partage pas… Peut-être parce que Pierre est un peu plus grand ? Je suis assez persuadée en fait que tout cela est un mal pour un bien, mais aussi que le plus tôt est souvent le mieux (ton petit habitant ne s’est jamais habitué à être l’unique objet de l’attention). Si je n’ai pas relancé le deuxième plus tôt, ce n’est pas pour préserver mon fils, c’est juste égoïstement pour me préserver moi ! Donc je ne me fais aucun souci pour ton petit habitant, je crois même qu’il a bien de la chance, bientôt ils formeront une super équipe !

le 04/04/2017 à 07h45 | Répondre

Charlotte aux petits pois (voir son site)

Je suis assez d’accord avec die franzoesin ! 😊 Ton fils va certainement vivre très bien ce changement et la proximité en âge sera juste geniale! Et pour vous, le changement sera la mais je suis ceRtaine que vous trouverez vite un bel et nouvel équilibre à 4. Et les gens ont toujours un avis. Moi j’ai déjà entendu que 2 enfants ca va (1 par adulte) mais qu’à 3 ca devient vraiment plus dur. Alors je ferme mes oreilles et je reste sur notre idée : ca sera 4. Oui Oui! 😉

le 04/04/2017 à 07h58 | Répondre

Melimelanie

Merci oui je me dis que la proximité d’âge va être top et qu’ils pourront être super proche.
Et pour 4 je t’admire!!! Je viens de finir un article la dessus justement (sur le fait que nous on s’arrête à 2 et honnêtement j’ai une admiration sans borne pour les familles nombreuses!)

le 11/04/2017 à 11h39 | Répondre

Je ne suis pas une poule (voir son site)

Assez d’accord avec les filles. Tu verras que bientôt il ne restera plus rien de tout cela. Il est trop petit pour que les souvenirs restent. Et puis de toute façon, à quoi ça sert de culpabiliser. Tu n’y peux rien… Ne t’inquiète pas petit habitant deviendra un grand frère formidable et vous allez gérer tous les deux comme des chefs^^ Bises

le 04/04/2017 à 14h47 | Répondre

Mlle Mora

Je suis d’accord avec les filles, il n’aura aucun souvenir d’avoir été seul, et il trouvera normal d’avoir un petit frère. On se fait beaucoup de souci pour l’aîné, mais en fait avec de l’attention et de l’amour tout passe !
Si ça peut te rassurer, mon aînée était plus grande que ton fils quand la deuz est arrivée, mais tu vois maintenant au bout de 7 mois, elle a du mal à se souvenir de comment c’était avant bébé, elle l’inclut toujours dans tous les souvenirs qu’elle a – elle adore parler de la naissance de sa soeur et est pressée de pouvoir vraiment jouer avec elle !
Et c’est sûr qu’au début ça bouleverse, mais honnêtement, pour nous ça n’a pas été si dur l’organisation, c’est compliqué tant que le bébé ne fait pas ses nuits, mais après, c’est du bonheur ! Fatiguant mais ce n’est que quelques années, après, on repensera avec nostalgie à tous ces moments où ils s’accrochaient à nous avec leurs petites mains !!

le 04/04/2017 à 16h23 | Répondre

Melimelanie

Merci 🙂 Tu me rassures et tu donnes envie que bébé soit déjà là!! Hâte de voir les premières photos de tes louloutes entrain de jouer ensemble!

le 11/04/2017 à 11h43 | Répondre

Melimelanie

Merci pour ton commentaire rassurant! Je n’ai pas de doute sur le fait que petit habitant sera un grand frère génial. Il est tellement câlin avec les bébés qu’on croise (mon cœur va régulièrement fondre d’amour de le voir faire des câlins a son frère).
Et je suis sur que ta poulette sera aussi une super grande sœur!

le 11/04/2017 à 11h42 | Répondre

Melimelanie

Je me raisonne effectivement en me disant que ce n’est que du positif pour plus tard. Qu’ils seront super complice et que ça sera génial. Mais je t’avoue que j’ai la MAP comme une épée de Damoclès au dessus de la tête. Il est si petit comment lui expliquer que je ne pourrais plus du tout m’occuper de lui. Et je sens l’angoisse du séjour à la maternité monter (même si je commence à lui en parler petit à petit)

le 11/04/2017 à 11h37 | Répondre

Miss Chat

Hmm l’angoisse du deuxième, c’est vraiment ça 🙂 même maintenant qu’il est presque là, c’est une des choses qui m’inquiètent le plus.
Mais tu sais, je pense comme les filles que la transition se fera d’autant mieux que petit habitant est jeune et qu’un enfant est de toute façon souvent plus content d’avoir une fratrie plutôt que d’être seul (bon c’est pas une généralité mais perso je ne connais aucun enfant unique qui en est content ni aucun enfant qui regrette d’avoir des frères et soeurs).
Croquette est plus âgée mais je suis désolée comme toi d’être aussi fatiguée pour jouer patiemment avec elle, faire de la gym avec, se rouler à terre, la porter, etc. Mais je me rassure comme toi en me disant qu’elle nous a eu de manière exclusive pendant 2 ans. Petit Sushi, lui, ne vivra jamais ça 😉 mais il bénéficiera de notre expérience et il ne sera jamais seul !

le 04/04/2017 à 08h28 | Répondre

Melimelanie

Oui au final je comprends bien la phrase « on élève jamais deux enfants de façon totalement identique ». C’est effectivement impossible car le postulat de départ change.
Mais au final il y a des avantages et des inconvénients. Comme tu dis nos petits deux ne nous auront jamais exclusivement à eux comme nos aînés mais ils auront un grand frère/une grande sœur et notre expérience de parents plus expérimentés 🙂

le 11/04/2017 à 11h48 | Répondre

Maria

J’ai seize mois d’écart avec ma sœur et si mes parents ont été plus vite enervés, fatigués, moins disponibles… Je n’en ai aucun souvenir.
Ce qui me reste par contre, c’est la complicité enfants ou adultes avec ma sœur, les supers moments en famille et plein de merveilleux souvenirs.

le 04/04/2017 à 08h46 | Répondre

Melimelanie

Merci pour ton commentaire ultra-déculpabilisant!!! J’espère que mon fils dira la même chose quand il sera plus grand 🙂

le 11/04/2017 à 11h49 | Répondre

Lisa

Je partage un peu les mêmes angoisses et tes questionnements, j’attends mon deuxième et il y aura 20 mois d’écart entre les deux.
J’ai beaucoup d’appréhensions pour la séparation lors de l’accouchement, notre fils n’a encore jamais été séparé de moi plus d’une journée. On ne l’a encore jamais laissé à garder pour une nuit, alors je sais que ça va être un chamboulement pour lui cette séparation de 3-4 jours. Après, j’essaie de me dire qu’on va faire de notre mieux, essayer de lui accorder du temps et des moments de qualité même si je me doute que l’arrivée du 2e va bouleverser notre quotidien et on va devoir retrouver nos marques, notre organisation. Je me réconforte aussi dans l’idée que c’est génial d’avoir un petit frère ou petite sœur, c’est un compagnon de jeu, et ils vont pouvoir partager plein de choses ensemble. Et comme toi, je ne me dis pas qu’il y aura le grand et le petit, je me dis plus que je vais avoir 2 bébés, car je ne veux pas non plus faire grandir l’aîné trop vite mais le laisser aller à son rythme.

le 04/04/2017 à 09h34 | Répondre

Melimelanie

On partage beaucoup de choses toi et moi. Pareil pour le fait que Petit Habitant n’a jamais été séparé plus de 10h de moi (le temps de garde chez nounou..) et jamais la nuit.
L’accouchement approche (la séparation aussi) et je dois dire que c’est ce qui me fait de plus en plus peur…

le 11/04/2017 à 11h52 | Répondre

Madame l'Abeille

Tes angoisses semblent tout à fait normales. Moi aussi juste après la naissance de la 2eme, je culpabilisais d’emmener l’aînée chez la nounou et j’ai vite compris qu’en fait ça faisait du bien à tout le monde, qu’elle adore y aller, et qu’elle y passe du temps de qualité alors que j’aurai été trop fatiguée pour bien m’occuper d’elle.
Maintenant que la 2eme est là, je me dis que ça ne servait à rien de culpabiliser vis à vis de l’aîné parce qu’en fait c’est le plus beau cadeau qu’on puisse lui faire, de lui offrir un petit frère/soeur. Ton fils aîné oubliera très vite qu’il était tout seul avant, deviendra plus autonome parce que tu seras moins dispo juste pour lui, et tu fondras devant ses petites attentions pour son petit frère/soeur.
Ici la 2eme a 1 mois 1/2 et j’ai déjà l’impression qu’elles ont toujours été 2.

le 04/04/2017 à 10h07 | Répondre

Melimelanie

Un cadeau c’est bien ça 🙂 C’est ce qui me fait dire que tout ça vaut le coup!
Merci pour ton commentaire rassurant!

le 11/04/2017 à 11h56 | Répondre

Claire (voir son site)

Aller courage, c’est sur que les 2-3 premières années vont être un peu sportive mais après ils s’occuperont tous les deux. Et c’est quoi 2-3 ans à l’échelle d’une vie 🙂

le 04/04/2017 à 11h04 | Répondre

Melimelanie

😀 C’est complètement notre discours avec Monsieur Génial : 3 années à en chier et après on sera sorti des couches/nuits blanches… enfin sur papier :-p

le 11/04/2017 à 11h58 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Je comprends tes angoisses et, pour le coup, c’est précisément ce qui me motive à mettre au moins 3 ans entre 2 enfants. 😉
Mais après tout, avec des enfants plus rapprochés, c’est aussi une façon de moins éparpiller ces 2-3 premières années qui sont, de manière générale, plus intenses que les suivantes. Ce n’est pas forcément un mauvais calcul non plus ! 🙂 Vous serez peut-être plus vite plus disponibles à nouveau, pour en faire profiter vos deux enfants.

le 04/04/2017 à 11h23 | Répondre

Melimelanie

L’avantage d’un enfant plus grand c’est qu’il comprend sûrement mieux ce qu’il se passe. Après il a aussi eu ses parents plus longtemps donc peut être plus jaloux. Je ne sais pas.

Je pense que c’est clairement un choix personnel. Comme certains vont mettre 5/6/7 ans parce qu’ils préfèrent attendre que le premier soit vraiment autonome.

Nous c’était notre choix. Nos angoisses sont normales je pense. Mais quand je vois les autres commentaires je me dis qu’on n’est pas totalement fou et que tout ira bien 🙂

le 11/04/2017 à 12h56 | Répondre

Lily

Oui, c’est dur deux enfants rapprochés, l’arrivée du deuxième entraîne un vrai bouleversement, mais c’est un cadeau à leur faire et à se faire à nous-même, le bonheur de les voir évoluer ensemble est absolu (j’ai maintenant un an de recul !).
Et puis les premières années passent vite, après c’est plus cool, en tout cas j’espère (oui j’ai besoin d’espoir^^).
Des parents de trois enfants m’ont dit que c’est très dur de passer de deux à trois, car on est en infériorité numérique…! Vu comme ça, deux enfants c’est facile 😉

le 04/04/2017 à 12h30 | Répondre

Melimelanie

Merci pour ton retour avec cette année de recul. J’espère effectivement que ça se tasse un jour quand même 😀 et oui c’est pas faux passer de deux à trois c’est un cap aussi. On en reparle dans 5 ans 😉

le 11/04/2017 à 12h59 | Répondre

Mariounche

j’ai envie de te rassurer par rapport à la réaction de ton fils à la naissance. ici ils ont 23 mois d’écart et il n’a eu aucun soucis à accepter et aimer sa petite sœur dès le début (au pire, de l’indifférence), et quand je vois leur complicité maintenant, je trouve cela super pour eux deux, ils ont une belle relation. J’ai 15 mois d’écart avec mon frère et nous sommes aussi très proches.
Par contre, pour moi, oui l’arrivée du deuxième a été un petit tsunami et assez dur la première année, il m’a fallu du temps pour retrouver mon équilibre.
Cependant, je ne pense pas que passer de 2 à 3 est plus facile que de 1 à 2, un nouveau bébé vient forcément bouleverser un équilibre établi… mais pour le meilleur au final 😉 !

le 04/04/2017 à 13h00 | Répondre

Melimelanie

Merci pour ton commentaire!!!!
Oui tu as raison peu importe le nombre un nouveau bébé est forcément un bouleversement mais au final on y arrive bien à un moment 😉

le 11/04/2017 à 13h01 | Répondre

Doupiou

Ton article fera sûrement écho en moi dans quelques mois. En attendant je comprends pleinement tes angoisses et je les trouve totalement justifiées.

le 04/04/2017 à 13h55 | Répondre

Melimelanie

Ouiiii on en reparle dans quelques mois!!! ❤❤

le 11/04/2017 à 13h02 | Répondre

Maman Nouille (voir son site)

C’était vraiment une angoisse très forte chez moi aussi à la fin de ma deuxième grossesse.
J’étais très ambivalente et j’avais presque l’impression d’avoir trahi mon premier enfant, de lui avoir fait une bébé dans le dos.
Je ne sais pas comment mes deux garçons qui ont un peu plus de deux ans d’écart s’entendront. Mais à bien y réfléchir, je suis sure qu’au moins quand ils seront adulte et que je serait vieille ils seront bien contents de ne pas être fils unique. Ca ne sera pas toujours au même d’organiser Noël et d’inviter sa vieille mère!

le 04/04/2017 à 15h04 | Répondre

Melimelanie

Ha ha le principe d’alterner la gestion de la vieille mère sera une bonne chose à leur dire quand ils se disputeront 😀 😀 je mets ça de côté pour plus tard.
J’espère qu’avec un peu de recul tu n’as plus cette impression d’avoir fait un « bébé dans le dos » de ton aîné et que votrès rythme à 4 se met en place.

le 11/04/2017 à 13h05 | Répondre

Camomille (voir son site)

Ici les tous premiers mois ont été franchement difficiles (3 ou 4 premiers mois). Mais que ce sont quelques mois au regard d’une vie ?!

le 04/04/2017 à 20h41 | Répondre

Melimelanie

Tu as bien raison. Au final quelques mois ça s’oublie vite ❤❤❤

le 11/04/2017 à 13h06 | Répondre

Madame D

Bon seulement 15 jours après l’arrivée de PetitLion j’espère te rassurer en te disant que l’arrivée du deuxième est chez nous BEAUCOUP plus s’impose a gérer que ne l’a été l’arrivée de Princesse !

le 05/04/2017 à 02h07 | Répondre

Madame D

Simple pas s’impose …

le 05/04/2017 à 02h08 | Répondre

Melimelanie

Oui tu me rassures merci ❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤

le 11/04/2017 à 13h06 | Répondre

Madame Lavande (voir son site)

C’est une chose que m’angoisse déjà alors qu’on ne parle pas encore du deuxième 😉
Même si objectivement je sais très bien qu’elle s’en remettra vite, qu’une fratrie c’est quand même super chouette et que moi même je ne me souviens pas DU TOUT d’un mauvais passage à l’arrivée de mon petit frère ( et pourtant nous avons 3 ans 1/2 d’écart et ma maman a été trèèèès malade pendant toute la grossesse – du genre vomissements du 1er au dernier jour ! – avec un déménagement 4 mois avant la naissance).
Je suis sûre que pour ton Petit Habitant tout va bien se passer aussi et qu’ils feront bientôt une belle équipe à deux 🙂

le 05/04/2017 à 11h53 | Répondre

Melimelanie

Je ne sais pas pourquoi mais je suis plutôt sûre que très vite ils comprendront comment se liguer contre nous 😀 😀
Et je pense que plus tard effectivement il nous remerciera d’avoir un frère 🙂

le 11/04/2017 à 13h08 | Répondre

Madame Vélo

J’avais un peu les mêmes craintes que toi. Moi aussi je me disais que Crapouillou avait connu sur la moitié de sa vie une maman fatiguée, sur qui il ne pouvait pas grimper, plus sensible et moins patiente. Mais si ça peut te rassurer, une fois que j’ai retrouvé mon corps pour moi toute seule il s’est bien rattrapé pour me grimper dessus ! Et bien sûr, il y a eu des adaptations lors de l’arrivée de Ptit Matelot, mais il a toujours été adorable avec son frère et maintenant à presque 3 mois c’est comme s’il avait toujours eu un frère 🙂 Et sinon en terme d’organisation bah oui, c’est sportif, on se demande comment on faisait pour se sentir débordés avec un seul enfant, mais bon, on s’en sort bien quand même !!

le 05/04/2017 à 13h32 | Répondre

Melimelanie

Ha ha ha la règle immuable du « mais comment on faisait avant » 😀 😀
En tout cas tu me rassures et oui j’ai prévu effectivement de me concentrer sur petit habitant une fois que je pourrais récupérer mon corps.

le 11/04/2017 à 13h10 | Répondre

Sophie

Ah oui, le tsunami du 2e… comme je m’en souviens bien!!! (j’en avais d’ailleurs parlé, il ya de ça bien longtemps).
mes deux garçons ont 13 mois d’écart. Contrairement à toi, je ne m’étais PAS DU TOUT préparée. Je ne me posais aucune question. J’aurai surement du, au final, parce que la prime enfance de mon deuxième a été assez difficile, pour tout le monde.
Mais bon je ne vais pas radoter.
Juste que maintenant, mes garçons ont 7 et 8 ans.
Et tu sais quoi?
Si je devais le refaire, je le referais direct. Aucune hésitation, rien. Promis, juré, je trouve cet écart pour mes garçons PARFAITS.
Oui, c’était difficile les premières années. disons, les 2 années et demi de vie de mon 2e. Parce qu’il était plus demandeur, qu’il ne se laissait pas faire, qu’il avait du caractère, par rapport à mon premier qui était (et est toujours) facile à vivre. et que j’étais surement plus fatiguée aussi.
mais là maintenant. Ils jouent ensemble, se poussent l’un et l’autre vers le haut. ils deviennent autonomes ensemble. Il y a des bagarres (très souvent d’ailleurs), mais ça fait partie de leur vie de frères.
On fait les devoirs tous ensemble, le grand aide le petit, qui l’aide aussi pour certaines choses comme le sport ou il est plus fort.
le matin quand c’est le we, ils jouent ensemble dans la chambre de l’un ou de l’autre, pour, je cite, « que maman se repose un peu quand même ». Ils font beaucoup de choses ensemble. C’est juste génial.
Bon, il y a aussi le moins bon côté: ils se liguent contre moi et leur papa pour chacune de nos sollicitations XD.

Invariablement, ton premier est déjà un grand bébé. Quand tu tiendras ton deuxième bébé dans les bras, tu vas voir ton premier et tu vas te rendre compte à quel point il est grand, en fait. Et je te rassure, même beaucoup plus grand, ton premier aura toujours besoin de sa maman… mon ainé ne va pas dormir s’il a pas eu son rituel de la nuit. Et il a huit ans ^^.

le 05/04/2017 à 14h43 | Répondre

Melimelanie

Merci pour ton retour!!! C’est super de savoir que 7 ans après tu referais tout pareil! ! Super rassurant pour moi et j’espère avoir le même bilan dans 7 ans.

le 11/04/2017 à 13h12 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?