Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le jour où nous sommes devenus parents


Publié le 29 mars 2017 par Onedaymaybe

C’est vendredi. Mon terme officiel est dans une semaine. J’en ai marre, je me sens telle une baleine échouée, mais rien ne se passe encore et je me suis résignée à attendre puisqu’il n’y a rien d’autre à faire… la veille, j’ai vu la sage femme qui a placé des aiguilles d’acupuncture pour aider un peu le travail à se mettre en route. Peut être que ça va marcher ?

Je profite donc de cette journée pour aller chercher une commande dans un magasin, pour m’acheter des chaussures (les seuls soldes que j’ai fait !), pour me balader un peu.

Vers 16h, une fois rentrée à la maison, je découvre que j’ai perdu le bouchon muqueux (bon appétit bien sûr !). J’envoie un petit message à mon mari pour lui dire que l’échéance approche…

Ce soir là, je commence à avoir de petites contractions très éparses, pas du tout régulières.  Je décide donc d’aller prendre un bain. Je barbote tranquille quand je sens que quelque chose n’est pas normal. Tiens, un autre bout du bouchon muqueux  (miam !) !

Nous décidons à 22h d’aller nous coucher. Là, mon chat me miaule dessus genre « Mais qu’est ce que tu crois exactement ? Il n’est plus l’heure d’aller se coucher ! « . Déjà dans la journée elle avait eu un comportement bizarre en montant sur mon ventre pour me faire des câlins, alors qu’elle n’a pas agi ainsi pendant 9 mois…

mon chat, la meilleure application grossesse !

Très rapidement, je sens que nous n’allons pas dormir. Une première grosse contraction m’assaille…et là je perds les eaux, lentement mais sûrement !

Je cherche un pantalon pour me changer, enfile une grosse protection hygiénique (glamouuuur), mon mari prend la valise de maternité. J’ai du mal à me préparer : les contractions sont rapprochées et commencent par les reins. Nous partons enfin : eh oui, la maternité n’étant qu’à 5 minutes de notre appartement, nous y allons à pieds ! je n’ai jamais mis autant de temps pour faire un si court trajet. Au cours de ce trajet, je vomis trois fois (je t’ai dit que j’étais au summum de ma glamour attitude ?), et m’arrête pour plusieurs contractions, donc une au milieu d’un passage piéton.

Il est 23h quand nous arrivons  à la maternité.  Le sage-femme nous accueille : un très grand homme à la voix douce et calme qui nous apaise. Après un monitoring et une auscultation, il me demande de lui expliquer notre projet de naissance. J’ai du mal à trouver mes mots, à me rappeler ce que nous avons décidé. La douleur dans mes reins et mes cotes est si forte que je dois vraiment me concentrer. Nous allons dans la salle « nature », comme je le souhaitais, parce que je veux un accouchement sans péridurale  (ah ah ah !).

Pour le moment, je ne suis qu’à 1cm de dilatation. S’ensuivent 1/2h de monitoring puis je peux déambuler… enfin… plutôt me mettre par terre à quatre pattes pour essayer de soulager ces douleurs atroces. J’ai la sensation d’avoir double dose de contractions, dans les reins puis dans le ventre. Mon mari est là qui me masse et me soutient. Il me parle, me rassure, pratique les points d’acupression que nous avons appris. J’ai mal, c’est très douloureux .

Au bout d’une heure (il est environ 1h du matin), notre super sage femme revient. Il fait des blagues, détend l’atmosphère, parie comme nos proches sur le fait que nous aurons un garçon. Les contractions sont très rapprochées, j’ai très mal. Je suis à 4 cm ! Je tremble comme une feuille entre chaque contraction. Je décide de demander une péridurale.

Le temps que notre maieuticien pose la perfusion, qu’il appelle l’anesthésiste, j’ai très très mal. Je tremble, je pleure, je broie la main de mon mari et souffle tant que je peux. On m’ausculte à nouveau : je suis à 8cm ! Il est 2h du matin ! Juste à temps pour qu’on me pose la péridurale. Celle ci est super bien dosée : je ressens toutes les contractions, je peux les gérer, mais sans douleurs. 10 minutes après la pose, je suis à dilatation complète.

Le travail se ralentit énormément.  Nous en profitons pour « dormir » un peu tous les deux, mais aussi prendre conscience de ce qui est en train de se passer : notre vie va changer !

Les heures défilent. Sur les conseils du sage femme, je change de position pour aider bébé à descendre. A 4h45, il est temps de pousser car bébé risque de souffrir, pourtant il n’est pas encore descendu vraiment…

Je commence à pousser. C’est dur, je sens que je n’ai pas forcément assez de souffle, et la position dans laquelle je voulais accoucher n’est pas optimum… durant tout ce temps je vais garder les yeux fermés, la main de mon mari dans la mienne.

ma gynécologue est de garde, elle vient nous voir et m’encourage mais bébé ne s’engage pas. Après plusieurs longues poussées, il faut se rendre à l’évidence : il va falloir utiliser la ventouse. Là, je peux te dire que vu la douleur, je suis bien contente d’avoir la péridurale !

En deux poussées supplémentaires, la tête est sortie. Mais les épaules ne passent pas ! Le sage-femme et l’aide soignante m’appuient tous deux sur le ventre pour l’aider.

J’ouvre les yeux alors qu’on me demande de tendre les mains pour attraper notre bébé, enfin !

Quelques semaines plus tard….- photo personnelle

C’est samedi. Il est 5h30, mon mari, très ému m’embrasse… ça y est, nous sommes parents.

Mais euh… c’est une fille, ou un garçon ?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

11   Commentaires Laisser un commentaire ?

Miss Chat

Haaan <3 Hmm… moi je dis fille !
Ton travail a quand même été très vite, en fait, c'est chouette pour toi. Dommage qu'avec les contractions dans les reins, ça ait été aussi douloureux et que tu n'aies pas eu ton accouchement sans péridurale : comment tu vis/as vécu ça ? 🙂

le 29/03/2017 à 10h30 | Répondre

Mlle Mora

Même question que Miss Chat, comment as-tu vécu le fait de devoir être accompagnée par la péridurale ??

le 29/03/2017 à 13h39 | Répondre

Onedaymaybe

Je dois dire que je m’étais laissée la porte ouverte à la péridurale c’est à dire que je me disais « je veux savoir ce que sont les contractions, je veux savoir si je suis capable de les gérer et on verra ».
Au final j’habitais et mon mari m’a dit « Tu sais, pas la peine de jouer les femmes fortes, tu es déjà mon héroïne ! ». Ça m’a convaincue : je voulais accueillir ce bébé dans les meilleures conditions et pour moi cela impliquait de m’eviter si possible ces douleurs atroces dans les reins… donc je suis plutôt sereine par rapport à cette décision. J’ai fait mon maximum !

le 29/03/2017 à 13h58 | Répondre

Onedaymaybe

J’hesitais pas j’habitais !

le 29/03/2017 à 13h59 | Répondre

Madame Lavande (voir son site)

Et ben dis donc ça a été rapide !
Tu es dure de nous laisser avec un tel suspens 😉 Je vais parier sur une fille !

le 29/03/2017 à 15h10 | Répondre

Onedaymaybe

Oui j’ai trouvé ça rapide aussi !!! 7h entre le début de la perte des eaux et la naissance !

le 29/03/2017 à 19h10 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Moi je sais pour la le sexe du bébé 😀
C’est un bien bel accouchement je trouve. Je suis comme toi pour la péridurale et comme toi, je verrais le moment venu !
Merci du partage de ce beau moment.

le 29/03/2017 à 17h41 | Répondre

Onedaymaybe

Oui toi tu sais déjà ! 😉
Je suis plutôt contente de cet accouchement, rapide et efficace…et un vrai beau moment de complicité avec mon mari !

le 29/03/2017 à 19h43 | Répondre

Doupiou

En te lisant, je me suis dis qu’ouverte à 8 tu allais finir sans peri ! Et puis j’ai été presque frustrée que tu la demande quand même ! Et finalement contente pour toi à cause de la ventouse ! Moi je dis garçon !

le 29/03/2017 à 20h03 | Répondre

Marine

Félicitations pour ce bel accouchement. Je parie sur un petit bonhomme 😘

le 30/03/2017 à 21h44 | Répondre

Madame D

C’est chouette que tu n’ai pas de regret pour ton accouchement. C’est le plus important. En garder malgré tout et malgré la douleur un bon souvenir c’est chouette. J’ai plus souffert pour mon second mais j’en garde un meilleur souvenir que ma première.

le 04/04/2017 à 06h47 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?