Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le « congé » maternité


Publié le 2 août 2018 par Rigel

Tout est parti d’une petite réflexion (comme souvent) pas méchante en soit, mais tellement révélatrice de ce que pensent beaucoup à propos du congé maternité et/ou du congé parental. Je dois reprendre le travail en septembre, après un congé maternité + la totalité de mes congés annuels + deux mois de congé parental pour cause d’absence de nounou pour faire la jonction fin du congé maternité -> début de la crèche pour Numérobis. Du coup, je disais que j’allais solder tous mes congés annuels et que ça allait être compliqué jusqu’à la fin de l’année : « oh bah ça va, en même temps de septembre à décembre, tu ne vas pas trop te tuer à la tâche et puis tu as été en congé tout le début de l’année ». Une petite mise au point s’impose.

Le congé parental et le congé parental portent mal leurs noms. Quand on te dit « congé », tu vois les palmiers, le sable blanc et chaud sous les orteils, la mer turquoise et la douce brise du large. Ou si tu préfère le froid, tu entends la neige craquer sous tes pas, et le vent mordant s’insinuer vers la moindre parcelle de peau que tu as oublié de couvrir. Quelle arnaque ! Le congé maternité est TOUT SAUF du repos.  La BD d’Emma sur ce congé maternité traduit EXACTEMENT ce que je ressens. Tu es coincée (oui le mot n’est pas trop fort) chez toi avec un bébé que tu ne connais pas, que tu ne comprends pas, qui te ruine (si si, vraiment) tes nuits et fait ressortir le pire de toi (le manque de sommeil est une torture). Quand tu as en plus un aîné, tu oublies la possibilité de trainer en pyjama chez toi, les cheveux gras, après t’être extrait douloureusement de sous ta couette à 9h00. Non, il faut que tu sortes par tous les temps, et dès le matin, pour le conduire à la crèche, chez la nounou ou à l’école. Le congé parental n’est juste que le prolongement de ce congé maternité. Bon, tu connais mieux ton bébé et vous tissez une relation de complicité. Mais il n’empêche que, en ce qui me concerne, j’attends impatiemment le retour de M. Tad à la maison, pour avoir un adulte à qui parler. Et que j’envoie plein de bouteilles à la mer messages à mes ami(e)s pour les inviter à venir déjeuner ou diner (oui, malgré la fatigue). Tous les soirs, à partir de 18h00, je regarde frénétiquement l’horloge dans l’espoir de faire défiler plus vite les minutes. Parce que quand il pleut, ton ainé est pire qu’un lion en cage. Heureusement en été, tu peux laisser la bête se défouler au square et tenter de te lier d’amitié avec les autres mamans. Tu surveilles d’un oeil distrait la chair de ta chair en tentant de calmer le plus petit qui pleure ou lire plus de deux phrases d’affilé sur le livre que tu as entamé 6 mois auparavant « maman maman maman MAMANNN !!! REGARDE ! » « oui ma chérie, mange du sable si ça te fait plaisir » … « NOOOOOONNNNN pas le sable dans la bouche je t’ai déjà dit !!! ».

J’envie M. Tad qui rentre à la maison avec des anecdotes intéressantes sur qui il a rencontré, ce qu’il a fait, les projets sur lesquels il va travailler. « Et toi ma chérie ? Qu’as-tu fais ? ». RIEN. Ça me prend tout mon temps. J’ai changé 9 couches, dont une ignoble que même un liquidateur de Tchernobyl aurait refusé d’approcher. J’ai fais les courses (ENCORE, c’est fou ce qu’on mange), tenté de ranger et nettoyer la maison. Oui, ça ne se voit pas, je sais. Le tas de miette là sur le canapé, c’est la grande qui s’est assise sur un BN. Oui, elle a du chocolat sur son short. Mais comme j’ai déjà fait deux lessives aujourd’hui, j’en ai assez de la changer. J’ai aussi pris RDV chez le pédiatre, pour son vaccin/ sa rhino. Et chez le photographe pour les papiers d’identité de Numérobis. Et à la mairie, pour la réinscription à la crèche. Voiiilààà.

Crédit photo : bierfritze

J’aime mes enfants. Mais j’aime aussi ma vie de femme active. Pour rien au monde je ne voudrais rester à la maison toute la journée pour les élever, et cela même si le congé parental était rémunéré pour de vrai. Peut être que Numérobis fera ses premiers pas à la crèche. Peut être qu’il apprendra là-bas à enfiler seul un chausson. Peut-être qu’il y fera son premier tour de toboggan. Oui, je raterai probablement un tas de nouvelles choses qu’il saura réaliser, tout comme j’ai dû en rater pour Choupinette. Je n’en suis pas triste. Parce qu’à la crèche, ils ne me diront rien de beaucoup de ces nouvelles choses, et j’aurai la possibilité de m’en extasier le week-end suivant quand il le fera à la maison, comme si c’était la première fois. Il y en a probablement (surtout des hommes étrangement) qui se scandaliseront de mon attitude et de mes choix « comment ? Tu ne fais pas passer tes enfants en premier. Si. Mes enfants passent en premier, mais pas sur tous les sujets. Je les ai mis au monde pour qu’ils soient aussi indépendants. Je veux qu’ils aient l’exemple d’une maman active professionnellement. Qu’ils sachent que lorsqu’on se quitte pour la journée, c’est pour mieux se retrouver le soir, et se raconter nos journées. Oui, il y a peut être une part d’égoïsme dans ce choix, mais jamais on ne dira à un père qu’il est égoïste de retourner travailler au lieu de moucher/caliner/gronder/consoler son petit dernier.

Chacune est libre de choisir ce qu’elle veut pour sa vie. Mère au foyer n’est pas un métier, mais à mon sens, c’est encore pire qu’un sacerdoce !

Et toi, qu’en penses-tu ? Tu t’épanouis dans ton rôle de mère au foyer ou tu as hâte de reprendre le travail ?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

16   Commentaires Laisser un commentaire ?

MamanActive

Je n’aurai pas trouvé meilleurs mots pour décrire tout cela.
Je m’en suis pris aussi des réflexions… « pourquoi tu es fatigué, tu es en vacances depuis 6 mois ? » suivi de « tu reprends déjà le boulot ? » « Pas de congé parental ? Tu vas rater plein de chose ! ».
Bref aujourd’hui mon petit amour va avoir 1 an, et je suis heureuse de m’épanouir dans mon travail et de le retrouver le soir. Parce que je suis persuadée que mon enfant s’amuse chez sa nounou, il a d’ailleurs énormément progresse au contact d’autres enfants, et qu’il est tout sourire quand sa maman arrive le soir pour le chercher. Et pour ma part je profite mieux maintenant des moments passés ensemble que lorsque j’étais en « congé » maternité.

le 02/08/2018 à 07h12 | Répondre

Gwence59

Je suis à l’opposé ! Mon fils a 20 mois, j’ai arrêté de travailler 2 mois avant sa naissance, depuis je m’en occupe à temps plein et j’adore ça 😊 J’ai pu le voir grandir, marcher, commencer à parler, je l’ai câliné chaque jour quand il en avait besoin et encore aujourd’hui il fait plein de nouveaux progrès et je suis comblée de pouvoir voir tout ça. On sort beaucoup, on voit du monde, d’ autres enfants donc je ne me sens pas du tout « prisonnière » chez moi à cause de mon enfant.. Je vais devoir retourner au travail et rien que d’y penser, j’en fais des cauchemars ! J’ai bien trop peur de le laisser à quelqu’un d’autre que moi, peur qu’il est besoin de moi et que je ne sois pas là, peur de rater tellement de choses.. Bref, j’aimerais le garder auprès de moi jusqu’à ce qu’il rentre à l’école ! Sinon je comprends que des mamans aient hâte de reprendre le boulot, on est toutes différentes et il faut respecter le choix de chacune.

le 02/08/2018 à 07h43 | Répondre

Virg

J’aurais pu écrire cet article 🙂 🙂 🙂 congé mater ? Ah bon ? Y a congé dans le mot ? On en parle des horaires de ce non-boulot ? Non parce que non seulement y’a les lessives, les couches, les bobos, rdv doc, etc. Mais l’exploit est de caser tout ça au moment où ton petit ange est opérationnel, sinon, il te fait la misère ! Donc pas trop proche des 4 repas, de préférence hors sieste, et éviter la fin de journée car bébé n’a qu’une envie à ce moment là c’est bain bib câlin dodo. Autrement dit, tu prépares tout pour ta « sortie » dès le début de la journée avec angoisse « faut rien que j’oublie » « faut que ça passe dans le créneau, j’espère qu’il n’y aura pas trop de monde en caisse/ que le doc sera à l’heure, etc. »

le 02/08/2018 à 08h25 | Répondre

Doupiou

Ton article me parle tellement … je suis actuellement en congé parental pour un mois avant de reprendre le travail fin août !
Et j’ai hâte ! Surtout avec l’aînee en vacances ! Mes journées sont épuisantes et la chaleur n’aide en rien, on vit reclus dans le noir dès 10h du matin.
Vivement la reprise même si le rythme sera effréné !

le 02/08/2018 à 09h23 | Répondre

Emmanuelle Merteuil

Tiens c’est marrant, ça me fait penser à mon coup de gueule de la semaine dernière contre les gens qui disent « congé maladie »… ! Finalement, pour le maternité, ce mot est un peu mal choisi… C’est vrai que « arrêt maternité » semble bizarre, mais c’est pas parce qu’on est pas « malade » (je le mets entre guillemets pcq ce blog m’a bien montré qu’on peut en baver bien méchamment après un accouchement…) qu’on a pas besoin de récupérer 🙂

le 02/08/2018 à 09h44 | Répondre

Emmanuelle Merteuil

*semblerait bizarre

le 02/08/2018 à 09h44 | Répondre

Aline

J adore tellement bon résume merci

le 02/08/2018 à 11h39 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

Je suis d’accord avec tout en fait ;). Oui j’ai une vie professionnelle, oui j’avais tellement hâte de quitter la maison. Oui mes fils vont aller à la crèche. Mais perso je demande à ce qu’on me dise la vérité sur ses progrès. Je suis tellement heureuse de le voir grandir (et s’autonomiser) que rien que l’idée qu’il puisse le faire me fait chaud au coeur. Et que je voue une passion sans failles et sans limites à la vérité toute nue.

le 02/08/2018 à 13h55 | Répondre

Marie

Je crois que la question ce n’est pas de mentir mais juste de laisser le parent découvrir les nouvelles compétences de son enfant.
Je ne suis pas sûre que ca soit vraiment utile que le personnel de la crèche viennent dire aux parents: « Bébé à fait ses premiers pas/s’est mis assis devant moi aujourd’hui. » Le parent le découvrira tout seul le soir a la maison avec plaisir et surprise.
On est bien d’accord que toutes les compétences potentiellement dangereuses (monter sur le canapé, ouvrir un placard, dévisser un bouchon…) et les problèmes/bonnes choses qui se sont passées dans la journée doivent être immédiatement signalées aux parents.

le 02/08/2018 à 15h09 | Répondre

Jeanne

Je ne suis pas forcément d’accord, je travaille en crèche et je comprends WorkingMutti, certains parents préfèrent avoir la « surprise » de découvrir leur enfant marcher, s’assoir seul à la maison et ne pas savoir qu’il le fait déjà à la crèche (et parfois depuis 15 jours !) ce que nous respectons sans problème, mais d’autres veulent savoir la vérité et donc qu’on ne leur cache pas les progrès de leur enfant pour le plaisir de le découvrir par eux même, ce que nous respectons également ! Chacun ses préférences

le 02/08/2018 à 15h41 | Répondre

Elisa

Franchement je pense exactement la même chose, je me reconnais parfaitement.

le 02/08/2018 à 15h19 | Répondre

clebonheur (voir son site)

Oui, moi aussi je suis faite pour partir de la maison et travailler. A la maison, j’ai l’impression que c’est sans fin, je me sens piégée. Je culpabilise un peu de ne pas être capable d’être plus présente mais je suis ce que je suis… Heureusement, M. me complète parfaitement ! C’est lui qui est en congés parental. 😉

le 02/08/2018 à 17h20 | Répondre

Olivia

Bonsoir ! Merci pour cet article comme tous les tiens ils sont drôles et véridiques. J ai une petite question : quand tu dis que tu as pris un congé parental pour « faire la jonction ».J avais voulu en prendre un pour ma seconde et comme mon aînée est déjà gardée on m a dit que ce n était pas possible qu on pouvait me demander de récupérer l aînée de la creche.. et je me suis renseignée mais j ai jamais eu le meme son de cloche.. ou peut être que qqn sait ? Merci d avance !

le 02/08/2018 à 19h20 | Répondre

Rigel

J’ai aussi eu deux sons de cloche (de la CAF qui m’a dit : on ne recoupe pas les données et pour si peu de temps, on ne verra rien) et de la crèche (si congé parental, vous perdez la place pour l’ainé parce qu’on n’a plus de subvention de la CAF). Finalement, comme il ne s’agit que d’un congé de 2 mois, j’ai demandé le congé parental à mon employeur mais je ne l’ai pas déclaré à la CAF : c’est donc un congé sans solde que l’employeur ne pouvait pas me refuser.

le 03/08/2018 à 08h57 | Répondre

Olivia

Merci de ta réponse. C’est aussi ce que j’avais fini par faire mais c’est fou que personne ne sache vraiment…les méandres de l’administration 🙂

le 03/08/2018 à 09h56 | Répondre

Claire

Aaah mais tellement !!! C’est tellement épuisant de s’occuper de son bébé jour et nuit, franchement quand je retourne au boulot j’ai l’impression que c’est les vacances ! Heureusement on est sur la même longueur d’ondes avec mon mari donc les jours où l’un s’est occupé du mini c’est l’autre qui prend le relai en rentrant du boulot pour le repas/coucher. Et pour se lever la nuit, devoir bosser le lendemain n’a jamais été un argument !

le 02/08/2018 à 21h18 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?